Jump to content

Naruto 387 Colorise par la GFC


Tyfflie
 Share

Recommended Posts

Tyff : le premier lien donne accès au chapitre 386 de la semaine dernière  ;)

 

aux membres de la GFC : encore une fois, très bon travail de votre part, c'est magnifique !!!!

L'échanges de Shurikens entre les deux frères est encore plus spectaculaire en couleurs. Les Sharingans sont toujours aussi réalistes...

 

Un Grand Bravo a vous tous  ;)

Link to comment
Share on other sites

Très bon chapitre, même si c'est en retard, c'est toujours de la très bonne colo.  :)

C'est vrai qe l'échange des shurikens et plus impressionnant en couleur mais je trouve qu'il y en a trop  :P. Rien à redire sur les personnages, très bon boulot.

Bravo à toute la team.  ;D

Link to comment
Share on other sites

Comment je kiff en couleur c'est mieux rendu je trouve!!!

Alors la page ou itachi va enlever l'oeil de Sasuke comment je la kiff!!! Les trace de sang sur le visage de sasuke sont trop bien faite je trouve!!!!

Encore bravo pour votre boulot, meme si vous avez du retard c'est toujours bon de regarder les prouesse que vous faites!!!!

Merci a vous!!

Link to comment
Share on other sites

Nice! C'est marrant comme on voit d'un autre oeil les chapitre en couleurs. Par exemple pour la scène d'échanges de shuriken, en n&b je croyais qu'ils faisaient comme sarutobi un clonage de shurikens mais en fait ils en lancent plein^^. Bref toujours un plaisir de redécouvrir les chapitres.

Link to comment
Share on other sites

Chapitre epoustouflant  :o

 

Un combat magnifique aux effets majestueux. Toutes les pages sont à elles seules des oeuvres d'art! La retranscription de la rapidité des mouvements est parfaite, les effets de lumieres somptueux, les pupilles sont à elles seules un véritable spectacle! Nous n'assistons pas au combat, nous le vivons véritablement ! La qualité est homogene est chacun d'entre vous à contribuer magnifiquement à ce chapitre d'une qualité exceptionnelle. En un mot : GRANDIOSE!

Link to comment
Share on other sites

Le chapitre est magnifique, les couleurs sont trop bien choisies, qu'est-ce qu'on peut dire, on ne devrait pas lire le chap en noir et blanc, par respect pour le travail fourni, surtout que quand on sait ce qui se passe après, l'amertume laisse une déception même devant le beauté de l'image.

La double page, je peux l'avoir en poster dans ma chambre (je suis trop vieux pour çà, mais c'est pas grave, c'est ma femme qui me tuera).

 

Link to comment
Share on other sites

@Sakurama : On t'enverras sa sous peu  :D :D

 

Sinon , lisez quand même les scans MFT hein , hey ho , Font super travail aussi mais on le dis pas souvent ;)

 

Bravo a toute la team , on en a tous vraiment "chié" , pages difficiles , toutes , et un résultat envoutant , comme toujours :) bravo a tous

 

Longue vie a la gfc !

Link to comment
Share on other sites

Du bon boulot comme d'habitude, et ce qui ressort du lot pour moi :

 

la page 5 de Soulheart, que je trouve tout simplement sublime, vraiment rien à redire !

 

De même pour la page 6 et 7 de Kamitori+. Et la page 8 de ETJ.

 

Elle sont vraiment magnifiques ! Bravo pour le boulot !

 

Sinon pour la page 4 de Bankaï13, je trouve l'effet sur les cheveux de Sasuke et Itachi bizarre, trop gras.

 

Bon courage pour la suite !

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous, :D

 

Un grand Merci à la GFC (c'est obligé que je commence par ça), car le travail est toujours aussi énorme, la qualité des colos ne diminue pas, pour la page 06-07 j'attendais que la GFC la colorise dès sa parution en noir/blanc tellement elle m'a plu cette page, en plus elle a été très bien colorrisée donc je ne suis pas déçu de ce coté là,

 

si je devais faire un classement des colos de ce chapitre 387, je metterai:

 

1. Page06-07.

2. Page 10.

3. Page 12.

 

Voilà, voilà, sur ce je vous dis à plus...! :D :D :D

Link to comment
Share on other sites

Slt je viens juste de lire le chapitre 387 et comme je pouvais m'y attendre il est magnifique.On sent vraiment le travail que vous avez accompli pour nous faire vivre pleinement ce combat dans toute sa splendeur.Les effets et les couleurs sont remarquablement bien choisit.

Que dire de plus si ce n'est que continuez comme ca... ;)

Link to comment
Share on other sites

Après deux chapitres orientés vers des révélations multiples et diverses, nous revenons au cœur du sujet ou plutôt du combat. Le chapitre 384 avait mis en valeur une interprétation du mode « bullet time » de Matrix que chaque membre avait très maîtrisé. Par là, nous revenons une colorisation où les mouvements et les effets employés sont mis en avant.

Je dois avouer que là encore, chaque coloriste sait utiliser de nombreuses techniques pour mettre en valeur une image, à la base, figée en la rendant mobile.

 

Page 1 :

 

La colorisation est très bien réalisé avec un choix parfait vis-à-vis des sources de lumière ou plutôt de la source. Cela est très bien mis en valeur dans la troisième vignette. Le contraste entre les couleurs des vêtements de Sasuke et ceux d’Itachi est excellent. On remarque un voile de lumière venant de la gauche et qui s’estompe peu à peu. Les habits du cadet sont colorisés avec minutie et on sent véritablement l’impact d’un clean HQ. Les divers impacts sur le mur et le dégradé de gris en fonction de la source de lumière suggèrent une très bonne profondeur du lieu.

Cette profondeur est bien exploitée également dans la quatrième vignette au niveau du mur au dernier plan. Les marches augmentent cet effet de 3 D grâce une succession de gris clairs et de gris foncés J’aime particulièrement bien les couleurs utilisées pour coloriser la manche de la cape d’Itachi.

Les autres vignettes mettent en avant les visages de deux protagonistes avec autant de détails au niveau de chaque chevelure. Les Sharingans sont une nouvelle fois réalisés de la meilleure manière avec une couleur écarlate qui est vraiment très bien choisie.

Le blanc étincelant dans le dernière vignette met très bien en valeur le visage de Sasuke.

La page est tout bonnement parfaite.

 

Page 2 :

 

Une page magnifique de bout en bout. C’est sublime et cela commence avec une première vignette qui est vraiment à couper le souffle tant dans la colorisation que dans l’utilisation de la lumière. Le voile lumineux apporte un très bel effet à l’ensemble de la vignette. Tout est très bien détaillé notamment au niveau des vêtements et plus particulièrement à la ceinture et sur les bandages de Sasuke. L’arrière plan est magnifique avec un mur dont le rendu est presque réel grâce à de multiples dégradés. Les fissures sont également bien mises en valeur et ressortent parfaitement.

Le voile assombrissant utilisé pour la vignette du flashback est une bonne initiative qui nous l’indique clairement en plus du cadre noir.

Les deux dernières vignettes nous montrent les sceaux sur les poignets de Sasuke. Je dois avouer que je m’attendais, ou plutôt j’espérai un changement de couleur au niveau du design du sceau. Cette couleur me rappelle fortement celle qu’avait utilisé Tyfflie dans le 363 pour le Kuchyiose de Suigetsu. C’est très bien colorisé et un zoom nous permet de s’en rendre compte et de nous indiquer le travail accompli. De plus, le voile lumineux utilisé dans la quatrième vignette est du plus bel effet. Bravo !

 

Page 3 :

 

Ce qui saute aux yeux dans cette page est la gestion même de la lumière, des ombres, de la pénombre et des raies lumineuses tapissant la salle du temple. C’est vraiment magnifique et cela donne un effet visuel très agréable !

La première vignette met en avant la création du coloriste au niveau des ombres portées des deux Uchiwas. Ensuite, il y a un dégradé au niveau de la lumière qui est très bien géré. Ensuite, les personnages autant petits qu’ils soient ont retenu une grande attention de Petlefeu quant à la colorisation.

Les deux prochaines vignettes mettent en valeur le visage de chaque frangin. Le contraste entre les deux personnages en fonction de la source de lumière est bien utilisé avec les tons qu’il faut. Le MS d’Itachi est parfait avec sa teinte écarlate non ostentatoire.

La quatrième vignette met en avant le travail de groupe et l’échange d’informations entre les membres de la GFC. En effet, l’idée et la couleur du sceau d’invocation au niveau des poignets de Sasuke. Cela donne une grosse cohérence dans le chapitre et c’est vraiment plaisant. La fresque en arrière plan est encore une fois colorisée au millimètre !

La dernière vignette fait la part belle à la lumière qui s’infiltre par les interstices au niveau du mur. Les raies dorées donnent une ambiance très réaliste d’autant plus que le cadet des uchiwa est entouré par une aura lumineuse.

C’est parfait, Petlefeu ne sait de progresser en ajoutant quelques détails par ci par là qui donne un style propre.

 

Page 4 :

 

Ce qui intéressant dans cette page est l’usage d’une couleur de fond différente entre les deux frangins. Je trouve que c’est une très bonne initiative qui met en valeur l’affrontement visuel entre les deux belligérants. De plus, il ne s’agit pas d’une couleur uniforme mais de l’association de dégradés comme une tenture.

Les vignettes 3 et 4 sont de toute beauté et elles mettent en valeur le regard de chaque Uchiwa et plus particulièrement de leur Sharingan. Là encore les pupilles sont magnifiquement bien mises en valeur entre la couleur rouge, le noir parfait et le reflet sur les globes oculaires. De plus, les cheveux de chacun ont été détaillés en usant de divers noirs afin de mettre en valeur les mèches. Ce sont véritablement ce genre de petits détails qui donnent une âme à la création de chaque coloriste !

Les deux dernières vignettes ne sont pas en reste. En effet, les mouvements des mains et des avants bras sont bien mis en valeur grâce à un léger flou. De plus les flammes incantatoires sont discrètes mais bien colorisées.

 

Page 5 :

 

Il y a un gros travail apporté par le coloriste au niveau du fond de chaque vignette et surtout au niveau des couleurs, du contraste et des dégradés, pour mettre non seulement en valeur les deux personnages mais également pour susciter l’effet de vitesses de chaque Shuriken. De plus, une impression de profondeur se dégage clairement en comparant avec la version originale en noir t blanc. J’adore particulièrement la couleur ocre utilisée par ci par là au niveau des traits de mouvements.

Malgré le fait que les deux personnages se déplacent, les couleurs et les détails au niveau de leurs vêtements sont assez bluffant. Le mouvement rapide des bras est très bien suggéré tandis que les shurikens sont bien mis en valeur et plus particulièrement leur rotation. De plus, le choc entre les armes volatiles sont parfaites et donnent une impression de puissance dans les coups assez bien vue !

 

Page 6 & 7:

 

La double page est vraiment magnifique. Le clean HQ et ensuite la colorisation nous donne une meilleure vision de l’ensemble de la scène. C’est tout bonnement parfait et la sensation de mouvement, de rapidité, de choc atteint son paroxysme. L’ambiance du combat transpire carrément de cette double page pour vous sauter au visage. C’est criant de réalisme.

Les mouvements de chaque Uchiwas dans les vignettes centrales sont parfaits avec une très bonne coordination. Un effet légèrement flou renforce l’aspect de vitesse tandis que les impacts blancs et orangés des chocs indiquent non seulement la fureur du combat mais également la matière métallique de chaque shuriken. Les traits de déplacement sont parfaitement maîtrisé et ceux de la vignette centrale en haut à gauche donne un très bel effet de rotation.

Toutes les vignettes entourant celles du centre, sont très bien détaillées. Ce qui est assez fulgurant et la différence de rythme suscité avec les trois cases centrales.

Peut être que je me trompe mais je vois la chose suivante :

Une vue d’ampleur sur les deux combattants à vitesse réelle au niveau du centre de la double page et un ensemble de vignette au ralenti qui montre certains détails de la scène afin de mettre en valeur les gestes de chacun des frangins.

Cet effet était plus ou moins suggéré par l’auteur mais les coloristes qui se sont acharnés sur cette double page ont su sublimer cet effet qui rappelle inévitablement des effets du cinéma.

Après le Bullet Time du chapitre 384, nous avons encore un effet de style et une initiative qui  est vraiment très bien vu !!

C’est sublime, j’en reste sans voix.

Les vignettes périphériques mettent vraiment en valeur les détails que ceux soient les sharingans, les Shurikens cassés, les mouvements des doigts ou ceux des pieds.

C’est du grand Art, bravo !

 

Page 8 :

 

Les six vignettes sont d’une pureté à couper le souffle. Nous avons le passage d’une scène de mouvement très bien représentée par le voile flou de chaque pied dans les deux premières vignettes à une scène d’immobilisme dans la quatrième vignette. De plus, nous remarquons que l’auteur a effectué un zoom arrière pour nous montrer les deux combattants dans leur environnement.

La gestion des déplacements au niveau des pieds est très bien réalisée et surtout contraste parfaitement avec les shurikens plantés dans le sol au premier plan.

La troisième vignette met en avant le soin apporté par ETJ pour les détails apparents sur chacun des combattants, que ce soit la ceinture ou l’épée de Sasuke ou que ce soit l’aspect de drapage de la cape d’Itachi.

La dernière vignette met en avant la lumière et la pénombre grâce à un très bon dégradé s’étendant sur l’ensemble du décor. Une nouvelle fois la fresque rougeâtre est très bien mise en valeur tandis que le soucis du détail apparaît avec une colorisation des shurikens disposés sur le sol sans pour autant débordée. C’est parfait.

 

Page 9 :

 

Le flou amplifié dans la première vignette montre très bien la rapidité d’apparition du clone. De plus, cela correspond parfaitement avec l’esprit de l’auteur qui désire mettre en avant l’exécution de cette technique sans l’utilisation des signes de mains ou si rapidement effectués qu’ils sont imperceptibles à l’œil comme l’annonce Sasuke.

Ensuite, ce qui est encore intéressant est le fait d’utiliser des fonds colorés et striés ce qui augmentent l’effet de déplacement rapide.

Le clone d’Itachi est sublime. Il y a un compromis entre le mouvement et l’immobilisme qui donne un très bel effet à la scène.

La quatrième vignette est particulièrement bien réussite. Le regard de Sasuke, ses cheveux et surtout la déformation au niveau du sceau maudit est superbe. Mais ce qui sublime l’ensemble et qui ajoute une pointe mystérieuse c’est bel et bien le fond utilisé et plus particulièrement cette couleur magenta.

La dernière image met en avant la différence de mouvement entre les différents protagonistes de la scène. En effet, les deux frères semblent immobiles alors que le clone semble se déplacer vers le duo.

 

Page 10 :

 

La première vignette est très impressionnante et le rendu visuel est époustouflant. En effet, l’impression de vitesse mise au niveau du serpent entourant Sasuke est très bien mise en avant. Le passage des traits de mouvement en blanc est une très bonne initiative tout comme le flou imprimé au niveau du serpent.

Le décor est plutôt bien détaillé avec l’utilisation de la lumière et de la pénombre comme il le faut et c’est bien mis en évidence dans la troisième vignette. D’ailleurs dans cette même vignette la gestion de la profondeur est non seulement mise en avant pas les dégradés mais également par les lignes de mouvement.

La dernière vignette avec Itachi et son clone donne un certain charisme au ninja.

 

Page 11 :

 

C’est un page superbe où le mouvement en est le roi. La colorisation est parfaite mais c’est véritablement l’effet de mouvement et de vitesse qui sublime l’ensemble de la page. La première vignette est certainement celle qui est la plus représentative avec le Shurikan Fuuma. La rotation de ce dernier est plus que réaliste. Le flou, l’atténuation des ailettes, les traits de mouvements sont parfaits.

La raie de lumière est très bien gérée au niveau du décor et plus particulièrement la différence de couleur et de contraste entre Itachi et son clone. Le décor est fabuleux et riche en détails. Le serpent écaillé plus ou moins éclairé est très beau. La texture des vêtements de Sasuke, leurs couleurs, les reflets et le souci du détail apportent une colorisation de la vignette qui atteint la perfection.

La seconde vignette met en valeur le visage du cadet avec encore une gestion des ombres qui est parfaite en fonction du positionnement de la lumière et de la posture de Sasuke.

La dernière vignette donne encore une grosse ampleur aux mouvements et à la rotation du Shuriken. La colorisation d’Itachi est parfaite et le petit plus réside dans le kunai qu’il tient. En effet, l’une des facettes de ce dernier capte la lumière pour un effet d’éblouissement très bien rendu.

 

Page 12 :

 

La première vignette reprend le mouvement rotatif du Shuriken avec mæstria. On sent bien cet effet avec une notion de puissance dans le coup amplifié par l’impact suggéré par les taches blanches.

Ce qui est superbe est la mise en avant de l’utilisation du Chidori. La couleur bleue pastel avec une pointe de transparence rend vraiment bien.

Les quatrième et sixième vignettes sont parfaites avec un Sasuke bien mis en valeur et la source de lumière du Chidori qui influence les couleurs utilisées sur ses vêtements. De même, le début de transformation d’Itachi en corbeaux est splendide d’autant plus qu’elle est amplifiée par la couleur blanche et étincelante utilisée pour le fond.

 

Page 13 :

 

La page entière est magnifique. Ce qui apparaît en premier en observant la page est l’utilisation de la lumière combinée avec des voiles plus ou moins blancs.

La première vignette fait la part belle non seulement à la pénombre grâce à de nombreux dégradés mais également au détail avec les nombreux corbeaux présents dans la pièce du temple. En effet, nous pouvons distinguer une différence de couleur selon si ces derniers apparaissent ou non dans la raie de lumière qui s’infiltre dans le temple.

La seconde vignette met en avant l’effet de lumière venant de derrière Sasuke. Le voile blanc est ici très présent et est parfaitement bien géré. Là encore, les couleurs choisies sont en fonction de la source de lumière et permet de faire un contraste entre les corbeaux étant directement éclairés ou non.

La troisième vignette est splendide. Le MS est parfait et la colorisation est comme il le faut sans qu’il y ait quoique ce soit d’ostentatoire.

La quatrième vignette met en avant la confrontation entre les deux frangins et les expressions de chaque visage sont bien mises en avant. Cette vignette est hautement symbolique et elle est particulièrement bien réussie.

La dernière vignette marie bien l’effet de mouvement avec l’effet de lumière et le voile blanc dont je parlais ci-dessus.

 

Page 14 :

 

Cette page met en avant une très bonne gestion du mouvement avec un effet de flou dans la première vignette. Le choc est amplifié par cette impression de vitesse.

Les autres vignettes mettent en avant une partie immobile alors qu’une autre est en mouvement. Nous parvenons nettement à différencier ce qui bouge de ce qui ne bouge pas.

De plus l’effet de transparence sur le Chidori est particulièrement bien réalisé.

 

Page 15 :

 

Ce qui m’a frappé dans cette page est qu’une sensation oppressante s’en détache. En effet, les couleurs utilisées permettent de sentir toute la puissance de la scène et plus particulièrement le geste qu’effectue Itachi. En effet, l’association de noir et de rouge colle particulièrement bien à l’ambiance.

 

Page 16 :

 

La page est vraiment très expressive. En effet, la stupéfaction et la peur se lisent parfaitement sur le visage de Sasuke ainsi que dans son regard. Cette sensation existait déjà dans la version originale mais là, la couleur ne fait qu’amplifier cette impression.

Les taches de sang présentes sur les joues de l’Uchiwa sont particulièrement bien soignées tandis que la lumière et les ombres sont très bien proportionnées. C’est parfait !!

 

Page 17 :

 

La version couleur de cette page donne une sensation d’obscurité que nous n’avions pas en noir et blanc. La dernière vignette en est la parfaite illustration avec des couleurs sombres et une raie de lumière particulièrement atténuée. Cela crée une ambiance plutôt stressante.

Cette dernière vignette est particulièrement bien colorisée avec l’usage de dégradés sur le décor et une colorisation des impacts qui est tout bonnement parfaite.

J’aime particulièrement l’œil de Sasuke et l’effroi que l’on ressent dans la première vignette.

 

Ce chapitre est parfait que ce soit dans la gestion de la lumière, dans la gestion des mouvements et des déplacements ou dans les émotions ressenties et plus particulièrement au niveau des deux dernières pages. C’est encore du très beau travail. On ne peut qu’être admiratif.

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...