Jump to content
Morathi

Basket

Recommended Posts

Post intéressant 😉

 

C'est un peu la question persistante mais à la fois si intéressante pour chaque sport. Déjà il faut définir ce que signifie (comme tu le dis c'est subjectif) le GOAT : Greatest of All time. A titre personnel, quand je lis Greatest je prend la traduction littérale : le plus "grand" et non pas le plus fort. Donc selon moi le GOAT, c'est le joueur qui a le plus marqué l'histoire de ce sport, celui que l'on considère avoir accompli les plus grandes prouesses. Forcément le niveau individuel du joueur est aussi pris en compte, on ne peut pas élire un des lieutenants des celtics des années 60 avec leur ribambelle de titres. 

 

Du coup selon cette définition, je ne considère pas Wilt comme le GOAT même si son niveau lui permet d'être dans la discussion. En revanche selon ces critères, Bill Russell fait un peu figure de candidat idéal de par son archi domination dans les années 60. Je crois même que c'est le joueur le plus titré. Mais encore une fois je ne le considère pas comme le GOAT.

Il y a une bonne raison pour cela, la ligue des années 60 n'avait pas le même niveau de compétitivité que les décennies suivantes. C'est un avis personnel mais la ligue était encore à ses débuts, tout comme le sport en lui-même. De plus le système de l'époque où la free agency n'existait pas et permettait à des équipes comme les Celtics de garder tout leurs meilleurs joueurs sans voir la possibilité que ces derniers aillent signés de leur plein gré pour une équipe concurrente.

Donc oui Bill Russell un des meilleurs joueurs de l'histoire de ce sport mais un peu trop aidé par le contexte de l'époque et à contrario Wilt Chamberlain, probablement meilleur sur le plan individuel mais malheureusement n'a pas le palmarès suffisant. Même si dans un contexte différent la donne aurait surement été différente. 

 

C'est pour ça que je vais mettre MJ comme le GOAT. A son époque, et même dans les années 80 (je connais très mal les années 70), la ligue était arrivé à maturité. Qui dit sport plus populaire, dit plus de joueurs, plus de concurrence et meilleur niveau global. La free agency a également permis de voir une compétition plus équitable et homogène.

Au delà du niveau individuel exceptionnel du joueur, il y a pour moi une stat qui fait tout de même une sacré différence : 6 apparitions en finale pour 6 victoires (sans parler du niveau affiché). Il est certes arrivé à chaque fois avec une équipe en béton contrairement à Lebron avec les Cavs de la première heure. Mais il n'était pas face à des équipes de manchots en face (dur pour le Jazz d'ailleurs). MJ était en mission à chaque fois, faisant de lui à mes yeux le MVP de ce sport, et par extension de par son palmarès, le GOAT.

Dernier point, son impact sur le sport en lui-même. Aujourd'hui encore, si il ne fallait citer qu'un joueur, je pense que son nom reviendrait en majorité même auprès des non-initiés. 

Cela dit, on peut aussi argumenter que la NBA, pour vendre, a besoin de ces icônes que sont MJ, Magic, Bird, Lebron, etc. Le coup de pouce marketing de l'association est bien réel dans la campagne du GOAT pour MJ. D'un autre côté il ne bénéficie pas de l'impact d'internet/réseaux sociaux comme Lebron actuellement.

 

Du coup voilà mon top 10 :

1. Michael Jordan

2. Kareem Abdul Jabbar

3. Lebron James

4. Bill Russell

5. Magic Johnson

6. Larry Bird

7. Wilt Chamberlain

8. Tim Duncan

9. Kobe Bryant

10. Shaquille O'Neal / Hakeem Olajuwon (2 joueurs parce que ça me fait chier de pas mettre l'un des deux dans le top 10 😂)

  • Thumb 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut les gars, 

 

Pfiou, vaste discussion que celle du GOAT...

Allez, je vais m'essayer au sujet, ça me fera lâcher FF7R haha

 

Premièrement, ma définition du GOAT est plutôt celle énoncée par @A$AP

Le GOAT, c'est le mélange parfait entre réussite individuelle et collective.

 

Maintenant qu'est-ce que la réussite collective ? 

Le nombre de titres gagnés ? Le nb de finales ? Le ratio finale/titre ? ... Dur dur de définir ça clairement.

 

Et la réussite individuelle ? 

Le nb de MVP ? De MVP des finales ? Le nb de all NBA team ? De ASG ? De TD ? De records statistiques ?...

 

Ce qui me gène le plus, c'est la notion de All Time.

Ça signifie comparer des époques entre elles, alors que d'une décennie à l'autre, le basket n'était clairement pas le même.

 

Comme vous l'avez dit, déjà pour les stats c'est flagrant !

@Bon Gamin l'a bien fait remarquer avec la non prise en compte des steals et blocks du temps de Wilt.

 

Ensuite les règles et l'arbitrage.

Wilt n'a pas joué dans la même NBA que Jordan qui lui même n'a pas joué dans la même NBA que LeBron.

Wilt est certes le basketteur ayant certainement eu le plus gros impact sur l'évolution du règlement, mais sans remettre en question son talent et impact, c'est peut-être aussi le 1er vrai mutant qu'a connu la NBA.

Je balance ça comme ça pour l'idée, mais qu'est ce qui nous dit qu'un Shaq à la place d'un Wilt, n'aurait pas eu autant d'impacts sur l'évolution des règles ?

Tiens par exemple, hier je regardais sonics suns sur bein 4 (chaîne 100% NBA jusqu'à nouvel ordre, c'est NBA TV derrière, donc ils passent des matchs classiques)

Quand je voyais le nombre d'actions où le défenseur aurait fait faute dans la NBA d'aujourd'hui... C'était clairement une autre époque ! Certains diront donc que scorer 30pts dans les 90 était plus dur que dans les 2010 ou 70, etc.

Le tir à 3points aussi... Peut-être que Bird aurait été encore meilleur dans cet NBA qu'à son époque ?!

 

Et puis la concurrence ! Je rejoins complètement la vision de @A$AP sur ce point.

 

Ensuite on pourrait prendre en compte la longévité dans la performance également, ainsi que l'aura et la légende du joueur.

Mais bon, encore une fois on peut relativiser le côté aura/légende par l'époque et la visibilité dont les joueurs jouissaient, certains n'ont jamais joué à l'époque des réseaux sociaux par exemple.

 

Tout ça pour dire que je ne suis pas à l'aise avec cette notion de GOAT, d'autant qu'un des joueurs du top 10 est encore en activité :)

 

Mais bon, allons y :

Jordan

Wilt 

LeBron 

Kareem (sincèrement je pourrais changer d'ordre toutes les 5min entre LeBron Wilt et Kareem, je m'arrête là mais je suis quasi certain de passer LeBron devant eux à sa retraite)

Bill Russell

Magic 

Bird

Duncan

Kobe

Hakeem (j'aurais mis Shaq s'il avait eu une meilleure éthique, je me dis qu'il aurait pu être encore plus dominant...)

 

Au passage, quel dommage que cette saison soit stoppée et puisse potentiellement être annulée...

Franchement ça faisait longtemps que je n'avais pas trouvé la course au titre si ouverte, j'attendais avec un telle impatience le duel de LA en playoff !

Et comme on parle du GOAT, si la saison est annulée, c'est clairement une chance de titre en moins pour LeBron et c'est dommage pour sa legende.. 

Quelle saison encore pour un joueur de son âge, le mec se réinvente encore c'est assez fou !

Edited by Hadoz0r
  • Thumb 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 Wow, merci beaucoup @A$AP et @Hadoz0r, je ne pensais pas que vous réagiriez si vite et surtout merci pour vos posts tous deux super intéressants !                    

 

Je comprends totalement cette interprétation du terme G.O.A.T sur laquelle vous semblez vous rejoindre et qui me semble, sinon moins axée sur l'aspect performatif et sur l'exploit, bien plus "complète" que la mienne car prenant en compte l'influence d'un joueur sur ce sport, pas simplement comme jeu disposant de règles mais aussi comme récit se déployant sur des décennies, comme un marché en pleine expansion depuis la rivalité Magic-Bird et devenu phénomène avec l'avènement de Jordan. 

 

Et forcément la réussite individuelle passe par la réussite collective dans ce grand sport alors toutes ces notions combinées livrent un coupable idéal pour le statut de G.O.A.T et c’est Jordan.
Wilt, tout à son égo quand au « meilleur », insistait d’ailleurs toujours sur l’impact financier que Jordan avait eu en disant que tous les joueurs Nba devraient lui reverser 10% de leurs salaires en remerciement à ce qu’il avait permis pour eux.

Surtout que bon, individuellement comme tu le rappelles A$AP, Mike c’est tout de même le pinacle avec en point d’orgue ces 6 campagnes (consécutives pourrait-on presque dire tant sa retraite est une parenthèse dorée pour tous les équipes de Nba à l’époque) victorieuses qui le vit abattre exploits après exploits pour aboutir à cette formidable réalisation : 6 finales, 6 bagues, 6 MVP des finales.

Pour autant (et pour relancer un peu le débat hehe) j’entendais plus par G.O.A.T, le joueur le plus fort individuellement et apportant le plus au collectif par sa seule présence.
En d’autres termes, si vous pouviez drafter un joueur dans son prime pour bâtir une équipe, qui prendriez vous ?
Et c’est là que tout l’aspect individuel rentre en jeu et que des Kobe, Shaq, aussi forts soient-ils, passent selon moi derrière d’autres joueurs en raison de certains légers défauts les ayant empêchés d’exploiter leur plein potentiel (ce n’est que ma perception de leurs carrières pourtant riches en succès).

Et c’est selon cette vision que j’en viens à considérer Chamberlain comme alpha et oméga dans une équipe Nba, Jordan étant le seul que je considère aussi fort, les autres de mon top 10 se situant à mes yeux un tout petit peu en dessous de ces monstres capables de tout.
Cette capacité à être bon partout, tout le temps c’est à mes yeux ce qui rend ces deux joueurs si spéciaux car à leurs époques respectives ils étaient les meilleurs dans tous les domaines que leurs postes réclamaient.

Petite parenthèse sur les époques d’ailleurs, seul point de désaccord pour moi : j’ai aussi longtemps pensé que le petit nombre d’équipe à l’époque rendait la compétition moins intense, de même que dans les Grands Chelems pré-Ere Open les vainqueurs sortants n’avaient à jouer qu’un ou deux matchs pour ravir à nouveau le titre.
C’est en fait totalement l’opposé et je suis maintenant convaincu que la compétition était tout aussi féroce à l’époque.
Les saisons étaient tous aussi longues et ainsi, plutôt que d’affronter 2-3 fois par saison les Bad Boys de Detroit, les Celtics de Bird, les Lakers de Magic, Wilt se retrouvait à faire face 9 ou 10 fois par saison aux Celtics de Russell, aux Lakers de Baylor et West, aux Royals de Robertson qui rejoignit ensuite les Bucks et Kareem, les Knicks de Reed, Frazier et Debuschere et réussissait tout de même à performer au plus haut niveau possible.
Ainsi la soirée mythique à 55 rebonds fut réalisée sur la truffe des Celtics de Russell et à défaut du nombre de blocks qui n’étaient pas comptabilisés (mais que l’on peut le voir effectuer inlassablement sur Russell, Kareem et d’autres sur des vidéos) il est possible de voir comme Chamberlain continuait à dominer n’importe quel adversaire.

Bon, je ne veux pas tomber dans la profession de foi mais je pense que l’argument de l’époque ne vient finalement que renforcer l’idée qu’il était tout aussi dur de dominer dans les 60’s que dans les 80’s-90’s.


Je crois que tous les grands joueurs que l’on cite auraient eu un impact démentiel quelque soit l’époque.
Vu le jeu aujourd’hui je pense que la domination physique et la propension à scorer de Chamberlain n’en seraient que plus dévastateurs.
Il n’y a qu’à voir l’impact d’un monstre comme Antetokumpo sur la ligue. Je crois que c’est le joueur le plus comparable à Wilt sur plein de domaines même si moins complet et moins fort.

Antetokumpo c’est 30-15 sur 31-32mn par match, il tournerait sans doute à du 40-20 en jouant 40-42mn par match, autrement dit plus ou moins comme Wilt.
Et ce joueur est le prototype du destroyer actuel. Il se trouve un peu dans une situation similaire néanmoins avec une équipe douée mais pas suffisante pour rivaliser avec les armadas Lakers et Clippers je pense.
Tu lui échanges un élément et je le vois bien prendre le pouvoir sur la NBA.

D’ailleurs je prolonge un peu le débat à la période actuelle comme tu l’amorçais Hadoz0r :

 

Cette saison possiblement interrompue est un frein immense à la « legacy » de certains joueurs et particulièrement pour Lebron qui n’est plus tout jeune.
Le voir emmener ses Lakers à un 17e titre et décrocher personnellement une 4e bague l’aurait un peu plus conforté dans cette grande discussion qui nous occupe.
Surtout, fort de ce possible titre, je l’aurai bien vu tout donner pour le back-to-back et pouvoir partir en paix avec 5 titres comme le grand Kobe.


Mais il n’y a pas que lui qui souffre de cette interruption. Anthony Davis, de même qu’un KD il y a quelques années, semblaient enfin parti pour décrocher son premier titre et solidifier enfin toutes les louanges qu’il mérite et peut être doucement grimper dans la « hiérarchie » des ailiers forts où Duncan semble trôner pour l’éternité.
De même, Kawhi et Giannis se trouvent pour moi pâtir grandement de la situation.
Une 3e bague avec une 3e franchise et surtout 2 consécutives, chaque fois en 1 saison, avec 2 franchises au statut de losers ça aurait été très fort.
Et puis Giannis, amorcer à 25ans une possible dynastie Jordanesque semblait possible.

Petite aparté mais dans les jeunes qui montent Giannis et Doncic me semblent les deux meilleurs candidats à figurer un jour dans un Top 10 All time, qu’en pensez vous ?


A nouveau, je ne me place pas trop du côté du spectre prenant en compte l’aspect marketing, mais simplement du talent et de la fascination que peut exercer un joueur sur vous par son jeu.

 

 

J’ai l’impression d’avoir oublié des trucs mais tant pis, ce sera pour plus tard !

Bonne soirée !

Edited by Bon Gamin
  • Like 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve que mon point de vue sur ce qu'est le GOAT porte bien au débat. Par contre celui qui est de définir qui est le meilleur joueur individuel c'est plus complexe.

 

Je partage le point de vue de @Hadoz0r sur le fait qu'il est difficile de comparer le niveau intrinsèque de joueurs de 2 époques différentes. Un des exemples qui me vient directement en tête, c'est James Harden. Il exploite à merveille le règlement actuel qui lui permet de bénéficier d'un nombre important de fautes et donc de points. Mais dans les années 90, cela aurait été clairement impossible de procéder ainsi. Vice versa, est-ce que Larry Bird n'aurait pas été encore meilleur dans la NBA d'aujourd'hui où le 3 points est à son comble ?

Je ne parle même pas de tout ces pivots "old-school" qui aujourd'hui n'arrivent même plus à décrocher de contrats alors que leur profil était très recherché à une époque.

 

Donc est-ce que Wilt est intrinsèquement un meilleur joueur que Jordan ? Je ne sais pas. Et puis comparer un arrière avec un pivot, pas évident non plus.

En plus, Wilt a joué à une époque où son poste était le plus important. Quand Jordan par exemple, avec Magic aussi, on eu tendance à initier un rôle plus important pour les arrières. J'aurais été très curieux de voir Jordan dans cette dernière décennie où les postes 1 à 3 sont les postes les plus recherchés.

Et puis Chamberlain dans la NBA d'aujourd'hui, son profil n'est plus envié. D'un autre côté, en gardant ses qualités physiques, mentales et son talent inné, son profil aurait surement été différent s'il avait été formé dans les années 2000 par exemple et l'on aurait pu voir un joueur totalement différent.

 

Tout ça pour conclure que selon moi on ne peut pas élire le meilleur joueur individuel de l'histoire de la NBA. Par décennie oui, parce que les évolutions dans le jeu ne se font pas tout les quatre matins.

Ce qui donnerait surement quelque chose du style de mon côté: Wilt / Abdul Jabbar / Jordan / Jordan / Kobe / Lebron.

Par contre si l'on garde le critère GOAT ce serait plus : Russell / Abdul Jabbar / Magic / Jordan / Duncan / Lebron

 

Sur la saison actuelle, pour l'instant on ne sait pas s'il elle est définitivement annulée ou non. Mais si l'on part du principe que oui, c'est sûr que les Clippers, Lakers et Bucks ont perdus gros, et leur superstar Kawhi, Lebron, Giannis aussi. Quoique un peu moins pour ce dernier parce qu'il est encore super jeune (24 ans 😱).

Petite pensée aux rockets aussi qui ont fait tapis sur cette saison qui ne verra probablement par le bout. N'étant vraiment pas fan de la franchise, je vous avoue que ça me fait doucement rire 😂 Il vont encore sortir un rapport à la NBA selon lequel il aurait du gagner le titre en 2020, et qu'ils ont été lésé. 🙄

 

Pour les futurs all-timers, Giannis avec encore 2 saisons à ce niveau et c'est le HoF assuré. Doncic a déjà le niveau individuel et j'ai pas trop de doute sur le fait qu'il ira loin dans les playoffs à un moment donné.

Par contre je suis vachement agacé par tout cet engouement médiatique sur les jeunes depuis 2 ans avec quasiment tout les matins un nouveau titre "bidule à briser un nouveau record". Ça s'applique principalement à Doncic parce qu'il est l'évident meilleur joueur parmi tous ceux encore en contrat rookie. Sauf que c'est l'évolution du règlement qui veut cela, avec un avantage outrancier accordé aux joueurs offensifs. "Doncic fait mieux statistiquement que Jordan", oui mais pas la même époque.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ! Du grain à moudre !

Je suis d'accord pour dire qu'il est compliqué de comparer les époques et surtout les différentes grandes équipes à travers ces époques mais je pense pourtant qu'il est possible de deviner comment se débrouilleraient certains joueurs dans d'autres époques.
L'exemple de James Harden est justement marquant car, comme tu le dis, il profite parfaitement du système actuel pour scorer toujours plus (encore un sur la liste des joueurs qui "cassent" des records tous les deux matchs...) et je doute justement que dans un autre système il s'en sortirait si bien.

Quand on voit son pourcentage misérable un match sur 2 au shoot, sa défense médiocre et son manque criant de leadership (plus assuré par Chris Paul et maintenant par Westbrook quand on voit qu'Antoni semble avoir décidé de construire le jeu autour de lui) je crois qu'il est clairement un produit de son époque mais que, sans devenir mauvais, il ne ferait pas autant d'effet à d'autres périodes.
 

D'autres joueurs en revanche semblent intemporels car le jeu a beau évoluer, c'est tout de même des cycles qui reviennent régulièrement et indépendamment de cela, des profils de joueurs typiques d'une époque ne semblent pas anachroniques avec des systèmes de jeu d'autres époques.
KD déclarait il y a pas si longtemps que si Shaq était dans son prime en NBA aujourd'hui ce serait l'arme atomique car, en raison de l'étirement du jeu sur les ailes, les raquettes sont désertes et souvent très faibles. Ainsi il suffirait d'un duo de post-up infaillible (type Shaq-KD) et d'une bonne défense pour écraser pas mal d'équipe se reposant trop sur leur adresse extérieur (coucou les Rockets). On le voit tout de même avec les Bucks et les Lakers, les Big Men ne sont absolument pas démodés, ils ont juste évolués en hommes à tout faire et deviennent même d'autant plus cruciaux qu'avant je dirai ! Je pense ainsi à AD, Giannis, Embiid, Towns, Adebayo entre autres qui démontrent je pense qu'un Pivot archi-dominant ferait des ravages aujourd'hui.

Ainsi Wilt serait à mes yeux d'autant plus indéfendable qu'en plus de sa puissance inégalée, il était le meilleur défenseur de son époque et sans doute le pivot le plus doué techniquement avec Olajuwon, disposant de spin-noves, d'un shoot mi distance et d'un fadeaway extrêmement fiables (son pourcentage au shoot est de 54% sur l'ensemble de sa carrière, avec plusieurs saisons au de la de 57-58%), d'une vision du jeu remarquable, en témoigne son talent de passeur, et d'une condition physique hors-norme (avec en point d'orgue la saison 61-62 ou il joua en moyenne 48,5 minutes par matchs sur 80 matchs..., record Nba qui servit de motivation de Phil Jackson à Shaq pour la saison 99-00, sa meilleure à ce jour) faisant de lui le pivot moderne ultime : puissant, excellent scoreur et défenseur, aussi rapide qu'un ailier, excellent techniquement, infatigable et capable d'adapter son jeu à son équipe et aux équipes adverses.

De même je pense que les autres joueurs de nos Top 10 (je dis "nos" car je crois qu'on a les mêmes 10) se retrouveraient très bien à d'autres époques : Wilt disait que Jordan  aurait ciré le banc dans les 60's mais c'est n'importe quoi quand on voit l'impact d'un Bob Cousy, d'un Jerry West, d'un Robertson et autre Billy Cuningham et Havlicek.
Je crois que son challenge serait finalement plus grand aujourd'hui car il lui deviendrait nécessaire de parfaire son shoot à 3pts qui n'était pas son point fort.

Bird et Magic n'en parlons pas ils auraient dévorés les 70's et aujourd'hui avec leurs profils de joueurs tout terrains.
J'arrête la liste mais je pense que c'est pareil pour les autres. 
C'est finalement Russell qui me semble le moins intemporel dans l'affaire bien qu'il aurait fait de n'importe quelle équipe un contender immédiat.

Sinon pour la saison actuelle j'ai ri à la mention des Rockets dont le management ressemble de plus en plus à un accro au jeu qui commence à faire faillite au casino et décide de jouer All-in haha.

Le coup de poker ultra small ball n'aura été qu'un vaste flan car va t'affronter les Clippers, les Lakers puis les Bucks sans Pivot de métier... Déjà qu'avec Capella ils étaient short, là c'est mission impossible. Vraiment le syndrome de toute une époque avec Harden comme virus (je blague, un joueur ne fait pas tout mais il m'est de plus en plus insupportable ainsi que les Rockets).
Sinon, oui Giannis a le temps mais l'expérience d'une campagne de Playoffs, de Finales, même perdues c'est vraiment pas négligeable quand on voit le trajet de Jordan ou Shaq et avec sa free-agency à l'été 2021, il peut se retrouver dans une situation assez pénible, à ne pas trop savoir si rester est le choix le plus malin pour son avenir ou s'il ne ferait pas mieux de diviser sa carrière en deux et d'aller chercher l'assurance d'une franchise mieux armée (si les Warriors nous refont le coup c'est vraiment pas drôle).
Cette post-season lui aurait vraiment permis de se jauger après l'explosion de l'an dernier. Et d'assumer enfin son statut pour aboutir aux Finales contre Lebron ou Kawhi. 
A voir ce que décide la NBA mais je les vois tout de même mal renoncer aux playoffs, quitte à ce format type March-madness à Végas (ce serait tout de même bien étrange)...
Bon, pour autant vu la progression du virus aux Us, ça sent pas bon pour eux...

Dernière réaction et je suis 100% avec toi, cette année c'est vraiment la foire au record Nba sorti de je ne sais où et ça en devient ridicule.
Ca ne doit pas pour autant discréditer certains joueurs dont Doncic qui, avec Giannis, semblent être les prototypes parfait pour régner sur la ligue actuelle.
Je suis moins fan des autres Trae Young, Mitchell, Towns ou Russell.

A voir ce que Zion nous réserve mais j'ai tout de même l'impression que les médias en font beaucoup pour ce joueur qui promet, oui, mais n'est pas non plus en train de tout exploser encore. Son pote Ja Morant est drôle par contre, très doué et surtout sacrément teigneux.
A ce propos, en revoyant les images des années 60 à 90 ça m'a vraiment rappelé comme la ligue est fade aujourd'hui dans tout ce qui constitue les rivalités, l'animosité entre joueurs etc. Les Bad Boys de Thomas et Laimbeer c'était trop mais y avait quand même du très bon là dedans.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Hello !

 

Hey vous étiez en forme cette nuit :)

 

Il y a 15 heures, Bon Gamin a dit :

Et c’est selon cette vision que j’en viens à considérer Chamberlain comme alpha et oméga dans une équipe Nba, Jordan étant le seul que je considère aussi fort, les autres de mon top 10 se situant à mes yeux un tout petit peu en dessous de ces monstres capables de tout.
Cette capacité à être bon partout, tout le temps c’est à mes yeux ce qui rend ces deux joueurs si spéciaux car à leurs époques respectives ils étaient les meilleurs dans tous les domaines que leurs postes réclamaient.

Remarque très intéressante, dans ce cas, que penses-tu d'un joueur comme LeBron qu'on est tous d'accord à classer à minima top 4 GOAT ?

La où Jordan/Wilt/Jabbar excellaient comme personne à leur poste, LeBron lui excelle sur 4 voire 5 postes dans la NBA actuelle.

C'est un joueur de + de 2m, d'environ 110kg, capable de dominer la ligue à la mène (et à 35 ans !) alors que c'est un aillié naturel.

Il est aussi capable d'artiller d'à peu près partout, même s'il a un bonne lacune côté LF.

Quand il est lancé en drive, personne ne le stop ou presque.

Lorsqu'il se donne en défense, c'est un roc et l'un des meilleurs à son poste.

J'ai en tête le dernier Lakers Clippers d'avant confinement avec la victoire des Lakers. Quel match d'ailleurs ! ça sentait clairement les playoffs et LeBron, complètement investi dans sa tâche défensive, a prouvé que lorsqu'il voulait, il pouvait encore, ce qui est énorme à 35 ans sachant toute l'énergie qu'il dépense offensivement et à la mène.

 

Il y a 15 heures, Bon Gamin a dit :

En d’autres termes, si vous pouviez drafter un joueur dans son prime pour bâtir une équipe, qui prendriez vous ?

Iverson 8)

Plus sérieusement pour répondre rapidement à ce point et lancer un autre " top " voici mon 5 de la mort / du kiff personnel (En ne sélectionnant qu'un seul joueur du top GOAT).

 

1 - Curry

2 - AI (bon ok vous l'aurez compris, fallait que je le case :D)

3 - LeBron

4 - Duncan

5 - Shaq

 

Ce n'est pas le 5 GOAT, mais comme dit ci-dessus, j'ai laissé le coté kiff s'exprimer aussi.

 

Il y a 15 heures, Bon Gamin a dit :

Vu le jeu aujourd’hui je pense que la domination physique et la propension à scorer de Chamberlain n’en seraient que plus dévastateurs.
Il n’y a qu’à voir l’impact d’un monstre comme Antetokumpo sur la ligue. Je crois que c’est le joueur le plus comparable à Wilt sur plein de domaines même si moins complet et moins fort.

Antetokumpo c’est 30-15 sur 31-32mn par match, il tournerait sans doute à du 40-20 en jouant 40-42mn par match, autrement dit plus ou moins comme Wilt.
Et ce joueur est le prototype du destroyer actuel. Il se trouve un peu dans une situation similaire néanmoins avec une équipe douée mais pas suffisante pour rivaliser avec les armadas Lakers et Clippers je pense.
Tu lui échanges un élément et je le vois bien prendre le pouvoir sur la NBA.

Effectivement, il y a une similitude entre le jeu et la domination d'un Wilt et d'un Giannis, quand bien même Wilt était bien au dessus au niveau technique que le Grec.

Mais dans ce cas, ne penses-tu pas qu'il aurait pu aujourd'hui aussi, se heurter à la limite de ce type de jeu entre SR et Playoff ?

On l'a bien vu avec le Grec, en SR c'est quasi que du 1v1 et il domine tout le monde ou presque.

Mais en playoff, on n'attaque plus seulement son vis à vis, on attaque la défense adverse et cela devient plus compliqué.

Clairement, les joueurs qui dominent physiquement en SR ne peuvent pas autant dominer en playoff, les défenses ne sont plus au même degré de flottement.

 

Enfin bon, c'était histoire de relativiser tes propos car je trouvais la comparaison intéressante à éplucher. Mais bien sur que Wilt se réglerait quand même aujourd'hui, playoff ou pas !

 

Il y a 15 heures, Bon Gamin a dit :

Cette saison possiblement interrompue est un frein immense à la « legacy » de certains joueurs et particulièrement pour Lebron qui n’est plus tout jeune.....

Mais il n’y a pas que lui qui souffre de cette interruption. Anthony Davis, de même qu’un KD il y a quelques années, semblaient enfin parti pour décrocher son premier titre et solidifier enfin toutes les louanges qu’il mérite et peut être doucement grimper dans la « hiérarchie » des ailiers forts où Duncan semble trôner pour l’éternité.

Yes, il n'est pas le seul à en souffrir mais pour moi, c'est celui qui en souffrirait le plus !

Loin de moi l'idée derrière cette phrase de dénigrer les autres, mais je pense qu'il est le seul parmis eux, à pouvoir lorgner au titre de GOAT.

A 35 ans maintenant, chaque année compte encore plus et très clairement cette année, il a(vait) une chance de l'emporter.

ça serait son 4ème titre éventuellement et il pourra je pense, encore le tenter quelques fois.

ça serait dommage de le priver potentiellement d'avoir 5 (Kobe) ou 6 (jordan) bagues.

Enfin bon, avec ce mutant, il pourrait encore faire du 25 / 5 / 5 à 40 ans lol.

 

Il y a 13 heures, A$AP a dit :

Tout ça pour conclure que selon moi on ne peut pas élire le meilleur joueur individuel de l'histoire de la NBA. Par décennie oui, parce que les évolutions dans le jeu ne se font pas tout les quatre matins.

Merci. C'est clairement ma vision des choses aussi.

 

 

Il y a 13 heures, A$AP a dit :

Par contre je suis vachement agacé par tout cet engouement médiatique sur les jeunes depuis 2 ans avec quasiment tout les matins un nouveau titre "bidule à briser un nouveau record". Ça s'applique principalement à Doncic parce qu'il est l'évident meilleur joueur parmi tous ceux encore en contrat rookie. Sauf que c'est l'évolution du règlement qui veut cela, avec un avantage outrancier accordé aux joueurs offensifs. "Doncic fait mieux statistiquement que Jordan", oui mais pas la même époque.

Par à la même époque et pas avec le même parcours non plus.

Doncic arrive tout de même en NBA avec un niveau de maturité que n'avait pas un Jordan ou LeBron à leur époque rookie/sophomore.

C'est encore un gamin et il a tout gagné en Europe, c'est un génie et un précoce de ce sport, avec un QI basket énorme !

Les médias en font beaucoup voire trop, mais il mérite aussi qu'on parle de lui, c'est un phénomène et pas que physique (coucou LeBron, Zion, Westbrook et conssort au début).

 

 

Je suis en phase avec votre vision du barbu. Je n'ai pas grand chose à ajouter.

Il est le pur produit de son evironnement (NBA actuelle + son coach)

 

Il y a 9 heures, Bon Gamin a dit :

On le voit tout de même avec les Bucks et les Lakers, les Big Men ne sont absolument pas démodés, ils ont juste évolués en hommes à tout faire et deviennent même d'autant plus cruciaux qu'avant je dirai ! Je pense ainsi à AD, Giannis, Embiid, Towns, Adebayo entre autres qui démontrent je pense qu'un Pivot archi-dominant ferait des ravages aujourd'hui.

Hum... Les Bucks et big men ? Tu penses aux frères Lopez ?

 

En fait pour aller dans ton sens, je dirais que les bigmen n'ont jamais été démodés, c'est juste qu'on attends plus du tout la même chose d'eux.

Hier tu te devais d'être le point d'encrage de la raquette, le pillier de la défense etc.

Aujourd'hui, tu te dois de savoir étirer le jeu et la défense adverse, de toujours défendre le cercle, d'être plus mobile...

Donc les pivots oldschool n'ont plus du tout la côte car leur jeu n'est plus en adéquation avec le jeu actuel, cependant un pivot dominant reste clairement destructeur de nos jours, c'est juste qu'il domine de part un autre type de jeu.

 

Il y a 9 heures, Bon Gamin a dit :

A voir ce que décide la NBA mais je les vois tout de même mal renoncer aux playoffs, quitte à ce format type March-madness à Végas (ce serait tout de même bien étrange)...
Bon, pour autant vu la progression du virus aux Us, ça sent pas bon pour eux...

Oui... personnellement je ne veux pas être pessimiste, mais j'ai du mal à y croire... Croisons les doigts pour que nous sortions tous de cette crise, et qu'on puisse reprendre nos activités futiles et nous délecter des playoffs :)

 

Il y a 9 heures, Bon Gamin a dit :

A voir ce que Zion nous réserve mais j'ai tout de même l'impression que les médias en font beaucoup pour ce joueur qui promet, oui, mais n'est pas non plus en train de tout exploser encore. Son pote Ja Morant est drôle par contre, très doué et surtout sacrément teigneux.

Je suis un scéptique de Zion.

J'ai toujours mesuré ma hype vis à vis de lui car j'attendais de le voir évoluer face à des adultes.

 

Force est de constater sur sa courte carrière pour l'instant, que physiquement, il est quand même hors norme même en NBA.

Il arrive déjà à bien bousculer les défenses et " dominer " la raquette juste de par son impact physique.

Sachant qu'il a encore beaucoup de domaines où il progressera, il peut lui aussi être la vitrine de la ligue pour les prochaines années.

Ajoutons-lui plus de technique, de l'expérience et du QI et ça pourrait faire très mal...

 

Mais bon mention spéciale pour Ja qui méritera son titre de ROY.

J'adore ce gamin, il n'a peur de rien et possède de la dynamite dans les jambes. Hâte de le voir évoluer sur les prochaines années !

Il a quand même tenté ça ce con ^^

morant.jpg

 

 

PS useless : match du midi, denver - Dallas en playoff 2009.

Quest ce que j'aimais bien cette équipe de Denver avec Billups, Melo, JR Smith, Kenyon Martin, le birdman...

 

Edited by Hadoz0r

Share this post


Link to post
Share on other sites

POUAAAH !!! Mais quel choke !!!

Grand retour après avoir manqué de temps et d'inspiration pour continuer le débat initié l'autre fois car ces playoffs (et les 8 matchs de SR dans la bulle) se révèlent incroyablement rafraîchissantes !
Après s'être tapé de la dynastie à gogo et des équipes construites à grand coup sur le "mercato" quel plaisir d'avoir un Final 4 composé aux 3/4 d'équipes sans vrai Superstar sinon celles draftées et disposant aussi d'un statut médiatique moindre que les gros poissons de la ligue.

Par où commencer ? 
Le Sweep des Sixers qui enterre encore un peu plus ce Process qui est très très mal géré par le front office emporté par la folie des grandeurs et l'envie d'aligner un 5 majeur ultra clinquant ? 

La qualification magique des Blazers couplé au superbe run des Suns qu'on espère voir se poursuivre tant Devin Booker et le collectif semblait avoir franchit un pallier ?
La magie de Luka Doncic trop esseulé (même si bien accompagné) face à l'armada des Clippers (on va y revenir haha) parfois au delà des limites du respect et du trash talk ?
Les luttes incroyables d'OKC et de Denver face aux Rockets et Utah ?

Que retenir déjà de ce premier tour si intense en rebondissements, performances majeures (et moins conditionnées par l'accélération du rythme et le relâchement des défenses comme en SR) et promesses pour l'avenir. 
Franchement ce que nous ont sortis Luka, Donovan Mitchell et Jamal Murray c'était fort pour des jeunots comme eux et pour Murray ça n'a fait que prendre une ampleur folle au 2nd tour.

Ce 2nd tour justement avec le premier séisme que de voir Milwaukee s'enfoncer presque sans aucun moyen de réagir face au Heat. Magnifique collectif du Heat bourré de talent, d'envie et de cohésion. Assister à l'éclosion d'une si belle équipe tout au long de la saison est vraiment formidable, ça joue, ça ne flanche pas, tout le monde est impliqué, le coaching est toujours au rendez vous, Jimmy Buckets, Bam et Tyler Herro aussi (j'oublie pas les autres), un régal.
A coté Boston qui se complique la vie face à des Raptors ne sachant rien. Finalement logique et plus beau de voir le champion sortir en 7. On commence à sentir que Kawhi aurait peut être pas du partir d'une équipe si solide mais où une vraie superstar fait défaut.
Boston d'ailleurs qui revit sans Kyrie (lol, l'understatement) et ravive les espoirs d'il y a 2 ans. Avec un autre mastermind et un groupe soudé et jeune cette équipe à un avenir (et un présent!) vraiment intéressant.
Je pense tout de même qu'ils seront un peu justes cette année, ne serait-ce que face au Heat mais ils ont l'avenir devant eux et Tatum et Smart prennent une envergure sans cesse plus impressionnante.
Les Lakers eux poursuivent leur promenade après avoir cédé à chaque fois le 1er match. On les sent au dessus pour l'instant et sans doute les plus frais avec le Heat vu leur parcours. Ils n'ont peut être pas emmagasiné la confiance des Celtics ou des Nuggets mais ils ont des stars/leaders bien solides pour compenser.

On arrive au plat principal et ce 3-1 lead dans le siphon des Los Angeles Chokers. 
Bien bien pire que celui des Warriors en 2016 ou même face aux Rockets en 2015 car équipe, scénarios, saison et comportements très différents.
On parle d'une équipe largement au dessus des autres si l'on en croit l'assemblages des pièces sur l'échiquier. Une profondeur de banc infinie, des role players acharnés, interchangeables et vrais chiens de garde en défense, un lieutenant de super luxe avec PG13, playoffs P devenu à jamais Pandemic P et le cyborg Kawhi qui, selon tous les observateurs, amène à lui seul une équipe moyenne au titre. Je crois que le titre des Raptors de l'an dernier a été analysé à l'envers mais c'est un autre débat. Loin de moi l'idée de tirer sur Kawhi, c'est le plus impliqué, le plus humble et celui qui a le moins à se reprocher sinon de s'être complètement effondré dans ce Game 7 après avoir porté son équipe dans les matchs précédents.
Les autres ont largement moins d'excuse à se plaindre de la fatigue après une saison load managée, une équipe en face qui sort d'une série en 7 et qui se bat sans faiblir, des joueurs suffisants, de mauvaise foi et même violents en les personnes de PG, Pat Bev (bon caniche inoffensif), Harrel et Marcus Morris qui vont bien apprendre à la fermer en devenant la risée des réseaux sociaux pour au moins un an.
Car même en cas d'une campagne victorieuse de leur part l'an prochain, impossible d'effacer la honte de cet automne.
 

Les Nuggets ont été formidables, toute l'équipe, Mike Malone, Murray et Jokic, mais avec cette armada expérimentée, ce 3-1 et ces 15-20 pts d'écart dans les Game 5 et 6 et plus de 10 dans le Game 7, quelle honte de s'effondrer ainsi.
Le 0/11 dans le quatrième quart temps de Kawhi et PG j'avais juste vu ça chez les Rockets et Harden dernièrement, d'ailleurs devenu aussi admirable que risible ces dernières années. Je ne souhaite pas ça à Kawhi mais PG c'est ce qui l'attend car il commence à les accumuler.
Bref, une tache énorme sur le Cv et de grosses remises en questions à moins de vouloir se planter une seconde fois l'an prochain et de partir la queue entre les jambes à la Free Agency 2021 et laisser les Clippers dans un désert encore plus vaste que celui dans lequel son image de looser continue de le trainer. 

Y a comme une odeur de Psg haha.

Mon chapeau encore une fois aux Nuggets et à Murray et Jokic qui eux aussi passent vraiment un palier. A voir la suite mais vu leurs âges et leurs progressions ils vont faire peur à l'Ouest ces prochaines années. Ultra précis, clutch, polyvalents... Un duo comparable à Shaq/Kobe avec des qualités différentes. En leur espérant autant de succès !

Petite conclusion sur le Game 1 Miami-Boston qui annonce une série incroyable : les deux équipes ont l'air très très proches et proposent un jeu d'une intensité folle, toutes les deux basée sur un collectif plutôt que sur des individualités dominantes malgré la présence régulière au storing de certains.
Mais c'est beau de voir deux équipes ou tout le monde à une importance folle.
Et puis cette fin de match... Tirs clutchs à gogo et LE contre de l'année de Bam.

Quelle ascension pour ce joueur, c'est fou.

Vivement la suite et le début de la série Nuggets/Lakers. L'horizon semble dégagé pour les Lakers mais je ne me prononcerai pas, c'est si beau de voir ces équipes lutter sans réelles différences de niveau, j'espère que ça continuera comme ça !

J'attends de lire vos réactions et vos avis sur ces semaines et la suite ! 
Bonne soirée !

 

Edit : Allez, un petit 5 majeur de la fin de saison pour répondre au All Nba Team :

1st Team Luka, Butler, Lebron, AD, Jokic.

2nd Team : Dame, Murray, Kawhi, Giannis, Bam.

Edited by Bon Gamin
  • Like 2
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que ces playoffs sont agréables à suivre comparés à d'autres éditions des années précédentes.

 

Encore une fois, l'ouest montre sa domination. Quand on voit que les moins bonnes équipes de la conférence étaient Portland ou Dallas, c'est assez effrayant. De ce côté de la NBA, bien évidemment grosse mention aux Nuggets. J'ai toujours apprécié cette équipe depuis l'émergence de Jokic. Voir leur parcours depuis quelques années est un modèle de réussite. L'éclosion de Murray joue grandement dans ce step-up. Ca fait 2 ans que j'entends plusieurs spécialistes dire que ce joueur va exploser. Il s'est fait attendre mais on dirait qu'aujourd'hui c'est la bonne.

 

D'ailleurs je vais enchainer sur les jeunes. Après ces playoffs, on peut dormir sur nos deux oreilles quand on voit l'avenir de la NBA. Le duel Murray-Mitchell était monumentale. Doncic continue de jouer comme un MVP (son buzzer-winner😲), et Tatum qui s'impose de plus en plus à l'est. Je suis vraiment impressionné par toutes cette générations qui semble prendre petit à petit le pouvoir.

Cela dit, on voit vraiment depuis l'année dernière que le collectif prime sur les individualités (coucou les clippers). Et pour cela comment ne pas féliciter tous ces excellents coachs (Stevens, Nurse, Spoelstra, Malone, Buldenholzer, etc)?

 

Mention aux Rockets dont l'échec m'emplit de joie 😆 Si leur système ultra small ball avait fonctionné, cela aurait sonné comme une évolution encore plus poussé de la NBA vers la ligne à 3pts. La perspective m'aurait fortement déplu.

Le front office a eu l'audace de tenter, on peut leur louer ça. Cela dit j'ai toujours été d'avis que l'association Harden-Westbrook ne fonctionnerait pas. Harden confirme qu'il fait partie, pour imager, de l'équivalent d'une NBA 2nd team. Ce qui est déjà exceptionnel mais pas au niveau des Lebron, Leonard, Durant, Curry ou Davis.

Et Westbrook, aaaah Westbrook 🙄 Quelle fraude ce mec, quand on voit la saison de Chris Paul par exemple. Sérieusement je prendrais 20 fois des gars comme VanVleet, sans vouloir être médisant (c'est un bon joueur), pour le remplacer.

 

Obliger aussi de passer par la case Clippers. Toute la saison, ils ont été sur la retenue. J'étais de ceux qui pensait voir un réveil de leur part en playoffs, et bien raté. C'est un énorme échec au vu de leur effectif. Une équipe n'est bien évidemment pas la somme des talents de ses joueurs sinon ils seraient champions mais au vu des matchs et des déclas, clairement ils n'avaient pas la bonne mentalité. Les déclas tout au long de la saison de Beverley, ou PG parlent d'elle même. 

Par contre, plus inquiétant, Kawhi ne semble pas pouvoir incarner un rôle de leader. Aux spurs ils avaient des HoF comme Duncan, Parker, Ginobili. Aux raptors il avait Lowry pour recadrer. Aujourd'hui aux clippers, il n'y a personne pour assumer ce rôle et visiblement il ne peut pas se faire violence là dessus.

Je pense que la meilleure alternative serait de changer de coach pour créer un électrochoc, et instaurer une vraie mentalité de champion. Dans l'histoire de la NBA, seulement 13 séries de playoffs se sont soldés par une remontada à 3-1. Doc Rivers en a subi 3... C'est facile de cibler le coach mais l'effectif semble difficilement pouvoir bouger, et le talent est là malgré tout. Donc pourquoi ne pas aller chercher des coachs qui ont déjà été champion dans le style de Kerr par exemple pour instaurer cette mentalité de winner.

 

Petit point sur Milwaukee. J'ai du mal à savoir si l'effectif manque simplement de talent ou si Antetokoumpo, un peu à l'image d'Harden, est ce genre de joueur qui bat tout les records en régulière pour baisser son niveau en playoffs. L'année dernière c'était le cas, cette année je trouve aussi, même s'il s'est blessé sur la fin de série contre Miami.

 

En tout cas pour ces finales de conf, j'ai pu regarder le premier match de l'est qui fut jouissif. Le Heat semble avoir cet ascendant psychologique, bien qu'après la défait du Game 3 il faudra observer leur réaction. Cela dit je ne les vois pas flancher et Bam n'a pas d'opposition dans la raquette donc je penche pour une victoire de Miami. fuck les rockets, vive les big man modernes !

A l'ouest, la défaite au buzzer fait mal pour les Nuggets. Bien qu'ils sortent de 2 exploits consécutifs, les lakers paraissait dès le départ une marche trop haute pour denver.

La comparaison est intéressante entre les deux équipes de LA. Les lakers ont certes le meilleur duo de la ligue mais à côté il n'y a même pas de 3e larron, un genre de sixième homme désigné pour faire la diff. Il n'y a que des rôles players avec une mentalité irréprochable qui font leur boulot chaque soir.

Bref, les Lakers dégage vraiment cette sérénité, ce contrôle de champion et je les vois aller au bout cette année. 

 

En tout cas, ces playoffs sont rafraichissants et j'ai même déjà hâte d'être la saison prochaine 😁 Quand je vois l'homogénéité de la ligue cette saison alors que des équipes comme les warriors (l'ouest l'année prochaine c'est armaggedon 😲) ou les nets n'ont pas pu exploiter leur talents... La NBA édition 2021 pourrait être l'une des plus passionnantes !

  • Like 3
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello les ballers ! 

 

J'attendais la fin de cette finale de conférence avant de venir discuter un peu avec vous.

 

J'ai lu attentivement vos analyses et je partage la globalité de ce qui a été dit ici ! 

 

En vrac pour rebondir à vos messages :

 

Giannis pour l'instant n'est pas encore un joueur de playoff, il progresse année après année mais clairement, malgré de belles stats en PO face au Heat, il ne pèse pas (assez) dans le jeu et les moments chauds. Faire 30-15 c'est bien, mais il n'est pas (assez) là pour scorer et porter son équipe dans le money time.

Sur la série, je reste plus marqué par la perf de Middleton suite à la blessure de Giannis je crois, qui porte son équipe jusqu'à la victoire sans rien lâcher, que par n'importe quel match du Grec.

 

Houston ba... rien d'étonnant.

J'étais curieux de voir jusqu'où cette stratégie de jeu et d'effectif pouvait aller, sans y croire pour autant. 

Harden est tellement stéréotypé comme joueur... car on le lui permet et qu'on lui demande également. 

Je serais très curieux de le voir rejouer dans un vrai collectif ! En espérant que cela puisse se faire... jai vu qu'il pourrait être trade à Philly si D'Antoni y allait lol

 

Doncic... 😍

 

OKC, dommage pour eux, magnifique année à limage du Heat, dans une autre mesure évidemment. 

Ils étaient annoncés en fin fond de classement et moi le 1er je n'y croyais pas un instant.

Pourtant quelle belle année et quel beau jeu déployé ! Bravo CP qui s'est comporté comme un vrai patron au sein de cet effectif.

L'avenir s'annonce assez excitant avec tous leurs jeunes, Shaï en tête d'affiche et de loin ! 

 

Denver pour qui malheureusement le game est over !

Certainement le 2eme parcours d'équipe que jai préféré de ces playoff.

Une équipe qui n'a jamais rien lâché, une équipe sous-estimée, mais surtout une équipe qui a fait taire les bouches sur le terrain, qui semble vraiment soudée, ne fait pas parler d'elle en dehors du sportif... bref ils ont tout juste jusqu'à maintenant et progressent année après année. 

Le Joker j'en suis totalement fan ! 

Murray c'est très fort aussi, mais il va devoir prouver la saison prochaine qu'il peut être plus constant à ce niveau d'excellence, et j'espère qu'il le prouvera !

 

Clippers... 😂

Pas grand chose à dire de plus que vous sur eux, ils ne m'inspirent rien si ce nest une équipe de mercenaires sans collectif, sans leader d'hommes, sans coach réellement au dessus du lot.

 

Le Heat je vais m'abstenir d'en parler...

 

Je plaisante évidemment, je suis en transe ces derniers temps 😁🔥

 

Par où commencer... il y a tellement à dire ! 

 

Déjà rapide retour en début de saison.

On se retrouve avec un All star en la présence de JB que j'adore. 

À côté on draft Herro, prometteur mais dont je n'attendais pas de miracles en tant que rookie.

Ensuite on signe Nunn et Robinson, mais qui sont ces joueurs ?? 😂

A ce moment je n'imagine pas mieux qu'une 7/8ème, voire 6ème place au mieux, en bataillant.

 

La saison a finalement été bluffante à plusieurs égards

Déjà notre solidité à domicile. Impressionnant de voir à quel point le Heat jouait dur et semblait imprenable à la triple A.

À l'inverse notre réussite à l'extérieur n'était pas hors norme, plutôt moyenne, ce qui nous amène à la 4eme place avant la coupure. 

Entre temps ce trade de Winslow pour récupérer Jae et Iggy (je simplifie le trade évidemment). J'étais mitigé, sachant bien ce qu'on perdait et potentiellement ce qu'on gagnait, sans assurance que ça fonctionne ! 

 

Au final, rien à redire ! Encore un coup de maître du front office du Heat. 

Franchement il faut saluer l'organisation dans son ensemble pour ce qu'elle produit.

Entre la détection de no name, le développement des jeunes talents, le jeu produit sur le terrain, la fameuse culture Heat... c'est un exemple de réussite.

Entre la fin du big three, la fin de carrière de CB, la fin de Wade, le Heat a toujours fait face sans jamais tanker, pour se retrouver aujourd'hui en finale.

Et qu'on ramène le trophée ou pas, quoi qu'il en soit l'avenir s'annonce des plus plaisants si on persévère sur cette lancée.

 

Je ne sais pas si j'ai autant vibré pour cette équipe. 

L'époque big three était extra, mais c'était autre chose.

L'effectif avait été monté de toute pièce pour le titre et uniquement le titre.

On n'attendait que ça d'eux, ils étaient la cible à abattre.

 

Là on parle d'une équipe de mort de faim, d'un mix de vétérans et de jeunes prometteurs, qui n'ont peur de rien.

Une team d'outsider qui pratique un jeu d'équipe magnifique, possède un mental d'acier.

Le menace est omniprésente dans l'effectif, comme le prouve les rotations assez larges de Spoelstra en PO.

On a 6/7 joueurs capables de scorer 15 points, des joueurs de compléments précieux, personne n'est à négliger. 

 

C'est cette richesse et ce côté outsider qui me fait d'autant plus apprécier chaque match/victoire.

 

Quoi qu'il en soit, je vois les LAL comme favoris de cette finale, parce que LeBron, parce que AD, et aussi parce qu'ils ont un bel effectif, taillé pour être champion.

 

Mais j'ai envie et je me dois de croire à la victoire du Heat :)

Dragic est en feu.

Butler saura répondre présent je pense, j'espère qu'il gommera ses pertes de balle en fin de match.

Herro/Bam/Robinson ont l'insouscience de la jeunesse avec eux.

Crowder/Iggy/Olynyk sont expérimentés, peuvent défendre et être un danger à 3 points.

 

Allez... 4/3 Miami 😁

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Thumb 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...