Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Crocodile

Dororo [Mappa]

Messages recommandés

Dororo

354167.thumb.jpg.2a876bce16ec380e222e7c97535b10c1.jpg

 

Adaptation en animé du manga Dororo de Osamu Tezuka prépublié dans le magazine Weekly Shōnen Sunday entre août 1967 et juillet 1968. L'édition française a été publiée par Akata entre avril 2006 et octobre 2006. Un premier animé fut diffusé en 1969, nommé Dororo to Hyakkimaru. Il existe également un film live. 

 

Episode 1 sur Amazon Prime Video depuis le 7 janvier 2019.

Citation

L'animé est présentée en première sur Tokyo MX le 7 janvier à 22h. Diffusée en streaming sur Amazon Prime Video à l’extérieur du Japon.


Kazuhiro Furuhashi (Mobile Suit Gundam UC, Rurouni Kenshin, Getbackers) est réalisateur sur un scénario de Yasuko Kobayashi (Attack on Titan, JoJo’s Bizarre Adventure, Garo the Animation) avec MAPPA (Yuri!!! on Ice, In This Corner of the World) et Tezuka Productions à l’animation pour Twin Engine. Satoshi Iwataki (Ghost Hunt) va adapter les personnages du créateur Hiroyuki Asada (Tegami Bachi: Letter Bee, Cheer Boys!!, The Girl in Twilight). Yoshihiro Ike (Tiger & Bunny, The Great Passage, The Empire of Corpses) compose la musique. Dororo met en vedette les voix de Hiroki Suzuki, Rio Suzuki, Mutsumi Sasaki, Naoya Uchida, Shoya Chiba, Akio Ohtsuka et Chie Nakamura.

 

Ce manga conte l'histoire de Hyakkimaru, jeune homme japonais dont le père a fait « offrande » de 48 parties du corps de Hyakkimaru lors de sa naissance à 48 démons (dans le dessein d'avoir plus de pouvoir) avant de l'abandonner. Hyakkimaru sera élevé par un médecin qui remplacera les parties manquantes par des prothèses, dont certaines sont des armes (par exemple, les faux bras cachent des sabres).

Hyakkimaru développe des sens surnaturels (puisqu'il est sourd, aveugle, etc.) qui lui permettent de se défendre face aux démons. À chaque fois qu'un des 48 démons est battu par Hyakkimaru, celui-ci récupère une des 48 parties manquantes de son corps.

Le titre du manga provient du personnage secondaire, Dororo, enfant voyou qui rencontrera le chemin de Hyakkimaru et le suivra à travers le Japon.


Trailers 

 

 

 

 

 

 

3.PNG.dc9d07f53418a184c7af2739bdd95c1d.PNG    dororo_7676.thumb.jpg.3a24a6028a5e01e69511081acf8abfcb.jpg   4.PNG.5efea81ac02562b3f7b984327726d159.PNG

 

Modifié par Crocodile
  • Like 1
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai regardé le premier épisode et j'aime beaucoup l'ambiance qui s'en dégage. Un Japon féodal sombre et viscéral mais avec ses quelques touches d'humour. Moi qui suis en train de découvrir les oeuvres de Tezuka, ce nouvel animé tombe plutôt bien. :D

 

Je n'ai que feuilleté le début du manga (malheureusement non réédité avec les autres de la nouvelle collection Delcourt-Tonkam). Le studio semble adapter librement l'oeuvre pour la rendre plus mature aux yeux du public actuel, mais joue déjà plus sur le personnage de Dororo d'entrée de jeu.

 

J'ai hâte de continuer la série. :)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deuxième épisode vu. J'accroche vraiment à cet univers et au duo Hyakkimaru / Dororo. :D Je crois comprendre que dans l'oeuvre d'origine Hyakkimaru pouvait quand même communiquer, mais ces interactions avec Dororo qui parle pour deux sont assez amusantes.

 

Au passage, dans cette adaptation il s'agit de 12 démons au lieu des 48 d'origines. C'est possible que l'animé ne fasse que 12 ou 13 épisodes de long, au rythme d'un démon par épisode. Personnellement je trouve ce format une bonne idée.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Pauolo a dit :

Au passage, dans cette adaptation il s'agit de 12 démons au lieu des 48 d'origines. C'est possible que l'animé ne fasse que 12 ou 13 épisodes de long, au rythme d'un démon par épisode. Personnellement je trouve ce format une bonne idée.

Apparemment un des réalisateurs qui taffent sur les épisodes de la série a tweeté qu'il bossait sur l'épisode 15, donc a priori y'aura deux cours (j'ai pas la source par contre, j'ai vu ça sur reddit). J'imagine du coup qu'on aura des fights contre des démons qui prendront probablement plus d'un épisode. Espérons aussi que ça permette de faire des épisodes qui ne soient pas centrés sur un démon à tuer afin d'éviter la formule "monster of the week" qui peut vite être redondante.

 

En tout cas pour ma part, c'est ma première oeuvre de Tezuka et j'adore ce que j'ai vu, j'ai trouvé l'épisode 2 encore meilleur que l'épisode 1 et j'ai hâte de voir la suite.

Modifié par Tenroku
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Apparemment l'épisode 3 était quasi-totalement de l'anime original. Le personnage de Jukai n'a pas une telle backstory. Du coup, la manière dont l'animé développe sur l'oeuvre originale force le respect. Si c'est la raison pour laquelle le nombre de démons a été réduit (même si on a toujours eu un démon et une partie du corps par épisode so far), alors je suis totalement pour et j'ai très hâte d'en voir plus.

 

Episode 4 tout aussi excellent même si je lui préfère tout de même l'épisode 3.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifique anime j'aprecie vraiment! Ce style retro qui rend trop bien en 1080!! j'adhere (pour l'instant meilleur anime de la saison pour moi)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cet animé est un belle surprise de par sa qualité. Ça sublime une vielle oeuvre a la vue des dessins de l'époque donc. Pour l'instant meilleur anime de la saison également pour moi. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Episode de cette semaine vu,

 

Comme je m'en doutais, depuis la récuperation de son ouie, Hyakkimaru est bien affaiblis, rien de surprenant dans cela, la découverte d'un nouveau sens est très impactant sur le cerveau qui doit mettre du temps a s'y habituer.

J'aime bien la nouvelle personnage présenté, prête à se sacrifié corps et âme (littéralement pour le coup) pour les orphelins de guerre qu'elle a recueillies, on se doutais bien qu'elle ne travaillais pas en tant que serveuse, néanmoins je ne pensais pas que dororo apprendrais la nouvelle en direct-live...

Malgré la recuperation de sa voix, ce dernier combat face a un demon à beaucoup couté  à notre protagoniste, je me demande comment il va s'en sortir par la suite.

J'apprecie toujours autant cet animé, qui, malgré la presence de monstres et de demons, s'efforce de resté un minimum réaliste quant au traitement subis par les differents personnage, c'est un gros point fort qui merite d'être souligné!

 

Dernière chose, depuis le début, ce vieillard qui croise occasionellement (mais de plus en plus regulierement) hyakkimaru m'intrigue de plus en plus... Il à l'air de pouvoir nous apprendre certaines choses sur notre heros... A suivre!

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, superjojo a dit :

J'apprecie toujours autant cet animé, qui, malgré la presence de monstres et de demons, s'efforce de resté un minimum réaliste quant au traitement subis par les differents personnage, c'est un gros point fort qui merite d'être souligné!

Le truc qui m'épate, c'est qu'on a là une qualité d'adaptation d'une oeuvre de Tezuka du niveau du film Metropolis de Rintaro et Otomo, et du manga Pluto de Urasawa. En gros des auteurs qui réadapte Tezuka dans les standards modernes sans dénaturer les œuvres. Plus détaillées et mieux ancrées dans leurs contextes respectifs, plus humaines dans le développement de leurs personnages. Car Tezuka à la base, c'est surtout le traitement de ses personnages qui rend ses œuvres passionnantes. :)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais en voilà une très bonne série  :o 

Je n'ai vu que les 4 premiers épisodes. 

Je ne connaissais pas l'œuvre d'origine de Tezuka mais j'y vois déjà pas mal de parallèle avec la figure d'Astro Boy : un enfant "mort" qui finit par être rejeté par son père et qu'il va devoir affronter et qui subit une transformation : l'un en robot et l'autre en guerrier. J'ai lu les premiers chapitres afin de comparer l'adaptation et l'anime change beaucoup et donne un ton bien plus glauque : la face scalpée du bébé. En plus, on a des paysage en aquarelle à la teinte grise très mélancolique et le ton est assez sombre. 

 

L'idée de l'histoire est superbe car c'est un récit où un enfant arme cherche son humanité et plus il avancera plus il renoncera à ce corps de marionnette et donc perdra en habilité et en force : je me demande ce que ce sera lorsqu'il regagnera ses bras.  L'idée qu'il soit muet rajoute à la détresse du personnage et pousse à altérer les histoires. On comprend le héro alors qu'il n'a pas une seule ligne de dialogue et ça prouve l'excellent story-telling qui est fait. Le fait d'avoir fait de l'ouïe est génial et montre la difficulté de redécouvrir ses sens: le bruit comme source de terreur en voilà une bonne idée. Les dernières séquences de l'épisode 4 sont très poétiques et tristes avec ce plan final d'Hyakkimura songeur perdu dans cette pluie alors que gît le cadavre de son ennemi et que sa sœur pleure juste à côté. 

L'histoire de son père qui lui donne ce corps est touchante.

 

Dororo contraste par son caractère jovial et offre des petits moments d'humour très sympathique sans que cela coupe, que ça fasse tache dans l'histoire et c'est un point positif car il arrive que cela rompe tout le lien. Par contre je me demande pourquoi ce choix du titre Dororo ?

 

Une très bonne surprise. 

PS: Quelqu'un  sait combien d'épisodes sont prévus ? 

Modifié par Cabotin
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, Cabotin a dit :

PS: Quelqu'un combien d'épisodes sont prévus ? 

Apparemment au moins une quinzaine. L'histoire commence avec 12 démons au lieu de 48 dans l'oeuvre d'origine, et il semble y avoir un démon par épisode ou couplet d'épisode.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Cabotin a dit :

PS: Quelqu'un  sait combien d'épisodes sont prévus ? 

L'animé dois faire 24 ou 25 épisodes il me semble mais j'avoue ne plus avoir le lien source de cette info la.

 

D'ailleurs suis-je le seul a penser que le bonheur des terres du père de Hyakkimaru sont reliés a la récupération de ses membres,car j'ai l'impression que plus Hyakkimaru récupère ce qu'on lui a enlever et moins les terres de son père s'en porte bien (la sécheresse par exemple)

Modifié par makan09

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, makan09 a dit :

D'ailleurs suis-je le seul a penser que le bonheur des terres du père de Hyakkimaru sont reliés a la récupération de ses membres,car j'ai l'impression que plus Hyakkimaru récupère ce qu'on lui a enlever et moins les terres de son père s'en porte bien (la sécheresse par exemple)

C'est exactement ça. A la base ces terres sont propices aux mauvaise récoltes dû au climat et autres facteurs. Son pacte avec les démons lui donne la possibilité de faire prospérer ses terres, accroître sa puissance militaire grâce aux alliances avec les clans voisins et au final assouvir ses ambitions. Hyakkimaru a été sacrifié pour ce résultat, et sa quête détruit tout ce que son père a achevé. C'est une réalité bien triste : le bien d'une personne face à celui d'un clan entier, de ses terres et des personnes qui en dépendent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Episode 5-6 vus:

 

Probablement les meilleurs épisodes. 

Beaucoup de parallèles qui fonctionnent énormément. La jeune fille aura eu une vie épouvantable et je suis surpris positivement que le récit "n'épargne" pas ses personnages car on passe tout de même de la prostitution à un massacre sans que cela fasse "trop".

J'ai l'impression qu'aujourd"hui ce type de scène partirait dans le côté gore fou ou dans des scènes ecchi viol: je préfère cette forme de "simplicité " qui impacte suffisamment les spectateurs sans que cela dénature le ton de l'œuvre. 

La relation entre le héros et la jeune fille était vraiment belle avec les chants à côté.

Les premiers mots enragés portent la charge émotionnelle et font mal. Le dernier visuel en jaune doré était une bonne idée surtout quand les paysages sont aussi désolés.

 

Vraiment j'apprécie ce parallèle qui se tisse sur la voie du héros qui sort d'une "caverne de Platon" fait de lui toujours une marionnette : marionnette contrôlée par sa rage, et sacrifiée par son père. Reprendre son corps devient aussi une quête pour lui de devenir humain. 

Le fait de l'avoir rendu silencieux est de plus en plus judicieux car il suscite le trouble et il pourrait apparaître comme un monstre à force quand il récupère son corps, il déclenche des malheurs ( ce qui pourrait nous causer aucune peine vu que le père l'a sacrifié en se disant que c'est un retour des choses, mais il reste sa mère qui l'aime tendrement et son frère affecté par le secret qui est innocent dans cette affaire).

 

On installe le frère également comme prochain antagoniste et j'ai hâte d'assister à leur confrontation.  Elle ne devrait tarder vu que l'un des soldats va aller reporter le massacre et que son frère veut prouver sa valeur. 

 

Il semble qu'on soit parti pour 24 épisodes vu qu'on a eu un double épisode pour un démon. Ce serait peut-être le seul "défaut" est que les démons sont assez lambdas et pas très marquants excepté celui à l'épée qui avait une histoire avec l'idée de la folie de guerre qui ronge tout homme ou du démon femme avec l'idée de se méfier des apparences. Les affrontements sont toujours bien réalisés mais ils restent pour le moment assez peu fournis mais nous ne sommes qu'aux premiers épisodes.

 

Bref encore très hâte des prochains épisodes.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces deux épisodes m'ont frappés en plein dans les feels. C'est marrant que ces deux épisodes ont été diffusés le même jour que l'épisode 5 et 6 de Mob Psycho 100 II, au cas où on aurait pas encore assez souffert.

 

Déjà c'était tellement évident, mais je me suis totalement fait avoir par le twist de l'épisode 5, je ne sais pas comment. Même le "travail uniquement de nuit" ne m'a pas fait tilter sur le coup et j'ignore pourquoi. Vu sa proéminence dans l'opening, je pensais que Mio allait devenir un personnage récurrent et qu'elle rejoindrait le groupe, mais je me suis bien planté. Elle n'aura jamais su que son âme n'était pas sale. Quel épisode déprimant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Tenroku a dit :

Vu sa proéminence dans l'opening, je pensais que Mio allait devenir un personnage récurrent et qu'elle rejoindrait le groupe, mais je me suis bien planté. Elle n'aura jamais su que son âme n'était pas sale. Quel épisode déprimant.

J'avais pensé de même. L'opening lui consacre pas mal de temps. Dans le manga d'origine, elle apparait dès le début et le héros la fréquente. 

 

Il y a 2 heures, Tenroku a dit :

C'est marrant que ces deux épisodes ont été diffusés le même jour que l'épisode 5 et 6 de Mob Psycho 100 II, au cas où on aurait pas encore assez souffert.

 

En règle générale, on est en plein milieu de saison donc c'est en général question série là où on a les premiers climax. 

Je regarde très peu d'animés de saison mais les deux que nous avons, sont vraiment excellents. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbes épisodes, j’adore l’anime, excellente surprise!

 

Yà un juste un truc que j’ai pas trop compris au dernier épisode

Révélation

Comment Hyakkimaru retrouve-t-il sa jambe?

D’après ce que j’ai compris, c’est en tuant le démon, mais elle repousse comme ça? Comme par magie? Et comment il a retrouvé sa voix alors? Il l’avait juste blessé la première fois je crois, c’était bien le même monstre, non? C’en est un qui drop plusieurs items^^?

 

Modifié par Othy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Othy a dit :

Superbes épisodes, j’adore l’anime, excellente surprise!

 

Yà un juste un truc que j’ai pas trop compris au dernier épisode

  Masquer le contenu

Comment Hyakkimaru retrouve-t-il sa jambe?

D’après ce que j’ai compris, c’est en tuant le démon, mais elle repousse comme ça? Comme par magie? Et comment il a retrouvé sa voix alors? Il l’avait juste blessé la première fois je crois, c’était bien le même monstre, non? C’en est un qui drop plusieurs items^^?

 

De ce que j'ai compris, en interprétant un peu :

  Masquer le contenu

Hyakkimaru a bien récupéré sa voix en blessant mortellement le démon, mais ce dernier a réussi à lui arracher sa jambe, ce qui lui a permis de survivre. Il a donc récupéré sa jambe en terrassant le démon pour de bon cette fois, tout comme il fait pour chaque partie manquante de son corps. En gros ces démons ont besoin d'une partie du corps de Hyakkimaru pour exister sur le plan physique et ne meurent jamais vraiment.

Je ne sais pas par contre si ce genre de développement vient du manga ou est un rajout de l'animé.

Modifié par Pauolo
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Othy  J'ai eu cette confusion mais ça a été expliqué (un peu rapidement) mais en gros le démon avait sa voix or lors de l'affrontement le démon lui mange une jambe (partiellement) et les démons ne peuvent lui ôter qu'un membre en raison du pacte de son père : du coup, le démon a rendu sa voix et a pris sa jambe ( un troc en quelque sorte). 

 

Hyakkimaru pouvait parler lors du dernier épisode mais ayant une crainte du bruit, il ne s'exprime pas malgré les encouragements.  Du coup, en affrontant le démon et l'ayant vaincu, il récupère la jambe précédemment vaincu.


Et Pauolo m'a devancé 😛 

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jamais entendu parlé de ce manga avant! Je sais qu'il est ancien mais quelle fraîcheur!!

L'animation est au top. L'ambiance me rappelle un peu samourai shamploo, je ne sais pas pourquoi d'ailleur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai enfin pu voir l'épisode 6 et juste WOW !! A mes yeux et j'ai vu que c'est aussi le cas pour beaucoup, c'est sans conteste l'anime de la saison. 

 

Ce double épisode retranscrit toute la beauté de cette anime, c'était géniale. A la fois beau et triste, à la fois silencieux et bruyant (les OST sont peu présentes et le peu de musique provient de la chanson de Mio ou des cris de Hyakkimaru), nous montrant à la fois le désespoir par la situation du pays mais aussi l'espoir à travers les personnages dont Mio et les gamins, mais nous montrant surtout la cruauté du monde mais aussi de la vie qui ne fait pas de cadeau jusqu'au bout. 

J'ai pas lu le manga donc je m'attendais pas à ce dénouement même si c'était prévisible à un moment, mais je dois juste avouer que le personnage de Mio est réussie. 

 

Il y a un truc que j'adore avec cet anime, c'est qu'il n'y a pas besoin de trop en faire pour nous faire attacher à un personnage ou le développer. Dans l'épisode 6, à travers une seule phrase dite par Dororo, on a pu comprendre tout ce qu'il avait pu vivre et s'attacher à lui, cette seule phrase nous a suffit à ressentir de la compassion pour lui. C'est une qualité que l'on ne retrouve pas dans d'autres œuvres qui sont obligées de te montrer tout un flashback pour exposer le personnage. Après j'imagine bien qu'on aura forcément des flashbacks sur le passé de Dororo à un moment donné, mais en vrai y'a pas besoin.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Episode 7 vu

 

Une histoire bien plus subtile où on aperçoit la pertinence du propos de Tezuka. Une nouvelle fois, une histoire très simple sauf que l'on adopte le point de vue du Démon Oghio et qui nous interroge sur le point de vue que l'on a. J'ai été étonné des nombreux retournements de situation et je n'avais anticipé cette fin.

D'ailleurs, cette histoire me fait penser à Kiseju avec la thématique du respect de la vie et au parcours de Reiko qui s'interrogeait sur la vie humaine et sa valeur. 

 

On constate que le démon a une plus grande notion du respect de la vie que les hommes eux-mêmes et le duo Dororo et d'Hyakkimaru apparaissent comme des prédateurs et des opportunistes du malheur des villageois or l'histoire est moins manichéenne que prévue. Il apparaitrait presque que ce soit la société humaine par son exploitation de l'être humain qui serait atroce et manquant de clémence car l'homme n'est perçu que comme un outil et rien de plus par les autorités. 

 

Une nouvelle fois, nous avons un démon "neutre" avec le fantôme des défunts de l'épisode 2: le folklore japonais existe indépendamment de la quête d'Hyakkimaru et une coexistence est possible. Je m'attendais à ce que la démone meurt pour payer de meurtres et on aurait une morale assez classique : "le passé se paie tôt ou tard bien que vous tentiez de vous améliorer". Mais non, ce sont des personnes qui s'échappent de ce village exploité. On change de registre. 

 

Le statut de monstre d'"Hyakkimaru" laissait planer le doute de la conclusion du couple mais non, il comprend la situation et laisse s'échapper. 

D'ailleurs, la dernière scène où Dororo évite de tuer l'araignée est touchante car elle est celle qui fait sourire notre Hyakkimaru :) 

Aucun des protagonistes n'est bon ni mauvais: ils cherchent tous à manger. Moi qui me plaignais que les démons ne sont pas développés, l'animé vient de prouver que j'avais tort  😛

 

Un bon épisode. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×