Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Sign in to follow this  
Hadoz0r

My Hero Academia chapitre 236

Recommended Posts

Posted (edited)

VUS Chapitre 236, Shimura Tenko : Origins Part 2.

 

Chapitre ultra sombre, je suis presque étonné de voir autant de noirceur dans un shōnen.

Quoi qu'il en soit, ce chapitre est... terriblement magnifique !

Horikoshi a fait du beau boulot pour retransmettre l'évolution ou plutôt la perdition mentale de Tomura via son aspect physique.

Comment passer d'une gueule d'ange à une gueule de démon en quelques pages... Cette dernière planche, bouche ouverte avec un peu de bave, du sang sur les mains... j'adore !

 

Vu son background, rien d'étonnant à ce que Tomura ne soit guidé que par la destruction et n'imagine aucun futur.
C'est d'ailleurs même presque étonnant qu'il soit autant " sain d'esprit " dans le présent vu le trauma par lequel il est passé.


HS : sur le coup, ça m'a fait penser à l'EVA-01 en mode berserk cette dernière image... je ne sais pas pourquoi ^^

Edited by Hadoz0r
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai rien de très constructif à dire.

 

Mais pour animer un peu la section, et peut-être attirer des curieux qui ne lisent pas encore le manga, participer au topic me paraît utile, même si c'est uniquement pour plussoyer @Hadoz0r.

 

L'auteur a très bien géré son personnage, une bonne transition de la sanité vers la folie, avec ses allergies psychosomatiques, qu'on trouve toujours chez le personnage adulte. La page pleine avec le cri du gamin est puissante, très prenante.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis pas un grand fan de MHA mais je dois dire que ce chapitre est vraiment une réussite !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre dans la veine de l'arc, très intéressant mais très violent.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre.

 

On peut à la fois plaindre ce pauvre enfant qui tue accidentellement sa famille, et en même temps être horrifié de voir que les regret s'efface aussi vite lorsqu'il tue froidement son père.

 

On peut d'ailleurs se demander si lorsqu'il rduit en poussière sa mère et ses grand-parents, la bascule entre un enfant innocent et unpsychopathe ne s'opère pas à ce moment-là, où il fait le deuil de son enfance, sa pureté, ppour laisser émerger toute sa noirceur.

 

Chapitre très bon,  dans un arc d'un excellent niveau. Limite, Bakugô va nous sembler bien fade désormais.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wow c'est moi ou son pouvoir dans ce chapitre semble  plus dévastatrice que ce qu'on nous a montré auparavant ?On croirait voir carrément Overhaul .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon bon bon...

Mitigé.

 

Y'a du positif;

Déjà c'est très beau, même si c'est rarement moche avec Horikoshi, faut avouer que la c'est du vraiment bon, on ressent le torrent émotionnel dans lequel se trouve Tomura.

Le coté très sombre est très agréable, et bien amené.

Plus gore et c'aurais été malvenu, moins gore et on aurais pas saisi l'horreur de la situation.

De plus, j'adore le délire des démangeaisons, qui colle parfaitement au personnage, a son design, a son malaise....

 

Mais..

 

Je n'aime pas parler de ça, surtout en public et je n'irais pas très loin dans le développement..

Mais ayant vécu ce genre d'enfance, avec un père ultra-violent, et même bien, bien, biiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeennnnn pire, j'ai du mal avec la représentation de ce genre d'éléments.

Je ne sais pourquoi exactement, mais je pense que ça viens du manque de réalisme de la chose.

Ici on a un père violent, mais cette violence semble très artificielle, non seulement elle n'a rien de "grave", le gamin se prend grosso modo 3 claques et son père veut pas qu'il joue au héro, mais en plus, la réaction de l'enfant en elle même semble très exagérée, et au dela de la tristesse et du sentiment d'injustice logique qu'il ressent, il passe quasi instantanément a la colère, la haine, et puis quasiment "fatalement", le meurtre.

En gros le fait que l'auteur n'a pas vécu ce genre de situation se ressent très fort, et moi qui l'ai vécue, je me sent bizarre devant cette représentation très irréaliste de la chose.

L'impression que ce qui est dépeint est une situation quasiment normale, et qu'on en fait des caisses avec par après, jusqu’à presque justifier une personnalité anti social extrême.

Alors attention, je ne dit pas que ça n'a pas d'impact, que y'a que les "fragiles" qui s'en remettent pas, etc, je tiens même le discours inverse, mais la représentation de la chose ici semble trop exagérer, limite de l'ordre des ado qui se sentent persécuter parce que leurs parents leurs demande de faire la vaisselle...

Après je suis aussi conscient des limites du cadre Shonen, on ne peut pas trop en montrer, e le but n'est pas de foutre un profond malaise a tout les lecteurs, mais voila, j'ai un peu le cul entre deux chaises comme on dit !

  • Thumb 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

en fait je penses pas que ce soit la violence physique qui a vraiment produit la haine de shigaraki, c surtout le rejet de sa famille; à l'instar de deku, shigaraki rêvait aussi de devenir un héros alors même qu'il n'avait pas encore développer d'alter, plus qu'un rêve d'enfant, c'est ce qu'il voulait devenir, le rejet de son père a d'autant été plus dure car haïr les héros revenait pour tomura à le haïr lui, il n'a même pas essayer de faire comprendre à son fils d'où lui venait son ressentiment à l'égard des héros, le pire est sûrement le reste de la famille, ces grands-parents qui étaient toujours du côté du père, sa soeur qui n'a pas hésité à le trahir pour la photo alors qu'elle disait qu'elle le protégerait, sa mère qui certes faisait de son mieux mais qu'au final n'a rien fait pour tenir tête à son mari ou même encourager tomura dans son objectif. Deku n'a jamais été abandonné par sa mère, elle l'a soutenue dans sa voie même à la découverte qu'il n'avait pas d'alter, il aurait suffit qu'un membre sa famille soit de son côté et tomura ne se serai surement pas mis à haïr le monde. Enfin je dis ça mais je suis pas psychologue donc y'a peut être des erreurs dans mon raisonnement.

 

Après je penses que le flash back ne s'arrête pas ici, avant all for one avait précisé qu'aucun héros n'était venu le sauver, peut être parce qu'un héros aurait du être la pour l'empêcher de tuer sa famille ou c leurs réactions après ce massacre envers lui qui n'a pas été la bonne, à voir.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Jersey-louis Ayant moi aussi eu une enfance loin d'être rose, je suis entièrement d'accord avec toi. Et puis, sans parler de mon histoire personnel, les cas de personnage de shonen ayant une enfance bien plus triste que Shigaraki mais n'ayant pas sombré du coté obscur ne sont pas rare, rien que le cas de Shoto dans ce manga en est un bon exemple. Pour moi, le fait qu'il se met à haïr le monde entier à la fin du chapitre précédent alors qu'il n'a "qu'une gifle" de la part de son père et que le reste de sa famille a toujours été attentionné avec lui (du peu qu'on en ai vu) montre qu'il y avait déjà quelque chose qui ne tournait pas rond chez lui avant cette tragédie.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Super chapitre, cet arc est vraiment monstrueux.

 

Après pour Shigaraki, je ne suis pas totalement d'accord avec vous ( bien sûr je ne suis pas le mieux placer pour parler je n'ai pas votre vécu et donc je ne peux comprendre totalement ce que vous ressentez face à cette scène et  j'en suis désolé.) pour faire le parallèle avec Deku, Shigakari n'a pas eu le même soutien que izuku avec sa mère, ils étaient pas du côté du père mais le comprenais, lui a vécu cet violence et personne n'était présent pour s'y opposé, c'est bien beau de le réconforter ensuite mais bon si il sont immobile devant les scène de violence entre tomura et son père, bah tu ne vois que des beau parleur qui ne t'aide pas, même quand il les a tué, il ne voyais pas ce qu'il faisais, il n'a eu le sourire que quand il a tué son père qui aura été violent avec lui toute sa vie. ( la case ou sa mère essaye de le prendre dans ses bras ma briser ).

Le seul soutien qu'il a réellement eu est celui de AFO qui ne la pas repousser, la protéger, c'est un vrai instinct paternel, après Shigaraki est vraiment très attaché à sa famille, la case ou il revoit leur main le montre et celle de son père à beaucoup d'importance à ses yeux, à voir pourquoi..

Edited by Mantaah
Erreur dans mon message
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tomura semblait déjà avec des "prédispositions" à la folie, c'est l'accumulation de plusieurs événements/facteurs, graves (les relations familiales et la violence parentale) comme anodin (sa sœur qui le "trahit") et la terreur & la violence qu'a provoqué l'éveil de son pouvoir, qui l'ont fait sombrer.

La représentation de la violence infantile et ces conséquence, qu'en fait Horikoshi est évidemment dépendante du rapport qu'il entretient avec le sujet, tout comme nos propres ressentis vis à vis de cette même représentation.

Après, je trouve grave intéressant le focus depuis 2-3 arcs sur la question de la figure paternelle, son absence (pour le père de Deku) où ces "dérives" (le père de Tomura & Endeavor), c'est certes un sujet courant dans les shonens, mais la manière dont c'est traité dans MHA témoigne de la part de l'auteur au minimum d'un respect pour la gravité du sujet, à défaut d'être proche de la réalité où non.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que vous avez pas trop compris le background de ce personnage qui est pourtant très simple. Il faut arrêter de dire des trucs comme " Oui moi je sais ce que ça fais j'ai vécu des choses dans ma vie et se prendre une gifle et avoir une famille qui te soutient pas bah c'est pas grand chose franchement c'est trop exagéré".

 

Vous avez toujours pas compris le but d'un psychopathe ou bien ? Vous voyez pas ce qu'a dit le gamin à la fin du chapitre ? Il a toujours voulu faire ça !
Un alter ça reflète également la personnalité de son porteur (allez voir Bakugo et sa mère par exemple et y'a bien d'autres cas à citer), si on devait justifier chaque actes par le passé d'une personne on s'en sortira pas. Et si on veut aussi faire une comparaison avec la vie réelle on peut dire que beaucoup de tueurs ont eu un passé complètement normal, et qu'est ce qui a pu pousser à les changer d'un coup ? Tout simplement la même raison que Shigaraki : la folie. Regardez Toga c'est une malade mentale aussi, il est dit qu'elle avait une "vie banale" et pourtant elle a assassinée un de ses collègues d'école et a aspiré son sang avec une paille mais ça choque personne ?

 

Vous comprenez maintenant le principe d'être un psychopathe ? Son histoire est bien choisi pour souligner le fait qu'il en soit un. On a eu des histoires bien plus "dramatiques" auparavant, comme Shoto ou encore Eri qui peut être encore pire. Et là on a juste eu un père qui ne voulait pas que son fils joue au héros et qui l'a giflé.. une famille qui ne le soutient pas trop mais qui l'aime tout de même... Donc à partir de là rien de bien choquant. Ce qu'il s'est passé avec sa famille a juste acceléré le truc jusqu'à l'apparition de son alter. Regardez son visage à la fin tout est dit. 

 

C'est pas plus mal d'avoir des personnages naturellement fou, parce que devoir à chaque fois justifier le passé du méchant parce que tout le monde l'a rejeté, ou parce que toute sa famille est morte sous ses yeux etc.. on connait déjà ce genre de chose. 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, PereRandom a dit :

Je pense que vous avez pas trop compris le background de ce personnage qui est pourtant très simple. Il faut arrêter de dire des trucs comme " Oui moi je sais ce que ça fais j'ai vécu des choses dans ma vie et se prendre une gifle et avoir une famille qui te soutient pas bah c'est pas grand chose franchement c'est trop exagéré".

 

Vous avez toujours pas compris le but d'un psychopathe ou bien ? Vous voyez pas ce qu'a dit le gamin à la fin du chapitre ? Il a toujours voulu faire ça !
Un alter ça reflète également la personnalité de son porteur (allez voir Bakugo et sa mère par exemple et y'a bien d'autres cas à citer), si on devait justifier chaque actes par le passé d'une personne on s'en sortira pas. Et si on veut aussi faire une comparaison avec la vie réelle on peut dire que beaucoup de tueurs ont eu un passé complètement normal, et qu'est ce qui a pu pousser à les changer d'un coup ? Tout simplement la même raison que Shigaraki : la folie. Regardez Toga c'est une malade mentale aussi, il est dit qu'elle avait une "vie banale" et pourtant elle a assassinée un de ses collègues d'école et a aspiré son sang avec une paille mais ça choque personne ?

 

Vous comprenez maintenant le principe d'être un psychopathe ? Son histoire est bien choisi pour souligner le fait qu'il en soit un. On a eu des histoires bien plus "dramatiques" auparavant, comme Shoto ou encore Eri qui peut être encore pire. Et là on a juste eu un père qui ne voulait pas que son fils joue au héros et qui l'a giflé.. une famille qui ne le soutient pas trop mais qui l'aime tout de même... Donc à partir de là rien de bien choquant. Ce qu'il s'est passé avec sa famille a juste acceléré le truc jusqu'à l'apparition de son alter. Regardez son visage à la fin tout est dit. 

 

C'est pas plus mal d'avoir des personnages naturellement fou, parce que devoir à chaque fois justifier le passé du méchant parce que tout le monde l'a rejeté, ou parce que toute sa famille est morte sous ses yeux etc.. on connait déjà ce genre de chose. 

 

 

 

salut, ton analyse est pertinente, elle reflète ton opinion, ton point de vue , ta façon d'interpréter les images..cependant, les deux premières lignes sont inutiles!!

porter un jugement hâtif et dire aux gens qu'ils n'ont rien compris ne reflète pas l'utilité d'échange sur un forum ..

 

bienvenue à toi au passage 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/07/2019 à 22:20, Jersey-louis a dit :

Bon bon bon...

Mitigé.

 

Y'a du positif;

Déjà c'est très beau, même si c'est rarement moche avec Horikoshi, faut avouer que la c'est du vraiment bon, on ressent le torrent émotionnel dans lequel se trouve Tomura.

Le coté très sombre est très agréable, et bien amené.

Plus gore et c'aurais été malvenu, moins gore et on aurais pas saisi l'horreur de la situation.

De plus, j'adore le délire des démangeaisons, qui colle parfaitement au personnage, a son design, a son malaise....

 

Mais..

 

Je n'aime pas parler de ça, surtout en public et je n'irais pas très loin dans le développement..

Mais ayant vécu ce genre d'enfance, avec un père ultra-violent, et même bien, bien, biiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeennnnn pire, j'ai du mal avec la représentation de ce genre d'éléments.

Je ne sais pourquoi exactement, mais je pense que ça viens du manque de réalisme de la chose.

Ici on a un père violent, mais cette violence semble très artificielle, non seulement elle n'a rien de "grave", le gamin se prend grosso modo 3 claques et son père veut pas qu'il joue au héro, mais en plus, la réaction de l'enfant en elle même semble très exagérée, et au dela de la tristesse et du sentiment d'injustice logique qu'il ressent, il passe quasi instantanément a la colère, la haine, et puis quasiment "fatalement", le meurtre.

En gros le fait que l'auteur n'a pas vécu ce genre de situation se ressent très fort, et moi qui l'ai vécue, je me sent bizarre devant cette représentation très irréaliste de la chose.

L'impression que ce qui est dépeint est une situation quasiment normale, et qu'on en fait des caisses avec par après, jusqu’à presque justifier une personnalité anti social extrême.

Alors attention, je ne dit pas que ça n'a pas d'impact, que y'a que les "fragiles" qui s'en remettent pas, etc, je tiens même le discours inverse, mais la représentation de la chose ici semble trop exagérer, limite de l'ordre des ado qui se sentent persécuter parce que leurs parents leurs demande de faire la vaisselle...

Après je suis aussi conscient des limites du cadre Shonen, on ne peut pas trop en montrer, e le but n'est pas de foutre un profond malaise a tout les lecteurs, mais voila, j'ai un peu le cul entre deux chaises comme on dit !

J'ai beaucoup aimé ton commentaire car en effet, comme tu le dis, on a un peu l'impression que pour le coup l'origine de la folie de Tomura a été exagérée.

Du coup je n'ai rien à rajouter, tu as tout dit.

Je dirai juste une petite chose: Peut-être aurait-il fallu faire en sorte que TOUTE la famille soient contre Tomura, et qu'ils lui fassent subir 

la torture (un peu Kaneki s'est fait tortué dans TG), ainsi ça aurait fait + réaliste que jamais.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, PereRandom a dit :

Je pense que vous avez pas trop compris le background de ce personnage qui est pourtant très simple. Il faut arrêter de dire des trucs comme " Oui moi je sais ce que ça fais j'ai vécu des choses dans ma vie et se prendre une gifle et avoir une famille qui te soutient pas bah c'est pas grand chose franchement c'est trop exagéré".

 

Vous avez toujours pas compris le but d'un psychopathe ou bien ? Vous voyez pas ce qu'a dit le gamin à la fin du chapitre ? Il a toujours voulu faire ça !
Un alter ça reflète également la personnalité de son porteur (allez voir Bakugo et sa mère par exemple et y'a bien d'autres cas à citer), si on devait justifier chaque actes par le passé d'une personne on s'en sortira pas. Et si on veut aussi faire une comparaison avec la vie réelle on peut dire que beaucoup de tueurs ont eu un passé complètement normal, et qu'est ce qui a pu pousser à les changer d'un coup ? Tout simplement la même raison que Shigaraki : la folie. Regardez Toga c'est une malade mentale aussi, il est dit qu'elle avait une "vie banale" et pourtant elle a assassinée un de ses collègues d'école et a aspiré son sang avec une paille mais ça choque personne ?

 

Vous comprenez maintenant le principe d'être un psychopathe ? Son histoire est bien choisi pour souligner le fait qu'il en soit un. On a eu des histoires bien plus "dramatiques" auparavant, comme Shoto ou encore Eri qui peut être encore pire. Et là on a juste eu un père qui ne voulait pas que son fils joue au héros et qui l'a giflé.. une famille qui ne le soutient pas trop mais qui l'aime tout de même... Donc à partir de là rien de bien choquant. Ce qu'il s'est passé avec sa famille a juste acceléré le truc jusqu'à l'apparition de son alter. Regardez son visage à la fin tout est dit. 

 

C'est pas plus mal d'avoir des personnages naturellement fou, parce que devoir à chaque fois justifier le passé du méchant parce que tout le monde l'a rejeté, ou parce que toute sa famille est morte sous ses yeux etc.. on connait déjà ce genre de chose. 

 

 

 

Un psychopathe ce n’est pas un fou dangereux qui rêve d’assassiner à tour de bras.

Un psychopathe c’est une personne souffrant d’un trouble de la personnalité de type anti social, caractérisé par une absence de remord & d’empathie et un dysfonctionnement émotionnel.

Ca concerne presque 1% de la population donc la part d’entre eux qui se met à tuer est extrêmement faible.

De toute façon, Tomura Adulte n’a rien d’un psychopathe, c’est un nihiliste, ce qui l’interesse c’est la destruction dans son sens large. 

 

@Z0K Pour le coup, c’aurait été trop loin pour MHA, qui est beaucoup plus soft que TG, mais dans l’ensemble oui, ce sont généralement des cas plus grave qui font naître de puissant dysfonctionnement chez les enfants, surtout à cet âge ou tu n’a même pas encore réellement conscience de l’injustice de ce que tu vis.

Edited by Jersey-louis
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais revenir sur l'ensemble du flashback. Je vois que les réactions générales sur Internet (pas que sur ce forum) sont assez dithyrambiques et je dois reconnaitre que c'est assez moyen à mes yeux.

Je ne trouve pas le chapitre si "violent" comme je l'entends même pour un nekketsu.

 

Disons qu'il y a une certaine redondance qui m'exaspère

- Tomura est comme Deku : quelqu'un qui voulait devenir un héros mais qui se retrouve rejeté dans ce projet.  ( Cela rappelle Gentlecriminal aussi…). Du coup, Deku va devoir corriger cette "version échouée" de lui.

-Le père est comme le gamin dans le camp scout:  un enfant qui déteste les héros car ils abandonnent leur enfant pour de plus haute responsabilité. ( Un syndrome Boruto 8)  ce gage de qualité...)

 

Je ne sais pas… Je reste perplexe sur ses flashbacks… Par moment, je me dis que l'on n'a pas besoin de connecter à un antagoniste pour l'apprécier réellement. Si encore j'appréciais celui de GentleCriminal, celui-là c'est un "meh"...  

 

D'abord, je suis étonné de la puissance de Tomura gamin en comparaison de ses premières apparitions où (dans mes souvenirs, je peux me tromper), il semble ridiculement plus faible. Là dans les derniers chapitres, ses pouvoirs ont été boostés avec son entrainement. 

 

Pour revenir au Père, bof. Je le trouve caricatural à un point. 

Résultat, j'ai énormément de mal à avoir de l'empathie pour Tomura ( ce qui est un peu l'un des objectifs du flashback vu le pathos employé) sachant que c'est juste un "pauvre" malheureux manipulé par un grand méchant. Je trouvais Tomura décevant comme personnage de par la faiblesse qu'il incarnait comme antagoniste mais là, je le considère presque ridicule car même idéologiquement, il me semble impossible de le soutenir et son flashback nous le montre trop "sage et gentil" pour que je crois à ce déclic de violence.

 

 

Vraiment très perplexe dessus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, musx83 a dit :

salut, ton analyse est pertinente, elle reflète ton opinion, ton point de vue , ta façon d'interpréter les images..cependant, les deux premières lignes sont inutiles!!

porter un jugement hâtif et dire aux gens qu'ils n'ont rien compris ne reflète pas l'utilité d'échange sur un forum ..

 

bienvenue à toi au passage 

Salut et merci, 

Oui comme tu le dis ça reste mon point de vu, mais bon c'est quand même possible d'expliquer de mon point de vu pourquoi les gens n'ont pas compris ? C'est quand même le but d'un forum c'est pas comme si j'avais insulté quelqu'un en lui disant que c'est un crétin qui n'y comprends rien etc.. J'étais pas en train d'agresser quelqu'un particulièrement. Si quelqu'un intervient et m'explique que j'ai tort également c'est toujours bien. 

 

Il y a 1 heure, Jersey-louis a dit :

Un psychopathe ce n’est pas un fou dangereux qui rêve d’assassiner à tour de bras.

Un psychopathe c’est une personne souffrant d’un trouble de la personnalité de type anti social, caractérisé par une absence de remord & d’empathie et un dysfonctionnement émotionnel.

Ca concerne presque 1% de la population donc la part d’entre eux qui se met à tuer est extrêmement faible.

De toute façon, Tomura Adulte n’a rien d’un psychopathe, c’est un nihiliste, ce qui l’interesse c’est la destruction dans son sens large. 

 

@Z0K Pour le coup, c’aurait été trop loin pour MHA, qui est beaucoup plus soft que TG, mais dans l’ensemble oui, ce sont généralement des cas plus grave qui font naître de puissant dysfonctionnement chez les enfants, surtout à cet âge ou tu n’a même pas encore réellement conscience de l’injustice de ce que tu vis.

Oui après on peut toujours jouer sur les mots psychopathes/fou en démontrant par des preuves scientifiques qu'un psychopathe n'est pas fou.. Mais ça sert à rien tu as compris ce que je voulais dire. Dans tous les cas ça ne change rien, tu peux dire qu'il est psychopathe ou qu'il est fou ça ne changera rien à la conclusion finale. C'est juste un espèce de taré qui attendait que ça depuis longtemps et l'intervention de son alter lui a permet de s'épanouir. Non un psychopathe n'est pas un fou qui rêve d'assassiner, mais c'est pas pour rien qu'il a toujours été seul et ne supporte pas les autres (sauf ceux qui le ressemble), au niveau de l'absence de remord et du dysfonctionnement émotionnel on est parfaitement là dedans avec ce personnage. 

 

Et Tomura Adulte a tout d'un psychopathe ou d'un fou ou ce que tu veux. C'est pas très fréquent de tuer toute sa famille, de prendre du plaisir, de se balader avec les mains de sa famille qu'il a lui même tué, et de penser qu'à détruire et tuer les gens qu'il n'aime pas. C'est ce qui fait le charme du personnage d'ailleurs. Ca n'a rien avoir avec son passé, il n'a rien vécu de traumatisant, enfin de ce qu'on voit là en tout cas. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je donne rarement (jamais ?) mon point de vue sur My Hero Academia, même si j'aime beaucoup le manga et que l'anime est une réussite. Mais je vais le faire parce que j'en ai envie, et puis tout le monde à l'air d'avoir des avis différents, et que vu la gueule du chapitre c'est pas anormal.

 

Déjà : chapitre incroyable. Tomura qui fait un massacre, les larmes et la tristesse passent à l'étouffement, l'étonnement, puis le questionnement, avant de se rendre compte qu'il vient de traumatiser sa sœur, qu'il va vouloir la raisonner et s'expliquer sans le pouvoir, et qui sans s'en rendre compte commence à tuer tout le monde, jusqu'au final tuer son père, cette fois ci volontairement. (ah merde les gens avaient déjà lu le chapitre ?)

C'est fou comme le dessin nous fait ressentir la folie visuelle de l'action, on a du gore, ce qui est pas commun au manga, mais justifié, depuis quelques chapitres le sang est assez omniprésent, et c'est pas plus mal, ça enlève le côté rassurant et gentil, le gore quand il est bien amené apporte souvent des bonnes choses dans une histoire, au sens figuré. (surtout dans un nekketsu) 

En parlant du dessin, on ne peut pas nier que l'auteur de MHA est vraiment très bon, l'encrage est très agréable à lire, ça se ressent de plus en plus dans l'histoire. 

 

Ensuite, pour l'analyse psychologique de Tomura, je pense pouvoir dire du haut de mes 15 ans de psychologie sociale dans le milieu carcéral (pas du tout) que son état mental est pas des plus simples à analyser. Certains évoquent le passé, en disant que c'est car son père le battait dès qu'il jouait au héros, que c'est déjà un traumatisme, d'autres disent qu'ils ont vécu aussi une enfance difficile et que ça ne justifie en rien cela (excusez nous), d'autres pensent que Tomura est un psychopathe de nature, ce que je contrerait par psychotique, vu qu'il n'est de base pas conscient de ses meurtres (je pense sérieusement qu'il ne vouait pas tuer sa soeur, son chien, ni même toute sa famille). Cependant c'est discutable pour le père, qu'il veut vraiment tuer à la fin. Tomura est t'il dont un psychopathe conscient de vouloir tuer sa famille de base ? Ou bien est t'il un psychotique devenu fou après le développement de son alter à cause de la tristesse et de la colère, et s'étant rendu compte qu'il pouvait faire le mal grâce à ce dernier ? 

 

Bien entendu, j'ai pas vraiment la réponse, même si je prône la deuxième option. Mais je ne trouve pas que la réaction est exagérée, les humains ne sont pas tous pareil, on a pas le même mental devant des situations similaires, surtout pour un enfant qui ne pense pas à mal de base. Bref, un chapitre vraiment bien, et j'attend avec impatience comment l'autre grande perche va se faire désintégrer par notre copain allergique. Ah et aussi, j'analyse et vous analysez le comportement d'un personnage de shonen. Forcément, c'est normal que ce qui est censé être normal soit anormal, vu qu'on est pas dans la réalité. 

Edited by Shankys
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir, est il possible selon vous que Tomura soit un sans alter veritable et que ce soit  All For One qui lui ait donne ce pouvoir?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, PereRandom a dit :

Oui après on peut toujours jouer sur les mots psychopathes/fou en démontrant par des preuves scientifiques qu'un psychopathe n'est pas fou.. Mais ça sert à rien tu as compris ce que je voulais dire. Dans tous les cas ça ne change rien, tu peux dire qu'il est psychopathe ou qu'il est fou ça ne changera rien à la conclusion finale.

Je vois ce que tu veux dire, mais je ne suis pas sur que ça soit la réalité.

Par exemple, lors du chap' précédent, on voit que Tomura trouve refuge chez son chien, on voit qu'il l'aime, et il est complètement choquer au point de ne pas savoir dire le moindre mot et de croire qu'un vilain était en train d'attaquer.

Ça ne va pas dans le sens d'une personne qui a toujours été "malade", mais plutôt d'une personne qui d'un coup vit une situation menant a un déclic, un changement de personnalité.

On nous montre clairement deux Tomura différents lors des deux derniers chapitres, c'est donc pour ça que j'ai réagis, car Horikoshi nous montre clairement que c'est la situation montrée qui est responsable du départ de sa personnalité et que perso, j'ai du mal a trouver la justification convaincante.

 

Si Horikoshi voulait nous pondre un Tomura fou, il se serait pas fait chier a faire des FB de plusieurs chap, d'insister sur l'enfance de Tomura a quasiment chaque apparition.

Il se serait contenté de dire "il est fou" et basta, ce n'est pas un état qui nécessite des explications.

 

il y a 59 minutes, chronoslord a dit :

Bonsoir, est il possible selon vous que Tomura soit un sans alter veritable et que ce soit  All For One qui lui ait donne ce pouvoir?

Je ne pense pas, dans les autres FB, on voit un Tomura enfant, seul, et visiblement traumatisé.

C'est a ce moment qu'il rencontre All For One, et il a déjà ses cheveux blancs a cette époque, donc c'est après ce FB.

Après Horikoshi pourra toujours nous dire qu'en fait c'est AFO qui lui a donner ce pouvoir au préalable, et sans l'en avertir ni manifesté sa présence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Citation

Wow c'est moi ou son pouvoir dans ce chapitre semble  plus dévastatrice que ce qu'on nous a montré auparavant ?On croirait voir carrément Overhaul .

On parlant de lui, si je ne me trompe pas il a été libéré par la ligue des vilain à la fin de l'arc et on n'a aucune news de lui ????

 

Encore un excellent chapitre. J'adore vraiment cette arc du coté des méchants. ces rare de voir des arc ou les méchants sont les " héros "  du manga pendant un arc entier et finalement je commence à croire que Stain n'avais pas totalement tord dans sa vision du héro. Tu sens bien que les Vilains ( la majorité ) veulent surtout que le systeme politique change et que celui mises en places par les héros actuel à pas mal de défaut.

 

 

Edited by Mikasa Ackerman

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×