Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

goon

Chainsaw Man [Tatsuki FUJIMOTO]

Recommended Posts

Chapitre 52 VUS - Lost Love, Flower, Chainsaw

 

 

Comme chaque année, les fêtes de fin d'années bouleversent le planning de sortie du Jump au Japon, et donc de la sorte des chapitres sur MangaPlus. Voici le planning pour les semaines à venir :

 

Les dates de sorties du Weekly Shonen Jump au Japon et des scans :

 

- Jump Numéro 04-05 : Lundi 23 Décembre

- Lundi 30 Décembre : Pause

- Jump Numéro 06-07 : Vendredi 3 Janvier

- Lundi 13 Janvier : Pause

- Jump Numéro 8 : Lundi 20 Janvier

 

Les prochains chapitres des séries du Jump ne paraitront donc que dans une douzaine de jours (numéro double 06-07 du 3 Janvier). Il y aura ensuite une deuxième pause de 2 semaines cette fois-ci avant une reprise de sortie normale (numéro 8 du 20 Janvier).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai terminé le manga il y'a 1 ou 2 mois, et j'avais bien kiffé, parce qu'il y'a un truc nouveau qu'on retrouve dans peu de manga, ou du moins pas en ces moments ni à aussi grande échelle, c'est que c'est putain de complètement déjanté, tout est wtf, rien n'est prévisible et c'est à moitié stupide. Et j'adore l'absurde, et ça sous fond d'un univers à moitié apocalyptique remplit de démons et d'entreprises plus chelous les unes que les autres, avec un personnage principal bien cool... Bon je suis les chapitres de loin, c'est pas non plus un manga dont je suis tombé amoureux comme Jujutsu

Kaisen, que j'avais découvert un peu avant, mais c'est un bon début et l'histoire n'en est qu'à son commencement, avec une intrigue avec la tronçonneuse qui est intéressante et qui promet. 

 

Peu de gens  ont l'air d'en parler en ces moments, je pense pas venir en parler à chaque chapitre, mais j'y passerai à l'occase pour donner mon pdv sur l'oeuvre (ou si je reviens d'un chapitre incroyable plein de hype aha).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'approuve mon VDD.

 

Je ne connais pas Fire Punch (le précédent manga de l'auteur qui apparemment est une perle) mais j'aime bien Chainsaw Man.

C'est absurde tout en restant pertinent à sa façon. Au fond le personnage principal (j'ai plus son nom par contre) est une version "alternative" de tous ces héros de shonen qu'on se tape d'ordinaire. Le truc c'est qu'en vrai je pense qu'un Luffy ou un Natsu (moins Naruto et Ichigo), dans la vie réelle, serait assez insupportable, et c'est ce que Chainsaw Man rend bien avec son propre protagoniste qui est un ahuri obsédé par sa patronne, Makima.

J'aime beaucoup d'ailleurs les moments où l'auteur donne l'impression qu'il va approfondir un peu son protagoniste, avant de tout balayer d'un revers de la main. Ce qui, là encore, me fait penser à certains shonen où malgré les évènements qui se succèdent le héros reste plus ou moins le même.

Autre point positif de Chainsaw Man, il n'y a pas "d'armure en scénarium" pour citer les JdG, tout le monde peut mourir et l'auteur s'en donne à coeur joie. C'est un procédé qui peut me lasser au bout d'un moment, comme dans GoT, mais ici, dans le domaine de la parodie, ça passe plutôt bien. Et, de plus, l'auteur joue avec ce cliché : le dénommé "Aki", je crois, est un bon cliché du Sasuke-like avec énormément de deathflags sur lui, pourtant il s'en sort toujours. J'aime bien cet aspect ironique, et je le vois bien mourir bêtement à la fin, de manière ridicule.

 

C'est clairement pas un chef d'oeuvre, mais ça a le mérite de faire sourire. Reste le style graphique qui est pas terrible je trouve, mais bon.

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 57 VUS - Suddenly

 

J'ai explosé de rire face au retournement de ce chapitre. Power est le meilleur personnage comique de shonen. Elle explose la tension des chapitres précédents en une scène. 🤣

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai relu les 61 chapitres hier soir. Et rien à dire : je me retrouve dans ce que je disais plus haut.

Le manga, tout en reprenant énormément de codes de shonen, parvient à être intéressant. Ce qui est du, en grande partie, je pense, au fait qu'il ressemble à une version plus "réaliste" (démons mis à part, huhu) d'un shonen. Je veux dire par là que Denji, bien que stéréotype du héros de shonen, passe, et à raison, pour un fou auprès de son entourage, qui comptent des gens plus terre à terre.

Je rajouterai, par rapport à ce que j'avais dis précédemment, que j'aime vraiment beaucoup Aki, dont la "normalité" (relative toutefois) apporte un vrai plus, quand on le compare au binôme de gros tarés que sont Denji et Power. Et que si c'est bien un Sasuke-like, j'aime aussi la façon dont les deathflags se multiplient sur lui. Ce serait ironique qu'il soit, à la fin, le seul survivant, avec tout le monde qui meurt autour de lui. Et quelque chose me dit qu'on part dans cette direction. Je vois bien Angel, le démon avec qui il est en binôme, lui sauver la peau comme Himeno. Ca ferait une sorte de running gag morbide, un peu noir, et ça colle bien à l'ambiance générale du manga.

L'humour, d'ailleurs, est un gros point fort. Je suis généralement insensible à l'humour shonen, et à part quelques soufflements du nez, il est rare que ça me fasse réagir. Mais pour le coup, Chainsaw Man arrive à me faire sourire et même rire, autant grâce au style de l'auteur - auquel je me suis finalement habitué - qui verse parfois dans l'absurde que grâce à sa gestion des silences et la "transition" entre les cases et les pages.

J'ai en tête le moment où Power écrase sans faire exprès l'un des trois frères qui sont après Denji, puis, qui, après qu'il ait été démasqué, déclare fièrement qu'elle avait tout prévu. Mais je crois que ce qui m'a fait le plus rire, c'est le fameux concours de "lattage de burnes" d'Aki et Denji sur le mec au katana. Le meilleur étant que ce moment, en plus d'être très drôle, m'a quand même touché.

A la relecture, je me suis d'ailleurs rendu compte que Chainsaw Man pouvait aussi me toucher, ce dont je m'étais pas rendu compte au départ. J'aimais bien Himeno, et sa mort m'a attristée, surtout en voyant la réaction d'Aki.

Bref, c'est du bon, pas du très bon, mais disons que ça mérite quand même un "bon +".

 

Petit bémol, cependant, sur l'arc actuel, assez brouillon, parce que beaucoup d'antagonistes sont introduits en même temps.

Je me demande aussi si Reze est vraiment morte. Ce serait dommage, elle avait un certain potentiel vis à vis de Denji. Ca aurait aussi été ironique de développer un "triangle amoureux" entre Denji, Reze et Makima, dans le sens où je pense que tout lecteur a bien compris que Denji est surtout amoureux de l'idée d'avoir un rapport sexuel plutôt que de l'une ou l'autre.

Je sens bien Makima comme antagoniste final, d'ailleurs, avec une parodie de dilemme pour Denji s'achevant de la manière la plus absurde et plus "Chainsaw-Manienne" qui soit : Denji qui fait "ah, dommage" et qui la tronçonne joyeusement.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Longtemps que je n'ai pas commenté et depuis nous avons eu droit à deux arcs qui bien qu'elles ne font pas énormément l'intrigue fourmillent de visuels délirants et de petites avancées. 

Je dois avouer que le délire des enfers avec le Démon qui massacre si puissamment les membres du casting, ça m'a jeté un certain frisson d'autant plus de voir Makima plus sérieuse face à cette menace ou le pouvoir "Halloween" et cette impression de vertige : l'auteur reste réellement inventif et je l'apprécie pour cet aspect. 

 

Concernant le chapitre du jour, cela fait plaisir de voir le retour à la normale et surtout de sentir la "vulnérabilité" des personnages car oui, ce qu'ils viennent de vivre n'est pas commun et leur laisse des traces entre Aki qui a perdu son bras et Power qui est plongé dans un état de paranoïa : la voir abattue comme cela et si dépendante, elle qui brillait par sa bêtise et sa légèreté, cela fait de la peine. Son état arrive à inquiéter aussi Denji qui la privilégie plutôt que d'aller voir Makima (ou l'auteur ne veut pas griller trop vite l'objectif du héros) et il est intéressant de le voir soucieux, loin de ses traits lubriques manifester une réelle protection envers elle et surtout de le voir réaliser son désintérêt sexuel pour elle. Denji décide de découvrir cette zone interdite en lui avec la conscience qu'il porte une certaine responsabilité de l'état et que son confort reste toujours menacé. 

 

Bref, un plaisir de suivre cette série qui arrive visuellement à me surprendre avec ce côté absurde visuellement et surtout que l'œuvre continue à développer ses personnages petit à petit en ayant des conséquences. On aura perdu pas mal des compagnons bien que le quatuor semble se maintenir pour le moment. 

 

PS: les résultats du concours de popularité, la voiture de Konbeni en 7ème place xD... Les lecteurs de cette œuvre sont aussi barges que l'œuvre. 

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×