Jump to content

[BD/manga métissé] Le Lion blanc d'Arduinna


imaginalex
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous !

 

Bah en fait j'aurai mieux fait de poster ça ici, même si ce n'est pas du "fan work" ou "fan art", ce n'est pas grave puisqu'il y a des créations personnelles qui figurent un peu partout dans cette section, et étant donné que c'est en format BD dans le sens de lecture européenne, je pense que ça a plus sa place ici.

 

Donc...

 

Je voulais vous parler d'un petit projet "manga" semi réaliste, sous format et composition de "bd" européenne pour sortir un p'tit peu du "déjà vu" en matière de dessin et format. (même si j'aurai bien voulu introduire une toute nouvelle norme de format dans un papier se trouvant entre la taille et proportions de celui d'un manga et de la bd euro pour construire une bd ayant un format tout à fait "hybride" et différent, mais passons. )

 

voici une version très résumée de l'histoire :

 

Cette bande dessinée vous invitera donc à suivre l'incroyable mais toute aussi effroyable histoire, et parcours de vie d'une créature maudite, née au crépuscule des derniers jours de l'antiquité, d'un père nordique dont la lignée seigneuriale s'est essoufflée, dont le règne s'est éteint à cause d'une malédiction présente dans le sang de ses ancêtres, malédiction rare que l'on appellera la "tigranthropie" de sibérie (tigre blanc), Tigranthropie ne se réveillant qu'une fois toutes les six générations dans la famille des Thorodam.

 

 

Malédiction dont va être atteinte l'enfant qui naitra de l'union de ce grand gaillard bien batti à l'ossature et la constitution solide, et celle d'une femme, une danseuse itinérante et voleuse à ses heures, qui, par un malheureux concours de circonstances, à uni deux êtres "pourris" par deux malédictions bien distinctes, a la plus sombre des époques.

 

 

Byakko était autrefois considéré comme un "dieu", le tigre blanc de l'ouest, représentant autrefois l'amour, mais les guerres antiques incessantes ont eu tantôt fini de l'affamer, se nourissant comme tout dieu ayant ses croyants, de l'amour des hommes, il fut poussé au bord de la disparition quand ils ne furent plus que haine pour leur prochain, pour survivre, l'ancien dieu à fait ce qu'il n'aurait jamais pensé faire, il fut obligé de mordre, mordre un ancêtre de la mère de Léo, et s'infiltrer dans le sang de cette famille pour survivre, devenir un démon se nourrissant finalement, de la rage, de la haine des humains.

 

La résurgence de la malédiction de la lignée des Thorodam couplée à cette autre malédiction provenant de sa mère, se mêlant dans le corps du nouveau né, le marquera à jamais avec cette différence.

 

Ses parents lui ayant donc légué... un "sacré" héritage, vicié par le sang de leurs ancêtres respectifs.

 

L'histoire se passe géographiquement parlant, bien qu'elle soit évidemment bordée de médiéval de haute fantaisie et parfois, de fantaisie sombre, aux abords des forêts Ardennaises qui, en ces temps reculés semblaient faire pâle figure de frontière entre deux pays qui s'appellent aujourd'hui la Belgique et la France, qui, autrefois encore ne formèrent qu'une entité plus ou moins "commune" connue sous le nom de la gaule.

 

En ces temps reculés, ces différentes tribus était déjà divisée en divers clans ayant des us et coutumes, traditions différentes les unes des autres qui, pourtant provenaient d'une même origine, la mythologie celtique, peuplades qui étaient à cette époque, soit sur le point de disparaître soit d'être obligées de fusionner entre elles pour résister aux envahisseur germains, romains et même arabes qui se voyaient pousser des ailes de conquête en cette époque sombre.

 

L'histoire se déroule donc aux premiers jours balbutiants de l'ère médiévale, premières lueurs d'une nouvelle époque qui verra mourir les jours passés de l'antiquité à ses pieds, dans un monde différent et pourtant si proche du nôtre, le personnage sera confronté à un monde aussi onirique, qu'épouvantable, les mythes, les légendes et monstres antiques de notre ancien monde chercheront à survivre à l'oubli et l'abandon que l'histoire inexorablement marche, cherche à effacer.

 

Ce manga/Bande dessinée est toujours en cours de création et cherche également un éditeur, les pages / planches ne sont pas encore montrées dans leur stade de production "finale" et ne reflètent pas tout à fait le produit "fini" surtout les premières qui sont à refaire (je pense notamment à la 5 et deux trois autres dans l'album)

 

vous pouvez en lire les 25 premières pages qui se déroulent "après" les événements cités, gratuitement à cette adresse :

 

Et si vous souhaitez soutenir ce projet, il ne tient qu'à vous de créer un compte sur le site (ça fonctionne comme pour un forum c'est gratuit) et de cliquer sur le petit coeur en dessous du viewer, enfin, uniquement si vous appréciez ce que je fait, c'est tout et ça sera déjà pas mal comme ça !

 

Merci à vous en espérant modestement et humblement que vous apprécierez.

 

(dommage que je ne soit pas capable d'insérer le widget dans l'article, je n'ai pas trouvé comment faire. )Bonjour à tous !

 

Bah en fait j'aurai mieux fait de poster ça ici, même si ce n'est pas du "fan work" ou "fan art", ce n'est pas grave puisqu'il y a des créations personnelles qui figurent un peu partout dans cette section, et étant donné que c'est en format BD dans le sens de lecture européenne, je pense que ça a plus sa place ici.

 

Donc...

 

Je voulais vous parler d'un petit projet "manga" semi réaliste, sous format et composition de "bd" européenne pour sortir un p'tit peu du "déjà vu" en matière de dessin et format. (même si j'aurai bien voulu introduire une toute nouvelle norme de format dans un papier se trouvant entre la taille et proportions de celui d'un manga et de la bd euro pour construire une bd ayant un format tout à fait "hybride" et différent, mais passons. )

 

voici une version très résumée de l'histoire :

 

Cette bande dessinée vous invitera donc à suivre l'incroyable mais toute aussi effroyable histoire, et parcours de vie d'une créature maudite, née au crépuscule des derniers jours de l'antiquité, d'un père nordique dont la lignée seigneuriale s'est essoufflée, dont le règne s'est éteint à cause d'une malédiction présente dans le sang de ses ancêtres, malédiction rare que l'on appellera la "tigranthropie" de sibérie (tigre blanc), Tigranthropie ne se réveillant qu'une fois toutes les six générations dans la famille des Thorodam.

 

 

Malédiction dont va être atteinte l'enfant qui naitra de l'union de ce grand gaillard bien batti à l'ossature et la constitution solide, et celle d'une femme, une danseuse itinérante et voleuse à ses heures, qui, par un malheureux concours de circonstances, à uni deux êtres "pourris" par deux malédictions bien distinctes, a la plus sombre des époques.

 

 

Byakko était autrefois considéré comme un "dieu", le tigre blanc de l'ouest, représentant autrefois l'amour, mais les guerres antiques incessantes ont eu tantôt fini de l'affamer, se nourissant comme tout dieu ayant ses croyants, de l'amour des hommes, il fut poussé au bord de la disparition quand ils ne furent plus que haine pour leur prochain, pour survivre, l'ancien dieu à fait ce qu'il n'aurait jamais pensé faire, il fut obligé de mordre, mordre un ancêtre de la mère de Léo, et s'infiltrer dans le sang de cette famille pour survivre, devenir un démon se nourrissant finalement, de la rage, de la haine des humains.

 

La résurgence de la malédiction de la lignée des Thorodam couplée à cette autre malédiction provenant de sa mère, se mêlant dans le corps du nouveau né, le marquera à jamais avec cette différence.

 

Ses parents lui ayant donc légué... un "sacré" héritage, vicié par le sang de leurs ancêtres respectifs.

 

L'histoire se passe géographiquement parlant, bien qu'elle soit évidemment bordée de médiéval de haute fantaisie et parfois, de fantaisie sombre, aux abords des forêts Ardennaises qui, en ces temps reculés semblaient faire pâle figure de frontière entre deux pays qui s'appellent aujourd'hui la Belgique et la France, qui, autrefois encore ne formèrent qu'une entité plus ou moins "commune" connue sous le nom de la gaule.

 

En ces temps reculés, ces différentes tribus était déjà divisée en divers clans ayant des us et coutumes, traditions différentes les unes des autres qui, pourtant provenaient d'une même origine, la mythologie celtique, peuplades qui étaient à cette époque, soit sur le point de disparaître soit d'être obligées de fusionner entre elles pour résister aux envahisseur germains, romains et même arabes qui se voyaient pousser des ailes de conquête en cette époque sombre.

 

L'histoire se déroule donc aux premiers jours balbutiants de l'ère médiévale, premières lueurs d'une nouvelle époque qui verra mourir les jours passés de l'antiquité à ses pieds, dans un monde différent et pourtant si proche du nôtre, le personnage sera confronté à un monde aussi onirique, qu'épouvantable, les mythes, les légendes et monstres antiques de notre ancien monde chercheront à survivre à l'oubli et l'abandon que l'histoire inexorablement marche, cherche à effacer.

 

Ce manga/Bande dessinée est toujours en cours de création et cherche également un éditeur, les pages / planches ne sont pas encore montrées dans leur stade de production "finale" et ne reflètent pas tout à fait le produit "fini" surtout les premières qui sont à refaire (je pense notamment à la 5 et deux trois autres dans l'album)

 

vous pouvez en lire les 25 premières pages qui se déroulent "après" les événements cités, gratuitement à cette adresse :

 

Et si vous souhaitez soutenir ce projet, il ne tient qu'à vous de créer un compte sur le site (ça fonctionne comme pour un forum c'est gratuit) et de cliquer sur le petit coeur en dessous du viewer, enfin, uniquement si vous appréciez ce que je fait, c'est tout et ça sera déjà pas mal comme ça !

 

Merci à vous en espérant modestement et humblement que vous apprécierez.

Link to comment
Share on other sites

J'ai cliqué pour le mettre en favori, c'est très bon. Le seul souci, à mon avis, c'est que tu en restes au crayonné. Pourquoi ne pas encrer tes planches ? voire les coloriser ? La qualité du dessin mériterait largement que ça soit mis davantage en valeur.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...