Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Furet

Ubel Blatt une Dark Fantasy signé Square

Recommended Posts

En voyant ces images, sa me donne encore plus envie de mes les prendre mais avec le nombre de série que j'ai en cours,c'est embêtant ... je ne sais pas si je vais résister  ;D Mais apparemment comme les tomes mettent du temps à sortir j'ai le temps de rattraper la parution. Je vais y réfléchir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que quelqu'un pourrait me faire un court résumé des évenments du Tome 8 svp ?  ;D

 

J'ai lu tous les tomes mais j'en ai pas acheté un seul, donc, ça m'embetterai d'acheter juste le 8  ='P

 

J'ai remarqué que la structure du scénario ressemble beaucoup à celle des premiers Kenshin :

 

Tome 0 : On découvre Koinzell, le héros qui se fait des amis. Il dévoille toute sa puissance lors d'un combat dans le premier chap. Puis à chaque chap il tue un méchant et ainsi de suite... Quand soudain apparait Ikfes, l'équivalent de Shishio, il devient le centre d'interêt et le nouvel adversaire du héros et sera dans de nombreux tomes (sauf qu'on suppose qu'il ne mourra pas).

 

Je ne sais pas si je me suis bien exprimé, mais j'espère pour ceux qui ont lu Kenshin, que vous avez compris ce que je veux dire.

 

 

Voilou et pour les hésitants, je dis : "Lisez-moi ça !" ><

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tome 00 :

 

D’après la légende, en l’an 3968, l’empereur de Szaaland confia à 14 braves guerriers 14 lances sacrées pour repousser les forces de Wischtech. Parmi eux, 7 seulement, les 7 héros de la patrie Sahrandien revinrent avec les honneurs. Pour les 7 restants, 3 moururent au combat (les glorieux guerriers sans retour) et 4 furent assassiner pour haute trahison (les lances de la trahison).

 

20 ans après, les 7 héros eurent à leur charge le contrôle d’un territoire. L’ensemble de ces territoires est appelé la région « Helden Strasse », la route des héros.

 

Un peu plus tard, les « lances de la trahison » censés avoir été supprimé refont surface. Ils se font connaître comme « l’armée des ailes noires et de l’épée » à cause de leur emblème. Face à ces rebelles du royaume, les seigneurs féodaux des territoires frontaliers se font massacrer. Désormais « l’armée des ailes noires et de l’épée » s’enfonce vers les terres des héros. Mais une province fait de la résistance. A Gormbark, une province frontalière, un jeune garçon muni d’une épée noire fait en une nuit lunaire 100 victimes parmi les rebelles. Ce jeune garçon à l’air angélique n’est autre qu’« Ascheriit » le maître de l’épée revenu d’entre les morts avec une nouvelle apparence et un esprit de revanche insatiable. Cet elfe, qui a mis 20 ans à se régénérer voient d’un très mauvais œil ces 4 chefs rebelles prônant le pouvoir et salissant l’image des vrai « lances de la trahison ». Ces chefs rebelles sont alors tour à tour massacrés par un être assoiffé de revanche qui puise toute sa force et sa technique de combat dans les rayons lunaires. Désormais il part seul aller rendre visite à ses 7 anciens compagnons d’armes.

 

Tome 01 :

 

Koïnzell arrive à la ville frontière de Rielde Velem. Une ville monastère ou les moines ont le pouvoir. Ces derniers, dont la corruption semble être la religion, ont pour mission de protéger la frontière et d’exécuter froidement sur la place publique tous les clandestins qui oseraient passer de l’autre côté. A la tête de ses moines, se trouve Rasheb lui-même sous les ordres du comte Schetemwölech, l’un des 7 héros.

 

A son arrivée en ville, Koïnzell rencontre Peepi et Vido. Tous deux ont aussi la ferme intention de passer la frontière avec les risques que cela encours. Vido afin de finaliser une transaction va amener Koïnzell à rencontrer un passeur. Koïnzell va alors servir de valeur marchande en nature pour payer le voyage. En plein ébats sexuels avec Altéa, les moines soldat font une descente dans la taverne qui se situe dans les restes de la citadelle souterraine. Rasheb y soupçonne des passeurs. Tout cela se termine en bain de sang. Alors que les moines en lambeau sont éparpillés un peu partout, Altéa montre un passage secret à nos 3 clandestins Koïnzell, Peepi et Vido. Cette traversée va conduire nos compagnons vers le navire qui fera escale quelques instants avant de passer la frontière. Au bout de leur chemin ils tombent sur un véritable monstre. Celui-ci exterminé, Altéa et les 3 clandestins tombe maintenant sur un ancien passeur à l’épée magique. Mais le combat tourne court à l’avantage de Koïnzell qui réussit à dévié sa puissante attaque. Tout à coup, le demi-elf voit le sol s’effondré à ses pieds et se retrouve dans la salle la plus profonde du monastère. Il profite de cette opportunité pour aller briser le sceau du monastère. Ce sceau fut scellé à l’époque de la grande guerre il y a 23 ans par Ergnach une « glorieuse lance sans retour » afin de construire un mur qui repousserait l’intrusion ennemie Wischtech. Cette disparition du sceau emporte avec elle la citadelle tout entière…

 

Pendant ce temps Vido, Peepi et Altéa arrive à voler un navire et sont bientôt rejoins par Koïnzell qui monte un dragon volant. A l’horizon, dans Mollan, le plus orientale des comtés dirigés par les 7 héros, se profile côte à côte les illustre sauveurs de l’empire.

 

Tome 02 :

 

Koïnzell traverse la frontière qui le mène sur le comté de Mollan dans le camp temporaire des 7 héros. Il tombe face au marquis Glenn, la figure emblématique des héros. L’homme qui a balafré l’œil gauche d’Ascheriit il y a plus de 20 ans et dont Koïnzell garde toujours la trace. Face au marquis, Koïnzell tente de l’abattre mais il se trouve totalement paralysé. Face à cet affront que le peuple condamne haut et fort, le marquis Glenn fait preuve d’une grande clémence en laissant libre ce jeune garçon. Alors que Koïnzell erre d’un air complètement déboussolé, il se fait soudainement happé par un loup volant. A son bord, se trouve Ato qui désire sa mort, une jeune fille dont le frère aîné a été « expérimenté » par Güsstav, une rebelle qui se faisait passé pour une ancienne « lance de la trahison ». Après un atterrissage mouvementé, Ato profite de l’inconscience de Koïnzell pour lui porter le coup de grâce mais la jeune Peepi s’interpose. Elle est rejointe par Vido et Altéa. Sous sa tenue noire de vengeance, la princesse Ato est vite démasquée par Vido. Elle lui apprend que son frère, l’altesse Krato est décédé récemment et qu’elle en veut à Koïnzell qui n’a pu le sauver. Ils rejoignent finalement tous ensemble le village relais d’Ahadod-Schado.

 

Peepi y fait la connaissance de Zephy, un enfant de la même race qu’elle. Il lui propose de se joindre à lui et à sa famille en direction d’un tout nouveau village. Une famille parmi tant d’autre qui s’est trouvée sur ce comté grâce au travail clandestin d’Altéa.

 

Désormais de l’autre côté de la frontière, Vido a besoin de toute la force de Koïnzell pour retrouver la princesse Sharen, la fille aînée d’un chef de tribu de Kscharlundo. Vido lui servait alors de garde du corps quand elle fut kidnappée par des types agissant au nom du comte Schetemwölech.

 

Mais Vido finit par tomber sur Gueranpan, chef de brigade de l’armée du comté, l’homme qui aurait embarqué Sharen. Après quelques scènes d’actions mouvementées avec une brigade se disant travailler pour Fargo le lieutenant de l’armée du comté et grand frère de Gueranpan fait son apparition remettant de l’ordre autour de lui. Il remercie Koïnzell de son acte de bravoure pour avoir éviter que ne se salisse l’image du comte Schetemwölech. Désormais Vido obtient la promesse du lieutenant qu’il pourra revoir la princesse. Mais arrivé à la résidence du maire avec Ato, les choses semblent prendre une mauvaise tournure…

 

Tome 03 :

 

Au pied de la résidence du maire, Vido et Ato se retrouve dans un piège tendu par Fargo. Ce dernier profite de cette embuscade nocturne pour aller rendre visite à la famille de Zephy. Une fois sur les lieux, il profite du sommeil des habitants pour assassiner froidement les parents de Zephy qui prennent désormais l’apparence d’un monstre. Alors que Zephy et Peepy sont en danger, Koinzell, « l’homme à l’épée noire » arrive juste à temps pour stopper les agissements sanguinaires de Firgo. Celui-ci se retrouve maintenant avec le bras droit tranché. Alors que sa dernière heure semble venu, le peuple se réveille et le sauve d’une mort certaine. Koinzell entretemps rejoint par Vido et Ato, face à un peuple hostile qui croit en ses hauts représentants du royaume, n’ont d’autre choix que de prendre la fuite en loup volant. Désormais, Koinzell n’a qu’une seule hâte : se rendre au château du comte Schetemwölech pour commencer sa terrible vengeance.

 

Nos mêmes compagnons prennent la route du château du comté. Ils sont attendus par une défense bien préparée et très bien organisée. D’autant plus qu’ils doivent faire face à une arme magique. Une arme au « souffle du tonnerre » qui a jadis fauché la grande armée des ténèbres de Wischtech. Encerclé tout azimut par des dragons et dans la ligne de mire de l’arme magique, Koinzell vire droit vers cette arme destructrice. Mais cet « Ascheriit » connait bien cette arme pour y avoir travaillé dessus. Après une énorme déflagration, lui et ses compagnons Vido et Ato se retrouvent dans un passage secret les amenant directement au châtelain. Ils tombent avant sur Gueranpan qui a tout vu de ce qu’a fait son frère. Il décide donc d’amener Koinzell et ses amis vers la chapelle, le refuge du comte et de fargo, un lieu ou sont amenées des filles innocentes telles que l’a été conduite la princesse Kscharlundo. Avec la ruse, Ils réussissent à rencontrer Fargo. Ce dernier furieux embroche son propre frère. Sous sa cape, à la place de son bras droit, sors des filles à moitié morte !

 

Tome 04 :

 

Le combat fait rage entre Fargo au bras droit armé de jeunes filles et Koïnzell qui ne peut pas utiliser son épée noire dans les espaces confinés ou il ne se sent pas à l’aise. C’est avec l’aide de Gueranpan qu’il réussit finalement à porter un coup d’épée entre les 2 yeux de Fargo. La route leur est désormais ouverte pour rencontrer le comte qui détient prisonnière Sharen, la semi-elfe de Kscharlundo aux cheveux bruns.

 

Pendant qu’Ato et Vido s’occupe de libérer Sharen, Koïnzell doit affronter le comte Schetemwölech dont les membres ont été fortifiés par l’apport d’innombrables filles semi-elfe. Alors que le comte comprend qui il a véritablement en face de lui, il se fait surprendre par la technique « des ailes noires ». Koïnzell a maintenant à ses pieds l’homme qui y’a 20 ans lui avait arraché le bras droit au fond de la forêt de la mort. Ato et Vido comprennent désormais qu’en fait Koïnzell est Ascheriit, l’une des « lances de la trahison ». Alors que le semi-elfe est prêt à faire sa première victime de sa liste vengeresque, le comte est sauvé par des filles guerrières à demi inconscientes. Mais peu importe Koïnzell trouve toute la force nécessaire pour renverser la situation grâce à ses ailes gigantesques et faire ainsi sa première victime d’une longue liste. Alors que le château sombre sous les eaux, Gueranpan, trop nostalgique décide de rester sur les lieux avec son « grand frère » qui l’avait débarrassé de son statut de marginal pour faire de lui le chef d’un peloton de combattants.

 

Alors que tout le peuple du comté de Mollan pleure son défunt héros, nos compagnons de voyage se regroupe tous ensemble sur une vallée. En contrebas sont enterrés le comte Schetemwölech (dont le corps n’a pas été retrouvé) et le capitaine Fargo, parmi les vaillants guerriers morts sur le champ de bataille. Mais vient le temps des séparations. Koïnzell qui souhaite faire route seul est accompagné par la princesse Ato.

 

Tome 05 :

 

Suite à la mort d’un des héros, l’empereur de Szaaland, Largor III, convie les 6 derniers héros dans son château.. Il leur annonce que la prophétie que le château de Mondenbürg avait prédit est en train de se réaliser plongeant ainsi tout le royaume dans un grand désarroi. Au sortir de cette réunion, le comte Barestar sait qu’il est d’un point de vue géographique la prochaine victime !

 

Koïnzell est maintenant arrivé dans la ville libre de Jullas-Abllas dans le comté de Lemda. Il n’en faut pas longtemps pour faire parler de lui et Barestar est déjà au courant de ses faits meurtriers sur son territoire. Koïnzell déguisé en jeune fille croise furtivement un jeune combattant à l’aura particulière. Un jeune homme du nom d’Ikfes et proche de Rosen venu le chercher pour rencontrer Glenn. Durant le voyage, Rosen lui raconte qu’il a dépêché dans la ville libre 4 talentueux chevaliers (Elsaria, Ertzen, Daliste et Kalkriss) pour arrêter le semi-elfe.

 

Prétextant un incident dans la taverne entre un rebelle et un soldat, l’armée du comté encercle désormais la ville libre dont les maires sortants ont toujours tenues à faire respecter cette liberté déclinant toute idée d’ingérence par les seigneurs féodaux. Les premiers bombardements commencent mais Elsaria, membre des chevaliers des 7 lances et fille d’un prince électeur s’interpose. Après une discussion houleuse, il tombe sur un accord : elle et les 3 autres chevaliers qui l’accompagnent ainsi qu’une quarantaine de soldats seront sur le coup pour attraper Koïnzell.

 

Pour ce faire, l’un des 4 chevaliers fait appel à un sylfe, une petite créature capable de ressentir la puissance du sang d’un haut elfe. Grace à cela, il ne faut pas longtemps aux chevaliers pour retrouver la trace de Koïnzell. Le combat fait déjà rage. Entre temps, Glenn charge Ikfes d’une mission : la tête du rebelle.

 

Dans sa lutte, Koïnzell est appuyé par Ato qui se donne à fond. Mais en réalité elle est un poids pour Koïnzell qui ne peut se battre comme il le veut. Ils arrivent finalement à s’enfuir en prenant une embarcation… Mais le semi-elfe ne reste pas caché très longtemps. Il repart seul croiser le fer.

 

De son côté Barestar ne supporte plus les agissements secrets de Glenn et de sa milice personnelle. Il ordonne ainsi la destruction pure et simple de Jullas-Abllas !

 

Tome 06 :

 

Koïnzell est de nouveau à la lutte avec les 4 chevaliers. En grande difficulté, il est rejoint par Ato toujours blessé de son précédent combat. Malgré ses blessures, Ato donne tout ce qu’elle a au combat. L’issu de ce dernier est alors entravé par un bombardement de l’armée du comte Barestar qui à l’intention de prendre le contrôle de la ville libre et par la même occasion d'exécuter son maire.

 

Alors que l’armée est en train de saccager la ville et d’exécuter des innocents sous les yeux impuissants d’Elsaria et de ses compagnons d’armes, Koïnzell fait une entrée remarqué en infligeant une sévère correction à quelques soldats trop peu scrupuleux. C’est maintenant au tour d’un petit groupe de soldats que le semi-elfe fait part d’une réelle démonstration de sa technique de combat à l’épée. Tout cela finit en bain de sang à l’avantage de Koïnzell.

 

Pendant ce temps les citoyens en arme et la milice de la ville unissent leur force pour combattre les forces ennemies qui osent remettre en cause la politique de la ville libre Jullas-Abllas.

 

De son côté Koïnzell commence à fatiguer au nombre de soldats de cette grande armée qu’il doit affronter seul. Heureusement il est rejoins à temps par Ato qui a pu récupérer rapidement de ses blessures grâce à l’effet bénéfiques du sang de Koïnzell. Ils peuvent maintenant compter tous deux sur les 4 chevaliers qui ont décidé de s’attaquer à ceux qui opprimaient le peuple. Face à cette contre attaque punitive, l’armée du comté déserte le champ de bataille laissant le chef des armées Varguë seul face à la colère du peuple.

 

Mais voilà qu’une lumière puissante perfore le ciel pour tomber sur la ville libre et entraîner avec elle une vaste traînée de destruction. C’est Barestar en personne qui monte au front avec son château volant. Koïnzell décide de prendre son courage à deux mains et d’aller débarrasser, à l’aide de son épée noire, les forces alentours constitués de dragons volants. Face à cet acte de bravoure, le peuple de la ville libre considère Koïnzell comme son héros. Si près du but, le semi-elfe met le cap droit sur le château.

 

Quand au navire de Glenn dont voulait s’emparer Barestar, il est aux mains des 4 chevaliers de l’ordre des chevaliers des 7 lances.

 

Tome 07 :

 

Ato et koïnzell volent à dos de dragon vers le château volant du comte Barestar. Manquant plusieurs fois de se faire pulvériser par la grosse arme magique lumineuse du château, Koïnzell arrive sur les lieux.

 

Pendant ce temps, Elsaria et les 3 autres chevaliers à bord du vaisseau flambant neuf de Glenn mènent une sévère contre attaque sur le château du comte avec de puissants tirs de canon. La forteresse éventrée montre maintenant des signes de faiblesses.

 

Au château, alors que Barestar et sa paranoïa tente de prendre la fuite à bord du dernier petit navire, celui-ci reste cloué sur place. Koïnzell ne met pas longtemps à le rejoindre. Barestar sait tout de suite, sans indication de Koïnzell, qu’il a à faire à « Aschérït ». Le comte à genoux essai de sauver sa peau en lui disant qu’il souhaite rentrer chez lui à Lemda et qu’en réalité il n’a jamais été fait pour être un guerrier quand ces frères eux ont choisi, poussé par leur père, la voix du commerce. Mais Aschérït n’a que faire de ce semblant d’excuse et lui porte le coup de grâce.

 

Durant ce chaos sur la ville, Rosen et Ikfes qui était en route vers celle-ci arrive au moment de la mort du comte. Les deux hommes débarquent sur le château et un nouveau duel fait déjà rage entre Ikfes et le semi-elfe. Ikfes qui tend vers le titre de maître de l’épée affronte avec toute sa technique Koïnzell qui est impressionné par le talent de cet homme. Le combat qui en découle est très égal et aucun n’arrive à prendre l’avantage. La seule façon pour Koïnzell de mettre un terme au combat est d’employer sa technique ultime des « ailes noires ». De cette façon il réussit à taillader Ikfes, le chevalier esclave de Glenn qui n’a la vie sauve que par la volonté de Koïnzell.

 

En partant, le semi-elfe éprouve pour la première fois un sentiment de frustration sur son corps trop faible pour employer de telles techniques.

 

En ville Altéa prends le commandement d’une nouvelle armée constitué des citoyens qui ont fait acte de bravoure en s’opposant aux forces du conté. Elle est prête à affronter les derniers résistants qui tentent d’appréhender à l’aide d’un magicien une créature souterraine maléfique aux immenses tentacules pour l’envoyer sur les habitants de la ville. Peepi se découvre entre temps des pouvoirs d’invocations inattendues en invoquant un grand lézard de feu. Dans un élan de panique dans le canal souterrain, le magicien se révèle être Rasheb, chef des moines de l’ancien monastère de Rielde Velem. Quand à la créature ce n’est autre que Guéranpan dont la partie maléfique du corps de Firgo s’est greffé sur le sien.

 

Désormais Elsaria, qui s’était vu assigné à la résidence du maire pour sa conduite impromptue dans cette bataille en ville, décide, accompagné de tous ses alliés, de se rendre dans la capitale impériale afin de faire état de la situation actuelle.

 

Source :http://www.ubelblatt.fr/resumes.php    Résumé par : Wonsul

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu 6 tomes pour le moment et je dois dire que c'est l'une de meilleur découverte que j'ai faite en 2008.

 

Histoire simple mais très bien exploitée,les flashback sont vraiment interessant et les scènes d'actions bien mises en image.

 

C'est assez étrange de lire une histoire aussi dur avec un style de désseins aussi "gentillet" (comme elfen lied par exemple)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Style de dessins gentillet ?  même si c'est pour un public averti, il n'y as pas de sang partout, genre jackals, où il y en a trop et je trouve que ça gacherait la mise en scène ainsi que la cohérence, mais si tu regarde le dernier tome, tu en verra du sang (flashback contre wishtech ^^) sans spoiler biensur ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui style de dessin "gentillet" j'insiste.......et ca a rien a voir avec le fait qu'il y ai beaucoup de sang ou non......je trouve que le style collerai plus a un shonen heroic fantasy comme yureka par exemple plustot qu'a un seinen

 

Je te parle de la premiere impréssion en fait : si tu ne connais pas le contenu du manga et que tu ne sais pas qu'il sagit d'un seinen mais que tu juge le manga uniquement par le style de dessin tu ne t'attendra pas a voir un recit aussi sombre......(c'est ce qui s'est passé avec moi je ne m'attendais pas a un seinen donc la premiere fois ca m'a surpis)

 

Et je ne vois pas en quoi mettre plus de sang "gacherai la mise en scene ainsi que la cohésion du manga"......mais bon de toute facon je ne parlais pas de la quantité de sang mais du style de dessin

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ouais effectivement j'ai mal compris ton message, wari wari ^^

 

Peut être qu'à ton gout l'histoire n'est pas si sombre, bien qu'elle pourra collé à shonen, mais pour ma part, elle est bien compatible pour un seinen, parce que quand tu liras les deux derniers tomes et ceux à venir, par toi même tu conclura que ça serait mieux puisque déjà à la base une vengeance avec une histoire bien ficellé, je ne le vois pas dans une publicaiton shonen, que ça soit dark fantasy ou pas, mais au bout du compte, tu as accroché au mangas, non ? ce qui prouve qu'il y a bien des trucs qui t'y attachés dès les tome 0 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Décidément tu me lis mal.........je n'ai jamais remis en cause le fait que ce soit un seinen ou meme la place du manga dans un magazine de prépublication de seinen......je dis juste que le ton sombre du manga contraste avec le style de dessin...........

 

Et jai jamais dit que je n'avais pas accroché au manga......c'est le contraire meme je l'adore........c'est moi qui mexprime mal ou quoi ? ^^'

Share this post


Link to post
Share on other sites

non, je crois que c'est moi ^^

 

enfin bref, on verra peut-etre que par la suite, ça va se reprocher je sens l'arrivé de l'arme wishtech dans les prochains tomes  8)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce manga est clairement ciblé pour les mecs (surtt ceux qui adorent le cul). Les pages erotiques gachent cette serie qui pourrait etre une vrai perle. Dommage

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est ce qu'il faut pas lire..............parce qu'il ya 3 scenes de cul sur 200 pages s'ayez le manga est gaché ?........ce manga vole bien au dessus de pas mal de daube en tete des ventes en ce moment et qui eux ne contiennent pas de scènes érotiques.......

 

Et jaime bien le raccourci ultra facile : ya 2 scènes érotiques donc forcément ceux qui ont acheté le manga l'ont fait pour ca........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Résumé du tome 8 :

 

20 ans plus tôt, au beau milieu de la grande guerre de Wischtech. Dès 14 lances sacrées, seules 11 sont encore debout. Ces dernières, unies pour une même cause, sont le dernier espoir de mettre fin à cette guerre. Protégés par les divisions de l’armée impériale, elles avancent vers la grande barrière derrière laquelle se trouve le temple du sceau. Mais le chemin est semé d’embuches face à une horde d’ennemis dès plus coriaces. Malgré cela, les 11 guerriers, grâce à leurs lances magiques parviennent à franchir la barrière.

 

Une fois de l’autre côté, les ennuis ne sont pas finis. Des armures géantes arrivent ici et là et les 11 guerriers décident de se protéger dans la forêt. De là naît la peur chez certain guerrier notamment chez Lebellond qui panique totalement. Et cela déteint sur 6 autres guerriers. Finalement, 7 guerriers prennent la décision de na ne pas accomplir la mission qui leur a été confié par l’empereur. Aschériit, de parents inconnus, Gusstav et Krentel d’origine des provinces frontalières et enfin Kfer qui malgré la même « lignée » que les 7 autres guerriers seront les seuls à achever ce pourquoi ils ont été nommés pour cette mission.

 

Malgré leur faible nombre, les 4 courageux guerriers reviennent victorieux de la forêt de la mort. Mais les 7 guerriers ne veulent pas passer pour des moins que rien en laissant ces 4 combattants recevoir tous les honneurs. Pour cette raison, les 4 guerriers finissent massacrés par ceux qui sont appelés aujourd’hui les 7 héros. Depuis ce jour, Koïnzell revenu à la vie sous l’apparence d’un elfe, s’est juré de se venger jusqu’au dernier des traitres.

 

De retour au présent, l’empereur s’en remet complètement au marquis Glenn qui a désormais la possibilité de se déplacer avec son armée sur le territoire qu’il décide dans le but d’attraper le « rebelle tueur de héros ». Il installe ainsi son QG à Krohzen de manière à surveiller à la fois les comtés de Roggo et Zighiid d’où devrait arriver Koïnzell et Ato. Mais Lebellond sort de ses gonds quand il apprend que Glenn souille ses terres. Toujours est il que Glenn fait placer de nouveaux bataillons au Nord Est de Krohzen, point de rencontre d’un passage secret. Et cela s’avère payant puisque Koïnzell et Ato y sont repérés.

 

Pris au piège, Koïnzell et Ato profite de la malveillance de la stratégie du comte Lebellond pour prendre la fuite à dos de dragons à ailes courtes. Malgré des efforts divins pour arrêter leurs ennemis, l’armée de Glenn et Lebellond laisse s’échapper les 2 rescapés qui foncent vers le QG ou est basé des centaines de soldats d’élites. Mais cela ne refroidit pas Koïnzell et son épée noire qui met la pagaille au sol avec le crash d’un cuirassé. A peine les pieds sur la terre ferme, le semi elfe a déjà frapper Glenn…

 

Je n'ai pas encore lu un seul tome, mais l'histoire m'a l'air pas mal du tout ! J'aime beaucoup le style de dessin.

Déjà 8 tomes publiés chez Ki-oon... Ça va faire mal au portefeuille xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce manga est clairement ciblé pour les mecs (surtt ceux qui adorent le cul). Les pages erotiques gachent cette serie qui pourrait etre une vrai perle. Dommage

 

Je trouve dommage que tu réflechisse de cette façon, le mangas est bon, mais le peu des scènes érotiques qui sont présentes que dans les premiers tomes, et on ne sait pas concrétement pour quelle raison ne gache pas le mangas, tu dis c'est pour ceux qui iament le cul, ben je dirais qu'il gachent leur frics en donnant 7.50 pour 3 pages d'érotisme puis tu dis que c'est pour les mecs, je l'ai déjà prété à des filles et le trouvent bien, mais bon, les clichés dans ce genre il y en a partout, ce qui est dommage qu'il y en ait dans ce topic, ce qui gache l'atmospère !

 

 

@ Myrrax: merci pour le résumé ;) sympas d'y avoir pensé, maintenant il n'y a plus qu'à attendre que Furet fasse son apparition pour éditer son poste est les ajouter !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec vous. Le fait qu'il y est des scène érotique ne gâche pas le manga, au contraire je trouve même qu'elles apporte quelque chose en plus au héros. Ça change un peu du héros timide qui n'ose jamais abordé une fille, ça donne un côté plus réaliste le fait qu'un type qui découpe des centaines de type ne perde pas tous ces moyen devant un fille. Après je pense vraiment pas que les dites scène ne s'adresse qu'aux hommes et rendent le mangas exclusivement masculin. Comme l'as dit Condore, si des types paye 7.50 pour 3 pages érotiques....c'est des bons pigeons  :D

 

Mise à jour effectuées : Merci à Condore et Myrrax ;)

Si quelqu'un veut développé sur les persos ou sur autre chose, qu'il poste ici ou me MP j'éditerais mon post.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ba les scènes érotiques sont vraiment vite faits, genre 3-4 pages pour un volume et cela qu'au début... et étant une fille, ça me dérange pas et je surkiffe ce manga  ;D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme l'as dit Condore, si des types paye 7.50 pour 3 pages érotiques....c'est des bons pigeons  :D

 

 

Il n'y a pas d'arnaques sans pigeons  :D

Voilà encore une fille à qui cela ne dérange pas donc je pense qu'on est tous d'accord  sur le cas général du mangas ^^

 

sinon si quelqu'un trouve la date de sortie du tome 09,  ça serait pas mal, même s'il n'ya rien encore sur le site de ki-oon :/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ba déjà Ubel 9 sort au japon en mars de cette année... après en France ce sera un délai de quelques mois je suppose vu qu'on a eu le tome 8 environ 3-4 mois après les japonais ^^

N'empêche, super impatiente, surtout après la dernière page ^^

Je me demande si c'est le vrai  ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben Ubel Blatt est publié dans le Young Gangan, qui est publié deux fois par mois (le premiers et le troisième vendredi si je dis pas de bétise).

Donc si le tome 9 sort au japon ce mois ci, ça veut dire qu'on à rattraper la publication japonaise. A raison de 8 chapitres par tome et de 2 chapitres par mois... Ça nous dit à peu près qu'on verra un tome tous les 4 mois environs...

C'est pas joyeux joyeux hein?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le très attendu tome 09 paraitra le mois prochain au Japon, le 25 mars pour être précis. Ki-oon n'a pas encore communiqué de date pour la France.

 

871495ub09jp.jpg

 

Alors, Glenn, remis ou pas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ADORE ce manga.

 

Il est sanglant et tout mais ce qui me plait le plus c'est que c'est une histoire de vengeance ! >D

Pour une fois qu'il y en a un qui survit et décide de passer à l'acte avec c'est fait trahir et tout et tout (pour pas dire autre chose...) Ah ! j'adore. Vivement que Koinzell découpe tout ces salauds en morceaux !

(Mais qu'est-ce que je dis moi ?! Mais non pas vivement ! Sinon le manga il sera finit !!! Tout mais pas ça pour le moment... !   :-X )

 

PS : pour les infos, il y en a de sur ce site :

 

http://www.ubelblatt.fr/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lol, j'avoue, si seulement on pouvait avoir le raw du tome 09 qui déjà sorti il y a un mois au japon, on pourrait mieux savoir où on en est (et nombre de morts pas la main de koinzell ^^)

 

voici la cov' du tome 9

 

3298157andy_07218571.jpg

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est moi oui elle est à poil Elsaria ?

 

Ah non je sais ! C'est encore ses histoires de bain en pleine nature ! xD

Il ne manquerait plus que Koinzell lui tombe dessus et ce serait complet... ah mais ça doit être ça :

elle tient son épée encore toute trempée et Koinzell est tout mouillé aussi !

 

Oh làaaa... j'image déjà la scène à pété de rire (quoi que des scènes à pété de rire il me semble que c'est vraiment le genre de ce manga... je dois me faire des idées.) *D

 

Je me demande qui est cette fille au cheveux roux... l'aurait-on déjà vu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahh le tome 9, belle couverture, pas des plus belles mais pas mal quand même =) J'espère on aura quelques passages hot dans ce tome, ce-qui manquait dernièrement ! :P Sérieusement, qui sait quand sort le tome 9 ? faut que je le rajoute à ma ptite collection !

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour les infos, il y en a de sur ce site :

 

http://www.ubelblatt.fr/

 

 

je ne sais pas si elles sont de source sûre mais c'est déjà ça  ;)

 

ils parlent de juillet ou septembre je ne sais plus désolé

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour les infos, il y en a de sur ce site :

http://www.ubelblatt.fr/

 

je ne sais pas si elles sont de source sûre mais c'est déjà ça  ;)

 

ils parlent de juillet ou septembre je ne sais plus désolé

 

C'est une source sûre, il est sorti au japon le 25 mars, et en france le 06 juillet si ma mémoire est bonne, sur le site ki-oon, on n'a pas encore eu cette infos, mais je pense qu'on peut s'attendre à ce que le tome sort à cette date (longue :/)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×