Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Sign in to follow this  
Mira

Arte [Kei Ohkubo]

Recommended Posts

Arte

 

ob_179d1d_planche-1-arte-t01-pressse-555x768.jpg

 

VO:  アルテ.

Dessinatrice et scénariste : Kei Ohkubo.

Genre: Tranche-de-vie/Historique/Romance.

Année : 2013.

Magazine de prépublication : Comic Zenon.

Éditeur Japonais : Tokuma Shoten.

Éditeur Français : Komikku Éditions.

Nombre de tomes VO : 3 (en cours).

Nombre de tome VF : 1.

 

Synopsis :

Florence, début du XVIe siècle.

Dans ce berceau de la Renaissance, qui vit l’art s’épanouir dans toute sa splendeur, une jeune aristocrate prénommée Arte rêve de devenir artiste peintre et aspire à entrer en apprentissage dans un des nombreux ateliers de la ville…

Hélas ! Cette époque de foisonnement culturel était aussi celle de la misogynie, et il n’était pas concevable qu’une jeune femme ambitionne de vivre de son art et de son travail. Les nombreux obstacles qui se dresseront sur le chemin d’Arte auront-ils raison de la folle énergie de cette aristo déjantée ?

 

Couvertures :

 

tumblr_nwn137f10T1t0zcfbo1_400.jpgtumblr_nwn137f10T1t0zcfbo2_400.jpgtumblr_nwn137f10T1t0zcfbo3_400.jpg

 

 

Mon avis :

 

De mes derniers achats, Arte est sans aucun doute celui que j'aime le plus.

Un univers très intéressant sur une des meilleurs époques de l'Histoire, des thèmes abordés qui sont excellent (notamment avec celle de la femme qui n'est pas plus inutile ou faible que l'homme qui est très bien traitée à travers Arte et également Leo, son maître), des personnages très attachants (Arte surtout, qui est un énorme coup de cœur, elle possède une mentalité et une façon de vivre qui change des femmes présenté dans le manga ce qui l'a rend particulièrement original et qui nous donne envie de l'aider à vivre sa vie comme elle le veut) et le point fort du manga avec l'époque choisi, c'est les dessins absolument magnifique !

 

tumblr_nwn1hdbiJp1t0zcfbo1_1280.jpg 

Le paysage est splendide, les décors de même, le visage des personnages est propre et nette, les designs sont jolis, bref, j'ai presque l'impression de lire Bride Stories mais au XVI siècle.

 

Seul point qui m'a dérangée légèrement, c'est le langage d'Arte (qui se révèle assez grossier par moment) qui ne lui correspond pas trop puisqu'elle vient d'un endroit qui ne lui permet, logiquement, pas ce genre de langage.

 

Pour le moment j'adore et j'ai hâte de pouvoir lire le tome 2 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, mon topic sur Minami-ke t'as donné envie d'en sortir un ou tu voulais juste marquer ton retour ?  :P

 

 

Arte a fait pas mal de bruit par ci par là sur internet, mais j'avoue que je m'y suis absolument pas intéressé. Je peux plus acheter grand chose donc quand le synopsis me tape pas à l'oeil ou que c'est une attente connue je prend pas.

Mais si même toi tu t'y mets je ferais au moins l'effort de lire les tomes en magasin comme un voleur.  8) (C'est pas comme si je leur avait filé quelques milliers d'euros)

 

Je confirme pour les dessins, c'est vraiment beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, mon topic sur Minami-ke t'as donné envie d'en sortir un ou tu voulais juste marquer ton retour ?  :P

 

Aucun des deux. :P

J'ai eu récemment le manga (hier) et comme j'ai énormément appréciée ce premier tome, j'en ai profité. :P

 

Mais si même toi tu t'y mets je ferais au moins l'effort de lire les tomes en magasin comme un voleur.  8) (C'est pas comme si je leur avait filé quelques milliers d'euros)

 

8) 8)

 

Je confirme pour les dessins, c'est vraiment beau.

 

Yep, j'attend avec impatience les prochains tomes d'ailleurs pour voir si l'auteure réussit à bonifier la qualité, déjà excellente, des dessins. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me permets quelques mots sur le premier tome même si ce sera bref eu égard à ce que vous avez déjà pu dire.

 

Du côté de la couverture, elle est agréable au toucher et le vernis placé sur Arte permet la mettre en évidence par rapport au reste de la couverture est un petit plus qui m'a plu.

 

La passion de Arte pour le dessin et les obstacles qu'elle doit et devra franchir pour s'affirmer forment une thématique classique mais bien exploitée pour ce début. Son langage peut être un peu cru mais je me dis que cela illustre aussi une certaine liberté de ton chez elle*, qu'elle ne s'embarrasse guère des conventions (je concède quand même que ce point peut effectivement heurter : elle pourrait enrober de meilleure manière certaines de ses phrases...). Peut-être ses rencontres avec Veronica lui permettront d'arrondir cet aspect.

 

Pour l'instant Léo émerge assez fortement dans le paysage et si j'ai tiqué avec Angelo Parker (Angelo sans doute par référence à Michel-Ange mais pourquoi Parker ?) j'espère que le triangle amoureux ne nous conduira pas vers des conclusions et situations trop classiques.

 

Les petits plus du manga sur le métier d'artiste, la condition féminine... sont plus qu'appréciables. Ma seule réserve c'est que pour un manga traitant d'art j’ai trouvé que les dessins d’Arte voire les productions des autres artistes, étaient peu mis en avant. A voir si cela changera avec sa première commande...

 

Sans doute en verrons-nous plus par la suite, notamment avec la première commande d’Arte. Même le paysage de Florence qu’elle doit réaliser pour intervenir sur le dessin de Léo est à peine entrevu.

 

 

* Après je ne sais pas si le ton de Arte correspond à un choix du côté de la traduction ou alors s'il en va de même dans la version japonaise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce topic, c'est une bonne idée :)

 

J'aime beaucoup le cadre historique, qui est très soigné, ainsi le thème, alors j'espère que ce josei va donner lieu à un joli parcours de personnage.

L'auteure s'est plutôt bien documentée, je l'affirme en temps que professionnelle. Oh, c'est modeste, mais certains détails qui ne trompent pas (comme tout ce qui est narré au sujet des séances de dissection par exemple) rendent la lecture des plus agréables à l'oeil averti sans pour autant faire la leçon.

Ce que j'aime le plus, c'est justement cet "air de ne pas y toucher", de ne pas absolument faire un manga historique. Je ne m'attends pas à croiser des figures historiques directes ainsi que leurs oeuvres, mais des allusions sont plus que bienvenues.

J'apprécie le clin-d'oeil à Leonard de Vinci (pas seulement par le biais du nom du PM, mais par son esprit, résolument mis en valeur par la séance de dissection ^^)

 

Ce qui me bluffe le plus est le dessin. Il fourmille de détails. Jusqu'au rendu des drapés des robes. Un régal.

 

 

La passion de Arte pour le dessin et les obstacles qu'elle doit et devra franchir pour s'affirmer forment une thématique classique mais bien exploitée pour ce début.

 

Cela n'a rien de si classique au vu de la période historique qui sert de cadre. Une femme qui veut devenir peintre pendant la Renaissance, l'as-tu déjà vu narré ? Devoir franchir des obstacle pour une femme, c'est en revanche, je te l'accorde, classique. 2000 ans d'histoire. 

 

 

Son langage peut être un peu cru mais je me dis que cela illustre aussi une certaine liberté de ton chez elle*, qu'elle ne s'embarrasse guère des conventions (je concède quand même que ce point peut effectivement heurter : elle pourrait enrober de meilleure manière certaines de ses phrases...). 

 

*Après je ne sais pas si le ton de Arte correspond à un choix du côté de la traduction ou alors s'il en va de même dans la version japonaise.

 

Marrant parce que ce fut ma première réserve il y 2 mois. Je me suis même permise de l'évoquer directement avec Komikku. La réponse qui me fut donnée avait l'air d'imputer ça à l'auteure elle-même. M'est pourtant avis que le côté farfelu d'Arte méritait mieux, toutefois, traduire c'est trahir et il ne doit guère être aisé de restituer en français ce que la langue japonaise proposait.

j'admets que la liberté de ton, y compris dans un registre familier ne m'a jamais horripilé (ayant moult fois pu constater avec désolation irl que la noblesse d'esprit n'accompagnait pas toujours la noblesse d'un registre). En revanche, je trouve que pour le coup, la traduction française rend ce que voulait connoter l'auteure quelque peu anachronique. Rien de rédhibitoire pour l'instant, mais c'est un peu dommage. D'autant que l'expression de l'esprit libre que représente la jeune Arte a déjà gagné ses lettres de noblesse par des actes très forts. Rien que la scène où elle renonce à sa sublime chevelure était un acte fondateur. 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×