Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Sign in to follow this  
Meles meles

Ran to Haiiro no Sekai [IRIE Aki]

Recommended Posts

Ran to Haiiro no Sekai

 

876039ran.png

 

Auteur : Aki Irie.

Publication : Depuis 2008 dans le Fellows, depuis renommé Harta (Enterbrain).

 

 

Ran pourrait passer pour une petite fille comme les autres. Naïve, impatiente, colérique ou prompte à la joie, elle a en effet le caractère d’une enfant de son âge.

A la nuance près que parfois, l’envie la saisit de prendre l’apparence d’une jeune fille avec quelques années de plus...

Si ce n’est également le fait que sa famille, les Uruma, ne répond pas tout à fait aux normes humaines...

 

 

 

 

Pour le dire tout de suite, cette série est un de mes chouchous.

 

C’est un tranche-de-vie, mais avec l’élément fantastique en plus. La magie est omniprésente, des bases que doit encore acquérir Ran à la maîtrise complète de ses parents, et ce, sous des formes différentes (métamorphose animale ou d’autres plus habituelle).

 

Vu que l’on suit la vie quotidienne de nos protagonistes, le récit s’attarde sur toutes les facettes de celle-ci, de l’école à la maison, en passant par la romance et le monde magique.

L’humour est présent, en général léger et divertissant.

 

Il est rare que je m’attache à tous les personnages d’un manga, mais cette fois-ci, c’est le cas. De Zen le père bourru à la douce Sango, de Shizuka à l’éternelle jeunesse à Tamao, il n’y en a pas un qui ne soit appréciable. Même Outarou, pourtant créé comme un type détestable, montre une évolution positive, bien qu’il m’inspire plutôt une certaine pitié...

 

Le dessin est assez unique, et peut rebuter au premier abord, mais une fois habitué, on s’aperçoit qu’il est souvent magnifique (Sango et ses sœurs love.gif) et surtout, sert parfaitement l’ambiance qui s’approche souvent du merveilleux.

Et j'adore les couvertures.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitres 24-25.

 

 

Les explications commencent à apparaître, en particulier sur la signification du titre. Je me demande si Outarou peut réellement être sauvé...

Le flashback sur Jin est des plus instructifs, il n'est pas si détaché que ça du monde humain, avec son ami.

Comment diable les types de magies s'obtiennent, pourquoi le fils d'une magicienne polyvalente (dirait-on) et d'un Kurobane ait la capacité de se changer en loup. ???

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitres 29-30.

 

 

Zen a la classe. C'te coup de maillet. :o

 

Surpris de voir Outarou avec suffisamment de conscience pour arracher l'insecte de son dos. Je ne sais pas trop s'il l'a tué ou pas, mais c'est surprenant de sa part, l'influence qu'a Ran sur lui est encore plus importante que ce que je pensais.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit commentaire en passant sur les derniers chapitres.

 

Déjà, tout semble indiquer que la fin s'approche. :'(

 

Le 31 est sans aucun doute le chapitre qui m'aura le plus déçu du manga.

En quelques pages, Jin et Ran se font transpercer par les attaques d'"Insect'arou", Zen est annoncé mort et Shizuka est dans un état critique. Soit le passage qui devrait être le plus dramatique de la série, la famille de l'héroïne se faisant décimer.

 

Et pourtant, je n'ai rien ressenti à sa lecture.

 

Alors qu'Irie arrivait jusque-là toujours à provoquer une émotion, de l'attendrissement, du rire, parfois un peu d'énervement, de la tension (les combats contre la nuée étaient remarquables), là rien. Une lecture en spectateur, détaché du sort des personnages.

 

Le fait de revoir ceux qu'on pensait morts vivants (même Zen, explicitement annoncé comme décédé) par la suite donne l'impression d'avoir lu un chapitre presque séparé des autres. Étrange.

 

Si une fin proche se confirme, il est dommage d'avoir introduit des personnages qui risquent de finir sous-exploités, en particulier Nio et sa relation avec Tamao et Ran.

Ne reste qu'à espérer qu'après cet arc, on revienne pour un temps au tranche-de-vie magique, qui a été en grande partie écarté par les récents évènements au profit du combat. Bien que certains passages de celle-ci étaient assez remarquables, comme le dernier chapitre avec Shizuka dans une colère froide splendide, ou celui du combat de la nuée par les Kurobane, les chiens (renards ? loups ?) et Menou.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout d'abord, merci à Meles Meles pour m'avoir fait découvrir ce seinen très sympa et agréable à lire, sans prise de tête! C'est grâce aux membres du forum que je fais toujours de belles découvertes ^_^

 

J'aime beaucoup lire les chapitres de ce manga, non seulement pour le coup de crayon particulier et magnifique, mais également pour l'imagination folle de l'auteur. Il arrive à créer des situations et un univers formidable! Je ne dirais jamais non à un tranche-de-vie aussi magique (sans vilain jeu de mot). Certes, on s'est un peu écarté de l'atmosphère habituelle avec la guerre contre les insectes démoniaques, même si pour moi la magie est restée (l'usage parfait des divers personnages introduits en est l'exemple le plus frappant). Le seul étant sous-exploité est, comme le dit Meles, Nio - qui est arrivée de nulle part pour redevenir tout aussi silencieuse dans l'histoire -.

 

Les personnages sont LE gros point fort du manga. L'auteur arrive à maîtriser tous les habitants de cette petite ville avec brio, chaque personnage étant charismatique et attachant à sa manière. Il aura même réussi à me faire éprouver de la compassion - et de la tristesse - pour Outarou. Il me manquera, c'est certain... Tiens, en plus, avec le dernier chapitre, on peut voir qu'il n'oublie jamais aucun de ses personnages (le styliste, par exemple!). Vraiment, j'adore ce manga pour sa galerie de protagonistes. En espérant qu'il continuera sur cette lancée (même cela sent très fortement la fin, il reste plein de choses à développer!).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Remontée spéciale du topic.

 

Ran to Haiiro no Sekai a été licencié en France par Blackbox Editions sous le nom Le Monde de Ran. Sortie des 4 premiers volumes en Avril et des 3 derniers en Juin !

 

Ça fait depuis que je l'ai découverte via batoto, MH, Arlong Park et ce topic, soit environs 3 ans, je crois quoi... que j'attends de pouvoir lire cette série en Français. Très content. ^^

 

Ne jamais perdre espoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×