Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Sign in to follow this  
Princess-Hedoro

Le Monde Selon Uchu [Ayako Noda]

Recommended Posts

 

160219060157694511.jpg160219061332732827.jpg

 

INFORMATIONS

 

Titre: Le Monde Selon Uchu (Watashi no Uchû)

Auteur: Ayako Noda

Editeur JP: Shôgakukan

Prépublication:

Editeur FR: Casterman

Prix: 8€45

Nombre de tome JP: 2

Status de la série JP: Terminée

 

 

SYNOPSIS

 

« Le monde dans lequel nous vivons est un manga et j'en suis le héros. »

Telle est la révélation ahurissante que fait Uchu à ses camarades de classe !

Créatures de papier qui se croyaient de chair et de sang, les élèves de l'établissement comprennent que ce regard qu'ils sentent peser sur eux en permanence pourrait bien être le vôtre, lecteur... Mais il y a plus important : quelle fin l'auteur a-t-il prévue ? Suivez les personnages dans ce récit qui dynamite les codes de la comédie scolaire pour livrer une chronique du passage à l'âge adulte tour à tour rieuse, poignante et mystérieuse.

Un manga dans le manga en deux tomes.

 

 

MON AVIS

 

Après l'avoir pris sur un coup de tête en passant à la fnac,je ressort satisfait de la lecture du premier tome (le second sort le 30 mars).

Premier bon point, l'édition de casterman, qui est bonne (comme toujours  8) ).

On découvre assez rapidement un monde ou certains personnages savent qu'ils sont dans un manga dont uchu est le héros. L'intrigue avance assez vite, sans que ce soit expéditif.

Le thème est quand à lui très bien traité. On a toujours des explications, on n'est jamais perdu, chose qui peut arriver assez souvent dans ce genre de manga.

Le seul point qui peut gêner certains est le dessin, qui n'est pas commun, mais le titre n'a pas non plus besoin de dessins grandioses, et normalement, cela ne dérange pas du tout. Toutes les scènes sont plus que facilement lisible.

A titre personnel, je trouve les couvertures magnifiques d'ailleurs.

 

Bref, un titre en deux tomes que je recommande (et puis deux tomes, ça ne vous ruinera pas^^)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'achèterais peut être pas vu que c'est la crise chez moi, je ferais peut être le scred.  9_9

 

Bon les couvertures sont vraiment sympa j'imagine que ça t'a influencé. Sinon le synopsis, c'est la mode à la deadpool ?  9_9

En tout cas ça à l'air plutôt intéressant et c'est très rare que les dessins suffisent à me repousser.  8)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon les couvertures sont vraiment sympa j'imagine que ça t'a influencé. Sinon le synopsis, c'est la mode à la deadpool ?  9_9

 

C'est pas vraiment comparable à deadpool, même si le synopsis peut le laisser croire^^.

Et oui, les couvertures m'ont influencé  ;D

 

En tout cas ça à l'air plutôt intéressant et c'est très rare que les dessins suffisent à me repousser.  8)

 

C'est surtout que ce n'est pas un dessin qui est dans les standards, chose qui bloque certains personnes. Sinon, il n'y a aucune raison d'être repoussé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chouette un sujet sur Le Monde selon Uchu ! Merci.

 

Premier tome lu et je te rejoins Tokuko' (dure la vie dans le tome 6 de Area51:D). Le traitement proposé est plaisant à suivre, en plus l'auteur n'hésite pas à jouer avec quelques codes pour mieux les détourner à travers les personnages. Surtout, outre le questionnement des personnages sur leur condition on finit nous aussi par se poser des questions sur notre statut de lecteur face à eux : Iya nous traite de monstre et le terme reste par la suite... Sommes-nous un peu voyeur en les regardant ainsi ? On ne leur a pas demandé leur avis... Est-ce que l'auteur va les laisser ainsi ou bien à travers les changements et les modifications des souvenirs elle tente de tout faire rentrer dans l'ordre ?

 

Très bon premier tome. Très curieux de savoir la conclusion.

 

Si on place la série à côté de nos mangas est-ce que les autres personnages vont aussi "s'éveiller" ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Volume lu hier.

 

C'est stylé, original, futé et affûté. Voilà qui résume à peu près ma pensée.

 

Pour développer un peu, je dirais que déjà, vu que c'est un diptyque , si l'auteur a bien négocié sa structure narrative, et a réussi à nous faire apprécier ses personnages, on n'a qu'une envie, c'est enchaîner immédiatement le volume 2 à la suite du 1.

Et bien, de mon point de vue, le contrat est parfaitement rempli pour la talentueuse Ayako NODA.

 

Ensuite, du côté de la patte graphique, je la trouve carrément sympa j'adhère à ce style épuré mais très personnel.

J'ai apprécié le character design, chaque protagoniste a son apparence bien à lui. On dirait que l'auteure joue sur les archétypes car chaque personnage a "la tête de l'emploi", j'ai envie de dire. Sauf qu'elle le fait en gardant sa signature à elle.

 

Petite préférence pour Alice que je trouve magnifique.

 

Alice, justement. Ce prénom renvoie à beaucoup de références pour nous, du genre fille qui passe de l'autre côté du miroir.. sympa quand on est face à un manga qui nous propose un voyage au centre de notre intrusion voyeuriste de lecteurs ^^

Le mélange showing telling laisse planer l'ambiguïté. L'auteur est à la fois distancié et omnipotent. Le point de vue des personnages semble primer sauf que des signes réguliers signalent la présence de l'auteur . Et en prime nous sommes inclus dans cette dynamique. C'est vachement malin.

"Le monstre" on peut penser bien entendu que c'est le mangaka, mais en fait c'est nous aussi, peut-être autant que le créateur, voire plus...

C'est pas télé réalité, c'est manga réalité là ^^  Il y a ce petite pensée pour Truman show qui s'impose à mon esprit et j'aime bien.

 

Et là où c'est affûté à mes yeux c'est que c'est plutôt sans concession sur les ressorts de la construction narrative et du la co-responsabilité autorat lectorat dans le développement d'un parcours de personnage (coucou le système de prépublication).

 

Alice, pour revenir à elle,  j'imagine être la projection de l'auteure elle-même. Elle est volontaire, consciencieuse avec son entourage social, elle se pose de bonnes questions, elle tente de prendre la bonne mesure des choses, gardant la tête froide mais l'esprit néanmoins ouvert et disponible. Pour moi elle est la quintessence d'un mangaka qui est en processus de création. Il faut à la fois du sérieux dans le quotidien, à la fois du recul sur les évènements, à la fois une capacité d'immersion dans une histoire et de la sympathie pour ses personnages. Et parfois, il arrive qu'un créateur oublie certaines choses, qu'il ait tellement le nez dans le guidon de la création/ publication qu'il en oublie ou il voulait aller ou carrément qu'il délaisse en cours de route la qualité de la caractérisation d'un personnage qui était pourtant sa perle de départ.

 

Bref, je suis emballé (et en plus je me suis bien poilée avec la scène des escargots  ;D)

 

J'ai très hâte de lire le volume 2.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deuxième tome lu.

 

Globalement, c'était très bon.

La suite est dans le même ton que le tome précédent.

 

On reprend les ingrédients du dernier tome, et on repart.

Un premier chapitre très drôle, plein de petites histoires  ;D .

Ensuite, on reprend l'histoire l'a ou on l'avait laissé, et on retrouve donc uchu.

L'auteur joue toujours habillement sur les personnages qui savent qu'ils sont dans un manga, et la situation progresse petit à petit, jusqu’à  l'avant dernier chapitre est juste parfait, l'auteur qui ce met à intervenir dans le manga en parlant aux personnages  8)

 

La fin s'en sort plutôt bien, mais à titre personnel, j'aurai attendu autre chose (même si je me doute qu'une fin sur ce genre de titre doit être difficile à négocier^^). L'auteur était parti loin dans le délire, et au final, j'ai l'impression qu'on est revenu à quelque chose d'assez "lisse".

 

Bref, très bon titre sur deux tomes, lisez le  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

La succession de petites histoires au début m'a quelque peu chamboulé. C'était assez surprenant. Par la suite, la Black Alice fait son apparition et on embarque pour un délire qui ne se finit pas sur une fausse note. J'étais un peu frustré en première lecture mais en relisant cette impression s'est atténuée. Pour une histoire en deux tomes l'auteur s'en est bien sorti il me semble.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×