Jump to content

300


Mr Baz
 Share

Recommended Posts

                            " L'armée persane - si puissante que la terre

                        tremble sous ses pas - s'apprete à écraser la Grèce,

                                île de raison et de liberté dans une mer

                                      d'obsurantisme et de tyrannie.

                              Entre la Grèce et cette vague destructrice

                                  il y a un petit détachement d'à peine

                                            trois cents guerriers

                            Mais ces guerriers sont plus que des hommes...

                                          Ce sont des Spartiates." 

 

Tel est la préface de la BD 300 de Frank Miller qui a était adapter au cinéma.

 

18737112vn0.jpg

 

"L'antiquité comme vous ne l'avez jamais vue... C'est ce que nous propose le réalisateur Zack Snyder (L'Armée des morts) dans 300, adaptation très attendue du roman graphique de Frank Miller. Tourné dans le même esprit que Sin City, le film retrace la bataille des Thermopyles, l'un des plus célèbres faits d'armes de l'histoire antique. Le roi grec Léonidas et ses 300 soldats y furent massacrés par les Perses. Selon la légende, leur courage et leur sacrifice encouragèrent le peuple grec à s'unir contre les armées perses et à fonder la démocratie..."

 

61099aad62c1f48f3dc092dyv4.jpg

18689155gj5.jpg

61099e468ba92e7d59f7dc9wy6.jpg

 

Frank Miller est un des plus grand scenariste de Bande déssiner et entra dans le monde du cinéma avec les scenarios de Robocop 2 et 3 mais surtout avec l'adaptation de son oeuvre Sin city en 2005.

Il prepare d'ailleur la sortie de Sin city 2.

300 est une nouvelle adaptation de son oeuvre et au même titre que Sin city, il promet un nouveau film culte.

Rendez vous le 28 Mars pour le film de l'année.

 

18723295vi1.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 129
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  Pourquoi j'ai l'impression que le 21 mars sera noêl avant l'heure... ^^

 

Un film qui me semble être de toute beauté, graphiquement impecable. Je me demande si ils n'ont pas retouché toutes les images?

Une Histoire comme on les aime. Et des Héros impressionant.

Un film qui vogue sur la vague Troyenne.

Esperont que Léonidas aura une présence au moin aussi grande que le grand Hector.

 

J'ai vu la Bande Annonce il y a quelque temps et je n'arrive pas a m'en détacher.

Cette année il y aura trois film a ne pas rater, et celui-ci en fait parti.

 

 

Link to comment
Share on other sites

J'arrive pas à croire qu'on puisse aimer ce genre de film,ce doit être un gout génétique^^...

Perso,ce genre de film avec des héros barbus suralimentés et une esthétique très "comics"(plus que les films inspirés de marvel comics)ne me plaisent pas des masses,mais chacuns ses goûts,tout ça pour dire que je n'irais pas le voir,sauf si j'en ai de très bons échos...

Link to comment
Share on other sites

Serais tu en train de reposer l'absence de Barbie dans tes cadeaux de noël sur tous les barbus... ^^

 

Je ne vois pas du tous ce que tu n'aime pas dans ce genre de film?

Si c'est juste l'aspect des acteurs...

Parcequ'en général ces films sont splendide graphiquement avec des décors de barré, avec de trés bon acteurs aussi, un sénariste

qui connait son sujet sur le bout des doigts et un réalisateur qui n'est loin d'être manchot...

En plus le sujet de base j'adore.ù

 

Aprés, comme tu l'as dit, Tous les gouts sont dans la nature...

 

 

Link to comment
Share on other sites

C'est l'esthétique qui me chagrine dans ce genre de films,une troupe de montagnes de muscles invincibles avec des esclaves noirs de 2m20 percés de partout...Les deux totalement irréalistes,la plupart des soldats Grecs étaient les citoyen qui devaient remplir leur devoir,pas des culturistes surralimentés...

Link to comment
Share on other sites

Je pense que Franck Miller a retranscrit ce qu'il a lu sur le sujet.

Aprés il on pris des acteurs qu'ils ont un tant soit peut musclé (et encore pas sur qu'il n'était pas comme ca a l'origine) mais

je trouve ca normal. Je vois mal le film avec un gars comme Jim Carrey avec un Dan Aykroyd se battre et faire passer son peuple

pour des combatant qui n'ont peur de rien... quoi que.

 

Aprés je ne sais pas trop quel genre de film tu aime, mais il est vrai que ce genre d film ne peut pas plaire a tous le monde,

Ce n'est pas comme un Die Harde 4 ou l'un des "arme fatal"...

 

Perso j'aime bien que les personnages du genre ai quand même du style, mais pour le noir, je trouve qu'il est un peut chargé

c'est vrai. ^^

 

Link to comment
Share on other sites

Je pense que le but premier du film n'est pas de dresser une fresque historique - il ne prétend pas au réalisme - mais au spectacle pur et simple - rien qu'à entendre la musique en fond on se doute qu'on est pas là pour apprendre le mode de vie des spartiate ou des perses - ni même de leur façon de faire la guerre (y'a qu'a voir leur fringues et leurs armes...)- le style graphique et la mise en scène aussi laissent présager qu'on est pas là pour réfléchir - mais plutôt pour se vider le cerveau.

 

Ch'uis pas trop emballé - m'enfin ça à l'air pas mal - bien bourin en tout cas...

Link to comment
Share on other sites

Excuse moi mais le noire de 2m percé de partout n'est pas un esclave mais un roi, un esclave attifer comme ca , c'est sur que c'etait assez rare ^^

Et puis si les type musclé te gène , je pense qu'une armée entrainé pour la guerre (car ce ne sont pas la de simple citoyens mais bien des guerriers spartiate) n'irait pas bien loin si elle etait rempli de mecs bidauchar

Ensuite dit moi que tu n'avait pas aimé Sin city et je comprendrai ton avis, car ce genre de film est quand même trés novateur, du point de vue de l'image.Tout les acteur sont formidable.

Frank Miller a fait beaucoup de recherche pour toute ces oeuvres (entre autre pour les armures et les armes contrairement a ce que pense It) mais il a quand même du surrealisme ( c'est une BD pas une fresque historique) et si le film ne te tente pas vraiment , je peut te conseiller de lire la BD avant de voir le film.

Bien sur dans ce cas tu connaitra le film avant de l'avoir vu mais quand j'ai vu Sin city je connaissai deja tout presque par coeur et cela ne m'a pas hoté le plaisir que j'ai eu a le voir, au contraire j'ai encore plus aprecier ^^

Link to comment
Share on other sites

En fait - quand je parlait d'extravagance pour les armes - je parlais des pointes de flèches qu'on voit à un moment - et les spartiates ne se battaient pas en slip (même si les artistes de la renaissance les représentaient comme ça) - de même j'ai un doute pour le roi renoi : quel royaume représente t-il? - vu les teauraux je serai tenté de dire qu'il s'agit d'un roi minoen - si c'est le cas on est bien loin de la réalité historique établie...

 

Bon je charie un peu là - je serai bien tenté de voir ce que donne la BD...

Link to comment
Share on other sites

Bon,franchement,aujourd'hui j'ai été voir Blood Diamond,film excellent au passage,et j'ai revu la bande annonce de "300"...No comment,on m'aurait dit que c'était un remix du seigneur des anneaux version gonflette man des années 30 que j'aurais compris,mais là...C'est pas à ma portée,trois cent body builder en slip avec une cape qui vont refaire la façade à un million(pas mille,UN putain de million) j'y crois qu'à moitié...Des mecs qui se baladent sur des pachidermes de combat(on aura tout vu...),une armée entière de mecs clonés avec des masques et des vêtements clonés aussi,ça j'y crois qu'à moitié,un roi noir de 2m20 percé de partout qui masse un écolo barbu survitaminé,ça aussi j'y crois qu'à moitié.

 

Bon,après,le héros est grec,mais le truc,c'est qu'en Grèce,les soldats,ou du moins la majeure partie,étaient des citoyens qui devaient remplir leur devoir,soldat de métier étant un travail réservé exclusivement aux plus pauvres ne pouvant faire ni commerce ni toute autre entreprise.Le citoyen lambda avait deux ans et demi d'entraînement à ses dix huit ou vingt an(je sais plus très bien),et que je sache,on ne ressort pas comme un roi de la gonflette,les mecs qui ont fait le service militaire non plus ne ressemblent pas tous à des remix de superman...

 

Mon type de film serait plutôt Lord of War,Constant gardner,Big Fish,CRAZY...Enfin,pas des films commerciaux à grand succès à part le seigneur des anneaux...Après,on peut aimer ce type de film,je dis pas le contraire,j'exprime seulement mon opinion envers ce type de film qui met en scène des héros hyper musclés et courageux quand un mec normal se serait pissé dessus...

Link to comment
Share on other sites

C'est pas à ma portée,trois cent body builder en slip avec une cape qui vont refaire la façade à un million(pas mille,UN putain de million) j'y crois qu'à moitié...

 

Ben quand même c'est une des plus célébre bataille de l'histoire, celle de Léonidas Qui affronta l'armée de Xerxes ( @It: roi perse de la dynastie Achéménides) avec seulement 300 soldat.Ils perdirent la guerre mais apres avoir vaincue 20000 perse, grace a leur stratégie dans les thermopyles.

Cela fait partie de l'Histoire.

Link to comment
Share on other sites

bah, le truc, c'est qu'ils ont stoppé l'armée en question dans un défilé 'le défilé des thermophyles), ce qui fait que l'avantage numérique des perses s'est trouvé largement réduit.

et pour les bodybuilders, ça reste 'relativement' (je dit bien relativement) plausible, vu qu'il s'agissait de spartiates.

et Sparte, à la différence des autres cités grecques, avait un système de gouvernement très particulier, une sorte de dictature militaire: dès 6-7ans, les gosses étaient séparés de leur mère, et suivaient un entrainement rigoureux dans des casernes, répartis en tranches d'âge.

à l'adolescence, garçons et filles devaient passer une épreuve de survie (2 semaines-1mois en pleine forêt, avec un couteau et une couverture...ça fait frémir, hein ?)

à partir de là, les hommes rejoignaient l'armée régulière, et les filles...le mariage, comme poulinière pour futurs guerriers sans peur et sans reproche...(d'ailleurs, tout gosse un peu maigrichon, ou avec des malformations, ou même un peu trop curieux...couic). et les hommes povaient de marier quand ils avaient terminé leur période de service (traduction: les survivants assez veinard pour avoir survécu jusqu'à 45 ans...autant dire que les pauvres femmes se retrouvaient mariées à de vieux croutons...

sympathique, n'est-ce pas ?

 

Tiens, vous saviez que cette bataille a signé le début de la dominance d'Athène ?

parceque, lorsque notre bon Léonidas se faisait joyeusement étriper par les perses, un soldat spartiate se fesait thermophyles-Athène à pied,(un beau marathon...c'est d'ailleurs de là que viendrait le mot), pour avertir la flotte Athénienne, qui, pendant que Xersès était concentré sur nos vaillants et bodybuildés spartiates, est allée flinguer la flotte perse par derrière.

C'est cette manoeuvre qui s'est vraiment montrée décisive, et a permis la victoire grecque...et surtout athénienne.

Sparte ne s'est jamais vraiment remise de ses pertes...et surtout, sa rigueur trop excessive a fini par se retourner contre elle (tant mieux)...

 

pour en revenir au film...autant, la bd m'interresse...autant, le film ne me tente pas, mais alors pas du tout...

 

 

Link to comment
Share on other sites

En fait le marathon vient de l'histoire d'un messager grec, Phidippidès, qui aurait couru de Marathon a Athène pour annoncer la victoire contre les Perses lors de la bataille de Marathon.

Alors c'est cet exploit qui donna le nom de la ville de Marrathon a la course que nous connaissons.

Le messager est d'ailleur mort de fatigue apres avoir délivré son message.....

Je ne courrai jamais le marathon si c'est pour crever juste apres  ;D

Link to comment
Share on other sites

Le sujet me branche bien, une grande fresque épique bien bourrine. Mais par contre j'ai peur que l'esthétique me rebute, n'étant pas un fan de sin city (pourtant j'adore les polars bien noirs). Le scénario était pas mal mais l'image ne me plaisait pas, j'espère que ce film ne sera pas comme ça car l'histoire à l'air très sympa

 

@Miss Uchiwa et Bazoonga: super impressioné par votre culture :o

Link to comment
Share on other sites

Halala dès que j'ai vu la bande annonce j'ai tout de suite su ou je serais le mercredi après-midi de sa sortie! Producteur executif  Franck Miller, tiré d'une oeuvre litteraire de Franck Miller excellent tout ça! En voyant les images on voit quelques ressemblance avec l'athmosphere de sin city (bien que le film n'ai rien à voir)! J'attends tout ça avec impatience! A oui l'acteur principale me semble très charismatique lol ;)

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Mais l'histoire de la bataille des thermophyles dit que les 300 guerriers spartiates se sont fait massacré par l'armée perse.Donc j'espère juste que le film retracera bien cette histoire et non pas un film hollywoodien où les héros gagne toujours leur bataille.J'ai hâte d'être le 21 mars car j'attend ce film depuis assez longtemps.

Link to comment
Share on other sites

C'est évident qu'ils vont retracer la véritable histoire, ils n'y a ici aucun interet à faire gagnr les gentils. Le film est la pour retracr l'Histoire des soldats et du Roi Grec contre les Perses.

 

Par contre j'ai lu sur Wikipédia qu'ils n'étaient pas totalement 300 mais qu'avec eux il y avait aussi des soldats volontaires. En tout cas la page de Wikipédia m'en a appris beaucoup sur cette histoire sa me donne encore plus envie d'aller voir ce film :)

Link to comment
Share on other sites

  Bataille des Thermopyles

 

 

Le congrès de Corinthe

 

Les préparatifs perses ne sont évidemment pas passés inaperçus et un congrès des différentes cités grecques se réunit à Corinthe à la fin de l'automne 481. Pour une fois les intérêts immédiats de Sparte et d'Athènes se confondent. Athènes craint la vengeance des perses pour ses succès antérieurs et Sparte constate que sa grande rivale dans le Péloponnèse, Argos, est contactée par les envoyés de  Xerxès. Toutes les grandes cités grecques, si l'on excepte Cyrène, Argos, Syracuse, Corcyre et Phocée, envoient des représentants au temple de Poséidon à Corinthe. Sparte, en tant que plus puissante des cités, préside le congrès. Une réconciliation générale intervient, comme par exemple entre Athènes et Égine, et 31 cités s'engagent par serment dans une ligue défensive contre les Perses et prépar ent des contingents de soldats. Le commandement des troupes est confié à deux Spartiates, le roi Léonidas Ier pour les fantassins et Eurybiade pour la flotte grecque. Mais durant l'hiver 481/480 les Grecs tergiversent sur le plan de campagne et ne peuvent s'opposer à la conquête de la Thessalie par les troupes perses au printemps 480.

 

Les Grecs choisissent alors en août, tandis que les Perses envahissent la Piérie, une position défensive très forte aux Thermopyles qui commande l'accès à la Béotie et à la Grèce centrale. Quant à la flotte, elle s'installe au nord de l'Eubée en un lieu nommé l'Artémision afin d'empêcher la flotte perse de contourner cette position. En effet les Perses, pour garder le contact avec leur flotte, doivent emprunter la seule route importante qui passe par les Thermopyles (les « Portes Chaudes », à cause des sources thermales qui s'y trouvent). Là, entre le golfe Maliaque et la montagne, l'étroite chaussée passe dans un défilé dont certains passages n'excèdent pas 10 mètres de largeur et qui plus est barré par les vestiges d'un mur construit en zigzag. Enfin, les marais sont nombreux et forment un obstacle supplémentaire.

 

Entre les 7000 à 10 000 hommes environ dont dispose Léonidas et la flotte d'Eurybiade (avec Thémistocle à la tête du contingent des navires athéniens, de loin le plus nombreux) les liaisons sont constantes.

 

La tempête de l'Artémision

 

Au sortir de la Thessalie les troupes de Xerxès font mouvement vers le sud. Les fantassins quittent la cité de Therma et arrivent treize jours plus tard dans la plaine trachinienne (entre la vallée de l'Asopos et la cité d'Anticyre). La flotte perse s'élance une dizaine de jours après afin que l'arrivée des troupes terrestres et navales soit conjointe. Eurybiade, devant l'ampleur de la flotte perse, quitte l'Artémision et longe le canal d'Eubée pour occuper l'étranglement de Chalcis, laissant Léonidas à la merci d'un débarquement sur ses arrières. Mais cette manœuvre, si elle n'apparaît pas très audacieuse, encourage les Perses à progresser plus au Sud que prévu et de mouiller au cap Sépias, près d'une côte rocheuse et escarpée où ils ne peuvent hâler leurs navires sur la terre ferme et où la profondeur des eaux empêche de nombreux navires de s'amarrer solidement. Une violente tempête de trois jours va détruire environ 400 navires. Plusieurs milliers d'hommes sont noyés. La principale conséquence est que Xerxès, bien qu'il garde la supériorité numérique, n'est plus en mesure de diviser ses forces navales de manière à convoyer l'armée tout en livrant combat à la flotte grecque. À Chalcis, Eurybiade reprend confiance et remonte prendre sa garde à l'Artémision. Mais malgré la tempête, la supériorité numérique perse apparaît si imposante qu'Eurybiade et son adjoint, le corinthien Adimantos, font demi-tour.

 

C'est alors qu'Achéménès, l'un des demi-frères de Xerxès et amiral de la flotte perse, détache une escadre de 200 navires et 40 000 hommes environ pour contourner l'Eubée par la haute mer cependant que le reste de la flotte s'installe au mouillage des Aphètes, mouillage plus sûr que celui du cap Sépias. Prévenus de cette diversion, qui leur interdit la fuite par le canal de l'Eubée au Sud, et de ce nouveau mouillage, les Grecs tentent un coup de force et lancent une attaque surprise sur les Ioniens alliés des Perses et leurs coulent une trentaine de navires avant de regagner leur point d'attache de l'Artémision. Enfin, une nouvelle tempête éclate et fait de nouveau dégâts sur une flotte perse dont les navires sont sur leurs ancres alors qu'à l'Artémision les Grecs, à leur habitude, tirent les navires sur la terre ferme, ce qui les met à l'abri. Surtout, cette nouvelle tempête cause la destruction totale de l'escadre envoyée pour contourner l'Eubée.

 

La bataille

 

Dans un premier temps, sur terre, les troupes de Léonidas tiennent fermement leur position et repoussent les Perses, infligeant de grandes pertes, y compris aux fameux Immortels, les troupes d'élites de Xerxès. Mais Léonidas est trahi par un certain Éphialtès, fils d'Eurydémos, un citoyen de Malia, qui livre aux Perses le moyen de contourner l'armée grecque, par le sentier d'Anopée. Léonidas décide alors de se sacrifier avec les 300 hoplites Spartiates, ainsi que 700 soldats des cités de Thèbes et de Thespies, pour laisser aux Grecs le temps d'organiser leur défense et à l'armée de se retirer en bon ordre. Les Grecs résistent héroïquement autour du roi spartiate et sont tous massacrés sur ordre de Xerxès. Cette bataille devint l'emblème de la résistance grecque à l'envahisseur et de l'esprit de sacrifice des Spartiates. Au sommet du Kolonós, théâtre de l'ultime résistance spartiate, sur lequel fut érigé un mausolée, une inscription du poète Simonide de Céos (556, 467), commémore cette action : « Passant, va dire à Sparte qu'ici ses fils sont morts pour obéir à ses lois ».

 

  Le sac d'Athènes

 

Xerxès reprend sa progression sur mer et sur terre en ayant à l'esprit la prise d'Athènes. Au passage les villes de Béotie sont contraintes à la capitulation et Thèbes ternit sa réputation par une reddition sans gloire. Les Perses pénètrent enfin en Attique et s'avancent vers Athènes. Pour les Athéniens, la situation est difficile. La ville ne possède pas de remparts à l'époque. Aussi sous l'impulsion de Thémistocle, la population est évacuée en particulier vers Égine, Trézène et Salamine tandis que les bannis sont rappelés, tel Aristide, avec l'annulation de tous les décrets d'exil portés pour des raisons politiques. Cimon, le fils de Miltiade, pourtant l'un des adversaires de Thémistocle, dépose son ex-voto sur l'Acropole pour bien signifier que le temps de l'« Union Sacrée » est venu et qu'il est temps de combattre non pas à cheval mais sur les vaisseaux. La cité est ainsi abandonnée à l'exception de quelques centaines d'irréductibles qui souhaitent défendre l'Acropole et qui vont payer ce geste de leur vie. Les Perses en effet prennent la ville d'Athènes, puis l'Acropole, et la pillent de fond en comble, massacrant les quelques Athéniens encore présents qui résistent dans un combat sans issue.

 

 

Date 480 av. J.-C.

Lieu Thermopyles

Issue victoire perse

 

Belligérants

Sparte, Athènes, Thèbes, Thespies et Phocée    vs Perse

 

Commandants

Leonidas Ier    vs Xerxès Ier

 

Forces en présence

7 000[1]    vs 200 000-500 000[2]

 

Pertes

1 500 morts    vs 20 000 morts

 

Guerres médiques

 

durée 3 jours

 

 

  [1]. initialement 7000, mais 1 000 uniquement le troisième jour

  [2]. Hérodote prétend que les forces perses étaient de 1 700 000 à terre et 517 000 sur mer

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Pour ceux qui pensent que je suis le seul àne pas aimer ce genre  navet commercial,je vous reporte au très amusant article de Libération,le journal,à propos de ce film,page 3 du cahier cinéma,le journal d'aujourd'hui.

Page Concernée.

Vous devriez lire les ractions,il y a des trucs à peu près aussi intelligents(ironiques,bien entendu...) que les arguments qu'on m'a avancé pour me dire que ce film était bien,j'ai été le voir(en avant première,pour dire à quel point je prenais àcoeur vos arguments...),et j'en suis ressorti en me demandant comment il était possibe de produire ce genre de bouse.

Pour le gars avec avatar/sign Totoro qui m'a dit,avant que son message ne soit effacé du forum,qu'il était stupide de ne préconiser que "des films pseudos-intlletcuels",je réponds que si je n'avais pas relevé sur le moment,ce n'était pas par manque d'argument,au contraire,mais uniquement par ce que le message était tellement stupide et ininterressant,défendant avec ferveur ce genre de film pour bouseux,disant qu'aller payer 5€ pour "se vider le cerveau" éti on ne peut plus intelligent et utile,car il est certain que gâcher une soirée à voir ces déchets cinématographiques est plus intelligents qu'étudier un problème à l'échelle d'un continent tel que les bébé-tueur(infanterie).

Ceux qui pensent comme moi s'amuseront bien à lire l'article,les autres,jvois d'ici les réactions grotesques sans queue ni tête,bafouillantdes "arguments" lamentables.

Link to comment
Share on other sites

J'ai pas encore vu le film, mais je savais pas que libération etait une reference en ce qui concernait les critique cinéma...enfin bon.

En tout cas, sans meme avoir le film, je suis sur que je pourrais repondre a ton argument "ouais mais regarder l'article du figaro", par une dizaine d'article avec un avis totalement oppposé.

 

Mais bon je me prendrais meme pas la peine en cherchant, car je diris tout simplement que certain sont moins sensible a l'art que d'autres voila tout...

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share


×
×
  • Create New...