Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Sign in to follow this  
©вℓα&#109

Inception

Recommended Posts

@Mµû :

 

Pour l'Imax c'est normalement 15€ le plein tarif (10€ la place + 5€ Imax) mais j'ai payé 5€ la place avec une réduction.

Donc oui, la nouvelle expérience est assez chère, plus que la 3D.

Et comme l'a dit Piwi, Imax pour simplifié, on va dire que c'est le blu-ray au ciné. Un écran plus grand, meilleure qualité d'image, de son aussi. Une vraie impression d'être complètement immergé dans le film. D'ailleurs tellement le son est parfois énorme que tu as les fauteuil qui tremblent par moment ! Ça te fait pas mal de frayeur parfois.

Autre question, est ce que ça change le film de le voir avec cette technologie ou ce n'est pas nécessaire?

Ça change oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ta réponse Јo∂αιMє

 

Moi en fait, c'est 9,80€ le ciné ("Pathé" pour ne pas leur faire de publicité) plus les 5€ pour l'IMAX!!! Oui, je sais que c'est abusé héhé!!! *Rire jaune*

 

Et comme l'a dit Piwi, Imax pour simplifié, on va dire que c'est le blu-ray au ciné. Un écran plus grand, meilleure qualité d'image, de son aussi. Une vraie impression d'être complètement immergé dans le film. D'ailleurs tellement le son est parfois énorme que tu as les fauteuil qui tremblent par moment ! Ça te fait pas mal de frayeur parfois.

 

En tout cas, ça a l'air géant! Je crois que demain, je vais aller me faire ma petite en salle, et me mater le film. D'après vos critiques, il a l'air très bon en plus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites



Petite critique personnelle et objective



 

 

Inception... Où comment qualifier la révolution cinématographique. Un film qui arrive dans nos salles une fois tous les 10 ans selon les grands spécialistes du genre. Comme Blade Runner ou Matrix, la surprise est telle qu'on en reste littéralement scotché !

 

Avant d'aller le voir, j'ai osé quelques recherches personnelles et j'ai cru lire que Christopher Nolan avait réfléchit au scénario pendant plus de 10 ans pour l'adapter enfin au cinéma en 2010. Voilà un argument de taille pour payer ma séance 7,90€... Et mon Dieu que l'histoire est bluffante. Vivre sans connaître de tels films, c'est commettre l'erreur de vivre une vie cinématographique sans saveur. Voilà de nouveaux mondes explorés : les strates du rêve. Sans rien spoiler, le spectateur apprendra à connaître ces mondes imaginaires au mieux et à les découvrir sous tous les angles. Ajoutez au scénario, une dimension dramatique, de science-fiction, d'amour, de fantaisie, de suspense époustouflant, et un sérieux soupçon de Thriller... Vous concoctez ainsi un film unique qui se place ainsi dans une toute nouvelle gamme de critiques, encore inexplorée.

 

Regardez ces critiques : http://www.allocine.fr/film/revuedepresse_gen_cfilm=143692.html

Ou encore celles-ci : http://www.allocine.fr/film/critiquepublic_gen_cfilm=143692.html

 

C'est simple, le film reçoit des multitudes de retours positifs. Parce qu'on ne va pas voir Inception au cinéma qu'une seule fois, on y va plusieurs fois, pour en découvrir encore plus. Les acteurs, la musique, et l'environnement sont des facteurs tellement bien dosés que même les plus noirs des journalistes n'osent pas s'attaquer à un tel blockbuster...

 



 

Quant à ma théorie pour la fin : Cobb a passé plus de 50 années dans les limbes. 50 ans sans voir ses enfants, c'est pourquoi son subconscient a complètement oublié leur visage : voilà pourquoi tout au long du film, on les voit de dos car en effet, il ne peut pas (mentalement impossible de les reconnaitre) les voir. Lorsqu'à la fin, les enfants se retournent et qu'il aperçoit enfin leur visage... On sait désormais que c'est la réalité : il n'aurait jamais pu connaître leur vrai visage dans un rêve.

 

Mais bien entendu, le film est tourné de telle sorte que chacun peut se procurer une version différente de la "vraie" histoire car aucun indice ne peut être vérifié à 100% !

 

EDIT MEGA SPOIL : Je viens de capter... La toupie n'est pas le totem de Cobb... Ca change absolument TOUT !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Inception, c'est un peu comme le dernier album d'un grand groupe de rock. Attendu, scruté, souvent adulé.

Cela veut tout simplement dire que Nolan à acquis un statut de grand nom du cinéma, à l'instar de ses grands ainés. Il est devenu un incontournable et ses films sont attendus au tournant.

 

Alors Inception répond t-il aux critères qui lui sont demandés en tant que petit dernier de l'actuel génie hollywoodien ? La réponse est simple : Oui.

Pour la simple et bonne raison que Nolan à fait du Nolan.

Une sorte de cinéma de l'imbrication comme j'ai pu le lire ici et là. Ce réalisateur se complait à filmer les méandres de l'esprit à grand coup de scènes frappantes et grandiloquentes, sans jamais sombré dans le grand guignol. Le choix d'univers sombre aide pas mal, il faut le dire.

Oui mais le truc en fait, c'est qu'il n'y a plus aucune surprise. Nolan soigne et améliore son diamant. Brut au moment de réalisé Memento, un peu plus poli pour Batman Begins, magnifique pour The Dark Knight... et sublime pour cet Inception. Mais à force de polir son filon, il va finir par ne rester qu'un grain de poussière.

 

Je regrette un peu ce manque d'initiative si bien retranscrit par cette multitude d'accroche que l'on retrouve sur les affiches de cinéma. Je cite, par exemple : "A la croisé d'un Matrix et de James Bond."

A t-on vraiment besoin de références ? Devons-nous obligatoirement être guidé par la main pour nous rassurer sur le contenu d'un film déja présenté comme une bombe ?

J'aime être surpris. J'aime partir de rien et découvrir des choses nouvelles.

Si tant bien j'aime le cinéma grand spectacle, jamais je n'adulerais un blockbuster qui se complait dans ses références, ni un réalisateur qui s'auto-plagie car ce n'est pas du génie, mais simplement l'expression d'un cinéma limpide et formaté.

 

Je résumerais en disant qu'Inception est un trés bon film, réalisé par un homme talentueux, mais qui au final ne révolutionne pas tant que cela le genre qu'il aborde. J'ajouterais aussi qu'il n'est rien de plus qu'un beau projet de blockbuster se décrivant comme l'aboutissement d'un style, le style Nolan.

Et qu'au final il demeure donc inférieur à son prédécesseur (ndrl. The Dark Knight) de part son manque d'originalité.

 

 

PS. Quelques mots pour les acteurs.

Di Caprio est bon, comme il l'est depuis Aviator. Ce rôle ne lui apporte à proprement dit aucune stature supplémentaire. Il a acquis son rang en jouant dans Les Infiltrés, il lui sera difficile de se surpasser maintenant.

Tom Hardy est toujours aussi brillant. Son role dans Bronson lui a donné cette capacité à jouer sur tout un panel d'expression qui ne sont jamais ridicule. Il tient un bon cap ce garçon, à surveiller.

Le reste de la distribution est correcte, même l'insupportable Marion Cotillard, c'est dire.

Reste le problème Ellen Page qui semble, elle, totalement dépassé par les événements. Mais on lui pardonne, elle a du talent et brille dans des productions moins... expansives.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a bien une chose que j'ai oublié de dire par rapport à ce film qui plus est important. Elle s'intensifie au fur à mesure de l'effondrement des étages, c'est bien la bande originale de ce film. Une bande originale qui est presque omniprésente.

 

Bref j'ai déjà prévu de le revoir cette fois avec quelques collègues de boulot et surtout quand nos responsables payent la place, ça ne se refuse pas  :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Inception... Où comment qualifier la révolution cinématographique. Un film qui arrive dans nos salles une fois tous les 10 ans selon les grands spécialistes du genre. Comme Blade Runner ou Matrix, la surprise est telle qu'on en reste littéralement scotché !

 

 

Comme je comprends çà!

Car après être sortit de la séance, j'en ai parlé avec ceux avec lesquels j'était allez le voir.

 

D'emblée l'un me dit : J'ai rien compris, rien ressenti. Il fallait s'y attendre car ces une personne plutôt attiré par les navets.. d'ailleurs elle à même osé me dire que elle préférait ... "le cœur des hommes" .. ces pour dire.

 

Alors je demande à l'autre ce qu'il en as pensé.. Il me dit qu'il as bien aimé (?).

 

Je leur dis que pour moi ces le meilleur film que j'ai vu depuis 10 ans, depuis le 6ème sens.

 

Et ils osent me rétorquer : "Ahah peut-être pas quand même.."

 

Tout ça pour vous dire que :

Et bien si ! C'est véritablement un film exceptionnel.

 

Comme toujours au début de ce genre de film, on tombe en plein dans une action que l'on ne comprend pas.  Rêve ? Réalité ? on ne sait pas trop sur quel pied dancer alors on essaye d'apprécier l'action sans trop y réfléchir.

 

Bien sûr, au bout de 10-20 minutes, le décors est planté et on revient sur une base que l'on connait : la réalité ( enfin admettons ;p )

 

Sans suit une tonne de notions intéressante sur le rêve, l'inconscient, le subconscient et des explications sur leurs manière de procéder. C'est là qu'on retrouve l'idée de Matrix, avec l'équipe de Cobb, qui entrent tous de le rêves afin d'y faire une action spécifique.

 

Également un coté psychologique fort, avec la détresse de Cobb et de Mell ( surtout Mell ) face à la perte des repères et du sens de la réalité.

 

Et là! Enfin, après avoir quitter le rêve depuis longtemps, on se retrouve au cœur d'une mission impossible avec un escalier de rêves et de réalités qui n'en finissent pas.

 

L'encastrement des rêves est vraiment bien mené avec des passages subjuguant! Notamment les scènes de combats

dans l'hôtel.

 

Bref, la façon dont ils arrivent de se dépêtrer de leurs mission à la fin est excitantes à souhait! ( Mes pauvres ongles se rappellent encore du moment où tous les "kicks" s'embranchent enfin.)

 

Bon je vais arrêter là, en concluant sur le fait que, selon moi, malgré tous les doutes qui peuvent subsister,ils retournent tous dans la réalité à la fin. ( Avec une dernière image sur la fameuse toupie, qui ma fait pensée à la fin de XMEN 3 [ où l'on voit Magneto qui bouge légèrement une pièce d'échiquier ] )

 

Ps : Apparemment le Totem de Cobb serait son alliance, enfin rien n'est moins sur, une seconde vision est de toute façon obligatoire pour ce film ;p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de le voir

 

faudrait le voir 2 fois en faite

 

le début est compliqué, Nolan nous balance directement dans le vif du sujet sans explication, pas facile, après on comprend, mais c'est brut :)

 

après c'est l'inception, mêlé avec l'histoire de cobbs, parfois un peu trop de blabla on se sent perdu

 

la fin en Happy End bien sur, a l'américaine

 

Pour la fin pour moi pas trop de souci, j'ai d'ailleurs eu l'impression que la toupie commence a vaciller

 

au final 8/10

 

Techniquement par contre parfait, du Nolan quoi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fin en happy end, je ne sais pas trop hein.. il y a la fameuse bip qui continue de bip, et l'idée selon laquelle cette même bip ne serait pas le bip de Cobb. Donc bon..

 

J'ai plutôt l'impression qu'il s'agit d'une sale fin, mais la nuance est mince : est-ce qu'elle continue mais s'arrête sans qu'on le voit puisque l'image se coupe ( dans ce cas : happy end ), ou est-ce qu'elle continue éternellement ? ( pas de happy end ) De même, les fameux enfants.. on voit bien que.. je ne sais pas parler sans spoiler là, c'est un peu dur. J'essaie de biper pour éviter les vieux spoils à deux francs, surtout qu'il s'agit de la fin donc bon, ce serait ballot.

 

En tout cas, second visionnage obligatoire pour moi, avec un plaisir immense d'ailleurs. Ce film, il marque, et bien fort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans trop spoiler, il est dit sur un site (mentionné un peu plus haut) qu'il y a une dizaine de scénarios possibles et que la difficulté dans l'histoire, serait de cerner tous ces scénarios ! Donc pour Ren. Je rejoindrai ton point de vu en rajoutant même que : l'ombre défunte de Mel procède a une inception sur Cobb, stratagème organisé par son beau père pour qu'il puisse enfin se pardonner à lui-même et vivre une vie paisible !

Share this post


Link to post
Share on other sites

moué vous cherchez trop loin je pense

 

Il s'est justement débarrassé d'elle

 

et comme dit, la toupie c'est pas son totem, si c'est sa bague faudrait que je regarde le film une 2eme fois pour analyser cette idée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chercher trop loin non je pense pas.

[glow=jaune,2,300]On nous fixe bien sur le toupie à la fin, et celle-ci ne s'arrête pas de tourner. Dans le film, un moment lorsqu'ils reviennent tous dans la réalité, Cobb j'ai tourner la toupie et on voit bien qu'elle s'arrête, donc même si ce n'est pas son totem, elle se stop. tandis que là à la fin du film on a un gros plan sur cette toupie qui ne s'arrête pas...

 

Je ne dis pas que mon avis vaut plus qu'un autre, simple que la fin ouvre à de nombreuses possibilités.

[/glow]

Share this post


Link to post
Share on other sites

elle s'arrete pas car le réalisateur coupe :)

 

Le plan sur la toupie dur quoi? 30s max

 

moi a la fin je la voie vaciller par exemple

 

Après c'est Nolan qui nous laisse faire notre sauce, je pense qu'en faite y a aucune fin fixe, Nolan dira jamais "c'est ca" a partir de ce moment, on peut penser ce qu'on veut

 

Moi je veux le revoir pour le coup de la bague

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a pas que la toupie, il me semble, le fait que les enfants portent la plupart du temps et même à la fin les mêmes vêtements signifie peut-être quelque chose...

 

On voit que quand il est forcé de partir, les enfants sont dans la même posture dos tourné dans le jardin et quand il revient, c'est pareil. Après je n'ai pas bien vu si les gamins avaient un peu grandi ou non.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah justement c'est pas les mêmes gosses, si tu regardes les crédits, il y a les enfants à tel âge (3 et 5 ans ?) et deux ans plus tard (5 et 7 ?), donc à mon avis, si il avait voulu mettre les mêmes il aurait gardé les mêmes pour toutes les scènes :P

 

Je pense que si on les voit seulement de dos c'est justement parce que si Cobb regarde leur visage, il accepterait en quelque sorte le rêve, parce qu'il serait trop dur de se dire que c'est une illusion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui pour ca qu'il tourne la tete dans les reves

 

voir leur visage ca serait faire devenir le reve sa réalité (comme ca femme)

 

et oui dans les crédits c'est pas les meme acteurs pour les enfants

 

Ceux de la fin sont plus grand... c'est quand meme un signe. (ou Nolan veut embrouiller total)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais être le seul (encore une fois) à avoir été "déçu" par le film.

Je mets déçu entre guillemets puisque c'est par rapport au retour qu'on m'avait fait me disant que c'était un film qui entrait dans le top des films jamais réalisé.

 

Pour commencer, les points positifs qui ont déjà été explicités par plusieurs membres.

Une action vraiment impressionnante, le film passe très vite et on a rarement le temps de respirer. L'histoire s'enchaine vraiment rapidement, peut être trop laissant certaines explications nécessaires de coté.

Les acteurs sont vraiment bons, en particulier Cotillard (que je n'apprécie pas plus que ça d'habitude) qui arrive à sortir de son rôle d'habituelle femme paisible et pour Tom Hardy (quand j'ai compris que c'est lui qui avait joué Bronson...whaa !) qui est vraiment bon.

Le scénario est plutôt bien foutu et c'est une création originale donc forcément, cela a le mérite d'être respectable. Mais justement, c'est plus dans les points négatifs que je vais en parler.

 

Pour les points négatifs, le scénario.

Je n'y trouve pas d'énormes motifs de satisfaction. Pour moi, c'est une sorte de Kubrick raté dans le sens profond. L'auteur a voulu faire du compliqué pour faire du compliqué, en voulant volontairement zapper des explications qui auraient été très utiles à la compréhension de l'histoire.

Par exemple, pourquoi ne pas expliquer comment fonctionne la machine ? Pourquoi ne pas expliquer comment les gens sont reliés, surtout le rapport entre l'architecte et les autres ? Cela aurait permis de savoir pourquoi Ariane ne semble pas être l'architecte du monde de Cobb alors qu'elle est l'architecte des 3 mondes au dessus.

Une explication générale sur la connexion entre les personnes aurait été préférable selon moi.

Autre chose, pourquoi avoir commencé le film en montrant Cobb venant chercher Saito ? Quel est le but dans l'histoire si ce n'est mettre de la confusion dans l'esprit du spectateur, confusion qui saute assez rapidement quand on apprend l'existence des limbes.

Enfin, sur la fin du film, il y aura toujours une interprétation et pas une réponse grâce à des indices réels présents dans le film. J'ai pu lire les différentes choses comme le fait que les enfants auraient grandis...bah personnellement, invisible ! Pour moi, c'est les mêmes avec les mêmes coup tiff. Si Nolan avait voulu montré une réelle différence, il l'aurait fait mais encore une fois, il a voulu mettre le doute et laisser libre cours à l'interprétation.

 

Au final, je vois bien la volonté de l'auteur de laisser le spectateur dans la confusion. Cela, j'arrive à le saisir.

Je vois donc bien la différence entre un "Fight Club" ou un "Usual Supects" avec ce film qui jouera plus sur la non réponse. Mais est-ce qu'un film pour être apprécié doit forcement passer par la lecture de certaines théories ou certaines explications pour qu'ensuite on se dise "tiens, il faut que je retourne le voir pour regarder comment Cobb tient son alliance ou comment les vêtements des enfants ont changé ou si leurs cheveux ont poussé" ? Les 2 films que j'ai cité auparavant ont le mérite de donner une réponse claire et donne l'envie de revoir le film pour voir les indices, à l'inverse de celui la où peu importe les indices semés par l'auteur, ce sera toujours une interprétation du spectateur.

De l'autre coté, avec la réelle volonté de semer le spectateur, on tombe dans une sorte de "2001" en moins bien puisque l'auteur veut trop joué de la complexité.

 

Pour conclure, je dirais donc que c'est un bon film voir un très bon film. Je le juge sévèrement par rapport au fait qu'on puisse le classer dans le rayon "meilleurs films jamais vu". Il mélange trop les genres et le but de l'auteur est à la fois explicite et à la fois raté par sa volonté d'en vouloir trop faire pour semer le spectateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui enfin entre imaginer les mêmes enfants au même age et les imaginer un peu plus grand, il n'y a qu'un pas...

 

Cela aurait permis de savoir pourquoi Ariane ne semble pas être l'architecte du monde de Cobb alors qu'elle est l'architecte des 3 mondes au dessus.

Je n'avais pas totalement compris mais il me semble que c'est dû au fait qu'elle ne connaissait pas l'architecture même des limbes car les limbes de Cobbs ne peuvent être différentes de celle d'Ariane. De plus, Mel se trouve dans les limbes de Cobbs d'où le fait que pour le dernier étage, elle ne participe pas à la "construction". Enfin c'est comme ça que je comprends. Mais façon j'y retourne ce week-end. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui enfin entre imaginer les mêmes enfants au même age et les imaginer un peu plus grand, il n'y a qu'un pas...

 

Bah tu leurs donnes une coupe de tiffs différentes. Aussi simple que ça...

 

elle ne connaissait pas l'architecture même des limbes car les limbes de Cobbs ne peuvent être différentes de celle d'Ariane

 

Oui, c'est ce que je comprend aussi. Mais pourquoi Cobb est à la fois le rêveur et l'architecte ?

Sur ce point précis, je ne dis pas que ce n'est pas compréhensible mais je me demande pourquoi l'auteur ne veut pas expliquer les rapports entre les rêveurs et comment fonctionne la machine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bah tu leurs donnes une coupe de tiffs différentes. Aussi simple que ça..

 

ou tu le fais pas expres pour embrouiller les gens et que la guerre des "Reel/reve" continu

 

Si tu leur coupe leur cheveux, tu donnes directement la bonne réponse, la tu laisse ton imagination décidé ce que tu as envi que ce soit

Share this post


Link to post
Share on other sites
ou tu le fais pas expres pour embrouiller les gens et que la guerre des "Reel/reve" continu

 

C'est justement ce que je reproche au film qui joue sur 2 tableaux. Il ne prend pas position pour de vrais indices donnant une réponse claire mais ne prend pas position non plus à une vrai fin imaginative à la "2001".

 

Il y a des faux indices et des fausses réponses, et des choses oubliées volontairement. C'est dans ce sens que je dis que c'est un 2001 raté car on sent la volonté de l'auteur d'embrouiller mais avec en même temps la volonté d'expliquer.

Ça peut pas marcher pour moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

nan il y'a beaucoup plus que 2 fins possibles.

 

on peut par exemple voir le film comme une inception réalisée sur Cobb par Micheal Caine pour lui faire oublier son ex femme. En la tuant dans les limbes il libère sont esprit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est ce que je comprend aussi. Mais pourquoi Cobb est à la fois le rêveur et l'architecte ?

 

Selon ce que j'ai compris, les Limbes sont un endroit pareil pour tout le monde. C'est à dire que tous ceux qui meurent dans un rêve trop profond vont tous au même endroit.

 

D'ailleurs ils le disent : Mel et Cobb ont été les premiers à aller dans les limbes, ils l'on modeler à leurs façons pendant 50 ans, puis en les quittant les limbes sont restés comme elles étaient.

 

Vu que lors de la création des limbes par Cobb et Mell, avant qu'il ne tombent dedans il y en avait surement un qui devait jouer le rôle d'architecte, et pourtant ils ont tous les deux crée des endroits que seuls eux pouvaient connaitre ( maison de où Mell à grandit par ex et surement d'autres exemples pour Cobb )

 

De ce fait, dans les limbes, je pense que tout le monde peut être Architecte ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour moi chaque personne a sa limbe

 

a la fin on voit celui de Keito par exemple

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

en fait les limbes ont pour modèle le seul qui y soit allé c'est à dire Cobb. Mais c'est un endroit ou tout peu être construit et rien ne s'efface c'est pour ça que Saito est capable de reproduire son restaurant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens d'aller le voir en IMAX! Excellente technologie d'ailleurs, avec un écran deux fois plus grand que la normale et faisant la taille de la salle et un son de 12000 Watts à faire trembler la salle!

 

Bref, pour le film, le scénario de christopher Nolan est très bien construit. Le film pose beaucoup plus de questions qu'il ne donne de réponse.

C'est ce qui me plaît. Je me suis surpris à me poser beaucoup de questions avant de parvenir à des conclusions.

De plus, dans ce scénario, il s'est très bien servi des effets spéciaux. Il s'est saisi des propriétés physiques de chaque strates qui sont le temps et l'espace. En "allongeant" les deux paramètres à chaque strate, les personnages arrivent à faire plus ou moins de chose. En suspendant la gravité dans un temps allongé il arrive à provoquer certaines action.

Dans le film, il a montré aussi sa propre vision de l'infini avec les deux miroirs qui converge pour se regarder l'un dans l'autre. Ariane les détruis ensuite pour créer quelque chose de totalement nouveau : le pont.

En ce qui concerne le jeu des acteurs, je l'ai vu en VF, mais j'ai tout de même apprécié car, j'ai trouvé Léonardo Dicaprio très convaincant. Ellen Page a aussi un très bon rôle. Quand à Marion Cotillard, j'ai été surpris car elle rentre très bien dans son personnage.

Les second rôle sont aussi très bien représentés et sont convaincants.

Je suis donc resté scotché tout le film. C'est à mes yeux tout ce qui compte.

 

Enfin, puisque chaque spectateur peut se faire sa propre idée, je vais donner la mienne. Je me base sur l'idée que, dans le film entier, le rêve est une forme de réalité continue et permanente, et vice versa, qui comporte autant de strates ou niveaux qu'il y a de rêves différents et de rêveurs. Je ne vois pas de véritable réalité, et je pense que ce n'est pas parce que la toupie s'arrête dans l'une de ses strates que c'est forcément la réalité unique. Je pense que chacun a le choix de dire que telle réalité est vraie, réelle et unique car chacun possède ses propres rêves et donc sa propre réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×