Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Sign in to follow this  
Makishima

Deathco [Atsushi Kaneko]

Recommended Posts

death-co-1-casterman.jpg

 

Titre VO : デスコ

Titre FR : Deathco

Dessin et scénario : Atsushi Kaneko (Bambi, Soil, Wet Moon, Screwed)

Type : Seinen

Genre :  Déprime, mort, suspense...

Editeur JP : Enterbrain

Prépublication : Comic Beam

Editeur FR : Casterman

Date de publication : 2014 à ? (depuis janvier 2015 en France)

Nombre de volumes France : 2 (en cours)

 

Synopsis :

Entrez dans le monde des tueurs à gages ! Un bal macabre et furieux.

Dans un société où n’importe qui peut s’improviser tueur à gages, Deathko fait régner la terreur. Ado gothique et mélancolique, Deathko hait le monde entier et le lui fait payer. Lorsque la mystérieuse « Guilde » met la tête d’un malheureux à prix, Deathko quitte la cave du château où elle fabrique amoureusement ses instruments de mort.

La nuit venue, Deathko sort chasser.

 

 

Avis :

En ce début 2016, un sujet sur une série toute récente en France. Deathco, une histoire bien agitée à consommer sans modération. Pourquoi ?

 

D'abord parce que Deathco a une jeune héroïne auquel on accroche : Deathko elle parle d’elle à la troisième personne, n’a pas de manières et n’est pas dans son assiette quand elle n’a pas à dégommer une nouvelle cible. « Deathko n’est qu’une larve. La seule chose qu’elle sait faire, c’est tuer. » Deathko est une reaper. Son temps libre elle  le passe à fabriquer de nouveaux outils pour tuer, à sortir des histoires folles (elle vient d’une autre planète, a été maudite par une sorcière, mordue par un serpent…) et un nuage noir flotte au-dessus de sa tête (sa taille nous apprend si Deathko est au bout du rouleau un peu, beaucoup, passionnément…). En somme, donner la mort lui donne vie. 

 

Elle vit dans un château à mi-chemin entre la maison abandonnée/hantée et le manoir de Bruce Wayne. Deathko ne vit pas seule mais elle aimerait sans doute. Car elle dit qu'elle déteste tout, tout le monde. Elle est comme ça Deathko. Et attention à ne pas vouloir lui piquer sa cible : mauvaise idée, vous risquez d'y passer.

 

L’univers du manga est un autre point fort : nous sommes dans un monde où des cibles (trophées) sont désignées par une mystérieuse organisation (la Guilde). Elle envoie alors un dossier à un ou des tueurs à gages (reapers) qui doive(nt) la liquider. La chasse peut commencer, il y en a pour tous les goûts. Vous l'aurez compris, quand aucune cible n'est désignée, on s'ennuie. 

 

Le scénario est porté par une patte graphique plus qu’au point. Atsushi Kaneko nous propose un monde où l’allure des personnages, leur environnement (paysage, bâtiments…), les véhicules… tous sont en osmose. Le trait de l’auteur est précis et séduisant, sa mise en scène agréable niveau plus l’infini et son jeu sur les couleurs impeccable. Un scénario noir et un jeu sur le noir (couleur) : pour un peu on pourrait appeler Atsushi Kaneko le mangaka des 50 nuances de noir. Surtout, un élément qui m’a frappé c’est l’accent placé sur les jeux de regards. L’importance accordée à l’œil m’a particulièrement frappé tant les plans sur cet organe nous renseignent sur ce qui se passe, va suivre…

 

Les deux premiers tomes nous invitent à un voyage plein de cris et de sang. On en redemande ! Entre les cibles et les tueurs à gages, l’univers de Deathco est une histoire de la proie et du chasseur mais, attention, car les rôles peuvent s’inverser... Un signe de plus qu'en cette année 2016 il va y avoir de quoi faire côté nouvelles séries...

 

Pour un avis plus développé, voir ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très attirer par ce titre des éditions casterman, éditeur de l'excellent area 51, que je conseille à tout le monde (moment pub  8)), je me suis rué sur le titre dès sa sortie. (je passe devant une fnac tout les jours, comme ne pas le prendre le jour j  :'( )

 

Alors j'ai tout de suite adhérer au titre. Dès le début, on est plongé dans une ambiance assez singulière, avec des tueurs à gages plus loufoque les un que les autres. Le tout accompagné par des desseins qui subliment le tout.

L'héroine ne déroge pas à la règle. Disons qu'elle a un style assez particulier, bien à elle  ;D

Ensuite, l'entrée dans l'univers de deathko (l"héroine) est géniale. On découvre une jeune fille qui ne fait rien correctement, à part tuer. (avec des armes la aussi assez loufoque).

 

En deux tomes, on a largement de quoi ce faire une idée sur l'univers, les personnages, le scénario, ... et donc on ne perd rien à essayer.

Impatient d'avoir la suite donc  :)

 

Sur ce, je retourne travailler mon toefl (demain  :'( ), et mes partiels  :'(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympa' ton retour, j'espère qu'il incitera pas mal de personnes à tenter l'aventure (tout comme celle de Area 51) et que la lecture de Deathco n'a pas eu d'effets négatifs pour ton TOEFL ou tes partiels...

 

La sortie des deux tomes était une bonne idée, d'ailleurs je me demande si la tendance ne va pas devenir plus régulière car avec deux tomes on peut se faire une idée plus approfondie de la série. J'aime bien cette pratique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A vrai dire j'aurais vraiment aimer m'y mettre contrairement à Jabber'.

Je reste toujours dans la hype de Area 51, mais comme je lui ai répondu en MP j'ai plus de sous et j'ai déjà commencé Les enfants de la Baleine&Tokyo Ghoul :Re en Janvier.

Si je veux pourvoir m'alimenter faut que je fasse des choix.

Deathco, Kasane, One-Punch Man, dur de les laisser passer.  :-X  J'en prendrais peut être un du lot tout de même.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bons arbitrages à toi ! 

 

Clair qu'avec tout ce qui sort en ce moment il faut faire des choix et les + 0,50 centimes pour Area 51, et qui concernent aussi Deathco, ne faciliteront pas la tâche. 2016 s'annonce comme l'année de tous les dangers... 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×