Annonce du forum

Jaco licencié par Glenat Plus d'informations

Nous vous rappelons qu'après votre inscription ou en cas de besoin n'hésitez pas à consulter la charte du forum ou contacter un modérateur ou administrateur pour toutes questions.

Tournoi du moment : Tournoi Hunter x Hunter - Tournoi Seinen

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Le août 25, 2008, 04:48:26 am Par I-U
(Lu 1490 fois)

I-U

  • Kazekage
  • *******
  • Messages: 6407
  • Sexe: Homme
  • Gatorade me bitch !
    • Voir le profil
Voilà voilà, j'ai chercher et j'ai pas trouver de topic sur le judo, désolé si il en existe un :)

____

Allez hop, résumé made in wikipédia ^^

Le judo (柔道 ou voie de la souplesse) est un art martial et un sport de combat d'origine japonaise (budo), fondé par Jigoro Kano en 1882. Il se compose pour l'essentiel de techniques de projection, de contrôle au sol, d'étranglements et de clefs.

Le lieu où l'on pratique le judo s'appelle le dōjō ou dojo (lieu d'étude de la voie) . Les pratiquants (les judoka) portent une tenue en coton renforcée appelée judogi, souvent appelée à tort kimono, qui est le nom générique de la tenue traditionnelle japonaise. Le judogi est généralement blanc, mais pour faciliter la distinction entre les combattants dans les compétitions, un judoka peut avoir un judogi bleu à tous les niveaux de compétitions (si le judoka n'a pas de judogi bleu, la distinction se fera à l'aide de ceinture rouge ou blanche). Pour les compétitions à partir du niveau national, l'un des deux judokas doit revêtir un judogi bleu. Le judo se pratique pieds nus sur un tatami. Le judo est un sport olympique.

____

Les différents grades ou "ceintures" :

Comme dans la majorité des arts martiaux, le niveau du judoka est indiqué par la ceinture qu'il porte autour de la taille. La couleur de la ceinture évolue au fil des années et en fonction des progrès du judoka. C'est le professeur ( ou sensei, mais ça vous le savez déjà^^) qui décerne la nouvelle ceinture à son élève soit en lui faisant passer un "passage de grade" (il s'assure qu'il connaisse  bien telle ou telle technique, mouvement, déplacement, etc), soit en observant ses progrès tout au court de l'année et en récompensant son travail.
Voici maintenant les différentes ceintures (ou Kyu), par ordres chronologique :
- Blanche. 9em kyu.
- Blanche-Jaune. 8em kyu.
- Jaune. 7em kyu.
- Jaune-Orange. 6em kyu.
- Orange. 5em kyu.
- Orange-verte. 4em kyu.
- Verte. 3em kyu.
- Bleue (je reviendrais plus bas sur la ceinture vert-bleue^^). 2em kyu.
- Marron (je reviendrais encore une fois sur la ceinture violette, beaucoup plus rare). 1er kyu.

Les ceintures qui précèdent son appelées "ceintures de couleur". Il s'agit des ceintures que votre professeur vous remet lui même. Il est à noter que selon les progrès de l'élève, il ne passera pas obligatoirement une ceinture par an. Cependant, pour montrer sa progression, le professeur peut lui remettre des morceaux de la ceinture supérieure (qu'on appellera "barette" ou "dan" bien que je trouve cette dernière appellation éronnée) qui seront cousus sur sa ceinture.
Il convient également de parler des ceintures vert-bleue et violette qui, si mes souvenirs sont bons, n'existent pas officiellement. La ceinture vert-bleu équivaut à une "barette" entre la ceinture verte et la ceinture bleue (vous l'aurez compris^^) et est assez courante, tandis que la violette, qu'on voit beaucoup moins souvent (je crois n'en avoir vu que deux ou trois) correspond à un rang intermédiaire entre la ceinture bleue et la ceinture marron.

Voila pour les ceintures de couleur. Après elle, on trouve ce qu'on appelle les "dans" (prononcer danne). Dans l'ordre :
- Ceinture noire 1er dan.
- C.noire 2em dan.
- C.noire 3em dan.
- C.noire 4em dan.
- C.noire 5em dan.
- Ceinture blanche-rouge 6em dan.
- C.blanche-rouge 7em dan.
- C.blanche-rouge 8em dan.
- Ceinture rouge 9em dan.
- C.rouge 10em dan.

____

Arbitrages, points et sanctions.

Le nombre d'arbitres : Ce nombre est variable. Il va de un (normal, me direz vous^^) pour les compétitions des plus jeunes, à trois voire cinq selon la taille du tatami et l'importance de la compétition. Il y a un arbitre principal et deux ou quatre arbitres de coin (répartis donc aux quatre coin du tatami ou, lorsqu'ils sont deux, placé dans des coins opposés, par exemple le supérieur droit et l'inférieur gauche).
 
  Rôle des arbitres de coins : Ils sont principalement là pour assister l'arbitre principal dans sa tâche. Ils peuvent par exemple mainfester leur désaccord par rapport à un point accordé, et faire ainsi changer la décision de l'arbitre. En outre, ils marquent aussi les sorties de tapis.

  L'arbitre principal : Il lance et arrête le combat. "Hajime" (commencez) pour lancer et relancer le combat, "Mate" pour l'interrompre, et "Soremade" pour signifier qu'il est terminé. Il accorde également les points (sur lesquels je reviendrais juste après), marque les immobilisations ( en pointant sa main tendu vers les combattanst au sol et en prononçant "Osaekomi") et les ruptures d'immobilisations ("Toketa"). Il peut aussi sanctionner les judokas pour diverses fautes (que je vouis expliquerais plus tard également^^).

  Les points : Nous y voici donc, ici je vous décortiquerai la façon d'attribuer des points à un judoka. Attention cependant, le décompte de points que j'utiliserais est différent de celui que vous avez pu voir aux JO. Cependant, le décompte ne change pas grand chose.

   Il existe quatre sortes de points. Dans l'ordre croissant, on trouve :
   - "Koka" : 2 points (1 aux JO), est accordé quand l'adversaire tombe sur les fesses ou doucement sur le côté.
   - "Yuko" : 5 points (10 aux JO), est accordé quand l'adversaire tombe sur le côté.
   - "Waza-ari" : 7 points(100 aux JO), est accordé quand l'adversaire tombe doucement sur le dos, ou qu'une seule des épaules touche violemment le sol. Notons également que deux Waza-ari de suite équivalent à un Ippon (l'arbitre dit alors "Waza-ari awazate ipon!"... enfin, je ne suis pas sûr de l'orthographe^^).
   - Ippon : 10 points (1000 aux JO), victoire, est accordé quand l'adversaire est violemment projeté sur le dos et que ses deux épaules touchent le sol au moment de l'impact.

  Donc, un Ippon fait automatiquement gagner un combat. Mais que se passe-t-il quand il n'y a aucun Ippon à la fin du randori ? Eh bien, le judoka qui a le plus de points l'emporte. Cependant, il convient d'apporter quelques précisions à cette affirmations. Si un judoka a beaucoup de Koka ou de Yuko, il suffit que l'autre ait un seul Waza-ari pour l'emporter. Idem si l'un a une tripotée de Koka et l'autre juste un Yuko. Le nombre n'importe vraiment que si les deux judokas n'ont chacun marqué des points que d'une seule sorte.


  Les sanctions : ici nous parlerons des différentes fautes qui peuvent être commises par les judokas et des pénalités attribuées en conséquence.

   - Shido : correspond à une faute légère (refus de combattre, sors constamment du tapis, bras constamment tendus, judoka toujours plié en deux vers le sol, doits rentrés dans les manches de l'adversaire, accrochages de doigts...), qui sera sanctionnée par l'octroi à l'adversaire d'un koka.
   - Auparavant, il extistait pour la deuxième et la troisième faute deux autres degrés de sanction supérieurs : le Chui et le Keikoku. Ils ont disparu aujourd'hui, et les fautes qu'ils sanctionnaient sont maintenant sanctionnée de shido cumulés. Un shido équivaut à un Koka, deux à un Yuko, trois à un Waza-ari, et quatre à la victoire.
  - Hansoku-make : pénalise les fautes les plus graves, comme la mise en danger de l'attaquant ou du défenseur (possibilité de casser le bras, la jambe, ou de se casser la nuque), en donnant la victoire à l'adveraire et en excluant le fautif de la compétition pour manquement à l'éthique du judo. Cependant, le judoka peut être repêché s'il a subit un Hansoku-make consécutif à plusieurs Shido (et n'a donc pas commis de fautes graves).


  - Les difficultés de l'arbitrage : Eh oui, pas si facile que ça d'arbitrer un combat de judo. Certains décisions peuvent parfois paraître injustifiées ou érronnés, ce qui explique la présence des arbitres de coin. Mais certaines situations sont tellements inextricables que parfois l'arbitre central consulte les arbitres de coin pour y voir plus clair. Par exemple, un judoka lance une attaque, qui est contrée, les deux adversaires tournoient et finalement l'un des deux tombe au sol. Y-a-til alors Ippon pour celui qui est au-dessus et qui a contré l'attaque, ou alors n'y a-t-il rien du tout du fait que celui qui lance l'attaque tombe tout seul ou que les deux judokas annulent respectivement leurs attaques ? Comme vous le voyez, c'est souvent très compliqué, et être arbitre n'est pas souvent facile par rapport aux décisions qu'on prend dans ces moments là (cf le cubain en Taekwondo qui kick l'arbitre, mais là c'est carrément extrême...), car une des parties sera forcément mécontente.


____

J'ai eu l'occasion de pratiquer ce sport pendant 10 ans et j'ai trouvé cet art martial vraiment complet, idéal pour se défouler étant donner qu'il est très pratiqué en France les compétitions sont nombreuses.

Voilà voilà, si vous aussi vous en faites ou en avez fait, si vous avez des questions ou autres, vous pourrez les poser ici, même si j'en fait plus, je doute pas qu'il y a du monde sur ce forum qui le pratique et qui pourront vous répondre.

Et comme le judo est un sport olympique, qu'il possède un championnat du monde d'Europe de France et des compétitions amateurs on pourra parler ici des résultats des pros ou des votre.

J'espère que ce topic restera pas sans réponse trop longtemps sinon je le supprimerai ^^

« Modifié: octobre 18, 2008, 19:28:49 pm par I-U »


 I am not in danger, Skyler. I AM the danger ! A guy opens his door and gets shot and you think that of me ? No. I am the one who knocks !

Réponse #1 Le août 25, 2008, 09:25:16 am Par Daemon

Daemon

  • Anbu
  • ****
  • Messages: 988
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  Ah ! un topic sur le judo. En voilà une bonne idée ^^
  Comme je l'ai déjà dit sur un autre topic (celui des sports de combat, je crois), j'ai 13 ans de Judo dans les pattes, et cette année je crois bien que je vais continuer. Enfin bref, j'aimerais, si tu le permet, compléter ton post en rajoutant quelques menues choses.

Les différents grades ou "ceintures" :

Comme dans la majorité des arts martiaux, le niveau du judoka est indiqué par la ceinture qu'il porte autour de la taille. La couleur de la ceinture évolue au fil des années et en fonction des progrès du judoka. C'est le professeur ( ou sensei, mais ça vous le savez déjà^^) qui décerne la nouvelle ceinture à son élève soit en lui faisant passer un "passage de grade" (il s'assure qu'il connaisse  bien telle ou telle technique, mouvement, déplacement, etc), soit en observant ses progrès tout au court de l'année et en récompensant son travail.
Voici maintenant les différentes ceintures (ou Kyu), par ordres chronologique :
- Blanche. 9em kyu.
- Blanche-Jaune. 8em kyu.
- Jaune. 7em kyu.
- Jaune-Orange. 6em kyu.
- Orange. 5em kyu.
- Orange-verte. 4em kyu.
- Verte. 3em kyu.
- Bleue (je reviendrais plus bas sur la ceinture vert-bleue^^). 2em kyu.
- Marron (je reviendrais encore une fois sur la ceinture violette, beaucoup plus rare). 1er kyu.

Les ceintures qui précèdent son appelées "ceintures de couleur". Il s'agit des ceintures que votre professeur vous remet lui même. Il est à noter que selon les progrès de l'élève, il ne passera pas obligatoirement une ceinture par an. Cependant, pour montrer sa progression, le professeur peut lui remettre des morceaux de la ceinture supérieure (qu'on appellera "barette" ou "dan" bien que je trouve cette dernière appellation éronnée) qui seront cousus sur sa ceinture.
Il convient également de parler des ceintures vert-bleue et violette qui, si mes souvenirs sont bons, n'existent pas officiellement. La ceinture vert-bleu équivaut à une "barette" entre la ceinture verte et la ceinture bleue (vous l'aurez compris^^) et est assez courante, tandis que la violette, qu'on voit beaucoup moins souvent (je crois n'en avoir vu que deux ou trois) correspond à un rang intermédiaire entre la ceinture bleue et la ceinture marron.

Voila pour les ceintures de couleur. Après elle, on trouve ce qu'on appelle les "dans" (prononcer danne). Dans l'ordre :
- Ceinture noire 1er dan.
- C.noire 2em dan.
- C.noire 3em dan.
- C.noire 4em dan.
- C.noire 5em dan.
- Ceinture blanche-rouge 6em dan.
- C.blanche-rouge 7em dan.
- C.blanche-rouge 8em dan.
- Ceinture rouge 9em dan.
- C.rouge 10em dan.

Autant le dire tout de suite, les ceintures au dessus du 6em dan en france sont extrèmement rares. Pour vous permettre d'apprécier la difficulté d'atteindre un tel niveau, je vais vous exposer les modalités de passage de dan.
Parlons tout d'abord du 1er dan. Il existe en fait deux moyens de passer de grade : l'expression technique (plus rare) et le "grade avec compétition". Ne connaissant que le dernier, je vais me pencher sur celui-ci ^^
Le grade avec compétition comporte trois points :
- un examen technique : cela consiste à endosser le rôle d'arbitre durant un compétition au moins, et de "commissaire sportif" (tenir une table d'arbitrage, en s'occupant du temps de combat, de la pris en compte des points, etc).
- un examen de Kata : il s'agit ici d'effectuer une démonstration de plusieurs techniques de judo, le tout très codifié, du salut au déplacement en passant par la posture du corps. Pour vous donner un ordre d'idée, l'examen de kata du premier dan s'obtient en montrant trois séries de trois prises, efféctuées chacun à droite et à gauche. Pour le 2em dan, vous rajouterà ces trois séries deux autres séries de trois prises, et ainsi de suite^^. Vous passez devant un jury officiel composé de trois maîtres maximum.
- et enfin un test d'efficacité : il s'agit ici de vaincre des adversaires lors de compétition officielles pour marquer des points (il est à noter que seuls les ceintures marrons ou noires donnent des points et que plus vous montez en grade, moins les dans inférieures vaincues vous rapportent de points). Vous validez ce test si vous marquez 44 points lors d'une seule compétition, ou si vous en totalisez 100 sur plusieurs compétitions. (je reviendrais peut-être sur le système de points et de l'arbitrage dans un autre post^^).

  Une fois ces trois examen validés, vous envoyez votre passeport à votre fédération qui vous le renvoie avec le grade de 1er dan tamponné et signé, et en prime un joli diplôme de ceinture noire :D A chaque dan, vous devez montrer plus de techniques et gagner plus de points. Personnellement, j'ai déjà bien galéré à obtenir le 1er dan, alors le 2em, c'est pas pour tout de suite ^^".

  Je préciserais qu'il existe deux dans supérieurs, le 11em et le 12em, qui n'ont été obtenu que par Jigoro Kano himself (le 12em à titre posthume). Il portait alors une ceinture blanche large.


Voilà voilà, maintenant vous savez un peu plus de chose sur les ceintures du judo. Bon, comme j'ai presque tout fait de tête, il y a certainement quelques inexactitudes donc merci de me corriger si nécessaire. J'espère également avoir été assez clair dans mes explications. Autrement, Itachí-Uchíωa et moi-même restons à votre disposition si vous avez des questions concernant cet excellent art martial.
Sur ce, à la prochaine (je commence à avoir mal aux doigts moi^^) !

« Modifié: août 25, 2008, 09:30:50 am par Daemon »

Réponse #2 Le août 25, 2008, 09:36:17 am Par Who sensei

Who sensei

  • Moderateur
  • Sannin
  • *
  • Messages: 2503
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Ça fait un moment que je ne pratique plus ce sport, mon poignet et mon genoux n'étant plus du même avis que moi et j'avoue que c'est un de mes grands regrets. Véritable art doté de sa propre philosophie, il m'a apporté plus que des joies sportives. Pendant plus de 15 ans où j'ai pu pratiqué compétitions techniques mais aussi classiques, j'ai appris une forme de respect qui m'a permis de me canaliser et de relativiser sur pas mal de choses. Bref je conseille l'expérience à toutes les personnes qui ne connaitrait pas cette pratique. Complet à tous les niveaux, l'entrainement du judoka forme autant le corps que l'esprit et m'a apporté une certaine sérénité que j n'avais pas avant.

La pratique de la compétition est certes intéressante, mais c'est "l'atmosphère" particulière qui règne dans le dojo que je retiendrai par dessus tout. Le calme qui peut précéder une agitation sans nom, bref toute l'ambiance du judo me manque et je dois désormais me contenter de le suivre en tant que spectateur. J'essaye de suivre certaines compétition locales même si cela fauit un bon bout de temps que je n'y ai pas mis les pieds.

Seul bémol de cet art, il reste complexe pour le profane et ce n'est pas les commentaires télés qui déblatèrent autour des JO qui vont changer grand chose. C'est dommage mais on ne peut pas tout avoir, mais bon, pour une fois qu'on a droit de voir du sport à la télé et non des gougnioux avec des ballons...

Edit : Pour compléter les infos données par Daemon sur les ceintures, je vais rappeler juste un détail presque insignifiant sur les ceintures bicolores, 8ème, 6ème et 4ème Kyu. Elles sont très récentes en fait, un peu plus de 15 ans. Ces ceintures ont été ajoutées en Europe dans un premier temps afin de "faire plaisir" aux jeune judokas, et leur permettre de valider une évolution dans leur pratique de ce sport. Il n'était pas évident de passer une ceinture "originelle" par an hors la création de ces "demis ceintures" a permis de favoriser le renouveau des licences. C'est un peu cru dit comme ça mais ça reste une réalité. Je n'ai jamais eu ces ceintures et je ne suis pas un ancêtre hein !

Sinon, pour la ceinture violette, même système que pour les précédentes, elle représente l'équivalent de la ceinture marron pour les judokas de moins de 16 ans. en effet, une limite d'âge a été mis en place pour la validation du premier Kyu, mais devant la multiplication des ceintures bleus obtenues de plus en plus tôt, il a fallu permettre aux "jeunes" de percevoir leur évolution avec l'obtention d'une nouvelle ceinture. (l'âge limite a peut être changé depuis que j'ai pratiqué ce sport)
« Modifié: août 25, 2008, 09:46:39 am par shikam' »

Réponse #3 Le août 25, 2008, 10:12:32 am Par Daemon

Daemon

  • Anbu
  • ****
  • Messages: 988
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  Ah tiens, je ne savait pour les ceintures bicolores. Merci pour ce petit renseignement (de mon côté je les ai toutes eues, mais je suis un gamin^^). Autrement pour ce qui concerne l'âge limite de la ceinture marron, il est toujours bien de 16. A ceci près qu'il s'agit de l'âge minimum pour passer la ceinture noire. J'ai déjà croisé au cours d'un stage un ptit jeune ceinture marron qui devait pas avoir plus de 12 ou 13 ans... Ayant moi-même à l'époque 14 ou 15 ans, et étant ceinture bleue, je peut te dire que j'étais comme ça : O_o. J'ai l'impression que maintenant les profs font un peu ceux qu'ils veulent avec la ceintures marrons... Même si je trouve que ça sert à rien, puisque de toute façon il faut attendre ses 16 ans pour passer la ceinture noire (+1 an minimum de ceinture marron).

  Sinon, totalement d'accord avec toi concernant l'atmoshpère du dojo. Si on devait me demander ce que je préfère au judo, je dirais l'ambiance ! C'est quelque chose d'assez particulier qu'il faut vivre plutôt que décrire. On apprend la camaraderie, le self-control, l'humilité, le respect... bref, pour un peu que vous commenciez jeune, c'est assez "formateur", si je puis dire. Bien sûr c'est le cas avec beaucoup de sports, notamment les autres arts martiaux, mais je crois que si je devais arrêter le judo dans mon club et commencer un autre sport, je ne retrouverais pas une telle ambiance avant un sacré moment !

  Et puis, les commentaires télés... -_-! Même quand ils mettent un judoka comme consultant, la plupart du temps il dit des choses que les gens ne comprennent pas. Ils pourraient, je ne sais pas moi, faire un rapide résumé de la signification des points au début de la compétition, histoire que les téléspectateurs ne soient pas trop perdus. Et encore plus pendant les J-O, où beaucoup de gens qui d'habitude ne regardent jamais le judo à la tv (déjà que pour trouver une retransmission de compet, faut chercher...) sont devant leurs écrans. Et je parle même pas du comptage des points aux J-O. Ce n'est pas ce à quoi j'étais habitué (mais bon, j'ai jamais fait les jeux non plus hein^^), et au début je me demandais si il n'y avait pas un bug d'affichage. En fait non ^^
Enfin bon, pour ça on peut toujours rêver je crois. Ca sera jamais aussi populaire que le football, le basket ou que sais-je encore.
« Modifié: août 25, 2008, 10:14:11 am par Daemon »

Réponse #4 Le août 25, 2008, 11:13:42 am Par Who sensei

Who sensei

  • Moderateur
  • Sannin
  • *
  • Messages: 2503
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Oo : un gamin de 12-13 ans avec une ceinture marron... Je vois que le système de passage de ceinture ne s'est pas amélioré. Cela faisait parti des éléments sur lesquels je me battais quand j'étais au comité départemental de judo. L'idéal serait de mettre en place un système égalitaire et contrôlé de passage des ceintures.

A l'époque nous tentions, mon prof et moi de faire instituer une forme d'examen, pour que chaque judoka puisse être reconnu par rapport à un niveau obtenu. Trop souvent des profs de judos "donnent" littéralement une ceinture sans se soucier du niveau de son l'élève. Il ne faut pas que le jeune ait l'impression de stagner dans sa progression alors on accélère les passages de grade. Les demis ceintures étaient une belle alternative pourtant. Le principal problème reste les compétitions chez les plus jeunes où, à l'époque, une ceinture verte était requise, et certains judokas venaient là, fraichement dotés de leur nouvelle ceinture sans pour autant avoir leur place dans la compétition.

Réponse #5 Le septembre 03, 2008, 15:36:10 pm Par Daemon

Daemon

  • Anbu
  • ****
  • Messages: 988
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Ca laisse sur le derrière hein ? ^^ Je me souviens avoir été vexé de constater que certains profs n'hésitaient pas à donner des ceintures, mais avec le recul je me suis clairement rendu compte que ce n'était pas la bonne solution. Loin de là, et tu expliques bien pourquoi : c'est un peu comme donner un fusil à un jeune garçon et lui dire "maintenant tu es un soldat, va te battre pour ton pays" et l'envoyer à la guerre (c'est un peu extrême comme comparaison, certes, mais ça résume bien l'idée :p).
  C'est vrai qu'un retour à de vrais examens de passage, codifiés et égalitaires, remettrai les choses au clair. Mais bien sûr, à notre époque on pense beaucoup pognon, et donc on pense aux licensiés (à leur nombre surtout) et on fait en sorte de pas les décourager... Je trouve ça un peu absurde, d'autant que ça ne forge pas vraiment le caractère : le judoka a qui on a souvent donné ses ceintures sera plus enclin à abandonner à la moindre difficulté. Combien arrêtent-ils à la ceinture marron ou à la ceinture bleue car cela demande plus d'efforts qu'à l'accoutumée, et plus de temps ? Encore un peu trop. Alors qu'un judoka qui se sera démené chaque année pour montrer à son sensei qu'il maîtrise bien son sujet sera certainement découragé beaucoup moins facilement, et aura véritablement le niveau de sa ceinture.
  Enfin bon, je peux comprendre que les fédérations pensent que ce genre d'examen puisse faire paraître le judo comme un sport élitiste et décourage donc ceux qui font du sport juste comme passe temps (il y en a beaucoup). Je peux comprendre qu'il craignent alors pour leur porte monnaie. C'est malheureux mais c'est comme ça. Et puis, le judo d'aujourd'hui n'est pas composé uniquement de compétiteurs, et ne le sera sans doute jamais. Alors j'ai bien peur que les examens de passage contrôlés ne soient pas au programme avant quelques siècles ^^"

_____________________________________________________________________________________________________________________

Bon, pas de posts depuis la demaine dernière, donc je continue sur ma lancée, avec cette fois-ci un petit gros-plan sur l'arbitrage. Ca éclairera peut-être ceux qui ne comprennent pas vraiment le système de points vu aux JO. Encore que, celui-ci est légèrement différent que celui auquel je suis habitué, mais bon ^^

 Le nombre d'arbitres : Ce nombre est variable. Il va de un (normal, me direz vous^^) pour les compétitions des plus jeunes, à trois voire cinq selon la taille du tatami et l'importance de la compétition. Il y a un arbitre principal et deux ou quatre arbitres de coin (répartis donc aux quatre coin du tatami ou, lorsqu'ils sont deux, placé dans des coins opposés, par exemple le supérieur droit et l'inférieur gauche).
 
  Rôle des arbitres de coins : Ils sont principalement là pour assister l'arbitre principal dans sa tâche. Ils peuvent par exemple manifester leur désaccord par rapport à un point accordé, et faire ainsi changer la décision de l'arbitre. En outre, ils marquent aussi les sorties de tapis.

  L'arbitre principal : Il lance et arrête le combat. "Hajime" (commencez) pour lancer et relancer le combat, "Mate" pour l'interrompre, et "Soremade" pour signifier qu'il est terminé. Il accorde également les points (sur lesquels je reviendrais juste après), marque les immobilisations ( en pointant sa main tendu vers les combattanst au sol et en prononçant "Osaekomi") et les ruptures d'immobilisations ("Toketa"). Il peut aussi sanctionner les judokas pour diverses fautes (que je vouis expliquerais plus tard également^^).

  Les points : Nous y voici donc, ici je vous décortiquerai la façon d'attribuer des points à un judoka. Attention, le décompte de points que j'utiliserais est différent de celui que vous avez pu voir aux JO. Cependant, le décompte ne change pas grand chose.

   Il existe quatre sortes de points. Dans l'ordre croissant, on trouve :
   - "Koka" : 2 points (1 aux JO), est accordé quand l'adversaire tombe sur les fesses ou doucement sur le côté.
   - "Yuko" : 5 points (10 aux JO), est accordé quand l'adversaire tombe sur le côté.
   - "Waza-ari" : 7 points(100 aux JO), est accordé quand l'adversaire tombe doucement sur le dos, ou qu'une seule des épaules touche violemment le sol. Notons également que deux Waza-ari de suite équivalent à un Ippon (l'arbitre dit alors "Waza-ari awazate ipon!"... enfin, je ne suis pas sûr de l'orthographe^^).
   - Ippon : 10 points (1000 aux JO), victoire, est accordé quand l'adversaire est violemment projeté sur le dos et que ses deux épaules touchent le sol au moment de l'impact.

  Donc, un Ippon fait automatiquement gagner un combat. Mais que se passe-t-il quand il n'y a aucun Ippon à la fin du randori ? Eh bien, le judoka qui a le plus de points l'emporte. Cependant, il convient d'apporter quelques précisions à cette affirmations. Si un judoka a beaucoup de Koka ou de Yuko, il suffit que l'autre ait un seul Waza-ari pour l'emporter. Idem si l'un a une tripotée de Koka et l'autre juste un Yuko. Le nombre n'importe vraiment que si les deux judokas n'ont chacun marqué des points que d'une seule sorte.


  Les sanctions : ici nous parlerons des différentes fautes qui peuvent être commises par les judokas et des pénalités attribuées en conséquence.

   - Shido : correspond à une faute légère (refus de combattre, sors constamment du tapis, bras constamment tendus, judoka toujours plié en deux vers le sol, doits rentrés dans les manches de l'adversaire, accrochages de doigts...), qui sera sanctionnée par l'octroi à l'adversaire d'un koka.
   - Auparavant, il extistait pour la deuxième et la troisième faute deux autres degrés de sanction supérieurs : le Chui et le Keikoku. Ils ont disparu aujourd'hui, et les fautes qu'ils sanctionnaient sont maintenant sanctionnée de shido cumulés. Un shido équivaut à un Koka, deux à un Yuko, trois à un Waza-ari, et quatre à la victoire.
  - Hansoku-make : pénalise les fautes les plus graves, comme la mise en danger de l'attaquant ou du défenseur (possibilité de casser le bras, la jambe, ou de se casser la nuque), en donnant la victoire à l'adveraire et en excluant le fautif de la compétition pour manquement à l'éthique du judo. Cependant, le judoka peut être repêché s'il a subit un Hansoku-make consécutif à plusieurs Shido (et n'a donc pas commis de fautes graves).


  - Les difficultés de l'arbitrage : Eh oui, pas si facile que ça d'arbitrer un combat de judo. Certains décisions peuvent parfois paraître injustifiées ou érronnés, ce qui explique la présence des arbitres de coin. Mais certaines situations sont tellements inextricables que parfois l'arbitre central consulte les arbitres de coin pour y voir plus clair. Par exemple, un judoka lance une attaque, qui est contrée, les deux adversaires tournoient et finalement l'un des deux tombe au sol. Y-a-til alors Ippon pour celui qui est au-dessus et qui a contré l'attaque, ou alors n'y a-t-il rien du tout du fait que celui qui lance l'attaque tombe tout seul ou que les deux judokas annulent respectivement leurs attaques ? Comme vous le voyez, c'est souvent très compliqué, et être arbitre n'est pas souvent facile par rapport aux décisions qu'on prend dans ces moments là (cf le cubain en Taekwondo qui kick l'arbitre, mais là c'est carrément extrême...), car une des parties sera forcément mécontente.


  Voilà voilà, vous avez donc eu droit à un petit point sur l'arbitrage. Si vous avez des questions à poser ou des rectifications à faire (car encore une fois j'ai fait ça de tête), n'hésitez pas. A propos, il y a également toute une gestuelle qui accompagne les points, mais j'ai jugé préférable de ne pas alourdir le texte déjà bien chargé. En tout cas, j'espère avoir été assez clair ^^
  Bonne journée à vous, et à bientôt.
« Modifié: septembre 03, 2008, 15:38:29 pm par Daemon »

Réponse #6 Le novembre 03, 2008, 00:16:29 am Par kyubi-naruto-futon

kyubi-naruto-futon

  • Anbu
  • ****
  • Messages: 734
  • 2 choses infini: l'univers et la bétise humaine
    • Voir le profil
Voila moi j'ai 16 ans (17 très bientot) et je vais commencer le judo mercredi, c'est assez tard mais comme on dit mieux vaut tard que jamais. Cette art martial m'interesse assez, je pratique aussi la boxe et comme ça je serait déjà plus complet car il n'y à pas de percussion. De plus je pense que les art martiaux on ce petit plus que n'on pas les sport de combat, cette philosophie, le judo doit en avoir une aussi. Enfin le club est dans mon village, j'ai de bon amis las bas et je veus absolument m'amélioré en souplesse, et vu que c'est la voie de la souplesse je ne pense pas être déçu. On m'a dit que je ne vait monter en grade un tout petit peu plus rapidement du fait de mon age, si certain d'entre vous peuvent confirmez ??? Je ne veut pas devenir 8ème dan directe, mais si je m'investi à fond j'espère pouvoir rattraper un peu mon retard...
Fin bref je suis motivé je donnerais mes impréssion sur ce premier cour mercredi.
« Modifié: novembre 03, 2008, 00:23:12 am par kyubi-naruto-futon »
Fan absolu de pein!

Réponse #7 Le novembre 03, 2008, 21:36:32 pm Par Qωαяту

Qωαяту

  • Jounin
  • *****
  • Messages: 1184
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Moi aussi je fait du judo depuis 9 ans
J'ai eu ma ceinture marron cette année


Citer
On m'a dit que je ne vait monter en grade un tout petit peu plus rapidement du fait de mon age, si certain d'entre vous peuvent confirmez

Ben au début oui
Dans mon club,ce qui commence tard le judo, ben s'ils assimilent bien les techniques et tout le reste, ben ils passent 2 ceintures en une année
Mais bon c'est seulement jusqu'à la ceinture orange, car après y'aurait trop à assimiler en 1 année

Sinon va falloir bientôt éditer l'arbitrage, car ils ont fait beaucoup de changement cet année. Apparemment, il n'y aurait plus koka et yuko (on reviendrait comme dans le temps), mais il y a aussi d'autres chose
« Modifié: novembre 03, 2008, 22:31:11 pm par νιѕнηυ »