Jump to content


Lucifer

Religions, croyances etc...

Recommended Posts

Bon j'ai fait une petite recherche et ca ce que ca donne ^^ :

 

    * Selon un sondage de l'institut de sondage CSA sur les croyances des Français réalisé en mars 2003, 26 % des personnes interrogées se déclarent « sans religion », et 33 % des personnes estiment que le terme « athée » les définit « très bien » ou « assez bien »[81].

    * Dans un sondage IFOP du 12 avril 2004[82], 55 % des Français annonçaient croire en un dieu, 44 % affirmaient ne croire en aucun dieu et 1 % ne se prononcaient pas.

    * Un sondage de l'institut Harris Interactive[83], publié par le Financial Times, daté de décembre 2006, dénombre 32 % d'athées et 32 % d'agnostiques en France (sondage réalisé sur les États-Unis, l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie et le Royaume-Uni)[84].

 

 

Donc oui l'athéisme et devenue de plus en plus rependu

et pour la pratique les athée ou libre de penser ne pratique rien car il ne croit en rien donc ils ont pas besoin de pratique c'est comme une philosophie l'athéisme et son pilier et :

il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent Dieu.

 

 

Donc ils sont pas pratriquant mais des gens libres si on peux le dire comme ca ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense que si on a un esprit cartésien on doit être athée en toute logique.

 

que l'on soit pratiquant ou pas les gens sont libres : c'est un des 3 fondements de notre république.

 

est ce que si vous n'aviez pas un Dieu en qui croire (peut importe lequel) vous n'arriveriez pas à avancer?? est ce que c'est réellement la religion qui permet de se sortir des différents problèmes qu'on rencontre dans sa vie (j'en ai un mais peut être trop cru)???

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'athéisme est il oui ou non de plus en plus répandu?enfin pratiqué? en même temps que la religion musulman?

 

Mince, à titre personnel, ça fait trois jours que je demande un sujet sans rapport direct avec le bouddhisme et ma conception personnelle de cette notion. Disant que j'avais déjà fait le tour.

Et là, faut que je dise que je parte pour commencer ce dit débat. Mince, je m'en fou je reviens^^

 


 

Qu'est ce qu'être athée. Au sens de la définition, c'est de ne croire en aucune puissance supérieur.

 

Ensuite une religion ce distingue par ses pratiques ou rites et ses croyances.

En adoptant une religion pouvons nous n'adopter que les rites?

En adoptant une religion pouvons nous n'adopter que les croyances?  

Cela m'étonnerai que l'on puisse suivre une religion sans croire et avoir foi. Mais une religion est considérée pour certain comme un mode de vie, ne somme nous pas dans ces cas là dans un concept plutôt que dans une religion. Puis l'on peut croire a la vierge marie sans croire à Dieu.  

 

Le déisme n'est pas une religion pourtant c'est une croyance...

 

@onizuka18: beaucoup de scientifiques très logiques appartiennent à une religion. Alors cartésien n'est pas forcément athée.

Je pense que la religion peut apporter une réponse mais si tu regardes le déisme, c'est un concept qui apporte également une réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mince, à titre personnel, ça fait trois jours que je demande un sujet sans rapport direct avec le bouddhisme et ma conception personnelle de cette notion. Disant que j'avais déjà fait le tour.

Et là, faut que je dise que je parte pour commencer ce dit débat. Mince, je m'en fou je reviens^^

 

j'ai qu'un mot à dire : CHOUETTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (rebienvenue) et contente d'avoir trouver ce débat et que tu y participes


 

Qu'est ce qu'être athée. Au sens de la définition, c'est de ne croire en aucune puissance supérieur.

 

Ensuite une religion ce distingue par ses pratiques ou rites et ses croyances.

En adoptant une religion pouvons nous n'adopter que les rites?

En adoptant une religion pouvons nous n'adopter que les croyances?  

Cela m'étonnerai que l'on puisse suivre une religion sans croire et avoir foi. Mais une religion est considérée pour certain comme un mode de vie, ne somme nous pas dans ces cas là dans un concept plutôt que dans une religion. Puis l'on peut croire a la vierge marie sans croire à Dieu. 

 

Le déisme n'est pas une religion pourtant c'est une croyance...

 

@onizuka18: beaucoup de scientifiques très logiques appartiennent à une religion. Alors cartésien n'est pas forcément athée.

Je pense que la religion peut apporter une réponse mais si tu regardes le déisme, c'est un concept qui apporte également une réponse.

 

tu dis que beaucoup de scientifiques très logiques appartiennent à une religion, certes mais est ce qu'être scientifiques veut forcément dire être cartésien??

Je voudrais pas me montrer inculte mais de toute façon personne ne sait tout sur tout mais je ne sais pas grand chose sur le déisme.

 

je reprends un trucs que tu as dit plus haut : Cela m'étonnerai que l'on puisse suivre une religion sans croire et avoir foi. Mais une religion est considérée pour certain comme un mode de vie, ne somme nous pas dans ces cas là dans un concept plutôt que dans une religion. Puis l'on peut croire a la vierge marie sans croire à Dieu.  . Je trouve que beaucoup ne suivent pas mais se disent appartenir à une religion : par exemple catholique sans aller à l'église ni respecter certaines coutumes...donc est ce vraiment avoir la foi dans ces cas là?? Croire à la vierge Marie est ce que ça ne revient pas quelque part au catholicisme et donc à Dieu

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour ma part, je pense qu'il y a lus d'athée, c'est vrai, mais il y a aussi plus de liberté de le dire. a l'époque de mes grand-parents, au début du siècle dernier, il était impensable d'être athée et pourtant ils étaient nombreux.mais ils ne le disaient pas parce que la religion était présent partout et on devait mentir pour vivre normalement, aujourd'hui on est bien plus libre.

 

je pense aussi que pour parler de religion, qu'on soit athée ou croyant, il ne faut pas être cartésien. au jour d'aujourd'hui, nous nous basons sur nos croyance et c que nous pensons nous donner des preuves. mais aucun d'entre nous ne sait réellement de façon irréfutable aux yeux de tous, si dieu existe ou pas, donc aucun d'entre nous ne peux se vanter d'être cartésien car nous nous basons tous sur ce que nous croyons être vrai sans pouvoir apporter de preuve qui changerai le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Karamba : oui, ton écriture est un désastre pour les yeux. y a pas à faire exprès de ne pas te comprendre, c'est tout simplement incompréhensible ! même ta phrase en majuscule ne veux rien dire en français !

 

pour finir, si tu utilise encore le mot "mécréant" pour parler des athées, ça va mal se mettre... cette conversation a déjà eu lieu il y a un certain temps sur ce topic, je me fous que ce soit inscrit comme ça pour les religions ou pas, de nos jours "mécréant" est une insulte. donc si je revois ça, tu es banni.

 

et pour la petite histoire, il n'existe aucune époque ou tous les Hommes de la terre ont cru en une puissance supérieure, c'est faux. une majorité oui, une totalité, c'est ridicule.

 

Pourquoi me bannir, si tu me donné un avertissement, pour le mot "m......" après je savais pas, que se mot m..... était une insulte pour vous, d'abord je m excuse, pour se mots PARDON.

 

Mais pour me bannir, pour se mots et ben  ??? si tu peut me donné un

avertissement. encore pardon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour ma part, je pense qu'il y a lus d'athée, c'est vrai, mais il y a aussi plus de liberté de le dire. a l'époque de mes grand-parents, au début du siècle dernier, il était impensable d'être athée et pourtant ils étaient nombreux.mais ils ne le disaient pas parce que la religion était présent partout et on devait mentir pour vivre normalement, aujourd'hui on est bien plus libre.

 

je pense aussi que pour parler de religion, qu'on soit athée ou croyant, il ne faut pas être cartésien. au jour d'aujourd'hui, nous nous basons sur nos croyance et c que nous pensons nous donner des preuves. mais aucun d'entre nous ne sait réellement de façon irréfutable aux yeux de tous, si dieu existe ou pas, donc aucun d'entre nous ne peux se vanter d'être cartésien car nous nous basons tous sur ce que nous croyons être vrai sans pouvoir apporter de preuve qui changerai le monde.

 

Je rappelle une définition de cartésien : Qui a rapport, qui appartient à la doctrine de Descartes; Qui a adopté cette doctrine; (Familier) Rigoureux, rationnel, méthodique; (Par ellipse) Celui qui a adopté la doctrine de Descartes; (Familier) Celui qui est rigoureux et rationnel dans sa démarche intellectuelle. Je pense qu'un cartésien a besoin de preuve pour croire, un peu comme 2 + 2 = 4 . Je ne vois pas en quoi un cartésien de pourrait pas parler de religion? Je pense que tout individu a le droit de parler de ce que bon lui semble à partir du moment où il respecte les autres. Je pense que pour les cartésiens Dieu n'existe pas car comme tu l'as dit toi même on n'a pas de preuve de cela. Je ne pense pas que dire qu'être cartésien c'est se vanter et je pense que tout individu a le droit de parler de ce qu'il pense, cartésien ou pas.

 

@karamba  : je pense que Lucifer c'est vrai t'a dit que tu serais banni pour une nouvelle utilisation du mot "mécréant" mais il me semble aussi qu'il t'a fait une remarque ainsi que moi sur ton orthographe, qui est plus que désastreuse (tu connais le correcteur d'orthographe??). Pour la peine, je vais prendre 5 min de mon temps pour te corriger :

Pourquoi me bannir, si tu me donnais un avertissement, pour le mot "m......" après je ne savais pas, que ce mot m..... était une insulte pour vous, d'abord je m excuse, pour ce mot PARDON.

 

Mais pour me bannir, pour ce mot et ben euh si tu peux me donner un

avertissement. encore pardon.

 

=> Là j'ai juste mis en rouge tes fautes d'orthographes mais si tu relis ton message tu constateras que tu mets des idées à la suite les unes des autres sans les coordonner et de plus tu vas à la ligne en milieu de phrase. C'est très difficile pour nous  de te lire (même si je reconnais qu'il nous arrive à nous aussi d'en faire mais surement pas autant)

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Javez Bienbbezouindunverr : tu veux bien expliquer ce que tu voulais dire dans le topic des histoires d'amour s'il te plaît? Franchement à chaque fois que tu mets un post je suis toujours sur le c*l dès que je le lis car c'est  bien rare que tu ne fasses pas référence à la religion qui pour moi est un sujet qui m'interroge beaucoup car pourquoi ne peut on pas vivre sans et même dans le cas où on a une religion est ce qu'on est vraiment obligé d'y faire référence à chaque réflexions??

 

*ton calme, posé et légèrement joyeux avec les yeux qui pétillent*

*et le coeur qui bat un peu plus vite que normalement*

Que faut-il expliquer?

Est-ce par rapport à celle qui souhaite devenir missionnaire en Afrique? Et pour qui, par respect pour elle je ne souhaite pas l'en empêcher?

Elle qui souhaite guérir les gens dans leurs corps, leurs coeurs et leurs âmes, je devrais la détourner de cet objectif à cause de mes sentiments à moi qui m'appartiennent?  :)

A moins que cela ne concerne autre chose qui t'interpelles?

*se gratte la tête*

*pulsations cardiaques qui reviennent à la normale*

 

La foi chrétienne m'a sauvé la vie plusieurs fois et continuera sûrement de le faire. Comme elle fait partie intégrante de ma vie et bien oui, j'en fais quelques références plus ou moins poussées, selon le degré d'intérêt des personnes concernées. Au travail ou ailleurs.

 

C'est grâce à la foi que j'ai pu retrouver liberté, dignité, amour, ...

Pour faire court, j'ai réussi à être convaincu qu'il n'est pas bon de se confier ou de croire exclusivement en l'homme, à cause justement de sa nature imparfaite. C'est ainsi que je ne trouve pas désagréable de partager ma foi. Y compris de vouloir le partager avec d'anciens faux amis, via le témoignage et la distribution de bibles Gédéon devant mon ancienne fac.

 

Mais attention à ne pas se persuader que tout est beau et tout est rose dans la foi. Absolument pas.

Pour réussir à cerner la grâce divine, pleine d'amour et de miséricorde il faut avoir su se regarder en face tels que l'on est. Avec nos doutes, nos faiblesses et nos transgressions.

Savoir admettre à quel point nous pouvons (avons pu) mal agir, pour conséquemment s'en repentir. Et faire de son mieux pour ne pas recommencer.

Réaliser la Grâce après avoir accepté la Loi. De l'anti-américanisme à l'état pur. Mon Dieu, quel rebelle ne suis-je pas!  :P

Pour faire court, c'est la définition que j'ai du verbe "assumer".

 

Je reconnais ne pas avoir tout lu après ton message que je cite mais parfois 10 minutes pour charger une seule page, cela a la capacité à me saouler à la longue.

Et puis...

*ton polisson légèrement provocateur mais aucunement agressif*

... si j'ai râté un de tes messages qui aurait permis d'alimenter notre petit débat, tu pourras me faire un petit copier-coller s'il te plait?  :P

*s'en va avant de se faire maltraiter*

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parlais pas de la fille mais de ce que tu as dit dans ce post à propos de Dieu, je te le recopie : Parce que bibliquement parlant, il est bon de mettre Dieu avant les autres, voire avant sa propre vie

=> là je reste sur le c*l quand je lis cela et apparemment il n'y a pas que moi

 

Ne crois tu pas que l'on peut trouver liberté, dignité et amour sans la foi?

c'est sur que l'homme est imparfait mais la perfection n'existe pas

ça te procure quoi de partager ta foi?quand tu dis : Pour faire court, j'ai réussi à être convaincu qu'il n'est pas bon de se confier ou de croire exclusivement en l'homme, à cause justement de sa nature imparfaite. C'est ainsi que je ne trouve pas désagréable de partager ma foi

 

Je ne comprends pas pourquoi tu t'attardes sur des anciens faux amis comme tu dis? Et ça t'apporte quoi la distribution de tes bibles??

 

Voilà j'ai essayé de tout reprendre. Je respecte ta croyance et je te demande ça dans le seul but de mieux comprendre quand tu écris

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part j'avoue que les propos de Javez Bienbbezouindunverr me choque un peu. Un conseil relis les commandements car sa: Pour faire court, j'ai réussi à être convaincu qu'il n'est pas bon de se confier ou de croire exclusivement en l'homme, à cause justement de sa nature imparfaite  cela n'est écrit nul part de ne pas croire cas l'homme ni de ne pas se confier. 

 

Parce que bibliquement parlant, il est bon de mettre Dieu avant les autres, voire avant sa propre vie.. En voyant cette phrase je suis vraiment abasourdie par se que je lit. Dans la croyance catholique jamais je n'ai entendu cela.

 

D'ailleurs pour ma part je suis catholique mais il y a un précepte que je ne fait pas car elle est complètement stupide. C'est celle qui dit qu'il ne faut aucune protection pendant un acte sexuel. Alors la je ne suis près de suivre cela. Être croyant oui mais delà à recevoir une maladie non merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment vous avez du mal à comprendre Javez. ^^

 

Pour ma part j'avoue que les propos de Javez Bienbbezouindunverr me choque un peu. Un conseil relis les commandements car sa: Pour faire court, j'ai réussi à être convaincu qu'il n'est pas bon de se confier ou de croire exclusivement en l'homme, à cause justement de sa nature imparfaite  cela n'est écrit nul part de ne pas croire cas l'homme ni de ne pas se confier.

 

Il n'a pas dit que c'était écrit dans les commandements, c'est plus une conclusion personnelle de sa part en observant les êtres humains, mais je dois admettre que je suis moyennement d'accord avec toi Javez, c'est p'tet parce que je suis encore jeune, mais j'ai une foi immense en l'Homme, pas tous bien sûr, mais une poignée, ce qui est déjà bien. ^^

 

Ne crois tu pas que l'on peut trouver liberté, dignité et amour sans la foi?

Je pense que si, on peut trouver tout cela, même en étant athée, mais après tout dépend de la personne, si Javez est heureux en tant que croyant et qu'il trouve tout cela, c'est bien pour lui. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis d'accord avec toi tonton kaka : il n'a pas dit que c'était écrit dans les commandements. l'homme n'est pas parfait mais qui l'est ? Dieu?????

 

attention pour le reste je ne critique pas sa pensée juste qu'il nous explique pour mieux le comprendre, c'est sur que chacun est libre de penser comme bon lui semble

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, par où commencer?

 

Apparemment vous avez du mal à comprendre Javez. ^^

Qu'est-ce que tu veux que je te dise...

C'est le charme... de ne pas savoir à quoi je ressemble qui les distrait  ;D

 

Bon plus sérieusement, voici la définition de l'amour (ou "charité", selon les traductions) d'après l'apôtre Paul (1 Corinthiens 13, verset 1 à 8 et ) :

"En effet, supposons que je parle les langues des hommes et même celles des anges : si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien de plus qu'une trompette claironnante ou une cymbale bruyante. Supposons que j’aie le don de transmettre des messages inspirés, que je comprenne tous les mystères et que je possède toute la connaissance ; supposons même que j'aie, dans toute sa plénitude, la foi qui peut transporter les montagnes : si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien. Si même je sacrifiais tous mes biens, et jusqu'à ma vie, pour aider les autres, au point de pouvoir m'en vanter, si je n'ai pas l'amour, cela ne me sert de rien. L'amour est patient, il est plein de bonté, l'amour. Il n'est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien d'inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s'aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L'injustice l'attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. L'amour n'aura pas de fin. Les messages inspirés cesseront, le don des langues prendra fin, et celui de la connaissance cessera."

 

En complétant avec l'Evangile de Jean chapitre 3 verset 15 :

"Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis."

 

et l'Evangile de Luc chapitre 14 verset 26 :

"Si quelqu'un vient à moi et n'est pas prêt à renoncer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et jusqu'à lui-même, il ne peut être mon disciple."

 

Avec pour finir un morceau de Proverbes (chapitre 17 verset 17) :

"L'ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère."

 

De vous aider à comprendre (je l'espère) mon état d'esprit général sur l'amour, l'amitié ou autre. A noter que pour moi, aimer et flatter (à mauvais escient) sont 2 choses différentes : encourager quelqu'un à persévérer dans ses erreurs par des paroles de réconfort, je considère que cela n'est pas une preuve d'amitié.

 

Et pour vous répondre plus spécifiquement :

là je reste sur le c*l quand je lis cela et apparemment il n'y a pas que moi

Lire le pavé en haut de ce message  :P

 

Ne crois tu pas que l'on peut trouver liberté, dignité et amour sans la foi?

Ce que je pensais auparavant, surtout pour ce qui est de la liberté. J'en veux pour preuve l'importance que j'attache aux prénoms, et le mien signifie "l'homme libre" (François).

Pour ce qui est des deux autres (dignité et amour), presque 10 années de discrimination m'ont convaincu que non.

 

c'est sur que l'homme est imparfait mais la perfection n'existe pas

Oui, c'est l'un des principaux messages de la Bible, que l'homme est imparfait. Mais comment dire...

Je vais pas rebalancer encore des versets bibliques mais en gros, c'est toujours bon de se fixer un objectif de haut niveau pour devenir d'autant plus "élevé" soi-même. "Elevé" entre guillemets car l'humilité fait partie intégrante du sommet.

Par exemple, un sportif qui souhaite devenir champion du monde va sûrement s'entraîner plus durement qu'un sportif qui souhaite devenir champion de son département.

 

ça te procure quoi de partager ta foi?

Un certain plaisir, malgré les moqueries, ignorances ou autres, majoritaires.

 

Je ne comprends pas pourquoi tu t'attardes sur des anciens faux amis comme tu dis?

Pas sur eux spécifiquement, même si j'ai apprécié inviter l'une d'elles (en faisant semblant de ne pas la reconnaître) à ce repas communautaire (avec chants et louanges) que nous organisons tous les premiers mercredis du mois avec des exclus.

Mais j'avoue que je serais assez content de pouvoir contribuer à ouvrir les yeux et l'esprit de ceux qui sont prêts à s'investir toute une vie pour étudier je ne sais quel phénomène de l'infiniment petit ou grand en s'oubliant un peu eux-mêmes. Ou ceux qui n'ont pas leur prétentions.

 

Être croyant oui mais delà à recevoir une maladie non merci

D'après l'expérience que j'en ai, il y aurait 3 facteurs qui limiteraient le risque d'attraper le SIDA (je ne parle pas des autres maladies sexuelles).

Le préservatif, l'abstinence et... la fidélité. Ces 2 derniers points sont plus qu'encouragés par la foi chrétienne (et pas par la seule religion catholique).

D'où, je pense, le rejet de l'utilisation du préservatif vis à vis du SIDA par le pape.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé de te répondre que maintenant car à 1h30 je n'avais plus trop le courage.

 

Je trouve que tu ne réponds pas au question personnellement puisque tu fais que des citations pour répondre.

c'est tes parents qui t'ont donné ce prénom donc tu n'en es pas responsable et ça n'a aucun impact sur ce que tu penses de la liberté. Pourquoi parles tu de discrimination quand je te parle de dignité et d'amour sans foi??

Donc tu es d'accord avec moi que la perfection n'existe pas mais je pense que ça n'a rien à voir avec la Bible (même si c'est marqué dedans) car si on reprend tes exemples c'est savoir se donner un but dans la vie et de s'en donner les moyens et ceci est sans rapport avec une religion (pour moi)

Tu as l'air vraiment dedans à tel point de convaincre ou plutôt initier les autres !!!!

En même temps c'est logique ce que tu dis sur le préservatif car s'il y a pratique de l'abstinence ou fidélité, le risque d'attraper des mst ou plutôt le sida est nulle (même si la contamination peut se faire autrement pour le sida)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé de te répondre que maintenant car à 1h30 je n'avais plus trop le courage.

Bin pas de soucis.

 

Je trouve que tu ne réponds pas au question personnellement puisque tu fais que des citations pour répondre.

Bof, tu sais, on est en quelque sorte esclave de ce en quoi l'on se soumet. Et ce que je cite, je l'ai fait mien.

Après, regarde donc l'image du champion que j'ai utilisée dans mon précédent message. Dans la Bible, cette métaphore du champion pourrait se traduire par : "devenez donc les imitateurs de Dieu" (Ephésiens 5:1). S'inspirer de Christ et l'imiter (au moins faire de notre mieux!) : assumer nos imperfections pour savoir, en quelque sorte, ce qu'il nous faut entraîner/exercer pour devenir meilleur. Par respect pour Dieu.

Mais c'est quand même plus classe de citer pile ce qui est approprié, non?  8)

 

Si tu n'es pas convaincue, pense aux sciences. Réinventes/redécouvres-tu personnellement tout personnellement ou t'inspires-tu de l'expérience et des résultats de tous les savants (vivants et morts) pour réaliser telle expérience, résoudre tel calcul, ...?

 

c'est tes parents qui t'ont donné ce prénom donc tu n'en es pas responsable et ça n'a aucun impact sur ce que tu penses de la liberté.

Hum, comment dire?

A l'époque où j'ai rejeté Dieu pour l'avoir rendu responsable de tout le mal qui se produisait ici-bas, je me suis donc orienté vers une sorte de mix de différentes croyances païennes "spirituelles" (new age, hippie, ...). Croyances qui voulaient mettre l'homme au centre, mais avec une dimension un peu spirituelle-space, pour s'échapper un peu de la tristesse de ce monde. Je parle bien d'un état d'esprit révolu, nous sommes d'accord.

Bref, la croyance en l'homme qui se veut "sincère" commence par croire un peu en soi et savoir ce que l'on est. Et attacher une sorte de signification mystique à ce qui est (respect des ancêtres? les mots ont un pouvoir?). En gros, voici ce qui m'a poussé à attacher autant de signification à mon prénom.

Aujourd'hui, de façon plus pragmatique, je me dis que ce sont justement mes parents qui m'ont nommé et rien que cela a son importance.

Et toi, quelle importance attaches-tu à ton propre prénom?

 

Pourquoi parles tu de discrimination quand je te parle de dignité et d'amour sans foi??

Bin, exemple personnel qui m'a convaincu que sans la foi, la dignité et l'amour ne sont pas aussi savoureux, on va dire.

 

Donc tu es d'accord avec moi que la perfection n'existe pas mais je pense que ça n'a rien à voir avec la Bible (même si c'est marqué dedans) car si on reprend tes exemples c'est savoir se donner un but dans la vie et de s'en donner les moyens et ceci est sans rapport avec une religion (pour moi)

Un but qui ne concerne pas mes seuls intérêts propres, ce qui fait grandement la différence. Et qui m'aide à aborder la notion de sacrifice avec joie et non avec peine. Nous sommes poussières d'étoile qui nous nous agitons pour un peu de temps. Pourquoi ne pas le faire avec panache?  :)

 

Tu as l'air vraiment dedans à tel point de convaincre ou plutôt initier les autres !!!!

Je me contente de faire prendre conscience mais je ne me permets pas d'imposer : ce serait contraire à ce que je peux prêcher.

Mais dis toi juste que ceux qui ont accepté ce que j'avais à partager ont été vraiment reconnaissants parce qu'ils en avaient besoin juste à ce moment.

 

En même temps c'est logique ce que tu dis sur le préservatif car s'il y a pratique de l'abstinence ou fidélité, le risque d'attraper des mst ou plutôt le sida est nulle (même si la contamination peut se faire autrement pour le sida)

Rien de personnel dans ce que j'ai dit  ;D

J'ai juste répété ce que la Croix Rouge enseigne sur le terrain dans les zones sensibles question SIDA. :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Javez

Ma question Le Professeur TonTon KaKA déchiffreur et chercheur l'a déchiffrer JAvez lis la question de tonton et répond moi merci

 

SInon désolée je voulais l'écrire rapidos et j'avais la tete ailleurs merci pour le déchiffrage tonton ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

je compte vraiment avoir les idées claires pour répondre à Javez mais franchement T.e.w.i.T.0 tu ne pourrais pas réécrire ton post car c'est incompréhensible : bon il y a des fautes mais ta phrase Pour faire simple de ton point de vues tu vois ce qui te suivent la religion que tu suit son des vrais croyant ou ils portent la religion comme un fardeau et qui ne suit aucune pratique ni fait ce que la bible a ordonné de faire ?? n'est pas française

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'admets c'est un peu difficile à déchiffrer, mais c'est pas non plus la mort :

Pour faire simple, de ton point de vue, ceux qui suivent la même religion que toi, les vois-tu comme de bons pratiquants ou bien des "faux croyants" qui vivent leur religion comme un fardeau et qui ne suivent en aucun cas les préceptes de la Bible ?

 

Tu vois, c'est pas non plus une énigme Onizuka18. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vais mettre cela sur le compte de l'heure mais franchement j'avais vraiment rien compris. Je fais peut être suer avec mon français mais des fois le relecture c'est bien mais si j'accorde que des fautes d'orthographes sont possibles.

 

donc si sa phrase veut dire cela moi je pense qu'il y a les deux : dans toutes les religions il y a toujours des personnes qui suivent et pratiquent à la lettre leur religion et d'autres qui ne suivent rien mais dans ce cas peut on parler de faux croyants ou de non croyants? et peut on parler de fardeau?? car s'ils ne suivent rien et qu'ils se sentent obligés (et comment se sentir obliger de suivre quelque chose??) on peut penser qu'ils sont non croyants

 

si au contraire le mot énigme est super bien trouvé tonton kaka

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Javez Bienbbezouindunverr:

 

Si tu n'es pas convaincue, pense aux sciences. Réinventes/redécouvres-tu personnellement tout personnellement ou t'inspires-tu de l'expérience et des résultats de tous les savants (vivants et morts) pour réaliser telle expérience, résoudre tel calcul, ...?

 

On s'inspire des expériences et découvertes d'antan néanmoins, science et religion n'est pas vraiment comparable. La bonne raison serait que la science est associée à logique et, religion à abstrait/croyances. La science est une vérité découlant d'une simple constatation physique, la religion est une croyance non vérifiable. En clair, la religion n'est pas une vérité universelle. 

 

Tu as dit, indirectement, que tu te soumettais à la religion tel un esclave. J'ai l'impression que tes croyances sont, pour toi, une obligation pour vivre. Ne rejetterais tu pas Dieu, encore aujourd'hui, mais de manière détournée?

 

Je rejoins l'avis personnel d'onizuka18, tu cites beaucoup certains passages pour justifier tes choix. Si tu trouves les réponses adéquates à tes besoins dans le catholicisme, pourquoi pas! Mais ce n'est pas une vérité...

 

Pour la bible, le premier message mis en avant est le respect d'autrui, l'entraide, l'amour. L'homme imparfait serait, pour ma part, une notion plus conceptuelle et moderne. Cette idée d'imperfection de l'homme découlerait, à mon avis, surtout d'une forte suggestion personnelle, une interprétation personnelle. Non??

 

@onizuka18: C'est peut être débile mais je crois aux extraterrestres^^ Je ne suis pas cartésien mais je suis 100% athée. Être scientifique n'est clairement pas être cartésien. Merci pour la définition de cartésien, il y avait confusion logique/cartésien! Être athée n'est pas forcément être cartésien.

 

Maintenant, une question serait: je suis cartésien, suis-je forcément athée?

Toi qui te définis comme cartésienne penses-tu avoir une réponse? Pour l'instant ma seule réponse est: "oui"^^

Je suis cartésien, donc je ne crois pas en dieu car aucune preuve de son existence et donc je suis athée. Ce raisonnement est logique en adéquation avec le cartésianisme mais cela n'est-il pas cercle vicieux?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'interviens juste comme ça un peu par hasard, je ne compte pas spécialement rentrer dans un débat religion qui me dépasse un peu et ou j'apporterais certainement plus d'énormité que d'éléments utiles à convaincre ou débattre avec qui que ce soit  :o (voilà ça c'est dit)

 

Juste pour dire que ce qui est scientifique, cartésien n'est pas toujours une vérité universelle et absolue non plus...

La science, les mathématiques et toutes leurs théories sont basés sur des modèles, et par définition, un modèle est un calque choisit qui correspond le mieux à la réalité cherchée...

En clair, tout paramètre peut être amener à évoluer, changer, ou même être découvert et complétement chambouler ce qui était la vérité...

 

Faut pas perdre de vue le fait que l'on vit dans un ensemble de modèles relativement complexes, et qui s'adaptent à ce que l'on connait.... Tout peut être amener à changer ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, euh la science est très riche.

La science regroupe plusieurs catégories. Une catégories abstraites et une catégorie expérimentale.

 

Les catégories abstraites sont tellement riches en possibilités quelle peuvent êtres qualifier de vérités. Dans les math une équation aura plusieurs solutions selon les variations d'une simple inconnues ou d'un simple facteur, théorèmes, théories, axiomes, corolaires, etc, tout est pris en compte, tout reste cohérent. Chaque possibilité a été donné, une possibilité étant forcément la vérité.

 

Les catégories expérimentales sont démontrées de manières physique, c'est une vérité. On a construit Burj Dubaï sur des normes scientifiques. Burj Dubaï est un building solide construit sur des modèles scientifiques certes, mais tout reste cohérent. Ces modèles étaient l'expression d'une vérité, c'est-à-dire qu'il fallait construire cette tour d'une manière et d'une seule pour qu'elle résiste à la chaleur, à la pression, etc.     

Les crises cardiaques doivent être gérée d'une manière précise, et non d'une autre, pour la survit de la personne. 

 

Ce sont des vérités discrets mais universelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On s'inspire des expériences et découvertes d'antan néanmoins, science et religion n'est pas vraiment comparable. La bonne raison serait que la science est associée à logique et, religion à abstrait/croyances. La science est une vérité découlant d'une simple constatation physique, la religion est une croyance non vérifiable. En clair, la religion n'est pas une vérité universelle.

Mais la mise en pratique de la religion au quotidien rentre dans le domaine des sciences sociales. Ce qui est particulièrement vrai, je pense, pour ce qui est des expériences issues de ce que j'appellerai la partie "éthique" de la foi. C'est à dire, pour caricaturer, la définition de ce qui est "bien" et de ce qui est "mal".

Petite citation (lol) pour montrer le côté universel de cette éthique (Romains 14 : 15) :

"Mais si, pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l'amour."

Sans sombrer non plus dans la flatterie, on y voit bien que le plus important est de plaire à son prochain.

Sinon, effectivement, la science (cartésianisme) et la foi peuvent parfois ne pas être comparables. En effet, par exemple, rejeter les leçons de vie et l'éthique parce que la Terre ne s'est pas faite en 6 jours, c'est absurde.

 

Tu as dit, indirectement, que tu te soumettais à la religion tel un esclave. J'ai l'impression que tes croyances sont, pour toi, une obligation pour vivre. Ne rejetterais tu pas Dieu, encore aujourd'hui, mais de manière détournée?

Esclave de ce en quoi l'on se soumet... ("vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ?", Romains 6:16).

D'une certaine façon, cela m'a rendu plus libre pour vivre. Prenons donc un petit exemple non biblique pour comprendre.

Imagine toi dans la vie active, bien immergé dedans. Quand tu as des jours de vacances, tu es bien content. Si les congés durent trop longtemps, tu finis par te faire ch*** (en théorie), surtout si t'as pas les sous pour faire tout ce dont tu peux "rêver". Et bien tu éprouverais un certain plaisir et un certain soulagement à te remettre à bosser. Bien que cela t'impose de te lever le matin, de t'impliquer dans ce que tu fais, ...

Tu vois? En quelque sorte, tu possèdes plus de liberté en te soumettant à quelque chose qui peux t'emmerder au premier abord mais c'est pour ton propre bien.

Après, certes, on peut avoir envie d'évoluer dans son boulot ou de se reconvertir dans un autre domaine. Pour ce qui est de la foi, je peux rencontrer des moments de doute (assez rarement, n'étant pas du genre à chipolater) ou de découragement, mais la prière, la communauté, la retraite... sont autant d'éléments qui m'aident à garder courage dans ce qui me permet au fond de bien apprécier la vie.

 

Je rejoins l'avis personnel d'onizuka18, tu cites beaucoup certains passages pour justifier tes choix. Si tu trouves les réponses adéquates à tes besoins dans le catholicisme, pourquoi pas! Mais ce n'est pas une vérité...

C'est ton point de vue mais primo, la catholicisme n'est pas la chrétienté et secondo, je suis protestant. Evolution qui résulte justement d'une réelle réflexion et recherche personnelle, qui souhaite faire peu de place à la simple justification. En complément, je suis moi-même des cours de théologie à l'institut évangélique de Nogent sur Marne. Il y a toujours quelque chose à apprendre.

Et toi, quand je lis ce type de confusion, je suis en droit de me demander si tu es réellement sûr d'en savoir assez pour te permettre de rejeter ceci?

Mais bref, lis n'importe quelle argumentation/composition de philosophie ou de français. Ceux qui ne rapportent pas quelques citations littéraires pour appuyer "leur" point de vue ont manqué quelque chose.

 

Pour la bible, le premier message mis en avant est le respect d'autrui, l'entraide, l'amour. L'homme imparfait serait, pour ma part, une notion plus conceptuelle et moderne. Cette idée d'imperfection de l'homme découlerait, à mon avis, surtout d'une forte suggestion personnelle, une interprétation personnelle. Non??

Et comment nous apprend-t-on à aimer notre prochain? Comme nous-mêmes. Se connaître soi-même implique de ne pas tomber dans le piège qui consiste à croire que nous ne sommes pas imparfaits. Quel meilleur moyen de rester modéré (mais ferme) face aux bêtises d'une personne si ce n'est d'admettre que la personne en question est aussi humaine que moi?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais la mise en pratique de la religion au quotidien rentre dans le domaine des sciences sociales. Ce qui est particulièrement vrai, je pense, pour ce qui est des expériences issues de ce que j'appellerai la partie "éthique" de la foi. C'est à dire, pour caricaturer, la définition de ce qui est "bien" et de ce qui est "mal".

Petite citation (lol) pour montrer le côté universel de cette éthique (Romains 14 : 15) :

"Mais si, pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l'amour."

Sans sombrer non plus dans la flatterie, on y voit bien que le plus important est de plaire à son prochain.

 

Sciences sociales, éthique et foi. Il y a une éthique à la foi par les restrictions imposées par la société. Toutes personnes sociables n'ont pas d'éthique pour leur foi, cette éthique évoquée n'existe plus. 

Ta citation n'a rien avoir avec la société ou l'éthique. Ici, nous sommes dans le cas particulier de deux protagonistes donc, non dans un effet de société. L'éthique ici évoquée n'a plus rien avoir.

Néanmoins je suis entièrement d'accords, la morale serait la complaisance entre deux personnes, non basée sur le matérialisme mais l'amour. Mais faudrait-il encore le contexte de ta citation, pour interpréter d'une manière non trop dénaturée. 

 

"Mais si, pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l'amour: ne cause pas, par ton aliment, la perte de celui pour lequel Christ est mort."

Celui pour lequel le Christ est mort est Dieu. L'aliment représente l'envie et le désir. Le désir est associé au péché, or abandonner le péché est l'équivalent de se tourner vers Dieu et vers l'amour. Au lieu de se tourner vers "l'aliment", il devrait se tourner vers son frère et donc vers Dieu, donc vers la foi. En réalité, c'est un précepte de tolérance.

Si tu veux me faire passer un message personnel va jusqu'au bout mais ne le mélange pas aux sciences sociales, à l'éthique, à la foi, et à la flatterie.

 

Sinon, effectivement, la science (cartésianisme) et la foi peuvent parfois ne pas être comparables. En effet, par exemple, rejeter les leçons de vie et l'éthique parce que la Terre ne s'est pas faite en 6 jours, c'est absurde.

 

Qu'est ce qu'une science cartésienne, pour toi? La science n'est pas une philosophie, la science a une définition. Pour ma part, science est grossièrement une globalité de réflexions logiques et argumentés. Le cartésianisme est un courant philosophique très particulier associé, la plupart du temps, à une personne ou à un concept de vie.

La science évolue, les théories anciennes ou révolues sont rejetées. La bible est-elle révolue dans les sciences sociales? Oui, certainement.

 

Esclave de ce en quoi l'on se soumet... ("vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ?", Romains 6:16).

D'une certaine façon, cela m'a rendu plus libre pour vivre. Prenons donc un petit exemple non biblique pour comprendre.

Imagine toi dans la vie active, bien immergé dedans. Quand tu as des jours de vacances, tu es bien content. Si les congés durent trop longtemps, tu finis par te faire ch*** (en théorie), surtout si t'as pas les sous pour faire tout ce dont tu peux "rêver". Et bien tu éprouverais un certain plaisir et un certain soulagement à te remettre à bosser. Bien que cela t'impose de te lever le matin, de t'impliquer dans ce que tu fais, ...

Tu vois? En quelque sorte, tu possèdes plus de liberté en te soumettant à quelque chose qui peux t'emmerder au premier abord mais c'est pour ton propre bien.

Après, certes, on peut avoir envie d'évoluer dans son boulot ou de se reconvertir dans un autre domaine.

Je considère mon boulot d'un coté, alors esclave de la société oui peut être...et mes vacances comme une liberté totale me permettant d'exprimer mes envies (modérées bien sûr). La société nous rend esclave mais même pas, respecter les autres c'est se respecter soi-même. Ce n'est même pas de l'esclavage mais du respect. Mon boulot je le vie de toute manière avec passion, alors à titre personnel, je ne suis pas convaincu.

Ta citation devrait être reprise dans son contexte. L'esclavagisme était-il fait courant? Oui certainement, prend le au figuré. Un esclavagiste est esclave de son esclave, un esclave est esclave de son esclavagiste. Le péché pourrait être le luxe de la propriété de l'esclave.

La citation peut amener à n'importe quel sujet. Esclave d'un pécher...qu'est ce qu'un pécher selon la bible?

 

6:22. Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Je pense que ce passage aurait été plus personnel et mieux placé.

 

Pour ce qui est de la foi, je peux rencontrer des moments de doute (assez rarement, n'étant pas du genre à chipolater) ou de découragement, mais la prière, la communauté, la retraite... sont autant d'éléments qui m'aident à garder courage dans ce qui me permet au fond de bien apprécier la vie.

C'est ton point de vue mais primo, la catholicisme n'est pas la chrétienté et secondo, je suis protestant. Evolution qui résulte justement d'une réelle réflexion et recherche personnelle, qui souhaite faire peu de place à la simple justification. En complément, je suis moi-même des cours de théologie à l'institut évangélique de Nogent sur Marne. Il y a toujours quelque chose à apprendre.

Et toi, quand je lis ce type de confusion, je suis en droit de me demander si tu es réellement sûr d'en savoir assez pour te permettre de rejeter ceci?

Mais bref, lis n'importe quelle argumentation/composition de philosophie ou de français. Ceux qui ne rapportent pas quelques citations littéraires pour appuyer "leur" point de vue ont manqué quelque chose.

Tu es protestant, je ne savais pas. Mon message était au conditionnel et sous forme de question. Pourras-tu m'expliquer ce que je rejetais, de manière directe? Je comprendrais alors mieux mes erreurs. Si le fait de t'avoir associer au catholicisme te blesses, remplace ce terme par protestantisme, rien n'aura changé dans ce que j'ai dis à coté. Par contre le fait de faire partie d'un groupe de théologie ne te donnes pas le droit de dire n'importe quoi. Dans ces cas là, ne parle pas des sciences puisque tu n'es pas scientifique. C'est incohérent. 

La justification est impossible dans la foi, tu n'étais pas obligé de répondre néanmoins je suis heureux que tu l'ais fait.

 

Les citations évoquées se doivent justement d'êtres concises et claires. Elles devraient également êtres variées et cohérentes. Ta comparaison avec les sciences n'était pas du tout appropriée et les citations proviennent toujours d'une source à forte connotation biblique.

Une citation biblique est là pour guider non pour prouver ou justifier, de plus la citation se doit être prise dans son contexte. Pourtant tu justifies par la bible et lorsque tu évoques des exemples concret en dehors de toutes religions tu prends l'eau. Par contre, si tu veux simplement nous faire par de tes croyances, je n'ai rien à dire.

 

Et comment nous apprend-t-on à aimer notre prochain? Comme nous-mêmes. Se connaître soi-même implique de ne pas tomber dans le piège qui consiste à croire que nous ne sommes pas imparfaits. Quel meilleur moyen de rester modéré (mais ferme) face aux bêtises d'une personne si ce n'est d'admettre que la personne en question est aussi humaine que moi?

Nous somme imparfait car nous somme humain. Oui, enfin pour moi la perfection n'existe pas, la perfection est une notion tenant son origine de la société et des mœurs. Alors se croire parfait n'est pas possible, je l'ai très bien compris. Se comprendre soi-même, c'est comprendre autrui. Certes mais je ne me retrouve pas chez les autres, les autres sont aussi nombreux que les perfections imposées par la société, se comprendre n'implique pas de comprendre les autres.

 

Chaque personne est humaine et peut blesser autrui par ses paroles et actions, mais chaque personne est unique. Alors aimons nous par la compréhension de l'autre. La perfection n'a pas besoin d'être évoquée pour comprendre ce message.   

 

Si tu évoques la notion de perfection, tu rentre dans une interprétation purement philosophique. Dieu ne serait-il pas la perfection que l'homme aimerait atteindre? Le corps nous rend-t-il imparfait sur terre? L'amour, égoïsme et complémentarité? Atteindre une perfection morale par l'amour pour autrui...

 

"Matthieu 5.38-42.

Matthieu 5.38. Vous avez entendu qu’il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent.

39 Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre.

40 Si quelqu’un veut te traîner en justice, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.

41 Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui.

42 Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi"

L'évangile, à l'instar de la bible, est intéressante mais il est utile de comprendre le contexte et d'interpréter de manière concise.

 

Bref au final, rien est clair....mais cela reste intéressant. La théologie que tu as évoquée, quelle sorte de théologie est-ce? L’éthique téléologique, tu nous en as parlé schématiquement mais si tu pouvais en parler un peu plus....c'est une notion difficile à comprendre :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sciences sociales, éthique et foi. Il y a une éthique à la foi par les restrictions imposées par la société. Toutes personnes sociables n'ont pas d'éthique pour leur foi, cette éthique évoquée n'existe plus.

J'ai peut-être mal compris la deuxième phrase, mais je peux me permettre de rappeler que le Christ était à son époque un révolutionnaire, pour restrer poli.

Et que les premiers chrétiens ont subi toutes sortes de persécutions (avant d'en faire subir eux-mêmes, je l'admets) : l'éthique évoquée est donc indépendante des restrictions de la société.

La troisième phrase est à "moitié" vraie, à mon sens. On peut se rappeler ce moment de la Passion où les religieux qui veulent faire crucifier Jésus font en sorte qu'un meurtrier, Barabbas, soit libéré (selon une tradition juive, si je me souviens bien).

 

Ta citation n'a rien avoir avec la société ou l'éthique. Ici, nous sommes dans le cas particulier de deux protagonistes donc, non dans un effet de société. L'éthique ici évoquée n'a plus rien avoir.

Et c'est cela le problème d'aujourd'hui à mon sens. Si l'on avait en tête que nos actions à notre échelle presonnelle pouvaient influencer l'état de l'ensemble de la société (un peu comme dans une démocratie, quoi  ;D), je ne peux m'empêcher de croire que le monde serait bien différent. Avec ou sans religion.

Dans son contexte (grossièrement, car je ne suis pas aussi qualifié qu'un pasteur), cette citation a été tirée de l'épitre aux Romains écrite (ou du moins dictée) par Paul de Tarse. Ses épitres sont des lettres d'exhortations aux différentes églises naissantes pour les guider dans le bien. Le but est d'interpeller personnellement les personnes concernées, dans le but de les toucher d'autant plus efficacement.

Et souvent, lesdites personnes pouvaient se chamailler pour des broutilles ; il leur est donc demandé à chacun de faire de leur mieux pour ne pas se provoquer inutilement par l'intermédiaire des aliments en question. Je l'interprète ainsi, mais il est tout aussi possible de faire une thèse dessus...

 

Si tu veux me faire passer un message personnel va jusqu'au bout mais ne le mélange pas aux sciences sociales, à l'éthique, à la foi, et à la flatterie.

???

 

Qu'est ce qu'une science cartésienne, pour toi? La science n'est pas une philosophie, la science a une définition. Pour ma part, science est grossièrement une globalité de réflexions logiques et argumentés. Le cartésianisme est un courant philosophique très particulier associé, la plupart du temps, à une personne ou à un concept de vie.

J'étais resté cantonné à la définition suivante de "cartésien" : méthodique et rationnel.

 

La science évolue, les théories anciennes ou révolues sont rejetées. La bible est-elle révolue dans les sciences sociales? Oui, certainement.

Oui, pour avoir étudié la géologie 5 années durant, je veux bien croire à une évolution certaine des sciences et de leurs théories.

La Bible révolue dans les sciences sociales? Je ne pense pas mais bon, chacun son point de vue ;).

 

Mon boulot je le vie de toute manière avec passion, alors à titre personnel, je ne suis pas convaincu.

Passionné ou non, il y a des obligations auxquelles se soumettre de toutes façons.

Sinon, pour ce que j'ai pu vivre, la passion est souvent une source de jalousie, d'incompréhension et/ou de frustration vécue par l'entourage du moment.

 

Ta citation devrait être reprise dans son contexte. [...] qu'est ce qu'un pécher selon la bible?

Oui, l'esclavagisme était monnaie courante à l'époque. Paul lui-même ayant eu un esclave à son service.

Un péché selon la Bible est la transgression de la loi qu'elle contient.

 

Pourras-tu m'expliquer ce que je rejetais, de manière directe?

Et bien tu laissais entendre (au conditionnel) que je rejetterais de manière détournée Dieu.

Comme ce sont ces convictions qui m'ont sauvé maintes fois et qui continuent de m'encourager, c'est un point que je ne peux consciemment accepter.

Certes, la sauvagerie en moi peut être tentée de rejeter ce qui la briderait (à savoir la foi et ce qui va avec). Mais n'étant pas particulièrement névrosé et étant relativement spontané ou sincère, je ne pense pas prendre de détours si cela devait arriver. Je reste évidemment conscient de mes propres limites, mais sans qu'un rejet envers Dieu en résulte.

Et comme tu suggérais que je rejeterais Dieu, qui plus est de façon détournée alors que je fais de mon mieux pour que non, je m'étais permis de penser que d'une certaine façon, c'était plutôt toi qui le rejetais.

 

Si le fait de t'avoir associer au catholicisme te blesses, remplace ce terme par protestantisme, rien n'aura changé dans ce que j'ai dis à coté.

Non, c'est l'association catholiscisme=chrétienté qui m'a fait réagir. Même si étymologiquement parlant, il est vrai que "catholique" signifie "universel".

Mais j'ai bien insisté que j'ai commencé en étant catholique. Et cela, je ne le néglige pas car c'est ce qui m'a permis de découvrir la foi.

 

La justification est impossible dans la foi, tu n'étais pas obligé de répondre néanmoins je suis heureux que tu l'ais fait.

Non, vivre la justification dans la foi est possible. Mais c'est quelque chose de personnel, que l'on doit chercher à découvrir pour soi-même.

 

Les citations évoquées se doivent justement d'êtres concises et claires. Elles devraient également êtres variées et cohérentes.

Là où j'ai tartiné (ce que j'ai moi-même admis en utilisant le terme de "bloc"), c'était pour donner une définition de l'amour telle que décrite par Paul. Pour ne pas être trop hors-contexte en quelque sorte...

Définition que j'ai complétée par d'autres citations pour tenter de faire comprendre ma façon d'agir.

Cela peut être pris comme une façon de se justifier, ok. Mais au moins je peux éprouver la satisfaction de cerner l'origine de ma façon d'agir, en grande majorité. Ce, sans avoir à paraphraser de façon étoffée une citation/un ensemble de citations/un état d'esprit de société qui existent/ont déjà existés. Pour avoir été pensées par les quelques générations qui nous ont précédées.

 

Ta comparaison avec les sciences n'était pas du tout appropriée et les citations proviennent toujours d'une source à forte connotation biblique.

Une citation biblique est là pour guider non pour prouver ou justifier, de plus la citation se doit être prise dans son contexte. Pourtant tu justifies par la bible et lorsque tu évoques des exemples concret en dehors de toutes religions tu prends l'eau. Par contre, si tu veux simplement nous faire par de tes croyances, je n'ai rien à dire.

Si tu veux.

 

Chaque personne est humaine et peut blesser autrui par ses paroles et actions, mais chaque personne est unique. Alors aimons nous par la compréhension de l'autre. La perfection n'a pas besoin d'être évoquée pour comprendre ce message.

Oui, on est d'accord.

 

"Matthieu 5.38-42.

Matthieu 5.38. Vous avez entendu qu’il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent.

39 Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre.

40 Si quelqu’un veut te traîner en justice, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.

41 Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui.

42 Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi"

L'évangile, à l'instar de la bible, est intéressante mais il est utile de comprendre le contexte et d'interpréter de manière concise.

Bref au final, rien est clair....mais cela reste intéressant. La théologie que tu as évoquée, quelle sorte de théologie est-ce? L’éthique téléologique, tu nous en as parlé schématiquement mais si tu pouvais en parler un peu plus....c'est une notion difficile à comprendre :) 

En gros, il faut comprendre qu'il faut aimer ses ennemis sans les condamner (vision idéale) et pas juste ses amis. Dans le but, miraculeux mais possible, de construire un monde plus beau. Un tel message qui peut sembler ne s'adresser qu'à deux individus minimum (2 ennemis) pourrait changer l'ensemble des sociétés si tous faisaient de leur mieux pour l'appliquer à son échelle.

Pour le reste, il est un peu tard...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...