Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Crocodile

Dororo [Mappa]

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Tenroku a dit :

Je ne m'attendais vraiment pas à ce que Tahomaru soit un personnage aussi sympathique.

Effectivement.

En tout cas, l'antagonisme demeure car Tahomaru risque d'en vouloir à son frère car il a accaparé l'attention de sa mère et qu'il risque de vouloir défendre l'honneur de son père…. Je ne vois pour le moment d'issue heureuse de leur altercation. Le seul mystère qui demeure total est pourquoi le manga s'appelle Dororo ? Elle semble toujours très secondaire; le personnage est attachant et j'aime beaucoup sa voix.

Il y a 2 heures, Tenroku a dit :

Sinon j'ai encore une fois lu que la plupart de cet épisode était de l'anime original, notamment ses deux gardes. C'est vraiment ouf comment cet animé parvient à broder sur l'oeuvre originale. 

Ca commence à faire beaucoup de réinvention de l'œuvre d'origine et c'est plutôt bon qu'on développe les personnages. J'avais cru comprendre que le manga avait eu une fin abrupte car Tezuka avait changé de projet entretemps. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Cabotin a dit :

Le seul mystère qui demeure total est pourquoi le manga s'appelle Dororo ? Elle semble toujours très secondaire; le personnage est attachant et j'aime beaucoup sa voix.

Si ça se trouve, c'était plus une décision du magasine de prépublication pour garder l'attention du lectorat (hebdo shonen comme le Jump), et Dororo était en quelque sorte "les yeux" du lecteur. Aussi, de ce que j'ai vu en me renseignant, Tezuka n'avait pas prévu d'en faire une oeuvre aussi sombre. 

 

Il y a 7 heures, Cabotin a dit :

J'avais cru comprendre que le manga avait eu une fin abrupte car Tezuka avait changé de projet entretemps. 

En effet, le manga se finit de façon plutôt ouverte, et on ne voit pas Hyakkimaru achever sa quête. Cela ne m'étonnerait pas que Tezuka ait voulu passer à autre chose, vu qu'il écrivait au gré de ses fantaisies pour laisser "vivre" ses personnages. Cela ou bien le lectorat japonais était trop rebuté par la tournure de l'oeuvre pré-publiée dans un hebdo shonen.

 

D'une certaine façon, cet animé c'est l'oeuvre que Tezuka aurait pu faire s'il ne l'avait écrite que 10 ans plus tard. Elle aurait eu sa place au milieu de ses oeuvres les plus matures, et pas forcément les plus appréciées de son lectorat japonais contemporain pour leurs côtés assez dark. C'est un pu comme l'adaptation en film animé de son manga Metropolis. Le film prend des libertés pour dépeigner un univers plus sombre que le manga, et rajoute des personnages pour donner plus de poids à l'intrigue.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Pauolo a dit :

Dororo était en quelque sorte "les yeux" du lecteur.

C'est un processus courant de mettre parmi les héros des "yeux", un personnage qui découvre en même temps que le lecteur (exemple : Lucy dans FT) mais delà à nommer l'œuvre Dororo, ça m'interroge. J'avais cru lire qu'il y avait une explication dans les commentaires d'un épisode : passage de relais ? Ou sinon c'est moi qui spécule trop sur un détail 🙄. (Ca me fait penser à un anime qui s'appelait Charlotte et quand on découvrait pourquoi c'était un peu bidon xD).

 

Il y a 3 heures, Pauolo a dit :

Le film prend des libertés pour dépeigner un univers plus sombre que le manga, et rajoute des personnages pour donner plus de poids à l'intrigue.

J'avais pu lire les premiers scans et déjà Hyakkimaru pouvait parler via télépathie alors que là il peine encore à parler et j'apprécie ce changement : on doute plus du personnage en plus d'illustrer la caverne de Platon 😛 . Espérons donc que cet animé puisse achever et embellir l'œuvre d'origine. 

 

Je n'ai  lu les scans seulement que les premiers pour comparer donc j'ignore totalement la direction et je pense qu'elle peut changer du support d'origine. Le travail d'adaptation est ç saluer. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin rattrapé Dororo, j'avais un peu laissé tout ça s'accumuler, mais aujourd'hui je me suis fait les eps 9-10-11 à la suite ^^

 

Que dire si ce n'est que la série ne cesse de s'améliorer! Elle prend vraiment son temps, pour faire revenir le corps de Hyakkimaru, pour le faire revenir chez Daigo, pour expliquer qui est Dororo, et c'est très agréable. Maintenant, on aborde enfin le gras du sujet, et boy ce cliff qui fait mal, Hyakkimaru enfin face à Daigo, et en plus il voit que son aura est rouge par-ci par-là... je me demande comment va réagir Hyakkimaru, du coup. Et ce que lui dire Daigo, s'il sera honnête ou non.

 

J'ai aussi été très agréablement surprise pour Tahomaru, je m'attendais au gamin relou, mais il est au final très brave, veut bien faire, et le fait bien : l'arrivée fortuite de Hyakkimaru a coupé court au combat, mais il aurait sûrement pu gagner, même si ç'aurait été au risque de sacrifier ses gardes. Hâte de voir les deux convenablement se rencontrer, là aussi, même si pour le coup je ne pense pas qu'il y aura vraiment de l'animosité, je ne trouve pas que ça collerait avec ce qu'on nous a montré du personnage. Au contraire, je le verrais bien prendre son parti, et affronter son père sur le choix cruel qu'il a fait pour sa prospérité, surtout vu comme il l'admire, en pensant qu'il a "vaincu" les démons, et non passé un pacte avec eux. Apprendre la vérité va inévitablement briser l'image idéalisée qu'il avait de lui, et de ce qu'il était censé devenir.

 

Quant à Dororo, son épisode était bien dur, le passage sur le champ de bataille, avec le cannibalisme, c'était bien chaud. Par contre, comme @Cabotin, ben j'ai lu SBR, alors le coup de la soupe, je l'ai vue venir à 100km :D Mais ça m'a quand même fait me poser la question : c'est inspiré d'une histoire connue/c'est dans le manga original, et du coup Araki s'en est-il inspiré? Je serais curieuse de savoir.

Mais bref, très dur cet épisode flash-back, le début où Hyakkimaru essaie vainement de chercher quelqu'un pour soigner Dororo m'a fait mal au coeur. C'est une jolie relation, qui a été établie entre les deux, le duo fonctionne vraiment bien. Quant à la révélation du genre de Dororo, bon on me l'avait plus ou moins spoilé (merci les youtubeurs qui spoilent dans leurs titres de vidéo ::)), mais quoiqu'il en soit ça change pas l'image que j'ai d'elle :D juste qu'il faudra que je m'habitue à changer de pronoms, rien de bien compliqué.

 

Bref, le lundi va décidément devenir la hype ultime :o Et au moins, vu que Dororo est un 2-cour, ça comblera l'absence post-Mob Psycho :'(

  • Like 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Papy a dit :

Par contre, comme @Cabotin, ben j'ai lu SBR, alors le coup de la soupe, je l'ai vue venir à 100km :D Mais ça m'a quand même fait me poser la question : c'est inspiré d'une histoire connue/c'est dans le manga original, et du coup Araki s'en est-il inspiré? Je serais curieuse de savoir.

J'ai lu sur Reddit que l'histoire est bien présente dans le manga de Tezuka datant de 1969.
Donc, il est fort probable qu'Araki se soit bien inspiré de Dororo pour cette scène, même si moi aussi, à la vision de cette scène, un sentiment de déjà-vu m'avait pris. Ce n'est qu'en voyant des commentaires que j'ai compris que cela venait de ma lecture de Steel Ball Run dont j'ai oublié certains détails. 

  • Thanks 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et voilà que @Papy anticipe et commence à squatter elle aussi 😛 

Plaisir de te lire. 

 

Pour revenir à l'épisode 11, j'ai eu très peur au début de voir la confrontation entre les deux frères se limitait qu'à "tiens, un inconnu étrange :o" et qu'ils partent sans un mot mais mes craintes sont rassurées et surtout pour donner ce Cliffhanger xD: le fils qui rencontre son père. On est en plein milieu de la série et je me demande si on n'aurait pas un décès ou non… 

 

Tahomaru se distancie de son père et si dans le précédent épisode, il renouvelait son admiration pour son père, la méfiance s'installe surtout que désormais, la vérité est dévoilée. Alliance des deux frères ?  Ralliement à son père? Je n'arrive pas à écarter l'idée qu'il va mourir… A voir. Il reste une certaine envie  vis-à-vis de sa mère qui ne lui a jamais donné sa pleine affection. On a vu qu'il possède un sens de la justice mais pourra-t-il peser le pour ou le contre de la décision de son père ? 

 

Car c'est tout le dilemme, la région se porte mieux depuis le sacrifice d'Hyakkimaru ? Bien que Daigo semble avoir une politique militaire expansionniste… Une vie pour rétablir un équilibre. Ca se justifie. On a déjà eu des répercussions des actions d'Hyakkimaru qui déclenchent des inondations (ça a été rapidement évoqué dans les premiers épisodes). Lui-même ignore le marché qui tourne précisément autour de lui? Bref comment, Daigo va se charger de son fils ? Surtout que la mère est au courant ? Où est-elle ?

 

Beaucoup de perspectives sont ouvertes et à voir comment tout cela va se concrétiser dans ce tournant. 

Le vieil aveugle traine toujours dans les parades et semble tomber dans l'autel des démons à voir ce qu'il va entreprendre. Dans tous les cas, il avertit clairement Hyakkimaru que son âme se teinte de rouge et on reprend l'idée que Hyakkimara peut encore vaciller surtout avec cette rencontre inaugurée 😛 

 

Le design des loups-démons, la classe et le combat était sympathique (bon surtout si tu compares à l'animation de Mob Psycho de cette semaine xD ). Il reste entamé et il faudra voir comment cette affaire aussi va se résoudre. 

 

On avance, on avance beaucoup. 

Un bon épisode qui lance annonce beaucoup de choses :) 

 


Merci @Kag5n de la précision :) 

Du coup, Araki a probablement puisé dans cette histoire. Un autre flashback puise du côté de Tarantino et je ne connaissais pas le film en question à l'époque dont quand je l'avais vu (le film), j'avais tilté. 

 Ca me fait penser au film Alita, où certains se plaignent du manque d'originalité alors que bon Gunnm a inventé certains codes repris  😅.

Rendons à César ce qui est à César ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Episode 12 vu

 

Episode un peu plus contrasté dans le ressenti. Comme premier point noir, l'intrigue de l'enfant sur lequel on se focalise alors que son intérêt reste limité à "l'aventure de la semaine" du coup aucun attachement et son sort n'était une préoccupation. Cette intrigue était peut-être de trop dans l'ensemble.

 

Sinon les choses bougent énormément peut-être un peu trop vite; je regrette par exemple que la scène de rencontre d'Hyakkimaru et du reste de la famille passe si vite alors que cela reste un moment lourd: les retrouvailles amères/ le fntôme de leur enfant. 

 

Les choses sont dites et le secret n'est plus caché de quiconque et les enjeux vont changer. Le sacrifice d'Hyakkimaru apparait un léger prix pour le développement du pays et le père justifie sa démarche sans remord et je pense que c'est pour cette raison que Tahomaru rejoint son père et va affronter son frère, bien qu'il soit défait par Hyakkimaru, beaucoup plus expérimenté que son jeune frère qui perd son œil dans l'échange. Je ne m'attendais pas à ce qu'il s'oppose directement à son frère vu qu'il était parti affronter l'autel des démons mais n'a pas pu assumer de menacer tout l'équilibre. 

 

Le vieux a identifié lui aussi tout le manège et s'étonne de la survie du père de survivre un tel contrat. On peut supposer que l'aura verte présentée et introduite est une lumière divine protectrice contrairement aux démons ce qui a permis de tempérer les ardeurs des démons. (Je spécule là 😛 ). Du coup, avec cette perte,  il y  a de très forte chance que l'esprit vacille des deux autres : le mari comme le fils. Il est dommage que son sacrifice reste trop peu développée, il faudra savoir si elle survit ou non. Tahomaru est parti pour partir à la chasse de son frère.

 

Un moment très joli tout de même reste Dororo dont les réactions font toujours chaud au cœur quand elle défend Hyakkimaru ou ce moment où elle s'enthousiasme que Hyakkimaru puisse retrouver sa famille et Hyakkimaru a cet instant un peu de blanc qui laisse supposer l'affection qu'il porte aussi envers Dororo. 

Le moment où Hyakkimaru retrouve le sbire 8) et qu'il se pisse dessus : c'est un petit détail honteux mais ça participe à l'aura avec ce détail très cru.  On ressent bien sa rage et une nouvelle fois, c'est Dororo qui le tempère. Dororo est probablement la best girl de cette saison.

 

Bref, les enjeux sont partis pour se complexifier, il reste à savoir si Hyakkimaru osera sacrifier le coût de sa contrée pour redevenir humain : doit-il rester le sacrifié pour l'équilibre et le bien-être général ? 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Cabotin a dit :

Du coup, avec cette perte,  il y  a de très forte chance que l'esprit vacille des deux autres : le mari comme le fils. Il est dommage que son sacrifice reste trop peu développée, il faudra savoir si elle survit ou non. Tahomaru est parti pour partir à la chasse de son frère.

 

Y'a quand même très peu de chances qu'Oku soit morte, sa lame n'a pas creusé profond et la garde de Tahomaru s'est vite interposé.
Par contre, c'est au moment ou elle déclare qu'elle ne peut pas sauver Hyakki et que le peuple doit continuer de se nourrir de son malheur que sa statue se brise et que la protection avec l'aura verte disparaît. La foi qu'elle avait en Boudha qui protégeait son fils est rompu lorsqu'elle a décidé de renoncer et de s'allier au point de vue de son mari.

Cette aura verte est ce qui semble avoir protégé l'ame de Hyakki et le dernier bout qui lui restait à la naissance, scellant le dernier démon qui n'a rien pu prendre. Mais la fin de l'épisode laisse supposer que la statue de ce démon va le laisser se libérer pour qu'il aille enfin prendre sa part.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Re-Up d'un mois 👀 en espérant lancer les débats autour de la série. 

J'ai eu une très grosse baisse d'estime de l'œuvre avant d'arriver au 17 qui m'a motivé mais je reviens à ce qu'il y a eu depuis :

 

Je dois dire que le cru épisode 13 à 16 était assez moyen voir médiocre entre une réalisation et une animation boiteuse et le sentiment que l'intrigue n'avance pas en soit se contentant du "monstre du jour".

Je crois que la série m'a un peu énervé en un point. 

 

L'épisode 13 : épisode assez oubliable bien qu'on lance l'intrigue du tatouage de Dororo et son trésor.

 

Episode 14-15 : visuellement catastrophique puis j'ai détesté l'attitude de Dororo (que je trouvais attachant jusqu'à présent). Elle accuse Hyakkimaru d'être un monstre alors que c'est elle qui sabote et brûle les récoltes des paysans, estimant le sacrifice des gamins injustes. Dans un sens, elle n'a pas tort qu'Hyakkimaru reste obsédé dans sa quête de vengeance pour regagner son corps et son humanité mais l'accuser de monstre alors qu'elle a déclenché sciemment le feu sur le village et condamner le village à l'extinction : je considère que c'est plus elle qui est responsable des malheurs ce coup-ci que notre héros. Ce qui a rendu la raison de leur crise bancale. Le postulat d'un village qui sacrifie les plus faibles assez classique et je m'attendais à un peu plus de profondeur.

 

 

Puis le coup, du kidnapping , qu'Itachi (toujours des traitres ces Itachis🙄) tombe sur elle comme par hasard 🙄 :/ , c'était fatiguant. 

La réalisation est tellement en dessous que j'ai eu un fou rire lors de l'incendie qui part quasiment de rien… Probablement les pires épisodes de la série.

 

Episode 16: Pas glorieux. Les sbires d'Itachi sont insupportables. Le Kisame-like aussi. Dororo est la seule étant un minimum courageuse et son plan pour se débarrasser du requin était malin. Par-contre, j'ai toujours du mal à croire qu'elle puisse estimer d'Itachi et soit surprise que ce dernier le trahisse pour la énième fois. La scène où elle est nue retransmet parfaitement la honte du personnage bien que ça fasse très  manichéen. Puis, on va avoir un requin avec des pattes 8) : Sharknado is coming. (A moins que l'on parte sur un délire similaire à Gyo pour les fans de Junji Ito)

 

Episode 17 : Oui, enfin un bon épisode :o depuis je ne sais pas combien de semaine. Les retrouvailles d'Hyakkimaru et de son père adoptif assez attendrissant sur le coup. La thématique est plus judicieusement posée, le menuisier porte une culpabilité de l'avoir guidé vers une lutte envers les démons. Les OST plutôt bonnes et accompagnent la réunion. La petite blague autour du "Okasan" m'a amusé et était assez touchante.

Des nouvelles de sa famille biologique : sa mère est vivante comme supposée, son frère s'est amélioré et s'est refermé pour protéger la population. Il semble que les retrouvailles entre Dororo et Hyakkimara seront pimentées par la venue de son frère. 

 

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Cabotin a dit :

Episode 14-15 : visuellement catastrophique puis j'ai détesté l'attitude de Dororo (que je trouvais attachant jusqu'à présent). Elle accuse Hyakkimaru d'être un monstre alors que c'est elle qui sabote et brûle les récoltes des paysans, estimant le sacrifice des gamins injustes. Dans un sens, elle n'a pas tort qu'Hyakkimaru reste obsédé dans sa quête de vengeance pour regagner son corps et son humanité mais l'accuser de monstre alors qu'elle a déclenché sciemment le feu sur le village et condamner le village à l'extinction : je considère que c'est plus elle qui est responsable des malheurs ce coup-ci que notre héros. Ce qui a rendu la raison de leur crise bancale. Le postulat d'un village qui sacrifie les plus faibles assez classique et je m'attendais à un peu plus de profondeur.

 

 

Puis le coup, du kidnapping , qu'Itachi (toujours des traitres ces Itachis🙄) tombe sur elle comme par hasard 🙄 :/ , c'était fatiguant. 

La réalisation est tellement en dessous que j'ai eu un fou rire lors de l'incendie qui part quasiment de rien… Probablement les pires épisodes de la série.

A aucun moment, on dit ou on montre Dororo mettre le feu (au village).

On peut peut-être y penser car Dororo a renversée l'huile mais à part si en brûlant la remise (à l'écart du village) contenant les bébés, il y ait eu une conséquence magique qui fait que le village prenne feu, je trouve bizarre que les arbres séparant le village et la remise ait été épargné par les flammes.

En fait, je pense surtout que c'est le papillon (que Hyakkimaru a tranché avant de tomber) qui s'est écrasé sur la tour de garde qui a provoqué l'incendie du village.

Lorsque le garde meurt écrasé par le papillon, sa torche enflamme les débris de la tour.

Après, d'où sort le feu dans la remise ?

Soit c'est effectivement Dororo soit c'est un mystère.^^

A mes yeux, le duo est à l'origine des deux incendies et non Dororo seule.

Et j'oubliais, à la fin de l'épisode, on voit que Dororo se sent coupable puisqu'elle en parle en disant "On a mal fait, c'est à cause de nous..."

Je pense que ce qu'elle reprochait à Hyakkimaru, c'est son manque de réaction ou de culpabilité face à ce désastre qu'ils ont provoqué tous les deux.

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Episode 18- 19

Les deux épisodes ne m'ont pas passionné ; le 18 étant bancal, le 19 pas convaincant. 

 

Episode 20

Un très bon épisode :) qui me donne envie de commenter alors le forum est vide xD.  L'épisode tourne autour des "mains".

 

 

Déjà visuellement, les paysages d'automne sont vraiment envoûtants avec cet orangé qui contrastera avec les effusions de sang plus sombre à la fin. Dororo soulignait le changement d'Hyakkimaru plus apaisée et la fin de l'épisode démontre et développe quelque chose autour du personnage. 

C'est l'épisode qui témoigne de la frustration de notre héros de n'avoir que des bras articulés. Cela est démontré par la scène où il ne parvient à séparer Dororo coincée sous la pile de rochers et qu'il se pète les bras en gueulant. Il se cogne la tête et j'ai ressenti la détresse avec le doublage réussi où le héros supplie presque. C'est ce moment où il ressent la rage de ne pas avoir son corps pour sauver Dororo. 

 

Le démon est une chimère dont j'ai apprécié, le soin accordé au détail de la bestiole. Au début, je ne comprenais pas le samouraï mais il me rappelle d'une certaine manière un personnage d'Hunter X Hunter dont le seul intérêt est de saboter le parcours des autres. Ici, le personnage est hanté d'avoir abandonné sa mère et l'image de sa main accrochée alors qu'il fuyait est suffisamment traumatisant pour rendre sa déchéance compréhensible. Il fusionne avec le démon et donne une forme glauque et j'ai l'impression qu'on retrouve ce côté violent qui avait manqué depuis quelques épisodes dans la quête d'Hyakkimaru. 

 

Un autre bon point: les musiques. 

L'épisode se conclut en introduisant le dernier arc : la confrontation avec sa famille. Tuer les démons ne suffit plus à récupérer son corps et je suis content que cet élément que je ne comprenais semble avoir une explication. Aura-t-on un démon qui aura récupéré les parties du corps et sera plus fort ?

 

Le fait qu'Hyakkimaru perde ses mains et ne dispose plus que de ses lames souligne l'esprit revanchard qui l'anime à la fin: état provenant de son incapacité à sauver celle qui tient.

Une bonne évolution et curieux de la conclusion de la série. 

 

  • Like 1
  • Thumb 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Episode 21: 

Episode un peu moyen.  C'est plus un épisode de "préparation" au dernier arc.

Je retiens surtout que les bras de marionnettes ont repoussé comme des grands 8)

Le duel entre frère est interrompu par les larbins du père qui envoie un cheval kamikaze : assez violent visuellement 👀 sur la pauvre bête. On a joli pay-off. 

 

Episode 22: 

Galopa 8) 

On comprend enfin le défilé des chevaux enflammés dans le premier opening.

Bon épisode et Hyakkimaru est très secondaire dans cet épisode. Hyakkimaru cède totalement à ses pulsions vengeresses (ce que l'on ressentait avec le précédent épisode) et fait une alliance avec Galopa-Démon. Cette transformation semble l'opération du dernier démon qui a récupéré les corps manquants 8) 

 

Je reconnais que le redistribution finale à son frère est une excellente idée, surtout que je trouvais leurs amputations assez gratuites mais je me suis trompé: Hyaakkimaru va affronter "ses bouts de corps" manquants… Assez ignoble. Cet affrontement est un peu l'ultimatum et se place sur une certaine ironie : s'il veut récupérer son corps et donc redevenir "humain", il doit céder à sa part la plus violente et donc la moins "humaine".  J'aime énormément l'idée. 

 

Dororo rencontre la mère d'Hyakkimaru et a droit à une scène assez tendre avec elle quand elle se cache dans ses vêtements et qu'elle la laisse se blottir. Elles partent toutes les deux pour finir dans un village de rescapé où elles tombent sur le "Vieux" xD (toute façon, lui il a des capacités de téléportation vers l'intrigue depuis le début, donc sa présence ne m'étonne même plus). 

Le "Père" d'Hyakkimaru réapparait et va vraisemblablement rencontrer Dororo, soit l'objectif de son "fils" et sera là pour arrêter son fils probablement. 

 

J'apprécie vraiment que cette histoire se dirige vers une conclusion ; ce qui n'était pas forcément le cas du manga d'origine. 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Épisodes 21-22 vus 

 

Plutôt bons ces épisodes, on arrive doucement vers la fin et j’aime bien la tournure des événements 

Une confrontation vraiment sympa tout d’abord, avec une interruption 

Le 13/06/2019 à 03:16, Cabotin a dit :

par les larbins du père qui envoie un cheval kamikaze : assez violent visuellement 

Au final assez original (qui amène en + le bonus Galopé très stylé, je m’y attendais pas)

 

Ensuite* on a un bon épisode de mise en place des deux derniers, avec Hyakki’ qui chevauche Galopa (pts style +284 😎😎) et la confrontation à venir qui s’annonce alléchante (ça nous l’idée de comment il va faire pour récup’ ses yeux & bras)

*en +, j’ai appris quelque chose personnellement, c’est que l’un des deux potes du frère de Hyakki’  (le mec à l’arc), et ben en fait c’est une FILLE, et c’est la soeur de l’autre

Révélation

ECE4BFFB-A231-4116-A1DA-29F8CFEF435A.thumb.png.9279711722367a68e705fcfa4786f664.png

 Je le savais pas! Cte surprise, c’était trop un mec pour moi! Nouvelle info’? Ou je l’avais loupé et c’était dit au début de l’anime

 

*Sinon, le 23 est sorti, mais je me le garde pour la semaine prochaine pour faire un doublé final avec le 24

Edited by Othy

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Episodes 23-24

 

Deux très bons épisodes qui rattrapent l'ensemble : une belle fin.

Tout d'abord,  l'anime propose une fin à son œuvre alors que le manga d'origine reste assez inachevé : la quête d'Hyakkimaru n'est pas accomplie et Hyakkimaru et Dororo se séparent. Osamu Tezuka terminait sur un message assez social avec la prise au pouvoir du peuple sur Daigoro, contraint de se retirer avec sa femme. 

 

Ici, le dénouement reste centré autour d'Huyakkimaru et sa quête d'humanité. 

On commence par de nombreux duels avec le duel fraternel enragé et les deux compagnons qui sont massacrés par Galopa 8) ( Galopa apprend désormais Mâchouille et c'est super efficace). Le passage est étonnement violent et stylé avec la mise à mort des deux camps. Pareillement, le frère qui se crève les yeux pour se libérer du démon… assez gore et prenant.

 

Dans la symbolique, l'obtention des membres possède plusieurs niveaux de lecture : quand il récupère ses bras, il doit tenir ses lames à main nus et du sang coule, symbolisant le coût humain, derrière. Enfin, les yeux sont les derniers membres, donnant la vue, soit le sens avec lequel nous percevons le plus notre monde : Hyakkimaru n'est plus aveugle aussi physiquement et humainement en renonçant à tuer son frère.  

 

Les rôles des figures parentales ont un parcours réussi: 

- La mère d'Hyakkimaru : première chose qu'il revoit avec ses yeux, surtout qu'elle le tient à ses bras pour la première fois comme un bébé ( avec le père marionnettiste). Un parcours et une rédemption pour celle qui aura été le plus dans la tourmente.

- Le Père marionnettiste il protège son fils, une dernière et s'il lui a donné un corps, il lui donne quelque chose de plus symbolique :  la foi. Sans tomber dans une question religieuse 👀,  je l'interprète plus comme la foi en l'Homme et son Humanité. 

- Le père d'Hyakkimaru : en retrait avec son conflit, on le ressent acculé. Son pacte avec les démons a été brisé et son échange avec Hyakkimaru complet est vraiment bon. Il se justifie mais son fils lui donne l'objet de ce qui peut être son véritable père avec la statuette. J'ai aimé que malgré sa dureté, il cède et craque et reconnaisse ses torts. 

 

Quant à Dororo, elle cède sa richesse pour réalimenter le peuple. Elle a droit à quelques beaux échanges :  quand elle veut être ses yeux, quand elle le défend face au villageois.  Hyakkimaru s'accomplit en tant qu'héros et comme dans l'œuvre d'origine, il part errer sans Dororo. Néanmoins, la différence est que l'anime reste plus optimiste en suggérant les retrouvailles de nos deux protagonistes bien des années plus tard ;)

 

L'animation et la musique excellente… 

Une conclusion des plus satisfaisantes comparativement à l'œuvre d'origine. 

 


Maintenant dans sa globalité que dire de Dororo

 

Dororo reste une œuvre appréciable avec des partis pris esthétiques et scénaristiques qui font de cette adaptation une œuvre totale et complémentaire à l'œuvre d'origine approfondissant certains thèmes en les recentralisant sur ses héros. Le souci reste que la majorité des épisode demeure oubliable en tombant dans un manichéisme alors que les enjeux d'Hyakkimaru  proposent de vrai dilemme. 

Je me demande si en un sens ces histoires n'ont pas "mal vieilli" dans leur narration. C'est dommage par moment que les histoires soient trop prévisibles ou si peu intéressantes.

 

 

Je me souviendrai plus particulièrement de l'épisode 5-6 avec la jeune fille, tragique, des derniers épisodes et premiers épisodes et l'épisode 17.

 


@4evaheroesf Pour répondre à ta question, je crois qu'il s'agit du dernier démon qui revient après que le frère ait crevé ses yeux pour riposter mais Hyakkimaru le vainc facilement. 

Edited by Cabotin
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonne conclusion

Anime très sympa à regarder 

Il y a 3 heures, Cabotin a dit :

Dororo reste une œuvre appréciable

T’as bien résumé mon ressenti @Cabotin :) 

Pas dans les annales des top best anime, mais je ne regrette certainement pas mon visionage de celui-ci 

Je mettrai une note de 48/68 à l’anime ^^

Edited by Othy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite question à propos du dernier épisode :
C'était quoi le truc qui a surgi du sol pour attaquer Hyakkimaru après qu'il ait récupéré ses yeux ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Othy a dit :

Je mettrai une note de 48/68 à l’anime ^^

 

Ca sort d’où le 68 comme référence de notation?

Non parce que bon... sur 5, 10, 20 ou 100 j'veux bien, mais 68 c'est bien random quand même.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Cabotin a dit :

@4evaheroesf Pour répondre à ta question, je crois qu'il s'agit du dernier démon qui revient après que le frère ait crevé ses yeux pour riposter mais Hyakkimaru le vainc facilement. 

Si tu as raison (et je pense que c'est le cas), c'est un peu nul.

Je ne m'attendais pas à un démon classe ou surpuissant mais ça...

Au moins, il y a eu un lien avec le frère et ses gardes du corps, c'est mieux que rien.

Bref, ce n'est qu'un petit point négatif pour le final.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Red Hood a dit :

 

Ca sort d’où le 68 comme référence de notation?

Non parce que bon... sur 5, 10, 20 ou 100 j'veux bien, mais 68 c'est bien random quand même.

De nulle part, je trouvais ça faisait trop banal et puis ça fait + genre une bonne note que sur 5-10-20-100

Comme 68 n’est pas directement et simplement divisible pour atteindre 10 ou 20 on ne sait pas trop ce que la note veut dire, on se dit juste un truc comme ça en lisant:

« 48 / 68, c’est quoi cette note, ça veut rien dire! Ça fait combien sur 20? Flemme de calculer, 48 ça doit être pas mal comme ça fait quand même beaucoup de chiffre » trop long, personne se dit tout en fait, mais au - l’un d’eux

Résultat, ceux qui ont lu se sont un peu + focalisé sur l’appréciation ^^, et retiennent globalement que c’est « pas mal » 🙂c’est l’essentiel en + c’est un peu marrant 😄

 

Révélation

Sinon, ça fait :

 

3,53/5

7,06/10

14,12/20

70,6/100

 

Mais bon ça fait - bien tu trouves pas^^?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurais pris grand plaisir a suivre cet animé malgré un coup de mou genre dans le milieu. Au final une bonne conclusion a cette histoire ou j'vais peur de perdre Hyakkimaru ou Dororo. Ça donne envie d'avoir une suite qui n’aura pas lieu pour voir évoluer Dororo ado/adulte. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×