Jump to content

MEMENTO


Trip
 Share

Recommended Posts

Memento (souviens-toi en latin) qu'on retrouve dans l'expression "memento mori" (souviens toi que tu mourras / souviens toi que tu est mortel)

 

Un très bon film que je vous conseille à tous au passage. Mais si j'en parle ici c'est qu'au détour d'un réflexion j'ai trouvé un parallèle avec la situation du manga et je voudrais me la péter genre cultivé avec une analyse genre trop perspicace la partager avec vous.

ATTENTION CE QUI SUIT PEUT RÉVÉLER UNE PARTIE DE L'INTRIGUE DU FILM

 

A première vue, le film peut donner l'impression d'avoir comme thème la mémoire, voir une manière de mettre en avant la fragilité de notre système de "confiance".

 

Dans le film le personnage, suite a un traumatisme, perd toute capacité a mémoriser de nouvelles informations sur le long terme. il "vit" dans un état figé au moment de l'accident, avec juste sa mémoire a court terme pour qu'il puisse ne pas être déboussolé en permanence. Par dessus le marché il est en quete pour venger sa femme morte (je dois avouer que je me souviens plus exactement des ce qui lui est arrivée à elle... la flemme de verif sur wikipedia à 2H du mat)

 

En plus de la déconstruction du film (on n'a pas les scènes dans le bon ordre) qui veut nous rapprocher de l'état de débousollement du personage, on apprend les différents éléments de manière décousue ce qui rend el puzzle plus difficile a remettre en ordre. Mais indépendamment de ces artifices, qui font quand même une partie du charme et de la réussite de ce film, il y a des thèmes et des situations fortes et porteuses de messages.

 

Premièrement il y a tout le rapport à la confiance, au fur et a mesure du déroulement non chronologique (on a déjà le temps qui nous trompe et dont on doit se méfier) on voit défiler deux personnages qui vont tenter de monter le héros contre l'autre, l'instrumentaliser. C'est l’assassin idéal, après coup il ne gardera aucun souenir de vous, donc impossible de vendre la mèche si retrouvé par la police. En plus sans mémoire il est plus facile à berner, il ne saurait pas reconnaitre un ami de longue durée pour peu qu'il n'ai rencontré celui-ci qu'après l'accident. Même a l'hotel où il est on lui fait payer deux chambres.

 

Si on s’arrête a cette lecture, on n'y voit donc qu'une mise en avant de la fragilité de la vie de l'homme et comment un truc aussi anodin, qu'on tient tout pour acquis, est en fait vital.

 

Seulement il y a une autre lecture : celle de la métaphore de la vengence.

 

Si on suit bien l'intrigue on comprend qu'en fait (a en croire "l'ami" du héros) il a déjà satisfait sa vengeance. LE héros était persuadé qu'un acte aussi important que ca pour lui (se venger) serait probablement gravé dans sa mémoire et qu'il pourrait s'en rappeler, peut être même que ca le guérirait!

 

Or, ca n'a pas été le cas, et ensuite cet ami (ancien flic) l'a manipulé en lui désignait de nouvelles cibles qu'il fesait passer pour le meurtrier a chaque fois. Des meurtres dont il tirait profit.

 

Ceci fait de lui une "machine a venger". Les problèmes de mémoire ne sont qu'une métaphore, une excuse : le personnage vit dans le passé, est figé dans le passé. Il ne peut oublier, pardonner parce qu'aucune nouvelle expérience ne vient estomper l'ancienne. Le temps guérit toutes les blessures, a conditions de sentir le temps passer. Ici non.

 

Pour ne pas oublier, le héros s'écrit des notes, et pour les choses les plus importantes, les indices menant au coupable, il se les tatoue sur le corps : il a la vengeance "dans la peau" c’est sa vie sa chair, gravé sur son corps si ce n'est dans sa mémoire. Un autre point de paradoxe est qu'il y a des "altérations", certains indices (le prénom, les initiales de l'assasin) sont été ensuite annotés par exemple a coté du nom du meutrier "John.G" il y a marqué avec une écriture différentes "ou james". Or ces indices sont censé êtres "indiscutables" et vérifiés de source sûre. C'est la seule "sécurité" la seule assurance qu'il peut avoir par rapport au fait de trouver le coupable, mais même ces informations "sacrées" ne le sont pas vraiement. Malgré toutes ses précautions il est vulnérable.

 

C'est le schéma typique d'une personne consumée par la vengeance, qui ne vit plus que pour ça. Au point même qu'en fait, être manipulé ne le gêne pas, au contraire. La vengeance est sa seule motivation, ce qu'il craint par dessus tout c’est de ne plus en avoir, il se jetterai donc aveuglément sur une nouvelle proie, pourvu qu'on ne brise pas l'illusion.

 

Le point culminant est qu'il finira par se manipuler lui même. Alors que son ami lui explique tout depuis le début et lui raconte comment il le manipule (sur le principe de j'me fout de toutes façons dans 5 minutes tu auras oublié que je t'ai manipulé) le personnage fait le choix de fausser les indices qui le mènent a sa cible pour que ça le mène plutôt à son "ami". En fait ce qu'il craint, c'est d'être mis en face de la vérité, en tuant le seul qui l'ai accompagné et qui la détient, il s'assure de maintenir l'illusion.

 

D'ailleurs ce qui prouve que ce qu'il cherche c'est de maintenir l'illusion plutôt que de se libérer de l'emprise de son ami, c'est que si il avait juste voulu se libérer il aurait mis directement le nom de celui-ci comme le nom de la cible. En passant par un indice indirect il se reconstruit un jeu de pistes qui l'occupera un peu, une illusion de plus.

 

Si vous êtes un tant soi peu perspicaces, vous aura tout de suite compris le parallèle que je vois avec sasuke. Partant de là, et de la facilité avec laquelle il est passé des mensonges d'itachi a ceux de madara, sans même chercher à les vérifier, ne peut on pas penser qu'il est entré dans ce schéma? Tout ce qui essayent de le sortir de cette illusion au contraire sont rejetés avec force, non pas parce qu'il les déteste vraiment, par exemple il n'a pas grand chose a reprocher à gaara, mais parce qu'il ne veut pas voir la vérité en face.

 

De même l'abandon de sa team était inéluctable : il n' a plus besoin d'eux vu qu'il a madara pour lui tisser un cocon de mensonges rassurants. Au contraitre, la team le met en garde sontre le fait de devenir les pantins de madara, réponse de l’intéresse "c'est nous qui l'utilisons pas l'inverse" alors que toute la suite du manga contredit ça. A partir de là ces coéquipiers ne pouvaient plus être que des boulets qui lui mettraient sans cesse les preuves des manigances de madara sous les yeux. Les abandonner après en avoir tiré le maximum est de rigueur. Si ils peuvent mourir (comme il l'a voulu pour karin) c'est d'ailleurs encore mieux, ils emporteront la vérité avec eux, et il n'aura plus peur d'y être confronté.

 

Et le pire : symboliquement, il prend les yeux de son frère, le comédien qui l'a gardé dans une illusion pendant le plus clair de sa vie, les yeux que lui tend madara, "master ès manipulation". Les yeux du mensonge et des illusions, des illusions pour els autres un peu, mais pour lui même surtout, voir ce que madara veut bien lui montrer. Voir joué la pièce, la farce, dans laquelle i aura le droit de se venger encore et encore avec un scénario brillamment orchestré par le metteur en scène madara.

 

Voila pour moi c'est un parallèle assez troublant, voir concluant. Vous en pensez quoi?

Link to comment
Share on other sites

je rapelle, posté à 3h du mat en plein trip. C'ets pas forcément la meilleure rubrique... je sais aps.

 

Le but principal n'était aps de disserter sur le film mais de l'utiliser comme base, car il montre sous un angle spécial, l'aspect que peut prendre la vengence. Ensuite on peut partir sur la psychologie et les mecanismes qui xpliquent les actions de tel ou tel personage.

 

A vrai dire c'est un sujet qui pourrait partir dans tous les sens, mais il a surtout de mal a décoller là. Je crois que je pavé à été trop gros, pourtant j'ai bien essayé de jouer sur la forme pour attirer les gens (titre mysterieux et peu commun dans un forum de manga, troll en ligne de fond sur sasuek pour attirer quelques défenseurs, un peu d'humour ...)

Link to comment
Share on other sites

Ben écoute, j'aurai tendance à dire que tu surestime un peu trop Naruto (le manga).

 

Kishimoto n'est pas Nolan et j'aurai envie de dire tant mieux (pourtant, c'est l'un de mes réal' préféré).

 

Mais surtout, je pense que c'est pas du tout le moment pour ce genre de branlette intellectuelle. A l'heure où on s'excite tous d'une tournure bien popcorn avec un Gedo Mazo de la taille de Godzilla qui fonce sur les rangs de l'alliance façon blockbuster, toi, tu débarque avec un pavé à haute teneur intellectuelle. ^^

 

Laisse-nous le temps... :P

Link to comment
Share on other sites

Arf, j'avais tout pensé lors de la conception du produit. J'ai fait gaffe au packaging, j'ai bien soigné ma campagne de pub. J'ai bien mis en valeur le produit...

 

Mais j'ai pas fait gaffe à la date de lancement! Le marché est pas prêt t'as raison. Faut que je me repositionne et que j'attende qu'il soit à maturité.

Link to comment
Share on other sites

J'ai déjà vu ce film et j'avais très apprécié.Nolan est juste monstrueux comme réalisateur,Dark Knight est dans mon top 3 de film préférés avec la fabuleuse prestation du Joker.

 

Ceci dit,bien que ton post d'intro soit très bon,je ne suis pas d'accord avec toi.D'après moi,tu te trompes sur l'interprétation de la manipulation pour Sasuke et son besoin d'avoir toujours une vengeance.

 

L'image du Sasuke vide après le combat contre Itachi comme si la vie l'avait quitté contre dit ton raisonnement.Oui la vengeance est toute sa vie mais il est totalement conscient des effets de celle-ci dans sa vie,ça c'est vu dans sa façon de renoncer à tout lien etc.

 

D'ailleurs ce vide Kakashi en parlait déjà en FG à Sasuke,ce qui me conforte dans l'idée que Kishi aborde les choses différement de Nolan dans son film.

 

Bref le nouveau Sasuke et sa relation avec Madara,sont des éléments qui donnent du crédit mais au vue des rapports de Sasuke avec la manipulation (Oro en autre),je ne peux pas être d'accord avec ton post d'intro.

 

Cependant,je t'accorde qu'il y a tout de même de fortes similitudes.En tous cas,je te félicite pour ton idée de topic même si comme l'ont dit certains,il faut prendre le manga pour ce qu'il est.  

Link to comment
Share on other sites

Justement, ton argument me permet de rebondir sur un point que je comptais aborder dès qu'il en serait question (ouais tu peux m'appeler aizen si tu veux, j'avais tout prévu depuis le début :P)

 

Dans memento, le personage n'a pas besoin de lire ses notes ni pour savoir qu'il est attend d'un trouble cognitif. Or tout ceci il n'a pu l'apprendre qu'après le traumatisme, donc il n'aurait pas du le retenir. On ets donc tenté de penser la chose suivante : si il a pu le retenir c'est que c'est techniquement possible, donc que ce n'est pas un problème neurologique, mais psychologique. Une aprtie de lui refuse d'avancer, de passer à autre chose.

 

Dans le cas de sasuke on peut penser qu'il est plus conscient de la situation que le héros de memento (et encore depuis que madara lui a servi danzo sur un plateau c'est moins visible) mais il en reste quelque chose de similaire a mon avis.

 

Mais c’est vrai que al relation sasuke/madara est différente et intéressante. De ce coté là on est peut-être en train de s'orienter vers un couple a la vador/palpatine je pense. Madara, détenteur des anciens secrets, montre la voie a son apprenti. De son coté sasuke ne voulais pas embrasser les plans de madara, mais se retrouve contraint de le faire quand il se retrouve isolé et que le seul qui ait l'air d'un alié a ses yeux est madara. Bref une aliance de circonstances, plus par défaut qu'autre chose.

Link to comment
Share on other sites

C'est là que je trouve la relation Sasuke/Madara différente de celle avec Oro.Avec Oro,il savait que le mec voulait son corps mais il avait choisi de le rejoindre.Avec Madara,il a le couteau sous la gorge sans vraiment en être conscient même si parfois il donne l'impression de choisir(les yeux d'itachi et la capture de Bee) alors qu'il n'en rien(lorsqu'il veut se barrer pour aller à Konoha).

 

Dans le film,le héros à besoin de son "ami" manipulateur même s'il est conscient de la manipulation qu'il se force à oublier par sa maladie qui n'en est pas une.

 

Le gros point commun que je vois,ça va être la rebellion le moment venu.A la différence que Madara doit s'y attendre.Tout du moins j'espère...

Link to comment
Share on other sites

j'ai regardé le film exprès pour toi ! Très bon film d'ailleurs !

 

La GROSSE différence dans ton premier post, c'est que Sasuke sait que Itachi cachait quelque chose puisqu'il lui a sourit et sortie une phrase choc avant de mourir. Donc dans ce cas c'est justement la mémoire de sasuke et non l'absence de mémoire qui le fait tomber dans le piège de Madara. Ce qui oppose complètement le message initial du film (Bon d'accord le film va plus loin en profondeur en faisant un parallèle avec la mémoire factice de héros et la vrai mémoire mais faut pas pousser).

Après tu pourras toujours dire que Sasuke a remodelé ses souvenirs pour laver l'honneur de son frère mais j'y crois pas une seconde (comme l'histoire de Sammy jorkins dans le film).

Après on peut faire un parallèle entre la manipulation par la soif de vengeance c'est clair. Madara se sert surement de Sasuke dans son propre intérêt mais aussi dans celui de Sasuke.

 

Maleureusement pour moi, la ressemblance s'arrête à ce dernier point et ne va pas chercher plus loin, les histoires de manipulation ça ne date pas de ce film. La seul particularité de ce film est fondamentalement opposé à ce qui arrive à Sasuke. Néanmoins je trouve ton analyse annexe interessante !

Link to comment
Share on other sites

J’ai vu le film il est plutôt bien. Je lui trouve quelques défauts et un peu bancale sur certain truc. Mais il a beaucoup de très bon point qui rend le film très fort. Pour ta critique du film je te rejoins a moitié mais bon nous somme pas la pour ça.

 

 

La différence entre sasuke et léonard  par ou commencer.

Bien que les parallèles sur la manipulation son bien trouver et juste. Mais Léonard ne cherche pas la vengeance pour un apaisement, même si tout le film nous laisse le croire. Il cherche la vengeance pour que sa femme continue de vivre en lui.

Je m’explique "une personne ne meurt pas totalement quand elle ne vit plus, mais la mort est total quand on oublie cette personne."

 

La femme de Leonard n’a jamais était tué, elle a survécu a l’agression elle est morte plus tard d'autres chose. Il a crée cette version de l’histoire pour trouver une raison de pensé a sa femme et de continué a pensé a elle, se battre pour elle. Par exemple il refuse tout se qui l’écarte de sa vengeance, mais aussi tout ce qui montre que sa femme n’est pas mort pendant l’agression.

Ce que cherche Leonard il veut continué a la faire vivre sa femme en lui et par conséquence il veut lui-même continué a vivre, car par amour il vit aussi a travers sa femme. On le comprend par sous entendu a la fin.

 

Léonard ne sera jamais satisfait de la vengeance car au fond ce n’est pas cela qu’il cherche. J’avais dit sur un autre topic que les rêves ne sont pas toujours la pour avoir une fin, mais pour nous consolidé et nous construire bref il se construit un monde. Manipulé ou pas tant qu’il vie dans son monde où sa femme vie encore dans son coeur c’est tout bon pour lui. Il doit oublié pour que son monde ne s‘arrête pas. La scène avec les effets personnel de sa femme me conforte dans cette idée.

 

Alors que sasuke a une vengeance en deux étape.

L’étape 1 itachi et l’étape 2 Konoha. Le Sasuke qui recherche itachi est plus proche de léonard, que sasuke qui cherche a détruire konoha. 

La vengeance de sasuke a ce moment la n’est pas que purement de la haine, la fin n’est pas une absolue.

La vengeance c’est aussi une façon de continué a faire vivre ses proches, quand Sasuke quitte naruto a la vallée de la fin c’est aussi parce que il a choisi les souvenir de personne morte plutôt qu’un monde sans eux, la il rejoint leonard. Il ne veut pas oublié sa vengeance car en oubliant sa vengeance il oublie sa famille et les fait mourir une second fois. C’était une vengeance remplie aussi de mélancolie.

Alors que sasuke taka a une vengeance remplie de haine et de rien d’autres, la il est très loin de léanoard qui lui ne dégage aucune haine pendant le film. Pour Sasuke taka la vengeance est une fin et pas pour Leonard.

   

 

Petit hors sujet, le film me rappelle shutter island avec dicaprio même principe. Le sujet se manipule lui-même et ensuite l’entourage le manipule. La manipulation est la pour aider a supporter un traumatisme.

J’irai même un peu plus loin que toi en disant que c’est l’absence du deuil qui a la source de vengeance même plus que la haine elle-même. Si il n’y a pas de deuil il n’y a pas de paix?!!

 

Voila pour moi, personnellement je ne trouve pas que c’est une branlette intellectuel etc.. La force d’une bonne œuvre c’est sa capacité a nous inspiré différente chose, de différente façon. C’est pourquoi naruto est une très bonne œuvre. Il n’y a pas de surestimation juste un manque d’inspiration pour  d’autres, j’aime bien ton inspiration pour ce sujet c‘est mieux que de lire des gens blasé.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...