Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Papy

Sarazanmai [MAPPA & Lapintrack]

Recommended Posts

90885l.jpg

Réalisateur : Ikuhara Kunihiko et Takeuchi Nobuyuki (Utena, Mawaru Penguindrum)

Studio : MAPPA & Lapintrack

Durée : 11 épisodes (printemps 2019)

Simulcast : Wakanim

 

Résumé :

Kazuki, Tooi, et Enta, trois collégiens, sont transformés en kappas (créature mythologique japonaise) après avoir rencontré Keppi, le prince héritier du Royaume Kappa. Il les charge de combattre des Kapa-zombies, grâce au "Sarazanmai", son mystérieux créé lorsque les 3 sont "connectés". Cependant, ce qu'ils ne savent pas, c'est que cette connexion qui les unit même brièvement les soumet au risque de voir leurs plus gros secrets être révélés...

 

96184l.jpg

 

Casting :

Yasaka Kazuki : Murase Ayumu

Kuji Tooi : Uchiyama Kouki

Jinnai Enta : Horie Shun

Keppi : Suwabe Jun'ichi

Akutsu Mabu : Hosoya Yoshimasa

Niiboshi Reo : Miyano Mamoru

 

Avis :

C'est le premier anime du célèbre Ikuhara que je regarde, et je dois dire que si j'avais été juste curieuse lors des premières bandes-annonces, j'ai été très très convaincue par le premier épisode. Le style décalé, mais qui fait quand même rapidement sens avec un petit rewatch, m'a beaucoup plu, le rythme est prenant, c'est drôle, la réalisation est merveilleuse. Ce n'est certainement pas un anime pour tous, c'est un style qu'il faut apprécier, mais c'est immédiatement devenu mon anime préféré de la saison, et celui qui me hype le plus avec Carole & Tuesday. 

Je vais parler du contenu des épisodes 1 et 2 sous spoilers :

Révélation

Comme je l'ai dit, j'avais jamais vu la moindre chose de Ikuhara avant, et du coup c'est à l'aveugle que je me suis aventurée là-dedans. Et si y avait bien un truc auquel je m'attendais pas, c'était une histoire LGBT friendly lol Personnellement, je suis toujours curieuse quant il s'agit de ce que la japanimation a à offrir sur le sujet, que ce soit par pure curiosité mais aussi pour mes recherches perso. Du coup, forcément, la révélation à la fin du premier épisode m'a interpellée, c'est pas tout les jours qu'un anime "grand public" (je dis ça pour le différencier des animangas typés BL/Yuri évidemment) a un personnage principal qui est cross-dresser/transgenre (ça on ne sait pas encore exactement). Et surtout ce qui m'a plu, c'est que, la chose n'étant clairement pas traitée comme une blague, on peut s'attendre à ce que le sujet soit bien traité, et j'ai vraiment envie de voir ça. D'autant plus quand, avec des recherches, j'ai appris que ce bon Ikuhara lui-même se cross-dressait souvent avec des habits féminins quand il était plus jeune, alors c'est un sujet assez personnel qu'il aborde, et qui peut au moins nous assurer de la sincérité dans son propos.

Et puis, ben, le second épisode a confirmé que oui, ce serait une histoire qui traiterait de sujets LGBT, en nous montrant immédiatement les sentiments de Enta pour Kazuki. Là, il s'agit du cliffhanger de l'épisode alors on ne sait pas exactement vers où cela va aller, mais ça a eu le mérite d'être clair, et forcément, j'apprécie ^^

 

Mais bon, honnêtement, encore plus que le LGBT, c'est le grand bazar complètement fou-dingue que j'adore dans cet anime. Les chansons, je les écoute en boucle, idem pour la choré du Sarazanmai; et là celle des policiers je sens que je vais pas tarder à aussi me l'écouter lol C'est du pur nawak, le rythme aussi, et tous les passages en kappa, je prends mon pied. C'est fun, coloré, la réa déchire. Les seiyuu aussi sont très bons, en même temps c'est un casting de qualité donc je suis absolument pas surprise.

Et puis, au final, on a aussi des sujets vachement sérieux. Tooi est pas juste un gamin edgy, c'est littéralement un dealer/cultivateur de shit, qui a un flingue, qui torture des mecs avec son frère. Le frère de Kazuki, aussi, je me demande si y a pas une raison plus tragique pour laquelle ce dernier fait tout ça pour lui. Il a pas l'air particulièrement malade, mais ça m'étonnerait pas la cause se trouve dans son côté féminin. Peut-être qu'il est victime d'ijime à cause de ça? On verra bien, en tout cas je me pose pas mal de questions.

Bref, un petit coup de coeur (no shit, j'en ai fait mon kit), j'ai vraiment hâte de voir vers où tout cela va mener, les trois débordent de secrets et ça va être amusant de les voir les dévoiler un par un 8)

 

tumblr_pptcvqFWfh1t0lt8go1_540.gif

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

2 premiers épisodes vus et je suis intrigué par cet anime, en sachant que rien cette saison attisait ma curiosité xD ( excepté Kimetsu no Yaiba que je n'ai toujours pas commencé xD )

 

Soulignons d'abord l'évidence, la réalisation est excellente. L'animé est riche visuellement, d'idée : l'ending incruste les personnages dans des décors réels. ou les passages chantés/ combats. Les clips sont d'ailleurs excellents surtout entre les deux flics xD , les poses Jojo 8)  (is-this a  Jojo's Reference ?). L'animation varie en fonction des moments tout en gardant une réelle fluidité et une harmonie d'ensemble.

 

L'anime a quelque chose d'original et me fait penser à Madoka Magical Girl qui lui est beaucoup plus sombre, à savoir des personnages adolescents qui obtiennent des supers-pouvoirs avec la promesse de voir leur vœu accordé, après s'être débarrassé de "démons";

Sauf qu'ici, nous sommes avec des personnages masculins et comme Papy l'indique, il semble que certaines thématiques LGBT (quoique Madoka comptait un personnage lesbien) soient présentes et puissent être traitées avec un minimum de pertinence. On a aussi ce côté un peu "parodique" du genre Magica Girl avec déjà des personnages masculins et en assumant un humour référençant des rapports homosexuels avec les fesses xD ( entre les transformations gobés, l'obligation de rentrer en couple dans le parc, ou les ennemis vécus après leur avoir retiré quelque chose de leur fesse). 

 

Ceci-dit, l'anime semble avoir pour thématique le désir, surtout pour ce qui n'est pas conventionnel : les ennemis ont différents fétichistes et sont des personnages frustrés. On a également en parallèle, l'utilisation des nouveaux médias avec l'idole et son jeu de l'objet à récupérer, ainsi que des selfies. Cette utilisation pourrait à la fois accentuer les désirs des personnages frustrés (on remarque que pour le moment, il y a une similitude entre l'objet demandé par l'idole et l'ennemi; ceci-dit, on remarque qu'elle a un kappa qui pourrait flairer l'ennemi (bon ceci-dit, cela reste de la pure spéculation)). A côté, on a le héros qui se travestit pour son frère, à voir s'il le fait uniquement pour son bonheur ou non. 

 

De l'autre côté, si le ton est léger, l'anime contient des éléments réalistes et concrets qui dénotent comme tout ce qui touche au personnage edgy qui a vraiment un flingue, qui deal et torture avec l'aide de son frère lié à une mafia. Bien qu'il soit dans des contextes différents, les deux se ressemblent pas mal et le personnage le reconnait lui-même. 

 

Le petit dernier, plus en retrait pour le moment, lui semble avoir des difficultés à se sociabiliser comme sa sœur semble le mentionner. J'ai été étonné par la dernière scène xD de l'épisode 2 et je m'attendais plus à un couple avec l'autre pair. 

 

Un reproche à mon goût est le recyclage des séquences d'action qui sont quasiment identiques à voir si on aura droit à des petits changements au minimum et voir le rôle plus précisément des policiers. 

 

Un anime particulier qui pourrait vraiment se démarquer 8) 

Edited by Cabotin
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

8) Sarazanmai 8)

8) Tout est tellement bon. 8)

 

Pour le frère de Kazuki, je pense aussi qu'il y a une raison plus tragique oui. Ça pourrait être lié à un problème physique, on ne le voit jamais debout et quand il dit au début de l'épisode 2 qu'il va partir, son père se lève alors que lui reste assis. Plus tard dans l'épisode il est assis à côté de Kazuki qui est debout et on peut voir le père assis plus loin, un peu comme s'il l'avait transporté. Il est peut-être paralysé ? Par la faute de son frère qui se sentirait coupable ?

 

Sinon oui, les prédictions de l'idole correspondent au kappa zombie... Ça pourrait faire d'elle l'antagoniste de la série, j'aimerais bien en tout cas. 

 

Concernant le recyclage des scènes, ça ne me gène pas du tout au contraire (sauf pour les scènes de "combat" à la limite), j'aime beaucoup ce côté rituel.

 

J'ai déjà revu tous les épisodes 3 fois, ça va être dur d'attendre chaque semaine. ::)

  • Like 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Nøødle a dit :

Pour le frère de Kazuki, je pense aussi qu'il y a une raison plus tragique oui. Ça pourrait être lié à un problème physique, on ne le voit jamais debout et quand il dit au début de l'épisode 2 qu'il va partir, son père se lève alors que lui reste assis. Plus tard dans l'épisode il est assis à côté de Kazuki qui est debout et on peut voir le père assis plus loin, un peu comme s'il l'avait transporté. Il est peut-être paralysé ? Par la faute de son frère qui se sentirait coupable ?

 

Roh mais ouais carrément 😳 En plus je me demandais ce qu'il foutait là, le père, dans la scène où ils donnent à manger au chat. J'ai été revoir les moments où il apparaît dans l'épisode, et c'est vrai, y a plein de détails qui laissent croire que ça pourrait être le souci : il dort dans le lit du bas, il a une chaise spéciale dans la salle à manger, et ouais, il est toujours assis, sans bouger ses jambes. Aussi, Enta a l'air de savoir la raison pour laquelle Kazuki veut à ce point rendre Haruka heureux, et si c'est un handicap physique, cela expliquerait qu'il soit au courant.

Du coup, peut-être que la première scène de l'anime (celle où Kazuki court le long de la rivière), pourrait être un leurre, comme lorsqu'ils avaient fait croire que c'était bien l'idol avec qui Kazuki conversait; et du coup que c'est à ce moment là que Haruka a eu un accident (avec l'un des panneaux qui serait tombé)? Je vais épier ça dans les prochains épisodes 👀

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un cool épisode, même si là le facteur surprise du post-credit est pas aussi fort, vu que ben, beaucoup de gens sur internet l'avaient prédit ^^ Bravo Noonoo :P D'un côté tant mieux, ça évite de laisser trop traîner en longueur, d'avoir ça comme retournement de fin de saison, et là être du coup bien déçu lol

 

Sans surprise un épisode centré sur Enta, ses sentiments pour Kazuki, son lien avec lui. Les petites scènes où il fantasme des discussions avec lui étaient marrantes et cruelles, bien que prévisibles au final. Mais je me demande quand même s'il s'agit juste de l'imagination trop fertile d'un gamin, ou si viendra un moment dans l'histoire où cela se retournera contre lui, s'il se retrouve bel et bien perdu entre désir et réalité. Après tout, on voit que quand il délire, il continue quand même de réagir en conséquence dans la vraie vie (il noue le bracelet pour sa soeur, il prononce sa déclaration à voix haute devant Kuji, il emballe le Prince Kappa...), et la frontière si fragile entre désir et réalité, c'est un peu au centre de l'histoire...

 

Je suis aussi assez contente, du coup, qu'on aille vite sur son secret, qu'on passe pas 5 épisodes à le voir se débattre avec ça et au dernier moment l'avouer lors du Sarazanmai. C'est cruel de voir que Kazuki n'a même pas réussi à piger les sentiments de son ami (alors que bon, quand même, le coup de la flûte putain, je sais pas pourquoi les Japonais ont un tel rapport avec le baiser indirect mais c'était affreux à voir lol), que même ce qui semble être littéralement une fusion entre les deux ne suffit pas à lui faire comprendre. Niveau "incapacité à connecter", on se place donc là, c'est clair.

Bref, encore un épisode "introductif" on dira, le prochain sur Kuji visiblement.

 

Un truc intéressant : il existe déjà la version complète de la chanson "Sarazanmai", avec notamment les choeurs qui chantent "l'objet" du Kappa-zombie du jour. Cette version comporte 3 couplets : le premier chanté par Ayumu Murase (le doubleur de Kazuki) où ils entonnent "hako hako" (boîte boîte), du premier épisode, le second chanté là aussi par Kazuki mais où ils chantent "kisu kisu" (bisou bisou) de l'épisode 3. Je pense que la raison c'est tout simplement qu'on l'entend bien dans l'épisode, le doubleur de Enta est pas vraiment un très bon chanteur lol Soit ça, soit on aura une autre occasion de kappa-zombie volant des baisers, avec cette fois Kazuki au centre, du coup.

Et puis il y a le dernier couplet, où c'est Uchiyama Kouki, le doubleur de Kuji, et là du coup je vais mettre ça sous spoilers pour ceux qui ne veulent pas savoir (j'y parle de théories et réflexions concernant Kuji, donc) :

Révélation

Ils chantent "soba soba". Le soba, c'est un plat japonais, des nouilles; mais tout comme le kisu qui était aussi un poisson, il a un autre sens : "soba" veut dire "proche", "à côté". On sait que c'est un élément qui sera important pour Kuji, grâce au design de son smartphone :

D43J9MnX4AUoWA-.jpg

 

D'ailleurs, j'ajoute un truc que je trouve marrant : on a donc Kuji Tooi, comme perso principal. Son frère s'appelle, quant à lui, Chikai. Tooi 遠い, c'est l'adjectif "loin", en japonais; alors que 近い, c'est "proche". Les kanjis de leurs noms sont évidemment différents, mais c'est très clairement un jeu sur les mots voulu par Ikuhara. En ajoutant la notion de "soba", on peut en déduire que la distance sera quelque chose de central dans l'histoire de Kuji, reste à savoir comment, concrètement. On a bien vu que lui et son frère ne vivent pas ensemble, mais à part ça...

 

Enfin, un épisode encore une fois d'apparence très fun et simple, mais qui comporte toujours autant de choses à disséquer, si on regarde sous la surface. Et j'ai même pas parlé des policiers, et leur mystérieux "président", mais là encore j'attends tout simplement qu'on en voie plus. En tout cas Hosoyan qui chante, j'aime toujours autant ❤️ 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je remercie Noodle d'avoir spoilé :/: c'est vraiment pas cool.

Bon, il semble que l'anime reste léger et ne parte pas en vrille comme un certain Madoka Magical Girl dont les dernières secondes de l'épisode 3 ont traumatisé certains spectateurs. 😛 

 

Episode centré sur Senta et sur sa relation avec Kazuki et je dois dire que j'ai moins d'empathie pour lui que pour les deux autres. 

Je me suis demandé s'il désire Kazuki, est-ce uniquement parce qu'il était le bon partenaire de football ? Ou le cadre du football permettait de louer un lien avec lui ? Après c'est toute la subtilité du "désir" qu'explore l'anime : celui qui avait un fétichisme sur les chats, c'était pour avoir le désir de son ex, par exemple. C'est aussi comme le travestissement de Kazuki, pour le moment, cela n'est que pour se reconnecter avec son frère avec qui, il n'arrive pas à se connecter en vrai.  Finalement, le désir des personnages dans leur lubie est un moyen de se connecter avec les autres: il y a une subtilité qui demeure et dont j'attends l'exploration. C'est vrai que l'on a eu deux sessions de révélations sur lui qui portaient sur le travestissement, néanmoins on ignore encore pourquoi il se sent mal et ne sourit.

Il porte une culpabilité par rapport à son frère et je prie un peu pour qu'on évite un peu le "cliché" de "alors je jouais au football et mon frère en venant m'encourager, a  eu un accident donc c'est ma faute donc j'abandonne le football" (ce serait un plagiat éhonté en plus d'Inazuma Eleven 😛 ). Cela reste de la spéculation. J'espère "plus" de profondeur que ce simple "nœud" vu que l'anime promet bien plus de réflexion que cela (peut-être si c'est le cas, le traitement offrira plus de complexité).

 

Senta vit dans une illusion qui le mène en bateau et cela m'étonnerait pas qu'il "sombre" lui-même, dans les prochains épisodes.  Cela a été utilisé comme élément comique, et le dernier coup m'a bien fait rire avec le Prince Kappa, y ayant presque cru xD. L'anime recycle les poses mais cela participe à l'humour général. 

Puis, le doubleur se débrouille un peu moins bien pour la chanson xD et j'ai senti la différence des performances entre celui de Kazuki et la sienne. 

J'ai beaucoup aimé le design du monstre, cette fois bien que je regrette que ce soit un peu toujours la même chorégraphie :/ et que je pense que l'on va continuer dessus encore quelques épisodes. 

 

Le frère de Kazuki est donc handicapé comme Noodle l'a spoilé et constituera une surprise.

Par-contre comme Papy l'indique dans sa partie spoil, c'est impressionnant les subtilités au niveau du langage et des mots et je te remercie de les expliquer car je manquerais des subtilités sinon. 

Les policiers sont donc présupposément les antagonistes mineurs (probablement malgré eux) et un Boss semble être introduit. Reste à déterminer le rôle de l'idole si elle participe au délire, elle-même ou non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, P㋐py a dit :

Je suis aussi assez contente, du coup, qu'on aille vite sur son secret, qu'on passe pas 5 épisodes à le voir se débattre avec ça et au dernier moment l'avouer lors du Sarazanmai. C'est cruel de voir que Kazuki n'a même pas réussi à piger les sentiments de son ami (alors que bon, quand même, le coup de la flûte putain, je sais pas pourquoi les Japonais ont un tel rapport avec le baiser indirect mais c'était affreux à voir lol), que même ce qui semble être littéralement une fusion entre les deux ne suffit pas à lui faire comprendre.

Le fait que Kazuki ne réagisse qu'au baiser, et en pensant que ça pourrait être dû à un pari, ça pourrait être un indice sur le Sarazanmai. Peut-être qu'ils ne voient chacun qu'une seule des trois parties, et que donc Kazuki n'a vu que le baiser et pas le reste. Après revisionnage des deux premiers épisodes, ils sont suffisamment ambigus pour que ça puisse être le cas.

 

Sinon, l'épisode était très cool, même si je l'ai un peu moins aimé que les trois premiers (parce que j'aime moins Enta que les deux autres).

 

Il y a 11 heures, Cabotin a dit :

Je remercie Noodle d'avoir spoilé :/: c'est vraiment pas cool.

Bon, il semble que l'anime reste léger et ne parte pas en vrille comme un certain Madoka Magical Girl dont les dernières secondes de l'épisode 3 ont traumatisé certains spectateurs. 😛 

 

Episode centré sur Senta

Est-ce vraiment du spoil ? Essaie d'être plus actif et de réfléchir durant tes visionnages. 8)        (j'ai failli mettre ;) mais c'était ptet un peu trop violent)

Je ne suis pas sûr que ça reste léger jusqu'au bout, enfin on verra bien.

 

Une référence à notre très cher Setna ? 🤔

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Episode plus intéressant que la semaine dernière imo, déjà parce que Enta je l'aime moins que les deux autres; mais aussi parce que le changement de ton était cool. Cette alternance entre le magical girl, le shojo, et maintenant le dark/violent, c'est exactement ce que je kiffe dans cet anime 8)

 

L'histoire entre Tooi et son frère est intéressante, je m'attendais à un lien un peu plus toxique entre les deux. C'est amusant de remarquer que dans les deux fratries de la série, c'est au final celle des deux meurtriers qui est la plus saine, basée sur une vraie confiance; alors que Kazuki est prêt à tout pour mentir à Haruka. On continue de voir son côté môme inconscient et surtout égoïste, avec son plan de carrément enlever Sara pour éviter qu'elle rencontre Haruka et que celui-ci découvre la supercherie lol Après le vol de chat, il monte encore d'un cran.

Et pourtant il termine en disant qu'il déteste Haruka, là j'avoue que je vois pas trop d'où ça sort, j'attends de voir lol Ca a pas l'air d'être parce que leur lien le force à se cross-dress (il s'éclate clairement quand il le fait), alors on verra bien. D'ailleurs cette scène je me demande limite si elle est réelle, vu les tons soudain désaturés des couleurs.

 

Pour revenir à Tooi, je m'attendais certainement pas à ce qu'il ait tué un mec :o Chaud.

En tout cas j'ai hâte de voir le groupe rencontre Sara, surtout maintenant qu'on a fini de correctement présenter les persos principaux. J'ai aussi bien envie de voir Kazuki se retrouver à sa place à l'événement, ce sera sûrement l'occasion d'évoquer la façon dont il vit concrètement son travestissement, face à des fans. Si ça lui déplaît, ou s'il aime réellement être considéré comme une fille (même si je sens venir la scène du molestage, et j'ai peur d'avance).

 

D'ailleurs on remarque dans l'épisode que Tooi semble sensible aux charmes de Kazuki quand il est travesti, je croyais pas trop à l'idée du triangle amoureux mais ça y ressemble de plus en plus. J'ai vu des théories comme quoi, à force de se faire ignorer par Kazuki, qui lui traîne sans arrêt avec Tooi, Enta finirait peut-être par être transformé en Kappa-zombie, ça ne m'étonnerait pas...

Pour finir, une petite scène sur les policiers, encore une fois on sait rien d'eux et de leur vrai but, j'espère qu'on aura vite un peu plus de réponses quand même. Je pense que l'ep 5 devrait commencer à nous donner plus de pistes, maintenant que l'intro est complètement terminée.

 

Et pour Cabotin, grâce aux chansons déjà sorties, je me dis que tout comme on pouvait prédire le "soba" de cette semaine, y a moyen qu'on sache aussi l'objet de la semaine prochaine :

Révélation

Cette fois ce n'est pas dans le Sarazanmai (les objets de la chanson officielle ont déjà été tous couverts), mais dans le Kawau Soiya, la chanson des policiers. En effet, eux, ils commencent leur chanson en répétant aussi l'objet du criminel dont ils se sont "occupés", et dans la version full, on a droit à quelque chose qui n'a pas encore été entendu dans l'anime : "tama tama".

Là encore, plein de sens possibles en japonais, mais c'est Sarazanmai, alors ça me paraît simple de deviner sur lesquels ils pourront jouer :

1) 球, la balle, littéralement, même si je crois bien que ne fonctionnerait pas pour ce qu'on appelle "ballon" en français, donc le ballon de foot de Enta, on oublie. Ca marche en revanche pour une balle de pistolet
2) 玉, qui là, représente le joyau/le trésor... mais aussi les couilles. Et entre Nyantaro le castré, et la possibilité que Kazuki veuille "devenir" Sara et donc perdre sa masculinité, on se pose là.

3) 魂 puis le plus simple, l'âme (c'est le kanji de Gintama, qui joue d'ailleurs sur le double sens couilles/âme), qui semble là aussi avoir parfaitement sa place dans Sarazanmai. Après tout, on l'oublie, mais dans l'épisode 1, Keppi dit assez clairement que le lieu où ils se retrouvent une fois transformés en Kappa, c'est celui entre le monde des vivants et des morts (et d'ailleurs, à cet endroit-là, les gens ne sont pas représentés par leur silhouette habituelle, mais par celle qui correspond aux fantômes dans le folklore japonais).

 

Edited by P㋐py

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Papy qui m'aguiche vers des spoils :o … 

Revenons d'abord sur l'épisode :

Un très bon épisode, beaucoup plus sympathique à regarder que le précédent. Le ton est nettement plus froid car entre un secret sur un travestissement et un secret d'amour, on passe directement à un meurtre ce qui occasionne une rupture de ton. On le supposait que ses activités étaient criminels mais si on récapitule les crimes de Tooi, ça commence à faire un sacré dossier : détention d'arme, menace (bon c'est plus une blague), trafic de stupéfiant, meurtre… J'apprécie qu'il ait les mains sales, ça lui donne d'autant plus de poids dans son comportement et ce qui explique le geste de Kazuki à son attention.

 

L'anime souligne très bien dès le début la situation du frère de Kazuki pour ceux qui auraient sauté l'ending 😛 en montrant les aménagements pour son handicap. La confession de Kazuki me surprend aussi :o . Je m'y attendais pas tellement et on s'oriente vers quelque chose de différent que j'avais prévu (et tant mieux). Peut-être est ce de l'envie de sa part ? Ce qui compléterait la thématique du désir qu'aborde l'anime. Il détesterait son frère car il monopolise l'attention de tout le monde. 

Il le déteste peut-être car il est responsable de l'incident qui a fait que son frère soit handicapé et que par conséquent, il éprouve une culpabilité monstrueuse à son égard qui le pousse à le consoler et à jouer à l'idole. Il se déteste par le biais de son frère.

 

Après, Kazuki s'amuse énormément à se travestir et à prendre une voix féminine comme on l'entend avec les nouilles. Je suis curieux du prochain épisode vu que l'on quitte la phase d'introduction et que l'on s'approche du milieu ( et donc d'un potentiel climax), avec la rencontre de l'idole 8) . Il faudra qu'elle explique son implication, elle aussi. Le prochain épisode annonce de belle chose.

 

L'ironie dans le Flash Back de Tooi est que son frère a fait en sorte de garder le magasin comme moyen de garder un contact avec sa famille et son frère et  ce sera en accomplissant cela qu'il s'éloigne de son frère. J'apprécie le fait que Tooi ait cette lucidité de son meurtre et qu'il n'ait de culpabilité. Il semble que le lien entre lui et son frère soit sincère, vu comment il tente de défausser son cadet du meurtre et le protège en tentant de l'impliquer le moins possible.  

Les deux flics m'amusent toujours autant 8)  et promettent de passer à la vitesse supérieure sous peu. Est-ce que cette convention promet de tourner en catastrophe ? 

 

Enta est très secondaire dans cet épisode sauf qu'il faut qu'on m'explique pourquoi il déambule renversé sur le dos pour rejoindre les deux autres à la fin xD

 

Il y a 4 heures, P㋐py a dit :

J'ai aussi bien envie de voir Kazuki se retrouver à sa place à l'événement, ce sera sûrement l'occasion d'évoquer la façon dont il vit concrètement son travestissement, face à des fans. Si ça lui déplaît, ou s'il aime réellement être considéré comme une fille (même si je sens venir la scène du molestage, et j'ai peur d'avance).

 

Une scène d'inversion serait possible facilement et ce serait un bon moyen d'interroger Kazuki sur cette pratique. La rencontre avec l'idole me semble indispensable dans tous les cas.

Il y a 4 heures, P㋐py a dit :

D'ailleurs on remarque dans l'épisode que Tooi semble sensible aux charmes de Kazuki quand il est travesti

Totalement 8) 

Ils étaient déjà un couple dans l'épisode 2 et l'autre a été friendzoné déjà. Donc Tooi risque de l'emporter.

Il y a 4 heures, P㋐py a dit :

J'ai vu des théories comme quoi, à force de se faire ignorer par Kazuki, qui lui traîne sans arrêt avec Tooi, Enta finirait peut-être par être transformé en Kappa-zombie, ça ne m'étonnerait pas...

Probablement ce qui risque d'arriver. Pour le moment, c'est celui le plus frustré des 3, je présume.

 

J'imagine bien les flics aussi atteindre le frère de Tooi aussi. A voir. La série a encore pas mal de potentiel.

Edited by Cabotin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intense, l'épisode 5, avec son lot de révélations, l'histoire qui avance vite, et toujours plus de questions soulevées.

Honnêtement, je m'attendais pas à ce que le secret de Kazuki soit révélé maintenant, et de manière aussi brutale. J'ai vraiment cru qu'ils allaient réussir leur coup, quand Enta s'est impliqué, mais nope, la perruque qui tombe. Dur.

 

S'y ajoute le fait que Kazuki n'est donc pas vraiment le frère de Haruka/est l'intrus dans la famille visiblement parfaite; et qu'il a (là sans trop de surprise) causé en partie l'accident qui a handicapé Haruka. Il reste encore pas mal de zones d'ombres à ce sujet, comme la raison qui a poussé Haruka à tellement craindre que Kazuki aille à la gare (qui l'a prévenu?), comment il a récupéré le fameux sachet (surtout qu'il ne savait pas ce que c'était avant la rencontre, donc qui lui a donné?), et cette histoire à propos des habits coordonnés de la famille. On devrait sûrement en apprendre plus rapidement, vu l'importance de "l'habit" dans le personnage de Kazuki; mais c'est vrai qu'en vérifiant la famille est toujours habillée avec les mêmes designs.

 

Dans le genre questions qui s'ajoutent à tout ce bazar, il y a les habituelles 30sec des policiers, qui montre du gaz dans l'air. J'ai vraiment hâte de voir qui ils sont et ce qu'ils cherchent, eux. Et puis évidemment sur Sara, qui est assez clairement un Kappa elle aussi (peut-être la princesse Kappa, comme Keppi?), son moment d'évasion avec Kuji était assez drôle, d'ailleurs.

 

Bref, on a aussi droit au premier échec des kappas face aux loutres, et ces derniers en sont donc incapables de redevenir normaux. Je vais pas mentir, je suis contente, je les préfère comme ça 8) Et puis ça va permettre de changer la routine épisodique déjà bien installée, donc je suis curieuse de voir la suite (pour changer). Surtout que dans une interview, Ayumu Murase (le doubleur de Kazuki), annonçait que l'épisode 6 serait un épisode mémorable, pas seulement pour l'anime, mais véritablement la japanimation... j'essaie de prendre ça avec un minimum de pincettes, mais j'avoue que ça hype quand même ^^

 

Enfin, super épisode, qui ne fait qu'annoncer plus de drama pour la suite, et j'ai hâte 8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je commence à vraiment tomber sous le charme de cette série  :o 

Même les séquences musicales, je prends mon plaisir à écouter  mais bon Papy m'a mis les chansons dans la tête :/

Plus sérieusement, l'intrigue est enfin lancée et on ne va plus tomber dans la routine au vu de leur échec et ça promet une nouvelle dynamique, ce qui peut annoncer de belle chose à venir. On sentait que la chanson n'était pas interprétée :o .

 

Je suis content que l'on avance toujours sur le personnage Kazuki et que bien que les révélations s'accumulent, il y a toujours des éléments qui ne sont pas encore clairement définis. Je craignais que l'on en finisse avec le personnage. Tout d'abord, on a la confirmation de ce que l'on supposait, à savoir qu'il porte une culpabilité à l'handicap de son frère. Le flashback au préalable nous montre très bien que ce dernier marchait lors de la scène de soirée. Néanmoins, si ce premier nœud était décelable, il semble se mêlé à un autre plus gros : ses origines. Kazuki serait un enfant adopté et serait un "intru" d'autant plus. Ce coup-ci, je ne m'y attendais pas du tout vu que sa famille (en dehors de son frère) restait vague et que finalement, ils ont eu une incidence et il faudra attendre leur réaction face au travestissement de leur fils adoptif. 

 

L'anime introduit aussi un autre élément à travers la mère biologique de Kazuki. Si on écoute le grand-père, elle serait une mère incompétente (ce qui est assez violent comme derniers mots à dire à son petit-fils xD ). Je ne sais si ce n'est que moi mais je trouve une certaine ressemblance entre la mère et l'idole. Après, sa mère semble s'être fondée une autre famille : Kazuki, bâtard rejeté ? Enfant rejeté car difficulté financière ? Le mystère demeure. On avance toujours, mais le fin mot n'est toujours pas prononcé.

 

Autre surprise: l'idole est une kappa. Elle semble totalement allumée par-contre xD et je doute qu'elle soit l'antagoniste finale comme l'avait supposé Noodle. Je me demande si elle sera plus développée surtout avec Keppi et sur l'influence potentielle des kappas-zombies. 

 

Je tiens à souligner de nouveau que j'adore les designs des Keppas qui ont tous ce côté grotesque malgré eux. Le rapport entre le dernier et Kazuki est assez flagrant: les deux sont obsédés par la volonté de trouver une odeur particulière. 

 

"I want to connect but I can't be forgiven" 8) joli titre. 

Je suis presque déçu que Papy n'est pas soulignée la qualité du comédien de doublage Kazuki, touchant dans ses larmes.

 

J'en oublie les deux autres du trio : Enta, mignon à être complice et Tooi plus sévère et réaliste.

Il y a 2 heures, P㋐py a dit :

Surtout que dans une interview, Ayumu Murase (le doubleur de Kazuki), annonçait que l'épisode 6 serait un épisode mémorable, pas seulement pour l'anime, mais véritablement la japanimation... j'essaie de prendre ça avec un minimum de pincettes, mais j'avoue que ça hype quand même ^^

C'est un peu le but, non 🙄?

Bon, sans forcément rentrer dans l'histoire de la japanimation, un bon épisode dans la même lignée, on sera déjà bien content 8)

 

En résumé, encore surprenant et l'intrigue démarre et annonce de belle chose. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Cabotin Pour le coup, je pense que s'il a dit ça dans son interview, c'est pas pour rien (les mots employés en japonais sont forts, après tout); mais reste à savoir si ce côté mémorable se trouvera dans l'épisode en lui-même, ou juste dans un événement "jamais vu" jusque-là.

Quand je l'avais lu pour la première fois, je me suis dit que ce serait probablement quelque chose de fort politiquement (et du coup, vu l'ep 1, quelque chose de LGBT)... en gros je me suis dit que si devait y avoir un bisou entre gars, ce serait là. Puis, ben, y a eu l'épisode 2, et du coup je me suis dis que nope, ce serait plus ^^

Mais là j'ai une petite théorie, qui vaut pas grand chose, mais qui m'est venue après avoir été lire le manga (écrit par Ikuhara), qui est un petit SoL, d'un tome (ça se lit en 1h max et c'est terminé) qui raconte la vie des deux policiers quelques années avant le début de l'anime, donc pour ceux qui ne voudraient pas lire tout de suite le manga/ne veulent pas savoir, je mets ça sous spoilers :

Révélation

Dans le manga, Reo et Mabu élèvent Sara quand elle est bébé; mais surtout il y a un thème abordé qui revient régulièrement : ils se demandent s'ils peuvent se permettre d'élever un enfant s'ils sont deux hommes. Et souvent, leur conclusion est : oui, absolument, ils ne veulent absolument pas que quelqu'un d'autre s'occupe de Sara/change son nom.

Du coup, je me dis que ça pourrait être ça, ce passage "révolutionnaire"; au Japon, les couples homos sont déjà loin d'avoir les mêmes droits que les couples hétéros (toujours pas de mariage gay), mais l'homoparentalité, c'est encore plus tabou. Et vu le duo que forment Reo et Mabu (deux hommes donc qui travaillent ensemble, mais qui aussi vivent ensemble, se préparent à manger, sont plus ou moins inséparables ET élèvent un enfant tous les deux), les mettre en avant et dire "ils sont parents et ils sont aussi compétents qu'un couple hétéro", c'est un message assez puissant.

Car oui, certains mangas peuvent présenter des familles homoparentales, mais honnêtement, je crois pas qu'il existe le moindre anime qui le fasse avec un message politique/qui assume jusqu'au bout cela. C'est déjà rare de voir des animangas où l'homosexualité n'est pas représenté comme autre chose qu'une phase/quelque chose d'anormal; alors un couple homoparental...

Du coup je me dis que c'est peut-être ça, la chose "marquante" qui sera présentée dans l'ep 6. Je me dis que le timing est pas trop raccord, ça semple trop tôt, mais bon, on verra!

 

Par ailleurs, j'ai aussi occupé ma soirée à lire le compte twitter de Reo et Mabu, qui a été alimenté pendant plusieurs mois avant la diffusion de l'anime. Un lien vers une version traduite pour ceux que ça intéresse: http://19.04se.cc/sarazanmai/reomabuarchive/

Et franchement, c'est très très intéressant à lire, surtout après cet épisode. On ne sait toujours pas grand chose, si ce n'est que la relation entre les deux a changé à un moment donné, et voir ça via leur compte twitter c'est assez intéressant (et triste, le moment de la brisure, il fait mal).

 

Ah, et pour revenir à ce que tu disais Cabotin : j'avoue que sur le coup, j'ai pas tellement été marquée par le doublage de Murase (peut-être parce que je le trouve toujours bon ^^), mais c'était parce que l'image de Kazuki-Kappa en larmes c'était déjà trop pour moi lol Ce moment d'animation, avec le langage corporel, c'est un moment très très fort. Et cette bouille de kappa, putain :'(

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bon, l'ep 6 est finalement pas quoique ce soit de révolutionnaire (Murase, sale menteur :/), mais il est quand même intéressant, limite même pas vraiment pour son contenu (que les Kappas sauvent Haruka, limite je trouve ça gros, j'ai passé l'épisode à attendre qu'il clamse de manière bien sale, finalement il est sauvé ^^), mais pour le background qu'il apporte sur pas mal de choses.

 

Enfin un peu de focus sur les policiers et l'empire Loutre, on voit enfin clairement comment ils opèrent et créent les kappa-zombies. Je retiendrai avant tout un plan, qui m'a surprise, et qui correspond à celui où Haruka est "jugé", pour savoir s'il possède de l'amour, ou du désir. Et ce qui est surprenant, c'est que, ben, amour et désir, pour traduire du japonais 愛 et 欲望, c'est logique, mais en réalité, par "désir", l'anime veut dire "libido"... ce qui est pas tout à fait pareil ^^

Révélation

1821828429_Capturedecran2019-05-17a00_48_17.thumb.png.2ccd1e6ac2a76f34d401d38b33cc3f1d.png

 

Et avec ça, on peut voir en bas les mots "Kuro Keppi system"... donc un dark Keppi à l'oeuvre, qui coopère avec les loutres?

De toute façon, dans cet épisode, je trouve que Keppi est trèèèès suspect. Déjà on peut voir qu'il peut interagir avec la grue qui transporte les boîtes, comme si elles étaient liées à son pouvoir. En plus, il semble dire bien vite que Haruka est mort et qu'il faut que Kazuki abandonne sa shirikodama, disant qu'il n'y a aucun autre moyen. Alors qu'on voit très bien, juste après, que si, le jugement n'ayant pas encore eu lieu. Après tout, depuis le début, il récupère les shirikodama des kappa-zombies pour lui tout seul, alors ça ferait sens qu'il ait comme plan de voler celles de tout le monde.

 

Autre chose que l'épisode aborde enfin un peu : les policiers, surtout Reo. Et outre le moment assez triste (si on a lu le manga) où il observe le ningyoyaki, on comprend que son pote Mabu a clairement un souci. Déjà, on s'en doutait avec son histoire de maintenance, qui est vécu par Reo comme une trahison; puis son coeur mécanique, et maintenant Reo le dit : c'est une poupée.

Et le post-credit montre bien qu'il y a un problème : on y voit un Mabu bien plus émotif (tel qu'il est dans le manga du coup), qui se sacrifie pour sauver Reo. Qu'est-ce qu'il lui est arrivé, exactement, on devrait vite le savoir. En tout cas il semblerait qu'il ait perdu sa capacité à aimer, avec cette attaque, ce qui explique son changement de personnalité. Du coup, pour le moment ma théorie c'est que sa "maintenance" consiste à aller alimenter ses désirs, et vu la réaction de Reo, ça m'étonnerait pas que ce soit pour s'alimenter en désirs purement charnels. Vraiment curieuse de voir ce que Ikuhara a prévu avec eux d'ailleurs : le manga les présente pas comme un couple officiel, mais c'est très très sous-entendu. J'ose espérer un happy end pour eux aussi, avec Mabu qui redeviendrait comme avant, et j'ai lu une théorie comme quoi c'est la raison pour laquelle Reo est si heureux d'avoir trouvé Keppi : s'il utilise une assiette d'or, il pourra souhaiter que Mabu retrouve son coeur (vu que c'est visiblement le problème).

 

En tout cas, actuellement, Kazuki ne semble plus en avoir besoin : il a (vite) accepté de se pardonner, et accepté que l'accident n'était pas de sa faute, donc il n'aura sûrement plus de voeu à exaucer (sauf s'il veut souhaiter que Haruka retrouve sa mobilité, c'est toujours possible). Enta, lui, peut-être qu'il la veut toujours, pour forcer Kazuki à tomber amoureux de lui...? Bon et Tooi a toujours le même souhait que depuis le début lol

 

Enfin, un épisode bien riche, qui conclut des choses assez vite (je pensais vraiment pas que l'histoire avec Haruka prendrait fin ici lol), mais qui permet de se lancer sur l'histoire de Reo et Mabu, et perso je suis bien contente lol D'ailleurs c'est assez clair, quand Reo parle à Haruka, qui lui dit qu'il "aimerait voir Kazuki sourire à nouveau", le visage de Reo est très fermé, et normal : il souhaite la même chose pour Mabu. Du coup les parallèles dressés pour faire avancer l'histoire sont pas bêtes.

 

Bref, un épisode sympa, j'attends de voir où ça mène, ce sauvetage me paraît quand même trop facile. Ca cache forcément quelque chose (j'espère).

Ah, et un épisode entier avec les persos sous leur forme kappa? J'adore ❤️ Je les préfère comme ça 8) 

Edited by P㋐py

Share this post


Link to post
Share on other sites

Contrairement à Papy, je n'ai pas été déçu (ceci-dit nous n'avions pas les mêmes attentes et elle a été piégée dans le processus de hype dans lequel elle s'était plongée toute seule 8) ). Il y a quelques facilités comme l'intrusion dans le repaire des antagonistes.

 

Tout d'abord, l'humour de cet épisode était excellent xD. Avec les formes kappas, ils se sont lâchés en se disant que le côté kawai compenserait xD et ça rend les choses hilarantes : toute la scène Sumo, où Enta est sur le point littéralement de céder à ses pulsions ou Keppi qui devient de façon aléatoire un Strip-teaser xD , ou un ballon ou un téléphone ou en civière. C'est débilement génial. A côté, Tooi qui reste impassible… Enta a toujours ses visions de footballeur et il faudra qu'il les résolve plus tard. 

 

Concernant l'intrigue, les choses avancent assez vite et on commence à avoir l'origine du conflit dans la scène post-générique. Ceci-dit, cet épisode ne réemploie pas les séquences de chorégraphies des kappas et des policiers, ce qui nous fait 3 minutes d'inédit 😛 . Petite évolution sympathique du héros qui passe du déni à  vouloir défendre son frère jusqu'à se sacrifier. On comprend aussi qu'Haruka a tenté d'empêcher la rencontre entre son frère et sa mère biologique et l'épisode suivant devrait leur accorder leur premier échange en humain et ouvrir sur le travestissement de son frère. 

 

L'animation reste en forme entre les visuels dessins japonais traditionnels relatant les légendes des Kappas et celle plus modernes.  En revisionnant, j'ai remarqué que les carapaces des Kappas servent de poche. 

Le dilemme que propose Keppi reste assez soudain et j'ai été étonné aussi, mais cela peut se justifier que Keppi voulait mettre à l'épreuve Kazuki et le forcer à un geste d'amour. Je ne le vois pas comme antagoniste mais il a son implication et j'y reviens un peu plus tard.  Après, il y a cette petite action à la fois symbolique et marrante de faire la passe 8) avec Keppi et c'est Enta qui devrait être content de pouvoir faire la passe 8).  Il semble que Kazuki ait résolu son rapport avec son frère mais j'attends de voir le rapport avec ses parents adoptifs dont on ignore encore le rapport.  Le Kappa-Zombie est vaincu vite fait et sans difficulté et il n'a été qu'un moyen pour que les héros restent en kappa cette semaine. 

 

Les deux flics sont développés et surtout Reo où on suggère son attachement à son partenaire et on dévoile un peu plus leurs origines : garde du corps de Keppi. Du coup, je ne pense pas que Keppi soit l'antagoniste mais sa version "sombre" qui s'échappe de lui. Après, est-ce que sa version "sombre" vient de son fait ? Le partenaire de Reo l'a défendu et on suppose qu'il a été ranimé par la version dark en échange des servitudes de nos deux flics.  Reo se réjouit en tout cas d'apercevoir. 

 

Un bon épisode dans la lignée des précédents. 

 

 

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tama Tama 8)

 

Vraiment excellent l'épisode 7, l'alternance de ton, entre le fil de l'histoire de Reo et Mabu (et la tragédie qui entoure l'existence de ce dernier); et les vacances du Kappa-trio, visiblement plus fun, malgré le sabotage de leur terrain... jusqu'à la révélation finale :o

Sérieux, Enta, je pense de plus en plus que ça va mal finir pour lui et honnêtement je pleurerai pas ::) C'est un gamin qui se rend pas compte de ce qu'il fait, mais c'est amusant de remarquer que c'est peut-être lui le plus égoïste des trois, alors qu'il devrait être le moins malheureux d'entre eux. Sa jalousie envers Tooi, on la sentait venir depuis le début, je pensais pas qu'elle atteindrait ce point-là, mais j'ai surtout envie de voir la réaction de Kazuki, maintenant. Il a fait l'effort de redevenir celui qu'il était avant (et honnêtement ça semble quand même assez forcé), de se remettre au foot, mais la seule chose qu'il souhaite vraiment, aka aider Tooi, se voit ruinée par Enta. Déchirement en vue pour l'ep 8?

 

Du côté des policiers, le déchirement est déjà là :'( Mabu est donc une copie du Mabu qu'aimait Reo, et en ayant lu le manga c'est assez clair, la différence, on comprend le chagrin de Reo dans le post-ending. Pourtant, on voit que Mabu fait des efforts, essaie d'être celui qui manque tant à son partenaire : il se force à manger, il essaie de refaire des ningyoyaki (une chose qu'il adorait faire pour Reo dans le manga), il essaie aussi de lui dire, mais le message ne passe pas. Je me demande si les choses se finiront bien pour eux, que Reo récupère juste une assiette et souhaite le retour de son pote/amoureux, ça paraît trop simple... Et puis les efforts de "redevenir" qui il était de la part de Mabu sont réels, donc à voir, si ça fonctionnera à la fin? En tout cas, gros boulot niveau doublage de la part de Miyano et Hosoya, et puis Hosoya au chant pour cette fois le second couplet de Kawauso Iya, on sent que lui c'est un chanteur à la base (pas comme le doubleur de Enta, qui galère toujours..... lol).

 

Et puis le petit passage fun du jour, avec l'idylle entre Keppi et Sara, on comprend que les messages qui défilaient en bandeau dans l'émission de Sara, c'était en fait elle qui cherchait "son prince", aka Keppi :o Ils ont tous été retranscrits ici http://blog.19.04se.cc/2019/04/sarazanmai-archive-of-saras-text-crawls/

Honnêtement, après l'ep 2, j'avais commencé à croire que les textes venaient de plein de persos différents. Je croyais clairement que c'était Enta, pour le passage "j'ai retrouvé mon prince, mais il a changé de forme", en référence ay travestissement, mais non, c'est bien Sara qui a retrouvé Keppi ^^

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ep 8 me semblait assez simple, bien que la fin m'ait bien laissée dans un état de "wtfffff" pendant quelques minutes; du coup je ne suis pas venue poster.

L'ep 9, en revanche, plein de choses à dire!

 

C'est complètement idiot, mais je dois dire que le début avec Sara et Keppi m'a fait mourir de rire, idem pour sa "reconstitution" (surtout la petite touche de l'anus en dernier).

 

Sinon, sans surprise, Enta survit, mais clairement s'il n'avait pas été transformé en Kappa in extremis, il serait mort dans la nuit. Du coup, il a désormais un timer, reste à savoir combien de temps précisément, Kazuki a l'air de dire que c'est quand même assez large. Du coup, bientôt, l'affrontement direct entre Reo et les Kappa, pour les assiettes!

 

Car oui, cela semble clair que le prochain épisode sera une bataille entre eux, surtout maintenant que Reo a vu en quoi consistait la maintenance de Mabu... j'avais remarqué, dans les épisodes précédents, que la loutre qui "s'occupe" de Mabu avait la silhouette de Reo, donc pas de surprise de ce côté pour moi. En revanche, ce qui est intéressant c'est ce qu'elle révèle : les loutres n'existent qu'en tant que représentation des désirs des humains. Depuis le début, celui qui "torture" Mabu à chaque maintenance, c'est Reo. Au début, je pensais que c'était Mabu qui essayait de s'améliorer, pour redevenir le Mabu qu'il était, en s'entraînant à la cuisine; mais en réalité c'est faux : les désirs de Reo se sont projetés hors de lui, et ont poussé Mabu à cuisiner, comme celui qu'il était avant. Ca ne veut pas dire qu'il le faisait à contre coeur, non, on sait dans l'ep 7 que Mabu a bel et bien des sentiments pour Reo, et veut devenir celui qu'il était. Mais il le dit, s'il faut choisir, il choisit le Dark Reo, celui qui suit ses désirs, celui qui n'a pas abandonné tout espoirs en lui.

 

Le plus triste c'est que j'y ai cru, au début de l'épisode :'( La joie tellement sincère de Reo en mangeant les ningyoyaki, puis en allant acheter la fameuse boîte et le vin, combinaison étant apparue sur leur twitter, pour célébrer l'anniversaire de Mabu, c'était beau...

Révélation

 

760496952_Capturedecran2019-06-06a23_28_59.thumb.png.dd90f19a49bbba7a1e08b32c6b5aad40.png

Avec ça on a aussi droit à une petite confirmation qui ne paye pas de mine (c'était assez clair depuis le début mais c'est la première fois que les paroles en japonais le disent littéralement) : Mabu et Reo sont un couple 🏳️‍🌈 ✌️ 

Mais bon, au final, forcément la joie ne pouvait pas durer trop longtemps :/

 

Et puis l'autre grosse partie de l'épisode, c'est bien sûr Tooi et son frère, avec une conclusion assez déchirante bien que prévisible. A force de vouloir se détacher de tout lien, Chikai s'est attiré les foudres de trop de monde. Il a même essayé de tuer son frère (même si va savoir s'il comptait réellement tirer, ou si c'était pour s'enfuir et "libérer" Tooi de tout lien avec lui).

Le post-ending est très très beau, pas besoin de dialogue, ces images, ces souvenirs des deux frères avec la musique étaient vraiment touchantes. Tooi a perdu ce lien qu'il voulait protéger, la "bonne" nouvelle c'est qu'il peut donc maintenant retourner à Asakusa sans hésiter, pour aider Kazuki et Enta à sauver ce dernier.

 

Enfin, d'ailleurs, Kazuki se souvient enfin pour de bon sa rencontre avec Tooi, j'ai hâte de voir une vraie discussion sincère entre les deux.

 

Enfin voilà, plus que deux épisodes... je pense vraiment que la confrontation pour savoir qui aura les assiettes aura lieu au prochain ep, pour laisser l'ep final être un combat contre les "dirigeants" des loutres, et un épilogue. Pour le moment, je pense que Reo décidera de laisser les assiettes aux garçons, et s'accommoder du Mabu qu'il a près de lui, qui essaie après tout de s'améliorer, et qui pourrait redevenir qui il était si Reo, le vrai, l'y aidait au lieu de le rejeter. Du coup, Enta reviendra à la vie, et j'imagine qu'il fera enfin une vraie déclaration à Kazuki. J'ai honnêtement pas la moindre idée de si ça finira en trouple (comme le souhaite Cabotin), si Kazuki acceptera les sentiments de Enta, ou si Kazuki et Tooi tenteront le coup (c'est quand même sacrément sous entendu depuis le début, et encore plus dans la dernière couv de Animage), ou si ça se trouve y aura rien. D'un côté ils ont que 14 ans donc ce serait pas surprenant...

...et je me demande aussi, maintenant, où on peut bien caser Sara dans tout ça lol Là, je la vois bien intervenir avant que Reo fasse la bêtise d'encore essayer de buter un gamin, et que ce soit elle qui arrive à le raisonner, qu'il voie que son Mabu est encore là. Mais j'imagine qu'elle aura encore plus d'importance, en tant que princesse Kappa... mais on a finalement encore assez peu d'infos lol

 

Puis y a la possibilité d'un bad end. Sans dec, cette discussion entre Kazuki et Haruka, cet immense Red Flag... je pense déjà que Kazuki essaiera de sacrifier sa vie pour sauver celle de Enta (tout comme il l'a fait pour Haruka dans l'ep 6), mais même si j'ai du mal à croire qu'il arriverait à le faire, ce Red Flag est quand même là. A voir, donc...

 

Bref, vraiment un excellent épisode, de surcroît très bien réalisé. Hâte de voir la fin de tout ça 🙏

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca y est, c'est terminé :'(

 

J'ai préféré ne pas commenter l'ep 10, histoire de pouvoir faire un vrai bilan sur ce final. Et surtout car l'épisode 10 m'a bien prise de court, en me montrant pas mal de choses que je pensais pas arriver lol

 

De l'ep 10 je retiens surtout Reo & Mabu qui font le Sarazanmai, et qui sont transformés en kappa 8) J'étais trop heureuse, même si ça traduisait un final malheureux, rien à faire, j'espérais sans trop y croire que ça arrive, et ça a été le cas ❤️ Et ça mène à une très belle déclaration d'amour, et un moment assez déchirant où Reo oublie Mabu... mais bon, l'ep 11 l'a prouvé, ils ont pas disparu longtemps ^^ Que leur "porte-clé" (sérieux je sais pas ce que c'est ce truc) reste, alors que les autres disparaissaient, ça laissait bien penser que leur histoire n'était pas terminée.

Et puis bon, j'avoue que ce qui m'a rendue le plus triste, c'était bel et bien que, avec leur disparition, est venue la disparition du twitter qui avait été utilisé comme promo de l'anime, des mois avant :'( Heureusement il y a encore tous ces tweets qui sont archivés + traduits sur un site que j'ai d'ailleurs je crois partagé plus haut; mais c'est bien joué de la part des CM, ça a donné encore plus de poids à cette disparition. Même si, encore une fois, elle a pas duré longtemps lol Et le fait que le twitter soit encore là, même vide, laissait aussi croire un retour.

Et ils sont revenus dans l'ep 11! Plus en tant que policiers, mais en tant que gardes kappa, là pour aider le trio à reconnecter leurs liens. C'était un joli moment, que de voir Reo & Mabu réunis pour venir en aide à ces petits gamins. Et puis juste après, on les voit "marier" Keppi et Sara, ça aussi ❤️ Bien sympa.

 

Mais bon, le plus gros de l'ep 11, sans surprise, il était sur le trio, et autant le début était assez convenu/prévisible, avec disparition puis recréation des liens, j'avoue que j'ai été sur le cul avec ce qui a suivi, pour le dernier Sarazanmai. Car cette fois, on a pas vu le passé, et les secrets, on a vu un futur possible, pour les trois. Un futur ou le trio, grandi, continue de se déchirer, Katsuki blessé, Enta rejeté, Tooi rattrapé par son passé. Un futur qui n'a pas beaucoup d'espoirs, mais, et c'est bien le message qui est passé : un futur rempli de désespoir est mieux qu'une absence de futur tout court. C'est un passage vraiment beau, j'ai trouvé, qui transmets très bien ce que l'anime essaie de faire passer. On espère quand même que leur futur ne sera pas aussi sombre...

 

...et y a le générique de fin. Alors là, voir véritablement Tooi en correctionnelle, pendant 3 ans, et laisser le générique nous montrer sa solitude, je m'y attendais pas non plus. J'ai eu assez peur, même si sa sortie laissait présager qu'il retrouverait les deux autres. Au final, les 3 sont quand même réunis, et ils ont droit à un futur ensemble, pour essayer de conserver leur liens, malgré les années. Reo & Mabu aussi, ont droit à un futur, même s'ils ont changé de métier lol Asakusa continue de changer, sans regarder le passé (un nouvel idol grenouille ressemble en tout point à Sara, comme si elle avait déjà été oubliée). C'est un message qui n'est pas extrêmement positif, sans être pessimiste non plus. Et j'avoue que j'aime beaucoup.

 

Un dernier mot, car cet épisode, aussi, tease quand même une suite. Je sais absolument pas à quoi elle ressemblerait, je me dis que ce serait peut-être une adaptation du spin-off sur Reo et Mabu, voire une suite qui agirait comme préquelle, raconterait leur histoire? Ca expliquerait que le twitter soit encore là, pour agir comme future pub pour cette suite/spin-off? Pour ce qui est de cet indice, c'est en fait épelé assez clairement dans l'épisode :

Révélation

2049489184_Capturedecran2019-06-20a22_06_52.thumb.png.afdd77eaf2117c59feeab89f5b91f29e.png

Sur l'assiette que tient Keppi, il est noté 次 (tsugi), qui est le kanji de "ce qui va suivre", "le prochain", "après".

C'est tellement sorti de nulle part, et c'est un kanji qui n'a même pas vraiment de connotation qui se limiterait à "pour le futur de tous", ou autre; c'est véritablement le futur proche, qui est sous-entendu. Il y a quelque chose qui viendra après Sarazanmai. Curieuse de savoir quoi.

 

Bref, de manière générale, un anime qui m'aura pas déçue. Il y a des choses qui sont allées vite (l'histoire entre Haruka/Kazuki), des choses qui ont été un peu laissées de côté (Enta ne va jamais faire de confession?? Et Reo & Mabu parents de Sara, on en parle? lol); mais du coup, peut-être que ces derniers seraient abordés dans une suite...? Je sais honnêtement pas. Je vais très vite lire les novels tirés de la série en tout cas, je sais que j'ai envie d'en voir plus de l'univers, même si là, la fin de l'anime est très bonne, et n'appelle pas à une suite.

J'ai vraiment adoré tout ce délire en tout cas, c'était surtout ça, pour moi, de bout en bout : du vrai fun. Les passages de Sarazanmai/en kappa resteront mes préférés, et l'histoire de Reo & Mabu je l'ai trouvée très belle, bien que cruelle. Le message final, en plus, correspond vraiment à ce que j'espérais avoir de cet anime, aka quelque chose de positif, sans être niais non plus.

 

C'est donc un gros 8/10 pour moi, j'ai hésité avec le 9, mais je pense que je vais rester sur ce 8, même si c'est un 8 d'excellente qualité. Car oui, j'en ai pas parlé, mais la réalisation était impeccable de bout en bout (c'est une diffusion noitaminA en même temps), la musique absolument géniale, les doubleurs très très performants. Un vrai bonheur à regarder, de a à z!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Allez un petit commentaire pour revenir sur cette série 8) 

 

Comme @Papy, je me suis amusé à la visionner avec les gags visuels, son humour grivois et ses moments grotesques. 

Pour revenir sur les derniers épisodes, je dois reconnaître que la série m'a surpris, m'attendant plus que ce soit Enta qui devienne le Kappa-Zombie alors que ce seront Mabu et Tooi qui le deviendront tour à tour.  Je regrette toutefois l'intrigue autour du frère de Tooi que je trouve un peu "rapide" bien que j'apprécie cette chute tragique à son encontre; je trouve qu'il manque quelque chose (peut-être d'espace entre cette histoire et la mort mais la série n'a pas beaucoup d'épisode non plus?). 

 

Autre gros point positif : Mabu et Reo 8) . Je les ai préférés à nos héros à un moment et j'étais plus pour eux lors du dilemme du vœu surtout que j'avais plus de l'empathie pour Mabu qui comprend de plus en plus qu'il est responsable des abus sur son partenaire. Apparemment, il y avait des gens qui n'avaient pas compris que les deux étaient en couple 👀 alors que je sais pas, ça sautait un peu les yeux dès leur chanson initiale non ? xD .  Cette scène de révélation osait vraiment créer le malaise en montrant Reo abusé et en victime, nu, heureux d'être exploité si c'est pour être connecté. 

La transformation en kappa de ces derniers était une jolie surprise et bien marrante puis bon Mabu qui demande à Reo de venir dans ses fesses même en zombie-kappa reste hilarant à mes yeux xD.  La scène où Mabu oublie Reo est probablement la scène la plus intense de la série et la plus triste bien que je regrette leur retour assez rapide pour le dernier épisode.  

 

Je reviens sur les héros. 

Enta bien qu'il ait été un traître s'améliore et tente de se rattraper en sauvant son ami, puis le frère de son "rival" et en ne tombant pas dans le désir de la loutre: un joli rattrapage surtout qu'il a été l'enjeu des derniers épisodes.  Tooi, lui a bien chaviré suite à l'influence de son frère et de sa trahison. J'ai eu ce sentiment que son frère ne savait plus le témoigner l'affection envers lui et le rejetait pour le protéger et en passant pour un "dur" et que même vers la fin, il a été incapable de lui dire ce qui le tracassait vraiment.  Katsuki lui s'affirme en défendant Enta et en voulant sauver Tooi. 

 

Bon maintenant, le dernier épisode : une bonne conclusion, certes classique dans son dénouement mais la réalisation est excellente et devient jubilatoire. La chorégraphie des kappas change et est altérée par la Loutre et Reo et Mabu dont leur retour (certes trop court) reste appréciable pour ce passage de relais. C'était vraiment beau avec les voix de chacun et ce sera certainement la séquence la plus excitante (quoique la transfo  de  Reo et de Mabu en kappa reste forte aussi.). 

 

J'apprécie d'autant plus le dénouement avec la dernière vision : le futur montré n'est pas le plus euphorique et pourtant c'est celui qu'il faut vivre, qu'il faut ce courage de se connecter d'être avec les autres avec le football. (Imaginez une saison 2 avec tous les dramas montrés 👀 : un ancien criminel, un joueur amoureux du capitaine et un capitaine en rééducation… Ce serait du full drama :oxD ). Puis, ces séquences étaient entrecoupées par les titres de certains épisodes et ce rappel était assez bien orchestré et illustrait toujours cette difficulté de la relation avec l'autre. Les scènes restaient explicites sans trop en dire sur les futurs possibles qui les attendent. 

 

La série fait preuve d'une certaine maturité - bien qu'elle conserve son ton grotesque avec les véritables apparences de la reine kappa en sous-vêtement 👀 (elle fait vraiment plus vieille d'un coup) - au travers du destin de Tooi : il paie pour ses crimes et passe 3 ans en correctionnel; alors cela reste un minimum "ensoleillé" pas trop sinistre.  J'ai beaucoup aimé ce moment assez fort symboliquement où Tooi  se jette du pont ce qui renvoyait à beaucoup d'événement ( première scène avec Katsuki, l'image de sous l'eau noyée, la danse des kappas etc...).  Puis voilà, le retour du trio qui vienne le sauver et lui qui est en mode tsundere 8): c'est très plaisant.  

 

Je ne suis pas d'accord avec @Papy sur sa vision pessimiste de la nouvelle mascotte grenouille. 

En conclusion ? 

 

Sarazanmai est un petit OVNI fort sympathique, fun à l'humour perché qui au travers de cette question de la connexion aura eu une certaine audace au travers certaines scènes comme celles de Mabu et Reo qui sans tomber dans la gratuité d'un fanservice racontent la complexité de ce couple ou encore de Tooi (qu'on aura vu avec des sachets de drogue alors que mineur); bien que je regrette que certains intrigues soient un peu trop vite résolues comme le cas Katsuki ( entre son travestissement qui n'est plus abordé (au moins un petit mot aurait été sympa) et surtout le cas de sa mère qui aurait largement mérité plus de développement )ou Enta qui ne se confesse pas (alors que le flashforward suggère toujours ses sentiments envers). 

 

Sur la forme, l'anime brille entre sa narration qui maintient certains mystères habilement à son début et surtout dans son animation (bien que certains passages soient aussi recyclés) et sur sa musique où la série bénéficie d'excellentes OST. 

La série n'est pas parfait et je ne sais pas si elle appelle une seconde saison mais Sarazanmai aura une chose pour sûr : un charme et une identité propre, ce qui le distingue de la nasse des animés 8)

Allez, un bon 7/10.

 

 

 

Edited by Cabotin
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×