Jump to content


La pierre et le sabre


Akegata
 Share

Recommended Posts

La pierre et le sabre d'Eiji Yoshikawa

(Tome 2 la parfaite lumière)

 

Dans le Japon du XVII eme siecle, Miyamoto Musashi, jeune homme fougueux, n'aspire qu'a se battre. Recherché dans tout le pays, il est recueilli par un moine et n'a bientôt plus qu'un but : tendre à la perfection grâce aux arts martiaux.

Son sabre sera désormais serviteur du bien. Il ira de combats en conquêtes à la recherche d'amour et de sagesse, épaulé par le chant de sa tendre Otsu.

(cé se qu'il ya marqué au dos du livre donsc j'éspère que j'ai pas fait de fautes  ??? )

Se roman a ossi été adapté en manga : Vagabond de Takehiko Inoué.

 

Personneleman, j'ai ADORé ce livre !!!  C'ai vraimant une perle, un bijou!!

Le manga ossi est vacheman bien.

Je le conseil viveman a touts; et surtout ne soyer pas découragé par la taille  ;D

 

(  :'( Là cé sur j'ai du faire des fautes horrribles!! :'(  )

 

livrepierre14mk.jpg

 

edit rhavin:quand tu dis horrible t'a meme pas idée..... va falloir faire quelques efforts en matière d'orthographe, ca ne peut etre que bénéfique

Link to comment
Share on other sites

Son sabre sera désormais serviteur du bien. Il ira de combats en conquêtes à la recherche d'amour et de sagesse, épaulé par le chant de sa tendre Otsu.

 

Mouais, c'est bien subjectif tout ça ;]

Son sabre au service du bien, mouais, il utilise surtout son sabre pour son propre profit le Musashi [A savoir, trouver la voie du sabre] pasque bon, on a beau l'aimer le bestiaux il commet quand même quelques belles saloperies =p

 

Enfin, trés beau roman et très prennant, bien ficelé, aucune critique à faire, que du bonheur, on en regretterais presque de l'avoir terminé.

 

Axl: Bien ? Il est plus que bien, c'est une merveille ^^

Link to comment
Share on other sites

tres tres fort ce bouquin, je l'ai lu en meme pas 4 jour tellement c'est prenant, coté resumé t'aurait du faire le tient car il est po terrible celui la, puis serviteur du bien, lorsqu'il tue un gosse hum bof hein, lorsqu'il est a deux doigt de violer otsuu c pas le top du heros ça

 

sinon tout est bien fait, on perçoit bien l'ambiance du japon feodal, on saisit bien les rythme de vies, les decors bien expliqués, les combats detaillés non honnetement tout est tres travaillé, le style est tres fluide, honnetement ya pas de point faible a ce livre, sauf si, et ça depend des editions, je savait pas apres avoir fini le mien qu'il existait une suite  :P vieille edition faite gaffe, honnemtent ya pas a hstier une seconde

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Je trouve que ce livre est très compliqué à lire parcequ'il y a plein de noms différents qui se ressemblent, mais qui ne se prononce pas exactement pareil...

 

Bien sur, on apprend pas mal de chose, notemment sur l'histoire des shoguns et l'époque des samouraïs avant qu'ils ne disparaissent, remplacé par les armes à feu.

 

Comme tout roman, il y a un parcours initiatique pour le lecteur par le biais du Héros, qui évolu, à la recherche de l'idéal de l'esprit (la parfaite lumière).

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

J'ai commencé ce bouquin il y a quelques jours (en attendant de recevoir Hysteria :P)

 

Et j'avoue avoir était très étonné juqu'a quel point le manga et le livre diffèrent... En faite ca a carrement rien a voir^^ Mais ce n'est en rien péjoratif, loin de la, ce bouquin est réellement une merveille que je recommande a quiconque...

 

Le moi interieur de Musachi est très travaillé, son histoire avec Otsu est plus marqué et son parcours de guerrier et pour l'instant très bien narré...

 

Bref un sans faute, vraiment...  :)

Link to comment
Share on other sites

Ahhhh, la pierre et le sabre !

Comme beaucoup, je l’avais lu suite au manga Vagabond, c’était il y a bien 3 ans maintenant.

Depuis, je me suis beaucoup intéressé à la vie de Musashi… non pas celui de Dame, le vrai…

 

Tout d’abord, c’est un personnage qui a réellement existé.

C’est un samouraï célèbre, mais néanmoins moins que d’autre, le roman de Yoshikawa ayant bien aidé à le populariser.

 

Comme dans beaucoup d’œuvres japonaises, c’est le récit d’une initiation. On le voit également dans les mangas (Dragon Ball, Naruto… pour ne citer qu’eux).

C’est donc le récit d’un apprentissage et d’une recherche, et c’est peut être pour ça, qu’on l’aime tant.

Au début de l’histoire, Takezo est un adolescent violent et irréfléchi, en proie à ses instincts.

Et donc bien sûr, comme certains l’ont dit plus haut, il fait des choses pas très glorieuses.

Néanmoins, et c’est un aspect important de la culture boudhique et à forciori du boudhisme zen, l’homme est fait pour évoluer et progresser.

 

Ainsi, la majeur partie du roman correspond à cette recherche de la lumière… de cette parfaite lumière.

 

Le livre est partagé en deux tomes : La pierre et le sabre / La parfaite lumière.

Lire le première sans le deuxième est une hérésie. On ne pourra pas voir l’œuvre dans son ensemble, ni comprendre le message que l’auteur a voulu apporter.

Il y a eu une série de films où Musashi est interprété par le grand Toshiro Mifune, composé en trois parties. (La trilogie "Samouraï" avec le beau coffret qui va avec)

A titre personnel, je trouve que ce découpage est plus intéressant et reflète bien mieux l’évolution du personnage :

1 – La découverte d’un adolescent sauvage.

2 – Le parcours initiatique

3 – La découverte de la voie

Oui, 3 parties est bien préférable à 2.

 

Maintenant, pour les fans d’actions et de kenjutsu, Musashi est l’inventeur du style à deux sabres (2 sabres de même longueur, 2 katanas, et non un katana + un wasashi comme on le voit souvent). Le roman y fait allusion, mais ce n’est pas un aspect important de l’œuvre.

 

Ce roman a vraiment été un délice pour mes yeux. Je l’ai lu lentement comme tous les romans qui me passionne, car ça me donne du temps pour imaginer l’univers de l’œuvre entre les lectures.

 

Le début est assez semblable au manga, mais par la suite ça diffère beaucoup.

Par exemple, dans le manga Sasaki Sojiro est muet.

Je sais pas pourquoi Inoue a fait ce choix, car le point important de la personnalité de Sojiro est justement que c’est une langue de vipère.

Sa présence dans le roman apporte un personnage jaloux, médisant et manipulateur doué de verve, de charme et de raffinement. Dans le manga, c’est limite un autiste… Enfin bref, le manga est une adaptation très libre.

 

Pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, si vous vous intéressez un tant soit peu à la littérature japonaise, vous devrez le faire car il fait partie des classiques que tout le monde connnait et a lu.

 

Alors, je vous dis bonne lecture !

 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 10 months later...

J'ai commencé La pierre et le sabre, et je commence à voir en quoi le manga diffère, cependant je trouve que le style graphique qu'a adopté inoue pour son manga correspond vraiment bien à l'œuvre si je devais leurs trouver un lien je dirais que c'est cette œuvre de musashi:

 

 

musachi_pie_grieche.jpg

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...