Jump to content


Sign in to follow this  
Lithoos

Le combat ordinaire (Tome 1 à 4)

Recommended Posts

Le combat ordinaire est un série de 4 tomes qui décrive la vie de Marco, les relations qu'il entretien avec sa famille, ses amis, sa copine et les gens qu'il l'entoure dans sa vie quotidienne. L'auteur est Manu Larcenet et l'histoire est publier chez Dargaux.

 

Une tranche de vie attachante, le quotidien présenté en toute simplicité d’un photographe un peu perdu qui retourne habiter à la campagne. On partage ses passages de folie comme ses crises d’angoisse, ses disputes comme ses premiers rendez-vous et ses premiers flirts. Attachant, vraiment. Une fois commencée, on a du mal à sortir la tête de l’histoire, on se retrouve comme dans une sorte de Tendre Banlieue de Tito, mais en beaucoup plus intime, touchant. Bien que très simple, le dessin est plutôt expressif et c'est cela qui donne de la force à l'oeuvre.

 

Si vous ne connaissez pas Larcenet, foncez, vous apprécierez sûrement ! Et puis ces albums sont une petite leçon de vie…

 

le-combat-ordinaire-tome1-cf2f2.jpg

Le Combat ordinaire, c'est l'histoire de Marco et de ses problèmes quotidiens, qui sont aussi ceux des Français d'aujourd'hui. Il est photographe, névrosé, son père est malade, son chat pénible et surtout il ne sait pas où il en est avec Émilie, sa petite amie vétérinaire. Il a fui la ville pour s'installer à la campagne à Chazay-

d'Azergues, espérant y trouver un peu de calme.

 

 

 

Couv-Le-combat-ordinaire-02-GF.jpg

Les Quantités négligeables, ce sont les ouvriers du chantier naval où travaillait le père de Marco. C'est sur eux qu'il a décidé de faire une exposition photo. L'occasion pour Marco de se confronter au petit monde des galeries parisiennes et des zones industrielles sinistrées.

 

 

 

Couv-Le-combat-ordinaire-03-GF.jpg

Ce qui est précieux, c'est le troisième tome des aventures de Marco, son deuil, et ses angoisses concernant son travail de photographe ; de bonnes nouvelles se profilent. Mais sur le point familial, rien ne va plus : son père vient de mourir, sa mère affronte seule le poids de l'absence, son frère, n'arrivant pas à surmonter le deuil, s'évade de plus en plus. Quant à Émilie, elle lui impose un ultimatum : elle veut un enfant et elle n'attendra pas toute sa vie.

 

 

 

Combat+ordinaire+tome+4+Planter+des+clous.jpg

Planter des clous est le quatrième et dernier album de la série. Nous retrouvons Marco deux ans après le troisième opus, père d'une petite fille. Tout en reconnaissant que, malgré ses réticences, la paternité l'enchante, il est un peu perdu dans son rôle de père. Parallèlement, le chantier est sur le point de fermer. C'est sur ce fond de recherche de repères et de nostalgie que se conclut cette série.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique série, d'un réalisme terrible, n'importe qui se reconnaitra dans un des épisodes de la vie de Marco. Il y a des moments qui te laissent complètement choqué, genre la fin du second album, tu reste à te dire "oh merde", bloqué sur une page. On rit du chat Adolf (parce qu'il est méchant), on tombe amoureux d'Emilie et on frôle la dépression avec Marco, c'est la vie quoi !

 

A côté du Combat, Larcenet a publié nombre d'autres albums, tous très bons, des géniaux Bill Baroud (agent secret, ultime espoir du monde libre et de Pierre Richard) au Retour à la Terre avec Ferri (qui reprend Astérix), version plus humoristique du Combat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...