Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Recommended Posts

Il y a 10 heures, Lux Æterna a dit :

 

N'oubliez pas qu'Ymir a récupéré son libre arbitre. Depuis le début c'est elle et seulement elle qui contrôle le pouvoir des titans mais comme elle n'a connu que l'esclavage et a été conditionnée toute sa vie, elle obéissait aveuglément aux Fritz ; le sang royal n'a finalement jamais vraiment eu de contrôle direct sur le pouvoir des titans.
Au final, Sieg ou n'importe quel Eldien qui mangerait Eren ne pourrait sans doute rien faire pour arrêter la horde de Colossaux sauf si Ymir le désire... Nous pouvons même nous demander si elle laisserait Eren mourir ? Comme nous l'avons vu, elle peut même éviter la mort aux Eldiens (Sieg), donc elle pourrait faire la même chose avec Eren qui est la seule et première personne à lui avoir laissé le choix.

Oui tu as raison cependant je ne pense pas que le pouvoir d'Ymir soit absolu à l'heure actuelle, après tout les shifters de l'alliance ont toujours accès à leurs pouvoirs, or, si Ymir avait un contrôle absolu sur le pouvoir des titans je doute fortement qu'elle leur permettrai de se transformer et de régénérer. Il doit y avoir une raison pour laquelle son pouvoir est limité ( peut etre Sieg toujours dans le path?) ou alors peut être qu'elle s'en fout tout simplement pacque son pouvoir est trop grand pour être stoppé quoi que l'alliance fasse. En tout cas la fin du manga est toujours aussi riche en mystère et interrogations que le début c'est incroyable!!

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 10/06/2020 à 19:04, strikefreedom42 a dit :

 

Oui pas d'hésitation c'est eux ou nous , sa toujours été ça , les titan ou nous , marhs ou nous , le monde ou nous , cet  règle est absolue et difficile de la contesté .

 

On est arrivé a un niveau ou il n'y a plus ni gentil ni méchant , juste des humains et leur morale propre . 

 

Sa n’empêche pas que Eren reste dans le vrai pour le coup , sa solution est radical mais marchera et apportera des vrai résultat . 

 

Contrairement a l'autre solution avec l'espoir infime que le monde laisse le Paradis tranquille par peur du GT ou tente de ""négocié "" et peut être calmé et changé la mentalité  des gens mais que sa prendre un temps infini pour ce faire et Eren na pas ce temps et ne veux pas d'un espoir si peu sur + ne veux pas sacrifié Historia et ses gamins  .

 

Mais voilà la survie du plus grand nombre prévaut toujours sur les sentiment et les raison personnel des gens tout comme la pragmatisité prévaut souvent sur la morale et le coté humains   . 

+1.

 

Au niveau de Eren, est-ce que ce qu'il fait est totalement immoral ? Evidemment  Est-ce le choix le plus logique ? Evidemment aussi.

 

Faut bien se mettre à la place du personnage pour bien juger ce choix. Si il est bien avéré que Historia est enceinte de lui (pas encore confirmé même si il y a une forte présomption), quel choix lui était il vraiment laissé dans ce monde qui hait les eldiens et n'est pas prêt à leur laisser le bénéficie du doute ? 

1/ Miser sur la négociation comme le veulent Hanji et Armin en espérant que les autres nations veulent bien ouvrir leur esprit ? On est sur un simple "peut-etre". 

2/ Utiliser le GT pour neutraliser l'armée des autres nations le temps que paradis rattrape son retard ? Ce qui voulait dire utiliser Historia et sa descendance comme de la vulgaire piétaille : inenvisageable

3/ Défoncer tout le monde : là résultat garanti pour le coup.

 

Alors évidemment qu'il aurait pu y avoir d'autres possibilités envisageables, sauf que là on arrive à un sujet qu'Isayama n'a pas arrêté d'aborder depuis le retour sur l'ile du Paradis avec notamment Hanji et Armin qui ne cessent de douter, à savoir le leadership totalement défaillant du coté de Paradis depuis la mort d'Erwin.

 

On peut voir quelques grosses défaillances depuis ces 3 ans sur les événements maintenant:

-La distanciation de Eren au fur et à mesure (ça c'est du à un manque de communication et discernement) et l'incapacité à voir le rapprochement entre Eren et Historia (qui aurait pu permettre de comprendre pourquoi Eren est pas chaud à utiliser cette dernière comme une hôte pour le titan bestial, voir que ça va le braquer).

-Une incapacité à prendre des décisions fermes, c'est toujours des peut-etre, une politique ultra timide qui fait que Paradis subit totalement les événements Sieg et Yelena qui installent tranquille leur coup fourré, Mahr qui est prêt à déclarer la guerre et attaquer sans que rien n'ait été envisager (reprenez les chapitres, Hanji/Armin ne savent même pas si le GT va marcher et si il marche comment il va marcher. Sieg et Eren sont censés faire un test pour voir (et encore les divers leaders de Paradis ne sont pas chaud à ça...) alors que Mahr est aux portes.)

-Et là ils vont pour arrêter Eren mais sans savoir comment et sans tout maîtriser : comme dit par certains il y a Ymir dans l'équation et jusqu'aux dernières nouvelles elle a juste prêter ses pouvoirs à Eren, quid si Eren est convaincu par ses amis d’arrêter et qu'elle ne veut pas ?

 

Je ne crains qu'au vu de la tournure que prend le final qui part pour être salé, la réponse à la question "Est-ce que Hanji/Armin ont les épaules pour succéder à Erwin", ça soit un gros "NON*.

Concrètement je ne vois pas ce qu'ils vont pouvoir sortir de leur manche pour rattraper toutes leurs gamelles sans compter qu'ils ne semblent même pas avoir une idée en tète sur comment faire pour vraiment arrêter tout cela si ce n'est tuer/discuter avec Eren si tenté que ça soit possible... (Erwin faisait des paris "quitte ou double" mais au moins c'est lui qui décidait de ses coups, là ou Hanji/Armin sont dans du pari subi)

 

Comme toi, je ne vois qu'une fin pragmatique là, ça ne peut pas finir vraiment happy (surtout si mahr est déjà partiellement rasé)

Edited by k.hyuga
  • Like 1
  • Thanks 2
  • Thumb 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

reprenez les chapitres, Hanji/Armin ne savent même pas si le GT va marcher et si il marche comment il va marcher (Sieg et Eren sont censés faire un test pour voir

 

Bah tiens y'a quelque chose que j'ai toujours pas compris (ou alors oublié), comment se fait-il que Sieg et Eren ne soient pas entrés en contact quand ils étaient dans le dirigeable (pour rentrer sur l'île) alors qu'ils étaient juste à côté !??

Pour Eren c'était pas le moment certes, mais pour Sieg ? lui il voulait juste stériliser tout le monde alors pourquoi attendre ?

 

J'espère que dans les 7 chapitres restants on aura quelques détails supplémentaires de la relation Eren-Sieg car il est vrai que nous n'avons pas vraiment eu le point de vue d'Eren par rapport à son frère, et que ça reste intéressant malgré tout parce que Sieg fait partie des personnages qui ont le plus impacté l'histoire

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Doraay a dit :

 

Bah tiens y'a quelque chose que j'ai toujours pas compris (ou alors oublié), comment se fait-il que Sieg et Eren ne soient pas entrés en contact quand ils étaient dans le dirigeable (pour rentrer sur l'île) alors qu'ils étaient juste à côté !??

Pour Eren c'était pas le moment certes, mais pour Sieg ? lui il voulait juste stériliser tout le monde alors pourquoi attendre ?

 

Parce que Sieg doutait des intentions d'Eren. Certes, au final Sieg a le sang royal, donc à la priorité sur l'Axe, mais à l'époque, il pensait (et tout le monde aussi) que c'était l'Originel qui avait la main (donc Eren). Même Xaver le pensait, donc c'était trop risqué. 

Et surtout que, même si c'était le marché, c'était clair et nette dans la tête de Livai de ne jamais laisser Sieg rentrer en contact avec Eren, il flairait un coup fourré, tout le monde le sentait (ils avaient raison au final). C'est aussi pour ça que Sieg décide de piéger tout le gouvernement avec le vin, car il savait bien qu'il ne le laisserait jamais rentrer en contact avec son frère.

  • Thanks 1
  • Thumb 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, je reviens avec une question qui me taraude depuis quelques temps

Pendant le grand terrassement, qu'est ce qui empêche les autres nations de débarquer sur Paradis et de raser l'île ? 

Ma réponse est tout simplement ... PRESQUE RIEN !

 

I) Paradis privé de "remparts" :

1) Les murs sont tombés ! :

   Eren a déclenché le grand terrassement (chapitre 122) et a détruit les trois murs (Maria, Rosa et Sina), pour utiliser tous les titans colossaux. D'accord. Mais seulement, il a du même coup privé l'île du Paradis de ses murs. Et c'était son meilleur atout défensif.

   Maintenant, les seules fortifications existantes sont les casernes des districts (exemple : celle du district de Shiganshina, où étaient enfermés Armin et compagnie, chapitre 118). Cela pourra retarder un envahisseur, mais pas le stopper. 

 

2) Une armée peu efficace : 

   Il faut dire ce qui est ! La meilleure troupe de Paradis, c'est le bataillon d'exploration. Or il a été saigné à blanc par "l'alliance" dans les chapitres 128-129. En plus, il a clairement montré son incompétence à défendre une position (ici : le port). 

  D'ailleurs au chapitre 113, les jeunes recrues déplorent qu'il n'y ait pas de "vraie armée eldienne" et qu'on ne les entraîne pas "au maniement des armes à feu". Il est clair que Paradis manque de troupes capables de tenir tête efficacement à une armée moderne. Et lors de la dernière bataille de Shiganshina (chapitre 117), les soldats eldiens sont en difficulté face à l'armement moderne des Mahrs.

  Et pire encore, le haut-commandement eldien est décimé (mort de Pixis et Naile) et avec Floch hors-jeu (chapitre 129), plus de leader à Paradis. Résultat : plus de stratèges pour organiser la défense. 

 

3) Un effet de surprise

   C'est clair : les Eldiens pensent tenir la victoire ! Ils font la fête et se réjouissent. La seule ombre au tableau sont les dégâts causés par la destruction des murs. Les brigades spéciales consacrent d'ailleurs leur énergie à aider les blessés. Bref, Paradis respire enfin : ils sont sauvés ! 

  Mais personne ne semble se tenir sur ses gardes et redouter une éventuelle offensive ennemie sur le sol de Paradis. En clair, c'est le meilleur moment pour les armées étrangères de frapper l'île du Paradis !

   Les Eldiens sont sans murs, sans armée efficace et pris par surprise. Ils seront incapables d'opposer une résistance sérieuse et perdront la partie ! 

 

II) Une contre-attaque presque certaine 

1) Vengeance pour Revelio ! :

   Nous sommes d'accord, l'attaque d'Eldia contre Revelio a tué des diplomates étrangers, que leurs pays doivent venger ! Magath dit même que grâce à cette attaque, "Mahr et les plus grandes puissances sont sur le point de forger une alliance militaire d'une envergure inouïe" (chapitre 108). Mais qu'il fallait environ "six mois" pour que les troupes soient prêtes (chapitre 108). Donc, les autres puissances du monde étaient en train de rassembler des soldats et du matériel pour frapper Paradis. 

   Or, l'armée Mahr a bien lancé une attaque en solitaire. Mais les autres puissances peuvent elles aussi envoyer une force expéditionnaire contre Paradis plus tôt que prévu. D'ailleurs, au chapitre 113, Sieg prophétise que "les forces militaires mondiales assailliront bientôt cette île" et en arrière-plan, nous voyons des navires de guerre, puis des soldats qui débarquent. Etait-ce une vision de l'esprit de Sieg ? Ou Isayama nous manipule-t-il et une incursion (autre que celle des Mahrs) a déjà commencé ? 

 

2) Réponse au grand terrassement :

  Et même si l'incursion ennemie n'a pas encore commencé, le grand terrassement est là ! Avec les dirigeables Mahrs qui sont revenus de Shiganshina et grâce aux moyens de communications modernes, le monde entier est certainement déjà au courant que les titans colossaux avancent. Seulement, pendant le chapitre 129, Hansi évalue qu'il faudra 4 jours aux titans pour dévaster le continent (je pense que cela ne comprend que l'Afrique et pas les autres continents). Les ennemis de Paradis doivent tenter le tout pour le tout

  Le grand terrassement est impossible à stopper même avec les moyens modernes. Willy Tieber le dit clairement : "nous serions sans défense" (chapitre 100). Donc que faire ? Simple, il faut frapper l'ennemi au coeur : sur l'île du Paradis ! Les Eldiens viennent nous attaquer chez nous avec les colossaux ? Nous allons les exterminer chez eux avec nos armées !   

 

3) Le grand terrassement ? Inutile en pleine mer ! 

   Le problème est qu'Eren a dû manquer les armées adverses ! Je m'explique : il est parti avec les colossaux, vers l'Ouest (voir la carte du monde de SNK, chapitre 93) pour débarquer sur le continent. Or au chapitre 98, quand Reiner parle avec l'Etat-Major, deux endroits se détachent pour le débarquement : le Nord et le Sud ! Conclusion, si des troupes ont débarqué (ou s'apprêtent à le faire), Eren est passé à côté !

  Et même pire, si l'ennemi décide maintenant de lancer son assaut, ses troupes vont prendre des bateaux pour traverser la mer. Logique ! Seulement, les colossaux sont occupés sur le continent et ne vont pas ratisser la mer, pour s'assurer qu'il n'y a aucun navire ennemi dessus. Du coup, les armées adverses vont contourner les colossaux pour envahir Paradis ! 

 

III) La cruelle ironie d'Isayama :

1) Eren échoue à protéger Paradis 

  En lançant le grand terrassement, Eren a privé Paradis de ses meilleurs défenseurs : les titans colossaux. Même s'il réussit le grand terrassement, il a laissé Paradis sans défense et risque de revenir chez lui, pour découvrir l'île qu'il a voulu protéger, totalement détruite. Donc, le grand terrassement n'aura pas protégé Paradis !

  Le plus triste ? Il aurait pu réussir ! S'il avait suivi le plan d'Armin de déclencher un grand terrassement limité, juste pour anéantir les armées adverses, tout en laissant les autres colossaux en protection de l'île, Eren aurait neutralisé la menace, tout en gardant Paradis en sécurité ! Armin avait donc raison en voulant un "petit terrassement".  

 

2) L'alliance va sauver ses bourreaux ? 

   Armin avait donc raison, sauf que maintenant, il risque fort d'avoir tort ! "L'alliance" fait actuellement (chapitre 129) ses meilleurs efforts pour remorquer l'avion des Azumabito, jusqu'à un port et s'en servir pour retrouver Eren. Ils espèrent toujours stopper le grand terrassement. 

  Pendant qu'ils seront occupés à cela, ils ignoreront que les grandes puissances ont également déclenché leur contre-attaque. Du coup, ils vont fièrement arrêter (ou essayer d'arrêter) le génocide d'Eren, pour constater en revenant à Paradis que leurs ennemis ont massacré les Eldiens. Ils vont sauver ceux qui sont en train d'assassiner les leurs. 

  Encore une fois, le sort sera cruel, car ils auraient pu l'empêcher ! Au lieu de s'allier aux Mahrs, Armin et ses compagnons auraient dû s'allier à... Floch ! Hansi, Armin et Jean auraient dû aller s'expliquer avec lui et reconstituer un état-major. Ensuite avec le titan colossal, il aurait été possible de mettre en déroute une armée ennemie dépourvue de titans ! Armin, Livai, Jean, Livai, Hansi, Livai, Mikasa, Livai et Conny auraient pu sauver Paradis, mais ils viennent de quitter l'île. Tout comme Eren, ils vont combattre sur le mauvais champ de bataille ! 

 

3) Un ultime espoir ? :

  Bon, on va tenter de finir sur une bonne note : un espoir ! En effet, tel que je décris les choses, le manga risquer de finir avec le monde détruit par le grand terrassement et Paradis détruit par les armées étrangères. Mais il y a une autre voie : celle où chacun tient l'autre en otage !

  Eren a les pays adverses à portée de main. Si les armées étrangères réussissent leur attaque surprise sur Paradis, ils peuvent occuper le pays sans massacrer toute la population. Ils peuvent prendre les Eldiens en otage. Du coup, Eren serait obligé de négocier, pour que son île ne se fasse pas anéantir. 

  Paradis et les pays étrangers seraient contraints de vivre ensemble, car chacun occupe le pays de l'autre et chacun pourra répondre à un massacre par un massacre ! Néanmoins, ce scénario présente néanmoins une énorme faille : comment communiquer avec Eren pour lui expliquer la situation ? 

 

Conclusion :

  En ce moment, le débat était plutôt binaire. Soit le monde est sauvé, soit Paradis est sauvé. Moi je pense que ni le monde, ni Paradis ne seront sauvés ! Et peu importe le vainqueur du combat entre Eren et l'alliance. Au retour sur l'île, le ou les vainqueurs découvriront avec stupeur que tout a été ravagé et que le combat aura été vain. Une fin apocalyptique digne de "l'attaque des titans" ! 

 

 

 

  • Like 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Rouletabille Je ne suis pas sûr qu'attaquer l'île du Paradis soit la priorité des états-major du monde entier en ce moment. Premièrement il faut que tout les pays du monde soit au courant que le grand terrassement a commencé, or les communications ne sont pas celle que l'on a aujourd'hui et l'info pourrait mettre plusieurs jours à atteindre les pays les plus reculés. De plus l'info est tellement énorme que certains pays pourrait ne pas y croire et d'abord cherché à la confirmer avec leur propre service de renseignement, perdant au passages encore quelques jours. Ensuite une fois l'info confirmer je croit que la priorité de tous les gouvernements sera de sauver un maximum de leur citoyen. Il n'y a aucun intérêt pour les pays du monde de perdre plusieurs jours voire semaines à rassembler leur flotte, réquisitionner des navires de transport, mobiliser leur troupe, les amener à la base navale la plus proche et enfin les envoyer sur l'île du Paradis pour juste massacrer bêtement ses habitants quand tous ces moyens pourrait être utilisé pour évacuer les civils et les parquer sur un bateau le temps que le grand terrassement passe.

De toute façon les nations du reste du monde n'auront sûrement pas le temps de préparer une invasion de l'île, les navires de guerre ne sont pas tous dans les bases navales et prendront plusieurs jours au mieux pour revenir à leur port d'attache, ils ont des capacité de transport de troupe limité et ne pourront fournir un appui d’artillerie que sur la côte. Aucun avion ne pourra être utilisé faute d'autonomie, le déplacement des troupes de leur base vers les ports prendra plusieurs jours et celui du matériel en prendra encore plus. Les navires de transports civils ne sont pas adapté au transport de char et de soldat. Et je t'épargne l'enfer logistique pour fournir les vivres et les munitions à un tel corps expéditionnaire. S'il est dit qu'il faut six mois pour que la coalition soit prête, ce n'est pas pour rien. On ne peut pas comparer un assaut de 400 soldats débarqué depuis 5 dirigeables ayant décollé à 500 km de là à l'envoi d'un corps expéditionnaire d'au moins 50 000 hommes depuis un pays situé à 4000 km de l'île du Paradis.

  • Thumb 4
  • Hum 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@Lung, ton avis est intéressant. Selon moi, il n'y a que 30% de chance que ce que j'ai dit se réalise, mais analysons quand même cela :

 

1) La nouvelle du grand terrassement :

Il y a 9 heures, Lung a dit :

Premièrement il faut que tout les pays du monde soit au courant que le grand terrassement a commencé, or les communications ne sont pas celle que l'on a aujourd'hui et l'info pourrait mettre plusieurs jours à atteindre les pays les plus reculés. De plus l'info est tellement énorme que certains pays pourrait ne pas y croire et d'abord cherché à la confirmer avec leur propre service de renseignement, perdant au passages encore quelques jours.

   Le monde de SNK, sans posséder la télévision ou internet, dispose néanmoins de radios (sûrement à courte distance) et de téléphone. Les pays importants (ou au moins leurs capitales et donc leurs dirigeants) pourront sûrement avoir l'information avant la fin de la journée. 

   Chaque pays possède sûrement des journalistes, des espions et des diplomates à Mahr, qui ont dû rapidement faire circuler la nouvelle (l'avis des ambassadeurs doit être quand même fiable et pris en compte). De plus, il y a les Eldiens qui partout dans le monde ont donné l'alerte (Comme le père d'Annie et ses compagnons à Revelio). Cela commence à faire beaucoup de personnes donnant le même signal, ce qui donnerait à réfléchir à n'importe quel dirigeant. 

  Enfin, Willy Tieber avait clairement annoncé cette menace avant de se faire dévorer par Eren (chapitre 100). Dans l'esprit des dirigeants, cette menace existe certainement donc bel et bien et ils vont sûrement la prendre au sérieux. 

 

2) L'intérêt de frapper l'île du Paradis

Il y a 9 heures, Lung a dit :

Il n'y a aucun intérêt pour les pays du monde de perdre plusieurs jours voire semaines à rassembler leur flotte, réquisitionner des navires de transport, mobiliser leur troupe, les amener à la base navale la plus proche et enfin les envoyer sur l'île du Paradis pour juste massacrer bêtement ses habitants quand tous ces moyens pourrait être utilisé pour évacuer les civils et les parquer sur un bateau le temps que le grand terrassement passe.

   L'intérêt est simple : la diversion ! Le grand terrassement est en marche et ne peut être stoppé par les armées humaines. La seule solution militaire consisterait à détourner Eren de leur pays. En attaquant Paradis, ils peuvent espérer qu'Eren retournera là-bas pour défendre son île. C’est la seule attaque qui a une chance de fonctionner et elle permettrait au moins de gagner un peu de temps. 

Il y a 9 heures, Lung a dit :

Ensuite une fois l'info confirmer je croit que la priorité de tous les gouvernements sera de sauver un maximum de leur citoyen.

  Justement, mais l'intérêt d'un gouvernement est de pouvoir mettre plusieurs moyens en route en même temps. Là, ils doivent donc :

  - Tenter de mettre les civils à l'abri (évacuation par bateaux, dans les montagnes... partout où ils peuvent être à l'abri).

  - Essayer malgré tout d'organiser une défense face aux colossaux (même si c'est peine perdue). 

  - Se coordonner avec les alliés pour mettre les efforts en communs (même si là, le temps fait cruellement défaut).

  - Tenter de détourner l'adversaire de son pays (ici en essayant de le faire revenir à Paradis). 

 

3) La force de frappe était en train de se constituer : 

Il y a 9 heures, Lung a dit :

De toute façon les nations du reste du monde n'auront sûrement pas le temps de préparer une invasion de l'île, les navires de guerre ne sont pas tous dans les bases navales et prendront plusieurs jours au mieux pour revenir à leur port d'attache, ils ont des capacité de transport de troupe limité et ne pourront fournir un appui d’artillerie que sur la côte. Aucun avion ne pourra être utilisé faute d'autonomie, le déplacement des troupes de leur base vers les ports prendra plusieurs jours et celui du matériel en prendra encore plus.

  Ce que tu dis est pertinent, mais il faut prendre en compte un aspect de la situation. Cette invasion était déjà en préparation. Les armées mondiales prévoyaient d'attaquer Paradis depuis Revelio. Donc, il y a certainement un noyau de troupes, avec des munitions et du matériel qui est prêt à l'emploi, mais pas aussi nombreux qu'il aurait fallu. 

Il y a 9 heures, Lung a dit :

le déplacement des troupes de leur base vers les ports prendra plusieurs jours et celui du matériel en prendra encore plus. Les navires de transports civils ne sont pas adapté au transport de char et de soldat. Et je t'épargne l'enfer logistique pour fournir les vivres et les munitions à un tel corps expéditionnaire.

   Une situation désespérée exige des mesures désespérées ! Les militaires peuvent décider d'envoyer les quelques troupes déjà prêtes et tenter le tout pour le tout. Il faut le dire : ils n'ont plus d'autres cartes à jouer. Les pays disposent quand même de moyens de transport, plus ou moins efficace (le chemin de fer). Et comme je le disais, ils vont sûrement envoyer, les troupes qui sont déjà prêtes et tenter de se battre juste avec ça. 

 

4) Auront-ils le temps ? : 

Il y a 9 heures, Lung a dit :

S'il est dit qu'il faut six mois pour que la coalition soit prête, ce n'est pas pour rien. On ne peut pas comparer un assaut de 400 soldats débarqué depuis 5 dirigeables ayant décollé à 500 km de là à l'envoi d'un corps expéditionnaire d'au moins 50 000 hommes depuis un pays situé à 4000 km de l'île du Paradis.

  Bien vu ! Après, si le corps expéditionnaire envoyé comprend juste les hommes qui sont prêts, cela peut inclure seulement 10 000 hommes par exemple, par contre il est vrai qu'ils ne vont pas parcourir 5 600 km (distance Inde - Madagascar, dans notre monde) super rapidement. Les navires de guerre de l'époque ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Dreadnought ) avaient une vitesse d'environ 40 km/h. Donc, il faudrait plusieurs jours pour arriver, trop tard pour empêcher quoi que ce soit. A moins que des troupes soient déjà à l'oeuvre, comme je l'avais suggéré.

 

Conclusion :

  Je dirais 30 % pour que mon hypothèse soit juste. Mais les autres pays doivent faire quelque chose pour échapper à leur destin. Fuir évidemment, se défendre sûrement et contre-attaquer peut-être. 

Edited by Rouletabille
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Rouletabille La scène avec le père d'Annie nous montre que les eldiens sont très difficilement pris au sérieux. Il reste à voir le crédit qu'accorderait les nations du monde au premiers rapports marh annonçant le grand terrassement. Alors oui, une fois que les gouvernements des nations du monde se rendrait compte que presque tous les guettos eldiens de leur pays se soulèveraient simultanément il considérerait sérieusement que le grand terrassement soit vrai. Mais est-ce que ce rendre compte que la menace est réelle 1 ou 2 jours après sont lancement au lieu de 3 ou 4 change réellement quelque chose, je ne pense pas.

 

Concernant l'intérêt de la contre-attaque, comme tu l'as bien dit dans ton premier message il faudrait déjà trouver un moyen de prévenir Eren. Et puis surtout il faut que la menace sur l'île du Paradis soit crédible, ce qui m'amène à notre troisième point, la force de frappe.

 

On est environs un mois après l'attaque de Révelio, ce qui veut dire qu'il restait environ 5 mois de préparation. Quand bien même les premières troupes non-marh aurait quittés leur pays, elles ont surement été déployer sur la côte marh en face de l'île du Paradis pour préparer l'opération et peaufiné leur entraînement le temps que le restes des troupes arrive et ont donc très probablement déjà été anéanties. Seuls les troupes en transit ou sur le point de partir serait potentiellement déployable, mais elle ne sont pas prête, hommes, matériels, vivres, carburant et munitions voyages en effet séparément pour des raisons évidentes de sécurité, d'autant plus que quand ces navires sont partis, le monde était en paix et il devait leur rester 5 mois pour se préparer. Donc même si ces navires était dérouté, seuls quelques milliers d'hommes avec presque pas de munition et de vivres et sans matériel lourd débarquerait, pas de quoi massacrer les environs 1 million d'habitants de l'île du Paradis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Lung, je vois que le principal point de désaccord est sur le force de frappe. Je vais donc y revenir, mais commençons par le commencement. 

 

I) Le grand terrassement : un fonctionnement inconnu

1) Peu d'informations... : 

Il y a 4 heures, Lung a dit :

Concernant l'intérêt de la contre-attaque, comme tu l'as bien dit dans ton premier message il faudrait déjà trouver un moyen de prévenir Eren. Et puis surtout il faut que la menace sur l'île du Paradis soit crédible,

   Les dirigeants mondiaux apprennent que le grand terrassement est lancé. Jusqu'à là tout va bien. Le problème est qu'ils n'ont pas vraiment d'idées sur comment il fonctionne ! Ils en savent même moins que nous sur le sujet. Ils savent que les colossaux sont contrôlés par le titan originel (Willy Tieber l'a expliqué dans son discours, chapitre 100) et ils doivent aussi avoir compris qu'Eren peut communiquer avec les Eldiens grâce à l'Axe. Ils doivent agir juste avec ces informations. 

 

2) ... beaucoup d'inconnus... : 

   Comme je le disais, nous les lecteurs avons des informations dont ne disposent pas les dirigeants : 

 

   Le premier problème est qu'ils ignorent où se trouve l'originel. Ils ignorent peut-être même l'existence du titan "stégosaure". Il ont donc deux options 

   - L'originel est avec les colossaux. 

   - L'originel est resté sur l'île du Paradis et contrôle les colossaux à distance. 

 

  Le second problème est qu'ils ne savent pas comment Eren peut communiquer avec ses partisans. Ils ont de nouveau deux options :

   - Il communique avec ses hommes de façon "classique" (parole, message...)

   - Il peut communiquer avec ses hommes avec l'Axe (par télépathie, quoi...). 

 

3) ... et une solution :

  En clair, les dirigeants mondiaux n'ont pas beaucoup d'option : 

  - Si l'originel est sur l'île du Paradis, il faut aller frapper là-bas pour stopper le grand terrassement.

  - Si l'originel est avec les colossaux, il est inatteignable ! Du coup, il vaut mieux aller frapper durement Paradis et laisser les partisans d'Eren l'appeler à l'aide pour qu'il revienne avec les colossaux pour sauver l'île ! 

  Voilà, avec le peu d'informations dont ils disposent, frapper Paradis est la seule solution envisageable

 

II) Un peu de temps pour agir :

Il y a 4 heures, Lung a dit :

Mais est-ce que ce rendre compte que la menace est réelle 1 ou 2 jours après sont lancement au lieu de 3 ou 4 change réellement quelque chose, je ne pense pas.

  Dans la situation actuelle, avoir un jour au lieu d'une heure pour agir est énorme ! Prenons par exemple, un port militaire. Si tu disposes d'une journée, tu as le temps d'embarquer des troupes, du matériel, des munitions et des provisions. Si tu dispose d'une heure, tu embarques en catastrophe tes troupes (avec à la limite leur paquetage) et c'est tout !

  Cela change tout. Dans le premier cas, ta flotte garde une bonne capacité d'action. Dans le second cas, ta flotte ne sert pas à grand chose. Une ou deux journées peut permettre la contre-attaque du monde contre le grand terrassement. 

 

III) Une force de frappe limitée, mais utile

1) La localisation des armées d'invasion : 

Il y a 5 heures, Lung a dit :

Quand bien même les premières troupes non-marh aurait quittés leur pays, elles ont surement été déployer sur la côte marh en face de l'île du Paradis pour préparer l'opération et peaufiné leur entraînement le temps que le restes des troupes arrive et ont donc très probablement déjà été anéanties.

  Dans mes souvenirs, Mahr disposait de trois ports militaires (dont celui de Revelio). Logiquement ces ports doivent être répartis aux quatre coins (sans mauvais jeu de mots) du continent Mahr pour permettre à la marine Mahr d'être active tout autour du continent. Les troupes d'invasions (Mahrs et non-Mahrs) doivent être cantonnées à proximité et n'ont peut-être pas encore été touchées. 

  De plus, les troupes d'invasion non-Mahrs sont peut-être toujours dans leur pays et devaient partir depuis leurs ports militaires (pas très pratique, j'en conviens, mais possible). En tout cas, leur anéantissement est loin d'être sûr, surtout qu'Isayama brouille les cartes en ne nous montrant rien du grand terrassement. 

 

2) Une force d'invasion opérationnelle... : 

Il y a 5 heures, Lung a dit :

Seuls les troupes en transit ou sur le point de partir serait potentiellement déployable, mais elle ne sont pas prête, hommes, matériels, vivres, carburant et munitions voyages en effet séparément pour des raisons évidentes de sécurité,

  Les armées mondiales disposent de quelques jours avant l'arrivée de colossaux. Logiquement, des stocks de munitions, d'armes, de provisions et de carburants ont déjà dû commencer à être constitués en préparation de l'invasion. Du coup, même si les stocks sont incomplets, les militaires peuvent déjà charger ce qui peut l'être avant l'arrivée des colossaux et agir avec cela. D'où l'importance des quelques jours gagnés. 

 

3) ... mais peu nombreuse : 

Il y a 6 heures, Lung a dit :

Donc même si ces navires était dérouté, seuls quelques milliers d'hommes avec presque pas de munition et de vivres et sans matériel lourd débarquerait, 

   En effet, les troupes d'invasion (ou de diversion) risquent d'être très peu nombreuses. Néanmoins, elles peuvent néanmoins disposer de stocks plus importants que ce que l'on suppose. Cela peut-être suffisant pour faire des gros dégâts à Paradis (d'ailleurs, il n'y a pas besoin d'un armement très poussé pour faire une génocide, quand on voit ce qui s'est passé au Rwanda) et ce serait suffisant pour remplir son objectif.  

 

4) L'utilité de cette force : 

Il y a 6 heures, Lung a dit :

pas de quoi massacrer les environs 1 million d'habitants de l'île du Paradis.

  Plaçons-nous du point de vue des chefs militaires étrangers : 

   - Si l'originel n'est pas sur Paradis et que la force de frappe est incapable d'anéantir les Paradisiens, elle peut se contenter de faire diversion en faisant le plus de morts possible, pour obliger Eren à revenir avec les colossaux pour repousser l'invasion.

   - Si Eren est sur l'île. Les militaires peuvent se dire qu'en débarquant avec les troupes qu'ils ont sous la main et leurs meilleurs armes (notamment les fameux canons anti-titans), ils ont une chance d'abattre l'originel pour stopper ainsi le grand terrassement (sans rire, c'est à peu prêt le même plan que l'alliance). 

 

Conclusion :

  Finalement, Mme Azumabito aurait eu raison en suggérant que les conflits allaient continuer sur Paradis (même si elle pensait plutôt à une guerre civile entre Paradisiens). En tout cas, vu la situation actuelle (Paradis qui ne s'attend pas à une contre-attaque, les défenses inefficaces), il ne faut pas sous-estimer l'impact d'une troupe ennemie (même peu nombreuse) qui débarquerait sur l'île. 

  Il faut aussi avoir bien à l'esprit que les chefs adverses doivent réfléchir d'une manière "classique" (vaincre l'ennemi en abattant son chef, détourner l'armée adverse en menaçant son territoire...). Ce raisonnement peut nous paraître bizarre, car nous avons plus d'informations qu'eux : nous savons qu'Eren ne peut pas (visiblement) communiquer avec ses partisans et nous savons où il se trouve (avec les colossaux).   

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a pu voir que lors du déclenchement du Grand Terrassement, l'île du Paradis a subi de très lourds dégâts de par l'écroulement des murs et la libération des colossaux, avec des villes complètement en ruines et beaucoup de blessés, voir des morts parmi les eldiens de Paradis. Même si des armées débarquent, il ne doit pas rester grand-chose à envahir sur l'île. En fait, je pense qu'il n'y a que Mitras qui soit encore en "bon état" (la capitale, au centre) et probablement les petites bourgades assez éloigné des murs. Tout ce qui était à proximité des murs doit être dans un état proche de la ruine (là où sont les plus grosses concentrations de population de l'île).

 

De plus, Eren n'a pas hésité à causer d'énormes dommages collatéraux et à sacrifier énormément de vie de son propre peuple pour déclencher le Grand Terrassement, y compris à prendre le risque de sacrifier ses amis de toujours. Je ne pense pas que le fait qu'une armée prenne en otage des péons lambda soit suffisamment motivant pour le faire s'arrêter.:/ Il pourrait également continuer son Grand Terrassement, tout en faisant faire demi-tour à quelques dizaines de colossaux pour revenir à Paradis et mettre un terme à l'invasion. Quelques dizaines de colossaux en moins parmi des millions, ça ne fera pas beaucoup de différence pour continuer le GT, et ils seront largement suffisant pour mettre en pièce toutes forces d'invasions.😅

 

D'ailleurs, même si les troupes d'autres nations sont encore encore entières et intactes, le souci est que sur le plan militaire, Marh avait la plus grande armée du monde (même s'ils commençaient à avoir du retard technologique militairement parlant), et elle a été presque intégralement exterminée par Armin lorsqu'il a débarqué à Revelio avec son titan. En l'état actuelle des choses, le monde n'a vraiment aucune force armée suffisamment puissante pour se lancer dans une opération d'invasion et surtout, de la maintenir.

 

Réussir une invasion, c'est assez simple, mais il faut aussi pouvoir la maintenir. Qui dit "invasion" dit non seulement se défendre des menaces militaires (armées, défenses, etc.), mais aussi, et surtout les menaces intérieures (la population elle-même). Une invasion ne se combat et ne ce gagne pas de la même manière qu'une guerre sur un champ de bataille. Même sans armée, Paradis peut faire de gros dégâts aux envahisseurs et rendre l'invasion extrêmement difficile et longue à réussir (attentat, sabotage, infiltration, etc.) Une invasion est une guerre d'usure qui peut prendre des semaines, mois, voir des années. Maintenir une invasion demande également un afflux constant de ressource de l'extérieur. Sans oublier que Paradis est quand même immense. Sans infrastructure, il faut plusieurs jours pour la parcourir. Entre le temps qu'il faut pour mettre en place l'invasion, rejoindre l'île et effectuer l'invasion, Eren aura largement le temps de rayer tout sur la carte avant que les armées n'arrivent à la capitale.

 

De plus, comme tu le dis toi-même, ils ignorent énormément de choses. Décider de lancer une invasion sans rien savoir de la situation est totalement suicidaire. Comment peuvent-ils être certains que tous les murs sont bien détruits ? Comment peuvent-ils savoir que tous les colossaux ont tous quittés l'île ? Comment peuvent-ils savoir s'il n'y en a pas qui sont restés sur Paradis pour "garder le fort" ? Comment peuvent-ils savoir si l'île est sans protection (même sans les colossaux) ? S'ils réfléchissent de manière "classique" comme tu le dis, envoyer toutes ses forces militaires réaliser une invasion sans avoir la moindre connaissance du terrain ni de la situation, c'est du pur suicide (en plus d'une énorme perte de ressources). :ph34r:

 

Le monde n'a clairement pas/plus les moyens (et surtout, le temps) nécessaires pour organiser, mettre en place, lancer, réussir et maintenir une invasion de l'île. Et si le chantage sur Eren échoue, ils auront non seulement fait tout cela pour rien, mais en plus ils n'auront strictement plus rien en leur possession pour tenter de sauver leur population (et eux-mêmes par la même occasion). Jouer tout l'avenir de l'humanité sur un simple coup de bluff, je ne pense pas que ça soit très réaliste, même de la part de politiciens. xD

 

En fait, je doute très fortement que l'invasion de l'île du paradis soit réellement pertinente en l'état actuelle des choses. Cela avait du sens avant, en prévention afin de stopper Eren, pour justement éviter l'extermination du monde. Mais maintenant que le GT a été lancé, le monde a clairement bien plus à perdre en lançant une invasion que Eren en stoppant le GT.

  • Thumb 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Rouletabille

 

@Tablis a très bien résumé à quel point se serait au mieux hasardeux de tenté une invasion de l'île du Paradis. J'ajouterai seulement que l'île est très grande, rien que le mur Maria faisait 960 km de diamètre, et que l'immense majorité de la population se trouve dans ce qui était le périmètre du mur Rose. Il y a donc plusieurs centaines de kilomètres entre la côte et les premières zones relativement peuplés, de quoi perdre encore plusieurs jours, et encore plus s'il s'agit de trouver le titan d'Eren qui se serait caché sur l'île selon eux. 

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 12/06/2020 à 14:53, k.hyuga a dit :

 

 

Je ne crains qu'au vu de la tournure que prend le final qui part pour être salé, la réponse à la question "Est-ce que Hanji/Armin ont les épaules pour succéder à Erwin", ça soit un gros "NON*.

 

Je pense pour ma part que cela fait un bon moment qu'on peut répondre un bon gros "non" à cette question. Isayama s'échine depuis une flopée de chapitres à bien nous montrer que ni Hanji, ni Armin, ni une combinaison des deux, ne remplace Erwin. Et d'un point de vue dépassionné, cela fait totalement sens. Erwin était un personnage aux qualités d'exception qui travaillait dans un contexte empreint d'univocité. Hanji ne souffre pas seulement de sa personnalité qui ne la prédispose pas à un leadership tourné vers le bellicisme, mais aussi des circonstances déstabilisantes et d'un bouleversement des repères politiques, sociaux et moraux de toute son île, au niveau interne et au niveau des relations internationales balbutiantes. Maintenant, quoi qu'Hanji et/ou Armin fassent, même si c'est un miracle, cela n'aura jamais le goût d'un héritage d'Erwin. Il est trop tard. Pour pouvoir être qualifiés d'héritier d'Erwin, il aurait fallu qu'ils parviennent à fédérer l'île derrière eux, ce qui est très loin d'être le cas,comme on voit.

D'ailleurs, le parallèle visuel entre Erwin qui perd son bras sur la plaine et Floch qui prend un tir dans le même bras me paraît assez éloquent: celui qui a réinvesti l'esprit d'Erwin tel qu'il était perceptible par ses soldats,ou du moins certains de ses soldats, c'est Floch  A mes yeux, il est acté qu'il est l'héritier d'Erwin, à sa façon.Hanji et Armin sont alors à l'opposé de sa position, et à l'opposé de la position de ce Erwin fantasmé.

Ce n'est pas pour me déplaire, que les choses se clarifient, j'ai un peu de peine à chaque fois que je constate qu'Armin ne s'extirpe pas aux yeux des lecteurs de cette obligation d'être le remplaçant d'Erwin. Maintenant, à quoi il va servir, c'est une autre histoire... si jamais il sert.

Devant ce qu'a fait Isayama de ce point de l'histoire, j'hésite entre la frustration (ben oui... mon petit perso) et l'approbation, parce que je trouve tout ça tellement logique, carré, et élégant: le soldat pleurnicheur qui craignait de ne pas avoir de figure démoniaque pour les guider dans la lutte intègre certains des traits de ce "démon" qu'il regrette tant dans un nouveau contexte, tandis que le candidat qui avait été mis en balance à côté du démon ne va pas du tout dans la même direction...

 

 

Les hypothèses de Rouletabille ouvre des perspectives affolantes. je ne sais pas si j'aime ça ou non. Si ce qu'il explique arrive, je trouverais que c'est à la fois cauchemardesque et merveilleux. Cauchemardesque parce que ce serait un embrasement mondial inarrêtable, et merveilleux parce que ce serait incroyablement osé.

Edited by papillonrouge24
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Tablis, j'entends bien tes arguments. C'est intéressant et cela va en faveur des 70% de chance que mon hypothèse soit fausse. Néanmoins, analysons mes bons amis ! 

 

I) La logique du tout pour le tout

1) Il faut bien tenter quelque chose : 

Il y a 10 heures, Tablis a dit :

De plus, comme tu le dis toi-même, ils ignorent énormément de choses. Décider de lancer une invasion sans rien savoir de la situation est totalement suicidaire. Comment peuvent-ils être certains que tous les murs sont bien détruits ? Comment peuvent-ils savoir que tous les colossaux ont tous quittés l'île ? Comment peuvent-ils savoir s'il n'y en a pas qui sont restés sur Paradis pour "garder le fort" ? Comment peuvent-ils savoir si l'île est sans protection (même sans les colossaux) ? 

   Dans la situation actuelle des choses, les options des dirigeants sont limitées : 

  - Fuir et attendre que l'orage passe : c'est sûrement la meilleure chose à faire (en mer, montagne, souterrains... et toute zone difficilement accessible).

  - Résister aux colossaux : le gros des armées mondiales va sûrement essayer, mais c'est perdu d'avance. 

  - Se rendre : les colossaux ne sont pas très bavards et risquent forts de ne pas écouter. 

  - Contre-attaquer : un coup de poker, mais qui est la seule chance de victoire. 

 

  Voilà, dans le meilleur des cas, les populations peuvent fuir, se cacher et une fois les colossaux partis, tenter de survivre dans les ruines en vivant comme à l'âge de pierre. A court terme, c'est la meilleure solution, mais il y a les risque suivants : famine, épidémie et anéantissement en cas de retour des colossaux. 

  Les dirigeants se doutent bien de tout cela. S'ils veulent avoir une chance de sauver la situation, ils doivent quand même tenter quelque chose. 

 

2) La force d'invasion : juste ce qui est disponible : 

Il y a 10 heures, Tablis a dit :

S'ils réfléchissent de manière "classique" comme tu le dis, envoyer toutes ses forces militaires réaliser une invasion sans avoir la moindre connaissance du terrain ni de la situation, c'est du pur suicide (en plus d'une énorme perte de ressources). :ph34r:

  Justement je disais qu'ils allaient envoyer une force limitée (et pas toutes leurs forces), avec les troupes qui devaient servir au futur débarquement sur Paradis et qui sont déjà prêtes. Le reste de leurs armées (c'est à dire la très grande majorité), va plutôt servir à tenter de résister (en cherchant d'éventuels points faibles chez les colossaux), organiser l'évacuation de la population (ou au moins une petite partie de la population), protéger les dirigeants (histoire qu'il reste des leaders pour les survivants). 

  Une contre-attaque est suicidaire ? Mais le reste l'est tout autant. Pour t'en convaincre, je cite Erwin Smith : "En cas d'assaut, Ce n'est pas le bouclier qui repousse l'ennemi, mais bel et bien l'arme qui est brandie contre lui." Après tu vas me dire que vu que les dirigeants de Paradis n'avaient déjà pas réussi à comprendre, alors les dirigeants mondiaux...

 

3) Les solutions audacieuses : ce que l'on fait en cas de crise : 

Il y a 10 heures, Tablis a dit :

ils auront non seulement fait tout cela pour rien, mais en plus ils n'auront strictement plus rien en leur possession pour tenter de sauver leur population (et eux-mêmes par la même occasion). Jouer tout l'avenir de l'humanité sur un simple coup de bluff, je ne pense pas que ça soit très réaliste, même de la part de politiciens. xD

   Quand on est acculé, on a tendance à prendre des décisions audacieuses, qui peuvent sembler folles. Exemple : si un homme est pris dans un immeuble en flammes, il aurait tendance à sauter par une fenêtre ou essayer de traverser les flammes en courant, plutôt que d'attendre de finir brûler ou asphyxier. Là, c'est pareil. 

  En situation de crise extrême (guerre...), les militaires et les politiciens peuvent tenter de prendre des mesures irréalistes pour sauver la situation, alors qu'en temps normal, ils prennent des décisions ... euh ... enfin bref ... ce n'est pas le sujet ! 

  Puisqu'on parle de leaders, parlons donc d'Eren !

 

II) Eren, cet adversaire mystérieux : 

1) Un homme complexe : 

Il y a 9 heures, Tablis a dit :

De plus, Eren n'a pas hésité à causer d'énormes dommages collatéraux et à sacrifier énormément de vie de son propre peuple pour déclencher le Grand Terrassement, y compris à prendre le risque de sacrifier ses amis de toujours. Je ne pense pas que le fait qu'une armée prenne en otage des péons lambda soit suffisamment motivant pour le faire s'arrêter.:/ 

  Je pense que les leaders mondiaux s'imaginent Eren comme un leader "classique" mais extrémiste (le discours de Willy Tieber allait dans ce sens en disant qu'il n'attachait aucune importance à la paix). Donc pour eux, il va réagir comme doit le faire un dirigeant classique : tenter de sauver la base de son pouvoir (son territoire et son peuple). 

  En plus, même nous, les lecteurs, qui avons plus d'informations que les personnages, avons encore du mal à cerner Eren. Même ses propres amis (Mikasa, Armin...) sont sérieusement largués. Alors je ne te dis pas pour des ennemis comme les dirigeants mondiaux qui sont confrontés à lui pour la première fois. 

 

2) Le fonctionnement de son pouvoir : 

Il y a 9 heures, Tablis a dit :

Il pourrait également continuer son Grand Terrassement, tout en faisant faire demi-tour à quelques dizaines de colossaux pour revenir à Paradis et mettre un terme à l'invasion. Quelques dizaines de colossaux en moins parmi des millions, ça ne fera pas beaucoup de différence pour continuer le GT, et ils seront largement suffisant pour mettre en pièce toutes forces d'invasions.😅

  Tu soulèves un point intéressant ! Eren peut-il donner des ordres d'une telle complexité à ses titans ? Là, ses ordres sont simples, du style : "vous me suivez ! Et maintenant, vous détruisez tout !" Mais s'il leur ordonne de faire demi-tour pour protéger l'île, vont-ils comprendre tout seul qui est l'ennemi et qui est l'ami. 

  Le seul que nous avons vu contrôler des titans pour le moment est Sieg. Et il était toujours à proximité pour les diriger. D'ailleurs, ses ordres étaient relativement simples ("chargez", "tuez-le"...), rien de trop compliqué.

  Après, on ne peut pas être sûr. Mais c'est vrai que pour les armées étrangères, c'est une inconnue de taille ! 

 

III) La tactique : politique de la terre brûlée ou prise d'otage :

1) Une petite armée d'invasion : 

Il y a 11 heures, Tablis a dit :

D'ailleurs, même si les troupes d'autres nations sont encore encore entières et intactes, le souci est que sur le plan militaire, Marh avait la plus grande armée du monde (même s'ils commençaient à avoir du retard technologique militairement parlant), et elle a été presque intégralement exterminée par Armin lorsqu'il a débarqué à Revelio avec son titan. En l'état actuelle des choses, le monde n'a vraiment aucune force armée suffisamment puissante pour se lancer dans une opération d'invasion et surtout, de la maintenir.

  J'ai déjà parlé au-dessus de mon idée de "force d'invasion limitée". Ce n'est pas la peine d'y revenir. Par contre, je crois que tu exagères un peu pour l'armée Mahr. Armin a juste détruit la flotte principale. Or au chapitre 106, Yelena explique que la marine Mahr dispose de trois flottes et que l'armée de terre a un million d'hommes environ. Armin n'a pas massacré tout ça... ou alors :

 

  Armin : Eren ! Comment peux-tu massacrer autant d'hommes comme ça ! C'est horrible !

  Eren : Armin, tu as massacré plus d'un million d'hommes à Revelio. 

  Armin : Hein ? ... Moi ? ... Mais non, voyons ... Je ne ferais jamais ça... 

  

  Voilà 😄 !  Bon, trêve de plaisanteries douteuses, revenons au sujet. Et Armin, désolé pour cette mauvaise blague.

 

2) La terre brûlée :

Il y a 11 heures, Tablis a dit :

Réussir une invasion, c'est assez simple, mais il faut aussi pouvoir la maintenir. Qui dit "invasion" dit non seulement se défendre des menaces militaires (armées, défenses, etc.), mais aussi, et surtout les menaces intérieures (la population elle-même). Une invasion ne se combat et ne ce gagne pas de la même manière qu'une guerre sur un champ de bataille. Même sans armée, Paradis peut faire de gros dégâts aux envahisseurs et rendre l'invasion extrêmement difficile et longue à réussir (attentat, sabotage, infiltration, etc.) Une invasion est une guerre d'usure qui peut prendre des semaines, mois, voir des années. Maintenir une invasion demande également un afflux constant de ressource de l'extérieur.

  Avec une petite force d'invasion, risque en effet d'être incapable de se maintenir sur Paradis. Donc à mon avis, ils vont opter pour la brutalité, histoire de compenser leur infériorité numérique. C'est un classique (regarder un peu comment les Mongols ont envahis la Chine) :  

  - Les populations seront massacrées ou prises en otage. Le but est de terrifier les Eldiens (avec le risque d'avoir l'effet inverse !)

  - Les ressources seront pillés pour alimenter les envahisseurs et ce qui ne peut être pris sera brûlé.

  - Les villes et villages (ou ce qu'il en reste) seront brûlés, si il n'y a pas intérêt à les garder. 

  Cela est déjà arrivé dans SNK, c'est simplement l'histoire d'Ymir (chapitre 122). Son peuple a été attaqué violemment et leurs maisons incendiées.

 

  Certes, la résistance de la population va compliquer la situation, mais je pense que l'ennemi ne va pas faire de détails et tous les traiter comme des combattants ennemis. Leur but est de faire une "guerre éclair" et donc ils ne vont pas prendre de gants. Est-ce que cela peut marcher ? Au début, oui avec l'effet de surprise. Après ce sera plus difficile, car les Eldiens auront le temps de se reprendre et de résister (comme tu l'as évoqué). 

 

3) La prise d'otages : 

Il y a 11 heures, Tablis a dit :

Le monde n'a clairement pas/plus les moyens (et surtout, le temps) nécessaires pour organiser, mettre en place, lancer, réussir et maintenir une invasion de l'île. Et si le chantage sur Eren échoue, ils auront non seulement fait tout cela pour rien,

  Je le sais bien, mais la meilleure solution pour les dirigeants mondiaux seraient de forcer Eren à négocier (je rappelle, qu'ils ne connaissent pas vraiment la personnalité d'Eren !). Et pour négocier, il leur faut un moyen de pression. Le seul possible à l'heure actuelle est de menacer son peuple (en partant de l'idée qu'il est un "leader classique") 

  Donc, je pense que cette invasion en plus d'être brutale, va aboutir à la capture de nombreux civils. D'ailleurs c'est de nouveau l'histoire d'Ymir (chapitre 122), avec la capture de nombreux civils. 

 

4) Mais le temps manque :

Il y a 11 heures, Tablis a dit :

Sans oublier que Paradis est quand même immense. Sans infrastructure, il faut plusieurs jours pour la parcourir. Entre le temps qu'il faut pour mettre en place l'invasion, rejoindre l'île et effectuer l'invasion, Eren aura largement le temps de rayer tout sur la carte avant que les armées n'arrivent à la capitale.

  C'est clair que le temps va cruellement faire défaut aux armées étrangères. C'est pour cela que les dirigeants doivent prendre plusieurs mesures : 

  - ordonner à l'armée de résister, pour essayer de gagner un peu de temps.

  - évacuer une partie de la population, pour avoir encore un peuple à diriger. 

  - tenter la contre-attaque, pour pouvoir négocier avec Eren. 

 

  Tout cela est certainement vain, à moins que comme je l'ai suggérai dans mon premier message, l'invasion ait déjà commencé et que des ennemis aient déjà débarqué avant même le début du grand terrassement. 

 

Conclusion : 

  Voilà, @Tablis et @Lung, vous avez 70% de chance d'être dans le vrai, car les problèmes techniques (surtout au niveau du temps) que vous soulevez, sont réels. 

  Néanmoins, je continue à avoir des doutes. D'ailleurs quand je pense aux débats sur le forum, sur le fait que montrer dans une oeuvre de fiction, qu'un génocide sauverait la patrie d'Eren, je me dis que ce double génocide résoudrait le problème : Le génocide mondial n'a pas sauvé Paradis, puisque pendant ce temps une armée mondiale a massacré les Paradisiens. 

  Pour finir : 

Il y a 8 heures, papillonrouge24 a dit :

Les hypothèses de Rouletabille ouvre des perspectives affolantes. je ne sais pas si j'aime ça ou non. Si ce qu'il explique arrive, je trouverais que c'est à la fois cauchemardesque et merveilleux. Cauchemardesque parce que ce serait un embrasement mondial inarrêtable, et merveilleux parce que ce serait incroyablement osé.

  Ce serait incroyablement osé, comme tu dis ! Et ça, c'est carrément la façon de faire d'Isayama ! 

 

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les dégâts sur l'île ont l'air assez minimes pour le coup, seules les extrémités  (près des murs donc) ont été touchées. On le voit bien par exemple dans le 126 que c'est loin d'être chaotique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite theorie et je prends plutot exemple sur le plan de Pain dans Naruto. Celui ci avait pout but de reunir l'ensemble des bijuus pour creer une arme qu'il declencherait tous les 50 ans pour que le monde de souvienne de la douleur.

 

Et si Eren declenche son GT pour detruire l'armee de Mahr, puis reforme les trois murs autour du peuple turc qui se fait envahir et détruire par Mahr au début de cet arc ?

Et Eren avant de mourir donnerait son titan a l'enfant voleur.

 

Le but étant de constituer une sorte de bombe nucléaire qu'on lancerait régulièrement afin que le monde entier prenne conscience que la menace peut venir de n'importe quel peuple opprime.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×