Jump to content

La malédiction du clan des Loups


Guest Kuro
 Share

Recommended Posts

Voilà...

Je ne sais pas trop par où commencer...

J'ai bientôt vingt ans et ça fait cinq ans que je me suis réellement lancée dans l'écriture... Malheureusement j'ai l'impression de ne m'être toujours pas rapprochée de mon but : devenir écrivain.

En plus, mauvais choix, je me suis d'abord lancée dans une saga qui sera probablement terminée, soyons optimiste, dans une vingtaine d'années ! xD

Peut-être vaudrait-il mieux me contenter d'un projet plus modeste... Mais là est le problème ! J'ai trop d'idées et je ne sais pas quoi choisir. Deux attirent plus particulièrement mon attention mais je n'arrive pas à les départager, donc j'aurai besoin de votre aide.

 

Je vais d'abord vous donner leurs résumés et si quelques personnes seraient intéressées, je vous ferai lire les synopsis.

 

Premier résumé : Flamme de l'aura, Lueur de l'âme (titre très très provisoire  :D)

 

"Yheina est une "collectionneuse", une prêtresse ayant le pouvoir de déceler l'aura des gens et de la capturer pouvant ainsi récupérer leur âme. Plus la flamme est vive et plus l'âme sera précieuse. Depuis toujours des prêtres et prêtresses de Lilith sont rattachés à un roi ou un empereur pour les surveiller. Yheina demanda à un roi de pouvoir suivre l'un de ses chevaliers, partit mettre fin à un début de révolte aux limites du royaume. Mais la guerre éclate et Yheina s'en frotte les mains. Sa "collection" va s'agrandir tout comme le nombre de ses esclaves car c'est une nécromancienne, une esclavagiste de morts. Elle, comme tous ses semblables, rassemble des forces pour déclarer la guerre aux mortels. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que le page du chevalier qu'elle a fait assassiner, a découvert leurs plans et est le seul à pouvoir les contrer. Ce jeune garçon est l'un des derniers héritiers du sang des Mages Ecarlates. Il a en lui le pouvoir de libérer les âmes et ainsi arrêter les corps invincibles des esclaves des nécromanciens. Yheina renverse alors le pouvoir royal et fait assassiner toute la lignée. Le jeune page et le maître d'armes de son maître chevalier parviennent à sauver le dernier héritier. Mais il leur faut faire face à de trop nombreux ennemis. Leur dernière chance est d'investir les âmes d'anciens héros dans des armures d'argent qui prendront vie. Pour cela, le jeune page doit se rendre en Hadès, d'où personne n'est jamais revenu vivant."

III

 

 

Deuxième résumé : La malédiction du clan des Loups:

 

Il y a plusieurs siècles de cela, les dieux offrirent forme humaine à une meute de loups pour qu'elle protège les familles impériales de droit divin. Mais les loups, avident de pouvoir, trahirent leur parole et dévorèrent la sainte lignée...

De nos jours, un mercenaire surnommé le Loup Noir parcourt les Terres de l'Est en vendant ses services au plus offrant. Lors de son dernier travail, il fait la rencontre d'une jeune fille prénommée Aura, orpheline et détentrice sans le savoir de la magie des pyromanciens. Celle-ci malgré des menaces répétées, le suivra pour apprendre tout de lui et devenir une mercenaire accomplie, seul travail assez rémunéré pour survivre dans ce monde dévasté par les guerres.

Après une éprouvante chasse au dragon, un homme étrange s'adresse au mercenaire en lui apprenant que le Clan s'apprête à bouger. Fou de rage, ce dernier disparait sans un mot. Aura fera dès lors tout son possible pour le retrouver et s'engagera dans une aventure au coeur d'un royaume oublié de tous où règne la magie. Mais lorsqu'elle apprendra le secret de la naissance de son "ami", supportera-t-elle la vérité à propos de la malédiction du Clan des Loups ?

VII

Link to comment
Share on other sites

Salut ben moi ton histoire m'intéresse donc si tu veux je te donne mon adresse msn en mp

 

 

Mais euh... Laquelle ?

C'est surtout çà que j'ai besoin de savoir ! ^^"

 

Faudrait que je fasse un sondage en fait...

Link to comment
Share on other sites

j'aime beaucoup la première, surtout le fait de réincarner (ou quelque chose dans ce genre) des âmes d'anciens héros dans des armures. L'hadès c'est une sorte d'enfer, non ? et si je peux te donner des conseils (j'ai toujours été bon en expression écrite, même si ce n'est pas vraiment pareil) j'essayerais  ;)

Link to comment
Share on other sites

Alors j'ai adoré le second résumé. Autant le premier ne m'évoquait rien mais celui-là est génial.

 

J'aimerais bien en connâitre plus sur le clan des loups...

 

Tu as tout pour devenir écrivain, j'en suis convaincu. Toutes les fics que tu postes sur ce forum son géniales, tu a de l'inventivité et plein de talent. Tu écris vraiment bien et tout ce qu'on peut te souhaiter de plus c'est de réussir ta vocation.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Toi tu devrais lire l'autobiagraphie complète de Isaac Asimov. On y apprend un certain nombre de choses sur sa façon de travailler (et aussi sur lui, forcément^^). Et mener deux projets de front semble être un détail qui ne l'a jamais réelement gêné. Par contre, en lisant le codex de riva de Sieur Dvid eddings et de Dame Leigh Eddings, on voit que mener parallèlement l'écriture de la Belgariade et de la trilogie des Joyaux (et des périls) s'avèrent une entreprise plutot ardue, du fait de devoir se remettre parfaitement dans hcaque monde, ce qui se retrouve parfois dans ces deux dernière trilogie on l'on s'en très fortement l'influence de Garion et de Polgara sur les personnages d'emouchet, de Talen et de Séphrénia.

Donc tu fais bien de choisir l'une puis l'autre dans leur développement. Après il est clair que durant l'écriture de ta toute première oeuvre et sa publication tu vas en baver.

 

Honnêtement, je trouve le synopsis de ta première "saga" bien plus complexe, réfléchi avec une intrigue réfléchie sur le long terme avec j'en suis sûr des passage que tu as déjà probablement bien défini. ce qui ne semble pas le cas de la deuxième, plus simple et peut-être plus facile à mener à terme avec toutefois une intrigue tout aussi prenante.

La logique voudrait que dans un soucis d'expérience, tu te lances dansl e projet le moins ambitieux des deux, le plus facile des deux pour qu'avec le temps et le gain d'expérience tu puisses réaliser un petit bijoux avec la seconde.

Attention, je ne dis pas qu'il faut bâcler la première, ou l'écrire au plus vite ou autre. Simplement que tu t'attaques à pas trop long et/ou difficile dès le début pour qu'ensuite tu puisses t'attaquer à quelques chose de plus volumineux. Car si j'ai bien compris la deuxième se révelera moins longue que la prmeière, n'est-ce pas?

 

Je vais aller lire les productions que tu nous as déjà proposées, pour en savoir plus sur ton style d'écriture et me faire peut-être une meilleure idée sur tout ça. Et je t'en dirais plus après.

Un dernier détail: je suis absolument pas une référence en matière d'écriture et je ne dispose que de ma simple analyse obtenue à grand coups de lecture affreusement longue et trs peu variée donc ne va pas croire que ma parole est d'or...  ;)

Link to comment
Share on other sites

Honnêtement, je trouve le synopsis de ta première "saga" bien plus complexe, réfléchi avec une intrigue réfléchie sur le long terme avec j'en suis sûr des passage que tu as déjà probablement bien défini. ce qui ne semble pas le cas de la deuxième, plus simple et peut-être plus facile à mener à terme avec toutefois une intrigue tout aussi prenante.

Aucune n'est réfléchie comme une "saga", seul Guardians en est une. J'ai déjà assez de problèmes avec celle-là pour ne pas m'empêtrer dans une seconde mdr. Ce seront toutes deux des one-shot.

Effectivement la deuxième est plus simple mais un chouilla plus sombre que la première également.

 

La logique voudrait que dans un soucis d'expérience, tu te lances dansl e projet le moins ambitieux des deux, le plus facile des deux pour qu'avec le temps et le gain d'expérience tu puisses réaliser un petit bijoux avec la seconde. Attention, je ne dis pas qu'il faut bâcler la première, ou l'écrire au plus vite ou autre. Simplement que tu t'attaques à pas trop long et/ou difficile dès le début pour qu'ensuite tu puisses t'attaquer à quelques chose de plus volumineux. Car si j'ai bien compris la deuxième se révelera moins longue que la première, n'est-ce pas?

Ne t'inquiètes pas j'avais compris ! xD

C'est également ce que je pensais, c'est pour çà que je voulais laisser ma saga de côté quelques temps pour me faire les dents sur quelque chose de plus "simple" on va dire.

Et comme tu l'as dis, la deuxième histoire est sensiblement plus courte que la première.

 

Bon... Encore un point pour la deuxième  ;D

Link to comment
Share on other sites

alors, en ce qui me concerne, j'ai une préférence pour la première. le sujet me semble bien maîtrisé, ça promet plus de chose que dans la deuxième et le récit me plaît plus, tout simplement. sans compter que tu fais référence à ce personnage que j'aime beaucoup et que peu de gens connaissent, Lilith.

 

pour la petite histoire ( et ceux qui ne savent pas de qui il s'agît ) :

Lilith était la première femme d'Adam ( avant Eve ) mais celle-ci était en quelque sorte la "mère" du féminisme. elle refusait de se soumettre à Adam au point qu'elle ne voulait pas de rapport sexuel dans lesquels elle aurait était positionné sous Adam. bien sur, ça engendrait des disputes et un jour Lilth quitta le jardin d'eden. Adam, dépité de ne plus avoir de femme en sa compagnie, demanda l'aide de Dieu qui envoya des anges sur toute la planète à la recherche de Lilith, qui ne fût jamais retrouvé, d'ou la création de Eve. Lilith, quand à elle, est partie rejoindre le prince des enfers et en est devenu la fiancée.

 

bref, j'aime ta première histoire ^^

Link to comment
Share on other sites

et bien moi j'ai une petite préférence pour la deuxième... en fait en lisant juste le résumé je n'ai pas vraiment accroché sur le premier (mais bon une fois développé je m'attends tout de même à quelque chose de vraiment très bien).

par contre, je sais pas vraiment dire pourquoi, mais le monde que tu crée dans le deuxième, avec l'histoire de malédiction sur les loups... je trouve ça très intéressant et donc je vote pour la deuxième.

 

@lucifer: merci pour ce petit éclairement sur Lilith

Link to comment
Share on other sites

Voilà le début de mon prologue si ça vous intéresse. ^^

 

Un son de cloche bourdonnait dans sa tête. Il devait encore avoir abusé de l’alcool la veille, mais ne s’en souvenait pas. Il était vautré en travers des escaliers extérieurs d’une auberge, le corps courbaturé et sa chemise imbibé de sang coagulé. Il souffla de soulagement en constatant qu’il ne s’agissait pas du sien. Ses seuls souvenirs de la bagarre étaient une bosse à l’arrière du crâne, un œil gonflé et sa lèvre inférieure tuméfiée là où elle avait été fendue. Il se releva et s’accrocha précipitamment à la rambarde pour ne pas tomber, tellement sa tête lui tournait.

Il maugréa en attendant que son estomac cesse de se soulever et gravit précautionneusement les dernières marches. Il récupéra ses affaires dans sa chambre, passa le baudrier où pendait une longue épée à la garde d’ébène sur son épaule, et redescendit par le même escalier.

Quelques hommes lui lancèrent des regards torves et à voir leur état, il avait eu soit beaucoup de chance, soit la main lourde.

Il pencha pour la deuxième solution dans un demi-sourire qui se transforma en grimaçe en sentant le sang perler à nouveau de sa lèvre inférieure.

Il cracha le liquide chaud et ouvrit la porte d’une grange. Un vieux paysan sella sa monture et la lui apporta. L’homme paya son dû à l’ancêtre qui lui offrit son plus beau sourire édenté. L’homme leva les yeux au ciel et se dit qu’il devait quitter ce misérable village au plus vite. Il prit les rênes et marcha à côté de son cheval jusqu’aux portes du hameau.

Il vit alors une petite troupe d’hommes armés se mettre sur son chemin. Il voulut les contourner mais l’un d’eux tendit sa lance pour lui intimer de s’arrêter. L’homme stoppa net et gratta sa fine barbe avec ennui.

« - Ecoutez ! Je ne me souviens pas de ce qu’il s’est passé hier soir. Je me casse de votre trou ça devrait suffire, non ?

A ces mots il refit partir son cheval, mais il entendit une épée sortir de son fourreau et vit un homme encocher une flèche à son arc pour le mettre en joue. Un troisième homme, habillé d’une toge blanche et d’une barrette pourpre sortit du rang et s’avança de quelques pas.

« - Monsieur, nous n’avons rien à voir avec ce village. Nous sommes venus vous arrêter pour des violences perpétrées contre un ecclésiastique de mon ordre voilà trois jours.

« - Il y a trois jours ? répéta l’homme en regardant vers le ciel, tentant de se rappeler ce qu’il avait pu faire malgré sa migraine. Un prêtre vous avez dit ?

Le prêtre, voyant que l’homme ne semblait pas savoir de qui il parlait, se demanda s’il s’agissait de la bonne personne. Pourtant, la description donnée par le frère correspondait.

Il était plus grand que la moyenne, portait un pantalon de coton sombre sous de hautes cuissardes en cuir, une chemise grise maculée de sang et un long manteau ciré qui lui tombait sous le genou avec une capuche rabattue sur ses cheveux bruns mi-longs. Son visage était étroit pour ne pas dire affable, ses lèvres fines, et des pommettes saillantes appuyant l’impression qu’il était malade. Il portait une barbe de quelques jours et sa joue gauche était balafrée d’une profonde cicatrice.

Mais si le prêtre l’avait immédiatement reconnu, c’était bien à cause de ses yeux. Jamais il n’en avait vu de semblables. Le droit était gris comme un ciel d’orage mais le gauche était doré comme celui d’un loup. Tous deux brillaient d’une lueur sauvage qui démentait l’aspect fragile de leur propriétaire.

« - Oh, ce prêtre ! s’exclama l’homme en faisant sursauter l’ecclésiastique. Alors vous, vous appelez mettre une baffe à un poivrot de la violence ? Vous me faîtes rire à vous montrer vertueux dans vos robes et à devenir les pires pochards une fois loin des regards !

Le vieil homme devint aussi rouge qu’une pivoine et se tourna vers l’archer. Mais celui-ci lâcha son arme lorsqu’un petit couteau se planta dans son épaule. Le prêtre fit volte face et vit la lame d’une épée à quelques pouces de sa gorge.

« - La seule raison pour laquelle je ne vous ai pas tués, c’est que j’ai une sale gueule de bois et que votre peau ne me rapporterait rien. Alors cassez-vous ou je vais vite dégriser…

L’homme rengaina son épée et marcha droit sur le prêtre qui s’écarta vivement avant de faire une prière. Il retira le couteau de l’épaule de l’archer sans douceur et monta en selle pour partir au petit trot sans un regard en arrière.

« - Vous deviez me protéger ! tonna le prêtre. Ne servez-vous donc à rien ?

« - Sauf votre respect monsieur, toute la garde du temple n’aurait pas suffi à arrêter cet homme.

« - De quoi parlez-vous ? coupa-t-il. Il était seul et malade. Vous êtes des soldats, de quoi avez-vous peur ?

« - Vous avez vu ces yeux ? Cet œil de loup, commença l’un d’eux encore tremblant. Cet homme est l’un des meilleurs mercenaires au monde.

« - C’était Loup Noir, reprit le premier. Si j’avais su que c’était lui que vous vouliez arrêter, jamais je ne serai venu…

 

Le mercenaire arriva à un bras de mer et le remonta en passant à travers une forêt luxuriante. En le suivant ainsi sur quelques kilomètres, il atteindrait un gué dans les environs de midi et pourrait remonter au Nord pour se rendre dans un village qui avait demandé son aide le plus rapidement possible.

Maintenant à bonne distance du village portuaire, il décida de s’arrêter dans une petite clairière. Il descendit de sa monture qu’il attacha à la branche basse d’un arbre, lui laissant assez de longueur pour qu’elle puisse brouter. Il défit l’un de ses sacs et s’assit sur un rocher plat au bord du fleuve. Il commença par se déshabiller et entra dans le fleuve pour nettoyer le sang qui avait coagulé sur sa peau et dans ses cheveux. Il lava ensuite sa chemise qu’il posa à plat sur le rocher pour qu’elle sèche plus vite. Le ciel était complètement dégagé et le soleil commençait à chauffer alors une fois propre, il se rasa consciencieusement avant de se tenir nu, face au fleuve, en attendant que ses affaires sèches.

Des cris provenant de la forêt derrière lui le tirèrent de sa solitude. Deux jeunes femmes et une enfant couraient à en perdre haleine, fuyant quatre hommes dont un cavalier. Ces derniers riaient de voir leurs proies tenter vainement de les semer. Le cavalier fit faire un galop à son cheval et coupa le chemin des jeunes femmes.

« - Par pitié, aidez-nous ! cria la plus grande en voyant l’homme sur la rive. S’il vous plait, faites quelque chose ou ils vont nous tuer !

Les rirent se turent et deux hommes s’avancèrent dans la clairière sur un signe du cavalier. Ils posèrent ostensiblement la main sur la garde de leurs épées et rirent de nouveau, cette fois en voyant le mercenaire dans son plus simple appareil.

« - À ce qu’on dirait, l’eau était froide messire ! plaisanta le premier.

L’homme ne leur répondant pas et n’ayant esquissé aucun geste, ils s’avancèrent encore de quelques mètres.

« - C’est une belle bête que vous avez là ! lança le second. Ces terres sont notre propriété alors nous allons prendre ce cheval comme droit de passage.

Le mercenaire baissa les yeux et vit une grosse pierre à ses pieds. Les deux voleurs pensant qu’il ne tenterait rien se détendirent et approchèrent du cheval. L’un d’eux attrapa les rênes avant de s’écrouler de tout son long lorsqu’une pierre le frappa à la nuque. Le second fit volte face en tirant son épée mais le mercenaire était déjà sur lui. Attrapant son bras avec une force inhumaine il retourna son arme contre lui et l’éventra avec.

Le dernier homme à pied profita qu’il tentait d’arracher l’épée d’entre les côtes de son compagnon agonisant pour lui porter un coup d’estoc. Mais le mercenaire s’en sortit avec une légère éraflure et braqua sur lui un regard meurtrier. Son adversaire sembla paralysé en voyant un tel désir de sang dans son œil doré. Ce dernier finit par arracher la lame du cadavre et la lui planta dans la gorge, la faisant ressortir de presque un pied de l’autre côté.

Le cavalier, qui avait assisté à la scène avec horreur, arracha la fillette des mains des deux jeunes femmes avec force de coups de pieds et fit partir son cheval au galop sur le sentier. Elles tentèrent de le poursuivre en hurlant mais elles furent facilement distancées. Le mercenaire avait enfourché sa monture et les dépassa au grand galop. Atteindre une telle vitesse en pleine forêt, même sur un sentier, était dangereux mais une rage implacable faisait bouillir son sang et inhibait toute mesure.

Le cheval du ravisseur fit une embardée malheureuse et heurta un arbre de plein fouet, lui brisant net un postérieur. La bête hennit de douleur et fit tomber ses deux cavaliers. Le mercenaire sauta à terre, une petite dague à la main, et abrégea son calvaire avant de marcher calmement vers le dernier homme qui rampait, la pauvre enfant tenue fermement contre lui.

 

Link to comment
Share on other sites

C'est magnifique!

 

Quel talent, on sent que tu es dans ton élément et tu écris vraiment bien.

 

J'ai vraiment adoré ce prologue. Dans cette histoire tu écris à un niveau de langue plus élevé ou du moins avec un vocabulaire bien plus riche et cela est fort agréable.

 

J'espère que tu parviendras à faire paraître un jour tout ce que tu écris parce que c'est toujours génial.

 

Au fait, as-tu poursuivi tes fics sur Naruto et la MFT?

Link to comment
Share on other sites

Aaaah ne dites pas çà, je ne vais plus savoir où me mettre ! >.<

Merci, merci, merci ça me touche vraiment !  :)

 

@Miss Uchiwa : Euh... Où je vais chercher tout çà ? Bah tout ce qui peut se passer autour de moi titille mon imagination et je vais très vite très loin ! mdr  :D

 

@Deidara : Oui je suis complètement dans mon élément ^^ J'adore écrire dans ce genre d'univers.

Pour mes autres fics, je devrais reprendre leur écriture demain donc un peu de patience ! ^^

Link to comment
Share on other sites

ha ha oui elle et trés forte pour écrir mais malgré qu'elle dise qu'il lui faudras peut etre 20 ans pour finir ce qu'elle a comencer c'est celui la le plus magnifique et ouiiiiiiiii je la conais ma kuro et je vous jure que les quelques chapitres qu'elle m'a doner a lire son magnifique ^^ aller kuro !! motivé !^^

Link to comment
Share on other sites

le début est très bon, il faut absolument que tu continue celle-là en fait. Je suis sur que si une maison d'édition passerai par ici, elle te demanderait un contrat pour éditer ton livre une fois fini ^^.

Mais le mercenaire qui monte sur son cheval à poil sa doit quand même lui faire mal aux cou***es  :D

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Oyez ! Oyez !  ;D

 

Comme expliqué dans un autre topic j'ai décidé de reprendre ce roman. Maintenant que Trônes Célestes à atteint le point où je ne peux plus vous le faire partager, j'espère vous attirer sur cette histoire d'un autre genre.

Après une histoire plus légère remplie d'Anges et de bons sentiments voici venir un monde plus sombre et beaucoup plus adulte !

Mercenaires: La Malédiction du Clan des Loups, est à vos portes !

 

 

Hmmpf par contre le titre du topic laisse à désirer et je ne peux plus le changer...  :-\

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir ou bonne nuit au choix et puis bonne année pour cette nouvelle Fic que tu vas nous rédiger.  ;)

 

Je t'ai changé le titre de ton Topic. J'espère que c'est ce titre là que tu désirais. Enfin, c'est ce que j'ai cru comprendre dans ton dernière message.

 

Bon courage, fais nous rêver!

Link to comment
Share on other sites

salut kuro tu vas faire la malediction du clan des loups ??

j'esper quelle sera bientot fini j'ai hate de lire déjà le synopsis promet alors j'ai hate de l'histoir complete

sinon le synopsise est pas mal ( je pourrai te piquer quelque element pour une nouvelle histoire)

Link to comment
Share on other sites

  @ Huramechi : De quoi, piquer des éléments? Mais ça ne se fait pas voyons O_o.  :D

 

@ Kuro : Vous l'avez demandé, le modérateur l'a fait, huhu.

  Bref, j'ai lu le synopsis et l'extrait de cette nouvelle oeuvre, eh bien... Ca commence sur les chapeaux de roues ! Un héros qui a la gueule de bois dès la première ligne du roman, deux bagarres presque à la suite... Mais qui est donc ce mystérieux Loup Noir? Certainement plus qu'un "simple" mercenaire. Enfin ça, c'est à toi de nous le révéler (ou pas^^).

  Voilà une histoire à laquelle je me réjouis de te voir donner suite... Hulà c'est pas très compréhensible ça -_-. Enfin, il ya un mot que tu dois retenir de ce charabia : suite. Parce que je l'attends de pied ferme. La suite.

  "Fais nous rêver"(copyright : Orion)  ;)

Link to comment
Share on other sites

@Kuro: vraiment splendide !! L'histoire est vraiment très intriguante !!! J'ai vraiment apprécié la lecture du prologue ;) J'espère que tu vas continuer d'écrire !  ça donne vraiment envie de savoir la suite !!! Bon peut être un petit reproche, un peu trop rapide xD.

Sinon, pas assez sanglant.. hum quoi ? A c'est pas de l'horreur  ?! Ah pardon ! On m'a traumatisé avec les loups dans mon enfance xD

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...