Jump to content


Sign in to follow this  
il credino Mkl

My Hero Academia 337

Recommended Posts

My Hero Academia

chapter 337 title: "A Disposable Life"

 

The chapter begins on the villain' side, with Dabi saying that if the other students find out about the traitor it will be bad for them. All for One says no, and compares it to a five-dollar lighter, asking if anyone gets sad when it stops working. If Aoyama and his parents succeed, that's great. If not, it's on to the next plan. They are nothing more than disposable tools.
Cut to the forest and the parents start to carry Aoyama, wanting to take him away from there. Meanwhile he cries and remembers the past, when he was a baby raised with all the joy and care in the world. Aoyama imagines that his parents must have been sadder than he himself for not having a quirk, so they listened to the rumors. At this time we see a black panel showing two people talking, one of them says "it seems like there's a guy who is able to give quirks to other people".

 

The quirk he received was not compatible with his body, but his parents did their best to provide an equipment that would help him use it. He was excited to start pursuing his dream, but that's when All for One started giving orders. "All Might is going to become a teacher, join U.A.", "let me know when the class will be isolated from the rest of the school", "tell me the location of the training camp", "now that Izuku Midoriya has returned to U.A, make him act on his own again".
Aoyama then says that after reading the letter and discovering that Deku was also quirkless, he fell into despair. He continues crying and tries to shoot a laser at Midoriya, but Hagakure reflects it. She asks how he would feel if everyone had died, and how he felt while in the classroom or in the dorms with everyone else. We can see a bit of her face, and she is crying too.

The parents try to go up and explain their side of the story, but Deku restrains the three of them using blackwhip. He says that Hagakure acted so that he wouldn't hurt anyone else, so he asks him to stop this once and for all. Deku is also crying.
Cut to a classroom, where Aoyama and his parents are tied to chairs in front of All Might, Tsukauchi, Nezu and other teachers. They analyze the situation, estimating when the quirk must have been given to him and assuming that it must not have an explosion mechanism like Nagant's. He says that he would like the students to leave and we see a panel showing all of them shocked, saying that they are not leaving.

Ojiro wonders what would have happened if Hagakure hadn't found out, and Kirishima screams in disbelief, asking Aoyama to say it's all a lie. Bakugou says that he didn't expect to meet another former quirkless guy who received a power from someone else, the world really is small.
Tsukauchi asks them to reveal everything they know about All for One, but the father says they don't know anything. They just received the quirk and were following orders. All for One even showed them corpses so they'd understand what would happen if they failed or lied to him.

Aoyama then starts saying that because the classmates he might had to kill were so nice to him, he ended up acting that way too and got closer to everyone. After reading Deku's letter and finding out the truth about his quirk and his fight against All for One, he despaired at his own misery. And then he despaired again when he realized that the first thing he thought of was himself, not what it meant for Deku. He ends by saying that Yuga Aoyama is a villain with every fiber of his being, that even his soul is rotten.
Deku shouts that if that was really the case, he wouldn't have tried to save Tokoyami and Bakugou at the training camp. He also wouldn't have written that message with the cheeses, which was actually a SOS call that Deku himself didn't realize at the time.

He goes on to say that Aoyama is not crying now because he failed to obey All for One, but rather because he does not want to betray his friends. He says that he met a hero who, even though she had her heart used by All for One, did not give up on helping other heroes to reach their goal. "No one should be called a villain for the rest of their lives over a single crime."
Deku holds out his hand and asks Aoyama to take it. "You can still become a hero!!!". End of chapter.

 

Traduction

 

My hero academia

 Titre du chapitre 337 : « Une vie jetable »

 

 Le chapitre commence du côté des méchants, avec Dabi disant que si les autres étudiants découvrent le traître, ce sera mauvais pour eux. All for One dit non et le compare à un briquet à cinq dollars, demandant si quelqu'un devient triste quand il cesse de fonctionner. Si Aoyama et ses parents réussissent, tant mieux. Sinon, c'est sur le prochain plan. Ce ne sont rien de plus que des outils jetables.
Coupé dans la forêt et les parents commencent à porter Aoyama, voulant l'emmener loin de là. Pendant ce temps, il pleure et se souvient du passé, quand il était un bébé élevé avec toute la joie et les soins du monde. Aoyama imagine que ses parents ont dû être plus tristes que lui-même de ne pas avoir d'alter, alors ils ont écouté les rumeurs. À ce moment, nous voyons un panneau noir montrant deux personnes en train de parler, l'une d'elles dit "il semble qu'il y ait un gars capable de donner des alters à d'autres personnes".


L'alter qu'il a reçue n'était pas compatible avec son corps, mais ses parents ont fait de leur mieux pour fournir un équipement qui l'aiderait à l'utiliser. Il était ravi de commencer à poursuivre son rêve, mais c'est à ce moment-là que All for One a commencé à donner des ordres. "All Might va devenir enseignant, rejoignez UA", "faites-moi savoir quand la classe sera isolée du reste de l'école", "dites-moi l'emplacement du camp d'entraînement", "maintenant qu'Izuku Midoriya est de retour à UA, le faire agir de nouveau par lui-même".
Aoyama dit alors qu'après avoir lu la lettre et découvert que Deku était également sans alter, il est tombé dans le désespoir. Il continue de pleurer et essaie de tirer un laser sur Midoriya, mais Hagakure le reflète.  Elle demande comment il se sentirait si tout le monde était mort, et comment il se sentait en classe ou dans les dortoirs avec tout le monde. On peut voir un peu son visage, et elle pleure aussi.

Les parents essaient de monter et d'expliquer leur version de l'histoire, mais Deku les retient tous les trois à l'aide du black whip. Il dit que Hagakure a agi pour ne blesser personne d'autre, alors il lui demande d'arrêter cela une fois pour toutes. Deku pleure aussi.
Coupure sur une salle de classe, où Aoyama et ses parents sont attachés à des chaises devant All Might, Tsukauchi, Nezu et d'autres enseignants. Ils analysent la situation, estimant quand l'alter doit lui avoir été donnée et supposant qu'elle ne doit pas avoir un mécanisme d'explosion comme celui de Nagant.  Il dit qu'il aimerait que les étudiants partent et nous voyons un panneau les montrant tous choqués, disant qu'ils ne partent pas. Ojiro se demande ce qui se serait passé si Hagakure ne l'avait pas découvert, et Kirishima crie d'incrédulité, demandant à Aoyama de dire que tout est un mensonge. Bakugou dit qu'il ne s'attendait pas à rencontrer un autre ancien gars sans alter qui a reçu un pouvoir de quelqu'un d'autre, le monde est vraiment petit.

Tsukauchi leur demande de révéler tout ce qu'ils savent sur All for One, mais le père dit qu'ils ne savent rien.  Ils venaient de recevoir l'alter et suivaient les ordres. All for One leur a même montré des cadavres afin qu'ils comprennent ce qui se passerait s'ils échouaient ou lui mentaient.

Aoyama commence alors à dire que parce que les camarades de classe qu'il pourrait avoir à tuer étaient si gentils avec lui, il a fini par agir de cette façon aussi et s'est rapproché de tout le monde. Après avoir lu la lettre de Deku et découvert la vérité sur son alter et son combat contre All for One, il désespérait de sa propre misère.  Et puis il désespéra à nouveau quand il réalisa que la première chose à laquelle il pensait était lui-même, pas ce que cela signifiait pour Deku. Il termine en disant que Yuga Aoyama est un méchant avec toutes les fibres de son être, que même son âme est pourrie.
Deku crie que si c'était vraiment le cas, il n'aurait pas essayé de sauver Tokoyami et Bakugou au camp d'entraînement. Il n'aurait pas non plus écrit ce message avec les fromages, qui était en fait un appel SOS que Deku lui-même n'avait pas réalisé à l'époque.

Il poursuit en disant qu'Aoyama ne pleure pas maintenant parce qu'il n'a pas obéi à All for One, mais plutôt parce qu'il ne veut pas trahir ses amis.  Il dit qu'il a rencontré un héros qui, même si son cœur était utilisé par All for One, n'a pas renoncé à aider d'autres héros à atteindre leur objectif.  "Personne ne devrait être traité de méchant pour le reste de sa vie pour un seul crime."
Deku tend la main et demande à Aoyama de la prendre.  "Vous pouvez toujours devenir un héros !!!".  

Fin du chapitre.

 

Révélation

 

IMG_20211209_053645.thumb.jpg.6d1a4315c35e3bd638a4c61ed871bbf6.jpg

 

IMG_20211209_053643.thumb.jpg.4a7d6f80db379ee0447278b11f550edc.jpg

 

IMG_20211209_053649.thumb.jpg.42527eba052efa7fd933cb90a1af73f3.jpg

 

IMG_20211209_053647.jpg.327415d9a40c7084790deb98cbaf2833.jpg

 

IMG_20211209_053655.thumb.jpg.131043817a493a6c1da74fe0a5639ea1.jpg

 

IMG_20211209_053658.thumb.jpg.a14ebff0d0b66fde779622ddf2dddaec.jpg

 

IMG_20211209_053636.thumb.jpg.96baeb08978510d4e7c3d9bbd9786656.jpg

 

IMG_20211209_053702.thumb.jpg.8721e16126142ef109ba990eef4c58f1.jpg

 

IMG_20211209_060245.thumb.jpg.f0cd154dd960e2697bdc59d5ddaa176f.jpg

 

IMG_20211209_060250.thumb.jpg.434efc0d4b8d5148356eaf96714e89ef.jpg

 

IMG_20211209_060336.thumb.jpg.aa516d4b09cf83a7fb578da7917ee3e7.jpg

 

IMG_20211209_060302.thumb.jpg.1e31307e70b5572d87303c60a3dbf09b.jpg

 

IMG_20211209_060239.thumb.jpg.dc8ad5b29e0b7da17938bbcb2e5f4fdb.jpg

 

IMG_20211209_060310.thumb.jpg.8b006d1154545e226176531827f0ebeb.jpg

 

IMG_20211209_060313.thumb.jpg.5fe058b0a2054eea530006a8f0fc887c.jpg

 

IMG_20211209_053710.thumb.jpg.87a0a98cf8fba58bcc90b0b5a2a52f17.jpgIMG_20211209_053705.jpg.68595dc8af0e96b4a4135fb93d8b28bb.jpg

 

 

 

 

Edited by il credino Mkl
  • Like 1
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ben je reviens ce que je disais la dernière fois :

 

Citation

Et bien j'aurais préféré que ça soit Hakagure la traître qu'Aoyama qui était pour le coup le deuxième suspect de la classe A avec elle.

Ca aurait pu permettre de la développer et de développer aussi les thématiques sur les mutations physiques avec des intentions un peu plus nuancées. Là on se retrouve avec le classico "Je me fais menacer par le méchant" qui va certainement se régler par le pouvoir de l'amitié à coup de : "Mais non t'es pas méchant, tu nous as aussi beaucoup aidé quand tu le pouvais ^^" et rebienvenue dans la Classe A on en parle plus. Alors peut-être que Horikoshi a d'autres choses de prévues et qu'Aoyama, sans le savoir, va déclencher un événement qui va mettre tout le monde en danger (Une attaque des vilains ? ), mais je trouve ça pas terrible comme révélation malgré un chapitre bien dessiné comme d'habitude.
A voir donc. 

 

 

C'est exactement ce que je disais (Comme beaucoup d'autres d'ailleurs).
Très déçu de cette intrigue dont j'attendais pas forcément grand chose, comme je l'avais dis, si ça avait juste permis de développer Hakagure ça m'aurait suffit. Je trouve que c'est assez mal géré depuis quelques chapitres, l'espèce de feinte pour nous faire croire que Hakagure est la traitre alors qu'en terme de narration ça n'a aucun sens de faire ça puisqu'on voyait à travers les yeux du narrateur qui se basait lui-même sur les paroles AFO, la révélation sur Aoyama pareil et là je crois que ce chapitre c'est un peu le pompon. Déjà quand ça commence avec AFO qui te dit qu'au final "Osef du traitre si ça marche tant mieux sinon tant pis" je trouve ça quand même assez pauvre en terme d'écriture, c'est censé vouloir dire quoi ça ? Si ce plot est si insignifiant c'était pas la peine de le remettre sur le tapis, c'est nul comme façon d'introduire ce genre de twist. 

 

Je ne vois pas tellement ce que va apporter cette histoire à Aoyama à part de la culpabilité qui le forcera à se sacrifier dans la suite du manga, je vois pas non plus ce que ça rapporte dans l'histoire en général.  Donc bon, encore une fois, meh, chapitre bien dessiné, y a de l'émotion, mais bon je trouve ça sans plus perso. Je fais toujours confiance à Horikoshi pour surprendre, est-ce qu'il fait tout ça pour nous prendre à contre pied ? Certainement, je trouverais ça gros que AFO n'ait pas un coup d'avance  et que Aoyama n'ait pas un autre but qu'il ne connaîtrait pas. Peut-être qu'il cache un autre Alter qui va piéger les héros, peut-être qu'il va mourir pour rajouter un côté dramatique à la situation, on verra bien mais pour l'instant ça me laisse un peu amer toute cette histoire de traitre, même si ça a l'air d'être une intrigue qui va rapidement se terminer donc on devrait bientôt se concentrer sur des choses plus intéressantes.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Shichibukai a dit :

Bon ben je reviens ce que je disais la dernière fois :

 

 

 

C'est exactement ce que je disais (Comme beaucoup d'autres d'ailleurs).
Très déçu de cette intrigue dont j'attendais pas forcément grand chose, comme je l'avais dis, si ça avait juste permis de développer Hakagure ça m'aurait suffit. Je trouve que c'est assez mal géré depuis quelques chapitres, l'espèce de feinte pour nous faire croire que Hakagure est la traitre alors qu'en terme de narration ça n'a aucun sens de faire ça puisqu'on voyait à travers les yeux du narrateur qui se basait lui-même sur les paroles AFO, la révélation sur Aoyama pareil et là je crois que ce chapitre c'est un peu le pompon. Déjà quand ça commence avec AFO qui te dit qu'au final "Osef du traitre si ça marche tant mieux sinon tant pis" je trouve ça quand même assez pauvre en terme d'écriture, c'est censé vouloir dire quoi ça ? Si ce plot est si insignifiant c'était pas la peine de le remettre sur le tapis, c'est nul comme façon d'introduire ce genre de twist. 

 

Je ne vois pas tellement ce que va apporter cette histoire à Aoyama à part de la culpabilité qui le forcera à se sacrifier dans la suite du manga, je vois pas non plus ce que ça rapporte dans l'histoire en général.  Donc bon, encore une fois, meh, chapitre bien dessiné, y a de l'émotion, mais bon je trouve ça sans plus perso. Je fais toujours confiance à Horikoshi pour surprendre, est-ce qu'il fait tout ça pour nous prendre à contre pied ? Certainement, je trouverais ça gros que AFO n'ait pas un coup d'avance  et que Aoyama n'ait pas un autre but qu'il ne connaîtrait pas. Peut-être qu'il cache un autre Alter qui va piéger les héros, peut-être qu'il va mourir pour rajouter un côté dramatique à la situation, on verra bien mais pour l'instant ça me laisse un peu amer toute cette histoire de traitre, même si ça a l'air d'être une intrigue qui va rapidement se terminer donc on devrait bientôt se concentrer sur des choses plus intéressantes.

 

De mon point de vue y'a au moins 3 intérêts à ce plot et au fait que ce soit Yuga particulièrement:

1°) Mettre l'accent sur l'opposition entre les héritages d'All Might et All For One.

==> C'est un ensemble de parallèles entre leurs impacts sur les deux camps, côté All Might, on a vu son impact sur les civils et l'espoir qui perdure avec la fille qui nettoie sa statue, l'impact sur Deku qui est devenu meilleur que lui car il se repose enfin sur les autres et AUSSI sur les vilains car Stains est un produit de l'existence d'All Might et sur le monde avec notamment S&S.

En face AFO a eu un impact sur les civils (le desespoir et la volonté de se passer des héros, sur Shigaraki , sur les héros avec Nagant ancienne agent du gouvernement Japonais, et sur le monde (cf point 2 sur le Japon déjà) on le voit là avec Yuga et ses parents.

 

2°) Aborder la problématique de l'enfant sans alter sur le plan sociétal

==> A ma connaissance, il n'y a que 3 sans alters connus: All Might, Deku et maintenant Yuga, donc on parle d'un échantillon ultra restreint. L'histoire du traitre sert à montrer à que le fait d'être sans alter n'est pas un soucis anodin, c'est un véritable problème de société qui touche beaucoup d'enfants, à aucun moment, ce sujet n'a été abordé sur le plan sociétal, juste au niveau de Deku, de façon particulière. On a donc ici, le premier exemple concernant l'environnement du protagoniste ce qui crédibilise ce problème de pression sociale, pouvant pousser certains parents à la facilité. Personnellement je trouve que pour ça, ce chapitre (et le précédent) sont des masterclasses absolues. J'ajoute l'accent évident sur le fait que Deku est un grand chanceux, très très grand chanceux, car les bruits de couloirs ne parlaient pas du OFA transmissible. Le "héros" du peuple oublié pour ces personnes sans solution c'était AFO et le destin de la majorité absolue des sans alters voulant devenir héros est ici représentée par Yuga.

 

3°) Yuga est un très bon fit

==> Y'a plein de videos sur tout le foreshadowing fait, je vais pas m'étaler là dessus, mais Horikoshi a fait attention à bien limiter au MAXIMUM, l'impact héroïque de Yuga, alors que même Mineta est un héros avéré.

En se basant sur ce que l'histoire nous dit, il avait d'une victime de AFO, tout.

 

Voilà!

 

Edited by Kremslings
  • Thanks 2
  • Thumb 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, ce chapitre remet en avant la problématique de l'enfant né sans alter qui, je trouve, a été ignoré depuis trop longtemps (depuis que Midoriya a obtenu ses pouvoirs en fait). 

 

Comment un enfant sans alter fait pour rêver dans ce monde ? Comment fait-il pour accomplir son rêve quand ce rêve est de devenir un héros ? 

 

Le fait que Yuga soit le traître est important car Midoriya va devoir reconsidérer sa façon de faire. Deku sait ce que c'est de devoir cultiver un rêve quand on a pas de pouvoir, d'être reclus de la société. Il connait cette douleur. 

Cependant, lui peut vivre son rêve car il a eu la chance de croiser All Might par hasard. Yuga lui n'a pas eu cette chance. 

 

Aoyama est ce que Midoriya aurait pu devenir s'il n'avait pas croiser All Might mais All for One.

 

Sauf que pour régler ce problème, il ne suffit pas juste de battre des Vilains. Tu peux arrêter All for One, le harcèlement contre les sans-alter et leur marginalisation ne s'arrêtera pas pour autant. 

 

Yuga va être, je pense, l'élément qui apportera à Deku la remise en question nécessaire afin de mieux comprendre le problème et trouver la solution qui permettra de changer le monde. Chose que même All Might n'aura pas réussi à faire. 

 

En cela, Deku parviendra à surpasser son mentor et ce sera notamment parce qu'il aura su se voir en travers des gens comme Yuga qui sont comme lui, mais que le hasard leur a réservé un autre destin.

 

  • Thumb 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi qui espérais encore un sursaut qui aurait permis de gommer les errements des derniers chapitre, nous voici avec la continuité la plus basique et pathétique possible.

 

Et vas-y que ça continue de pleurnicher, de s'apitoyer, de s'autoflageller : "ouin ouin je suis méchant je mérite pas d'être avec vous" alors que le bougre a absolument rien fait de mal et n'a fait qu'agir pour éviter qu'il se fasse tuer lui et sa famille, le fait qu'on le voit tirer un rayon pour essayer grossièrement de rendre ce côté "méchant" crédible est d'un ridicule. Aucun intérêt dans la réaction de Deku qui logiquement comme on le voit plus tard le pardonne gentiment, je comprends même pas comment Horikoshi peut chercher à faire passer un truc pareil comme dramatique alors qu'il n'y a aucun dilemme aucune problématique aucun conflit, tout est sur exagéré pour faire du tire larme artificiel.

 

Alors oui ça remet en avant la question de l'inégalité de la société héroïque dont AFO n'est finalement qu'une conséquence en profitant des victimes de ces inégalités, reprenant le "les hommes ne naissent pas tous égaux" de Deku dans les premiers chap, et le parallèle entre Deku et Aoyama dont j'avais déjà parlé la semaine dernière. Mais ça reste rien de bien transcendant sachant que c'était déjà étudié à travers les origines de Deku et on savait déjà que AFO fonctionnait ainsi, c'est plus un complément qui rappelle à Deku d'où il vient qu'un réel approfondissement comme pouvait l'être l'histoire de Nagant par exemple, qui mettait concrètement devant les yeux de Deku un défaut de la société héroïque qu'il allait lui aussi devoir régler. Surtout que là Deku se contente d'un simple et naïf "tu peux être un héros", le thème est mis en avant pour être mis en avant rien de plus, là où avec Nagant on avait un Deku qui devait chercher des mots forts et un discours de fond pour convaincre une obstinée. D'ailleurs maintenant que cette problématique des inégalités des alters a été remise en avant je suis quasiment certain que Mha se terminera avec une disparition totale des alters, sûrement grâce à la singularité alterique dont avait parlé le docteur.

 

Parlons-en de AFO ridiculisé dans ce chapitre. Sur les derniers chap il nous parlait avec assurance et vantardise de ses fameux "amis", nous présentant ce traître comme une botte secrète qui allait être un atout majeur. Tout ça pour que ce ce soit en faite ce gros pleurnichard qui semble t-il maintenant n'a jamais été qu'un "briquet jetable", on est sur du très très haut niveau de pétard mouillé. Surtout qu'en choisissant un faiblard pareil il prenait le risque qu'il soit découvert et qu'il lui transmette de fausses informations en retour, ce qui va peut être arriver par la suite... Et je crois plus au second traître c'est bon arrêtons les faux espoirs, la manière dont il parle avec Dabi rend cette idée improbable.

 

Bref Mha s'enfonce de plus en plus depuis la fin de libération, j'ai fait l'aveugle quand on a eu les 2 premiers chap sur S&S qui offraient de belles perspectives futures mais c'était l'arbre qui cachait la forêt. Où est le Mha où Hori nous montrait des personnages qui se transcendaient et évoluaient ensemble, dans les moments de tensions comme dans la vie lycéenne, où toute la classe et d'autres encore étaient mis en avant de manière subtile et intelligente. Là sur les 35 derniers chaps aucun arc narratif un tant soit peu construit avec des situations où on développe tous nos persos, seulement du spectacle ponctuel et de la sur-enchère éphémère à coup de mini-arcs bâclés et de faux drames larmoyants balancés avec de gros sabots. La classe se limite maintenant à des interactions bateaux entre deux péripéties, le top 10 des héros, les 3 terminales, Eri, Gran Torino, les professeurs, la ligue des vilains, l'ambiance apocalyptique, tout a disparu ou se limite à de fugaces apparitions rarement utiles alors que pendant ce temps le combat final avance à grands pas... Toutes les pistes intéressantes ont été expédiées : intro d'une ambiance post-apo avec Dark Deku ? Expédiée en 10 chaps, élargissement de l'univers avec de nouveaux enjeux internationaux ? expédié en 3 chap. Traître à Yuei pour qu'on ait des enquêtes/conflits internes ? Expédiée en 3 chap... Quand je pense qu'on aurait pu avoir un arc où les deux classes de Yuei évoluent ensembles et par groupe dans le milieu apocalyptique à coup d'enquêtes pour chercher des informations, de combats, de sauvetages, de trahisons, de pièges, avec les personnages qui se développent, de bels entraides et interactions fortes... Camp d'été/Kamino, Overhaul, MVA, Libération, par pitié qu'on me rende le Horikoshi qui me faisait rêver et pas celui à court d'idée qui comble à coup d'artifices pour nous balancer le plus rapidement possible son arc final.

 

 

Edited by Tao paï paï
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Thumb 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, HajukinKarasu95 a dit :
  Masquer le contenu

IMG_20211209_053636.jpg

 Question : C'est Tooru ? Ou bien autre chose ?

Je crois bien que c'est Horikoshi qui nous gratifie du visage de Tooru(si on se réfère au résumé), après nous avoir fait cadeaux de ses formes avantageuses, il est bien décidé à la mettre en valeur.

 

Concernant le chapitre, je suis bien plus intéressé par les Villains et leurs manigances que par les héros et leur côté cucul la praline.

 

@Tao paï paï

Même si c'était pour sa famille, il a quand même mis la vie de ses camarades en péril, tu ne peux pas dire qu'il n'a rien fait de mal.

Et pour le reste ça n'engage que toi.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Talib Kweli a dit :

Même si c'était pour sa famille, il a quand même mis la vie de ses camarades en péril, tu ne peux pas dire qu'il n'a rien fait de mal.

Évidemment que je suis au courant mais si j'ai pas fais l'effort de le citer c'est parce que c'est négligeable puisque même si il les a mis en danger c'était par peur sous la contrainte et en plus il a énormément de regret par rapport à ça vu son comportement il inspire bien plus la pitié que la colère. Surtout que dans le contexte de Mha qui est un manga fortement axé sur le pardon et la bonté (Deku qui veut sauver Shigaraki en est l'exemple le plus flagrant) ça a encore moins de valeur, rendant ces pleurnicheries affreusement forcées en plus d'être très gnan gnan.

 

Et évidemment que je ne parle pas au nom de l'humanité toute entière et que ça n'engage que moi, je comprends pas l'intérêt d'une telle remarque...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Talib Kweli a dit :

Je crois bien que c'est Horikoshi qui nous gratifie du visage de Tooru(si on se réfère au résumé), après nous avoir fait cadeaux de ses formes avantageuses, il est bien décidé à la mettre en valeur.

 

Si c'est le cas, Tooru est très mignonne (bon on ne voit d'un demi-visage et en plus pas sous la meilleur émotion), je sens que le nombre de fanart va exploser dans pas longtemps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre, pour l'instant, il n y a que Midoriya qui semble pardonner à Yuga. On ignore totalement ce qu'en pense le reste, dont les autres héros ainsi que le personnel de l'école. Ca m'étonnerait que le problème soit réglé comme ça sans discussion. 

 

Et il n y a rien d'étrange à ce que Midoriya soit le premier à pardonner puisqu'il est le premier à connaitre sa douleur. Attendons de voir le prochain chapitre pour juger du reste 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Tao paï paï

Tu utilises un vocabulaire assez violent, je voulais appuyer sur le fait que je ne me reconnais dans ton message.

 

Il a fait plus que les mettre en danger, il les a offert sur un plateau à des tueurs en séries.

Après on est dans un Shonen, mais ça n'empêche qu'il a mal agis et qu'il aurait pu demander de l'aide au héros qu'il a trahis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Barbe-Blonde a dit :

En effet, ce chapitre remet en avant la problématique de l'enfant né sans alter qui, je trouve, a été ignoré depuis trop longtemps (depuis que Midoriya a obtenu ses pouvoirs en fait). 

 

Comment un enfant sans alter fait pour rêver dans ce monde ? Comment fait-il pour accomplir son rêve quand ce rêve est de devenir un héros ? 

 

Le fait que Yuga soit le traître est important car Midoriya va devoir reconsidérer sa façon de faire. Deku sait ce que c'est de devoir cultiver un rêve quand on a pas de pouvoir, d'être reclus de la société. Il connait cette douleur. 

Cependant, lui peut vivre son rêve car il a eu la chance de croiser All Might par hasard. Yuga lui n'a pas eu cette chance. 

 

Aoyama est ce que Midoriya aurait pu devenir s'il n'avait pas croiser All Might mais All for One.

 

Sauf que pour régler ce problème, il ne suffit pas juste de battre des Vilains. Tu peux arrêter All for One, le harcèlement contre les sans-alter et leur marginalisation ne s'arrêtera pas pour autant. 

 

Yuga va être, je pense, l'élément qui apportera à Deku la remise en question nécessaire afin de mieux comprendre le problème et trouver la solution qui permettra de changer le monde. Chose que même All Might n'aura pas réussi à faire. 

 

En cela, Deku parviendra à surpasser son mentor et ce sera notamment parce qu'il aura su se voir en travers des gens comme Yuga qui sont comme lui, mais que le hasard leur a réservé un autre destin.

 

 

Oui sauf que non.

Yuga n'est pas ce que Midoriya aurait pu devenir s'il avait rencontré All for One, ce rôle là c'est clairement Shigaraki qui l'a dans le manga, Yuga lui n'est qu'un pion. Cette réflexion sur la société et les méthodes de Deku, il les travail déjà depuis la fin de la guerre comme on a pu le voir avec ses prédécesseurs. 
D'autant plus que la thématique des sans alters ont l'a tout de même bien travaillé avec Deku et ça jusqu'à maintenant, il n'y a pas vraiment besoin d'un autre personnage puisque la thématique d'un sans alter est travaillé tout au long de l'histoire par les efforts de Izuku. On peut rajouter aussi le fait qu'on nous a largement expliqué que plus ça avance et plus les gens comme Deku se font rare, au point ou l'auteur nous dit clairement qu'il sera sans doute le dernier possesseur du One for all.

 

La réflexion sur la société et le statut de héros ainsi que des alters, elle s'est faite aussi quand Deku est parti en mode vigilante, je vois pas vraiment ce que Yuga change à des éléments qui sont déjà bien bossés et qui sont encore bien développé.

 

Shigaraki est le produit de la société.
Toga est le produit de la société.

Stain est le produit de la société.
Dabi est le produit de la société.

 

 

Yuga lui s'est juste fait manipuler et même dans la manipulation au final ça a changé quoi pour les héros ? De souvenir y a pas eut de victimes directes à cause de lui et même si c'était le cas, ce n'était qu'une victime qui obéissait à ses parents. C'est pour ça que j'aurais préféré que ça soit Hakagure qui soit derrière tout ça parce que ça aurait pu développer justement quelque chose qu'on a rarement vu dans MHA : un personnage qui verrait en son alter une malédiction, quelqu'un qui, contrairement à Deku, voudrait être sans alter et là y a des thématiques intéressantes à développer, là y a un impact, là y a un truc intéressant à aller chercher. 

 

Yuga au final oui ça va être une motivation supplémentaire pour Deku, mais des victimes de AFO y en a eut combien ? Ca sera une victime comme Nagant et comme d'autres personnages, mais le personnage qu'on retiendra principalement dans ces cas-là, ça restera Shigaraki qui est le parallèle direct à Deku. 

 

Au final je vois pas ce que ça va vraiment apporter à l'histoire en plus, oui peut-être que Aoyama va se sacrifier pour se faire pardonner, oui peut-être que ça va rajouter une victime en plus à AFO, mais en attendant la suite, je suis assez dubitatif sur la résolution de cette intrigue.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste noter un point qui me traverse l'esprit. Comme le dit Afo, ils mourront s'il venait à lui fournir une fausse information. Je pense que ça sera un moyen pour les héros de se servir de Yuga comme informateur histoire de ne pas être surpris par Afo. Afo envoie ses sbires certes mais cela n'empêche qu'ils peuvent peaufiner plusieurs stratégies. 

 

Je ne vais pas trop m'attarder sur ce qui se passe autour de Yuga et sa famille car à mon avis, l'auteur sait ce qu'il fait. Point à noter, il ne s'est jamais bien entraîner à maîtriser son alter. 

  • Pouce en Bas 1
  • Hum 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Shichibukai a dit :

 

Oui sauf que non.

Yuga n'est pas ce que Midoriya aurait pu devenir s'il avait rencontré All for One, ce rôle là c'est clairement Shigaraki qui l'a dans le manga, Yuga lui n'est qu'un pion. Cette réflexion sur la société et les méthodes de Deku, il les travail déjà depuis la fin de la guerre comme on a pu le voir avec ses prédécesseurs. 
D'autant plus que la thématique des sans alters ont l'a tout de même bien travaillé avec Deku et ça jusqu'à maintenant, il n'y a pas vraiment besoin d'un autre personnage puisque la thématique d'un sans alter est travaillé tout au long de l'histoire par les efforts de Izuku. On peut rajouter aussi le fait qu'on nous a largement expliqué que plus ça avance et plus les gens comme Deku se font rare, au point ou l'auteur nous dit clairement qu'il sera sans doute le dernier possesseur du One for all.

 

La réflexion sur la société et le statut de héros ainsi que des alters, elle s'est faite aussi quand Deku est parti en mode vigilante, je vois pas vraiment ce que Yuga change à des éléments qui sont déjà bien bossés et qui sont encore bien développé.

 

Shigaraki est le produit de la société.
Toga est le produit de la société.

Stain est le produit de la société.
Dabi est le produit de la société.

 

 

Yuga lui s'est juste fait manipuler et même dans la manipulation au final ça a changé quoi pour les héros ? De souvenir y a pas eut de victimes directes à cause de lui et même si c'était le cas, ce n'était qu'une victime qui obéissait à ses parents. C'est pour ça que j'aurais préféré que ça soit Hakagure qui soit derrière tout ça parce que ça aurait pu développer justement quelque chose qu'on a rarement vu dans MHA : un personnage qui verrait en son alter une malédiction, quelqu'un qui, contrairement à Deku, voudrait être sans alter et là y a des thématiques intéressantes à développer, là y a un impact, là y a un truc intéressant à aller chercher. 

 

Yuga au final oui ça va être une motivation supplémentaire pour Deku, mais des victimes de AFO y en a eut combien ? Ca sera une victime comme Nagant et comme d'autres personnages, mais le personnage qu'on retiendra principalement dans ces cas-là, ça restera Shigaraki qui est le parallèle direct à Deku. 

 

Au final je vois pas ce que ça va vraiment apporter à l'histoire en plus, oui peut-être que Aoyama va se sacrifier pour se faire pardonner, oui peut-être que ça va rajouter une victime en plus à AFO, mais en attendant la suite, je suis assez dubitatif sur la résolution de cette intrigue.

Heu non, je ne vois pas vraiment en quoi Shigaraki représente ce qu'aurait pu devenir Midoriya si ce dernier avait croisé le chemin d'All for One, puisque les problèmes de Shigaraki étaient complètement différents de lui. Je ne vois pas en quoi le parallèle est "clairement" montré.

 

Le premier avait une famille passive de la maltraitance que son père lui causait, puis il fut tout à coup doté d'un pouvoir surpuissant qu'il ne maîtrisait pas, amenant à la mort de toute sa famille.

Le second n'avait juste pas de pouvoir et se faisait harcelé à l'école pour cette raison.

 

Je ne doute pas que l'on puisse trouver des éléments comparables entre ces deux passifs, mais force est de constater qu'Aoyama remplit bien plus la case "parallèle à Deku" que ne le fait Shigaraki.

 

Le coup du jeune qui souffre de sa condition de sans alter, car il a pour rêve de devenir un héros et qui trouve le moyen de l'accomplir seulement parce que quelqu'un lui a offert un pouvoir. C'est l'histoire de Deku et d'Aoyama. Pas celle de Shigaraki.

 

De plus, admettons que Midoriya avait croisé la route d'All for One à la place de celle d'All Might. Je doute très sincèrement qu'il aurait eu la même place que Shigaraki. A mon avis il aurait été relégué au rang de vulgaire pion tout comme Yuga actuellement.

 

Je sais aussi que Deku a déjà commencé un travail de réflexion sur les problèmes de la société dans laquelle il vit, sauf que la différence entre les Vilains que tu as cité et Aoyama, c'est que ce dernier à pratiquement le même passif que lui. D'où l'intérêt de la prise de conscience. Pour la première fois, il fait face à un "vilain" qui a le même vécu que lui. En cela, il est le mieux placé pour apporter la solution à ce problème. En d'autre terme, Yuga serait un peu le commencement pour Midoriya et sa clique de trouver des vrais solutions pour l'ensemble des problèmes de leur société. C'est comme ça que je vois les choses.

  • Like 2
  • Thumb 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Barbe-Blonde a dit :

Heu non, je ne vois pas vraiment en quoi Shigaraki représente ce qu'aurait pu devenir Midoriya si ce dernier avait croisé le chemin d'All for One, puisque les problèmes de Shigaraki étaient complètement différents de lui. Je ne vois pas en quoi le parallèle est "clairement" montré.

 

Le premier avait une famille passive de la maltraitance que son père lui causait, puis il fut tout à coup doté d'un pouvoir surpuissant qu'il ne maîtrisait pas, amenant à la mort de toute sa famille.

Le second n'avait juste pas de pouvoir et se faisait harcelé à l'école pour cette raison.

 

Je ne doute pas que l'on puisse trouver des éléments comparables entre ces deux passifs, mais force est de constater qu'Aoyama remplit bien plus la case "parallèle à Deku" que ne le fait Shigaraki.

 

Le coup du jeune qui souffre de sa condition de sans alter, car il a pour rêve de devenir un héros et qui trouve le moyen de l'accomplir seulement parce que quelqu'un lui a offert un pouvoir. C'est l'histoire de Deku et d'Aoyama. Pas celle de Shigaraki.

 

De plus, admettons que Midoriya avait croisé la route d'All for One à la place de celle d'All Might. Je doute très sincèrement qu'il aurait eu la même place que Shigaraki. A mon avis il aurait été relégué au rang de vulgaire pion tout comme Yuga actuellement.

 

Je sais aussi que Deku a déjà commencé un travail de réflexion sur les problèmes de la société dans laquelle il vit, sauf que la différence entre les Vilains que tu as cité et Aoyama, c'est que ce dernier à pratiquement le même passif que lui. D'où l'intérêt de la prise de conscience. Pour la première fois, il fait face à un "vilain" qui a le même vécu que lui. En cela, il est le mieux placé pour apporter la solution à ce problème. En d'autre terme, Yuga serait un peu le commencement pour Midoriya et sa clique de trouver des vrais solutions pour l'ensemble des problèmes de leur société. C'est comme ça que je vois les choses.

 

L'un veut devenir le plus grand héros que l'histoire ait connu, l'autre la menace ultime.
L'un a All for One l'autre One for all.

Tous ont un mentor l'un donnant de bonne foi son pouvoir à la nouvelle génération, l'autre voulant absorber son élève.

Quand je dis que c'est Deku tombé dans les mains de AFO c'est pas concrètement, c'est du point de vue symbolique, c'est clairement montré à travers le manga et encore plus pendant la guerre, que Shigaraki et Deku sont deux faces d'une même pièce. Deku est l'enfant bercé par les exploits d'Almight au point d'en devenir son élève, Shigaraki lui est l'enfant tout aussi niais que Deku qui est tombé dans les mains de AFO et a été totalement instrumentalisé pour en faire un hôte. C'est implicité que sans l'un l'autre n'a pas tellement de raison d'exister, en tout cas à travers leurs alters, c'est très Shonen le côté "Pouvoirs/héros/volontés qui passent de génération en génération jusqu'à la mort du grand méchant". 

 

Shigaraki est la némesis de Deku, pas Aoyama qui n'a que son passif de sans alter de commun. Mais au final, AFO a fait des victimes depuis le début du manga, les nomus sont un parfait exemple, ce sont tous des expérimentations de AFO qui sont de base des gens qui ont été pour la plupart trompé.  Aoyama n'est qu'une victime en plus, comme Nagant a aussi été trompé par AFO etc... 

 

Quant au problème de société dans MHA tu te trompes, les sans-alters ne sont pas un problème ou plus justement, ils ne seront plus un problème bien longtemps. C'est de plus en plus rare, même de la génération de Deku, d'être un sans-alter au point ou il n'en n'existera plus dans pas si longtemps que ça. Le problème de la société bâti entre autre par Almight c'est surtout par rapport à la dépendance des citoyens aux héros et à la dépendance des héros par rapport à un leader au dessus de tout qui ferait la pluie et le beau temps. C'est pour ça que lorsque Deku revient il dit que ce n'est plus l'histoire qui racontera comment il est devenu le plus grand des héros, mais comme toute la classe A l'est devenu. Almight lui avait sans le vouloir engendré un système malsain ou les héros se reposaient sur leur laurier, d'où la situation actuelle. 

 

Et ce commencement, il a eut lieu avec la guerre en grande partie à cause de Shigaraki, que Deku va devoir arrêté d'une meilleure façon que ne l'avait fait ses prédécesseurs avec AFO, ce qui renforce encore plus le lien entre les deux personnages. C'est pour ça que le rôle de Aoyama en tant que traître n'a pour l'instant qu'un maigre intérêt et surf sur des thématiques qui m'ont l'air assez bouchées en terme de développement. Ca aurait été intéressant si à la limite il était conscient de cette traîtrise et l'acceptait pleinement. Là c'est difficile de ne pas l'excuser et ce n'est pas tellement crève-cœur principalement parce qu'il n'a pas fait tant de victimes que ça, mais aussi parce qu'au final bah ça reste un bon gars quoi. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Shichibukai a dit :

 

Oui sauf que non.

Yuga n'est pas ce que Midoriya aurait pu devenir s'il avait rencontré All for One, ce rôle là c'est clairement Shigaraki qui l'a dans le manga, Yuga lui n'est qu'un pion. Cette réflexion sur la société et les méthodes de Deku, il les travail déjà depuis la fin de la guerre comme on a pu le voir avec ses prédécesseurs. 
D'autant plus que la thématique des sans alters ont l'a tout de même bien travaillé avec Deku et ça jusqu'à maintenant, il n'y a pas vraiment besoin d'un autre personnage puisque la thématique d'un sans alter est travaillé tout au long de l'histoire par les efforts de Izuku. On peut rajouter aussi le fait qu'on nous a largement expliqué que plus ça avance et plus les gens comme Deku se font rare, au point ou l'auteur nous dit clairement qu'il sera sans doute le dernier possesseur du One for all.

 

Tu vas me dire que je m'acharne lol mais pas du tout, je trouve juste que ta reflexion est intéressante pour le débat.

 

Du coup je ne suis pas du tout d'accord avec ton analyse sur plusieurs points:

 

1) La comparaison Izuku/Yuga - Izuku/Tenko

 

Ce que nous dit le manga: 80% de la population mondiale possède un alter, ce n'est pas un handicap dans l'absolu de ne pas en avoir eu un mais dans leur société c'est un handicap relatif au point ou des parents vont voir des médecins (voire des salopards comme notre BON VIEUX MEDECIN) ou se renseignent sur des solutions "alternatives" pour que leur enfant en ait un.

Dans ce contexte là présentons nos persos par rapport à ce propos:

- Izuku est un enfant sans alter qui en a souffert et qui souhaite devenir un héros, il a une mère aimante prête à tout pour l'aider.

- Yuga est un enfant sans alter qui en a souffert et qui souhaite être comme les autres (pour l'instant petit on ne précise pas qu'il veuille devenir un héros)

- Tenko est un enfant avec un alter qui a souffert à cause de son père qui lui même avait souffert à cause des héros, son alter est fait pour détruire, il est capable de comprendre ceux qui souffrent de leurs alters (comme Spinner). Il aurait aimé être un héros mais c'est un tabou.

 

Donc on a entre ces 3 persos 2 grands problèmes sociaux : A) Le rapport au héros incarné par Izuku et Tenko, tout deux voulant devenir un héros, pour l'un c'est rêve qui lui donnera tout, pour l'autre un tabou qui lui a tout pris. B) Etre sans alter dans le monde de MHA incarné par Izuku et Yuga, les deux subissent leurs handicaps, leurs familles se sentent responsables de leurs faiblesses.

 

Du coup du point de vue l'héroisme, Izuku et Tenko ne sont pas du tout interchangeable, ils montrent justement toute la complexité du rêve de devenir héros, il ne suffit pas d'avoir un alter car ton alter peut aussi être une malediction c'est ça Tenko, Tenko est un autre genre de victime de l'héroisme. Il est aussi exceptionnel car il touché de par son sang par OFA et AFO, du coup la comparaison avec Deku existe evidemment mais si Tenko avait rencontré All Might après avoir zigouiller sa famille, il n'aurait pas été exactement comme Deku.

A l'inverse Yuga et Izuku (théoriquement) sont interchangeable non pas pour l'héroisme mais pour la rencontre d'un sans alter avec AFO: si la mère de Deku avait rencontré AFO, il aurait reçu un alter, aurait été forcé d'obéir pour protéger sa vie comme Yuga. On peut même argumenter que N'IMPORTE quel enfant/parent dans cette situation aurait fait la même chose ou en tout cas soutenir la très haute probabilité.

 

2) L'intérêt pour le scénario d'aborder à nouveau la question "sans alter"

 

Deku est le protagoniste de l'histoire, l'idée que le protagoniste soit exceptionnel suffit à légitimer sa différence mais son destin ne restranscrit ABSOLUMENT PAS la réalité de tous les jeunes sans alters; non le "average joe" s'appelle Yuga.

Yuga est le jeune tout le monde, pas spécialement incroyable, pas spécialement fort ou ambitieux, il ne brille d'ailleurs pas spécialement dans le manga. C'est ce perso finalement assez banal qui permet de représenter au mieux ce qu'est la norme dans la société et je me répète, seulement TROIS sans alters ont été présentés, deux étant absolument exceptionnel (et même encore plus grâce à leur handicap puisqu'ils peuvent maximiser OFA), j'ai nommé Izuku et Toshinori. Le troisième sans alter présenté du manga s'appelle Yuga et il est... banal.

 

Et oui UN seul personnage banal sans alter a été abordé profondément pour l'instant et c'est lui, et Yuga nous permet ainsi de comprendre les règles de l'environnement de MHA au delà du caractère exceptionnel de la situation d'Izuku.

Edited by Kremslings

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Shichibukai a dit :

 

L'un veut devenir le plus grand héros que l'histoire ait connu, l'autre la menace ultime.
L'un a All for One l'autre One for all.

Tous ont un mentor l'un donnant de bonne foi son pouvoir à la nouvelle génération, l'autre voulant absorber son élève.

Quand je dis que c'est Deku tombé dans les mains de AFO c'est pas concrètement, c'est du point de vue symbolique, c'est clairement montré à travers le manga et encore plus pendant la guerre, que Shigaraki et Deku sont deux faces d'une même pièce. Deku est l'enfant bercé par les exploits d'Almight au point d'en devenir son élève, Shigaraki lui est l'enfant tout aussi niais que Deku qui est tombé dans les mains de AFO et a été totalement instrumentalisé pour en faire un hôte. C'est implicité que sans l'un l'autre n'a pas tellement de raison d'exister, en tout cas à travers leurs alters, c'est très Shonen le côté "Pouvoirs/héros/volontés qui passent de génération en génération jusqu'à la mort du grand méchant". 

 

Shigaraki est la némesis de Deku, pas Aoyama qui n'a que son passif de sans alter de commun. Mais au final, AFO a fait des victimes depuis le début du manga, les nomus sont un parfait exemple, ce sont tous des expérimentations de AFO qui sont de base des gens qui ont été pour la plupart trompé.  Aoyama n'est qu'une victime en plus, comme Nagant a aussi été trompé par AFO etc... 

 

Quant au problème de société dans MHA tu te trompes, les sans-alters ne sont pas un problème ou plus justement, ils ne seront plus un problème bien longtemps. C'est de plus en plus rare, même de la génération de Deku, d'être un sans-alter au point ou il n'en n'existera plus dans pas si longtemps que ça. Le problème de la société bâti entre autre par Almight c'est surtout par rapport à la dépendance des citoyens aux héros et à la dépendance des héros par rapport à un leader au dessus de tout qui ferait la pluie et le beau temps. C'est pour ça que lorsque Deku revient il dit que ce n'est plus l'histoire qui racontera comment il est devenu le plus grand des héros, mais comme toute la classe A l'est devenu. Almight lui avait sans le vouloir engendré un système malsain ou les héros se reposaient sur leur laurier, d'où la situation actuelle. 

 

Et ce commencement, il a eut lieu avec la guerre en grande partie à cause de Shigaraki, que Deku va devoir arrêté d'une meilleure façon que ne l'avait fait ses prédécesseurs avec AFO, ce qui renforce encore plus le lien entre les deux personnages. C'est pour ça que le rôle de Aoyama en tant que traître n'a pour l'instant qu'un maigre intérêt et surf sur des thématiques qui m'ont l'air assez bouchées en terme de développement. Ca aurait été intéressant si à la limite il était conscient de cette traîtrise et l'acceptait pleinement. Là c'est difficile de ne pas l'excuser et ce n'est pas tellement crève-cœur principalement parce qu'il n'a pas fait tant de victimes que ça, mais aussi parce qu'au final bah ça reste un bon gars quoi. 

Mais ce que tu dis là montre surtout en quoi Deku et Shigaraki sont destinés à devenir des némésis l'un contre l'autre. Ca ne montre en aucun cas un avenir hypothétique qui aurait pu arriver à Midoriya.

 

Je vais prendre un exemple dans un manga connu. Dans Naruto, Naruto et Sasuke ont souvent été traité comme des némésis et ce jusqu'à leur combat final dans le manga. Mais à aucun moment Sasuke représente ce que Naruto aurait pu devenir si les choses se sont passées différemment. Ca c'est le rôle de Gaara.

 

Ben c'est pareil ici. Shigaraki est le némésis de Midoriya, y a aucun doute là dessus. Mais ce n'est clairement pas lui qui représente ce que Midoriya aurait pu devenir.

 

Et non, je ne me trompe pas en ce qui concerne les sans-alter car même s'il y en aura plus à l'avenir, on ne parle justement que d'avenir. Hors, dans le présent ils sont toujours là, menacé, harcelé, marginalisé... Je suis même prêt à parier que c'est parce que la société des héros se disent façon Jean Claude Van Damme "Les sans alter dans 20 ans y en aura plus" que des gens comme Yuga et sa famille existe. Parce que leur problème est ignoré sous prétexte que ça se réparera tout seul. Sauf que ça ne marche pas comme ça en fait car les gens dans le présent continuent de souffrir malgré tout. Ca ne règle pas le moindre problème, ça le reporte juste en espérant que les choses se feront d'elle-même. Ce que je trouve extrêmement irresponsable.

 

J'ai envie de rajouter que si on n'en veut pas trop à Yuga et le fait qu'il reste un bon gars, ben c'est justement parce que comme je l'ai dit : il est comme Deku. Un type qui aspire à une vie héroïque mais qui n'a pas eu la chance de naître avec les bonnes conditions. A partir du moment où tu pars du principe qu'il représente exactement ce qu'il est censé représenter, ça fait du sens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien évidemment que Aoyama se rapproche plus de Deku que Shigaraki dans les faits, sauf que le parallélisme s'arrête là.

Le parallèle entre Gaara et Naruto était fort parce qu'il était travaillé et que Gaara était plus qu'une simple victime qui n'avait pas le choix, c'était clairement une version de Naruto qui n'aurait pas trouvé son Iruka, c'était d'autant plus fort à travers le caractère d'un Gaara et surtout après son évolution au cours du manga (Même si bon, à partir de Shippuden le personnage disparaît malheureusement après son arc de sauvetage). Et c'est exactement ça qui manque avec cette intrigue du traître, oui c'est une victime d'AFO, oui bien sûr que Deku va voir en lui ce qu'il aurait pu devenir sans Allmight (D'ailleurs y a une "théorie" très intéressante, même si elle se base sur rien, comme quoi la mère aurait refusé ce que les parents de Aoyama ont accepté, d'où le fait qu'elle soit si émotive avec son fils, ou un délire dans le genre en tout cas je l'avais vu passé sur Twitter), c'est certainement pour ça que Deku va l'excuser etc... 

 

C'est là où je trouve que la résolution de cette intrigue est plate, le coup du Deku qui aurait déraillé aurait été intéressant si Aoyama assumait pleinement son rôle et avait joué un double jeu. Sauf que là, vu qu'il a été menacé, qu'il n'a jamais été si efficace que ça dans les plans de AFO, bah du coup je vois strictement pas la différence entre lui et un Nomu, d'ailleurs AFO le dit (Et ça m'a bien énervé), au final Aoyama n'a pas d'importance s'il fait son job ok, sinon bah tant pis. C'est là ou on passe d'un potentiel Gaara (Même si pour moi c'est clairement Shigaraki, d'ailleurs on a même le cliché avec Deku enfant qui rencontre Tenko à la fin de la guerre) à un des 3 randoms ninja du Son à l'examen des Chunin qui se font péter la bouche pendant tout l'arc. Gaara pour reprendre la comparaison, tout son développement permettait de le rendre plus attachant, de comprendre son personnage, de comprendre que c'était plus de la faute du monde Ninja et de leur vision. Aoyama lui, était déjà plus ou moins attachant, ce twist explique certaines scènes du manga, mais ça n'explique pas, en tout cas jusqu'à maintenant, le caractère du personnage. Alors oui, y a le truc avec les sans-alters, sauf que comme je l'ai dis, c'est tragique, mais c'est pas le plus grand des problèmes dans l'univers de MHA, c'est même un problème qui a tendance à disparaître, ce n'est donc pas quelque chose que Deku peut régler, au contraire le problème dans la société de MHA c'est plus le fait qu'il y a de plus en plus de pouvoirs qui sont trop puissant et que ça risque de mettre en danger l'humanité un jour. 

 

Même si le thème des Sans-alters étaient développés, le fait qu'Aoyama soit forcé par ses parents et se soit déjà mis à pleurer 50 litres de larmes avant même de se faire choper rend cette intrigue décevante, il n'y a pas de remise en question sur la vision du lecteur ou des personnages, Aoyama va s'en vouloir et va vouloir se racheter très certainement, mais avec ce twist je me suis pas assis sur mon siège en me disant "Ah bah ouai... j'avais pas vu les choses comme ça", non, c'est téléphoné, on sait tous qu'il va se faire pardonner. Ca me fait penser à la fin d'Harry Potter avec Malfoy quoi (Et encore il avait fait bien pire lui), au final tu te dis que c'est pas un mauvais bougre et ça s'arrête là. Et je faisais pas partie de ceux qui pensaient que ça allait être Ochaco ou Kirishima, moi j'aurais trouvé ça beaucoup plus intéressant que ça soit bien Hakagure la traître et qu'elle en soit totalement consciente de son propre chef (Déjà pour la développer), qu'elle ait aidé AFO pour qu'il lui retire son alter parce que justement là on aurait pu avoir un autre angle sur les alters/sans-alters, avec un Deku qui a toujours rêvé d'être un héros et une Hakagure qui elle aurait toujours voulu naître sans son alter parce que c'est un poids, quelque chose qui a été peu développé (Vaguement avec Spinner), ça aurait pu faire réfléchir la Classe A pour qu'ils se disent "Ah bah ouai on a jamais fait attention à elle ni à ce qu'elle ressentait et ça nous a explosé à la gueule", ça aurait été assez prévisible, mais ça aurait été intéressant à développer. Là, à part un serrage dans les bras je vois pas tellement ce que ça va changer. Naruto en combattant Gaara s'était rendu compte de la chance qu'il avait eut dans son malheur, ce qui rend la révélation sur la montée en rang de Gaara au début de la deuxième partie, bien plus touchant vu que Gaara à réussit à atteindre le rêve de Naruto.

 

Alors je me doute pas qu'avec Horikoshi, il va réussir à exploiter ça et à pondre des moments poignants avec un Aoyama qui va bien se sacrifier au bout d'un moment pour se racheter (Et d'ailleurs, outre la déception de la révélation, les chapitres sont bien dessinés et bien écrits y a pas de problèmes là-dessus), mais ça reste, je trouve, un coup manqué et quelque chose qui aurait pu être bien mieux amené (Après c'est pas terminé on sait jamais).

  • Thanks 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Maintenant que j'ai lu le chap il y a aussi un point que je souhaiterais développer concernant le fait que tout est exagéré : sérieusement Deku qui pleure à grosses larmes tout le chapitre à quoi ça sert de rester sur ce genre de comportements après 300 chaps ? Un Deku déstabilisé par la révélation (y'a rien de très grave je le rappelle, mais ça reste un choc d'apprendre un une telle nouvelle) et qui confronte Aoyama en lui disant tout ce qu'il a a lui dire (la même chose que ce qu'il y'a dans le chap) mais sans perdre la face en étant sérieux et responsable pour montrer avec assurance qu'il est le héros prêt à guider les autres c'est pas possible ? Ou on va continuer de se taper toutes ces larmes pour forcer gratuitement l'émotion chez le lecteur alors que ça n'a aucun intérêt narratif ?

 

Je sais qu'un des points importants de Mha c'est de montrer que les héros ne sont pas de simples robots qui doivent constamment réprimer leurs émotions et garder en soi ce qui ne va pas, "mais ça montre qu'il est humain" "t'es un bandeur de flow retourne sur Dragon ball" oui j'ai compris, mais franchement c'est inutile d'aller aussi loin dans le pathos dégoulinant au détriment d'une évolution un tant soit peu sérieuse de notre protagoniste, un peu de nuance par pitié.

 

D'ailleurs ça me fait doucement rire, la semaine dernière j'étais un des rares à critiquer le choix d'avoir fait du traître une misérable victime vu que ça coupait court à toute possibilité de conflit et maintenant les mêmes qui criaient au génie sur twitter y'a 7 jours sont en train de se plaindre que Deku pardonne trop facilement alors que c'est juste la suite la plus évidente et logique de ce premier choix catastrophique. Si le Deku qui a retourné Nagant et qui veut sauver Shigaraki n'avait pas immédiatement pardonné un camarade de classe victime d'AFO, cela aurait été complétement OOC. Ah la la...

 

They Called Me a Madman | Know Your Meme

 

Pour AFO par contre contrairement à ce qu'il me semblait avoir vu pour les spoils la conversation ne ferme peut-être pas complétement la porte d'un deuxième traître, on pourrait avoir une surprise plus tard.

Edited by Tao paï paï
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Tao paï paï

Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il y a beaucoup de larmes dans ce chapitre.

Personnellement ça ne me gêne pas trop que Deku pleure (encore :D) mais je pense que l'on aurait pu s'en passer effectivement.

 

Hagakure m'a bien surpris dans ce chapitre, au niveau de l'action et de ses paroles. Le jour se rapproche où elle sera visible apparemment.

J'aime beaucoup les expressions des autres élèves qui sont assez touchés et qui ne comprennent pas.

 

Et je remercie toutes les personnes qui ont interagit sur ce topic avant moi. Le débat était vraiment intéressant et il y a eu de bons arguments et de bonnes comparaisons.

Un plaisir de vous lire.

 

 

  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/12/2021 à 18:07, Tao paï paï a dit :

D'ailleurs ça me fait doucement rire, la semaine dernière j'étais un des rares à critiquer le choix d'avoir fait du traître une misérable victime vu que ça coupait court à toute possibilité de conflit et maintenant les mêmes qui criaient au génie sur twitter y'a 7 jours sont en train de se plaindre que Deku pardonne trop facilement alors que c'est juste la suite la plus évidente et logique de ce premier choix catastrophique. Si le Deku qui a retourné Nagant et qui veut sauver Shigaraki n'avait pas immédiatement pardonné un camarade de classe victime d'AFO, cela aurait été complétement OOC. Ah la la...

Il y a des gens qui arrivent à trouver que Deku pardonne trop facilement à Yuga ?

Franchement quand on voit justement comment Deku veut aider Nagant, mais surtout Shigaraki, on s'offusque qu'il pardonne trop facilement Aoyama ? Parce qu'il ne remplit pas les conditions classiques d'un personnages charismatique ?

Enfin personnellement je n'arrive pas à en vouloir à Yuga, il faut quand même prendre en considération qu'il s'agit juste d'un gosse, un simple lycéen avec en face AFO, mais aussi l'influence de ses parents, la peur, les craintes et j'en passe à vrai dire Yuga me fait énormément de peine, c'est surtout une victime, alors certes il a quand même une part de responsabilité en temps qu'informateur de AFO, mais avec des énormes circonstances atténuantes.

 

Pour l'intrigue du traitre au final je trouve que cela aurait pu être plus intéressant avec Hagakure, le fait que AFO avoue que le traitre n'a aucune importance décrédibilise encore plus la menace, l'importance et toute l'intrigue autour c'est vraiment dommage.

Au final le traitre est juste une victime, j'aurai préféré que se soit un fidèle de AFO avec ses propres motivations.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...