Jump to content


Histoire de Krog


Krog
 Share

Recommended Posts

C'est une histoire que je créé depuis peu sur le personnage de Krog.Pas celui du forum mais un personnage que j'ai créé pour une histoire tout simplement.

 

 

[move]Prologue [/move]

 

Mon nom est Krog. Autrefois, j’étais un puissant guerrier, un grand mage noir, et surtout, le seigneur de mon royaume. Le plus redoutable combattant, c’était moi. Sur mes terres, tout le monde m’obéissait, me craignait. J’étais un dieu! Ou peut être devrais-je dire un démon...

Tout commença dans un petit village où je vins au monde. Dès ma plus tendre enfance, je m’imposais comme un leader, celui qui donnait les ordres, celui que tous les gamins suivaient.

Ma mère tomba malade alors que je n’avais que dix ans. En ce temps, les guérisseurs se faisaient rares.

D’une part, parce que pour pratiquer l’art des soins, il fallait posséder les pouvoirs spéciaux que l’on nommait magie blanche, et que ces dons n’apparaissaient que chez quelques élus, ne pouvant s’obtenir qu’à la naissance.

D’Autre part, à cause des superstitions. En effet, les gens pensaient que tout ce qui touchait à la magie était maléfique. En conséquence, ceux qui la pratiquaient en public finissaient la corde au cou...

La maladie terrassa ma mère, et mon père la rejoignit très vite, victime du même mal. Ce fut une véritable épidémie, un fléau qui s’abattit sur mon village. Seule une trentaine de personnes survécut. Mais moi, je me retrouvai seul, et des pensées nouvelles naquirent dans mon esprit.

Etrangement, ce qui me tracassait en ces temps de troubles, ce n’était pas en rapport avec ma situation, mais concernait des problèmes auxquels un enfant de cet âge ne devrait pas s’intéresser. Je commençais à me questionner sur les méthodes qu’utilisait le roi pour diriger son royaume. Je me demandais pourquoi notre souverain ne permettait pas aux guérisseurs d’exercer leur métier au grand jour.

Puis un matin, l’évidence me frappa: le roi craignait la magie. C’est pour ça qu’il faisait exécuter tous les magiciens!

Une fois arrivé à cette conclusion, je commençai à haïr cet homme, et une autre certitude jaillit en moi: le maître de ces terres, celui qui m’impressionait tant lorsque je marchais encore à quatre pattes, l’individu assis sur le trône dans son palais, cette misérable créature n’était qu’un lâche, un peureux, un faible! Au fur et à mesure que je progressais dans mes découvertes, la haine me submergeait, et c’est en regardant mon reflet dans une vitre que je prononçai ces mots:

-Un jour, je renverserai cet imbécile, et je régnerai sur ce royaume, par la force et la sorcellerie! Je leur montrerai à tous qui est le maître ...

Des larmes de rage coulèrent le long de mes joues, les premières larmes que je pleurai depuis ma naissance. Je me détournai du spectacle que m’offrait l’image représentée sur le carreau, celle d’un enfant en sanglots, et partai vers ma maison, les poings serres et le coeur plein de haine ...

Link to comment
Share on other sites

(Des fautes?Certainement le temps...en fait j'ai écrit au passé simple sauf pour l'introduction.)

 

[move]Chapitre1[/move]

 

 

Le jour se levait et j’émergeai enfin de mon sommeil. Mes yeux se posèrent tout autour de moi. J’examinai le mobilier de ma chambre. C’était une petite pièce dans laquelle on pouvait voir un matelas deux places posé à même le sol, sans rien dessus, ni drap, ni oreiller, mais cela me suffisait amplement pour dormir. Hormis mon lit, aucun meuble ne venait orner ce lieu.

Mon regard fut attiré par un tas de vêtements empilés soigneusement dans un coin de la chambre. Je me levai et enfilai ces habits, avant de sortir de cette salle pour me rendre dans la pièce principale, où se trouvaient une table en bois et trois chaises de même matière. Sur la table étaient posés quelques fruits secs, un quignon de pain et un pichet d’eau. Je m’installai confortablement sur l’un des sièges, puis me mis à manger.Après mètre rassasié, je quittai ma demeure et me dirigeai vers les portes du village.

Personne. Plus personne ne vivait dans cette bourgade depuis la fin de l’épidémie qui s’était abattue sur mes parents ainsi que sur bien d’autres villageois.

Les rescapés avaient préféré fuir vers d’autres contrées, craignant que la maladie ne revienne par ici. Pour ma part, je savais que si je respirais encore en ce jour, si ce mal ne pouvait se vanter de me compter sur la liste de ses victimes, c’était parce que je bénéficiais d’une immunité contre ce virus.

Lorsque j’expliquai cela aux autres habitants du village, leur disant qu’eux aussi possédaient cette “protection”, ils me rirent au nez en répliquant toujours la même chose:

- Allons Krog, ne sois pas stupide! Comment un enfant de ton âge connaîtrait il quoi que ce soit aux volontés démoniaques alors que les plus sages des hommes ne savent rien à ce sujet?

Démons par-ci, démons par-là. Toujours la même rengaine...

A cette époque, les gens baignaient dans la naïveté. Ils pensaient que toute mauvaise chose qui arrivait était la faute des démons. Alors, quand la maladie nous tomba dessus, les villageois se mirent à prier je ne sais quelle divinité pour qu’elle vienne les sauver. Pour ma part, je préférai continuer à vivre, comme à mon habitude, en attendant que le destin fasse son choix à mon sujet: la vie ou la mort. Lorsque l’épidémie prit fin, ce fut le grand déménagement.

Voila pourquoi, alors que j’arrivai devant les portes du village, qui se trouvaient à une grande distance de ma maison, aucun son ne parvenait à mes oreilles, si ce n’est le souffle du vent et le murmure des arbres.

Le souvenir des paroles que j’avais prononcé devant mon reflet me rappela l’objectif que je m’étais fixé ce jour là, sept ans plus tôt.

Après un dernier regard aux échoppes et à la rue qui menait vers chez moi, je traversai les grandes portes, bien décidé à entreprendre un long voyage, dont le but était le trône du roi...

 

 

EDIT: Je reprendrai cette fic depuis le début, en modifiant bien des détails, pour tenter d'en faire quelque chose de sympa, bien que j'avais déja environ 15 chapitres tous chauds^^

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...