Jump to content


[Reborn] Neo Vongola Primo


Juzi
 Share

Recommended Posts

881676567556.png

 

Et voilà. Ma nouvelle fanfic :D

 

Ça fait un moment que je voulais écrire un truc sur Reborn. Bon, je ne garantis pas par contre un rythme très régulier, sachant que je continue toujours ma principale fanfic, De la Mort à la Vie, et la priorité va bien sûr à celle-ci.

 

Mais ça ne veut pas dire pour autant que je ne vais pas me creuser la tête pour faire une fanfic digne de l'oeuvre d'Akira Amano  :P

 

On va commencer le récit par un petit prologue. Ceux qui ne connaissent pas Reborn et qui passent ici par curiosité, vous pouvez directement commencer au premier chapitre. Il faut avoir lu la série en entier pour comprendre le prologue (un peu con, je sais). Le premier arc de la fanfic sera surtout un arc "léger", qui récapitulera pas mal de points de l'oeuvre originale.

 

Alors, c'est parti! Let's play again!

 

A mon manga préféré.

 

Neo Vongola Primo : Prologue

 

-Argh...

Le bruit d'un objet tranchant pénétrant violemment la chair se fit distinctement entendre dans cette petite pièce extrêmement sombre. Un bruit sourd s'en suivit, puis une respiration haletante et frénétique devint le seul fond sonore de la salle. Un petit homme, à peine plus grand qu'un enfant de bas-âge, était à terre, baignant dans son sang. Un regard enragé s'affichait sur son visage anormalement pâle, derrière ses mèches de cheveux d'un noir profond. A ses côtés, de nombreux hommes aux visages couverts de fines bandelettes gisaient également sur le sol, le corps totalement mutilé.

 

Les responsables de ce massacre semblèrent être trois hommes, un de taille moyenne et deux autres plus grands, qui se contentaient d'observer le petit personnage tenter de se relever. Le plus petit de la bande, celui qui tenait le couteau, avait une apparence plutôt particulière. Comme les hommes à terre, de nombreuses bandelettes entouraient son corps, laissant uniquement un œil et ses narines de visible. Un manteau brunâtre déchiré et raccommodé à plusieurs endroits tenait sur ses épaules, cachant la plus grande partie de son corps. Une masse étonnante de cheveux pourpres et sales passaient entre les bandelettes et retombaient sur ses épaules. Le deuxième, beaucoup plus grand, était habillé comme un gentilhomme. Haut-de-forme cachant de courts cheveux noirs et costume trois-pièces, plusieurs éléments de sa tenue, dont ses gants et sa cravate, arboraient un motif de damier. Ses paupières mi-closes et son sourire qui semblait ineffaçable lui donnaient un air simplet, ce qui contrastait avec la canne ensanglantée qu'il tenait fermement. Le troisième larron de la bande, quant à lui, était vêtu d'un simple kimono vert foncé et malgré un visage qui semblait jeune, il avait une belle masse de cheveux blancs sur le crâne. De fines lunettes rondes cachaient un regard totalement inexpressif, dont découlait néanmoins une certaine froideur. Il tenait dans sa main gauche un bol de ramen vide, avec deux simples baguettes de bois à l'intérieur. L'étrange enfant blessé à terre semblait totalement hypnotisé par cet individu, le dévisageant avec un regard empli de haine.

-Espèce d'enfoiré, marmonna-t-il avec une voix aigue. Tu nous avais dit que tu ne tenterais rien contre nous...

-Ma foi, c'est de ta faute de m'avoir cru, lança l'individu d'une voix extrêmement calme. Je te rappelle que mon attribut, c'est le brouillard. Je suis un expert de la tromperie...

-Tu vas le payer! Tue-le, Jager!

Une des silhouettes à terre se releva d'un coup et précipita en direction de l'homme à lunette, la main entourée par une très longue chaîne grise, le tout enveloppé par une aura noire condensée. Toutefois, l'homme au haut-de-forme lui écrasa le crâne à terre en quelques centièmes de seconde à l'aide de sa longue canne, l'air toujours aussi détendu. Si détendu d'ailleurs, qu'il sortit ensuite un petit mouchoir en soie d'une de ses poches, et commença à nettoyer le sang sur son arme, devant les yeux mortifiés de l'enfant.

-Hohoho! Est-ce donc tout ce dont est capable votre plus puissante marionnette? Fit l'homme. Vu le massacre qu'il a causé lors de la dernière journée de la bataille des représentants, je m'attendais à quelque chose de plus... Redoutable.

-C'est clair que si même Wonomichi arrive à le tuer... Annonça très distinctement l'homme aux lunettes.

-Qu'est-ce que vous insinuez par là?

-Je te taquine. Je connais ta véritable puissance mieux que quiconque. Spear aussi s'est montré très impressionnant. Descendre tous les Vindice à seulement deux personnes, c'est un exploit digne de louanges.

-Vous auriez pu nous aider, aussi! Se plaignit Wonomichi, pendant que Spear resta silencieux.

-J'aurais pu, mais j'avais pas fini mes nouilles.

-Fermez-là!

Tant bien que mal, l'étrange enfant se releva lentement, son corps s'entourant progressivement de la même aura noire que celle qui enveloppait le bras de Jager. Une animosité totale illuminait son regard. Wonomichi, le sourire toujours aussi enjoué, tapota lentement le sol de sa canne tout en fixant son ennemi.

-Je vous sens un petit peu énervé, très cher Bermuda. Vous avez toujours du mal à digérer votre défaite face à Tsunayoshi Sawada? Cela fait pourtant plus d'un an que cela s'est produit-hi-hi-hi.

-Pourquoi est-ce que tu remets cette histoire sur le tapis? Ça n'a rien à voir. Tu assassines tous mes gardiens, et tu t'étonnes que je sois enragé? Vous n'êtes qu'une bande de...

Wonomichi envoya un violent coup de canne sur le crâne de Bermuda, qui suite à la puissance du coup se retrouva envoyé violemment sur un des murs de la pièce. Il vomit du sang, l'aura noire autour de lui se dissipant peu à peu.

-Il n'est pas nécessaire d'en venir aux insultes! Ajouta l'éternel jovial d'une voix fluette. Vous savez à quel point j'ai la mémoire courte!

-Au point d'oublier que tu as tué tous ses hommes il n'y a même pas deux minutes? Fit l'homme à lunettes d'une voix qu'il voulait étonnée. Eh ben mon pauvre, ça s'arrange pas...

-Silence! Lança l'enfant en essayant de se relever. Vous n'êtes que des enflures! Je vais vous...

Wonomichi s'apprêtait visiblement à envoyer un nouveau coup de canne en direction de Bermuda, mais il fut bloqué par l'homme au bol de nouilles, qui lui toucha simplement l'épaule pour lui faire comprendre d'arrêter. Vu la capacité qu'il avait à se faire obéir, nul doute qu'il était leader du groupe. Derrière ses fines lunettes rondes et ses mèches blanches, un regard froid et impassible scrutait l'enfant.

-Ne le tue pas, nous avons encore besoin de lui. Cher petit Bermuda, sois gentil et dis-nous où se trouvent les tétines.

-C'était donc pour ça, marmonna froidement Bermuda von Weckenstein. Qu'est-ce que tu as derrière la tête, au juste? Pourquoi nous les as-tu confiées si c'était pour nous les reprendre?

-Tu n'as pas besoin de le savoir. Alors, où sont-elles?

Malgré la souffrance, un léger sourire prit place sur le visage meurtri de Bermuda. Léger sourire qui se transforma rapidement en ricanement, ce qui ne manqua pas de surprendre les trois larons. Wonomichi, quant à lui, laissa temporairement tomber son sourire.

-Qu'est-ce qui vous fait donc rire à ce point?

-Je vous ai pris de vitesse... Elles ne sont plus ici!

 

L'ambiance devint encore plus sombre suite à cette annonce. Le sourire de Wonomichi ne revint toujours pas, et Spear commençait à frotter frénétiquement son couteau. Malgré son apparence toujours aussi calme, l'aura de l'homme à lunette devint beaucoup plus sinistre lorsqu'il s'agenouilla près de Bermuda. Il fixa longuement ce dernier dans les yeux, ce qui permit au blessé de cracher un bon coup au visage de cet homme qu'il semblait tant détester. Restant toujours aussi détendu, le binoclard se leva lentement, prit le mouchoir en soie que lui proposait Wonomichi et s'essuya la joue.

-Très bien. Et où sont-elles? Finit-il par demander.

-Même moi, je n'en sais rien. Pour te dire la vérité, au fond, je savais très bien que je ne pouvais pas te faire confiance... Il y a neuf mois, j'ai demandé à Jager d'aller les cacher à différents endroits du monde, et de les remettre à des personnes de confiance. Maintenant, tu n'as plus aucun moyen d'y accéder, Checker Face!

Le dénommé Checker Face baissa les yeux en direction du corps inanimé de Jager, assurément mort. Il tourna une dernière fois son regard vers Bermuda, l'examinant pendant une bonne minute, avant de finalement se tourner en soupirant et en se dirigeant vers la sortie.

-Spear, achève-le.

La momie aux cheveux pourpres acquiesça, s'approchant silencieusement de l'enfant en faisant tournoyer son couteau. Toujours aussi imperturbable, Checker Face quitta la pièce avec Wonomichi sur ses talons, un violent bruit de chaire tranchée se faisant entendre lorsqu'ils posèrent le pied sur le palier de la porte

-Que pensez-vous faire maintenant, signor Checker Face?

-Partir à leur recherche, pardi, répondit-t-il simplement. Les Vindice n'ont pas des millions d'alliés, ce n'est qu'une question avant de mettre la main-dessus... Dire que je me suis cassé la tête à peaufiner une infraction dans cette satanée prison pour rien...

-Cela nous a au moins permis de libérer Spear! Positiva Wonomichi. D'ailleurs, que comptez-vous faire des autres prisonniers? Maintenant que tous les gardiens sont morts...

-Les laisser mourir, je pense. Spear était le seul prisonnier vraiment intéressant depuis la libération de Mukuro Rokudô. De toute l'histoire des gardiens de la prison Vindice, il est le seul que Bermuda n'arrivait pas à contrôler et qui ne dépendait pas de la flamme de la nuit de ce dernier pour survivre... L'avoir avec nous sera un grand avantage pour les batailles qui s'annoncent.

-Les batailles qui s'annoncent?

-Je ne m'attends pas à ce que Jager ait confié les tétines à des personnes incapables de les garder... Et je pense que les Arcobaleno vont également être de la partie... Au final, je change d'avis. Wonomichi, va faire le tour de la prison, et libère les prisonniers qui te semblent être les plus puissants. Je pense qu'avoir plusieurs hommes de main ne va effectivement pas être de trop.

-A vos ordres, Signor Checker Face.

-Ah, et je t'ai déjà dit d'arrêter de m'appeler comme ça. Checker Face n'existe plus depuis la fin de la bataille des représentants. Mon nom est Kawahira.

-Je tâcherai de m'en souvenir, fit Wonomichi en ôtant son chapeau et en s'inclinant. Sur ce, si vous voulez bien m'excuser...

Kawahira baissa sa tête en signe d'approbation, puis laissa son assistant partir en exploration dans la gigantesque prison des Vindice. L'homme aux lunettes attendit que Spear le rejoigne, puis avança d'un bon pas vers la sortie du bâtiment, le regard toujours aussi imperturbable.

-On se reverra dans peu de temps... Tsunayoshi Sawada...

Link to comment
Share on other sites

Et voici le premier chapitre.

 

 

Ch'est parti!

 

Il faut calmer Hibari! : Première cible : Tsuna et Reborn

 

 

Le soleil se levait sur la ville de Namimori, éclairant les maisons et bâtiments en les extirpant de l'ombre de la nuit. Les résidents les plus matinaux sortaient de leur maison pour aller vider leur boîte aux lettres, mais la plupart des personnes restaient vautrées dans leur lit, voulant profiter au mieux de leur dimanche. Ce fut particulièrement le cas pour un jeune homme qui dormait à poing fermé dans sa chambre en désordre, à l'intérieur d'une petite maison d'un des nombreux quartiers résidentiels de la ville.

 

La première chose que l'on pouvait remarquer chez cet adolescent était sa gigantesque touffe de cheveux châtains, hérissée au possible, qui formait une véritable montagne capillaire au-dessus de son crâne. Autrement, son pyjama bleu laissait entrevoir qu'il était plutôt petit et assez fin pour son âge. Au vue de son expression béate, il semblait faire un rêve particulièrement agréable, qui ne sera malheureusement pas de très longue durée.

-Eh, Tsuna!

L'adolescent fit une petite grimace, gardant les yeux fermés, puis se retourna dans son lit, ne comptant apparemment pas se réveiller.

-Eh, Tsunaze! C'est l'heure de te lever.

Tsuna se courba légèrement dans sa couverture en poussant un petit gémissement. Cette petite fluette et légèrement nasillarde à huit heures du matin n'allait visiblement pas suffire à lui faire ouvrir les yeux. Le silence s'installa ensuite pendant quelques minutes, laissant croire à Tsuna que son interlocuteur avait abandonné l'idée de le réveiller.

 

Mais il n'en était rien.

 

Un petit bruit, semblable à une aiguille des secondes qui avance, se fit entendre dans la chambre de l'adolescent. Puis, après quelques secondes, une explosion se produisit sous le lit du brun, faisant voler son matelas dans les airs. Tsuna se réveilla d'un coup, l'air totalement abruti, poussant un cri et tentant de s'accrocher à ce qu'il pouvait. Il finit par atterrir tête la première contre un mur, le fissurant légèrement. L'adolescent était actuellement en train de rouler sur le sol, les mains recouvrant son front et poussant des plaintes de douleur.

-Aïe aïe aïe aïe...

-Ça y est, t'es réveillé?

Tsunayoshi ouvrit ses grands yeux noisette et dévisagea le petit personnage qui se tenait dans sa chambre. Il avait une apparence enfantine, avec de grands yeux sombres et une peau lisse de bébé, le tout complété par un petit sourire presque moqueur. Il était vêtu d'un costard adapté à sa taille, entièrement noir, cachant en partie une cravate mauve et une chemise rouge. Ses cheveux noirs et hirsutes étaient dissimulés par un chapeau sombre avec une bande orange, conférant à ce petit bonhomme un style vestimentaire de mafioso. Un petit lézard tenait sur le bord de sa coiffe, et une tétine jaune, visiblement en toc, était accrochée à sa cravate.

-Ciaossu. Alors, bien dormi?

-Reborn! Lança Tsuna en se redressant et en se massant le crâne. T'es malade, c'est dangereux!

-Tu ne te réveillais pas, malgré mes appels. Et j'aime pas quand on m'ignore.

Le jeune homme allait rétorquer quelque chose, mais après un instant de réflexion, il se rendit compte que ce n'était probablement pas une bonne idée de se mettre à dos son professeur particulier dès le matin, sinon le reste de la journée risquait d'être atroce. Malgré son apparence enfantine, Reborn était un tueur à gage extrêmement compétent, qui avait pris le jeune Tsunayoshi Sawada sous son aile afin d'en faire le prochain parrain de la famille Vongola, une organisation mafieuse particulièrement influente dans le milieu. Il prenait à cœur sa mission confiée par Vongola Nono, l'actuel leader de la famille, et offrait au jeune homme une éducation particulièrement spartiate, mais néanmoins efficace.

 

Tsuna, quant à lui, était un looser pur jus sous toutes les coutures. Nul en études, en sport et avec les filles, il était connu sous le surnom peu reluisant de "Tsunaze" dans son bahut. Il n'avait même aucun ami avant que Reborn n'entre dans sa vie, environ deux ans auparavant. Depuis cette rencontre fatidique, il a su s'entourer d'un "clan", comme aimait bien le dire son précepteur, d'amis désormais chers à son cœur, qu'il s'était efforcé de protéger dans les nombreuses batailles qu'il a connu dans sa vie de futur parrain mafieux. Il avait connu beaucoup de déboires depuis que cet étrange bébé vivait sous son toit, mais en même temps, il savait qu'il lui devait énormément de choses.

 

Mais là, en l'occurrence, l'adolescent de quinze ans ne se sentait pas reconnaissant du tout.

 

-Je peux savoir pourquoi tu me réveilles si tôt? Bâilla Tsuna en se levant et en s'étirant, une pointe de tristesse dans la voix. On est dimanche...

-Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, Tsuna. Et tu sais que j'ai de grandes ambitions pour toi.

-C'est pour une simple expression que tu me réveilles avec une bombe!?

-Pas seulement. Le petit-déjeuner est prêt, et la Mama m'a demandé de venir te réveiller.

Tsuna s'est demandé pourquoi Reborn ne lui avait pas dit ça tout de suite, au lieu de sortir directement l'artillerie lourde. Finalement, il resta silencieux, se contentant de soupirer et de commencer à s'habiller. Après deux ans de vie commune, il savait bien que ça ne servait à rien de poser une question à Reborn quant à ses actes et d'attendre une réponse logique.

-D'ailleurs, il faudra que je te parle de quelque chose. J'aurais une mission à te confier dans le courant de la journée.

-Q-Quoi donc? Demanda Tsuna, peu assuré.

-Je te dirai après le petit-déjeuner. Mais ne t'inquiète pas, rien que le futur parrain de famille Vongola, Neo Vongola Primo, ne puisse accomplir.

Après ces paroles pleines de mystères, Reborn quitta la pièce et descendit les escaliers pour aller en direction de la cuisine. Tsuna, intrigué par la mission secrète de son professeur, quitta sa chambre à son tour, s'apprêtant à vivre une journée bien mouvementée.

 

Une journée bien mouvementée comme il avait l'habitude d'en connaître depuis que cet ange sans ailes est entré dans sa vie.

Link to comment
Share on other sites

Yeah, une nouvelle fic !!! Et de Reborn en plus ! :D

 

Commençons par le début, et ce qui se révèle être le plus intéressent : le prologue. Les Vindice se sont fait massacrer ?! :o Mais la nouvelle bande de Kawahira est plus que monstrueuse ! Tuer toute l'équipe à seulement deux, alors que des types comme Xanxus, Byakuran, Mukuro, et Dino se sont fait poutrer juste par Jager ... Dommage pour lui d'ailleurs, je l'aimais beaucoup, il était tellement classe. :'( Pareil pour Bermuda, le voir être mis à mal comme ça, c'est dûr. C'était quand même le boss de fin de la série ... Bon, j’imagine qu'après la dérouillé qu'il s'était pris par Tsuna il y a un ans et le pacte avec les arcobaleno, la flamme de la nuit a en partie disparut (j'avoue avoir un peu oublié comment ça c'était fini pour eu, la fin du manga laissant drôlement à désirer), mais c'est quand même difficile à voir.

La nouvelle équipe de Kawahira est quand même bien classe. Lui tout seul est quand même sacrément badass quand il veut. 8) Au début, je savais bien que le type aux nouilles me disait quelque chose. ;D Spear m'a l'air d'être une sorte de Vindice, on peut donc attendre beaucoup de lui. Quand à l'homme à la canne, est-ce l'assistant de Cheker Face ? Je ne me souviens plus de son nom ... Leur but est donc de récupérer les tétines, qui ont été confiées à des "personnes de confiances" ... Pourquoi me vient-il à l'esprit l'image des boss de la guerre du dernier arc ? ;D Voir Xanxus, Mukuro, Enma, Dino, Hibari, et surtout mon préféré, Byakuran avec des pacificateur serait tellement. 8) En tout cas, avec son armée de la prison des Vindice, il va se faire une vraie dream team, ça promet ! Kawahira est tellement charismatique en tant que méchant (ce qui rend d’ailleurs la fin du manga si décevante) !

 

D'un autre côté, on a le retour à la vie normal de Tsuna, avec un réveil made in Reborn. ;D Logiquement, en un ans ce dernier a un peu grandit, et doit avoir ... deux ans ? ;D Par contre, la tétine jaune qu'il porte (flamme du soleil, la meilleurs 8)), c'est le vrai pacificateur, ou un souvenir ? En tout cas, on va avoir droit au retour de tout le clan Vongola, hâte de voir Chrome et Hibari. De même sue toutes les autres équipes (surement dans les prochains arcs), type Millefiore, Varia, Simon, Mukuro-gang, et Arcobaleno. 8)

 

Vraiment une fic prometteuse ! 8):D

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Par contre, la tétine jaune qu'il porte (flamme du soleil, la meilleurs 8) ), c'est le vrai pacificateur, ou un souvenir ?

 

Un souvenir  :)

 

Quand à l'homme à la canne, est-ce l'assistant de Cheker Face ? Je ne me souviens plus de son nom ...

 

Yep', c'est Wonomichi (ou Tsunomichi, selon les traductions), l'éternel jovial qui servait d'arbitre lors de la bataille des représentants.

 

Sinon, deuxième chapitre! Le premier arc sera bourré de présentations, mais c'est nécessaire. Certains persos ont pas mal changé...

 

Il faut calmer Hibari! : Deuxième cible : La résidence Sawada

 

Après avoir trébuché dans les escaliers et avoir fait sa deuxième chute de la journée en moins de vingt minutes, Tsuna se rendit dans la cuisine de sa maison en se massant le crâne. Lorsqu'il mit un pied dans la pièce, elle lui semblait étrangement calme. Reborn était déjà assis à la table, buvant un café et lisant tranquillement un journal, image qui paraîtrait totalement incongrue pour n'importe quel être humain normal, mais qui ne surprenait plus le futur parrain de la famille Vongola. La mère de Tsuna, Nana Sawada, était en train de laver quelques assiettes à l'évier, chantonnant avec gaieté. C'était une femme de trente-cinq ans, aux courts cheveux bruns et aux grands yeux noisettes, très souriante et qui était d'une gaieté qui semblait impérissable. A ses côtés, Fûta l'assistait dans la vaisselle. Âgé de onze ans, Fûta de la Stella était un enfant au caractère discret et tranquille, qui considérait Tsuna comme son grand frère de cœur. Il a longtemps été convoité par de nombreuses familles mafieuses du fait de son étrange capacité à pouvoir effectuer des classements précis et généralement exacts de toutes sortes de choses. Comme la plupart des nombreux résidents de la demeure des Sawada, il y vivait depuis un peu plus de deux ans, et malgré son bas-âge, il était presque aussi grand que Tsuna.

-Ah! Bonjour Tsu! Fit la mère de Tsuna en voyant son fils arriver dans la pièce. Tu as bien dormi?

-Euh, oui, répondit-il avec un air interrogatif en observant sa maman faire la vaisselle. Vous avez déjà fini de manger?

-Oui, je vais emmener Fûta à une exposition dans la ville voisine. Et à ce qu'il paraît, elle attire beaucoup de monde, donc on va y aller tôt.

-C'est une expo sur l'astrologie! S'excita le petit prince aux cheveux bruns. Ça fait des mois que je l'attends! J'espère que je verrai l'étoile des classements!

-Vous ne serez que toi, Reborn, Lambo et I-Pin à petit-déjeuner ce matin. Bianchi a aussi mangé avec nous, et elle est en train de faire des courses en ce moment. Elle rentrera bientôt! Tu es donc le responsable des lieux en notre absence!

Tsuna n'était pas très heureux de s'être fait réveiller à huit heures du matin un dimanche pour cette raison-là, mais garda toutefois le silence, se contentant d'aller mollement s'asseoir en soupirant sur une des chaises qui entouraient une table bien garnie, en face de son précepteur. Nana et Fûta partirent presque immédiatement après l'arrivée du fils Sawada, le laissant seul avec Reborn en attendant que les deux autres enfants arrivent.

-Alors, de quoi est-ce que tu voulais me parler? Demanda Tsuna, la voix légèrement craintive, en se coupant une tranche de pain.

-J'ai reçu une missive du Neuvième parrain, répondit simplement Reborn, sans lâcher son journal. Il aimerait te voir en personne.

 

Sous le coup de la surprise, Tsuna fit preuve de maladresse avec le couteau qu'il tenait, et se coupa légèrement l'index. Commençant à paniquer à la vue des trois petites gouttes de sang qui coulaient de son doigt, il alla rapidement chercher du papier hygiénique afin de pouvoir les éponger.

-P-Pourquoi si soudainement? Demanda-t-il. Je n'ai pas eu de nouvelles de lui depuis la fin de l'affaire de la cérémonie de succession...

Avant que Reborn ne puisse donner réponse, une petite personne entra dans la pièce, s'inclina légèrement devant les deux personnes assises, et vint prendre place sur une chaise. C'était une petite fille de sept ans nommée I-Pin, originaire de chine, qui vivait chez les Sawada depuis environ deux ans. Lorsqu'elle commença à vivre chez les Sawada, suite à un malentendu quant à une cible qu'elle devait abattre - car I-pin était à la base une tueuse venue de Hong Kong - cette enfant avait une apparence extrêmement particulière. Une tête ovale et complètement disproportionnée par rapport au corps, des yeux bridés et une absence bien étrange d'oreilles, tout cela complété par une petite tresse de cheveux bruns qui se dressait au sommet de son crâne. C'était ce à quoi ressemblait I-pin, et durant l'année qui s'était déroulée suite à la dernière grande bataille de Tsuna, son apparence avait bien changé.

 

Enormément changé.

 

Elle ressemblait beaucoup plus à une petite fille normale, avec une tête de taille et de forme plus proportionnée par rapport à son corps. Ses cheveux avaient poussé, recouvrant désormais une bonne partie de son crâne, en laissant cependant une petite tresse qui lui tombait jusqu'au bas du dos. Elle avait aussi désormais de grands yeux bruns, et ses oreilles semblaient s'être finalement formées, chose très étrange pour laquelle Tsuna n'a jamais osé poser de questions, sachant que de toute façon, elle était censée les avoir avant ses quinze ans. Seul son style vestimentaire n'avait pas changé, à savoir un ensemble traditionnel chinois de couleur rouge.

-Salut I-Pin, fit le jeune Sawada en souriant. Tu as bien dormi?

-好的,谢谢。

Son japonais ne s'était, par contre,  pas spécialement amélioré. Elle comprenait bien la langue, mais avait encore beaucoup de peine à la parler. Elle commença à se faire une tartine, pendant que Reborn répondit à la question de Tsuna.

-Le parrain était particulièrement occupé cette année, il n'a pas eu beaucoup de temps à t'accorder. Mais à ce qu'il paraît, quelque chose de grave s'est déroulé récemment, et il aimerait t'en faire part, sachant que tu es censé assurer sa succession.

-J-Je t'ai déjà dit que je n'en avais pas envie... Qu'est-ce qu'il s'est passé de si grave?

-Je te le dirai lorsque tu auras rempli la mission que je vais te confier. Il faut que tu réunisses tous tes gardiens et là seulement, je te révélerai le contenu entier de la lettre.

Tsuna se sentait légèrement inquiet quant à ce que le neuvième parrain voulait lui faire part, et plutôt surpris de la mission de Reborn, s'attendant à quelque chose de bien plus difficile. Depuis la première génération de la famille Vongola, chaque parrain s'était entouré de six combattants nommés "gardiens", et qui étaient censés assurer la protection de leur leader. Alors que le parrain était le "Ciel", ses gardes du corps étaient désignés avec des termes en rapport avec les cieux. Il y avait le gardien de tempête, de soleil, de pluie, de brouillard, des nuages et enfin de l'orage, chacun occupant un rôle particulier et précis dans la garde de leur parrain. Et au moment où Tsuna refléchissait à tout ça, un de ses gardiens entra dans la cuisine en fanfare.

-Meuhahahaha! Le grand Lambo-san est réveillé!

 

Et contrairement à I-Pin, il n'avait pas changé d'un pouce.

 

Cet enfant de sept ans, à la touffe de cheveux noirs bouclés impressionnante, était, aussi étrange que cela puisse paraître, le gardien d'orage de Tsuna. Vêtu d'un étrange costume à motifs de vache, Lambo était un ancien assassin de la famille Bovino, qui entretenait une rivalité à sens-unique avec Reborn, ce dernier ne daignant généralement pas poser ses yeux sur ce petit au caractère pleurnichard, prétextant qu'il ne traitait pas avec le "menu fretin". Malgré son jeune âge, il avait été choisi pour "drainer les dommages sur soi et les éloigner du reste de la famille, tel un véritable paratonnerre ", mission des gardiens d'orage de la famille Vongola. Toutefois, son caractère posait parfois quelques problèmes.

-I-Pin! Fit le bovin en lorgnant l'assiette de la petite avec ses grands yeux verts. Lambo-san veut ta tartine.

-Lambo pouvoir faire lui-même! Rétorqua la petite dans un japonais approximatif, en protégeant son morceau de pain.

-Ai pas envie de couper! La tienne est déjà faite!

-Lambo arrêter!

Puis s'en suivit une dispute entre les deux enfants, comme il y en avait presque tous les jours. Tsuna observa le spectacle, légèrement blasé. Quelques mois auparavant, s'inquiétant du comportement de Lambo qui ne semblait pas changer, il avait demandé à Reborn si ce n'était pas mieux d'envoyer le petit à l'école, histoire qu'il puisse quand même se cultiver et se sociabiliser un minimum. Proposition à laquelle son professeur particulier rétorqua qu'il n'y avait aucun espoir pour lui, et qu'il valait mieux éviter de le mettre en contact avec d'autres enfants, histoire d'éviter qu'il ne "propage sa crétinerie", selon ses mots. Enfin, malgré ça, il avait su prouver à quelques reprises qu'il méritait sa fonction, même s'il ne semblait pas vraiment s'en rendre compte.

-En voilà déjà un, fit Reborn en posant son journal. Plus que cinq. Et je pense que que réunir tes gardiens ne sera pas aussi facile que ça en a l'air, Tsuna.

 

 

Link to comment
Share on other sites

On continu sur la petite vie tranquille de monsieur Sawada. On redécouvre avec plaisirs toute la petite famille, ainsi que les squatteurs. ;D Manque juste Enma !

Ensuite, on a la mission : trouver les gardiens. Et ce crétin de veaux qui se ramène tout seul, pourquoi je sens qu'il va bien faire galérer le pauvre Tsuna ? 9_9 Pour ce que dit Reborn à la fin, je pense que ça concerne surtout les nuages et la brume. Parce que trouver Yamoto, Ryohei, et Gokudera ne doit pas être très dûr, surtout pour le dernier qui colle au baskets de son boss. Par contre, convaincre Hibari va tout de suite être plus complexe ;D (surtout vu le titre du chapitre). De même, trouver le gardien de la brume qui est aussi solitaire qu'Hibari ne vas pas être chose aisée (d'ailleurs, tu considère que le gardien de la brume, c'est Chrome ou Mokuro ?).

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
(d'ailleurs, tu considère que le gardien de la brume, c'est Chrome ou Mokuro ?).

 

C'est une question vraiment pas évidente, je serais bien tenté de dire les deux  ;D Chrome est clairement une gardienne dans l'esprit, contrairement à Mukuro, mais ce dernier a quand même gardé les VG de brouillard... Je vais dire Chrome, quand même. C'était plus facile lorsque les deux faisaient un tout.

 

Bon, deux mois après le précédent chapitre, enfin la suite. Comme j'ai dit, le rythme sera pas très régulier, mais je vais quand même essayer d'en sortir un peu plus (surtout pour un arc de récapitulation comme celui-ci...).

 

 

Il faut calmer Hibari! : Troisième cible : Le bras droit débarque!

 

Après un petit-déjeuner plutôt agité et une vaisselle rapidement expédiée, Tsuna était en train de nouer les lacets de ses chaussures, prêt à quitter sa maison pour accomplir la mission confiée par Reborn au plus vite. Il ne pouvait pas s'empêcher de sentir intrigué par cette lettre du neuvième du nom, l'actuel parrain de la famille Vongola, qui ne l'avait pas contacté depuis un peu plus d'un an. Lambo était en train de faire l'idiot à côté du jeune homme, pendant qu'I-Pin allait dans sa chambre, s'apprêtant à méditer en profitant du fait que Lambo allait être absent pour la journée. Tsuna n'était pas vraiment tranquille de laisser la petite fille seule à la maison, mais il se disait que Bianchi allait certainement rentrer sous peu. Il ne savait pas combien de temps ça allait prendre de réunir ses gardiens, certains étant des cas quelque peu spéciaux. Il espérait que chacun était libre en ce dimanche.

-Tsunaze, n'oublie pas ça!

Le jeune homme sursauta en entendant la voix de son précepteur, et laissa presque tomber l'objet qui lui avait été lancé. Cet objet en question était le symbole de la légitimité de Tsuna en tant que futur parrain de la famille Vongola. Il s'agissait de l'anneau Vongola des Cieux, version X.

 

Cette bague, durement gagnée suite à une bataille farouche opposant Tsuna et ses gardiens face à un autre prétendant au titre de dixième parrain, avait accompagné le jeune Sawada dans ses nombreux combats. Elle avait été partiellement détruite suite à une altercation entre le clan de Tsuna et la famille Simon, mais fut reforgée par l'étrange Talbot, l'orfèvre de la famille Vongola, et depuis avait l'apparence d'un anneau rouge, au centre duquel était gravé le blason de la famille Vongola, relié par une chaîne à une sorte de protège-doigt tout aussi rouge. Tsuna n'était pas très content de voir que Reborn avait réussi à retrouver cet anneau plutôt facilement, malgré le temps qu'il avait pris pour lui trouver une cachette.

-La prochaine fois que tu sors sans le prendre, je te le soude au doigt. Tu es prévenu.

-Ça va faire six mois que je ne l'ai pas mis, se plaignit Tsuna en enfilant son anneau. Pourquoi est-ce que tu réagis à ça seulement maintenant?

-C'était une petite période de repos. Là, tu vas agir en tant que futur parrain. Normal que t'aies la preuve de ta légitimité, non?

Tsuna resta silencieux devant le sourire éternel de son précepteur. Depuis sa toute première rencontre avec Reborn, un point n'avait pas changé en lui. Il n'avait toujours pas envie de devenir le dixième parrain de la famille Vongola et ce peu importe ce que diront les gens de son entourage. Malgré tout ce qui lui était arrivé depuis que Reborn était entré dans sa vie, il aspirait toujours à vivre une existence normale. Enfin, dans la mesure du possible, bien sûr.

 

Lorsqu'il sortit de sa demeure avec Lambo et Reborn devant lui, Tsuna fut d'abord ébloui par le soleil matinal bien brillant de Namimori. Il se frotta les yeux quelques secondes, manqua de trébucher sur le palier de sa porte, puis se dirigeait vers le petit portail en fer qui lui permettait de quitter sa modeste demeure pour accéder dans l'une des nombreuses rues de son quartier résidentiel. Etrangement, depuis qu'il avait franchi la porte de sa maison, il lui semblait entendre un léger bourdonnement. Et lorsqu'il débarqua dans les petites ruelles, ce bourdonnement s'intensifiait, devenant de plus en plus frénétique. En tournant la tête à gauche et à droite, il remarqua deux personnes au loin à l'ouest, courant rapidement en la direction du jeune Sawada et entraînant derrière eux un grand nuage de fumée. Après quelques secondes, environ une trentaine, un jeune homme et une jeune femme débarquèrent devant le futur parrain, totalement essoufflés. Le jeune homme avait d'ailleurs manqué de faucher Tsuna au passage.

-Désolé, Dixième du nom! S'excusa-t-il précipitamment, malgré sa fatigue, en s'inclinant bien bas. J'ai eu de la peine à freiner...

-G-Gokudera? Haru? S'étonna Tsuna. Qu'est-ce qui vous prend de piquer un sprint pareil à dix heures du matin?

Hayato Gokudera se redressa, et tenta d'expliquer la situation. C'était un jeune homme aux cheveux argentés mi-longs, aux yeux verts et à l'allure de loubard. Vêtements troués, bagues à plusieurs doigts, regard dur et provocateur, ce métis italiano-japonais se considérait comme le bras droit de Tsuna, et était le premier homme à rejoindre son clan. Il éprouvait énormément de respect pour le futur parrain des Vongola suite à une sorte de petit duel entre les deux, et se montrait extrêmement violent face à quiconque se permettant de regarder son "Dixième du nom" adoré de travers. Il était le gardien de la tempête de la nouvelle génération du Vongola, dont la tâche consistait à "être en permanence au centre de l'attaque, telle une tempête furieuse". Rôle qui seyait à merveille avec son caractère fidèle mais colérique. Il y avait peu de personnes face auxquels Hayato ne montrait pas les crocs, et Tsuna et Reborn en faisaient partie.

 

Ah, aussi, malgré son caractère de délinquant, il n'en restait pas moins extrêmement intelligent.

 

-Et bien, en fait, je pensais passer chez toi pour prendre de tes nouvelles et te faire mon rapport de sécurité du quartier.

-"Depuis quand je lui ai confié une tâche pareille?" Pensa Tsuna, toujours étonné de voir à quel point Gokudera prenait à cœur son rôle de bras droit.

-Et sur le chemin, j'ai croisé l'idiote de service qui allait dans la même direction, et je ne voulais pas lui laisser le privilège de te voir en premier... Alors j'ai accéléré le pas, et ça a fini en course.

-S-Sérieux? Mais c'est complètement...

-Eh! Gokudera! Tu parles de qui quand tu dis "idiote de service"?

Haru Miura fixait le jeune délinquant d'un regard sévère. Cette très belle jeune fille aux grands yeux noisettes et aux cheveux châtains attachés en queue de cheval faisait aussi partie du clan de Tsuna, sans pour être autant une gardienne, ni même une combattante d'ailleurs. Elle rayonnait par son positivisme et sa joie de vivre, et avait plus d'une fois réussi à remonter le moral de son cher Tsuna lorsque celui-ci était en période de doute. Cher Tsuna dont elle était éperdument amoureuse depuis bien longtemps, d'ailleurs. Durant l'année qui s'est écoulée depuis le dernier grand combat de Tsuna, Haru s'est un peu laissée pousser les cheveux, la rendant un peu plus féminine et encore un peu plus mignonne.

-A ton avis, crétine? Lança Hayato en se grillant une cigarette. Enfin bref. Que fais-tu dehors de si bonne heure, Dixième du nom?

Haru fronça les sourcils en constatant que Gokudera mettait fin à la discussion sans lui laisser le temps de répliquer. Mais elle retrouva bien vite le sourire lorsqu'elle salua Tsuna correctement, et lorsqu'elle vit Lambo. S'il y avait bien quelque chose que Haru adorait, en dehors de son mafieux bien aimé, c'était les enfants. Pendant qu'elle jouait un peu avec le petit bovin, Tsuna expliqua rapidement la situation à Hayato.

-Je vois... Il semble que ce soit une affaire urgente. Bon, dans ce cas, allons chercher les autres!

-Mais, on fait quoi s'ils ne sont pas disponibles?

-Ils ont intérêts à l'être. Si le Dixième du nom a besoin de ses gardiens, ils doivent rappliquer au pas de course dans la minute qui suit, peu importe ce qu'ils sont en train de faire!

-C'est bien de te voir toujours aussi motivé, fit Reborn en sautant sur l'épaule de Tsuna.

-Ah, Reborn! Pardon, je ne t'avais pas vu. Bon, il y a déjà le crétin de veau et moi-même, il en reste donc quatre. Tu veux qu'on aille chercher lequel en premier?

-Je sais pas... Bon, pour Ryôhei et Chrome, ça devrait aller plutôt vite, mais c'est pour Hibari et Yamamoto que je m'inquiète... Surtout Yamamoto.

-Tu penses qu'il ne s'en est toujours pas remis?

Ce fut Haru qui posa cette question à Tsuna, pendant que Lambo commençait à se rouler par terre en riant aux éclats. Sawada baissa les yeux, l'air hésitant. Ses deux plus grands admirateurs le regardaient avec une expression désolée.

-Ça va faire un mois que je ne l'ai pas vu...

-Cette espèce de sportif décerébré, grommela Hayato. Inquiéter à ce point son parrain... Enfin, si tu permets, Dixième du nom, je propose que l'on passe en premier chez l'autre abruti de l'extrême. C'est celui qui habite le plus proche d'ici, et comme tu as dit, ça ne devrait pas prendre trop de temps pour le faire venir avec nous. On verra pour les autres après.

Link to comment
Share on other sites

C'est une question vraiment pas évidente, je serais bien tenté de dire les deux  ;D Chrome est clairement une gardienne dans l'esprit, contrairement à Mukuro, mais ce dernier a quand même gardé les VG de brouillard... Je vais dire Chrome, quand même. C'était plus facile lorsque les deux faisaient un tout.

Personnellement, j'ai toujours considéré que Chrome était la gardienne à 100% pour une raison : elle était allée dans le future et pas Mukuro. ;D

 

On continu à aller doucement. Déjà 3/7 sont réunis. On a même une chieu**, pardon, une groupie 9_9, en la personne d'Haru (désolé, je ne la supporte pas, c'est physique :P). En tout cas, elle va vraiment bien avec Gokudera, les deux fans de ce pauvre Tsuna. Et au prochain chapitre, on va récupérer le gardien du soleil si tout se passe bien.

Maintenant, ce que tu dis sur Yamato donne envie d'en savoir plus. Que lui est-t-il arrivé ? Il a perdu un proche ? Il a été blessé (et ne pourra plus jamais jouer au bas-ball/se battre au sabre) ? Il a eu un chagrin d'amour ? Par contre, j'ai l'impression que c'est toujours lui qui s'en prend plein la tête, entre ça et l'attaque des Simon avant la cérémonie de succussion. ;D

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...