Jump to content

Fan fic Naruto by Kuro


Guest Kuro
 Share

Recommended Posts

Ce premier chapitre, sera un chap d'exposition, donc pas d'action désolée, mais le lancement de la base de ma fan fic !  ;)

 

I. Repérés !

 

        Shikamaru : Tss… C’est chiant, maugréa-t-il.

Il grimpait les marches menant au bureau de l’Hokage lorsque quelqu’un hurla son nom dans son dos.

Naruto : Hoy ! Shikamaru !!

Shikamaru : Oh, c’est que toi…

Naruto : Hé, hé ! Qu’est-ce que tu fais ici ?

Shikamaru : J’ai mon rapport de mission à faire à Godaime… Et toi ?

Naruto : La vieille m’a convoqué, mais je ne sais pas pourquoi…

***** : Parce que je lui ai fourni des informations qui vont t’intéresser ! s’exclama un jeune homme qui les observait du haut des escaliers.

Shikamaru : Hmm ? Oh, tu es…

 

Tsunade : Deux équipes risquent d’être trop repérables…

Temari : Suna no kuni ne se laissera pas mettre de côté !

Tsunade : Ce n’était pas mon désir, mais je ne vois pas en quoi cela vous concerne…

L’Hokage posait un regard sévère sur la jeune kunoichi qui ne se laissait pas démonter. La porte dans le dos de cette dernière s’ouvrit, laissant entrer Shikamaru, Naruto et Gaara. Naruto se rua dans la pièce et abattit ses poings sur le bureau en hurlant :

Naruto : C’est vrai ? Où est-il ? Où est Sasuke ?

Tsunade : Naruto, calme-toi. Attends le reste de l’équipe et je vous dirai ce qu’il en est…

Temari : Tiens… Shikamaru…

Shikamaru : [Ce genre de fille me file la chair de poule] Hokage-sama, et pour mon rapport ?

Tsunade : Désolée, on remet çà à plus tard !

Shikamaru : [Tss, dire que j’aurai pu commencer une partie de shogi avec Asuma-sensei…]

Tsunade : Mais en repartant, pourrais-tu me trouver Neji et lui dire de nous rejoindre ?!

Shikamaru : [Et maintenant je joue les larbins… C’est vraiment trop chiant…]

Shikamaru repartit en traînant les pieds. Naruto trépignait en serrant les dents, sur le point d’exploser, mais Sakura, Sai, Kakashi et Neji finirent par arriver.

Sakura : Tsunade-shishyo vous avez une mission pour nous ?

Tsunade : Oui mais non officielle…

À ces mots, Kakashi regarda l’Hokage avec surprise avant de remarquer le trépignement de Naruto. Sai quant à lui, se contenta de sourire.

Tsunade : Fermez cette porte et ouvrez grand vos oreilles… Kazekage-dono…

Gaara : Depuis votre dernière altercation avec Orochimaru, il n’a cessé de se déplacer et certains de nos espions l’ont repéré dans un pays limitrophe de Suna et Iwa. Nous sommes quasi-certains qu’une de leur planque se situe dans un canyon près d’un village d’éleveurs de moutons…

Naruto : Moutons ?

Neji : Et pourquoi avoir fait appel à moi ?

Tsunade : Le canyon est vaste, ils n’ont pas réussi à définir précisément l’entrée de leur planque. Une fois là-bas, ils auront besoin de ton byakugan… Equipe 7 préparez-vous, le départ est dans une heure.

À ce moment-là, Temari se leva de son siège et se planta devant le bureau de Tsunade. Gaara la suivit des yeux mais ne dit rien.

Temari : Nous les accompagnerons !

Tsunade : Hors de question, je vous ai déjà dit que c’était impossible.

Temari : Cette mission devait être une coopération entre Suna et Konoha !

Tsunade : Mais c’est le cas ! Vous nous avez fourni les informations, et maintenant nous agissons…

Voyant que Temari perdait son calme, Gaara se leva à son tour et posa une main sur l’épaule de sa sœur.

Gaara : Temari… Godaime-sama, je suis navré, mais nous partirons avec eux. Nous avons toujours un différent à régler avec Orochimaru…

Tsunade finit par céder en se souvenant que le précédent Kazekage avait été assassiné par son ancien camarade. Le petit groupe sortit pour se préparer.

L’impatience brillait dans les yeux de Naruto tandis que Sakura restait étonnement silencieuse. Sai, lui, observait les deux ninja de Suna no kuni avec beaucoup d’intérêt.

Sai : [Est-ce qu’il faudra que je leur trouve des surnoms à eux aussi ?]

Mais personne n’avait remarqué que Neji était resté dans le bureau de Tsunade.

Tsunade : Il m’a fallu céder pour ne pas créer de conflits d’intérêt, malheureusement, la présence du Kazekage va compliquer les choses.

Neji :

Tsunade : Maintenant qu’il a perdu son bijuu, il est vulnérable… Neji, en plus de ton rôle d’éclaireur, je veux que tu le protèges. Si pour quelque raison que ce soit, la mission était en péril, tu as pour ordre de ramener le Kazekage à Konoha ! Mes ordres prévalent sur les siens !

Neji : Bien Godaime-sama !

Il salua l’Hokage et sortit à son tour.

 

à suivre chap 2 "le départ"

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 86
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Trs bon début, en plus on y retrouve pas mal de personnages que l'on n'a pas vu depuis un moment.

 

C'est vrai que c'est un chapitre d'exposition mais je me demande pourquoi Tsunade demande à Neji de protéger Gaara plutôt qu'à Kakashi ???

 

Peut-être que l'on en saura plus dans la suite qui j'espère ne se fera pas trop attendre.

 

En même temps c'est agréable de se faire désirer.

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que c'est un chapitre d'exposition mais je me demande pourquoi Tsunade demande à Neji de protéger Gaara plutôt qu'à Kakashi ???

 

 

Hé bien parce que Kakashi risque d'être aux prises avec Kabuto. Donc il ne reste que Neji pour protéger Gaara en cas de problème (et pour seconder Temari donc).

 

Et le chap 2 est en cours d'écriture... Donc peut-être la suite cet après-midi !  ;D

Link to comment
Share on other sites

Et voilà la suite comme promis !  :)

 

_____________________________________________________________________________________

 

II. Départ :

 

Ses mains tremblaient tellement que Naruto ne parvenait pas à fermer son sac correctement. Il souffla pour se calmer et se tourna vers sa table de chevet où trônait la photo des premières heures de l’équipe 7. Une boule se forma dans sa gorge en repensant à cette époque où il ne pensait qu’à acquérir une technique surpuissante pour battre Sasuke et impressionner Sakura, même s’il cherchait toujours à impressionner Sakura.

Plus douloureusement encore, il se remémora leur précédent échec, lorsque Sasuke avait piétiné ses espoirs.

Naruto : Si c’est le cas, la dernière fois… Pourquoi tu m’as pas tué ? C’est comme çà que tu brises des liens ? Sasuke !!

Sasuke : C’est pourtant évident… C’est pas que je n’ai pas pu couper les ponts… Je n’ai tout simplement pas voulu lui faire le plaisir de suivre son conseil pour obtenir plus de pouvoirs…

Naruto : Qu’est-ce que tu racontes ?

Sasuke : Tu n’as pas à en savoir plus… Par contre ce que je peux te dire… L’autre fois… Si je t’ai épargné c’est uniquement par caprice. Mais j’y pense, ton rêve n’était pas de devenir Hokage ? Plutôt que de me courir après, tu devrais plutôt t’entraîner… Tu crois pas ? Naruto ?... C’est pourquoi cette fois, je vais te tuer par caprice !

Et finalement Sasuke avait de nouveau disparu avec Orochimaru.

Ses mains se crispèrent sur le cadre, ses yeux brûlant d’une rage intense.

Naruto : Je te ramènerai Sasuke !! Et par la force s’il le faut, souffla-t-il avant de sortir, son sac sur l’épaule.

Tout le monde l’attendait devant la grande porte. Temari prit la parole lorsqu’il les rejoint.

Temari : Le canyon se situe à peu de choses près, à quatre jours d’ici. Nous devrions y aller doucement pour ne pas paraître hostiles.

Naruto : Sûrement pas ! On ne sait pas combien de temps ils y resteront, nous devons y arriver le plus vite possible !

Kakashi : Je suis d’accord avec Naruto. De toute façon, nous ne risquons rien en restant aux frontières des pays ninja…

Une fois d’accord, ils se mirent en route, Temari en tête pour leur montrer le chemin, Naruto juste derrière elle pour la presser.

Naruto : Gaara ! Pourquoi viens-tu avec nous ?

Gaara : Orochimaru a tué mon père, le précédent Hokage…

Naruto : Tu veux le venger ?

Gaara ne répondit pas tout de suite. Temari tourna légèrement la tête pour lui jeter un coup d’œil, mais rien ne se lisait sur son visage.

Gaara : Je n’ai jamais eu de lien avec mon père pouvant me donner l’envie de le venger… J’ai besoin de tuer Orochimaru pour me sentir vivant !

Sai : ?!

Naruto le fixa avec des yeux ronds. Il allait dire quelque chose mais le jeune Kazekage le coupa.

Gaara : Ne te méprends pas… Naruto… J’en ai besoin pour voir, si malgré le fait que je ne sois plus possédé par le Shukaku, je peux encore être utile à mon village en lui livrant la tête de ce meurtrier…

Naruto :

Temari : Gaara…

Gaara : Ce n’est pas de paroles réconfortantes dont j’ai besoin… Je veux faire mes preuves et cette occasion me le permet !

Neji :

Naruto sourit en lui faisant signe qu’il avait compris et qu’il le soutiendrait. Un semblant de sourire se dessina sur le visage du Kazekage, mais trop fugace pour en être certain.

Naruto : Yosu !! brailla-t-il en augmentant la cadence.

 

Le soir venu, Neji trouva un abri pour camper, non loin d’une rivière. Ils avaient déjà parcouru plus de la moitié du chemin. Naruto aurait souhaité continuer malgré la nuit tombée mais Kakashi l’en dissuada.

Kakashi : Ne te précipite pas. Nous ne connaissons pas le terrain, l’on perdrait trop de temps à s’y retrouver…

Neji : Et maintenant que l’on se rapproche d’eux, il faudra être plus prudents.

Naruto : Mais on est si proches d’eux…

Kakashi : Inutile de discuter, ce soir nous camperons ici !

Sakura :

Naruto : Tss…

Naruto laissa tomber son sac près d’une souche et se rendit à la rivière. S’asseyant sur la berge, il entoura ses jambes repliées avec ses bras et posa sa tête sur ses genoux. Sakura le rejoint et s’assit près de lui.

Naruto : Sakura-chan… Si jamais j’échouais encore une fois…

Sakura : Nous ! Nous n’échouerons pas ! s’exclama-t-elle. Cette fois Kakashi-sensei est avec nous. Il y a aussi Neji, Gaara et Temari. En plus nous pouvons avoir confiance en Sai maintenant.

Naruto :

Une libellule effectuait un ballet à la surface de l’eau. Naruto l’observa sans réellement la voir, faisant un effort pour empêcher sa voix de trembler.

Naruto : Malgré tout ce que j’ai enduré ces deux dernières années avec Ero-sennin… Sasuke est toujours plus fort que moi…

Sakura : Peut-être parce que tu essaies de te battre seul… Mais on est tous là pour le faire revenir, dit-elle dans un sourire.

Naruto la regarda bouche bée. Lorsqu’il se tourna de nouveau vers la rivière, il souriait à son tour. Alors il se releva et dit :

Naruto : Oui je ne suis plus seul…

La détermination brillait dans ses yeux quand ils repartirent pour le campement.

 

Lorsque les deux anbus arrivèrent dans le petit village, ils furent étonnés de voir les habitants festoyer et danser sans retenue. À la demande d’un daimyo, ils avaient été envoyés pour découvrir ce qui avait détruit les dernières récoltes et semer de nombreux troubles. Mais rien ici ne laissait entendre que quelque chose avait terrorisé la région deux semaines plus tôt. Sautant de toit en toit, ils rejoignirent le centre d’une grande place et approchèrent du chef de village.

Premier anbu : Pourquoi une telle fête ?

Chef : Oh ! Messieurs les ninja de Konoha ! Pardonnez nous de vous avoir fait vous déplacer pour rien…

Deuxième anbu : Pour rien ? Mais votre daimyo…

Chef : Oui, un démon nous causait énormément d’ennuis, c’est pourquoi nous avons fait appel à vous… Mais deux hommes ont eu le courage de nous en débarrasser…

Premier anbu : Deux hommes dites-vous ? Qui çà ?

Le vieux chef se gratta le menton en réfléchissant. Les brumes de l’alcool commençaient à faire effet, il semblait avoir du mal à réfléchir mais son visage s’illumina.

Chef : Je ne sais pas !

Premier anbu : Pardon ?

Il se tourna vers son camarade, mais celui-ci haussa les épaules, ne sachant que faire.

Chef : C’était des étrangers et ils ne nous ont pas donné leurs noms. C’était un drôle de duo… Pas très loquace mais fort. Oh oui ! Vraiment très fort !

Premier anbu :

Deuxième anbu : Est-ce que vous vous souvenez assez d’eux pour nous les décrire ?

Chef : Hé, bien… Ils portaient des manteaux noirs avec des petites fleurs rouges…

Premier anbu : Des fleurs rouges ?

Chef : Mais non ! Des nuages ! Le premier avait une peau bleue… Il était vraiment laid… Il portait une grande épée recouverte d’un tissu sale… Mais le deuxième… Il a fait tourner la tête de certaines de nos filles, un très bel homme mais avec des yeux rouges à vous glacer le sang. Il était encore moins bavard que son compagnon…

Le deuxième anbu frissonna.

Chef : De vrais héros ! Ils n’ont fait qu’une bouchée de cette sale bête ! Mais ils sont partis sans que l’on puisse les remercier… Des gens bien ! Nous espérons les revoir un jour !

À ces mots il partit se joindre à une farandole après avoir bu une nouvelle rasade de saké.

Un enfant s’approcha d’eux et leur offrit de petites boulettes fourrées.

Premier anbu : Petit ! Sais-tu ce que sont devenus les deux hommes ?

Enfant : Les héros ? Oui ! Ils sont partis vers Iwa no kuni !

Il leur proposa de nouvelles boulettes, mais il refusèrent et grimpèrent sur un toit, se tournant en direction de Iwa no kuni.

Deuxième anbu : C’est terrible ! Nous devons absolument prévenir Godaime-sama !

Premier anbu : L’Akatsuki a mit la main sur un nouveau bijuu… En plus ils se dirigent vers l’équipe de Kakashi… Retournons immédiatement à Konoha !

Son compagnon approuva d’un signe de tête et ils disparurent sans un bruit.

 

à suivre chap 3 :"Fonce, Naruto !"

Link to comment
Share on other sites

Je prévois de faire beaucoup de chapitre oui ! Je vais en fait faire une fin alternative à Naruto ! Je veux que ça chauuuuffe !  :D

 

Donc on devrait revoir tous les persos et les membres de l'Aka !  :-*

Link to comment
Share on other sites

Aller une partie du chap 3. Il n'est pas terminé car là je vais aller manger mais je mettrai la suite après !

Bonne lecture !  ;)

 

_______________________________________________________________________________________

 

III. Fonce, Naruto !

 

Une dizaine de corps reposaient, éparses, au milieu de la clairière. Leur état ne leur permettait plus d’être reconnu, mais leurs bandeaux certifiaient leur appartenance à Suna no kuni.

Naruto : Ils ont été massacrés…

Sakura : Je ne peux plus rien faire pour eux… Je suis désolée…

Temari : Je ne comprends pas… Que font-ils tous là ? Ils avaient pour ordre de couvrir la totalité du canyon…

Kakashi : Le sang n’est pas sec… Neji ! Qu’est-ce que tu vois ?

Byakugan !

Des veines ressortirent aux coins de ses yeux et il balaya le terrain sur plus de deux kilomètres à la ronde avec son regard perçant. Un froncement de sourcils indiqua qu’il avait trouvé quelque chose.

Neji : Je compte douze ninja d’Oto no kuni au fond du canyon, à huit cent mètres au Sud-Est. Ils rejoignent un décrochement rocheux et ne semblent pas au courant de notre présence.

Kakashi : Il n’y a qu’eux dans les environs ?

Neji : Oui, personne d’autre. Mais j’ai détecté des pièges alentours.

Kakashi sembla préoccupé. Il abandonna son examen de l’un des corps des ninja de Suna et prit une poignée de terre dans sa main.

Naruto : Kakashi-sensei ?!

Tous le regardaient avec étonnement. Naruto croisa ses bras sur sa poitrine, se demandant ce qu’il pouvait bien faire.

Kakashi : Ce n’est pas normal… Cette terre est riche, elle donne une herbe grasse, c’est pourquoi ce pays s’est lancé dans l’élevage d’ovins… Et il n’y aurait pas âme qui vive dans la région ?

Sakura : À quoi pensez-vous Kakashi-sensei ?

Kakashi : Neji, tu nous montres le chemin… Naruto, je ne veux plus un bruit. Et Temari… Toi et le Kazekage, resterez entre nous… J’ai un mauvais pressentiment…

Le groupe acquiesça et se mit en marche. À l’aide de son byakugan, Neji leur trouva un chemin sûr pour entrer dans le canyon. À partir de là, il n’y avait plus aucun piège, mais le silence pesant paraissait le plus dangereux, comme si le bruit du moindre pas pouvait les mener à la mort.

Une fois l’entrée du repère en vue, ils s’arrêtèrent derrière un amas de roches. Foncer dans le tas serait stupide et suicidaire, il leur fallait mettre un plan au point.

Temari : Le sol de ce canyon est sec et poussiéreux, si quelqu’un sert d’appât pour les faire sortir, je pourrais déclencher une mini tempête pour couvrir l’attaque…

Naruto : Mais nous aussi on ne pourra rien faire avec du sable dans les yeux…

Sakura : T’es bête ou quoi ? s’énerva-t-elle en le frappant à la tête. Si Temari-san nous préviens, c’est pour qu’on puisse se couvrir !

Naruto : Aïe ! Mais Sakura-chaaaaan… Avec la poussière on y verra rien…

Neji : Moi je les verrai ! Je pourrais m’en occuper.

Kakashi : Et qui les fera sortir ?

Sai : Comme pour la fois précédente, je pourrai les dénicher avec ma technique…

Sai s’arrêta au milieu de sa phrase en voyant Naruto, face à lui, le fixer avec un air ahuri. Il pencha sa tête d’un côté, puis de l’autre.

Sakura : Mais qu’est-ce que tu fais ?

Temari : [Je crois que je viens de perdre le respect que j’avais eu pour lui la dernière fois, lorsqu’il avait sauvé Gaara… Finalement ce n’est qu’un gamin abruti…]

Sans dire un mot, Naruto tandis un doigt et le pointa sur quelque chose se trouvant derrière Sai. Tout le monde se tourna et aperçut ce qui l’avait intrigué.

Naruto : C'est quoi ce serpent?… Depuis tout à l’heure il me regarde bizarrement…

Un petit serpent, d’un vert émeraude, fixait le groupe avec intérêt. Lorsque tout le monde l’eût enfin remarqué, il darda de sa langue vers eux et glissa silencieusement sur le sol en direction de l’entrée du repaire.

Kakashi sursauta et se releva d’un bond.

Kakashi : Bon sang, ils nous avaient repérés !!

 

La suite tout à l'heure !  :D

 

Link to comment
Share on other sites

Aller, deuxième et dernière partie du chapitre 3.

 

_______________________________________________________________________________________

 

Des ninja sautèrent du sommet du canyon en hurlant. Le groupe s’éparpilla, mais Temari resta auprès de Gaara pour le protéger, Neji non loin d’elle. Alors elle sortit son éventail et envoya une puissante rafale qui ralentit leurs mouvements.

Le groupe les mis en échec avec une facilité déconcertante.

Kakashi : Mais qui sont-ils ? Nous n’avions même pas senti leur présence…

Sakura observa de plus près l’un de ceux qu’elle avait battu. Elle souleva le masque de tissu sombre qui cachait son visage et recula en grimaçant de dégoût.

Sakura : Ils… Ils sont morts depuis plusieurs jours !

Naruto : Heiiiin ?

Tous soulevèrent les masques des ninja les plus proches d’eux et firent la même découverte macabre.

***** : Orochimaru-sama savait que si Suna nous avait repéré, Konoha serait très vite mit au courant…

Derrière Sakura qui était la plus proche de l’entrée du repère se tenait un autre ninja que tous reconnurent.

Naruto : Kabuto !

Alors que Sakura se retournait, Kabuto se jeta sur elle, la main brillant sous l’activation de son chakra. Kakashi jeta plusieurs shuriken pour l’obliger à reculer et Sakura pu se mettre hors de portée. Mais d’autres ninja les prirent par derrière.

Sai dessina trois énormes chiens sur un parchemin et joignit ses mains pour former un sceau.

Ninpo Choujuu Giga !

Les chiens se libérèrent du papier et prirent vie pour se jeter sur les ennemis. Naruto fit apparaître quatre clones et se jeta dans la mêlée.

Un petit groupe était parvenu à les contourner et se dirigeaient vers Temari et Gaara. Neji leur coupa la route. Les veines étaient réapparues aux coins de ses yeux et il les repoussa sans ménagement, du plat de ses deux mains. Lorsqu’il se redressa, l’incompréhension se lisait sur son visage.

Neji : Kakashi-san ! Eux aussi ne sont pas vivants, le seul flux de chakra que je distingue chez eux se trouve au niveau de leur nuque !

Kabuto : Oh, c’est le Hyuuga qui a perdu contre Naruto-kun… Et il semble avoir déceler ma technique…

Naruto qui venait de se débarrasser du dernier ninja le retourna pour voir sa nuque. Sur la peau légèrement bleutée était collé un morceau de parchemin.

Kakashi : Il utilise une technique interdite pour faire se mouvoir des corps morts…

Kabuto : Oui, même morts mes cobayes restent utiles, dit-il avec un sourire.

En utilisant sa main gauche pour faire un sceau, il réactiva les parchemins intacts sur les nuques des cadavres qui se remirent debout. Profitant de cet effet de surprise il s’attaqua à Kakashi. Temari joua de son éventail, un nouveau vent s’éleva. Kabuto passa à travers le nuage de poussière et planta son kunai dans le flanc gauche de Kakashi. Le clone disparut sous l’impact. La terre trembla alors sous les pieds du traître et Kakashi sortit du sol pour l’attraper. Kabuto qui s’en était douté, sauta en arrière pour l’éviter.

Mais une fois dans les airs, Sakura le cueillit d’un revers du droit qui l’envoya plusieurs dizaines de mètres plus loin.

Neji termina de détruire les parchemins à l’aide de son chakra, et le nuage de poussière se dissipa. Kabuto se releva en essuyant le filet de sang qui coulait sur son menton et leur fit face.

Naruto : Où est Sasuke ?

Kabuto : Quel gamin ennuyeux… Toujours à te raccrocher à çà…

Kakashi : Réponds Kabuto !

Kabuto : Sasuke-kun et Orochimaru-sama sont partis depuis un petit moment déjà…

Naruto serra les dents mais Kakashi mit un bras devant lui pour l’empêcher de s’en prendre à Kabuto.

Kakashi : Qu’est-ce qui nous prouve que tu dis la vérité ?

Kabuto : Pourquoi mentirais-je ? Que vous le retrouviez ou non, Sasuke-kun ne fera qu’une bouchée de vous… L’on pensait que vous aviez compris la dernière fois.. Il n’est plus le gamin que vous avez connu…

Naruto : Je me moque qu’il ait changé ou pas ! Je le ramènerai et c’est tout !

Kabuto : Toujours tes raisonnements simplistes… Je comprends pourquoi la simple évocation de vos noms donne la nausée à Sasuke-kun…

Sakura, qui n’en supporta pas plus se rua sur lui. Kabuto sourit et sortit un nouveau kunai. Il fit mine de se défendre mais disparut dans un nuage de fumée pour réapparaître près de l’entrée du repaire. Naruto le vit et le prit en chasse, Gaara à sa suite.

Neji qui avait son byakugan toujours activé repéra un parchemin explosif sur la roche.

Neji : Nan, c’est un piége !

Mais il était trop tard. Au moment où ils entraient à leur tour, le parchemin explosa et un pan du canyon s’abattit sur eux.

Temari : GAARA !

 

à suivre chap 4 :"Dédale"

Link to comment
Share on other sites

J'ai adoré je me suis imaginé la scène du combat et c'est un chef d'oeuvre j'adore les bagarres :D

 

Vivement la suite^^

 

Un chef d'oeuvre ? lol...

Je ne pense pas que ça aille jusque là, mais si tu as aimé cette mini scène... Qu'est-ce que ça sera par la suite ?!  :D

Link to comment
Share on other sites

Après ce sera l'hystérie, les fans, les cris, les flash 8)

 

Je suis assez d'accord avec Spykiller, ton fanfic est génial.

 

Je veux la suite Kuro, s'il te plaît, faut pas jouer avec les nerfs de ses fans.

 

Je t'en supplie parce que là je crois que je l'attend encre plus que la raw du vrai Naruto ;D

Link to comment
Share on other sites

Je sais... J'ai mis le temps... Mais je n'avais pas oublié ! ^^"

Voilà la suite toute chaude !

 

_______________________________________________________________________________________

 

IV. Dédale :

 

À l’aide de sa force prodigieuse,  Sakura fit voler les rochers en éclats et Gaara fut rapidement sortit. Par chance, il avait eu le temps de se coller à la paroi, juste sous une saillie, ce qui l’avait sauvé.

Sakura : Où est Naruto ?

Entré quelques secondes avant le Kazekage, Naruto avait été projeté à l’intérieur du boyau par le souffle. Il se releva en toussant et avança dans la pénombre en tâtonnant avant de déboucher dans un tournant éclairé par des torches. Des échos de bruits de pas réveillèrent sa colère et il repartit à la poursuite de Kabuto.

Mais tous les couloirs et tournants se ressemblaient au point qu’il lui semblait tourner en rond. Essoufflé, il finit par s’arrêter, mais avait encore la force de maudire le dédale.

Il se retourna en entendant une voix dans son dos.

Kabuto : Alors comme çà tu es quand même parvenu à me suivre…

Sa voix était forte et claire, mais il était seul dans ce couloir souterrain.

Kabuto : Je te propose un jeu… Je te donne dix minutes pour trouver la salle aux serpents. Si tu m’y rejoints dans le temps impartit, je te dirai où est Sasuke !

Un déclic à la fin de sa phrase indiqua qu’il avait coupé le micro et probablement quitté la salle de surveillance. Naruto se remit à courir et arriva à un embranchement lui proposant trois voies possibles. Il choisit celle de gauche mais arriva encore à un embranchement. Ils se succédaient sans fin et le temps impartit par Kabuto s’égrainait inexorablement.

Il fit alors apparaître trois clones qu’il chargea d’explorer les trois nouveaux couloirs tandis qu’il resterait sur place. À chaque fois qu’ils débouchaient sur une nouvelle fourche, ils faisaient apparaître des clones et ainsi de suite. Lorsque l’un d’eux se retrouvait dans un cul de sac, il disparaissait et le véritable Naruto savait quel chemin ne pas suivre.

Ce dernier finit par entendre des bruits de pas se rapprochant dans son dos. Armé d’un kunai il fit face à l’ennemi qui s’avéra n’être que l’un de ses clones. Celui-ci attrapa sa tête en gémissant de frustration avant de disparaître dans un nuage de fumée. Mais en même temps qu’il disparaissait, les souvenirs des autres clones s’imposèrent à l’esprit de Naruto et lui dessinèrent un début de plan avec les chemins inutiles, qui par élimination lui donnaient le bon.

Tandis que Naruto suivait sans hésitation son plan mental, l’un de ses clones découvrait enfin la salle aux serpents, appelée ainsi à cause des deux statues de reptiliens décorant deux côtés opposés de l’immense pièce.

Kabuto se tenait au milieu, regardant sa montre avec un léger sourire.

Kabuto : Pile dans les temps ! Je te félicite… Je ne me doutais pas que tu y arriverais…

Naruto :

Naruto ne dit rien, mais son regard était plus qu’équivoque.

Kabuto : Allons, allons, ne me regarde pas avec ces yeux là… Un pari est un pari. Je vais donc te dire où est Sasuke.

Naruto avança de quelques mètres et Kabuto sourit.

Kabuto : Hé bien Sasuke est… Partit !

La réponse lui semblait tellement grotesque que Naruto resta hébété quelques secondes avant de laisser éclater sa colère.

Naruto : Te fous pas de moi !

Il lança une volée de shurikens que Kabuto évita sans peine et attaqua immédiatement après. Mais Kabuto avait déjà activé les scalpels de chakra sur ses mains. Reconnaissant cette technique, le clone parvint à s’en tenir hors de portée et recula. Mais son adversaire fut plus rapide et le frappa à l’abdomen. Le clone s’écroula et disparut dans son nuage de fumée.

Etonné de ce subterfuge, Kabuto ne remarqua pas le véritable Naruto entrer dans la pièce. Celui-ci créa un rasengan et se jeta sur lui.

Attiré par cette subite apparition de chakra, Kabuto tourna la tête à temps pour le voir. L’évitant, le rasengan s’abattit sur le sol qui vola en éclats. Kabuto à bonne distance, se permit de le provoquer.

Kabuto : Tu es décidément plus lent que Sasuke-kun… Tu savais qu’il s’était volontiers plié à toutes mes expériences pour acquérir sa vitesse d’aujourd’hui ? Je pourrais faire de toi un cobaye tout aussi intéressant qui lui, voire meilleur puisque tu possèdes Kyûbi !

Naruto : Je te ferai payer tout ce que tu lui as fait au centuple…

Kabuto : La vengeance est vraiment une chose amusante… Elle ne naît que chez les faibles et les imbéciles…

Un chakra rouge incandescent apparu autour de Naruto. Ses yeux prirent la même couleur et ses ongles se changèrent en griffes. Une rage meurtrière le submergea et il chargea de nouveau.

Sa vitesse avait décuplé mais Kabuto pouvait encore à le suivre. Sautant pour donner plus d’amplitude à son bras, Naruto tenta de l’atteindre au visage. Mais Kabuto l’esquiva encore et toucha son bras droit avec l’un de ses scalpels de chakra. Sentant sa chair être entaillée, il le repoussa d’un revers du coude.

Sa plaie se referma toute seule sous l’impulsion du chakra du démon et Naruto fut surprit de voir Kabuto en faire de même et le fixer avec des yeux rouge sang.

Kabuto : Ton maudit démon semble réveiller mon sang… Mais il me semblait que tu m’avais entendu le dire à Tsunade… Orochimaru m’a recruté pour mes capacités de régénération, car j’ai moi aussi été possédé par un démon !

Totalement décontenancé, Naruto ne réagit pas assez vite pour éviter le coup que lui assena Kabuto à la gorge. Projeté en arrière, il atterrit sur le sol avant de cracher du sang.

Kabuto : Même si le sceau n’a pas fonctionné sur moi et que j’ai perdu le démon juste après l’avoir obtenu, son chakra est toujours présent dans mon sang, ce qui me permet de l’utiliser pour me régénérer… Et c’est avec ce même sang que j’ai pratiqué des expériences sur ce cher Sasuke-kun…

Naruto se releva et le fixa. À mesure que Kabuto parlait, sa colère augmentait et son chakra répondait à ce sentiment en s’échappant toujours plus de son corps.

Kabuto : Tu devrais être content… Quelque part, il te ressemble un peu maintenant !

Perdant totalement le contrôle de lui, Naruto laissa exploser son chakra et deux queues se formèrent au niveau de ses reins. Des crocs apparurent entre ses lèvres et ses traits se tirèrent un peu plus.

Encore plus rapide qu’avant, il contourna Kabuto et l’attaqua par derrière. Il le frappa derrière un genou pour le forcer à se baisser et le frappa au visage avec une telle force qu’il le projeta contre un mur. Un nouveau rasengan apparut au creux de sa main droite.

Pas assez sonné, Kabuto utilisa le scalpel de chakra de sa main gauche et atteint le bras de Naruto qui ne parvint plus à maintenir sa technique.

Basculant en arrière, il utilisa ses pieds pour repousser Naruto et se relever. Mais le jeune ninja s’en énerva encore davantage et son chakra prit des proportions dangereuses. À la manière d’un feu, il léchait les murs et le plafond et les fragilisait.

La lueur rouge disparut des yeux de Kabuto qui jugea le moment propice à sa fuite. Il profita qu’un énorme bloc de pierre se détachait du plafond pour quitter Naruto. Ce dernier le remarque et ses propres yeux redevinrent normaux à mesure que son chakra s’affaiblissait. Lui aussi s’inquiéta de voir des fissures apparaître sur les parois et prit un chemin qui exhalait un air tiède, venant probablement de l’extérieur.

Un bruit assourdissant le suivit pendant qu’il courait dans le couloir à en perdre haleine. D’énormes rochers tombaient autour de lui, mais il atteignit la sortie à temps, le tunnel se refermant juste derrière lui.

Vautré sur le sol, il reprit sa respiration en regardant les nuages se déplacer avec lenteur sur le ciel azur. Kabuto avait disparu et il ne savait toujours pas où se trouvait Sasuke. Frustré il se retint de hurler quand une silhouette lui cacha le soleil. Quelqu’un lui tendait une main pour se relever.

Sans méfiance il l’accepta et se retrouva face à Rock Lee, qui prit la pose du gars cool en lui souriant de toutes ses dents.

Lee : Yo, Naruto !

 

à suivre chap 5 : Onmyouji

Link to comment
Share on other sites

Kabuto : Ton maudit démon semble réveiller mon sang… Mais il me semblait que tu m’avais entendu le dire à Tsunade… Orochimaru m’a recruté pour mes capacités de régénération, car j’ai moi aussi été possédé par un démon !

oh my god!!!! kabuto a eu un démon??? mais lequel???... hein? quoi? on s'en fout? ah, bon d'accord...

 

non sérieusement très bien ta fan fic je suis fan en plus tu t'embarque dans une très longue histoire apparement, et ça c'est bon pour nous!!!

bonne continuation

Link to comment
Share on other sites

"une voix dans son os"  ;D

 

Lol merci c'est corrigé ! quoi que ça serait marrant ! Même si Naruto n'est pas Kimimaro !  :D

 

oh my god!!!! kabuto a eu un démon??? mais lequel???... hein? quoi? on s'en fout? ah, bon d'accord...

 

Non on ne s'en fout pas mais... c'est pas pour maintenant !  9_9

 

merci pour les encouragements !  :-*

Je ferai de mon mieux pour pas vous décevoir ! naruto108uh9.gif

 

Edit : D'ailleurs voilà la suite !

 

V. Onmyoji :

 

Naruto : Gros sourcils ? Qu’est-ce que tu fais là ?

Lee : Godaime-sama nous a envoyé vous chercher…

Naruto : Nous ?

Lee : Gaï-sensei et Tenten sont avec le reste de l’équipe ! Dépêche toi !

Sans même attendre d’avoir fini de parler, Rock Lee s’était élancé dans la plaine balayée par les vents. Naruto qui pensait avoir erré sur plusieurs kilomètres, n’avait en réalité tourné que dans un espace très réduit. Il se trouvait maintenant au sommet du ravin qu’ils avaient rejoint en quelques minutes. Ils descendirent et retrouvèrent le groupe au grand complet.

À son arrivée, Sakura, Gaara et Temari lancèrent un regard étrange à Naruto, entre peine et inquiétude. Kakashi finit de parler avec Gaï et se tourna vers lui.

Kakashi : Inutile de te le cacher… La mission est un échec et même si ça n’avait pas été le cas, Hokage-sama nous ordonne de rentrer à Konoha.

Sakura :

Naruto : Pourquoi çà ?

Kakashi : L’Akatsuki a encore bougé et deux de ses membres viennent par ici.

La colère de Naruto semblait palpable mais Neji prit la parole.

Neji : Etant donné notre nombre, nous n’avons rien à craindre. Pourquoi ne pas justement nous en débarrasser maintenant ?

Kakashi : Parce qu’il y a un facteur dont il faut tenir compte, dit-il en regardant Naruto. De plus c’est un ordre de Godaime elle-même !

Le regard insistant de Kakashi finit par calmer Naruto et tous se mirent en route en silence. L’inquiétude lisible sur les visages de Kakashi et Gaï leur fit forcer l’allure et Konoha fut en vue le deuxième jour.

Sans même prendre le temps de se reposer ou se restaurer, ils furent tous immédiatement convoqués par Tsunade sur le toit des bureaux de l’Hokage. Ils y retrouvèrent nombre de Chuunin et Jounin, mais aucun ne semblait savoir le pourquoi de cette convocation générale.

Tsunade se tenait à la rambarde, dos à l’assemblée, regardant les visages de pierre de ses prédécesseurs. Les équipes de Kakashi et de Gaï gagnèrent le premier rang et Gaara, accompagné de Temari se dirigèrent vers l’Hokage.

Ils n’échangèrent que quelques paroles mais le Kazekage et son protecteur devinrent livides. On leur fit amener des sièges et Tsunade se tourna vers ses ninja.

Tsunade : Ce que je vais vous dire… Va plonger Konoha dans le pire trouble que nous n’ayons affronté…

Les plus jeunes ninja se regardèrent avec étonnement mais leurs aînés, quoi qu’eux-mêmes inquiets, les forcèrent à se taire.

Tsunade : Certains d’entre vous connaissent déjà l’Akatsuki…

À la citation de ce nom, Naruto tiqua. Il jeta successivement des regards à Tsunade et Gaara. Ce dernier le fixait avec un air grave qui n’avait rien de rassurant.

Tsunade : Pour les autres, sachez qu’il s’agit d’une organisation regroupant des criminels classés rang S. Orochimaru et Akasuna no Sasori en ont fait partie. Et Uchiha Itachi en est toujours membre.

Une vague de murmures parcourut l’assemblée et Tsunade du élever le ton pour les faire cesser.

Tsunade : Nous savons de source sure qu’ils rassemblent les neuf démons… Et sept d’entre eux sont déjà entre leurs mains…

Kiba : Des démons ? C’est quoi cette histoire ? Vous voulez rire ?

Tsunade : Tu n’es pourtant pas sans savoir qu’il y a presque seize ans, Kyûbi, le démon renard a attaqué Konoha et que Yondaime se sacrifia pour vous protéger…

Shikamaru : Oui et grâce à lui, il a été vaincu !

Tsunade : Les démons ne peuvent être vaincus…

Shikamaru :

Les plus jeunes ninja ne savaient que répondre. Pour eux, le démon renard avait été vaincu et savoir qu’il pouvait être encore vivant les terrorisait. Naruto sentit des regards se tourner vers lui. Tsunade aussi le regarda et il baissa les yeux, signe qu’il savait ce qui allait suivre.

Tsunade : Avant de mourir, il a fait d’un nouveau-né un héros en scellant en lui l’esprit de ce démon…

Ino : Un nouveau-né à l’époque ? Alors aujourd’hui il aurait mon âge ?

Tsunade : C’est exact, et parce qu’il porte ce lourd fardeau, il est en danger car en extrayant le démon, l’Akatsuki le tuera. Nous ne savons quel est leur but, mais rassembler tous les démons sous la domination de criminels de rang S ne peut être qu’une menace sérieuse. C’est pourquoi nous allons travailler à l’élimination de l’Akatsuki !

Gaara : Vous pouvez compter sur le soutien inconditionnel de Suna !

Tsunade : Je vous en remercie Kazekage-dono…

Shikamaru : Et l’autre démon ? Vous avez dit que cette organisation en possédait sept sur neuf. Si l’un d’eux est enfermé à Konoha, où est l’autre ?

Tsunade : J’allais y venir. Il…

L’Hokage s’interrompit, lorsqu’un Anbu vint lui chuchoter quelque chose à l’oreille.

Des hommes portant de lourdes armures et armés de lances firent un passage entre les ninja pour laisser passer un homme très richement vêtu.

Tsunade : Que nous vaut l’honneur de l’une de vos rares visites cher Daimyo ?

Daimyo : Ne prenez pas ce ton avec moi Hokage-dono ! Si je me suis déplacé en personne c’est pour vous interdire d’interférer dans les plans de l’Akatsuki…

Tsunade :

Un homme vêtu d’un kimono violacé par-dessus un trop large pantalon blanc rejoint le seigneur du pays du Feu. Il s’arrêta pourtant à quelques mètres de lui et se tourna vers Naruto. Son regard mauve venait de se changer en mépris à sa vue. Il sortit un long collier de perles en bois de l’une de ses manches et se dirigea vers lui d’un pas décidé.

Kakashi intervint et pointa son kunai vers lui en intimant à Naruto de rester derrière lui.

Kakashi : Rejoignez donc votre maître Onmyoji !

L’Onmyoji : Oui, juste après avoir fait mon devoir en emprisonnant ce démon !

Il serra son collier de perle dans sa main gauche, la droite pointée en direction de Naruto.

Les plus jeunes ninja sursautèrent avant de commenter ce qu’ils venaient d’entendre.

C’était en Naruto que Yondaime avait scellé le terrifiant démon !

 

à suivre chap 6 : Loi martiale !

 

Link to comment
Share on other sites

Encore une fois très bon fanc fic avec une petite erreurs au début :" Naruto : Gros sourcils ? Qu’est-ce que tu Fais là ?" enfin bon je chipote pas mais comme c'était les premières répliques c'était flagrant^^

 

Dommage que Daimyo ne veuille pas que konoha se charge de l'akatsuki :-\

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share


×
×
  • Create New...