Jump to content

Qi gong


Elena Kruyech
 Share

Recommended Posts

Chi kong, chi kung, ki kong, kiko, kygung, ...

 

Je pense arrêter l'aikido l'année prochaine, pour faire un art martial interne : le qi gong.

 

Le qi gong (气功) est le travail du souffle, une pratique traditionnelle chinoise rattachée à la médecine. En pratique, il s'agit de mouvements accompagnés de respiration externe et interne ; en théorie, cet art énergétique s'enracine dans la métaphysique taoïste. Le qi gong s'enseigne en Occident pour le développement personnel.

 

Le terme peut être connu sous d'autres transcriptions, chi kung (école anglo-saxonne Wade), ki kong (école française EFFEO), kiko (adaptation phonétique du japonais), kygung (marque déposée utilisée par l'ISMA) mais qi gong est la version désormais officielle dans les langues européennes (pinyin, la prononciation nationale). Les deux sinogrammes 气功 (chinois simplifié) 氣功 (chinois traditionnel) associent des notions chinoises avec un sens vaste : qi (vapeur, souffle, énergie, esprit) et gong (attaquer, travail, exercice, discipline).

 

 

Origines

 

Le qi gong provient des gymnastiques taoïstes de longévité. On y retrouve l'intuition chinoise du wei wu wei « agir sans agir », présente notamment dans le Dao De Jing de Lao Zi. La pratique s'est enrichie au contact du bouddhisme, elle fait partie intégrante de la médecine chinoise.

 

Par un ensemble d'exercices corporels et de visualisations mentales (mouvements statiques ou dynamiques, exercices respiratoires, relaxation mentale, sons, acupressions, percussions, etc.), il vise à aider les personnes à maintenir ou réparer l'équilibre entre les « énergies » des différents organes du corps. Les fondements de cette énergétique sont celles de la médecine chinoise et de l'acupuncture en particulier.

 

Les pratiques de qi gong ont été interdites et réprimées comme des « pratiques féodales » et « superstitieuses » durant la Révolution culturelle. C'est dans un contexte de détente économique, peu après les premières réformes libérales et la première apparition du chômage que réapparaît le qi gong en Chine. Les autorités y voient une bonne façon de mettre en avant la culture chinoise et participent à sa promotion à travers les « Salons de la santé » qui lui sont consacrés au début des années 90. Une école de qi gong se détache nettement par sa doctrine religieuse : le mouvement Falun gong. En l'espace de sept ans, elle compte environ 80 millions de pratiquants. En 1999, commence la grande répression de ce mouvement ainsi que de la majorité des autres méthodes de qi gong par les autorités chinoises.

 

 

Pratique

 

Pour parvenir à l'harmonie du geste et du souffle, l'attention se porte simultanément sur les diverses parties du corps impliquées dans le mouvement et perçues globalement comme une unité, de telle sorte que le mouvement ne soit jamais « mécanique », mais devienne « organique ». N'étant basé ni sur la force physique ni sur la performance, le qi gong est accessible à tous (jeunes ou moins jeunes, sportifs ou non sportifs).

 

Le qi gong est un ensemble d'exercices énergétiques basés sur une association entre :

 

  • mouvements doux, naturels, très lents et détendus ;
    la respiration (respiration abdominale, régulière et profonde) synchrone avec les mouvements ;
    la concentration de l'esprit qui dirige le qi — le « souffle » — à l'intérieur du corps ;
    des massages par acupression, ou massage général musculaire.

 

Certaines formes utilisent aussi le chant (comme le kotodama) ou le cri, proche du très célèbre kiai japonais, ironiquement dénommé « cri qui tue » par les Britanniques du XIXe siècle.

 

Il allie la relaxation mentale, l'assouplissement corporel et le plaisir de se mouvoir en harmonie dans l'espace, à un travail énergétique profond de revitalisation des organes internes.

 

Selon ses adeptes, le qi gong est une voie d'épanouissement personnel, une source de bien-être et de jouvence. Au terme d'une pratique régulière, le qi gong apporte :

 

  • plus de tonus et moins de tensions nerveuses ;
    plus de souplesse et d'équilibre ;
    un calme intérieur ;
    une plus grande capacité de concentration et de confiance en soi ;
    une meilleure conscience corporelle ;
    le développement de la mémoire des gestes.

 

 

Styles

 

Il existe aujourd'hui différentes variantes ou écoles :

 

  • le qi gong d'influence taoïste (enchaînements ou séries d'exercices variés basés sur des répétitions de mouvements utilisant respirations et grands mouvements fluides et souples dont le but est d'améliorer la santé tout en progressant sur le plan spirituel) ;
    le qi gong d'influence bouddhiste (formes anciennes de qi gong, telles que pratiquées par les moines bouddhistes du monastère de Shaolin) ;
    le qi gong martial (renforcer le corps et sa résistance aux agressions externes) ;
    le qi gong sibérien (mélange de différentes pratiques physiques et énergétiques qui se sont rencontrées et transformées en Sibérie, carrefour de nombreux peuples et cultures : sibérienne, russe, chinoise, tibétaine, ayurvédique) ;
    le qi gong thérapeutique (apprentissage de certaines techniques de guérison, sur soi ou sur partenaire) qui fait partie de la médecine traditionnelle chinoise.

 

Tous les exercices de qi gong nécessitent de la patience et une pratique régulière. Certains pratiquants d'arts martiaux pratiquent leurs arts sans pratiquer le qi gong en Chine. Cependant, sa pratique est nécessaire à une maîtrise complète des arts martiaux.

 

Quelqu'un en (a) fait ? Des impressions à nous faire partager ?

Link to comment
Share on other sites

Intéressant de parler du Qi gong !

 

Je fais actuellement du Wushu et j'ai fais du Tai Ji Quan, même si j'ai arrêté, je reprendrais plus tard, pour l'instant mon âge me porte plus sur un art martial très actif (styles externes,le propre même du Wushu)  :D et je peux pas tout faire.

 

Le Wushu rassemble les arts martiaux Chinois, et le Tai Ji Chuan, comme beaucoup d'autres en fait partie, c'est un style interne.

Le Tai Ji Quand est un Qi Gong. Il implique un travail sur l'énergie interne et non sur la force externe musculaire.

C'est pourquoi, l'entraînement du Tai Ji Quan est tout d'abord exécuté lentement pour sentir les mouvements de l'énergie vitale (Qi) en vue d'exercices d'alchimie interne plus approfondis. Le centre de gravité et la respiration doivent être abaissés au niveau de l'abdomen (dantien).

Le pratiquant pourra commencer à accélérer les gestes, et pratiquera les fa chin (libération de l'énergie) d'abord réduits afin d'éviter d'abîmer ses articulations, puis de plus en plus complets.

Les enchainements de mouvements sont appelés Tao Lu, il y en a beaucoup, utilisant des techniques de bases et aussi par moment des armes comme l'épée, l'éventail...). Certains Tao Lu sont très longs car composés de beaucoup de mouvements, j'ai déjà vu un Tao Lu 108 mouvements, c'est sublime !

Ces cours étaient très bon, et je remarquais une chose à chaque fois que j'en sortait, c'est que j'étais très détendu ! et c'est très bénéfique pour le corps.

 

edit :

voici des vidéos de ma prof pratiquant le Tai Ju Quan :

Yang Er Yue Tai Ji 24 mouvements

 

et toujours ma prof, mais dans un autre style interne du Wushu, le Bagua Zhang :

bon visionnage  :D

 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Salut a tous le monde, c'est sympas de trouver un topic dedie au Qi qong.

 

Je viens de voir les videos et franchement quelle rapidite dans l'execution des mouvements!! Meme dans la pratique du Tai ji quan je m'attendais a plus de lenteur!!

 

Pour le wushu, je m'attendais plus a un style de box qui se rapprochais du Muai Thai!! Donc je suis surpris et dans le bon sens du terme de decouvrir cet art martial d'un autre aspect.. et encor une fois quel equilibre meme dans le mouvement et quelle souplesse!! Enfin ca donne envie de s'entrainer!!

 

Je voulais savoir si tu avais un lien pour ton club? un site?

 

Sinon de mon cote je pratique un art  martial externe, et qui dit art martial dit bien evidemment pratique du qi qong, qui est l'aspect le plus important et aussi le plus difficil!!

 

Enfin j'espere que le topic reprendra vie!! parce que un echange d'infos peu etre vraiment interressant!!

 

Sur ce je vous souhaite un tres bon weekend!!

Link to comment
Share on other sites

Il faut rétablir certaines choses. J'ai pratiqué plusieurs années le kung fu wu shu, le tai chi, et le qi gong. Je connais donc le sujet.

 

Les enchaînements de mouvements ne sont pas du qi gong. C'est du tai chi. Le tai chi est un art martial interne qui peut être pratiqué de différentes manières. Il y a la manière lente et énergétique que tout le monde connaît. Et il y a l'application martiale où les mouvements sont accélérés.

Le qi gong est purement l'art de maîtriser l'énergie, le qi. Il est basé sur la respiration. Il permet de faire circuler l'énergie, de l'amplifier, de la percevoir. La pratique du qi gong seul ne nécessite que très peu de mouvements. Je le répète, c'est surtout un exercice de respiration et de méditation. C'est pourquoi il vaut mieux l'étudier en conjonction avec le tai chi et/ou le kung fu. Car le qi gong a ses applications dans ces autres disciplines. Le qi gong permet de faire circuler l'énergie en harmonie avec les mouvements des arts martiaux, et de la focaliser là où on le souhaite, le poing par exemple au moment de l'impact.

La grosse difficulté en France c'est de trouver de bons professeurs de qi gong, qui en connaissent tous les aspects. Personnellement je me méfierais d'un professeur occidental. Il vaut mieux trouver un asiatique, et encore même là il y a des charlatans. J'ai étudié auprès de maître Tran à l'église américaine à Paris, et lui est très bon. Il est dur, il a son caractère, mais il faut passer outre et tu auras un enseignement de qualité.

Link to comment
Share on other sites

@ Guillaume_D

 

Merci pour les info, c'est vrai que je m'exprime mal, malgres mon peu d'experience dans la pratique du qi qong ( je n'ai fais que trois cours) et toujour avec des profs differents, pourtant j'essaye de m'entrainer le plus possible depuis chez moi.. Enfin mes commentaires etait vraiment bases sur les videos!!

 

Je sais bien que le qi qong est la pratique de la respiration, et c'est bien l'aspect le plus difficil, surtout pour un pratiquant d'art martial "externe". Enfin je ne m'attendais simplement pas a un style de wushu aussi peu "orthodoxe" si je puis le dire comme cela.. Pour moi c'etait un style externe de competition d'ou le rapprochement avec le muai tai!

 

Je suis actuellement en stage a l'etranger, au danemark et ici les arts martiaux ne sont pas aussi important, enfin il est difficil de trouver un club ou on peu bien t'enseigner les rudiment... surtout en Danois je n'y comprend rien :(

 

Mais j'essaye toujour de m'entrainer comme je peu et meme avec le peu d'experience que j'ai, enfin merci pour les info peu etre qu'on se verras dans ton club  ;D

Par contre l'eglise americaine ??? c'est vers ou?

Link to comment
Share on other sites

On ne pourra pas se voir car j'ai arrêté il y a déjà quelques années. L'église américaine est dans le quartier des Invalides à Paris, à deux pas de la tour Eiffel. Je ne sais pas si maître Tran y enseigne toujours, mais il avait des élèves très impliqués qui je l'espère ont pu reprendre le flambeau.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...