Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Mr Baz

Watchmen d'Alan Moore.

Messages recommandés

Voici une nouvelle BD Inévitable dans le monde du Comics.

The Watchmen de Alan Moore et Dave Gibbons

 

thewatchmenui3.jpg

 

L’action se déroule en 1985, aux USA. Dans ces années sombres, le risque d’une 3ème guerre mondiale n’a jamais été aussi fort. Le monde risque d’un moment à l’autre de basculer dans la violence la plus brutale.

Dans ce monde, les super-héros sont à la retraite depuis 1977 et de la Loi Keene les interdisant. Dans ce monde, la guerre du Viet-Nam a été gagnée par les USA, grâce à l’intervention du Dr Manhattan, homme qui est devenu le plus grand manipulateur des énergies atomiques, et qui, par la même occasion n’est plus exactement resté un homme normal. Dans ce monde, Nixon est président, pour la 3ème fois.

 

Résumé

L’action commence en octobre 1985 lorsque Edward Blake est assassiné défenestré de son appartement. Or, derrière cet homme bourru d’une soixantaine d’année, se cache l’ancien Comédien, membre connu des Minutemen, organisation de vengeurs masqués des années 40, puis des Watchmen, qui furent réunis en 1965 pour aider les USA contre toutes les menaces.

Cette mort est pour Rorschach, l’un des derniers Watchmen à être resté plus ou moins dans l’ambiance ancienne, le signe d’un complot visant à éliminer les super-héros d’une manière définitive. D’autant plus que très rapidement, une campagne féroce accuse le Dr Manhattan d’avoir donné le cancer à ses proches, le poussant ainsi à un exil et que Ozymandias, l’homme le plus intelligent du monde, vient d’échapper à une tentative d’assassinat. Qui peut bien tenter de les éliminer ?

 

Les Personnages

 

lecomedienxa0.jpgLe Comédien (Edward Blake)

Après avoir participer à l’expérience « MinuteMen », il apporta une certaine forme d’expérience aux Vigilants. Après la Loi Keene, il reste au service du gouvernement. La BD débute avec sa mort.

 

dcmahathanrk5.jpgDr Manhattan (Jon Osterman)

Son père, horloger (Watchmaker en anglais), l’obligea à s’intéresser au nucléaire après l’épisode d’Hiroshima en 1945. Devenu spécialiste après un passage à Princeton, il subit un accident qui fait de lui le premier, voire le seul, surhomme du monde. Depuis 1977, il est actif dans une base militaire américaine où il veille à la paix nucléaire entre les paix.

 

loriexk2.jpgLe Spectre Soyeux (Laurie « Jupiter » Juspeczyk)

Fille de la première Spectre Soyeux, elle a été active avec les Watchmen dès son adolescence. Lorsqu’en 1977, la Loi Keene est promulguée, elle n’est pas mécontente de se retirer et d’aller vivre avec le Dr Manhattan.

 

rorschahsi0.jpgRorschach (Walter Kovacs)

C’est le seul à être véritablement resté dans la psychologie ancienne du vengeur masqué. Ayant des méthodes assez singulières, il joue de la peur qu’il inspire aux criminels.

 

ozimandiasji5.jpgOzymandias (Adrian Veigt)

L’homme le plus intelligent du monde donc. Il a toujours poursuivi son dessein d’aider l’Homme. Retiré en 1975, il est devenu un riche et influent homme d’affaire.

 

lehibouky0.jpgLe Hibou (Daniel Dreiberg)

Il a pris la suite d’Hollis Mason, qui faisait partie des Minutemen. Fort de son double doctorat en aéronautique et en zoologie, il use de ses fabuleux gadgets pour aider ceux qui en ont besoin. A partir de 1977, il écrit des articles dans des revues d’ornithologie.

 

 

Le parti pris de cette BD apparaît dès le début, dans la mise en place, violente et sanguine, du décor. Le découpage se fait en une douzaine de chapitres, séparés par des articles de ou sur des protagonistes de l’histoire. L’une des trouvailles les plus intéressante est d’avoir, au sein du récit même, narré l’histoire du Cargo Noir, conte macabre sur la piraterie, plus ou moins inspirée d’une histoire vraie et déjà raconté en comics.

 

Le nom de WatchMen fait penser au terme Watch qui en anglais a deux sens : Regarder et aussi montre. Car l’idée fixe du temps et de sa course contre la narration est toujours présente. C’est une enquête qui se poursuit, avec comme certitude qu’il faut allez vite avant ce qu’il apparaît être inévitable. La réalité alternative qui est décrite dans ces albums est effroyable, car elle est dénuée d’espoir. Malgré tout, les personnages développent cet espoir, même si ils l’expriment d’une manière différente et singulière.

 

Une expression est très présente dans cette série : « Who watches the watchmen ? », qui fait écho à la locution latine de Juvénal « Quis custodiet ipsos custodes ». Et en effet, c’est sur cette question qu’on peut s’arrêter. Car si les Vigilants oeuvrent à la sauvegarde de l’humanité, à partir de quel moment on peut dire qu’ils sortent des clous, que leur comportement devient dangereux ?

 

Dans sa construction, la narration mélange allégrement les renvois au passé des personnages, qui met en avant les actes dans le présent. La découpe en 12 chapitres, douze minutes avant minuit, fait accentuer cette découpe particulière. Dans la forme, il est remarquable de constater que chaque planche contient toujours un modèle de 9 cases identiques (3*3) et cette rigidité est en fait un certain confort de lecture. Une autre remarque, un fait dont on ne fait justement pas trop attention, l’épisode sur Rorschach est comme sont masque, parfaitement symétrique. La forme des cases se retrouve entre les deux pages qui se font face.

 

Bien que marqué par l’ambiance des années 1980, avec la crainte de l’ennemi communiste, cet album dénonce la peur et la montée à la violence qu’elle engendre. Les super-heros y sont humains, ont des faiblesses et des noirceurs d’âme assez importantes. C'est un pur chef d'oeuvre a live absolument.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Baz'... T'es mon pote !

 

Ahhhhh, les watchmen, quelle magnifique saga !

Durant 6 ans, je me suis appelé Rorsharch au bowling (avant de prendre le doux pseudo de "film"  ;)).

Que dire de cette série, si elle n'est qu'une autre preuve qu'Alan Moore est un véritable génie.

l'histoire et le scénario, bien que l'essentiel de l'oeuvre, j'ai néanmoins beaucoup apprécier le graphisme.

Notamment la découpe des cases, je me souviens que sur certaines parties on lisait deux narrations en parallèle sur la même page.

Je veux dire que sur une page de 9 cases, celles qui forme le X, racontent une histoire et les autres une autre !

 

La série est en six volumes, comme à son habitubes diront nous, avec un début et une fin. Et chaque volume raconte un personnage, de la manière la plus profonde qui soit.

Ahhhh, j'en ai encore des frissons.... jusqu'à cette apothéose avec le Dr Manhattan !

Mais bon, Rorsharch, quel personnage ! C'est avec lui que j'ai appris ce qu'était le fameux test de Rorsharch en psychologie.

 

Par la suite, j'ai bien sûr découvert "V for Vendetta"... qui m'a éblouie encore plus...

Ca reste du Alan Moore !

Et soit dit en passant, j'ai trouvé l'adaptation cinématographique pas mal faite pour des gens qui ne connaissaient pas la BD.

Mais pour un fan, de cette série comme moi, c'est plutôt léger. en 1h45, ilssont incapable de reproduire toutes les subtilités de l'oeuvre dessinée.

 

Sinon, pour tout te dire, j'avais découvert Alan Moore dans special Strange, je crois bien... sur la série des nouveaux mutants.

C'était quand ceux-ci se sont retrouvés à Asgard car enlevés par l'enchanteresse. (Ps : pour ceux qui connaissent)

 

Enfin, il a fait du chemin depuis... Ligue des gentlemen extraordinaire, Tom Strong...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alan Moore est un pur génie ca c'est certain, cette serie est magnifique, tout le monde devrait la lire au moins une fois dans sa vie.

En effet sur cetaine planche on peut lire plusieur histoires en parallèles, et comme dit plus haut il a même intégrer une histoire de pirates dans son roman.

Pour V pour Vendetta, enorme serie, c'est sur que pour le film ils n'on pas pue tout mettre, bien trop gros,il on parcontre changé quelque truc comme l'origine de Evey.

Puis il y a cette citation que j'adore qui n'a pas etait mise:

"v.v.v.v.v c'est une citation, une devise: "Vi Veri Veniversum Vivus Vice" " Par lee pouvoir de la vérité, j'ai, de mon vivant, conquis l'univers"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouiiiii, c'est vrai, elle m'avait marquée !

D'ailleurs, ils en parlent dans le film ? C'est pourtant un passage important.

ça se déroulait dans le musée des ombres je crois !

Et cette page, je l'ai adoré... je me souviens qu'à la troisième lecture de la BD, je me suis mis à lire les petits titres des bouquins dans la bibliothèque. Et, c'est comme ça que la personnalité de "V" c'est encore affinité. Les 2 bouquins qui m'ont marqué était "mein Kampf" et "Utopia" de Thomas More ! Bref, les antithèses....

 

VVVVV... et puis à la fin du premier tome... V comme la lettre V ou encore 5 en latin, le numéro de sa cellule... et ça non plus, il n'en parle pas dans le film. Oui oui oui, c'est vraiment dommage que toutes ces petites finesses aient disparues. Pourtant, c'est ce qui faisait que cette saga fut une oeuvre !

Les funérailles de Vicking aussi... Raaaa, quand j'y repense ce film est une daube... je me sens délesté de ce qui est pour moi la meilleure BD que j'ai lu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wouah yavait un topic!!!

Alan moore est un fou furieux, mais là vous venez de m'apprendre un truc, c'est lui qui a écrit les nouveaux mutants, l'arc où ils se retrouvent dans les limbes??? je me rappel plus trop, mais il me semble que ça m'vait justement marqué par la qualité de l'ambiance et du scénario.

 

Bon au vu de mon nouvel Avatar, et signatures, vous pouvez comprendre pourquoi j'ai posté ici, je me suis fait plaisir sur mon kit... fan absolu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai finis le bouquin en trois jours, j'avoue que mes références comics se limitaient aux films de la marvel et DC, et aux nombreux comics que j'ai lu étant mome, mais l'annonce d'un film sur ces watchmen m'a intéressé.

J'ai donc lu le comic, et c'est une très bonne surprise pour moi, j'ai particulièrement aimé la fin.

Le personnage de Rorschach est vraiment très travaillé, les scéances chez le psychologue étaient jouissives à lire, on sent qu'il est à la fois paumé et sur de ce qu'il fait. Sa façon de parler est vraiment spéciale, comme une personne à qui on aurait enlevé l'humanité, ou un automate. La dernière scène avec lui est vraiment énorme, ou on le voit pour la première fois avoir de l'humanité avant de mourir. J'adore ce personnage.

L'intrigue est bien ficelée, mis à part le fait que les passages avec le vendeur de journaux m'ont moins plus (soyons honnêtes, on s'en tape  ;D) j'avais plutot envie de continuer l'histoire avec les watchmen :)

 

Après avoir vu V pour Vendetta au cinéma, je pense que je vais lire le comics, qui sera mieux je suppose, même si le film est plutot bon.

Esperons que Watchmen le film soit de même facture.  De toutes façons, les DC comics sont beaucoup mieux adaptés que les marvel (suffit de voir la catastrophe des 4 fantastiques, daredevil ou elektra pour comprendre, même si j'avoue que la trilogie spideran est superbement réussie, grâce au réalisateur surement) donc je ne m'en fais pas trop.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×