Jump to content

one hope


océanie
 Share

Recommended Posts

voila une fic que j'aime bien, basée sur "rush hour" un film excellent avec chris tuker et jackie chan (et suite...2 et 3 sortis en octobre.)

 

si vous me laissez des comm's (?) faites les par mp, ok ???merci!^^

 

 

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

 

 

 

des mystérieux meurtres...

 

la police dépacée...

 

des cadavres sans visages...

 

deux flics...

 

un espoir...

 

naruto uzumaki et uchiwa sasuke!

 

ils sont dans la place et ça va faire du dégat!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lieu:NEW YORK

date de la mort:07/07/07

heure estimée de la mort:2 Heures 15

découvert par:HARUNO Sakura

agents chargés de l'affaire:UZUMAKI Naruto, UCHIWA sasuke

témoins:aucuns

armes:aucunes

indices:aucuns

causes de la mort:aucunes.mais le visage est étrangement lisse et dénué de traits...

 

 

 

 

 

new york, sur le parking d'un super marché:

 

un jeune blond discutait avec se qui ressemblait a n'en pas douter avec un revendeur de drogue.

le blond:vas y smith!montre moi ta marchandise!j'ai le fric.

smith:fais d'abord voir le fric, dit il en jetant nerveusement des regards a droite et a gauche.

le blond:stress pas, mec! il y a personne ici, lui répondit il en lui montras une grosse liasse de billets.

 

il faut dire que smith avait de quoi stresser.il faisait nuit, il ne devait pas être loin de 22 h, et la seule lumière venait du supermarché ouvert 24 h sur 24 , bien qu'il soit tellement miteux qu'il n'y ai pas beaucoup de clients.

le blond et smith s'étaient donnés redez vous ici, pour un "échénge".smith était ce qu'il était plus communément appellé un revendeur de drogue, mais il était revendeur de n'importe quoi a ces heures peredues, comme maintenant.quoiqu'il commencer à regretter d'être venu.l'ambiance ne lui disait rien qui vaille.il frissonnat dans l'air de la nuit.

le blond, s'impatientant:allez, smith! bouge ton gros cul et montre moi la "marchandise"!

smith, grommelant:ouais, ouais...

 

et il allat non sans certaines happréhension ouvrir le coffre de sa voiture.

le blond, sifflant:et ben! bon boulot smith, dit il en admirant les charges de c4 reposant dans le coffre. (pour ceux qui ne le savent pas, le c4 et un puissant explosif.)il refermas le coffre de la voiture.

j'ai bien fait de te faire confiance!^^

smith:débarasse moi en!

 

 

c'est alors qu'une voiture de police arrivas et se garas non loin d'eux.

smith, paniquant:des flics! on est foutus!

le blond:mis non. ils ne sont pas là pour nous!

smith:comment tu peux en être sur ?

le blond:il est 22 h, ils doivent avoir finis leur service et viennent juste acheter de quoi grignoter come des sandwichs, tu sais, les machins avec du pain et toute sorte de garniture dedans.

smith:je sais ce que c'est un sandwich!

flic1:un problmée, les gars ?

smith:oui oui, tout va bien!

flic 2:vous ne cacherez pas un truc louhe dans votre coffre, des fois ? fit-il en daigainant son arme.

smith, sortant aussi son arme, attrapant le blond par le cou et pressant le canon du revolver sur sa tempe (celle du blond bien sûr.):ne vous approchez pas sinon je le bute!

le blond:ne vous approchez pas sinon il me bute!

smith:je vais monter dand la voiture et partir d'ici! o.k ?

les flics:o.k!

le blond:fais pas le con, smith!

 

smith montas alors dans la voiture et le lachat.pendant qu'il, roulait a vive allure, le blond sortis une arme et tiras, fesant que la voiture explosat, car le c4 était toujours dedans.

les deux flics:tu visait les roues , uzumaki ?

l'uzumaki:oh, ça va! comme ça le c4 est détruit au moins!

 

 

 

plus tard, dans les bureaux ultramodrene de la police de new york (ce n'est pas ironique, ils sont vraiment classe!^^ dans cette fic du moins)

 

 

le chef geulant plus qu'il ne parle:uzumaki! j'en ai marre de vous! vous êtes la honte de la police! voila encore une bourde a ajouter à la longue liste de celles que vous avez déjà fait!j'en ai plus qu'assez!

uzumaki:mmmh...

le chef:vous êtes viré!

uzumaki:quoi ?!?! c'est pas juste!

son chef allait répondre quand la sonnerie du téléphone retentis.

le chef:bureau de new york ?

???:ici le F.B.I.

le chef:ha! bonsoir.

fbi:nous sommes en se moment sur cette affaire de meurtre...

le chef:oui, je vois de quoi vous parlez.

fbi:il semblerais que le victime sois une chinoise.ils vont donc nous envoyer un de leur agent. le meilleur d'près eux.meilleur ou pas, je ne veux pas qu'il mette son nez dans cette affaire!

le chef:je ne vois pas ce que je pourrais faire pour vous.

fbi:il nous faudrai un agent a vouspour s'occuper de lui et l'écarter de l'enquête; un débile de préférence...

le chef, regardant l'uzumaki:j'ai l'homme idéal.

 

 

 

 

 

 

£££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££

 

 

 

j'avais prévu de continuer encore un peu, mais ce seras dans l'autre chapitre car je trouvais cette fin classe.je sais, c'est court mais c'est un prologue.on verras sasuke dans le prochain chapitre.je voulais mettre lee a la place de sasu avant, mais j'ai changé d'avis car il faut quelqu'un d'intelligent et de taciturne.^^ désolée lee!

 

Link to comment
Share on other sites

hop, suite!^^ ;)

 

 

 

 

Pour la ville, j’ai pris une carte, et j’ai regardé s’il y avait une ville près de la mer!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Désolée de vous avoir fait attendre aussi longtemps !’ donc voilà la suite….

 

Merci a ceux qui m’ont mis en suivi et en favori !et merci a ma tite shi et kbo pour leur comm !!!!!!!!!!!

 

££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££

 

minuit, dans le port de Wenzhou, chine :

 

C’était une nuit d’encre. La pleine lune était masquée par de gros de nuages noirs. Tout était calme, et le port était désert. Mais pas si désert que ça si on y regardait de plus près. En effet, des policiers avec armes et toute la panoplie se déployaient silencieusement dans tout le port. Ce n’était pas la seule preuve d’activité :des affaires clandestines se déroulaient un peu partout, à la faveur de la nuit. On y trouvait vraiment de tout ; de la drogue, de l’alcool, des produits illicites aux noms savants mais qui vous défoncez sûrement et purement, des trafics d’argent sale blanchi on ne sait où, des suicidaires riches et des tueurs pauvres ne l’étant plus en rencontrant des suicidaires riches, des parties de poker truquées… En somme un véritable coupe gorge. Et la plupart des policiers n’étaient pas très fiers ni sûrs d’eux… mettez-vous à leur place : Moi aussi je serais morte de trouille, et plutôt a mille kilomètres ! Ou dans une librairies avec des mangas français !o Mais il y en avait un, sans peurs ni reproches, qui avançait, tête haute et projecteurs braqués sur lui…ZIOUM !!! Je crois que je me suis un peu égarée…(///) Donc il y en avait un qui n’avait pas peur. Il semblait même…blasé. Oui, c’est le mot. Comment peut-on être blasé dans un moment comme celui ci ? Alors que tous vos camarades sont sur le point de se faire dessus, que vous pouvez vous faire égorger comme un mouton, et saigné à blanc comme un goret ? Pour cela il vous faut :

 

1.Un physique ravageur de jeune policier ténébreux.

 

2.Avoir la « j’men fous attitude »

 

3.S’appeler Sasuke Uchiwa.

 

4.Avoir un pistolet chargé et s’avoir s’en servir. Mais c’est facultatif quand on a le numéro 3, tout baigne !

 

Les policiers cherchaient, dans toute cette noirceur, un certain bateau. Ce bateau appartenait à un requin de la drogue. L’auteur ne citeras pas son nom pour ne pas se retrouver au fond d’un océan avec une pierre au cou et manquant légèrement d’oxygène. Ce requin était donc un gros poisson. C'était un des chefs de l'akatsuki, un réseau de criminel les plus dangereux. Celui là s'occupait de la drogue; un autres des meurtres ou "accidents si vite arrivés"; un autre encore de tout ce qui était vols, argent sale ou paris a truquer (pas la ville...), ect... Bref il ne faisait pas bon de se frotter a cette bande. Mais la police avait décidé de ne plus laisser passer cela; et laissait donc le soin de cette opération à Sasuke UCHIWA, jeune policier fort prometteur (et très beau...) Mais laissons place à l'action:

 

Sasuke fit un signe à ses subordonnés qui se déployèrent lentement autour du bateau. Au moindre signal, des hélicoptères de l'armée étaient prêts a intervenir, en plus des plongeurs aguerris qui attendaient pour l'instant dans des navettes de police, un peu plus au large. Tout avait été préparé et calculé minutieusement pour ne laisser s'échapper personne, ou alors le moins possible. Il fallait être très prudent ou sinon le "poisson" comme ils le surnommait allait s'échapper.

 

Soudain, le signal t'en attendu fut donner et ils s'élancèrent, prenant d'assaut le bateau. Ils comptaient sur l'effet de surprise pour réussir cette périlleuse mission, et c'était plutôt bien réussit, défonçant les portes a coups violents d'épaules, de forts coups de pieds et de grands renforts de barres a mines, faisant de nombreuses captures. Certains dealers se jetaient a l'eau, mais étant interceptés par les plongeurs, ils n'y gagnaient qu'un vilain rhume, l'eau n'étant qu'a deux ou trois degrés.

 

Sasuke

 

Sasuke cherchait le chef, qu'il se réservait personnellement. Il avait fait fait plusieurs piéce, en vain. Il parcourait alors le pont quand un éclat de voix étouffé lui parvint.

 

' Il doit être là' pensat t'il.

 

Il se dirigeat prudement vers les voix, l'arme au poing, tous ses sens en alerte. Et en effet, le "poisson" était là, avec trois autres hommes, et ils s'apprêtaient à monter à bord d'un petit bateau à moteur très puissant qui aurait facilement distancé ceux de la police.

 

' Pas un geste !' cria Sasuke en braquant son arme sur eux, avant de faire, en blessant un à l'épaule. la réponse ne se fit pas attendre, et il se jeta derrière des caisses de marchandises pour éviter la rafale de balle qui pleuvait autour de lui. il sorti un moment, en tua un et blessa gravement un dernier, avant de replonger derrière les caisses, une balle lui frôlant le front, le barrant d'une légère marque rouge et une autre se plantant dans son bras gauche, qu'il avait toujours la fâcheuse habitude de le laisser traîner. En grimaçant, il se leva et courus vers sa cible, qui s'enfuyais, couverte par ses hommes de main. Bientôt, les armes se turent, ayant vider leur chargeur de mort.

 

S'ensuivit une course effrénée sur le bateau, précédant un combat musclé duquel le vainqueur fut notre Sasuke national, affaibli, couvert de bleus, perdant du sang par de nombreuses blessures. Il avait enfin réussit à assommer son adversaire, avec un ustensile de cuisine (une casserole plus précisément (voir "où suis je" pour une référence ))qui avait été abandonné là, dans la cohue.

 

'Kisame, vous êtes en étât d'arrestation' haleta Sasuke en menottant le trafiquant évanoui. (Super Sasukeeeeeeeeeeeeeeee ! . )

 

trois heures plus tard, préfet de chine:

 

'Uchiawa! Quel plaisir de vous revoir!' s'écrias le préfet en ouvrant ses bras dans un geste affectueux.

 

'Moi de même, monsieur le préfet.' Répondit poliment Sasuke.

 

'En tout cas je te félicite, tu as rondement te brillamment mené cette mission, particulièrement hardue, j'en convient.'

 

Sasuke s'inclina, une main sur le ventre, comme si il avait des crampes d'estomac.

 

'Toujours aussi modeste, Uchiwa!' rit le préfet.'Mais je ne t'ai pas fait venir sans arrières pensées...'

 

'Nh ?'

 

'Il y a eu d'étranges meurtres en amèrique, ces derniers temps...' Il fit une pause. 'Ils sont tous chinois, et le plus incroyable est leur mort elle même: il semblerais que leur visages ai été aspirés.'

 

'Nh ?'

 

'Etrange n'est ce pas ? Je voudrais que tu ailles en Amérique résoudre cette affaire.'

 

'Bien monsieur' répondit calmement l' Uchiwa avant de quitter le bureau.

 

£££££££££££££££££££££££££££££££££££

 

fin du deuxième prologue!!!!!!!!!!!!!!! alors, ça vous as plu ?

 

 

 

 

 

s’il vous plait, est ce que ceux qui m’ont mis en suivis et en favoris peuvent me laisser un comm ? ça fait super plaisir et ça ne cous prend que deux minutes… Merci !^^

 

 

 

Et oui ! J’ai fait les dialogues a la façon anglaise, vous avez remarqué ? Je trouve ça classe !^^

Link to comment
Share on other sites

bon, je sépare les chap par post même si je le fais les uns après les autres, pour qu'on se retrouve un peu!^^

 

 

 

 

La suite ! héhé oui je sais, je suis longue mes chapitres sont trop courts…’ Que de défauts, nh ?

 

Merci à ceux qui aime ma fic!

 

Ça y était, Sasuke était dans l’avion, il n’allait pas tarder à arriver en Amérique maintenant. Il ne savait pas du tout ce qui l’attendait, et d’ailleurs il s’en moquait bien. Ce qu’il lui importait, c’était de résoudre cette affaire, point barre. Il espérait juste que les Américains ne lui colle pas un boulet pour s’assurer de tous ses faits et gestes… S’il détestait faire équipe, il détestait par-dessus tout être accompagné d’un boulet. On ne savait jamais ce que le boulet en question allait faire, ni ce qu’il pensait… De plus tout boulet qui se respecte était forcément ennuyeux, casse pied et jamais fut fut… Le parfait boulet était tout cela à la fois, et surtout essayais de se mesurer à tout le monde, croyant qu’il est le plus fort, ce qui généralement était une grave erreur et entraînait de sérieux ennui, et surtout de nombreuses complications d’ont on se passerait bien… Même si tout coéquipier passait pour un boulet aux yeux de Sasuke (Il ne se souvenait que trop bien d’une certaine jeune femme aux cheveux roses, qui essayait sans arrête et en vain de le séduire, qui avait un QI déplorable et surtout était d’une maladresse et d’un manque de tact effroyable.) Sasuke secoua sa tête pour en chasser toutes ces noires pensées, et se replongeas dans sa revue scientifique . Une heure plus tard, il s'endormit, sa tête penchant légérement sur le côté, tel un ange.

 

.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.

 

'Rah! J'en ai marre d'attendre! J'ai été invité! laissez moi passer! Le F.B.I a besoin de moi et de mes immenses talents!' S'égosilla un jeune homme blong, aux yeux aussi profonds que l'océan, mais qui avait cette tendance assez forte décrite par Sasuke de se vanter un peu trop, et pas toujours (jamais même) en s'approchant ne serais ce qu'un tout petit peu de la vérité.

 

'Je suis une personnalité importante moi môsieur!' Essaya t-il de faire comprendre au gardien qui gardait la grille fermant un parc assez grand (très même)entourant un petit château assez récent. Malheureusement pour notre jeune ami( que vous avez sans doute reconnu comme étant Naruto) le gradien ne bougeait pas, peut lui importait qui il soit, même si c'était Will Smith en personne(Will Smithhhhhhhhhh I love you so much!), il n'ouvrirais pas sans ordre. Et ce jeune homme commençait sérieusement a lui pomper l'air, et il envisageait sérieusement de le dégéger à coups de pieds dans le derrière, ce que Naruto, bien entendus, n'aurais pas aprrécié, ainsi que son postèrieur. Mais heureusement pour Naruto, le raffut qu'il fesait attira le chef du F.B.I, qui donna la permission avec lassitude au garde de laisser entrer cet énergumène.

 

'Merci monsieur! 'Fit Naruto à l'adresse du chef tout en tirant la langue au gardien, ce dernier usant de tout son self control pour ne pas l'étrangler.

 

'Alors ? Quelle mission palpitante et dangereuse avait vous pour moi ?' Demandas avec enthousiasme Naruto, mettant ses bras derrière sa tête.

 

'Pas de mission. D'étranges meurtres ont été commis ici, a New York, et nous voulons éviter que la police chinoise s'en mêle. Vous allez donc occuper leur représentant et vous assurer qu'il ne fourre pas son nez partout.'

 

'Mais...' Voulut protester Naruto, avant de se faire interrompre par le chef du F.B.I:

 

'Vous n'êtes pas un "super agent" comme vous semblez le croire. On vous as choisit car vous êtes suffisament débile pour ce job. Sans cela, vous auriez été viré. Vous ne valez rien, et vous êtes trop imbu de vous même. Mais le pire de nos agents est dix fois mieux que vous. Alors vous allez obeir sans discuter et vous occuper de ce chinois.'

 

'Bien-' Répondit froidement Naruto.

 

oOo Du côté de Sasuke oOo

 

Pendant ce temps, Sasuke avait quitté l'aéroport, et était arrivé devant le mur d'enceinte du château, et avait été refoulé par le garde à la grille, celui ci étant d'une humeur éxécrable. (On se demande pourquoi...) Et voici au point où il en étais, réduit à grimper aux mur pour pouvoir pénétrer dans la propriété.

 

'Mais qu'est ce qu'il a ce gardien...' Pensa Sasuke, de mauvaise humeur lui aussi, tandis qu'il cherchait un angle mort des caméras qui était posées sur le haut du mur. 'Ah, ici..' Se réjouit-il en en découvrant un. 'Bon... Quand faut y aller, faut y aller.' Il franchit le mur sans difficulté, et s'accroupit sur le haut du dis mur. Il regardas à droite, à gauche, et avisa un arbrequi était planté là, un arbre surement centenaire vu la taille qu'il avait... De plus, comble de la chance, une branche de l'arbre menait à une fenêtre du château.

 

'La chance revient...' Pensa Sasuke avec un sourire.

 

Moins de deux minutes plus tard, il entrais dans une grande pièce, au décor luxueux. Il y avait de nombreuses peintures aux murs, et de magnifiques tapis brodés d'or et d'argent étouffaient les pas de Sasuke. Un grand bureau de bois précieux habillé la pièce. Sasuke s'apprètais à sortir, quand la porte s'ouvrit et un chinois d'une cinquantaine d'années, avec des cheveux grisonnants, entras, suivis de près par cinq gardes du corp, eux aussi chinois. Sasuke se figeat, et avant d'avoir pu justifier sa présence, fut attaquer de toute part. Il voulut s'expliquer, mais il ne pouvais pas, essayant d'éviter les coups qu'il lui étaient destinés.

 

'Attendez!' Réussit il à placer, entre deux coups de poings particulièrement violents.'Je suis envoyer ici par-'

 

'Arrêtez!' Commandant l'homme. 'Par qui est tu envoyer ?' Demanda t-il à l'Uchiwa.

 

'Le préfet de chine...'

 

'Quelle preuve peut tu avancer ?'

 

'Ceci-' Répondit Sasuke, en sortant un médaillon de sa poche, représentant le blason du Ying et Yang entouré d'un dragon (chinoi, bien sur)

 

'Hum...' Fit il en voyatn le médaillon. 'Je te crois.'

 

'Je suis ici pour enquêter sur le smeurtres qui ont lieu dernièrement...'

 

'Oui, une affaire préoccupante. Les Amériquains ne veulent pas nous laisser enquêter. Ils ont un ego surdimenssionné...'

 

'Ils devront, de toute façon...' grognat Sasuke, en fronçant les sourcils.

 

L'homme éclata de rire, et Sasuke se sentis un peu véxé.

 

'Tu ne connais pas les Américains! S'ils ont décidé que tu ne te mêleras pas de leurs affaires, tu ne pourras pas!'

 

'Ils vont sûrement te mettre un agent, pour t'éloigner.'

 

'Oh non, pas un boulet...' Pensa Sasuke avec force.(Et si, mon pauvre Sasuke!o)

 

'Mr. Yu ? J'ai entendu du bruit... Est ce que tout va bien ?' Demanda avec une fausse anxiété le chef de F.B.I qui venait d'arriver.

 

'Ce n'est rien-'Répondit poliment mais froidement Mr.Yu.' Notre jeune ami vient d'arriver de chine, pour l'enquête.'

 

'C'est bizarre, je me serai rendu compte si quelqu'un venait d'entrer dans la propriété...'

 

'J'ai du entrer par la fenêtre, et escalader le mur d'enceinte.' Précisa Sasuke.' Le gardien ne voulait pas me laisser entrer...'

 

'...' 'Bien, suivez moi. Nous allons vous assigner un agent pour vous protéger, vous aider dans votre enquête et vous guider dans la ville. Il serais dommage que vous vous perdez...' 'Nous allons enfin être débarasser du boulet. Je le plains quand même, pauvre chinoi...' Pensa le chef du F.B.I.

 

Pendant ce temps, sasuke étais lui aussi perdu dans ses réfléxions:

 

'Pas un boulet, pas un boulet, pas un boulet, pas un boulet...'

 

Ils étaient arrivés dans le hall du château, qui était tout aussi luxueux et spacieux que le reste du bâtiment.

 

'Ah! Mr. Uzumaki!' Appella le chef du FBI. 'Voici notre invité, que je vous confie.Essayez de ne pas le perdre...'

 

'Oui, monsieur... ' fit l'Uzumaki. 'Bon, tu viens ?' Lançat-il à l'adresse de l'Uchiwa.

 

'...' Fut la seule réponse qu'il obtenu.

 

'Okey... Encore un taciturne...A moins qu'il soit muet...' Pensa l'Uzumaki. 'Bon-' dit il à haute voix 'Où tu veux aller ?'

 

'D'accord... Moi c'est Naruto Uzumaki, mais tu peux m'appeler Naruto et toi ?'

 

'... Je t'appelerais Monsieur Je N'ai pas De Nom, alors...'

 

Tout en "discutant", nos deux jeunes héros (ils ne le savent pas encore, qu'ils sont des héros) s'étaient dirigés vers la voiture du blond, une voiture de sport décapotable (je ne citerais pas de marque, ma fic n'est pas un panneau publicitaire!èé)

 

'Bon j'ai faim! on va aller manger quelque part, ça te dit ? Il est quand même 12h 30!'

 

'Evidemment...'

 

Naruto donna un brusque coup de volant, évitant de justesse un motard.' CHAUFFARD! REGARDE UN PEU OU TU VA, HEY PATATE!'

 

'Il y a des gens qui se croivent tout permis, vraiment... T'en penses quoi, toi ?'

 

'Bon, Monsieur Je N'ai Pas De Nom Et Je Ne Parles Pas, on est bientôt arrivés.'

 

ooO0Ooo Cinq minutes plus tard ooO0Ooo

 

Naruto se garas devant un restaurant ambulant, qui vendait exclusivement des ramens.

 

'Bouge pas de la voiture, attend moi. Je n'en ai pas pour longtemps.' Intima Naruto à Sasuke en sautant par-dessus sa portière. Et pendant qu'il s'éloignait, Sasuke ouvrit avec précaution la sienne et s'éloigna discrétement. Naruto, trop occupé à commandé ses ramens, ne s'apperçut de rien.

 

Et pendant ce temps, Sasuke montrait dans la rue la photo d'un homme, jeune, surement la trentaine, de type asiatique, au visage sévère, d'un blond presque blanc.

 

oOo marchand ambulant de ramen oOo

 

'Merci Monsieur!' S'écriat Naruto en prenant sa commande. 'Bon, Mnsieur Je N'ai Pas De Nom Et Je Ne Parles Pas, j'ai eu pitié de toi et... ! OU EST CE QU'IL EST PASSER ?' Il posa précipitament les ramens dans sa voiture, cria un 'Vous pouvez me surveiller ma voiture, monsieur ?' Et partis en courant dans les rues de New York, à la poursuite de Sasuke, qui cherchait toujours des personnes connaissant la personne dont il avait une photo.

 

'Et me!' Jura Naruto en courant. Il s'arrêta devant un marchand de fruits et legumes, et lui demanda précipitament s'il n'avait pas vu un jeune taciturne, aux cheveux et aux yeux noirs, pâle. Le marchand lui répondit que non, qu'il ne faisait pas attention aux passant, et que si il voulait bien lui acheter des fruits en échange de son aide...

 

'ça va pas,hé? Je ne suis pas un herbivore! Merci quand même de votre aide!'

 

Il recommançat plusieurs fois avec d'autres commerçant, jusqu'a ce qu'une femme lui dise où il était.

 

'C'est pas lui, là-bas ?' Demanda t-elle en montrant sasuke du doigt, ce dernier étant en train d'interroger un passant.

 

'Hey! Monsieur Je N'ai Pas de Nom Et Je Ne Parle Pas!' criat-il à l'adresse de Sasuke, qui s'enfuit en le voyant. Naruto lui coura après, non sans avoir au préalable lacher un: ''rci Mademoiselle!'

 

'Reviens ici!' S'égosilla en pure perte le blond.

 

'Et me' pensa Sasuke. 'Il va me lâcher cet idiot, oui ou non ?'

 

Il sauta par-dessus un étal sans le renverser; naruto, par contre, ce le prit en pleine poire, mais ce releva précipitement et continua à lui courir après, ne se souciant pas des insultes du marchands et de ses lamentations assez "relevées" à propos des blancs qui sont aussi hum... bêtes que leurs pieds (pour être polie, l'auteur ne voulant choquer les lecteurs potentiels de cette fic), que encore c'est une insulte à leur pieds (merci Axel pour cette expression ma foi fort enrichante)

 

Un bus passa, au sens propre du terme, et sasuke le prit, toujours au sens propre du terme, sautant sur la plateforme arrière (c'était un très vieux bus...) Il monta sur le toît, où étaient assis des touristes japonais, s'extasiant de le beauté de la ville de New York (comme tout touriste japonais qui se respecte...).

 

'Heu... Tout va bien, ne vous...' Commença à justifier Sasuke sur sa présence en ce toît de bus, mais il fut interrompu par le cris des filles et le mitraillement des appareils photos (numèriques pour la plupart... Car tout touriste qui se respècte vit avec son temps)

 

'ATTENDEZ! ARRETEZ CE BUS!' Hurla une voix que Sasuke identifia -avec surprise- comme étant celle de Naruto. En effet, celui ci était en train de courir aprés le bus.

 

.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.oO0Oo.

 

voilaaaaaaaaaaaaaaaa un nouveau chapitre de finis! Cette fic seras finie en je pense une dizaine de chapitre... Je commence dés cette après midi a taper la suite!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...