Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Haar

Topic de notation des animes [Notation Hunter x Hunter - Kaiba]

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Setna a dit :

Mais sur le fond, je ne sais pas vraiment ce qui ferait que certains animés doivent être rushé et d'autres non. Pour prendre le parallèle avec les films, il est bien évident qu'il faut mieux voir un film d'un coup. C'est le cas même pour des films de plus de trois heures, ou pour des films contemplatifs. Hors, à titre de comparaison, un animé de 11 épisodes fait à peine plus de 3 heures. Et à priori, je ne vois pas ce qui ferait qu'il faudrait faire des pauses pour un animé, et pas pour un film. 

 

Le film est diffusé d'un seul coup, l'anime en semaine par semaine, rien que ça c'est totalement différent. Après je dis pas qu'à partir de ce constat faut induire quelque chose mais le format série ce prête à ça donc on peut pas l'assimiler à quelque chose d'identique au format film non ? Cela dit quand tu dis "Ce n'est pas comme si TM8.0 avait une structure à part entière" c'est clair que ça reste une suite évidente. Contrairement aux animes auxquels je pensais plus haut comme Mushishi qui est épisodique.

Mais il s'agît plus de rythme. Sans parler du fait que je ne suis personnellement pas capable de rester concentré sur une chaise pendant 3h (et ça vaut aussi pour les films), un anime lent et posé de 3h sera je pense dur à faire d'une traite.
Les films de 3h sont souvent assez explosif voir construit sur un certain schéma déjà connu qui fait qu'on sait où on en est, ça reste différent selon moi. 

 

Même là ça dépend du genre de toute façon. Chaque personne a une tolérance différente et plus l'anime s'approche de cette limite plus c'est compliqué d'enchaîner.
M'enfin le soucis survient surtout quand on prend plus de plaisir en regardant sans enchaîner qu'en enchaînant dans ce cas autant savoir attendre. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, la date limite approche, il est temps de noter. 8)

 

One Piece 

 

Histoire de situer, je placerais le manga One Piece à 7/10. Ce serait plus un 6, "objectivement", mais j'en ai longtemps été fan et je le vois du coup mal en dessous de 7.

 

Histoire : 4,5/10

 

Ah, l'histoire...

Rien de bien fou, mais le pitch de base est sympathique et les arcs maitrisés, au moins jusqu'à l'ellipse (parce qu'après on est plus proches de la catastrophe niveau rythme). Il y a des twists sympas, des moments de bravoure, des moments plus dans l'émotion, un peu de tout, et, si ce n'est jamais oufissime, c'est toujours au moins sympa. L'importance des flashbacks est un vrai plus je trouve, surtout qu'ils sont souvent plus réussis que l'histoire principale. Il y a un vrai world building (même si je ne suis pas ultra fan de l'univers), ça change de beaucoup de nekketsu. Bref, ce n'est pas trop mal, et on pourrait partir sur un 6+ si on parlait du manga... Sauf qu'on parle de l'anime. 8) Ce rythme de l'infini. 8) Hâte du moment où ils en seront réduits à faire 1 page par épisode. 8)

 

Personnages : 6/10

 

J'étais fan de certains personnages dans le temps (Zoro 8)), donc ça ne doit pas être trop mal. ::)

Plus sérieusement, il y a des personnages vraiment réussis (Hiluluk notamment 8)) mais ils sont forcément noyés dans la masse, étant donné le nombre impressionnant de personnages présents.

Le problème c'est surtout l'évolution et la gestion des personnages au final. Il y a tellement de personnages à mettre en avant à chaque arc qu'on se retrouve avec des arcs de mille kilomètres. Et malgré ça, ils n'évoluent pas, ou pas assez. Ça c'est clairement empiré depuis l'ellipse, j'ai même l'impression que certains personnages ont régressé.

 

 

Son: Osef /10

 

Quelques thèmes et openings marquants mais à part ça... Sinon, c'est un détail, mais le doublage français est exceptionnel. 8)

 

 

Art/animation : 3/10

 

Il y a de l'animation ? :o

Artistiquement, il faut aimer le style de base d'Oda déjà. Ça tombe bien, je l'aime plutôt pas mal, rapport à mon long passif avec le manga. Je trouve les couleurs vraiment dégueulasses par contre.

 

 

Bilan

4/10 

 

One Piece, c'était sympa en manga avant l'ellipse, c'est moins sympa depuis l'ellipse, et ça n'a jamais vraiment été sympa en anime. 8)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tokyo Magnitude 8.0

 

 

Histoire : 8/10

 

Bien meilleure que le tombeau des lucioles. 8)

C'est assez intéressant, comme concept de base, de représenter un petit groupe de personnes qui cherche juste à rentrer chez eux après une catastrophe naturelle. Ça rend les choses bien plus réalistes et proches de nous, là où beaucoup d’œuvres centrées sur les catastrophes se concentrent sur la résolution de la catastrophe par les héros (et sont des gros navets dans 90% des cas ::)).

Le début de l'histoire est vraiment sympa, mais il y a un vrai trou d'intérêt vers le milieu de l'anime. J'ai failli m'en désintéresser à ce moment là. Heureusement, la fin relève le niveau.

Révélation

L'épisode 8 est assez dur, surtout que j'ai directement capté pour Yuuki. Le 9, dans la même veine, était dur également, mais j'ai trouvé que ça faisait un peu too much dans l'épisode 10.

Mirai qui dit à tout le monde que Yuuki est vivant... La recherche dans l'école avec le gamin... :sueur:

 

Puis arrive le moment de l'épisode 11 et des retrouvailles. J'ai pleuré tout l'épisode. 8)

 

 

Personnages : 6/10

 

Les personnages font le taf. Pas masse de temps pour les développer aussi.

Pas spécialement fan de Mari, contrairement à certains ici apparemment. Ni de Yuuki, il est un peu too much dans son enthousiasme je trouve. J'aime bien Mirai par contre, et ce dès le début. Son "évolution" était ultra prévisible mais ça reste relativement bien fait.

 

 

Son: Osef /10

 

L'anime ne m'a vraiment pas marqué sur ce point. Les OST étaient plutôt discrètes, ce qui n'est pas un mal pour ce genre d'anime. Les bruitages et les seiyuu étaient ok. L'opening était sympa.

Le son, c'est vraiment un critère difficile à évaluer quand rien ne sort du lot.

 

 

Art/animation : 5/10

 

C'est relativement joli dans l'ensemble, mais j'ai remarqué pas mal de petits défauts qui m'ont gêné.

Pour commencer par le positif, j'aime bien les chara designs, même s'ils sont simples. Ça m'a un peu fait penser à du Hosoda, je ne sais pas trop pourquoi. Les décors sont pas mal aussi. L'animation n'est pas bien ouf mais je n'ai pas remarqué de problèmes majeurs, et la qualité de l'animation n'est pas le critère le plus important pour ce genre d'anime.

Au niveau des problèmes, les personnages au second plan en CGI sont vraiment atroces... Cette raideur dans les mouvements... Une fois que tu les as remarqués tu ne vois plus que ça... Sinon, j'ai trouvé que l'ensemble manquait d'originalité, et que la destruction aurait peu être mieux rendue, plus sale.

 

 

Bilan

7/10 

 

J'étais plus parti sur 6 à la base, mais l'épisode 11 a fait passer l'anime à 7.

  • Like 1
  • Thumb 1
  • Hum 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Résultats :

Note Globale Tokyo Magnitude 8.0 : 6,57

Note Globale One Piece : 4,75

 

Pour les détails de chaque catégorie, c'est affiché en première page dans des tableaux ! On peut voir que malgré un score bien meilleur pour TM, c'est One Piece qui domine dans la catégorie personnages.

 

Pour les nouveaux nominés c'est Noodle qui les a choisi :

Pour l'anime mainstream il s'agira de la Saison 1 de Sword Art Online donc les 25 premiers épisodes de la série.

Pour l'autre anime il s'agira de FLCL aussi connu sous le nom de Fuli Culi, il s'agit du premier anime de 2000 et donc pas le récent Alternative par exemple. Vu qu'il s'agit d'une série de 6 épisodes, je lui ai permit d'ajouter exceptionnellement Tenshi no Tamago (l'oeuf de l'ange), un OAV de 1h11 ce qui donne quand même un total plus court qu'une série normale de 12 épisodes.

 

Bon courage à ceux qui joueront le jeu et feront aussi TnT. ::)  

 

 

Au passage je sais pas si certains veulent utiliser la catégorie humour (pour FLCL entre autre) c'est faisable j'ai un tableau de prévu si ça vous intéresse, mais dans ce cas là il faudrait aussi noter l'humour de One Piece en bonus. 

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

FLCL

 

giphy.webp

 

 

 

Histoire : 8/10

 

Nothing amazing happens here. Everything is ordinary.

 

flcl02.jpg

 

C'est un miracle cet anime en fait. La balance entre le côté "vie de tous les jours ordinaire" et "folie furieuse sans queue ni tête" était tellement dur à maintenir, et ils l'ont fait.

 

L'histoire, si elle n'est pas évidente à saisir sur un premier visionnage, est très sympa et au final relativement simple, même si elle est racontée de manière très complexe à travers nombre de métaphores. Je vais pas faire un cours d'analyse d'anime façon prof de français, mais c'est une coming of age story (comme disent les anglais), qui cache sa maturité derrière une puérilité volontaire et ironique. Naota, comme le bon ado immature qu'il est, cherche tout au long de l'anime à faire preuve de maturité et à apparaitre sérieux alors, qu'à ses yeux, les adultes se comportent comme des enfants.

C'est juste une énorme métaphore de l'adolescence. Que ce soit au niveau du symbolisme, des blagues de cul ou de la structure même de l'anime.

 

Au delà de ça, je trouve l'anime passionnant. Son rythme, ses scènes, son ambiance, sa folie, son humour, son côté random, son originalité. Tout ça te choppe au moment où tu commences l'épisode pour te recracher à la fin, complètement chamboulé et épuisé. Et la façon dont l'anormalité se mêle à la vie de tous les jours, je trouve ça fascinant.

 

Bref, une histoire bien meilleure que le tombeau des lucioles, cette fois encore. 8)

 

 

Personnages : 8/10

 

Objectivement, les personnages manquent de développement : l'anime est court et le développement se concentre sur Naota.

Mais qu'est-ce qu'ils ont la classe ! 8) Je trouve qu'ils ont beaucoup de charme aussi, comme l'anime, et leurs interactions sont très intéressantes, à mi-chemin entre la normalité et le bizarre.

 

Mamimi. ❤️

NEVER KNOWS BEST.

Tellement stylée, tellement fragile, tellement folle. Un de mes personnages préférés tout court.

 

7C74BAACD7FE0E108031457D868FB538B6F236C5

 

 

Et tous les personnages sont vraiment cooly aussi. Haruko est énorme et fait rager les mauvais. 8) Je n'aime pas trop les personnages du style de Naota de manière générale, mais il passe bien. Ninamori est peu développée mais j'aime beaucoup son caractère. Les adultes (le père de Naota, le commandant Amarao) sont vraiment excellents dans leur puérilité. Et Canti... 8)

 

 

Son: 10/10

 

The Pillows. 8)

Probablement la meilleure OST d'anime. Et ça va tellement bien à FLCL. FLCL sans The Pillows ce n'est même pas concevable en fait, c'est une part tellement importante de l'ambiance. Jamais un jour ne passe sans que je n'écoute une chanson de The Pillows. 8)

Le début de l'anime, avec One Life qui passe, ce coup de foudre instantané...

 

Morceaux choisis :
 

Révélation


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(avec un peu d'Alternative et de Progressive aussi)


 

 

 

Art/animation : 10/10

 

18321839B0B216A93882A849B7BBF865316D401F

 

Exceptionnel.

L'anime est juste ouf graphiquement, que ce soit au niveau de l'originalité, des différents styles, de l'animation... Tout se succède tellement vite, tellement bien. Et les palettes de couleur...

J'adore ce(s) style(s) d'animation. Gainax. 8)

 

 

Bilan

10/10 

 

tumblr_omoh3wtIqK1rzn9vfo1_400.gif

 

Mon anime original préféré. FLCL c'est ma vie (avec ARIA). 8)

 

 

 

 

 

 

giphy.webp

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 17 heures, Arya Stark a dit :

Pour l'anime mainstream il s'agira de la Saison 1 de Sword Art Online 

Juste la saison 1?

D’un côté, ça m’arrange vu que j’ai regardé que la s1 et 2 (+ le 1er double ep de la s3 -> drop après), donc je pourrais participer, mais je trouve ça un peu injuste par rapport à la notation de One Piece (d’autant plus que la longueur de celui-ci ne joue pas en sa faveur)

 

Surtout que clairement, l’anime Op étant beaucoup long (+ de d’une vingtaine de saisons je crois), ça aurait peut-être été + pertinent de séparer ce dernier (c’est surtout les problèmes de rythme qui ont été pointé du doigt, or, ces problèmes existent moins dans les premiers épisodes)

Si par exemple on aurait pris en compte que la saison 1 de Op (en gros toute la saga East Blue jusqu’à Grand Line), ça prend en compte que les 61 premiers épisodes pour 100 chapitres adaptés (et encore, après l’arc Loguetown, ya un mini arc h-s de l’ep 54 au 60 que perso j’avais zappé, donc concrètement ça fait 1,8-1,9 chapitres adaptés par épisodes Lien Wikipedia des épisode [ ya même un épisode avec 5chapitres adaptés, l’ep6, impensable aujourd’hui^^)

 

Bref tout ça pour dire que si on prend que la s1, alors les commentaires concernant le rythme sont quasiment obsolètes 

Ou quitte à vraiment séparer juste l’anime de façon + réaliste, on aurait peut-être pu séparer pré/post ellipse (pour ma part, ça aurait changer ma note globale (en gros, 6 en pré-ellipse et 3 en post pour l’anime)

 

Edit : diviser un anime selon les saisons pour la notation ne me dérange pas, mais le faire concernant tous les animes me paraît peut-être plus juste


Sinon pour pas être hors sujet :

Humour One Piece : 4,5

Je ne suis pas vraiment Op pour son humour, mais sinon je le trouve random, enfantin voir lourd parfois

En revanche il y a quelques moments qui m’ont fait sourire

J’aime bien la rivalité Zoro/Sanji, et la blague de l’arc Whiskey Peak notamment 

 

 

Edited by Othy

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Othy a dit :

Juste la saison 1?

D’un côté, ça m’arrange vu que j’ai regardé que la s1 et 2 (+ le 1er double ep de la s3 -> drop après), donc je pourrais participer, mais je trouve ça un peu injuste par rapport à la notation de One Piece (d’autant plus que la longueur de celui-ci ne joue pas en sa faveur)

 

Surtout que clairement, l’anime Op étant beaucoup long (+ de d’une vingtaine de saisons je crois), ça aurait peut-être été + pertinent de séparer ce dernier (c’est surtout les problèmes de rythme qui ont été pointé du doigt, or, ces problèmes existent moins dans les premiers épisodes)

Si par exemple on aurait pris en compte que la saison 1 de Op (en gros toute la saga East Blue jusqu’à Grand Line), ça prend en compte que les 61 premiers épisodes pour 100 chapitres adaptés (et encore, après l’arc Loguetown, ya un mini arc h-s de l’ep 54 au 60 que perso j’avais zappé, donc concrètement ça fait 1,8-1,9 chapitres adaptés par épisodes Lien Wikipedia des épisode [ ya même un épisode avec 5chapitres adaptés, l’ep6, impensable aujourd’hui^^)

 

Bref tout ça pour dire que si on prend que la s1, alors les commentaires concernant le rythme sont quasiment obsolètes 

Ou quitte à vraiment séparer juste l’anime de façon + réaliste, on aurait peut-être pu séparer pré/post ellipse (pour ma part, ça aurait changer ma note globale (en gros, 6 en pré-ellipse et 3 en post pour l’anime)

 

Non, One Piece n'est bel et bien qu'un seul et unique anime dans sa structure ça n'a aucun sens d'utiliser un schéma comme celui là. Il n'est pas découpé en saison on peut reprendre la structure "arc" du manga mais ce n'est pas quelque chose d'officiel. Et de toute façon on va pas noter OP par arc. 
SAO est clairement séparé en saison et c'est rare de voir des gens parler de SAO en tant que tel et de pas mentionner les saisons en elle même (encore plus maintenant qu'il y a le spin off Alternative). En général ceux qui englobent tout sont ceux qui détestent la série de manière générale. ^^

 

De plus l'anime OP a toujours eu des défauts et les premiers arcs étaient même vraiment moche je trouve. Je sais que t'aimes bien chipoter sur les détails et moi qui aime bien les stats je suis un peu pareil, mais là c'est anti-productif. x)

C'est aussi parce que Naruto est séparé en deux animes distinct (quand bien même c'est le même studio) que j'ai séparé Naruto et Naruto Shippuden. 

SAO saison 2 n'a pas le même nom que la saison 1, idem pour la saison 3.

 

Pour en revenir à OP de toute façon on a quasiment tous drop je pense donc y'aurait plus que toi et Croco je pense pour noter la fin, mais tous les retours que j'ai même de non fan de manga IRL me disent que l'arc WCI était horriblement lent. ^^

 

Aussi avec la séparation en saison ça donne des saisons bien moins suivit que les autres, lors de la S2 la hype SAO s'était déjà estompée, encore pire pour la S3.

Beaucoup de gens n'auront au final fait que la S1 et pas la S2 parce que justement il existe une vraie séparation de plusieurs années entre chaque.

Enfin de toute façon je me conforme aux normes officielles, c'est beaucoup plus simple ainsi surtout que le reste c'est des broutilles.
Même si Bleach a des arcs moins bon que d'autres c'est bien 1 seul et unique anime. 😛 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Noodle 8) 

Cet arnaqueur… 

 

Au moins, j'en ai déjà vu deux car ce Noodle 👀 m'a potentiellement fait une @Othy promotion "Saiki Kusuo" pour FLCL. 

Sur les trois œuvres proposées, je vois deux OVNI et le vulgarisateur d'un genre que je déteste 8) .  Je vais commencer par le plus "difficile" : Tenshi No Tamago / Angel's Egg:

 

Tenshi No Tamago / Angel's Egg :

 

Histoire : ( scénario, narration, thématique, ambiance, ton)

 

Toute la difficulté 8) 

L'histoire nous parle d'une jeune fille qui transporte un œuf et qui est rejointe par un homme (soldat vu l'accoutrement) fasciné par la volonté de la jeune fille. Ils traversent tous les deux un monde sombre, post-apocalyptique et…. 

 

Voici le pitch grossièrement. 

 

Je pense que dans ce critère "Histoire", beaucoup vont pénaliser et résumer l'œuvre à "il ne se passe rien". Dans un sens, oui mais ce qui fait la force de cette œuvre reste cette ambiance propre et je pense que c'est là que l'œuvre va profondément diviser. Rien n'est finalement expliqué mais tout est laissé à la guise de la suggestion sur les causes du ravage de l'apocalypse, ce qu'est l'Œuf, les raisons des agissements des personnages, la technologie et sur la conclusion de cette histoire. 

 

Tenshi No Tamago fait parti de ses œuvres qui ont une sacrée réputation quand on commence à se plonger dans le monde de l'animation et à s'intéresser à ses étrangetés. L'histoire, l'auteur le reconnait lui-même n'a pas en vérité une thématique profonde. Tenshi No Tamago est une poésie épurée crépusculaire, qui joue particulièrement sur son ambiance et son ton. 

Le film reprend énormément d'imagerie chrétienne, hébraïque (les anges, la croix, l'architecture, référence à la Nativité et à Adam et Eve, Arche de Noé) en les mixant à un univers futuriste crépusculaire où les gargouilles jonchent les paysages (je reviendrai plus en détail dans les autres parties). Ce qui me charme, c'est certainement ce côté épuré et de cette ambiance unique d'une lente mélancholie presque nihiliste. L'œuvre réussit à créer un univers particulier, une identité, et une mythologie… Peu d'œuvres peuvent se vanter d'aboutir à tant… 

 

Alors oui, c'est d'une lenteur, c'est étrange mais les images et la mise en scène sont très loin d'un simple effet de style. J' interprète ce film comme celui d'une désolation spirituelle, d'un désespoir long avec les hommes poursuivant des "chimères" (les poissons) pour alimenter des stériles guerres.

 

Il est certain que l'œuvre n'est pas forcément accessible par son ton sombre, sa narration épurée néanmoins c'est tout ce qui fait sa vitalité : un film absolument poétique étrange.

 

8,5/10

 

Personnages :

 

xD

Il y a très peu de chose à en dire: seulement un homme et une femme. On ignore leur nom, leur âge. Ils ne sont pas particulièrement attachants et je ne crois que c'était l'intention initiale de son auteur. Je reste fasciné tout de même par eux. Ils ont la chance d'avoir une identité visuelle propre:

- La Fille: si sa stature est celle d'un enfant, son visage est bien plus âgée, et ses cheveux bien que long sont déjà grisâtres et "fragiles". 

- L'Homme : il a quelque chose d'enfant et d'adulte entre les traits sévères et sa stature pas tout à fait d'homme. 

 

Je suis tout de même contraint de dire que sans tomber dans le cas du "personnage fonction", les personnages restent des silhouettes énigmatiques illustrant le propos de l'histoire. Je mettrai par défaut 5 car si je mets en-dessous c'est que j'estime qu'ils sont "mauvais" dans leur emploi, ce que je ne pense pas. 

 

5/10 

 

Animation ( style, qualité, mise en scène, découpage):

 

C'est simple : c'est magnifique. 

L'anime date de 1985 et l'animation a un style "vieilli" mais elle marque la rétine. J'ai évoqué plus haut le côté envoûtant et dérangeant de l'apparence de la fille mais  il faut parler de tout ce travail au niveau du background : les villes, les designs mortifaires qui se mêlent à la ville en ruine au style SF...

 

 

Résultat de recherche d'images pour "angel's egg"

 

Il y  a quelque chose d'hypnothique  dans cet univers noyé. Il y a un soin accordé et une minutie à l'architecture entre les statues ou même les détails sur les mouvements de la chevelure de l'héroïne :

Résultat de recherche d'images pour "angel's egg gif"

Le monde dans lequel ils ont vécu a été bien un jour en vie

 

Résultat de recherche d'images pour "angel's egg"

 

Surtout le nombre de jeu de lumière qu'il y a :

Résultat de recherche d'images pour "angel's egg"

Dans la mise en scène, il y a le choix de plan large, où les personnages sont par moment, écrasés dans ce paysage agonisant ou aussi des plans en plongée, récurrents pour symboliser le regard de Dieu sur les Hommes ( renvoyant au thème de la foi du film). 

Je souligne également deux transitions très chargées en sens et ingénieuses entre l'un des premières plans du film entre les mains des protagonistes ou "la chute" ( sans trop vouloir spoiler, non plus).

 

 

Révélation

La transition entre l'apparence enfantine et celle adulte qui résulte dans une chute… Il y a un sublime contraste.

 

Merveilleux sur ce point:

9/10

 

Son ( musique, voix, bruitage): 

 

A la fois pesante par moment avec le lyrique ( et moi, le lyrique j'y suis sensible facilement) ou alors très douce par son bruitage… 

Le tout participe à cette ambiance et reste en accord avec ce que décrit l'animé. 

Les voix des personnages sont en accord et je retiens surtout :

Révélation

Le Cri de la Fille me glace quand je l'entends.

Je retiens ce chœur cristallin qui hante le film hypnotique ❤️ 

 

7/10

 

Bilan : 8/10

 

Si vous avez lu jusqu'ici, vous devez comprendre que j'aime ce film- ce qui n'était pas forcément le cas lors du premier visionnage. L'œuvre est d'une poésie funèbre qui m'a marqué la rétine par son ambiance, sa lenteur lancinante. Il est certain que l'œuvre restera opaque pour la plupart et l'a été lors de sa sortie au Japon où il a connu un flop. 

Néanmoins, le film connait un petit retentissement après et cela est rassurant d'une certaine façon. Tenshi no Toma est une œuvre qui me rassure sur l'étendue possible des animés, sur ce qu'il est possible de raconter et comment le récolter. Le film se base sur son ambiance à l'atmosphère crépusculaire sous fond de questionnement existentiel et religieux. 

Un film assez unique en son genre.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

FLCL

 

Histoire : 9/10

 

Mdr, le turfu, tout simplement. Les deux premiers épisodes m'auront bien retourné le cerveau (le temps que je m'adapte, après j'avais plus qu'à déguster). L'épisode 6 était excellent. 

 

Personnages : 7,5/10

 

Le casting est hyper restreint mais plutôt solide, en particulier le trio Naota/Haruko/Mamimi. Puis le daron & mr sourcils m'ont bien tué. Pas fan des camarades de classe par contre. 

 

Son : 10/10

 

Très bien géré. J'aime particulièrement le Theme de Mamimi (Bran-new lovesong), le son de début du premier épisode (One Life) ainsi que Sleepy Head, bien entraînante celle ci !

 

Animation : 10/10

 

Du génie, il faut bien l'avouer. 

 

Bilan : 9/10

 

Une sacrée découverte. Va falloir que je MAJ mes animés favoris & mon top 50 IM. Et que je me re-watch tout ça dans quelques temps. Merci @Nøødle !

 

 

Edited by The Punisher
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Les précédentes commentaires et notes m’ont plutôt hypé pour ces oeuvres

J’étais un peu + attirer par le pitch de FLCL, mais j’ai quand même commencé par l’anime le plus court des deux :), en me disant que de toute façon, ça allait être bien..

 

 

Tenshi No Tamago / Angel's Egg :

 

 

Histoire (Scénario/World Building/Qualité des Dialogues) :

Difficile ce critère.. si je reprends les sous-critères donnés de base, ce n’est pas folichon

-Scénario : ?

-World Building : plutôt bon d’après ce que j’en ai saisi, mais bon je ne suis pas rentré dans l’oeuvre

-Qualité des Dialogues : quasi inexistant, + d’une vingtaine de minute *au début sans la moindre ligne de dialogue, *j’ai même stop le film au bout de 10 croyant que ce n’était pas vostfr..

Le 02/07/2019 à 18:15, Cabotin a dit :

Je pense que dans ce critère "Histoire", beaucoup vont pénaliser et résumer l'œuvre à "il ne se passe rien"

C’est tellement mon ressenti ahah

Clairement, c’est une oeuvre à visionner plusieurs fois pour mieux la comprendre et être saisi

Je préfère ne pas donner de notes pour ne pas la pénaliser dans sa moyenne

X/10

 

Personnages :

Deux personnages seulement, qui se rencontrent et qui ont pour grande qualité d’enfin échanger oralement entre eux

On aperçoit aussi des randoms soldats armées de canne à pêche qui chassent des poissons imaginaires !wtf, j’ai pas compris la séquence)

..c’est pour moi le point faible du film, ya deux personnages qui parlent (c’est même pas intéressant en +), donc en étant généreux deux points

*Ps : c’est quoi l’arme que se trimballe le mec qui ressemble au gars de gintama (un genre de fusil / un gros baton / un genre d’arbalète géante / un méga-spatule?)

2/10

 

Son :

Les musiques correspondent bien à l’univers, une des qualités du film je pense

6,5/10

 

Animation/Qualité graphique :

Les décors sont plutôt beaux et travaillés, le design des personnages est sympa, l’animation globale a plutôt bien vieilli je trouve

Après, il n’y avait pas grand chose à animer

6,5/10

 

Qualité de l’adaptation :

Oeuvre original

 

 

Appréciation de la fin :

Révélation

Rien compris 😀

 

 

Note Globale : x/10 

Je sais pas trop quoi donner comme note au final, je pense qu’il faut vraiment voir l’oeuvre au moins 2 ou 3 fois pour l’apprécier

Du coup, je préfère ne pas lui en donner pour ne pas n*quer sa moyenne

Mais bon, si je devais vraiment en donner une après ce premier visionage, ce serait assez mauvais (certainement encore bien en dessous de la *moins bonne note globale que j’ai pu donner)

 

*Dommage, j’étais assez hype après le commentaire de @cabotin (d’ailleurs je l’ai lu entièrement après mon visionage, merci pour m’avoir un peu plus éclairé sur le film :))

Le 02/07/2019 à 18:15, Cabotin a dit :

Si vous avez lu jusqu'ici, vous devez comprendre que j'aime ce film- ce qui n'était pas forcément le cas lors du premier visionnage.

D’après ce que j’ai compris, tu as pu revisionner le film (et tu l’as mieux apprécié), du coup je suis un peu curieux du ressenti que tu en as eu au premier visionage, quel note globale entre autre tu lui aurais donné à ce moment-là?

Edited by Othy
Orthographe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je commence par SAO, FLCL je me le suis fait y'a un moment donc je préfère le rewatch avant de commenter.

 

Sword Art Online Saison 1

 

Histoire :

La première partie a un synopsis et setting d'isekai très classique, même si vu qu'à l'époque il n'y en avait pas trop (sans compter la première vague dans les années 90) c'était relativement neuf en dehors des //hack. Classique mais assez efficace avec une première moitié qui s’enchaîne bien, peut être un peu vite sachant que tout n'est pas forcément utile dans ce qui est montré.
Mais le tout est cohérent, l'univers qui nous est dévoilé petit à petit est assez sympathique surtout qu'on ressent la sensation de danger.. du moins un petit peu. Kirito est lui même un Gary Stue donc on a pas trop peur pour lui.
Les dialogues n'ont rien de fantastiques mais on avait bien pire dans le genre et on évite le fan service grotesque. 

L'aboutissement de la romance avec Asuna est rapide et pas chiant (enfin le moi de l'époque avait trouvé ça surprenant de pas trouver ça lourd, aujourd'hui je sais pas ce qu'il en serait) et donc ça c'est une bonne surprise. 

Mais par la suite... la seconde moitié de l'anime donc dans ALO et non plus SAO est médiocre au possible. Absence totale de peur pour les protagonistes et donc de tension (dur pour un anime du genre), surtout qu'ils nous ressortent un second univers fantasy donc rappelant SAO, y enlever un aspect aussi important fait forcément ressortir la différence.

L'antagoniste est immonde, sans aucun charisme, ultra chiant (il me rappelle celui d'Ima Soko) en plus les scènes avec Asuna sont horrible on dirait un vieux hentai foiré. Asuna qui passe de guerrière forte à Peach d'ailleurs, les enjeux sont claqués. Et surtout Suguha est un cancer sur patte à vouloir chopper son cousin qui est même présenté comme son frère de part la façon dont ils ont été élevés ensemble. De loin le personnages qui me dégoûte le plus de l'anime. 

Bon et tout le reste est moins intéressant aussi pas aidé encore une fois par le manque de tension. Y'a un début de world building assez intéressant par contre avec les différents états mais c'est trop en retrait puis on passe au FPS GGO dans la saison 2..

 

4,5/10

 

Personnages :

Je comprend pas trop la hate sur Kirito et Asuna mais je ne les apprécie pas spécialement pour autant. Enfin si je comprend la hate mais pour moi elle vient surtout du fait que tous nos amis les kikoos de sexe masculin ont le pseudo KiritoSwordmaster2004 et les jeunes filles BeautifulAsuna mais bon ça me dérange pas, chaque génération à ses problèmes, à l'époque c'était les darksasuke. Bref son défaut serait d'être trop fort et mit en avant. "Wow il est fort blablabla", c'est un peu ennuyeux mais ça ne rend pas le personnage détestable et il a un peu de jugeote donc perso il passe pour moi. Asuna j'aime bien son design, sa personnalité ça passe durant 14 épisodes et l'arc de Yuki.. dans la S2 donc pas là et dans tout le reste elle est fade.

Bref on est sur du Gary Stue + Waifu donc c'est pas folichon mais je trouve pas ça spécialement négatif dans un isekai "rpg". 

Le reste est très en retrait vu que le seul autre personnage marquant est Sinon de la saison 2.

Yui je la trouvais mimi mais assez osef, aujourd'hui c'est osef tout court. Lizbeth meh, l'autre fille dragonne dont j'ai oublié le nom est un peu mieux mais reste osef, le forgeron est sympa vite fait mais.. osef aussi. J'aurais pu mettre 5 voir 5.5 à partir de ce constat.

Mais l'antagoniste du deuxième arc est vraiment nul et Sugu est un des personnages d'anime que je déteste le plus donc non.

 

4/10

 

Son :

Point plus positif les OST sont assez cool. Y'en a pour toutes les situations (logique certes) et certaines sont vraiment très sympathiques avec ces airs de Fantasy notamment qui me rappellent certains jeux (FF/FE) que j'apprécie beaucoup.

Les op sont aussi bien sympa même si je préfère peut être Ignite de la S2. Pas de souvenirs spécial des bruitages hormis les bruits d'épée et les doublages me semblaient corrects.

 

7/10 

 

Art :

A1 s'en sort bien sur cette première saison (je la trouve plus jolie que la 3 qui vient de sortir..), le combat contre Heathcliff par exemple était visuellement très sympa et je pense que c'est aussi pour ça que l'anime est le plus gros buzz des années 2010 avec SnK. Avec bien sûr le setting isekai qui est générationnel et plait aux ado' mais aussi parce que ça envoie dans les combats. Y'a des animes qui font bien mieux mais c'est généralement car ils disposent d'esthétique qui leur sont propre là ou SAO est assez random. Disons que pour du A1 ils s'en sortent bien. La mise en scène suit elle aussi, généralement bien sympa, pour tout ce qui est échelle de taille ou de puissance par exemple. 

La DA elle est assez réussi en soi mais surtout vraiment banale donc on est pas sur un point positif là.

 

6.5/10

 

Note Globale :

SAO a buzzé car comme dit plus haut il était adapté aux attentes de son époque et est le premier Isekai "new gen" aussi parfait dans son côté fédérateur. En imaginant bien sûr que le public est lui même assez jeune. Avec SnK ils ont soufflé le renouveau de la consommation d'anime en mettant bien plus en avant les saisonniers.

Pour ma part il s'agît juste d'un anime popcorn assez facile à suivre voir assez correct.. jusqu'à cette fameuse deuxième partie.. la mort du fun. 

Mais bon overall ça m'avait bien distrait et je pense que si ce n'est que la sœur me saoulerait encore plus aujourd'hui je pense que je pourrais encore le voir sans trop d'effort.. encore que j'ai eu pas mal de mal durant Alicization la saison 3 qui sortait de Septembre 2018 à Mars 2019, je suis peut être trop positif. x)

Dans tous les cas je considère que c'est un assez bon anime pour débuter vers 14-15 ans, enfin en espérant qu'il n'amène pas ceux qui le suivent à faire que des isekais en carton. ::) 

 

4,8/10

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon à mon tour, je vais faire les 3 d'un coup comme ça ce sera fait !

 

Sword Art Online

 

Histoire : Classique dans les faits, même si à l'époque c'était bien moins présent qu'aujourd'hui. Le côté monde virtuel de jeu vidéo devenu réel était assez intéressant à traiter à l'époque, de ce niveau là c'était plutôt du bon. Le côté romance était vraiment mal foutu, ça m'avait particulièrement soulé alors que je suis friand de romance dans les animés. J'aime les belles histoires d'amour, mon petit coeur est souvent touché, mais ça n'avait pas marché avec SAO. 

J'ai vu l'animé bien avant le début de tout le bashing qu'il a subit, je l'avais trouvé sympathique sans plus. Il y avait clairement des faiblesses et des longueurs, et déjà à une époque où je n'avais vu qu'une dizaine d'animé il était bien en deçà de mes préférences.

Bref, l'histoire est sympathique mais tire en longueur. Va pour la moyenne

5/10

 

Personnages : Rien de fou ici, je ne me souviens que de Kirito, sa soeur et Asuna, et clairement c'est pas dingue à ce niveau là. Ils ne sont ni bon ni mauvais (quoique la frangine...). Mais bon, le fait de se souvenir seulement de 3 personnages n'aide pas.

3/10

 

Son : Aucun souvenir à part l'opening 1 qui est plutôt sympa. Je vais mettre la moyenne.

5/10

 

Art : En terme d'animation ça fait le taf, j'ai vu beaucoup plus beau mais aussi vraiment vraiment moins bien. Après ça reste assez banal !

6/10

 

Note Globale : 4,75

 

FLCL

 

Histoire : Tout va tellement viiiite dans cet animé, je me souviens que ça m'avait coupé le souffle. Le nombre de fois où j'avais du revenir un peu en arrière parce qu'il y avait quelque chose que j'avais raté ou pas compris. En tout cas, on a vraiment pas le temps de s'ennuyer, et j'avais pas loupé la moindre seconde de cet animé totalement loufoque.

C'est très rare un animé de ce genre, en tout cas je n'en avais jamais vu de comme ça, et c'est clairement rafraîchissant. Le synopsis reste assez flou, mais c'était clairement divertissant. Après, je pense que ça reste le point faible (en est-il réellement un ?) de l'animé.

6/10

 

Personnages : Mamimi :x Haruko 8) Après, les personnages ne sont pas particulièrement développé, mais le peu qu'on en voit est génial. Puis bon, Mamimi quoi. :x

7/10

 

Son : Peu de souvenirs ici, si ce n'est que c'était vraiment cool ! Je ne vais pas mettre de notes parce que ça fait quand même des années.

 

Art C'est magnifique et déjanté à la fois, j'aime vraiment beaucoup.

9/10

 

Note Globale : 7,33

 

Tenshi no Tamago

 

Quelle claque ! C'est si beau, c'est si esthétiquement incroyable, j'avais l'impression d'être dans un rêve.

 

Histoire : Rien de bien incroyable ici ceci dit. Elle ne sert que de toile de fond à ce qu'elle montre.

6/10

 

Personnages En terme de design, j'ai été choqué par l’esthétisme de la jeune fille. Toute sa quête de protection de l'oeuf, qui se révèle au fond être comme son enfant, qu'elle couve, qu'elle cache sous sa robe lui donnant l'air d'une femme enceinte. Le garçon est bien sympa aussi en terme de design.

7/10

 

Son : C'était génial, c'était magnifique, j'ai été totalement subjugué par l'ambiance sonore, que ce soit les bruitages ou les musiques. 

10/10

 

Art : Pareil qu'au dessus, une merveille.

10/10

 

Note Globale : 8,25

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

FLCL

 

Global : 3,5/10

Y a pas à dire, j'accroche pas à la mentalité japonaise qu'on retrouve dans certaines œuvres. Il y a ce côté disproportionné dans les émotions et les attitudes, qui font que j'ai du mal à rentrer dans la scénario ou même à accrocher aux personnages parce qu'ils me paraissent inhumains. Et pour cet anime, on peut rajouter que le scénario lui même est totalement barré. En gros, ça me convient pas du tout. Je suis jamais rentré dedans, du coup je sais comprend pas trop ce qu'il y a de si intéressant dans cet oeuvre (même si tout n'est pas à jeter). 

Résultat de recherche d'images pour "vieux con"

 

Histoire : 4/10

C'est extrêmement paradoxale. Il est assez clair au visionnage de ces quelques épisodes que l'on est face à un monde relativement complexe, et pourtant l'animé ne fait qu'en scruter la surface. De fait, on ne sait presque rien de ces usines extraterrestres Medical Mechanica alors que c'est ça qui m'intéressait, il y a des éléments qui sont introduits et absolument pas développés (comme le frère parti en Amérique), et les intrigues n'ont même pas de réelle conclusion (comme Atomsk). Bref, j'ai du mal à voir cette saison comme autre chose qu'une introduction, et non comme une série pouvant se regarder sans supplément. De fait, ce n'est pas facile de l'évaluer, car ça dépend de si je dois lui donner une note pour ce qu'elle vaut en elle même, ou si je dois la considérer comme le début d'une histoire plus longue (auquel cas sa note est évidemment meilleure). Il y a deux autres saisons, je ne les ai pas vu, et elles n'ont pas l'air d'avoir été prévues à la base, ça rend la notation délicate. Je vais l'évaluer en tant qu'oeuvre complète, de toute manière il est assez peu probable que je regarde la suite. 

Du coup, il y a du bon et du moins bon. La construction du monde est bonne, ça fourmille d'idées, c'est original, ça donne envie d'en savoir plus. Mais ça en reste là, l'animé ne s'intéresse curieusement pas au monde qu'il a lui même construit. C'est une sorte d'opposé à One Piece, qui partait avec des idées de bases relativement ennuyantes, et s'est diversifié petit à petit. 

Humour : Je préfère pas donner de note, ça plomberait tout sachant que personne n'en donne.

 

Personnage : 3/10

Haruko est le pinacle de la mentalité dont je parlais plus haut, ça aurait d'ailleurs pu être développé de manière pertinente. C'est logique de paraître inhumaine vu qu'elle n'est pas sensée l'être (je crois ?), en dépit de son apparence. Il y a le père du héro qui est aussi complètement loufoque. Curieusement, lNaota est nettement plus réaliste comme personnage, et il y en a plusieurs dans ce cas. Même si tous n'ont pas toujours des réactions très logiques. Je pense que c'est vraiment dans cette catégorie que le fantasque de cet animé s'exprime le plus, et c'est ça que j'apprécie pas.

 

Son : 7/10

Gros travail sur le son. Déjà, il y a plusieurs musiques qu'on identifie assez vite. Mais également, ce qui ressort, c'est que pour un animé aussi vif, imprévisible et explosif, les sons doivent être réussis, ce qui est le cas. Je ne monte pas trop parce que, mine de rien, il n'y a que 6 épisodes ce qui n'a pas permis de mettre beaucoup de musiques.

 

Art : 8/10

L'animation est bonne, il n'y a eu que quelques plans statiques, et globalement ça aurait pu être un film d'animation. De plus, avec tous les trucs bizarres qui s'y passent, l'animation joue un gros rôle dans la compréhension des scènes.

 




 

Edit : Notation suivante :

 

Tenshi no Tamago

 

Histoire : 5,5/10

Pas facile de donner une note, car l'oeuvre est avant tout sensoriel, et si on se penche sur l'histoire en elle même elle est constituée de métaphores. De fait, le contenu du film est relativement vide, à l'image de la quantité de dialogue très limité. J'ai vu plus haut la comparaison avec des rêves, c'est assez vrai.  

 

Je vais un peu développer sur ce que je pense avoir comprit des sous-entendu de l'histoire.

Révélation

Assez vite, je me suis dit que l’œuf de la gamine représentait sa capacité à enfanter, vu que c'est un œuf (on fait difficilement plus clair comme métaphore) et qu'elle avait tendance à le porter au niveau du ventre (là aussi, le visuel est assez évident). Quant elle rencontre le personnage masculin et qu'elle lui demande si il va lui voler son œuf, c'est pas trop difficile de comprendre ce qui ça indique et du coup je me suis demandé si l'histoire allait en direction d'une quelconque histoire d'amour. D'ailleurs, il montre plusieurs fois son intérêt pour ce qu'il y a dans l’œuf, et ça m'a fait me demandé à quel point l'histoire pouvait devenir à la fois sordide sur le fond et innocente en apparence.

 

Par la suite, le côté religieux s'est fait plus prégnant dans le récit, avec ces références au déluge, à l'oiseau qui est un ange et à l’œuf qui en contiendrait un nouveau. Du coup, ça m'a fait remettre en question ma précédente interprétation. 

 

Mais par la suite, on a assiste au personnage masculin qui prend l’œuf de la gamine (...), le brise (...), et s'en va. Et la gamine se réveille, tombe en pleur en constatant que son œuf est cassé, puis tombe littéralement dans un ravin ou elle semble devenir une femme plus âgée. Moui. Vu qu'il est plus ou moins question de péché, de fin du monde parce que les hommes sont méchants (comme lorsqu'ils s'auto détruisent en pêchant des ombres de poissons), l'histoire a une certaine cohérence.

 

C'est quand même particulier comme sous-texte, plutôt de rester avec l'idée que j'ai l'esprit mal tourné, je suis allé regarder sur le net les différentes explications. Un point qui me parait pertinent, c'est les parallèles entre l'homme et Jesus (l'arme en forme de croix, les mains bandées pour signifier les clous, et le côté religieux du film), mais je ne vois pas bien comment ça s'inscrit dans l'histoire. Si je croise ça avec mon interprétation, ça ne fait pas spécialement ressortir Jesus comme un homme pieux... Je pense plutôt que c'est un personnage qui empreinte à plusieurs personnages bibliques, on peut ajouter Noé vu qu'à la fin il finit sur l'Arc.

 

J'ai finis par trouver une interview du scénariste, selon lui l’œuf pourrait représenter les rêves et les espoirs. Quant l’œuf est brisé, elle fait face à la réalité. Le garçon porte son arme comme le poids de la réalité. L'histoire est à propos d'une rencontre et du monde se révélant. Dans les derniers moments, le scénariste voulait montrer qu'il y a de la salvation pour la gamine.

Boooooon. J'avais tout faux dans mon interprétation, heureusement d'ailleurs parce que ça rendait l'histoire assez particulière. Je ne sais pas trop quoi penser des précisions données par le scénariste.

 

Au final, j'ai pas mal développé sur le scénario, je ne sais pas si ça vaut une bonne ou une mauvaise note. Le scénario est singulier dans sa constitution, on n'a pas à faire à des schémas narratifs communément vus, du coup ça perturbe un peu quant il faut l'évaluer. Mais je pense que le simple fait qu'il y ai un ton général cohérent est une bonne chose. Et c'est toujours marrant d'essayer de se prendre la tête à comprendre x ou y élément.

 

Personnage : 3/10

J'en ai un peu parlé dans le critère précédent. Il n'y a que deux personnages, qui sont délicats à comprendre, dont on ne saisit pas bien les objectifs, ni qui ils sont en réalité. Je ne pense pas qu'il puisse y avoir une bonne note ici. 

 

Son : 8/10

Pas mal du tout, il y a un gros travail sur les musiques et les sonorités, tout est fait pour qu'on se laisse immergé par l'univers qu'on a sous les yeux. Réussis.

 

Art : 9/10

Je suis partagé. Le point négatif, c'est que l'animation en elle même n'est pas incroyable, il y a ce côté vieillot avec les images de fond qui ne bougent pas, et les personnages qui ressortent de l'image parce que eux sont dessinés pour être en mouvement. Mais à côté de ça, il est très clair que le film a de la gueule, pour le coup il a une identité qui crève l'écran. Je pense que c'est le réel point positif de cette oeuvre.

 

Global : 6/10

Je ne regrette pas mon visionnage ni le temps que je lui ai consacré. Après, ça va pas resté dans ma mémoire comme une oeuvre majeur, parce que tout était trop métaphorique. Même ce que je pensais avoir comprit n'était en fait pas vrai apparemment, donc bon. Mais c'est la meilleure des trois oeuvres que j'ai vu jusqu'à présent pour ce topic.

Edited by Setna
  • Thumb 2
  • Hum 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu que Men se lance bientôt dans FLCL, que Cabotin&Othy n'a pas eu le temps de commenter non plus, que Noodle doit le faire pour TnT etc.. je laisse encore un peu de temps avant la MAJ. Mais ne tardez pas trop. 
Au passage @AWXO il me faut ton choix d'anime en MP du coup. Et je n'ai pas de personne à sa suite, qui voudra proposer un anime (+ choisir le mainstream) après AWXO ? 

 

 

 

En tout cas Noodle qui arrive à nous sortir deux animes "d'élitiste" d'entrée, bravo ça. ::) 

 

J'avais fait un pavé d'une cinquantaine de ligne rien que pour l'histoire de TnT mais vu que ça s'est effacé sur fausse manip' j'ai plus le courage. Je me lève dans 3h en plus...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sword Art Online (saison 1)

 

Vu qu'il n'y avait 'que' 25 épisodes, j'ai regardé cet animé.

 

Global : 5/10

Le début m'a bien accroché, j'apprécie ce type de scénario ou le personnage principal est projeté dans un monde virtuel. De plus, la constitution des épisodes donnait un rythme extrêmement élevé à l'histoire : entre chaque épisode, il y a une ellipse. C'est un parti pris risqué car ça rend l'attache aux personnages plus difficile, vu qu'on ne les suit pas tout le temps, mais d'un autre côté c'était uniquement le personnage principal qui restait dans ces épisodes, les autres étaient ponctuels. Et surtout, ça permettait de développer très rapidement le monde dans lequel il est, ce que j'attend beaucoup dans ce type d'histoire. Mais voilà, le réel sujet de cet animé, c'est surtout une sorte d'histoire d'amour, qui se développe vers le 1/3 de l'animé, et prend beaucoup de place jusqu'au 3/5. Je n'ai pas trop comprit pourquoi il y a eu un tel virage, c'est comme si le scénariste avait eu un changement d'idée en cours de route, surtout que ça s'est accompagné d'un gros changement dans le rythme (qui est devenu lent), dans l'histoire (le monde n'était plus développé) et dans la construction du récit (il n'y a plus d'ellipse). Ou alors, le scénariste était pressé d'en arriver à ce point, et du coup il a rushé la première partie de l'histoire. Ce qui est aberrant, parce que du coup j'ai pas très accroché aux personnages -qui sont par ailleurs tout ce qu'il y a de plus basique-. Puis l'animé m'a de nouveau surprit, avec ce changement brutal dans l'histoire après les 3/5 de l'animé, ou on rentre dans un nouvel arc qui a certes des codes assez similaires au premier, mais qui permet de renouveler l'intérêt. Cette dernière partie était un peu plus intéressante même si au final le scénario était pas loin d'être du Mario, avec l'ajout de cette histoire d'amour bizarre avec sa cousine. En fait, j'ai trouvé qu'elle commençait à aborder des thématiques intéressantes (le test sur les cerveaux), mais c'est resté en surface. L'animé m'a pas accroché au point que je chercher à regarder les saisons qui suivent, cela dit c'est assez évident qu'il n'est pas finit à la fin de la saison 1, ne serait-ce que par le fait que le premier arc s'est finit brutalement. 

Au final, je trouve que la première saison est un arc d'introduction correct, il permet de présenter les personnages principaux. Mais il est très inégal, avec des choix plutôt étranges, et des personnages franchement pas profonds.

 

Histoire : 4/10

Je met une note global en premier parce que ça me permet de mettre mes idées dans l'ordre que je veux sans avoir à me préoccuper de tel ou tel critère, mais il est bien évident que ça recoupe avec les critères Histoire et Personnage. Je pense que l'histoire commence très fort et ne tient pas ses promesses par la suite, ce qui donne un ensemble correct. Je me demande si les saisons suivantes ont un focus plus important sur l'univers développé.

 

Personnage : 2/10

J'ai clairement pas accroché. Les personnages sont manichéens, sans subtilité ni complexité, même avec les personnages principaux qui ont pourtant pas mal de temps d'antenne. C'est franchement insipide sur ce point.

Résultat de recherche d'images pour "c'est pas faux"

 

Son : 8/10

Il y a une musique qu'on entend plusieurs fois, Fight, elle m'a assez marqué parce qu'elle n'est pas tellement dans le ton de l'animé. En allant un peu voir la bande son, il est facile de constater que les musiques sont bonnes, ce qui est assez marquant parce que ça se démarque par rapport au fond.

 

Art : 7/10

Franchement pas mal du tout. Ca manque un peu de tonus globalement mais c'est parce que je m'attendais à ce que ce soit beaucoup plus un animé d'action, alors que ça dépend des passages. Mais globalement, c'est de la bonne qualité d'animation. Maintenant, ça ne va pas plus loin, il n'y a rien de transcendant, rien qui laisse vraiment rêveur alors que le thème aurait du s'y prêter, aucune mise en scène qui soit un minimum mémorable. Il n'empêche que l'animé brille plus sur la forme que sur le fond. C'est fluide et ça fait le taf à chaque fois qu'il le faut.

Edited by Setna

Share this post


Link to post
Share on other sites

Noodle (et Dio s'il était encore présent) qui va frôler l'arrêt cardiaque en voyant une meilleure note à SAO qu'à el famoso anime de l'élite FLCL. 8)

 

@AWXO Pour rappel la note, n'a pas besoin d'être la moyenne de chaque catégorie, après tu peux le faire c'est pas gênant non plus. ^^ 


Tenshi no Tamago 

 

On s'attaque à un morceau pas simple, une oeuvre connue pour sa difficulté d'accès sans l'être tant que ça au final je trouve. Je ne l'avais jamais vu et c'était prévu depuis longtemps, ça c'est fait. 
Mais c'est clair que ça laissera crédule les visionneurs les plus dubitatifs qui ne se sont jamais enfoncé dans les méandres de l'animation japonaise.
Même si à vrai dire je m'y suis jamais vraiment enfoncé non plus. ^^
Mindgame entre autre est connu pour être un sacré délire, mais je m'attend à ne pas aimer. Pour TnT je n'avais aucune idée de si ça allait être le cas ou non. 
En tout cas voilà ma critique vu que c'est assez particulier j'ai sans le vouloir écrit quelque chose qui l'est aussi. Mais j'aurais pas pu analyser l'histoire en faisant une analyse comme pour SAO.

 

 

Histoire :

 

Difficile de décrire l'expérience sensorielle qu'est Tenshi no Tamago. 

A la fois folie visuelle semblant s'inspirer de la noiceur fantasmée de Giger voir par moment de Lovecraft, mélé à l'onirisme inquiétant dont faisaient preuve les animes de cette période.
C'est aussi le cas d'un point de vue auditif jonglant entre bruitages sourds et stridents sans juste milieu, on est à plusieurs moments prix au tripes pour peu qu'on se laisse happé par l’abîme qui nous dévore une heure durant. 
Cette histoire on ne peut que difficilement la séparer de son univers, de son imagerie. Car elle s'exprime par le symbolisme et sans être opaque, laisse libre recours à l'imagination de chacun. Et si le "faux" semble être une thématique de l'oeuvre, les vérités elles semblent donc multiples et propre à chacun. 

 

C'est ainsi que comme une sorte de rêve hostile, l'on contemple avec angoisse la petite fille se méfier de son environnement. Se bercer peut être aussi d'illusion via cet oeuf qu'elle protège lui permettant de se voiler la face sur la vérité qu'elle ne semble pas prête d'accepter.
Comme ces hommes de pierres semblant plus mort que vif, qui continuent inlassablement d'essayer d'attraper des ombres innacessibles. L'espoir n'étant plus qu'un symbole lointain auquel on essaie de se raccrocher. Elle comme eux, ne peuvent lutter que comme ça, sans pouvoir prétendre arriver à quelque chose une fois de plus. Comme si le temps ne signifiait plus rien. 
L'oeuf semble même être pour la jeune fille une "raison d'être" et sa disparition est le vecteur de son désespoir, plus lourd maintenant que plus rien ne le cache. Ce qu'on appelle réalité. 
Il le dit lui même "ce n'est que le bruit du vent". Elle ne l'écoute pas. 


L'homme Adam, ou peut être Jésus (porte la croix, blessé aux mains) d'abord intriguant étranger, ensuite protecteur brise rapidement une confiance nouvellement acquise. Etait-ce nécessaire de briser l'objet des convoitises ?
En tout cas le mensonge (si tant est que ne rien dire en est-un) ne trompe pas le spectateur espérant éviter l'inévitable sans savoir les réelles conséquences d'un tel acte. Mais qui savait ? 

La coquille vide eu cependant des conséquences retentissantes, une noyade donneuse de vie alors que "l'ange" n'a plus l'apparence d'une enfant.
Mais était-elle bien l'ange, n'était-ce pas l'oiseau au pied duquel elle avait trouvé le précieux ?
Sa position après sa mort (elle y semble d'ailleurs esquisser un petit sourire) au dessus de tous les autres semble indiqué qu'elle est bien l'ange, quelqu'un de plus proche du ciel, n'avait elle pas hérité du don de Dieu ? 
Un ange trahis par le symbole de la religion.
Est-ce l'aboutissement de l'avis d'Oshii vis à vis d'elle, je connais au final bien trop peu le monsieur pour en avoir la moindre idée.En considérant que l'énorme sphère représente l'oeil de Dieu que l'on voit pleurer de tout son saoul, c'est peut être plausible.

 

Après toute cette démonstration n'était-ce finalement pas un rêve comme mentionné par l'homme lui même, comme quoi tout ceci n'existait pas ?
L'homme lui même de par son geste, n'était-il pas au centre du renouvellement de l'homme et la créature, brisant l'oeuf, mais entraînant l'apparition d'autres. Qui est Noé ?
Ces oeufs difformes sont-ils réellement l'espoir suivant le sacrifice de la chair, dans ce monde post-apocalyptique ? 

Un autre aspect qui me fait réfléchir encore à propos du poisson. Les pêcheurs peuvent symboliser des hommes n'acceptant pas une réalité indésirable, des pêcheurs cherchant le pardon ou encore des athées chassant les croyants.
Mais ce qui me surprend c'est le choix du poisson, la silhouette du coelacanthe poisson préhistorique datant du dévonien donc bien avant les dinosaures, sans même parler des humains.
Est-ce le symbole d'une situation immuable qui se répète sans cesse ou l'idée est-elle que ce qui est chassé dépasse largement le domaine gérable par l'homme, quelque chose existant depuis des temps immémoriaux ? Si ça se trouve Oshii aime juste ces poissons là.


Voilà en tout cas mon interprétation de l'histoire, ça se trouve j'ai tout faux. x)
Je sais que j'ai oublié des passages de ma première critique dont j'étais plus satisfait surtout au niveau des questions, mais bon, je fais avec.

 

8/10

 

 

Personnages :

 

J'ai du mal à comprendre comment on peut mettre deux ici. Quand les personnages servent le contenu de cette façon ça me semble assez invraisemblable.
Il faut distinguer les types d'histoire et ce qui leur correspond. Les deux personnages ici jouent très bien leur rôle du début à la fin. Ce ne sont pas non plus de simple personnages fonction. Il faut les prendre pour ce qu'ils représentent. Après j'attends pas à voir des 8 non plus, ils ne sont pas attachant (c'est pas le but) même si je me suis attaché à la petite, l'un des deux est assez peu expressif (mais charismatique) et leur scènes marchent, tout en restant flou.
Je vous vois parler de chara-design ici, pour ma part c'est quelque chose qui va dans "art" mais c'est clair qu'ils dégagent tout deux une aura inimitable et dérangeante.

Le 06/07/2019 à 01:42, Othy a dit :

ya deux personnages qui parlent (c’est même pas intéressant en +)

Au contraire, en 15 phrases j'y ai vu plus d'intérêt que dans tous les dialogues de Bleach qui fait 71 tomes. 😬

Btw le nombre de personnage n'est absolument pas un critère important à mon sens, suivant l'oeuvre. 

 

7/10

 


Art :

 

Le plus gros point fort du film probablement. 
Tenshi no Tamago dispose d'une réalisation à part, reconnaissable entre toute. De part sa palette de couleur quasi monochromatique notamment, beaucoup moins terne que dans un Haibane Renmei mais plus glacante, une froideur que je rapprocherai plus de l'univers de Blame. L'absence de Blame.
On y retrouve de nombreux jeux d'ombre, de clairs obscurs, de plans différents mais plusieurs fois utilisés pour nous montrer le sordide spectacle (en plongé entre autre). L'eau semble être au centre de la démarche artistique visualisée par Oshii. Elle est partout, l'oeil-machine géante la pleure, elle coule des fontaines, remplit les fioles de la petite, les sols des lieux visiter par elle, couvre aussi la fameuse histoire du déluge, tombe avec la pluie et est aussi le contenant de la scène finale. On retrouve à plusieurs moments l'onde à la surface de l'eau.
Cette utilisation en plus de nous faire comprendre l'importance de l'or bleu dans le récit permet de renforcer l'identité visuelle peu lumineuse du titre déjà très particulière de part l'architecture des lieux et ses formes obscures rappelant donc Giger. 
Le chara-design d'Amano (les fans de Final Fantasy seront aux anges) lui même est encore plus que le reste source de l'identité de TnT.
a6b66ed54f9b021dd99fcb9d8bed6ab5.jpg 
Un chara-design venu d'ailleurs qui à mes yeux donne encore plus cette sensation de rêve, de flottement si unique. "L'ange" est une vision fantomatique semblant insaisisable, l'homme lui, inquiète de part son calme inhumain. Les deux fascinent.
73f47a16aaa2089873a9a7c17f64087f.jpg

Cette direction artistique, venue tout droit d'un autre monde peut difficilement laisser indifférente dans un sens comme dans l'autre. Comme Lain le fera aussi 13 ans plus tard. 
Je me suis posé aussi la questions de ces plans qui durent quelques secondes, était-ce un choix artistique ? Etant un OAV, le temps peux varier et j'imagine mal que ça soit un problème budgétaire et si ça permet d'appuyer sur certains plans c'est parfois un peu long quand même.
Si quelqu'un a la réponse ça m'intéresse.

 

9.5/10

 

 

Son : 

Comme je le disais plus haut en terme de bruitage on a souvent droit à des sons soit très lourds soit très stridents, quand ils sont pas liés à l'eau. Au début ils sont à une ou deux reprises assez maladroit je trouve mais efficace au final.
L'OST elle est réussie voir très réussie, que ce soit dans les passages lyriques ou pendant leur absence, le jeu d'absence - présence sonore est bien utilisé et le tout permet d'alimenter l'atmosphère incroyable émanant déjà de l'aspect visuel de l'oeuvre. Comme une lugubre symphonie prévenant le désastre rendant le tout encore plus hypnotique.

 

8/10

 


Note Globale :

C'est assez paradoxal car sans m'ennuyer j'ai commencé à me dire que ça allait être long après 10 minutes et plus le temps passait, plus j'ai trouvé que ça passait vite. 8) 
Aimant beaucoup les oeuvres à ambiance (Lain, Haibane&co), j'ai pris un certain plaisir à regarder TnT et me laisser emporter par ses visuels assourdissants, je m'en souviendrait sûrement un moment. Et c'est clairement ce qui m'a fait accrocher au final, même si retirer le côté artistique de cet OAV n'aurait de toute façon aucuns sens en tant qu'oeuvre expérimentale. De même essayer de comprendre ce que j'avais en face de moi (sachant que c'était la première fois) fut assez intéressant même si je me suis plus positionné en tant que spectateur qu'autre chose.

Tenshi no Tamago m'aura donc séduit malgré ses allures de casse tête métaphorique pour son contenu si particulier. J'en suis à me dire que j'ai un peu surnoté Tokyo Magnitude.

 

7.8/10 

 

C'est donc la meilleure note que j'ai attribué depuis le début.  
 

  • Like 1
  • Thumb 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sword Art Online Saison 1

 

J’ai déjà vu l’anime il y a quelques temps, je me suis simplement revu les deux premiers épisodes pour me remettre dans le bain

Du coup, je vais seulement donner une note globale comme je n’ai pas revu entièrement la s1

 

Je me rappelle que le début était plutôt sympa, en fait si l’anime n’aurait fait que 14-15 eps (le premier arc en fait, je ne sais plus combien il dure), j’aurai sûrement noté au-dessus de 6

Par contre la suite n’était que déception sur déception (la romance, le délire du nouveau rpg avec les genres de fées/elfes), j’ai trouvé ça mauvais personnellement et vraiment faible

Ça descend drastiquement la note

 

Note Globale : 3,8/10

 


FlCl

 

J’avoue que les notes (en fait surtout celles de @Nøødle & @The Punisheret les commentaires demes Vdd m’ont + que hype pour cet anime.. malheureusement j’ai été franchement déçu 😞

 

Histoire : 4/10

Synopsis qui avait l’air prometteur sur le papier

Mais finalement, c’est peu brouillon/fouilli.. 

Des choses teasées qui avaient l’air intéressante complètement passées à la trappe

Le pourquoi du comment pas vraiment expliqué 

 

Personnages : 3,5/10

Ils sont peu développés

Et j’ai détesté le personnage principal (le gamin)

Mamimi j’ai pas trop compris la hype

Haruko à la limite était la plus intéressante, mais n’est pas vraiment développé 

Le flic aux gros sourcils et la papa du héros étaient les + sympas

 

Son : 7/10

Le point fort de l’anime je pense -> dommage que pour moi, le poids de cette note sur celle globale, c’est comme celle de ta moyenne en Techno au conseil de classe au collège ahah

Les musiques sont sympas, énergiques

Je regrette en revanche l’absence d’openning en début d’ep, je trouve ça important pour se plonger directement dans l’univers d’un anime

 

Art/Animation : 6/10

Correct

 

*edit @Arya Stark: l’animation est bonne (voire très bonne par moment), mais je n’ai pas vraiment accroché aux dessins/chara-design général et des personnages (un peu Gurren-Lagan-like) donc c’était juste correct pour moi

Après, je ne cache pas que pour moi l’art/l’animation n’est vraiment pas un critère très important pour l’appréciation générale d’un anime, un peu comme le critère son d’ailleurs -> je l’avais comparée un peu à la matière techno au collège, la ce serait un peu art/animation = arts plastiques ^^ une autre matière un peu osef

Re-edit : je t’ai déjà notif’ dans le message, ça va pas fonctionner 😕

 

(Humour : 2/10)

😐

Je n’ai jamais ne serait-ce qu’esquissé un sourire

Je crois que c’est ma plus grande déception avec les personnages

J’ai pas mis moins, parce que à un moment, ya un clin d’oeil à South Park avec des dessins du même genre, je me suis dit que j’aurai trouvé ça amusant dans un autre contexte.

Bon la note n’est pas vraiment importante comme personne ne l’a fait bande de rebelles^^ , mais moi j’écoute @Arya Stark 🙂

 

Appréciation du dénouement 

Révélation

4/10 : Un peu comme l’histoire, c’est fouilli et presque rien n’est expliqué à la fin..

Après, j’ai vu qu’il y avait deux films suite, on y explique/développe peut-être + de trucs mais on ne doit noter que l’anime

Adaptation 

Oeuvre originale 

 

Note Globale : 4,1/10

Déception..

Edited by Othy
Oubli de mots + Orthographe + rep à Haar
  • Like 2
  • Confused 1
  • Hum 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

FLCL

 

Histoire : 4/10

Je n'ai pas aimé. Comme certains de mes VDD je me suis senti complètement étranger à tout ce qui se passait et n'ai jamais été impliqué émotionnellement dans les événements. En soi il y a des métaphores intéressantes et le thème de la transition enfance-adulte offre toujours 2-3 reflexions/idées sympathiques mais c'était plus fort que moi, je me suis fait chier.

Après je comprends parfaitement que ce type d'animes puisse avoir un certain public, c'est juste que ce n'est pas ma tasse de thé. Je vais mettre 4. 

 

Sous-catégorie humour : 1,5/10

Je n'ai pas esquissé un sourire.

 

Personnages : 2,5/10

J'osef d'absolument tous les personnages et c'est triste à dire.

Je n'arrive pas à placer d'adjectif sur le héros. Je ne l'ai pas trouvé chiant, ni attachant, ni rien du tout en fait. On va dire qu'il existe, c'est tout. Concernant Mamimi,  c'est un personnage dont j'avais des attentes mais au final je l'aurais trouvé aussi oubliable que les autres si elle ne dégageait pas une petite once de mélancolie. Mais bon, rien de bien fameux encore une fois. :/ Et enfin on a Haruko, un perso aussi déjanté qu'oubliable. Je ne parlerai même pas des autres qui sont inexistants et chiants pour la plupart (par exemple le père du héros, le flic aux gros sourcils, les camarades de classe...). Ah si, on va dire que j'ai bien aimé la délégué.  

 

 

Son:  8/10

Le point fort de l'anime selon moi, il y a plusieurs musiques que j'ai trouvé belles et totalement en phases avec les événements de l'anime. 

 

 

Art/animation : 8/10

Le second point fort de l'anime. Tout est hyper fluide et maitrisé de A à Z. Ce style d'animation n'est pas mon préféré, loin de là, mais force est de constater que le rendu était très propre. 

 

 

Bilan : 3,8/10

En regardant ma MAL je préfère les animes auxquels j'ai attribué 4/10.

Je vais donc placer FLCL à 3,8, une note très basse comme je n'en ai quasiment jamais mise (Ishida to Asakura 8) Vatican 8) Hametsu no Mars 8)) mais qui représente bien la dose de plaisir que j'ai prise devant cet anime. 

 

Tu ne fais pas de classements par catégories @Arya Stark ?

Edited by Men
  • Thumb 1
  • Pouce en Bas 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Men a dit :

Tu ne fais pas de classements par catégories @Arya Stark ?

Si, regarde en première page.

 

C'est marrant j'ai 200 amis sur MAL, la plupart plus sévère que toi ou Othy, mais vous avez les 3 pires notes de toute ma friendlist avec deux autres personnes. x) 

On pourrait se dire que c'est parce que vous êtes des néophytes qui n'êtes ni habitués aux animes japonais et à tout ce qu'il en découle et qu'il est par conséquent difficile de s'intéresser à ce qu'est FLCL.

Sauf que c'est aussi mon cas et je me sentais bien seul d'ailleurs. x) Bon après ça peut rester vrai aussi. 

 

Après je mettrai sûrement plus en histoire, parce que c'est remarquablement bien pensé même si ça me touche pas. C'est assez difficile de noter parfois.

Par contre le 6/10 d' @Othy à l'art je comprend pas. C'est quand même unanimement reconnu comme l'un des animes les plus appréciés visuellement et même moi qui n'apprécie pas l'anime je reconnais que c'est une dinguerie autant en terme d'animation (les sakugas sont ouf) que dans sa Direction Artistique, après la DA ne plaît pas forcément j'imagine et que c'est peut être plus un facteur goût/couleur. 

Mais bon il me semble que tu avais mit autant à Tokyo Magnitude qui est quand même sacrément basique et 5.5 à One Piece qui est vraiment affreux en terme de réalisation. Du coup je sais pas encore trop comment tu t'adaptes. Mais tu disais toi même pas trop savoir pour les différents critères, je veux pas non plus t'effrayer alors que tu tentes de t'en servir. x) 

 

J'en parlerais plus tard mais c'est vrai qu'en terme de réal c'est un must-see. Après peut être que se topic enseignera deux-trois trucs ça serait cool. Notamment sur les sakugas. 

 

C'est marrant parce que AWXO aussi a choisit un anime pas commun. Probablement plus facile a apprécier mais pas commun c'est sûr. D'ailleurs je ne l'ai pas vu (je comptais me le faire dans l'année donc cool), j'imagine qu'on passera aux animes plus conventionnels après. Moi ça me va j'avais peur d'avoir vu tout ce qui passerait ici mais après Tenshi no Tamago ça fait un deuxième anime que je n'ai pas vu.

 

Toujours personne pour choisir l'anime après AWXO ? 

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Men a dit :

FLCL

 

Histoire : 4/10

Je n'ai pas aimé. Comme certains de mes VDD je me suis senti complètement étranger à tout ce qui se passait et n'ai jamais été impliqué émotionnellement dans les événements. En soi il y a des métaphores intéressantes et le thème de la transition enfance-adulte offre toujours 2-3 reflexions/idées sympathiques mais c'était plus fort que moi, je me suis fait chier.

Après je comprends parfaitement que ce type d'animes puisse avoir un certain public, c'est juste que ce n'est pas ma tasse de thé. Je vais mettre 4. 

 

Sous-catégorie humour : 1,5/10

Je n'ai pas esquissé un sourire.

 

Personnages : 2,5/10

J'osef d'absolument tous les personnages et c'est triste à dire.

Je n'arrive pas à placer d'adjectif sur le héros. Je ne l'ai pas trouvé chiant, ni attachant, ni rien du tout en fait. On va dire qu'il existe, c'est tout. Concernant Mamimi,  c'est un personnage dont j'avais des attentes mais au final je l'aurais trouvé aussi oubliable que les autres si elle ne dégageait pas une petite once de mélancolie. Mais bon, rien de bien fameux encore une fois. :/ Et enfin on a Haruko, un perso aussi déjanté qu'oubliable. Je ne parlerai même pas des autres qui sont inexistants et chiants pour la plupart (par exemple le père du héros, le flic aux gros sourcils, les camarades de classe...). Ah si, on va dire que j'ai bien aimé la délégué.  

 

 

Son:  8/10

Le point fort de l'anime selon moi, il y a plusieurs musiques que j'ai trouvé belles et totalement en phases avec les événements de l'anime. 

 

 

Art/animation : 8/10

Le second point fort de l'anime. Tout est hyper fluide et maitrisé de A à Z. Ce style d'animation n'est pas mon préféré, loin de là, mais force est de constater que le rendu était très propre. 

 

 

Bilan : 3,8/10

Je double, j'avais rédigé un paragraphe mais je l'ai perdu en cours de route. J'avais obtenu exactement la même moyenne donc c'est parfait. 

 

J'ai une moyenne de 2,7/10 pour SAO.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Olgun a dit :

Je double, j'avais rédigé un paragraphe mais je l'ai perdu en cours de route. J'avais obtenu exactement la même moyenne donc c'est parfait. 

 

J'ai une moyenne de 2,7/10 pour SAO.

 

Qu'est que tu doubles ?
Le 4 à l'histoire, le 2,5 aux personnages, le 8 à l'art&son, la note globale uniquement ? "Pile 3,8" c'est pas un peu fort le café ça d'ailleurs. x) 

Pour rappel il faut une explication pour que la note soit comptée de toute façon même si c'est qu'un bref résumé de ton paragraphe (ça vaut pour SAO aussi !). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Arya Stark a dit :

 

Qu'est que tu doubles ?
Le 4 à l'histoire, le 2,5 aux personnages, le 8 à l'art&son, la note globale uniquement ? "Pile 3,8" c'est pas un peu fort le café ça d'ailleurs. x) 

Pour rappel il faut une explication pour que la note soit comptée de toute façon même si c'est qu'un bref résumé de ton paragraphe (ça vaut pour SAO aussi !). 

Je double tout, j'avais presque les mêmes notes, j'avais juste était plus sympa sur les personnages et moins sur le son (un point en moins d'un côté et un point en plus de l'autre pour être exact). Pas grave pour SAO, clairement la flemme de réécrire quelque chose dessus. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sword Art Online Saison 1

 

Histoire : 3/10

Un premier arc sympathique sans être transcendant. Un second arc qui en plus d'être une véritable purge à suivre sur l'intégralité de ses épisodes nuit considérablement à tous les enjeux instaurés durant le premier arc, comme si l'anime n'assumait rien dans ses choix scénaristiques, c'est affligeant. Au final c'est très mauvais.

 

Personnages : 4/10

J'aimais pas mal les protagonistes durant le premier arc, même s'ils sont bien clichés et encore une fois le second vient tout plomber, avec en prime un nouvel antagoniste des plus ridicules. C'est dommage parce que ça partait pas trop mal.

 

Son: 6/10

C'est sympa, ça se laisse bien écouter, on se laisse emporter facilement par l'aspect sonore qui est de qualité. Mais ça m'a pas spécialement marqué non plus.

 

Art/animation : 6/10

Tout pareil. C'est sympa, il y a des mouvements et passages plutôt jolis, mais rien de spécialement transcendant.

 

Bilan : 4/10


FLCL

 

Histoire : 7/10

Faudra que je le revisio un jour, ça commence à dater un peu dans ma tête. Mais je me souviens que j'avais trouvé l'histoire sympa et solide pour ce que ça voulait raconter sans que ça soit le point qui me transcende le plus de l'anime, avec son lot de délires de mise en scène, idées et métaphores sur le passage à l'âge adulte.

 

Personnages : 8/10

J'ai vraiment apprécié la plupart des personnages de FLCL, tout particulièrement ses 2 personnages féminins principaux Haruko et Mamimi qui sont vraiment cools à suivre. Naota m'a moins marqué mais en tant que main protagoniste il fait quand même bien le taff. Quelques personnages secondaires sympas aussi au passage.

 

Son: 9/10

Au niveau du son c'est du très très lourd, c'est indéniablement une des plus grandes forces de l'anime. Sur tout ce qui touche la forme en règle générale que ça soit dans sa technique ou au niveau du son cet anime est introllable.

 

Art/animation : 9/10

Un peu pareil que ce que j'ai dis pour le son du coup. Enormément de bonnes idées de mises en scène tout du long, des sakugas à foison en veux-tu en voilà, des jeux de couleurs divers et variés, des scènes style bandes dessinées bien loufoques et sympas et j'en passe, on en prend plein la gueule de différentes manières.

 

Bilan : 8,5/10

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois des notes… Je me demande comment le cœur de Noodle fait pour rester accrocher 8)

Le ‎06‎/‎07‎/‎2019 à 01:42, Othy a dit :

D’après ce que j’ai compris, tu as pu revisionner le film (et tu l’as mieux apprécié), du coup je suis un peu curieux du ressenti que tu en as eu au premier visionage, quel note globale entre autre tu lui aurais donné à ce moment-là?

Je vais d'abord à ce poste. 

Je l'ai vu en étant fatigué et la main sur mon portable donc je n'étais pas concentré en le regardant. Je ne pourrais pas indiquer précisément mais il y a un fossé entre le premier visionnage et le second visionnage où j'étais plus concentré et le troisième que j'ai fait en écrivant mon commentaire dessus. En revisionnant, je comprenais de mieux en mieux les références artistiques et religieuses. (Haar en a soulevé). C'est très clairement une œuvre très épurée dans son histoire qui nécessite de la patience. Si l'œuvre est un OVNI de l'animation, je le recommanderais tout de même en sachant pertinemment que ça ne plaira  pas à tous ( et ce n'est pas le but de l'œuvre, aussi): cela reste une proposition assez unique dans son genre qui mérite la curiosité, voir la fascination.  

 

Bon maintenant, passons à un gros morceau : FLCL.


FLCL

 

Histoire

 

Je lis les commentaires de mes VDD et je crois que beaucoup sont passés à côté de l'histoire.

Pour résumer rapidement, un gamin tombe sur une alien et il commence à y avoir n'importe quoi qui se passe 8). On passe d'un épisode sur une partie de baseball à une partie de mitraillette entre deux sauvetages du monde et une bataille pour une guitare de légende  et des apparitions d'oreille de chat et des références phalliques par milliers… 

 

Plus sérieusement, je ne pense pas avoir saisi toutes les références qui étaient glissées partout. L'intérêt de FLCL ne se situe absolument pas dans son background comme certains le reprochent et je le situe plus  dans le délire visuel et son ambiance délurée; un peu comme s'il y avait un facteur aléatoire à cette histoire si on n'y prête pas gaffe 8)

 

Pourtant, FLCL raconte quelque chose, parle de plein de chose: le passage à l'âge adulte. Taku n'est qu'un pré-adolescent qui s'ennuie perdu entre la perte de la figure de son frère.   C'est l'histoire d'un garçon qui doit apprendre à grandir et comprendre la violence, ses désirs aussi bien dans sa vie que sexuels.  Sans tomber dans la gratuité la plus absolue et inconséquente, chaque épisode reprend un schéma ( un problème, une transfo et un combat saupoudré de WTF...) pour raconter le développement de son personnage principal avec le rapport aux femmes  aussi.  Il y a énormément de points qui restent mystérieux et non élucidés comme le rapport entre Mamimi et son ex, Haruko et ses missions, les transformations du héros, la guitare et le Roi Pirate… Mais les détailler en un sens pour moi, ça nuirait cette ambiance. 

 

Néanmoins, c'est ce qui fait une de ses forces (bien que je vois que cela ait déconcerté mes VDD) c'est que cela donne de multiples niveaux de lecture et que cela fonctionne par suggestion aussi.  

Comme on parle de l'humour 8), j'y ai été sensible pour son côté aléatoire et ses références qui pleuvent avec vitesse ( ça me fait penser à Pop Epic Team) et surtout  que c'est l'un des animes avec le plus de références grivoises qui ne m'ont pas parues de trop et qui se justifiaient. 

 

En résumé, l'histoire est un road-trip avec une ambiance déjantée qui en profite pour te parler des difficultés de l'âge adulte, de savoir sa place dans le monde. 

 

7,5/10 

 

Personnages

 

Compliqué à noter pour le coup. 

Je n'ai pas été marqué par le héros : il reste maladroit perdu et il est assez bien dépeint dans ce qu'il a à raconter.

Les deux fameuses femmes de la série 8): Mamimi et Haruko. 

Mamimi est ma préférée pour sa fragilité dérangeante et son impossibilité de grandir étant bloquée sous le pont. Elle est détruite à plusieurs niveaux cette femme et j'éprouve une certaine empathie bien qu'en vrai, une telle personne ne me plairait pas… 

Haruko est elle aussi assez manipulatrice pour parvenir à ses fins. Mais je dois dire que ses réactions m'ont plutôt amusé généralement et sa seyiu avec sa voix nasillarde crée un certain charme.  Ses apparitions arrivent toujours à me faire décrocher un sourire. 

Le reste du casting secondaire : la déléguée est intéressante et le reste est oubliable voir un peu lourd. En soit, pas forcément des persos que j'aime beaucoup mais dont le trio fonctionne pour ce que la série raconte. 

 

6,5 / 10 

 

Animation :

 

@Othy :/

L'animation est folle. Après, je comprends que le style ne te puisse pas te plaire mais dire "correct" x).

FLCL c'est de la folie, des idées de transitions, de mise en scène délurée. Les combats sont dynamiques… Je me dis par moment que l'histoire n'est qu'un prétexte à l'animation tellement il y a des idées, des références. On pioche à South Park, on passe par du manga papier, on touche de l'abstrait. La diversité des expressions faciales d'Haruko xD

C'est très clairement l'un des points forts de la série, voir son point fort.

Je peux me remater certaines séquences comme le combat de l'épisode 3 ou la bataille de l'épisode 5 ou le dernier épisode 8).

 

9/10

 

Musique :

 

Je suis en train de me refaire les OST dans mes playlists 8).

Je ne connaissais pas le groupe et dieu que c'est planant aussi. La musique fait partie des très  grosses qualités de l'anime.

Je ne sais pas le ranger dans une catégorie mais ça serait du rock un peu indépendant puis j'adore l'ending donc ça aide énormément. 

 

8,5 /10 

 

Bilan

 

8/10

 

FLCL est un OVNI qui fait du bien. Sous des prétextes grivois et dans un délirium perpétuel, la série évoque un passage à l'âge adulte difficile voir ratée pour ces personnages. L'anime dispose d'une direction artistique à l'image de son histoire : folle et inventive qui fourmille d'idée, d'astuce avec des sakugas qui restent encore géniaux aujourd'hui. 

 

 

Noodle a choisi deux OVNIs quasiment diamétralement opposés en terme de ton mais de qualité 8).

 

 

 

 

 

 

 

  • Thanks 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un peu H.S mais je voulais rebondir sur une interrogation soulevée dans le premier message du topic par rapport à la classification en anime mainstream ou non 

Aussi, je voulais rebondir sur la question de comment choisir les animes, parce que d’après les premiers choix, j’ai l’impression qu’on ne peut choisir qu’un anime + ou - mainstream/connu/populaire et un autre pas du tout, mais qu’en est-il des anime qui le sont moyennement mais quand même un peu populaire (genre Monster/Bakuman ou Devilman Crybaby récemment)? Ils ne seront jamais sélectionnés 😕

___

Et aussi concernant la nombreuse liste d’anime choisi, pas forcément au même niveau selon moi

 

Le 16/06/2019 à 00:20, Arya Stark a dit :

Donc voilà pour la liste des animes mainstream :

One Piece, Naruto, Fairy Tail, Hunter x Hunter 2011, Fullmetal Alchemist Brotherhood, Death Note, Code Geass, Sword Art Online Saison 1, Naruto Shippuden, Dragon Ball, Dragon Ball Z, Saint Seiya, GTO, Mirai Nikki, One Punch Man, Shingeki no Kyojin, Angel Beats, Steins;Gate, Boku no Hero Academia (Saison ?), Bleach, Tokyo Ghoul Saison 1, No Game no Life. 

+ ceux en stand-by

Le 16/06/2019 à 00:20, Arya Stark a dit :

Stand by : Nanatsu no Taizai, Erased, Cowboy Bebop, Psycho Pass, Soul Eater, Blue Exorcist, D.Gray-Man, Hunter x Hunter 99, Fullmetal Alchemist, Elfen Lied, Toradora, Noragami, Highschool of the Dead, Tengen Toppa Gurren Lagann, Another, Shokugeki no Soma, Kiseijuu, Fate/Zero, City Hunter, Yuyu Akusho, Gintama, Btooom!, Clannad, Mob Psycho 100, Samurai Champloo, Evangelion, Assassination Classroom, Jojo's Bizarre Aventure Saison 1 (Part 1&2),(Part 3), (Part 4), (Part 5).

 En gros pour l’instant ya que deux choix -> en gros « mainstream » ou « pas mainstream », ce n’est pas super précis je trouve en + du problème exposé plus haut de ceux n’appartenant pas à l’une des deux

De +, il y a certains niveau de mainstream, voir Sao mis au même niveau de popularité que Op, ou même Snk me paraît vraiment bizarre, si on veut garder les deux grosses catégories « mainstream » / « pas mainstream » rien que parmis, il y a plusieurs sous-catégories pour moi, et que 3 vraiment « mainstream » à proprement parlé, et Sao pas ne serait dans la catégorie juste en-dessous pour moi

En gros, ça donnerait un peu ça grossièrement 

Sous cat 1 : archi mainstream -> Op / Naruto/ DB

Sous cat 2 : mainstream -> Hxh / Snk / Opm/ Dn..

Sous cat 3 : mainstream mais moins -> Sao / Cg / Gto..

Sous cat 4 : mainstream mais encore moins -> Psycho.P / Mp100 / Champloo/ Bebop..

 

Avec en gros tous ceux en stand-by en sous cat 3 ou 4

Et les animes disons « intermédiaires » comme ceux évoqués plus haut en sous cat 5

 

Puis les pas mainstream, en me basant sur les trois précédents 

Sous cat 5 : pas du tout mainstream -> FlCl / Tokyo M8.0 / Tnt..

 

C’est totalement subjectif mais un genre de classification de ce genre serait peut-être plus précise et aiderai au futur choix d’anime

__

Encore H.S de tout ça, simple question -> 

Celui qui choisit l’anime « pas mainstream » à visionner/évaluer choisit également le « mainstream » ou c’est au hasard?

Edited by Othy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×