Jump to content


Cait Sith

[One Piece] La légende des Kami


Recommended Posts

Sacré chapitre je trouve !

Tamasaburo est un personnage bien sympa ne serait-ce que par son style vestimentaire. Il a un pouvoir pratique qui peut se révéler utile dans diverses situations. Je sens aussi venir son recrutement dans les Météores en tant que musicien.

 

Les infos qu'il dégote sont précieuses pour la suite de l'histoire. Bon, on a Akainu et Vegapunk qui ont prit leurs distances avec le projet. Mais quelqu'un d'autre y est mêlé... et du gouvernement apparemment. Les Kamis... Je dirai que c'est le terme utilisé pour désigner un individu ayant développé ce pouvoir avec la bague... et ce produit de Vegapunk entre aussi en jeu dans ces expériences.

 

C'est un sans faute pour le déroulement de ta fic, c'est génial à suivre de chapitre en chapitre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tamasaburo... a part un nom trop long pour moi xD j'approuve son style ^^

 

Son design mis au sein de l'équipage, met en valeur leurs styles différents et hétéroclite j'adore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

META, FURY, ZEPHYR, CASSANDRE, JET

 

La barque était beaucoup trop petite pour eux mais personne n'osait s'approcher de la poupe. Zephyr y était prostré tout seul et son regard se perdait dans l'immensité de l'océan. Fury avait une jambe ballante qui s'enfonçait dans l'eau claire tandis que Meta avait dû se coincer entre Jet et la proue de l'embarcation.

 

- J'irai pas contre Zephyr ! avait refusé le cuistot d'emblée. Il m'a presque tué la dernière fois que je l'ai touché ! Sans le type en capuche qu'on a croisé dans la rue et la médecin du colonel Tidus, je me serais jamais relevé !

- C'est vrai qu'il a l'éclair facile, avait ensuite confirmé Fury. Sans Fenrir, j'aurais morflé aussi sur le Galion.

- Le Galion ? avait jubilé Cassandre en se tournant vers l'ange. C'est un bateau marchand immense, ça !

- O... Oui ! avait acquiescé Zephyr, en rougissant suite à l'intérêt qu'on lui portait. J'étais le capitaine... pendant un petit moment.

 

La mine de Cassandre s'était immédiatement assombrie.

 

- Dommage, j'ai cru que tu aurais pu... me prêter de l'argent, avait-elle grommelé.

 

Zephyr s'était excusé avec tellement de sincérité que la belle rousse avait été incapable de répondre quoi que ce soit. Meta en était venu à lui demander d'arrêter de s'incliner, parce qu'il faisait dangereusement tanguer la barque.

 

- T'es un fruit du démon et si tu tombes à l'eau, j'irai certainement pas te repêcher ! Je SUIS en eau, alors imagine l'effet d'un de tes éclairs ! s'était justifié le futur capitaine.

- On va où, au fait ? était intervenu Fury. On a fui ensemble parce qu'on n'avait pas tellement le choix, avec l'autre crapaud cracheur de feu qui voulait nous arrêter, mais maintenant...

 

Tous avaient hoché la tête pour montrer qu'ils n'en savaient rien et n'en avaient pas reparlé depuis.

 

Meta gardait les yeux rivés sur Red Line Déjà colossale, la montagne grandissait à chaque minute. Zephyr maintenait le cap mais il aurait difficilement pu rater ce mur de terre rouge qui occupait l'air et l'eau devant eux. C'était de là qu'était venu le boulet de canon, de là qu'une voix inconnue l'avait baptisé projet Trinité pour la première fois. Il voulait se rendre là avant toute autre chose. Il n'avait que quelques maigres indices sur sa future quête : un kidnappeur avec une cicatrice sous l'œil gauche, le nom de Baltor et quelqu'un dissimulé sur Red Line qui l'avait attaqué.

 

- Une seconde, dit brutalement Fury. J'aimerais savoir où on va, quand même. Si on dépasse Red Line, on pourra pas revenir ici comme ça. Si c'est pour se planter contre les parois de la montagne...

- On ne s'écrasera pas, affirma Zephyr. En revanche, une fois de l'autre côté, sans Log Pose, on aura du mal à avancer.

- J'ai besoin de m'arrêter sur Red Line, expliqua Meta en toisant la montagne.

 

Jet releva la tête tandis que Fury et Zephyr se jetaient un regard interrogateur. Cassandre ne bougea pas d'un pouce, le regard également fixé sur Red Line.

 

- Comment tu veux t'arrêter là-bas ? demanda Fury, perplexe.

- Aucune idée, confessa Meta. Mais il doit y avoir quelqu'un dans la montagne... C'est plutôt une longue histoire.

- Un rapport avec le projet Trinité ? interrogea Zephyr.

 

Conscient de l'indiscrétion de sa question, il plaqua ses deux mains sur sa bouche et rougit sensiblement. Cassandre pouffa en lui jetant un regard amusé.

 

- C'est ça, opina néanmoins Meta en souriant. Y a quelqu'un sur Red Line qui me connait.

- On peut pas s'arrêter sur Red Line, objecta Jet. Je connais rien à la navigation, mais Zephyr pourra te le confirmer. Le courant est trop fort pour qu'on puisse freiner sans tous mourir.

- Il... Il a raison, appuya Zephyr.

- Meta aussi a raison, intervint Cassandre. Quelqu'un a creusé une sorte de grotte dans les parois de la montagne à coups de dynamites.

- C'était ça, l'odeur bizarre ! tilta Fury en se redressant vivement.

 

La barque manqua de se renverser tant le geste avait été brusque.

 

- Refais jamais ça ! lui hurla Jet, qui avait failli tomber à l'eau.

- T'as plutôt une bonne vue, remarqua Fury en toisant Cassandre et en ignorant le cuistot.

- Et toi un bon odorat, répliqua l'artificière.

- J'ai pas été capable de reconnaître l'odeur de la poudre de dynamite, objecta Fury.

- L'odeur disparaît, les traces visibles restent, ricana modestement Cassandre.

- Le plus important, c'est que j'ai raison. Vous pouvez m'indiquer où ça se trouve, cette grotte ? demanda Meta.

 

Fury se porta volontaire, prétextant un besoin de se dégourdir les jambes. Meta sauta à l'eau, se transforma en dragon et fit grimper le sauvageon sur son dos. Puis avec de larges battements d'ailes, ils se dirigèrent vers la montagne. Guidé par son odorat, Fury repéra facilement l'ouverture pratiquée dans le mur de rocaille rougeâtre et l'indiqua à sa monture. Une fois arrivés, Meta reprit sa forme humaine et ils s'engouffrèrent dans le passage.

 

- Pourquoi tu tiens tant que ça à savoir ce qu'il y a ici ? questionna finalement Fury.

- Pour savoir ce que moi, je suis, répondit Meta.

 

Le sentier sur lequel ils avançaient était parcouru par de petites loupiotes jaunes qui éclairaient sommairement les lieux.

 

- Ça se tient, concéda Fury.

- Et toi, pourquoi tu viens avec moi ? demanda à son tour Meta.

- Je veux simplement savoir ce que tu vas faire. Tu m'as l'air de quelqu'un de bien, expliqua Fury.

- Et toi, tu es quelqu'un de bien, affirma Meta en se retournant. J'ai pas encore eu l'occasion de te remercier pour mes parents.

- T'as pas besoin de me dire merci ! On s'est bien marré, après tout ! sourit Fury d'un air radieux.

 

Meta ne trouva rien à répondre et se contenta de lui sourire en retour.

 

- Tu feras quoi quand tu sauras ce que ça veut dire, le projet Trinité ? reprit Fury alors qu'ils continuaient d'avancer.

- J'essaierai de recruter un équipage pirate pour naviguer sur les océans, répondit Meta.

- Tu veux être cap'taine ? fit Fury, soudain intéressé.

- Ouais, je pense. Enfin, j'aimerais bien, quoi, confirma Meta.

- Tu connais pas ce type, par hasard ? questionna Fury en sortant l'affiche de Zoro qu'il avait prise à Logue Town.

- Aucune idée, nia Meta en regardant la photographie.

- Alors laisse-moi t'accompagner et le retrouver, proposa Fury.

- Hein ? Pourquoi tu veux le retrouver ? s'étonna Meta en s'arrêtant une nouvelle fois.

- Je sais pas... avoua Fury. Une impression, un p'tit quelque chose qui me dit qu'il faut que je le retrouve.

 

Meta sembla réfléchir quelques instants.

 

- Ça a un rapport avec ton épée géante ? C'est un sabreur, ce Zoro ? s'enquit le jeune homme.

- Je pense, ouais. Et mon épée, c'est Fenrir. Y a un démon à l'intérieur. Un truc qui a été brisé en sept, ou je sais pas trop quoi. Et moi, c'est Fury, je suis né sous l'étoile du Loup, se présenta le sabreur.

- Moi, c'est Meta, futur capitaine de l'équipage du Météore. C'est comme ça que tu l'appelles, le météore ? L'étoile du Loup ? voulut savoir le jeune pirate.

- Non, c'est une vieille légende dans mon village... Chaque fois que j'en parle, on me demande ce que c'est... grogna Fury. Mais j'aime bien le nom de ton équipage. C'est un peu à cause du météore que j'ai dû partir de mon île.

- J'aime bien le nom de ton épée, moi, jubila Meta. Tu pourrais occuper quoi comme poste dans mon équipage ?

- Ben... Euh... réfléchit Fury. Castagneur, ça existe ? Ou alors défonceur de crânes ? Un truc comme ça !

- Pourquoi pas... second ? J'ai entendu dire que c'était mieux d'avoir pour second le premier membre d'équipage qu'on rencontrait. Ça forge des liens plus forts... récita Meta en repensant à ses leçons de cours.

 

Fury se frotta le menton, un air songeur au visage, puis demanda :

 

- C'est censé faire quoi, un second ?

- C'est un peu comme un deuxième capitaine. Il doit faire respecter les règles, appliquer les sanctions et prendre les décisions quand le capitaine est pas là, expliqua Meta.

- Je sais pas vraiment si je suis fait pour les décisions, avoua Fury.

- Si ça te convient pas, on pourra changer, suggéra Meta.

 

Après quelques nouvelles secondes de réflexion, Fury acquiesça.

 

- Ça marche, Cap'tain ! Je suis Fury, le second !

 

Une voix les fit sursauter.

 

- Qui va là ? demanda la voix d'un air effrayé.

- LES PIRATES DU MÉTÉORE ! hurla Fury en levant les poings en l'air.

 

Meta se donna une grande claque sur le front.

 

- Ah oui, j'avais oublié. C'est quand le capitaine est pas là que je dois parler, bredouilla Fury.

- Vous êtes des pirates ? déglutit la voix.

- On veut simplement savoir ce qui se cache ici, expliqua Meta. Je cherche quelqu'un. Qui doit être dans le coin.

- La grotte était déserte quand je suis arrivé. Je suis Tamasaburo, la rock-star d'East Blue, se présenta la voix.

 

Meta et Fury se regardèrent, perplexes. Ils ne connaissaient pas le nom.

 

- Désolé, jamais entendu parler, déclara Meta.

- PARDON ? VOUS NE ME CONNAISSEZ PAS ? Vous venez de quelle planète ? cingla Tamasaburo.

- On pourrait pas vous voir en face ? proposa Fury. C'est gênant de discuter comme ça.

- Ils ne me connaissent pas... Ils ne me connaissent pas ! répéta Tamasaburo, visiblement énervé. Je vais vous jouer un petit quelque chose, et là, vous me reconnaîtrez ! Un air que tout le monde connait... Peut-être un morceau de rock... « Dance With the Shadows » ou quelque chose du genre... Un morceau qui bouge, quoi ! Je vais enflammer vos cœurs !

 

Avant que les deux pirates aient pu répondre, une mélodie emplissait l'air. Fury restait bouché bée, comme envoûté, tandis que Meta attendait que la rock-star invisible ait fini. La musique était très belle, il fallait en convenir, mais ils n'avaient pas le temps. Et puis, il n'y avait qu'un petit instrument qui jouait... Une harpe ou une lyre. Pour du rock, c'était raté.

Alors qu'il allait se remettre en chemin, il vit des notes de musique flotter devant ses yeux. Elles étaient orangées, légèrement rouges. Et elles prenaient une couleur plus vive au fur et à mesure que la musique avançait. D'un air d'abord calme, le tempo était devenu plus rapide, la musique plus endiablée. Pour finir, les notes flottantes semblaient vraiment enflammées et la mélodie ressemblait vraiment à du rock. Puis la lyre du musicien s'interrompit au beau milieu d'une note.

Fury secoua la tête pour reprendre ses esprits tandis que Meta observait les formes embrasées s'effacer dans l'air.

 

- Ça sent... commença Fury.

- Oups... fit la voix de Tamasaburo. Quand je parlais d'enflammer vos cœurs...

- Ouais, ça sent le feu, confirma Fury.

- Bon, puisque vous vouliez me voir en face, attention les yeux, le magnifique Tamasaburo arrive, glapit le musicien d'une voix fluette. Pas d'autographes, s'il vous plaît.

- Il... Il a foutu le feu à quoi ? s'enquit Meta en regardant Fury, les yeux écarquillés.

 

L'ombre de Tamasaburo s'agrandit, pour finalement laisser apparaître l'artiste. Grand et plutôt séduisant, il était vêtu entièrement de bleu, de vert et de turquoise. Il avançait à pas rapides et adressa un sourire confiant aux deux pirates en les dépassant à pleine vitesse. Il fit encore quelques pas et se mit à courir comme un dératé.

 

- Je... Je propose qu'on le suive, déclara Fury.

 

Des flammes ronflaient en effet non loin d'eux et la chaleur s'intensifiait.

 

- Mais... Il a mis le feu à quoi ? Il a... Il a foutu le feu avec sa musique ? Mes... mes recherches... bégaya Meta tandis que Fury lui agrippait la manche fermement et le tirait au-dehors de la grotte.

 

Tamasaburo les attendait sur un petit rocher plat qui bordait l'entrée du boyau souterrain. Il essayait d'afficher  un air triomphant, mais des gouttes de sueur froide trahissait sa panique. Il avait clairement mis le feu à quelque chose sans le vouloir.

 

- Le feu... C'était quoi ? demanda Meta, encore soufflé par ce qui venait de se passer.

- Des... paperasses inutiles, répondit Tamasaburo sans même le regarder, sur un ton légèrement honteux.

- T'as fait flamber des trucs avec ta musique ? s'enquit Fury, impressionné.

 

Cette fois, le musicien se tourna vers lui et lui sourit de toutes ses dents.

 

- Ma musique est la meilleure dans le monde. Je vous dédicacerai un album quand j'aurai retrouvé la civilisation, promit Tamasaburo en levant son pouce en l'air.

- Je fais comment, maintenant ? sanglota Meta en se mettant en position fœtale.

 

Dans un élan de compassion, Fury lui tapota le sommet du crâne en soupirant.

 

- Ça va pas être facile d'être second...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mdr j'ai beaucoup rie en lisant ce chapitre ^^

 

Maintenant c'est officiel le Météore ce forme, Fury accepte son rôle de second de l'équipage avec Meta comme capitaine.

 

Tama (oui je me permet de raccourcir son nom par ce que je le trouve trop long xD) rencontre enfin notre équipe, et ce fait remarquer d'entrer mdr

 

Il ma vraiment fait mal au bide ce Tama a essayer de sauver les apparences lol

 

vivement la suite, ton histoire m'emballe vraiment un grand merci a toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre bien marrant !

 

Nos futurs pirates décident de partir dans une petite barque vers un lieu dont Meta veut absolument voir. Il finit par y arriver dans la mystérieuse en compagnie de Fury, la rencontre avec Tama se fait d'une manière très comique, il m'a bien fait marrer, les réactions de Meta et de Fury aussi.

Meta n'a pas tout perdu, Tama lui donnera les infos qu'il veut donc c'est cool. Sinon l'équipage se forme un peu plus et Fury devient le second ça promet lol.

 

Allez j'attends la suite !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre qui m'a fait du bien car tu nous permets de nous familiariser avec les caractères de tout ce beau monde.

J'ai aimé cette discussion entre Fury et Meta, on voit que c'est le début d'une amitié.

Zephyr me fait tout aussi rigoler avec sa maladresse.

Tama fait déjà son entrée et semble imbu de sa personne. Il fait sa star ! ^^

J'attend sa réaction quand il apprendra qu'il se nomme Meta.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, voilà l'edit ! J'en profite pour vous remercier, vos commentaires me font vraiment chaud au cœur et je suis ravi que l'histoire vous plaise ! Et voilà le chapitre !

 

TAMASABURO & L'ÉQUIPAGE

 

Après que Meta se fut calmé, Tamasaburo fit le récit de ce qui lui était arrivé. Il était un artiste en devenir qui, après s'être fait connaître sur East Blue, était désireux de répandre son influence sur Grand Line. Il avait donc recruté un équipage spécialisé dans la traversée de Reverse Mountain avec l'aide de son agent et ami Tristan. Il avait ensuite cruellement manqué de chance puisque le navire s'était écrasé contre les parois de Reverse Mountain, et que tous les matelots avaient disparu dans les flots. Il avait, quant à lui, découvert cette grotte après un coup de bol monstrueux. Il apprit aux deux pirates que son naufrage était tout récent mais qu'il avait quand même eu le temps d'explorer les lieux. Quand il en vint à parler du bureau auquel il avait mis feu, Meta se redressa d'un bond.

 

- T'as récupéré quelque chose là-bas ? demanda-t-il, plein d'espoir.

- J'ai juste eu le temps de lire une page d'un rapport bizarre... Il faisait mention du professeur Vegapunk et d'expériences... étranges, répondit Tamasaburo. Il y avait aussi le nom de M...

 

Une détonation claqua dans l'air et le musicien s'écroula. Une auréole rouge se dessinait dans son dos, s'élargissant de plus en plus. La fin de sa phrase s'étouffa dans sa gorge avec un gargouillis peu ragoûtant.

Zephyr, Cassandre et Jet avaient aussi entendu le coup de feu. L'artificière fut la première à repérer le tireur. Il était sur le pont d'un bateau de taille moyenne qui arborait les couleurs de la Marine. Jet déglutit en se mettant debout.

 

- Ils... Ils... Ils en ont après n-n-n-nous ? balbutia Zephyr en se terrant encore plus profondément dans la barque.

- C'est le colonel Tidus... et Aaron, grommela Cassandre.

- Ils nous ont suivis jusqu'ici ? Sérieusement ? pesta Jet en grinçant des dents.

- Ça veut surtout dire qu'Aaron n'a pas été reconnu comme étant coupable, précisa Cassandre en dégainant Selenia.

- Ils sont combien à bord ? questionna Jet en plissant lui-même les yeux pour essayer de le deviner.

- Tidus, Aaron, la médecin qui t'a soigné, un homme brun avec une grosse épée, un autre homme avec un pistolet et une cicatrice sur le menton et un dernier type aux cheveux rouges et avec une trogne patibulaire, décrivit Cassandre.

- Le type avec le flingue, c'est Bratham ! reconnut Jet, abasourdi.

 

La jeune femme ne répondit pas, arma son fusil et pressa la détente en laissant retentir un léger « Aero Dial » et la bourrasque qui s'ensuivit se dirigea plein fouet sur le navire marine. L'homme aux cheveux rouges - qui ressemblaient plus à une tignasse coiffée avec des dreadlocks - frappa la surface de l'eau avec son poing droit. Un véritable geyser se souleva alors devant lui et absorba la petite tornade de Cassandre. La jeune femme déglutit en voyant l'homme frapper de nouveau l'eau, levant un geyser identique au précédent. D'un geste sec et précis, il donna ensuite un coup de poing rapide à la colonne d'eau devant lui et ce qui ressemblait à une fusée aqueuse se rua sur l'embarcation des futurs pirates du Météore.

 

- On est mal, commenta Jet.

 

La sphère d'eau se scinda subitement en deux et se contenta d'éclabousser Cassandre et Jet.

 

- RIEN DE CASSÉ ? hurla Fury depuis l'entrée de la grotte, son épée sortie.

- ON VA BIEN ! informa Jet en s'essuyant le front d'un revers de manche. Comment il fait pour trancher l'air comme ça ?

- Truc de bretteur, devina Cassandre en haussant les épaules. On va devoir ramer.

- Zephyr ! Attrape une rame ! ordonna Jet.

- J-j-j-j-j-j-je veux paaaaas ! se lamenta le navigateur, les mains plaquées sur le haut de son képi noir.

 

Des bruits d'éclaboussures indiquèrent que la tignasse rouge s'était remise à leur envoyer des bombes d'eau. En frappant l'eau, il créait ces espèces de geysers et il déplaçait ensuite des masses aqueuses concentrées avec sa force brute. Des lames d'air cueillirent à chaque fois les projectiles liquides, les rendant complètement inoffensifs.

 

- VOUS ALLEZ DEVOIR BOUGER ! ON A UN BLESSÉ ICI ! annonça Fury en surveillant les marines.

- META A ÉTÉ TOUCHÉ ? s'étonna Cassandre.

- UN AUTRE ! UN MUSICIEN QUI MET LE FEU AVEC SA MUSIQUE ! répondit Fury.

- C'EST PAS POSSIBLE DE FAIRE ÇA ! intervint Jet.

- TU VERRAS QUAND TU SERAS LÀ ! répliqua le sauvageon. MAIS MAGNEZ-VOUS QUAND MÊME DE RAPPLIQUER ! C'EST UN ORDRE DU SECOND !

 

Même Zephyr releva la tête.

 

- Il a dit « second » ? s'assura l'ange.

- J'ai bien l'impression, confirma Jet, un peu surpris.

- Si Fury a accepté d'être second dans l'équipage de Meta, ça veut dire que je vais devenir pirate ! jubila Zephyr en se relevant totalement.

 

Une lame d'air lui rasa le nez pour découper en deux une nouvelle bombe d'eau. Il blêmit instantanément et se jeta de nouveau au sol.

 

- On va mourir ! gémit-il ensuite, à moitié en pleurs.

- Si on reste sans rien faire, oui ! affirma Cassandre. Aide-moi, Zephyr !

 

L'ange lui jeta un regard interloqué.

 

- T'aider... à quoi faire ? balbutia-t-il, perdu.

- Utilise ton fruit pour faire du vent à l'arrière du bateau. À deux, on devrait arriver à nous faire accélérer, répondit simplement Cassandre en pointant le canon de son arme vers la surface calme de l'océan.

- Oh ! Je vois ! C'est bien réfléchi ! sourit Zephyr en hochant la tête.

 

Il plaça lui aussi ses deux mains de manière à frapper l'eau de plein fouet. Quand ils furent tous les deux prêts et que Jet se fut solidement accroché au rebord de la barque, ils lancèrent leurs techniques en même temps.

 

- Aero Dial !

- Kishou Kishou no Hayate !

 

L'effet fut immédiat. Leur barque décolla aussitôt de plusieurs mètres dans les airs avant d'entamer une lente descente. Le petit bateau ricocha plusieurs fois avant de s'immobiliser complètement. Ils avaient suffisamment avancé pour être hors de portée du colonel Tidus et de son équipage, mais la mine déconfite de Zephyr présagea du pire.

 

- On a perdu les rames en chemin... annonça l'ange en les cherchant du regard.

 

Les bouts de bois flottaient un peu plus loin, entre leur embarcation et celle de Tidus. La voix de Meta résonna alors.

 

- Aaron... ENCORE TOI ! tonna le jeune capitaine.

- Meta, attends ! fit Cassandre en voyant la silhouette du dragon s'élancer dans les airs.

 

Tout en voyant l'ombre menaçante passer au-dessus d'eux, Jet se surprit à repenser aux paroles de l'inconnu encapuchonné qui l'avait soigné à Logue Town. Meta avait vraiment tout d'un Démon. Est-ce qu'il parlait de lui et de ses trois pouvoirs si particuliers ?

 

- Montez vous occuper du blessé ! grogna Fury depuis son perchoir.

 

Ils étaient presque au niveau de la grotte de Red Line, remarqua Cassandre en jetant un regard vers Meta. Il crachait des flammes et semblait tenir à l'écart les marines. Fury apporta la réponse à la question qu'elle se posait.

 

- Il veut qu'on récupère Tamasaburo et qu'on traverse Red Line vite fait pendant qu'il retient Tidus et ses toutous, informa le bretteur.

 

Meta restait effectivement à bonne portée des soldats. Mais une autre interrogation tarabiscotait Cassandre. Ce fut Zephyr qui la posa.

 

- On traverse comment ?

- Faites travailler votre imagination, bordel ! grommela Fury. Il pisse le sang ! Cet enfoiré d'aviateur l'a pas raté !

 

Et c'est en entendant parler d'avion que Cassandre eut son idée. Elle devait simplement appliquer le principe d'une montgolfière. Elle sortit son Bubble Dial de sa poche et l'activa. La bulle recouvrit l'avant du bateau. Elle enfonça ensuite le canon de son fusil dans la bulle et changea de dial. Puis, en pressant sur la détente, elle fanfaronna « Pyro Dial ».

Et ils commencèrent à s'élever, tandis qu'une petite flammèche emplissait la bulle. Quand la barque passa à portée, Fury sauta dedans, Tamasaburo sur les épaules.

 

- Le problème, ça va être de redescendre tranquillement, fit remarquer Jet en se frottant le menton.

- Et de trouver un Log Pose avant qu'on arrive sur Grand Line ! ajouta Zephyr.

 

Une explosion derrière eux les fit sursauter. Meta venait de battre en retraite, la face totalement noire. Et Cassandre repéra l'homme aux cheveux rouges - encore et toujours lui, remarqua-t-elle aussitôt - qui lançait des boulets de canon à mains nues sur le Zoan. Comble de l'horreur... les boulets explosaient au bout de quelques secondes.

 

- C'est possible de faire ça ? balbutia Jet.

- Si le boulet a été trafiqué et qu'il contient de la poudre, oui... Mais il faudrait qu'elle s'enflamme en chemin pour exploser... expliqua Cassandre.

- Vous avez remarqué qu'il était plutôt balèze, comme type ? intervint Fury en empêchant le sang de Tamasaburo de s'écouler hors de son corps.

 

Zephyr détourna la tête et se mit la main devant la bouche en voyant le flot de liquide rouge qui s'écoulait de la plaie.

 

- Il arrive à créer suffisamment de pression pour faire sauter l'eau en dehors de la mer, comme si quelqu'un avait jeté un rocher dedans. Sans parler des espèces de bombes qu'il envoyait avec un simple coup, rappela Fury. Peut-être qu'il lance suffisamment fort ses boulets pour que la poudre s'embrase ?

 

Cassandre allait répondre que c'était humainement impossible mais quand elle vit un canon s'envoler vers Meta, elle se ravisa. Le dragon se rua vers eux, affolé.

 

- CE TYPE EST MALADE ! IL LANCE DES CANONS À LA GUEULE DES GENS ! FUYEZ ! hurla Meta en les dépassant.

 

Le dragon monta jusqu'à dépasser Red Line et entama sa descente de l'autre côté. Il voulait trouver un endroit où laisser le musicien blessé se reposer un peu, et éventuellement traiter sa blessure. Il entendit des clameurs en-dessous de lui et repéra un radeau - autrement mieux confectionné que celui de Bratham et ses deux acolytes qu'il avait détruit la veille.

 

- Un dragon ! s'émerveilla une petite voix de fillette. On fait une chanson, Lorenzo ?

- Do-ré-mi-do-fa-sol-laaaaa ! Allons-y, Lyra ! claironna le dénommé Lorenzo.

- Sandro, si tu ne les arrêtes pas, leurs tête orneront la proue du radeau, déclara une autre fillette, à l'allure plus sombre.

- Prune, voyons ! Laisse les chanter ! C'est très rare de voir un dragon de nos jours, les défendit Sandro, un homme dissimulé par un sombrero immense.

- Alors c'est sa tête à lui qui ornera le radeau, répliqua Prune.

 

Meta écarquilla les yeux quand elle sortit de sa poche ce qui ressemblait à une mitrailleuse gros calibre et qu'elle se mit à lui tirer dessus.

 

- AYAAAAA ! C'est quoi ce délire ? cria le dragon en essayant d'esquiver les balles aussi bien qu'il pouvait.

- Il parle, Lorenzo ! s'enthousiasma Lyra.

- Mi-fa-fa-faaaa ! Il parle ! répéta Lorenzo.

 

Des bulles apparurent de part et d'autres du radeau. Puis deux silhouettes d'hommes-poissons surgirent des flots. Le premier avait une tête de poisson-clown, rayée d'orange et de blanc tandis que l'autre semblait normal... Aussi normal qu'un homme-poisson puisse l'être, en tout cas.

 

- Vous êtes venus vous faire couper la tête et orner le radeau ? demanda Prune en regardant les deux arrivants.

- Trop de bruit, grinça le poisson-clown.

- Trop de bruit ! répéta l'autre.

 

Cassandre tenait son dial prêt, afin de ravaler la bulle. Elle attendait le signal de Zephyr, dont le rôle avait été d'estimer le moment propice à la descente. Lorsque l'ange le lui donna, elle pria pour qu'il ne se soit pas trompé. Ils dévalèrent à toute allure la pente de Reverse Mountain, Fury tenant fermement le musicien blessé. Tamasaburo laissait échapper des grognements rauques à chaque soubresaut et il cria carrément quand la barque atterrit enfin sur le calme des eaux plates de Grand Line. Quand elle fut totalement immobile, Fury nota la tête de l'homme-poisson-clown et lui adressa un signe de la main.

 

- On l'a fait ! jubila Jet en attrapant Cassandre par les mains et en mimant une petite danse.

- Faut accoster quelque part, maintenant, fit Fury en cherchant Meta des yeux.

- Ils ont failli m'écraser ! rugit la voix du poisson-clown.

- Ils ont faillit écraser Hélan ! renchérit l'autre homme-poisson.

- On y va, Samé ? interrogea Hélan.

- On y va ! acquiesça Samé en plongeant sous l'eau.

- Hein ? C'était qui, eux ? fit Jet.

 

Puis une secousse fit tanguer la barque dangereusement.

 

- On va récupérer leurs têtes et en orner le radeau, sourit Prune.

- Et Lorenzo et moi, on écrira une chanson ! jubila Lyra.

- Mi-sol-ré ! confirma Lorenzo.

- Bon, eh bien amusez-vous, alors, soupira Sandro en se mettant aussitôt à ronfler comme un sonneur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre bien fourni !

 

Tama se fait tirer dessus au moment où il venait pour donner ses infos à Meta et Fury. Nos pirates sont attaqués par Tidus, Aaron, Bratham et un nouveau personnage assez fort qui lance des boules de canon comme Garp :). Ils échappent à leurs poursuivant de manière assez insolite en volant ! Mais dès leurs arrivés dans le nouveau monde ils sont accueillis par un étrange équipage, parmi ces personnages il y en a un qui me rappelle le frère de Shiraoshi.

 

Qui sont ils ? Et c'est quoi leurs manies de têtes et de proues ?

 

J'attends la suite !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super chapitre une foi de plus, bien que j'ai eu un peut de mal a comprendre la fin (la fatigue pouvant l'expliquer je relirait le chapitre demain).

 

Donc qu'avons nous ici, un nouveau personnage au cheveux rouges, un blesser, ne fuite et 2 nouveaux groupes étranges de l'autre coté de red line

 

-1er groupe, trois personnages sur un radeau, un homme et deux femmes, qui apparemment aime le chant et les mitraillettes ^^

-2ieme groupe, deux hommes poissons, n'aiment pas le bruit et près à en découdre.

 

Je trouve la fin plutôt brouillon avec l'arriver rapide sur grand line, et l'apparition de ces personnages.

Mais je pense que tout cela s'éclairsiras dans le ou les prochains chapitres

 

Hâte de la suite

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre.

Dis donc, ça s'enchaîne vite les évènements ! Que ce soit d'un coté ou de l'autre de Red Line, ils sont acculés par des ennemis. C'est un drôle  équipage à qui ils auront à faire : deux hommes poissons, deux fans de la chanson, une femme qui fait une fixette sur les proues et un mexicain.  ;D

 

Je salue l'idée extra pour passer red line à la manière d'une montgolfière, ça marque des points pour Cassandre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

FURY, CASSANDRE, ZEPHYR, META

 

Les deux hommes-poissons laissaient un profond sillon d'écume blanche derrière eux. On ne pouvait pas les discerner sous l'eau mais leurs mouvements restaient facilement visibles. Fury déglutit. Il ne se sentait pas capable de redemander de l'aide à Fenrir tout de suite. Le démon lui avait faussé compagnie un peu plus tôt, alors qu'ils étaient sur le point de se crasher avec l'avion de Bratham. L'enjeu ici était plus important : Zephyr et Jet étaient des utilisateurs de fruits et il était préférable de les laisser hors de l'eau. Il dégaina son épée et, sans hésiter une seule seconde, sauta à l'eau.

Il vit le dénommé Samé foncer sur lui, tandis que le poisson-clown Hélan continuer de viser la barque. Samé avait le haut du corps semblable à un humain normal mais ses jambes étaient remplacées par une sorte de longue queue similaire à celle d'un requin. Samé lui assena aussitôt un coup en plein torse. Par réflexe, Fury plaça sa lame en travers et faillit boire la tasse en entendant le son métallique que venait de produire le choc.

Il n'avait pas eu le temps de se remettre en position que son opposant lui envoyait un poing massif au niveau du cou. Le souffle littéralement bloqué, de petites bulles s'échappèrent de la gorge du sauvageon tandis qu'il s'enfonçait un peu plus profondément dans l'eau. La voix de Fenrir résonna dans sa tête :

 

- Cet homme-poisson n'est pas un épéiste, mais sa queue est une lame... Intéressant. Voyons voir si tu peux battre une de ces créatures sur son terrain de jeu ! ricana le démon.

 

Samé était déjà sur lui. Il avait recommencé à l'attaquer avec sa queue acérée, le lacérant toujours au même endroit : le ventre. La largeur de Fenrir était suffisante pour le protéger, mais chaque attaque le faisait reculer davantage. Et si l'homme-poisson pouvait respirer sous l'eau, Fury ne le pouvait pas, lui.

 

Hélan freina juste avant d'attendre la barque des pirates. Cassandre le vit sortir la tête de l'eau, tout doucement, comme s'il avait peur d'effrayer les gens présents dans la barque. Elle pointa par précaution son arme sur lui. Hélan se contenta de lui sourire. Puis il replongea dans l'eau. Éberluée, l'artificière gardait son fusil prêt à faire feu. Elle vit le sommet de la tête de l'homme-poisson surgir une nouvelle fois de l'eau, au même endroit.

Hélan avait une peau rayée de blanc et d'orange. Il était chauve et ses yeux avaient un petit côté dérangeant qu'elle ne parvenait pas à s'expliquer. Alors qu'elle continuait de l'observer, il replongea, toujours en douceur. Pour refaire surface au bout de quelques minutes. Il lui sourit, retourna dans l'eau, remonta à l'air libre, arborant ce sourire suffisant encore et encore. Puis il finit par s'immobiliser. On n'entendait que le vent, le clapotis silencieux des vagues, le cri de mouettes au loin et les ailes de Meta qui battaient l'air dans le ciel.

Cassandre gardait les yeux fixés sur Hélan. Jet et Zephyr semblaient également sur le qui-vive, Tamasaburo avait l'air sur le point de s'évanouir. Meta survolait le périmètre, en attente de la suite des évènements. Et le poisson-clown finit par tirer la langue à la belle rousse avant de replonger toujours aussi doucement dans l'eau.

 

- Il commence à m'énerver... grommela Cassandre, une tempe battant au front.

- Assomme-le s'il ressort, suggéra Jet en haussant les épaules.

- Ça... Ça fait un moment que Fury est sous l'eaAAAAAAAAAA ! s'étrangla Zephyr.

 

Une main orange et blanche venait de surgir de l'eau pour lui agripper le bras. Puis une explosion de lumière blanchâtre emplit l'air. Le corps carbonisé de Hélan se mit à flotter mollement à la surface. Jet éclata de rire.

 

- Tes réflexes en ont eu un ! pouffa le cuistot.

- Samé va vous arracher la tête. Mais on n'aura pas la chance de pouvoir la mettre sur le radeau, soupira Prune, dépitée.

 

Et en effet, des bulles vinrent troubler le plat de l'océan. Une forme sombre en jaillit, sautant haut dans les airs, la queue dardée. Cassandre remarqua aussitôt qu'elle luisait un peu à la manière d'une épée.

 

- HÉLAAAAAN ! beugla Samé en retombant vers la barque, la queue toujours pointée en avant.

- On dirait... commença Cassandre.

 

Elle allait achever sa phrase lorsque la lame trancha l'embarcation en deux. Jet fit un bond spectaculaire pour éviter le contact avec l'eau mais les deux bouts de coque désormais inutiles coulèrent à pic. L'ange, qui n'avait pas eu la même rapidité d'esprit, s'enfonça. Tamasaburo l'avait d'ailleurs précédé, incapable de bouger...

 

- T'as blessé mon grand frère ! geignit Samé en suivant Zephyr du regard.

 

Il disparut à son tour dans l'eau, tandis que Jet se cramponnait de toutes ses forces à Cassandre. Meta plongeait sur eux mais la mitrailleuse lourde de Prune le visait de nouveau.

 

- J'en ai marre de me faire canarder ! s'exclama le capitaine. Et c'est quoi, ton fruit ?

- Un fruit ? De l'île d'où je viens, les fruits sont inutiles... Oz, l'île magique, où tous les objets peuvent être invoqués à partir de presque rien. On s'apprêtait à appréhender un natif de l'île, un hybride de singe et d'humain, qui avait dérobé une grosse quantité de parchemins magiques. Ils ont envoyé leur plus grande guerrière pour s'en occuper, expliqua Prune.

- Y a une île comme ça sur East Blue ? s'étonna Meta, s'autorisant une pause en voyant que Prune avait arrêté de tirer.

- Je viens de Grand Line, rectifia Prune. Je possède la Sentence d'Oz, l'objet le plus difficile à invoquer de toute l'île.

 

Elle leva fièrement son immense arme. Et Meta remarqua que la mitrailleuse était deux fois plus grande que sa manieuse.

 

- Oz doit être pas une île de guerriers si c'est toi la meilleure... lança narquoisement le dragon.

 

Prune le fusilla une nouvelle fois, mais il s'était mis hors de portée.

 

- Vous avez perdu, de toute façon, fit Meta en essayant de se montrer rassurant. Zephyr a déjà eu un des vôtres.

- Do-mi-do-fa-ré ! intervint Lorenzo. Hélan est le grand frère de Samé, et même s'il a l'air plus costaud de prime abord, son seul intérêt réside à se faire mettre K.O le plus rapidement possible ! Samé rentre alors dans une rage folle et... Enfin, regardez vous-même, messire Dragon !

 

Cassandre tenait toujours Jet contre elle. Le cuisinier avait l'air effrayé et n'osait pas bouger. Zephyr, Fury et Tamasaburo avaient disparu dans les profondeurs glacées de l'eau. L'homme-poisson Samé avait lui aussi gagné les abysses...

 

Fury n'avait eu le temps de rien faire. Après avoir essuyé du mieux qu'il le pouvait les assauts répétés et brutaux de son adversaire, l'homme-poisson s'était retourné et était parti à pleins tubes vers l'air libre. Puis des éclaboussures, des rayons de soleil qui venaient percer le voile opaque de l'océan, des cris étouffés... et des silhouettes qui coulaient.

Il avait en premier remarqué Tamasaburo. Le sang qui continuait de se répandre de son dos avait laissé une large traînée écarlate. Puis il avait vu Zephyr, sur lequel s'était jeté Samé. Le sabreur avait foncé sur le musicien, le plus proche, et le ramenait à présent à la surface. Il le laissa simplement aux mains de Cassandre, emplit le plus possible ses poumons d'air et retourna dans l'eau.

 

Samé avait entraîné Zephyr assez profondément. On voyait la silhouette massive de l'homme-poissons qui se découpait dans la pénombre relative de l'océan. Fury nagea le plus vite possible dans leur direction. Il avait rengainé Fenrir pour pouvoir avancer plus facilement.

Samé ne tarda pas à le repérer. Il tourna la tête dans sa direction avec dédain. Il ne frappait pas Zephyr mais l'observait se noyer.

 

- Tu crois que t'as tué mon frère, hein ? Personne peut le tuer ! Quand on vous aura écrasé, on le laissera se reposer dans son anémone, et on pourra repartir chercher le voleur de parchemins ! Sandro a été clair sur ce point ! Personne mourra ! vociféra Samé en serrant l'ange par la gorge.

 

Fenrir se remit à parler.

 

- Quel dommage que tu ne saches pas maîtriser les autres parties de mon âme déchirée. Un homme-poisson n'aurait pas fait le poids... pouffa la voix démoniaque.

 

Fury n'y prit pas garde et ferma les yeux pour se concentrer.

 

- Oh ? Tu vas encore me demander mon aide ? Je t'ai dit que ton corps ne le supporterait pas, gloussa Fenrir.

- Première âme, le loup ! répondit mentalement Fury.

 

La seconde d'après, il battait tellement vite des jambes qu'il percuta de plein fouet Samé. Il entraîna l'homme-poisson dans sa charge et attendit de s'être écrasé dans un mur pour se reculer. Son adversaire était encastré dans la partie immergée de Red Line, qui comptait désormais un gros cratère. Fury montra les dents en voyant Samé se dégager d'un mouvement de bassin.

 

- Tu veux m'empêcher de protéger mon grand frère ? aboya l'homme-requin.

 

Il fonça ensuite sur le sabreur, battant l'eau à grandes foulées. Fury se détourna et entreprit de nager en direction de Zephyr. Il parvint très vite à distancer le requin. Il avait l'air d'une torpille.

 

- T'es plutôt rapide, pour un humain ! Mais n'espère pas battre un homme-poisson dans son élément ! tonna Samé en accélérant.

- Il a raison, Fury. Retourne-toi et tue-le ! ordonna Fenrir.

 

Ignorant les remarques des deux, Fury continuait d'avancer. Il récupéra Zephyr et se propulsa vers la surface. Il vit alors une ombre gigantesque occulter le peu de lumière qui parvenait jusqu'à lui. Samé l'avait aperçu aussi et avait arrêté sa course.

 

Meta slalomait entre les balles expédiées par Prune. Il fit même un magnifique looping que Lyra applaudit. Elle proposa une nouvelle fois à Lorenzo d'écrire une chanson sur les exploits du Zoan. Le musicien-chanteur acquiesça tout en s'échauffant la voix, mais il se bloqua, bouche bée, avant de pointer quelque chose derrière le dragon. En se retournant, Meta manqua de hurler. Le petit bateau du colonel Tidus avait atteint le sommet de Reverse Mountain, et le combattant aux cheveux rouges, celui qui avait lancé boulets et canon, tenait entre ses mains...

 

- Lorenzo ! éructa la fillette. On va faire une chanson sur lui aussi ! Il a arraché un morceau de Red Line !

- Soooooool ! Il va le lancer sur le dragon ! ajouta Lorenzo.

 

Et en effet, l'immense bout de terre fendit l'air.

 

- Merdemerdemerdemerde ! siffla Meta en voyant le projectile arriver sur lui.

 

Il retrouva sa forme humaine et visait le rocher avec ses deux mains.

 

- Time Stop ! hurla Meta, le visage crispé par la concentration.

 

Le caillou géant ne s'arrêta pas. Il ne fit que ralentir légèrement. Suffisamment cependant pour laisser au capitaine le temps de passer hors de sa portée. Le projectile était tellement grand qu'il cacha temporairement le soleil. On aurait presque dit qu'il faisait nuit. Puis il s'approcha dangereusement de la surface de l'eau.

 

- Tu en fais toujours trop, Tarask... soupira Tidus avant de se tourner vers les futurs pirates du Météore. Bonjour, les amis ! Monsieur Aaron a autorisé le maire de Logue Town à procéder plus rapidement à la cérémonie ! Je suis officiellement le nouveau colonel !

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'aventure continue et ce avec quelques complications!

 

C'est vraiment sympa de suivre cette histoire au compte-goutte,, avec les tensions, les énigmes et différents rebondissements qui y ont cours et que l'on découvre peu à peu.

 

Alors pour les premiers faits d'armes du crew, les adversaires sont tous plus redoutables les uns que les autres.

Entre le crew des hommes-poissons qui jouissent de l'avantage du terrain, et la flotte du nouveau colonel de LogueTown, dont le monstre de force se la joue Joz-like, la partie s'annonce difficile!

 

Pas de critiques particulières à formuler, juste hâte de suivre la poursuite des aventures du crew du Météore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre !

 

L'action continue entre nos héros et ses nouveaux personnages. La plupart d'entre eux ont connu des moments assez critique, Tama et Zephyr, mais Fury a su les sauver de cet homme poisson qui à l'avantage du terrain. J'ai remarqué aussi que l'homme poisson fait référence à Gérald en parlant des parchemins magiques qui ont étés volés.

 

Le groupe de Tidus finit par arriver et recommence à mettre la sauce dès le début avec Tarask qui refait son come-back avec une immense roche.

 

J'attends le prochain chapitre qui promet un gros carnage, mais je pense que les hommes poissons vont se lier aux futurs pirates.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une fois de plus, un chapitre plaisant !

 

Les nouveaux personnages sont attrayants. Tu as de l'imagination pour les pouvoirs comme là pour les hommes poissons. Hélan qui peut se régénérer dans un anémone et Samé  qui a une queue épée.

 

Les choses se compliquent avec le groupe de Tidus qui les rejoigne. Ca peut partir en baston générale sur trois fronts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

OKKKKKK!!!

 

Effectivement j'avais rien compris a la première lecture de l'avant dernier chapitre, mais après relecture et lecture du dernier chapitre je te dit : Wouahou j'adore!

 

je sent bien l'équipage des marines ce faire attaquer par l'équipage de Prune, puisque je pense que l'homme gorille avec les parchemins d'apparition est sur le navire de la marine avec Aaron.

 

Nos protégés en profiterons pour s'esquiver, comment? je ne sais pas, et retrouverons plus tard l'équipage de Prune xD

 

Par contre, je pensais qu'ils voyagerais sur le "Galion" pendant leur aventures, puisque celui ci est un "chef d'oeuvre" de la Galey-La...

 

Sinon très belle histoire et un très bon déroulement, ton histoire est toujours aussi simple a lire et c'est très agréable

Juste un truc (je ne critiquerais pas l'orthographe parce que ce n'est pas mon point fort xD mais...) tu oubli parfois des mots ou en rajoute,faisant butter à la lecture

 

-Ex : "Elle allait répliquer achever sa phrase lorsque..."

 

Voila j'attend la suite avec plaisir

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci tout le monde !

 

Et merci Vynnx pour la remarque. J'ai corrigé ça. Vu que j'avais changé cette partie du texte, j'ai mal réécrit le tout.

 

La suite arrivera ce soir !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cool une suite ce soir :P

 

Tu fait du bon boulot t'inquiète, les remarque que l'on fait ne change rien au fait que ton histoire est superbement écrite et bien travailler.

On voit que tu fait pas ça sur l'instant, mais que c'est travailler et réfléchi et ça j'aime.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, oui, t'en fais pas (: j'apprécie les commentaires où mes fautes et quelques petits incohérences sont expliquées ^^ En règle générale, je me relis une seule fois donc ça m'arrive de squizer des trucs.

 

Pour information, j'ai actuellement 4 chapitres sous le coude et le prochain chapitre marquera la fin de cette troisième petite partie (qu'on pourrait qualifier d'arc "Red Line").

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà la suite ! Petit retournement de situation qui ne vous débectera pas, je l'espère :P

 

TAMASABURO & L'ÉQUIPAGE

 

La déclaration de Tidus ne manqua pas de faire enrager Cassandre. Les choses allaient déjà plutôt mal, si en plus la Marine s'y mettait officiellement, ça n'allait qu'empirer les choses. Jet semblait passablement effrayé et Tamasaburo continuait de saigner abondamment. Il gémissait et avait du mal à garder les yeux ouverts. Meta était tombé à l'eau après avoir tenté de bloquer le rocher lancé par le marine appelé Tarask et Fury n'avait toujours pas refait surface. Zephyr était également sous l'eau. Le morceau de Red Line lancé par Tarask risquait d'ailleurs de les toucher... et elle prit conscience de ce qui allait se passer en voyant l'imposant rocher descendre vers l'océan.

Quand le pan de la paroi rocheuse plongea, il souleva une vague immense qui se propagea dans les alentours. Le radeau de Sandro et son équipage se mit à tanguer violemment mais le capitaine ne se réveilla même pas,  Lyra et Lorenzo continuaient de chanter à tue-tête et Prune restait impassible. En revanche, la vague engloutit Cassandre, Jet et Tamasaburo, incapables de bouger ne serait-ce que le petit doigt.

L'artificière se sentit poussée en arrière par la force monumentale de la lame d'eau puis ressentit subitement un puissant choc à l'arrière de son crâne. Elle commença à sombrer lentement dans l'inconscience.

 

Quand elle rouvrit les yeux, elle était sur la terre ferme. Installée dans un bon lit moelleux, un bandage sur la tête. Sur des lits similaires au sien se reposaient tous ses compagnons de route. Tamasaburo avait été pansé aussi, visiblement, et Zephyr et Fury semblaient indemnes. Jet était déjà réveillé et discutait avec Meta.

 

- J'ai entendu la voix du colonel, je te dis ! s'emporta Jet en levant les bras au ciel.

 

Il se redressa et voulut se dégourdir les jambes mais il se cogna l'orteil contre un pied de son lit. Étouffant un cri de douleur, il se mit à sautiller sur son autre pied et s'affala au sol. Meta ne put s'empêcher de pouffer tandis que le cuistot rougissait à vue d'œil.

 

- T'es certain de pas vouloir faire partie de mon équipage ? insista Meta.

- J'ai pas l'étoffe d'un pirate, répondit Jet pour la centième fois.

- Moi non plus, certifia Meta en souriant.

- J'aimerais bien venir avec toi, moi, intervint Cassandre. Les pirates, ça récupère des trésors et ça a le droit de voler les gens.

- Tu pourrais être l'artificière, suggéra Meta.

- Sans problème ! jubila Cassandre.

- Zephyr a rejoint l'équipage d'office quand il a su que Fury était mon second, apparemment, ajouta Meta.

- En tant que navigateur, confirma Jet.

 

Cassandre avait elle aussi entendu Zephyr en parler quand Fury s'était appelé second de l'équipage.

 

- En gros, il reste que lui, reprit Meta en montrant Jet.

 

Le cuisinier ne répondit pas mais avait le regard fixé sur une porte située au bout de la pièce où ils étaient. Cassandre en profita pour détailler les lieux. Ils se trouvaient dans une sorte de petite clinique. La vague semblait avoir soufflé l'équipage en entier. Elle nota ensuite que, toute clinique qu'était l'endroit, des barreaux bloquaient l'accès aux fenêtres.

 

- Tidus ? devina sombrement Cassandre.

 

Meta et Jet acquiescèrent. Une porte s'ouvrit en même temps à la volée et la mine patibulaire de Bratham apparut dans l'encadrement. Il avait un pistolet tout neuf à la ceinture et un sourire arrogant au visage. Il toisa longuement Meta puis déclara tout de go :

 

- Le colonel veut vous laisser une chance de vous en tirer. Allez savoir pourquoi, mais il suspecte Aaron d'avoir fait des bêtises à Logue Town et trouve injuste que vous soyez dans ce genre de situation.

- Tidus est pas bête, si c'est un colonel. Il sait bien qu'on n'a rien fait, répliqua Jet, cinglant.

- Et comment on peut s'en sortir ? coupa Meta.

 

Il se moquait de savoir si le colonel les avait cru quand ils avaient affirmé qu'Aaron était le méchant de l'histoire. Ils étaient dans un endroit inconnu avec un de leurs ennemis en face. Bratham ricana et reprit.

 

- Le colonel a aussi arrêté les pirates que vous aviez commencé à affronter. L'équipage de Sandro. Ils ont accepté de se laisser capturer pour prouver leur bonne foi, et aussi parce que c'est Aaron qui a proposé l'enjeu de ce qui va suivre.

- L'enjeu ? répéta Cassandre, méfiante.

- Quand Aaron a su qui était la mioche... Pomme, ou Poire... hésita Bratham.

- Prune, corrigea Meta.

- C'est ça. Eh ben quand Aaron a su qu'elle était venu récupérer Gérald, et qu'elle venait aussi d'Oz, il a trouvé amusant de... comment dire... vous faire gagner votre liberté dans une sorte de tournoi ! annonça Bratham, un grand sourire aux lèvres. Et pour calmer les ardeurs de Sandro et ses potes, il a promis de les aider à récupérer Gérald, qui est enfermé à Logue Town pour avoir détruit le Kube.

 

Un blanc s'installa. La Cicatrice le rompit presque aussitôt.

 

- Aaron sait que vous avez aucune chance contre un équipage comme ça. Une guerrière originaire d'Oz, deux hommes-poissons, un duo expérimenté de musiciens et un capitaine qui arrive à garder tout ça au calme... Sans compter que malgré les soins du colonel, vous êtes encore amochés. C'est un opportuniste, Aaron. Il a proposé ce tournoi en sachant que vous alliez perdre. Comme ça, il fait d'une pierre deux coups, ricana Bratham.

- Je vois pas de quoi tu parles, rétorqua Meta en fronçant les sourcils.

- Il prouve au colonel qu'il est pas quelqu'un de méchant et qu'il est prêt à vous donner une seconde chance même si vous l'avez agressé. Ça lui permettra d'effacer les doutes que Tidus a à son égard. Et en même temps, il sait parfaitement que vous allez perdre et finir en prison, expliqua posément Bratham.

- Toi aussi, t'as un petit côté opportuniste, hein ? Tu passes de capitaine pirate à homme de main d'Aaron et ensuite à toutou de la Marine, cracha Cassandre. Même moi, j'oserais jamais faire ça...

- Faut bien vivre, répondit Bratham d'un ton indifférent. Réveillez vos amis, et dépêchez. Le tournoi va commencer.

 

Et il se retira en laissant échapper un petit gloussement malveillant.

 

- C'est pas cool ce qui nous arrive, fit Fury en se redressant sur son coude.

 

Zephyr avait les yeux grands ouverts mais ne pipait mot. Quant à Tamasaburo, il semblait dormir à poings fermés.

 

- Il est compris dans le lot ? interrogea ensuite l'épéiste en désignant le musicien.

- Il a dit que c'était une star, rappela Meta. Je pense qu'ils vont le laisser tranquille, même si Bratham l'a attaqué. C'est pas un Météore, après tout.

- Moi non plus ! s'insurgea Jet.

- Aux yeux des marines, si, répliqua Meta.

- J'ai peur... informa Zephyr, toujours immobile.

 

Meta allait répondre mais les cordes de la lyre de Tamasaburo l'interrompirent. Des formes vertes se répandirent dans l'air, prenant peu à peu l'apparence de notes de musique.

 

- J'aimerais bien participer. Pour deux raisons, déclara le musicien.

- Lesquelles ? s'enquit Meta.

- Écraser celui qui m'a lâchement attaqué par derrière. Et puis, un tournoi comme ça ne manquera pas d'accroître ma popularité ! rayonna l'artiste.

 

Il se redressa et, d'un regard, fit le tour de l'assemblée. Il bloqua net sur Cassandre.

 

- Je vois trois raisons de plus de participer ! affirma-t-il, un sourire étrange sur le visage.

 

Cassandre le regarda d'un air buté, légèrement méfiante.

 

- Ce joli minois, et ces deux poumons développés... Je dis ça en qualité de musicien, bien évidemment. Il me paraît important de souligner ces caisses de résonance absolument... commença à baratiner Tamasaburo.

- C'est un pervers, remarqua Fury, le coupant dans son charabia.

- Je suis un artiste ! Quelqu'un de sensible, de réceptif à la beauté ! Et cette jeune femme me rend très réceptif, en l'occurrence ! grinça Tamasaburo en levant le menton vers le ciel d'un air hautain.

- C'est une belle façon de dire que t'es un pervers, persista Fury.

 

L'artiste n'eut pas le temps de répliquer que la voix d'Aaron s'élevait depuis l'extérieur de la pièce.

 

- Dépêchez-vous, ou votre premier combat sera considéré comme perdu ! s'esclaffa-t-il

- Je sais pas comment ça va se passer, mais pour être sûr de rien faire foirer, on va devoir les exploser tous, sans exception ! commanda Meta.

 

Tout le monde hocha la tête en signe de confirmation, y compris Jet et Tamasaburo. Puis ils sortirent au grand air, atterrissant dans une sorte d'arène géante. Un drapeau de la Marine flottait dans le ciel, situé de l'autre côté des remparts de l'immense ring. Des gradins étaient aménagés tout autour de la place, et le colonel ainsi que son équipage y étaient installés.  Aaron et Bratham étaient également de la partie.

 

- Vous voici dans la base du G-0, la première base de la Marine instaurée dans Grand Line. Nous sommes encore très proches de Red Line, qu'on peut d'ailleurs apercevoir d'ici, expliqua Tidus. Les règles sont simples : si vous gagnez le plus de combats, vous êtes tous libres de partir. Dans le cas contraire, l'équipage de Sandro s'en ira. En ce qui me concerne, je n'ai pas vraiment de préférence, c'est simplement Monsieur Aaron qui m'a fait remarquer que ça serait plus intéressant pour ma carrière de laisser l'un des deux équipages en liberté pour l'instant. Ça montrerait que je suis plus fort qu'un ou deux équipages pirates. Suffisamment pour me permettre de les relâcher, en tout cas. Enfin, c'est ce que Monsieur Aaron m'a dit.

 

Il avait dit cela comme s'il savait à quel point ces paroles étaient stupides. Il laissa ensuite planer un court silence pour que les informations imprègnent bien les esprits de l'équipage du Météore. Puis Sandro et son groupe entrèrent dans l'arène depuis l'autre côté. Tidus claqua aussitôt des mains en souriant.

 

- Et maintenant, le tirage au sort...

 

Bratham apporta une petite boîte dans laquelle le colonel fouilla quelques secondes avant d'en sortir deux bouts de papier.

 

- Intéressant... commenta Tidus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre !

 

C'est un vrai retournement de situation, tout le monde fut capturé et emprisonné par Tidus et sa bande. J'avais bien vu pour la personne qui avait voler les parchemins à Prune, c'était Gérald.

Tout le monde accepte de devenir membre du Météore sauf Jet qui ne veut toujours pas :-\.

Un tournoi est sur le point de commencer entre l'équipage du Météore, les hommes-poissons et la bande de Prune, ça promet de beaux combats !

 

J'attends la suite et voir qui sera les premiers à combattre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que c'est surprenant vu comment tourne l'histoire.

Les liens se resserrent entre les membres d'équipage, il y a peut-être Jet qui est un peu dur à convaincre, ça ne saurait tarder.

Ce tournoi d'échauffement contre la bande à Sandro promet !

Avec ce chapitre, je me dis que Tidus  n'est pas du tout un malin. On voit qu'Aaron parvient à le tourner en bourrique. Est-ce que ça va durer...

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Vynnx

 

Pour les erreurs de syntaxe que t'as relevé, j'avais pas vu ce "de" ^^

La deuxième a des virgules dans mon texte ! Je vois pas le souci ?

Le troisième point, tu as raison, c'est ce que je voulais mettre à la base mais l'heure tardive à laquelle j'avais écrit le chapitre m'a joué des tours !

Pour le quatrième, je parle de Red Line dans mon texte, pas de Grand Line ! Et on dit bien "qu'on peut apercevoir" et pas "qu'on peut l'apercevoir" ! Je trouve pas ma formulation horrible, personnellement.

 

Merci de m'en faire part, en tout cas (:

 

FURY, TAMASABURO

 

Le colonel laissa planer un léger silence durant quelques secondes puis annonça qui étaient les combattants.

 

- Fury et Tamasaburo d'un côté, Lyra et Lorenzo de l'autre !

 

La fillette sauta de joie en poussant un cri ravi tandis que Lorenzo hochait posément la tête, prêt à se battre. Il fit surgir de sa poche un dial muni d'une petite ficelle. Il se passa ensuite le coquillage au cou et se gargarisa la bouche. Lyra, quant à elle, prit un harmonica.

 

- Hey ! C'est le mien ! remarqua Tamasaburo.

- Viens le chercher alors ! rétorqua Lyra en lui tirant la langue.

 

Le musicien tiqua, les dents serrées. Ses yeux lançaient des éclairs. Elle avait tout d'une petite peste : sa bouille en elle-même était presque énervante. Elle avait des cheveux auburn, coupés en bol, avec d'épaisses binocles derrière lesquelles pétillaient deux petits yeux vert forêt. En guise de vêtement, elle avait choisi une robe bleu pastel avec des froufrous et de la dentelle blanche. Des motifs d'oursons étaient cousus au niveau de la poche pectorale d'où elle avait tiré l'harmonica.

Lorenzo avait un profil typiquement charmeur des films de gangsters. Il était plutôt grand, des cheveux noirs et gominés, une fine moustache en boucle sous un nez légèrement pointu et deux yeux très vifs, couleur marron. Il portait une veste de costume noire sous laquelle était visible une chemise blanche. Son pantalon était fait en coton noir et ses chaussures brillaient au soleil.

 

- Commencez le combat, jubila Aaron sur un ton qu'il voulait rendre neutre.

 

Fury ne se fit pas prier et chargea d'emblée. Il tira Fenrir de son fourreau et frappa l'air, envoyant trois ondes de choc sur le duo de musiciens. Lyra fit une pirouette toute simple pour les éviter tandis que Lorenzo se décalait de quelques pas sur la gauche. Désappointé, le sabreur accéléra l'allure et prit pour cible le chanteur.

 

- J'aime pas beaucoup les dials depuis qu'une connaissance a fait des trucs bizarres avec, informa Fury en tailladant l'air devant lui.

 

Une bourrasque en résulta, que Lorenzo évita tout aussi facilement que les premières.

 

- Ainsi, tu connais les dials. Mi-sol-ré-do ! chantonna l'homme.

 

Fury sauta pour se rapprocher de lui et se retrouva rapidement au corps à corps. Son adversaire était preste et rapide, et esquiver les coups ne lui posait aucun souci. Puis une musique stridente emplit l'air. Fury se retourna pour voir qui en était la source et vit Lyra en train de souffler dans son harmonica. Comme elle ne bougeait pas, il se concentra de nouveau sur Lorenzo et leva son épée pour la énième fois. Alors qu'il allait frapper, son corps refusa de lui obéir.

 

- Ré ré ré ré ré ! ricana Lorenzo. Les brutes dans ton genre ignorent comment affronter un duo de musiciens. Laisse-moi te montrer comment nous nous battons, Lyra et moi.

 

Fury voulut répliquer mais il n'arrivait même plus à ouvrir la bouche. Il essaya de toutes ses forces de se mouvoir, en vain. Il ne bougeait pas d'un millimètre. Lorenzo pressa un bouton, au sommet du dial et lança :

 

- Sonic Wave !

 

Fury comprit très vite qu'il s'agissait d'ondes sonores, invisibles à l'œil nu. Mais il ne tarda guère à en ressentir les effets. Un mal de crâne l'assaillit. Il avait l'impression qu'on venait de lui poignarder la cervelle. Il voulut crier mais ne fut même pas capable de desserrer les dents. Des larmes de douleur apparurent aux coins de ses yeux. Il sentit même du sang couler de son nez.

 

- Do-mi ! Lyra bloque ton cerveau et moi, je lui inflige de sérieux dommages grâce aux enregistrements de mon Tone Dial, ricana Lorenzo. Regarde. Sonic Wave !

 

Il appuya de nouveau sur son coquillage et l'effet se fit sentir presque instantanément. Un second coup de couteau imaginaire le frappa, le plongeant dans une souffrance encore plus grande. Il essaya de rassembler ses esprits tandis que Lorenzo éclatait de rire. Tamasaburo n'avait pas bougé d'un pouce et observait la scène.

 

- Quelle jolie musique... fit subitement la voix de Fenrir. Tu n'es pas capable d'invoquer ma première âme, n'est-ce pas ? Cette Lyra t'hypnotise totalement, dirait-on !

 

Fury voulut répondre mentalement, mais il n'y parvenait pas, trop affligé par la douleur.

 

- Je suis gentil... J'ai envie de voir leurs têtes quand ils te verront bouger ! ricana le démon. Première âme, le loup.

 

Lorenzo dut remarquer le changement dans les yeux de Fury puisqu'il recula de quelques pas. La douleur s'effaça lentement et ses doigts commencèrent à remuer faiblement.

 

- S... Sonic Wave ! s'exclama le chanteur en appuyant à plusieurs reprises sur son dial.

 

Mais l'épéiste sauta en l'air. Lyra interrompit momentanément sa musique, sidérée. Alors qu'il était encore en l'air, Fury plaça son épée sous ses pieds et lui donna un grand coup de pied. La lame se déplaça tellement vite que Tamasaburo ne la vit même pas se planter dans le sol, aux pieds de Lorenzo.

 

- Hein ? lança Fury, étonné. J'étais sûr de l'avoir bien lancée !

 

Il remarqua ensuite que Lyra avait repris sa musique.

 

- Ré ré ré... souffla Lorenzo, affolé malgré tout. La musique de Lyra atteint aussi les objets. Elle joue tellement bien que rien ni personne n'est insensible à ses charmes.

- Tue la gamine ! ordonna sombrement Fenrir. Elle n'a pas le droit de me donner des ordres !

 

Fury se tourna vers la petite. Il grognait.

 

- Ocean of Sounds ! glapit aussitôt Lorenzo.

 

Il appuya une nouvelle fois sur son dial et le lança de toutes ses forces en direction de Fury. Le sauvageon bondit pour l'éviter mais il sentit ses jambes se ramollir. Et il eut soudainement l'impression d'être ivre. Le paysage devant lui fluctuait, tremblait, tanguait. Il recula de quelques pas, désarçonnés, et tomba au sol. Puis un nouveau coup de poignard lui agressa la cervelle. Cette fois, il put hurler. Mais il n'entendit pas sa voix. C'était l'aboiement d'un chien mourant qui sortit de sa bouche. Affolé, il se porta les mains à la gorge mais elles aussi, avaient changé. C'était des pattes velues, dotées d'énormes griffes noires. Il entendit le ricanement de Lorenzo quelque part dans le lointain. Il s'était rapproché et récupérait son Tone Dial.

 

- Do-mi-mi ! Le cerveau affaibli et l'attaque sonique sont le résultat de mon Ocean of Sounds. Les hallucinations sont de Lyra! explicita Lorenzo.

- C'était divertissant, comme spectacle, intervint Tamasaburo. Mais cet harmonica est à moi et vous faites du mal à mon ami. Je vais vous montrer un peu de vraie musique.

- Nous aussi, on va leur montrer un peu de musique... déclara mentalement Fenrir à son porteur.

- Hymnus Bravura, chantonna Tamasaburo.

 

Fury essayait de recentrer ses pensées quand le décor se stabilisa. Les hallucinations s'estompèrent et son cerveau cessa de le torturer. Des notes de musiques rouges orangées tournaient lentement autour de lui, puis finissaient par lui rentrer sous la peau. Un sentiment de puissance incroyable s'empara de lui. Tamasaburo faisait virevolter ses doigts sur sa lyre avec une rapidité incroyable. Les grelots attachés à ses vêtements accompagnaient sa mélodie à la perfection. L'artiste se tourna vers Lyra et lui sourit.

 

- Occupe-toi du chanteur, je me charge de cette petite voleuse, fit Tamasaburo. Stupeo Nota.

 

Des notes de musique totalement rouges se dirigèrent rapidement vers Lyra. Affolée, la fillette répliqua en s'acharnant sur l'harmonica. L'attaque de Tamasaburo resta figée en l'air quelques secondes, mais quelques accords supplémentaires de la part du musicien suffit à lui faire prendre le dessus. Vaincue, Lyra laissa les formes rouges la frapper de plein fouet. Comme celles orangées qui s'étaient glissées sous la peau de Fury un peu plus tôt, celle-ci s'insinuèrent dans la tête de Lyra. Une expression de terreur mêlée à de la douleur apparut sur son visage, puis elle s'effondra. Tamasaburo récupéra son harmonica qu'il fourra dans sa poche et regarda Fury.

 

- Trop facile... commenta-t-il. Comment est-ce que je vais devenir célèbre sans adversaires digne de ce nom ?

 

Il se tourna ensuite vers son partenaire. Il affichait un air meurtrier, bestial et tremblait. Comme une feuille au vent. Tamasaburo le regarda quelques secondes, pour être certain de bien comprendre ce qu'il voyait. Oui, Fury tremblait.

 

- Deuxième âme... LE LOUP-GAROU ! hurla Fury.

 

Ses bras doublèrent de volume. Le haut de son corps ne tarda pas à suivre, faisant de lui une montagne de force brute. De sa tête jusqu'au nombril, Fury s'était transformé en un monstre de puissance physique. Lorenzo balbutia quelques « Mi » mais l'épéiste lui fonça dessus.

 

- ULTRA SONIC WAVE ! beugla le musicien en appuyant à toute vitesse sur son dial.

 

Fury ferma un œil et poussa un grognement rauque. De la bave s'écoulait de sa bouche tandis qu'il avançait. Lorenzo s'arrêta soudainement et jeta de nouveau son dial sur Fury. L'épéiste le dégagea d'un coup de main. Tamasaburo nota qu'elle était velue. Recouverte de poil gris, avec des griffes énormes, d'un noir d'encre. La deuxième main était dans le même état. En réalité, toutes les parties dopées de son corps avaient gagné en pilosité. Des poils d'un gris sombre, qui rappelait la nuit. Même son visage était recouvert de fourrure. Ses yeux avaient viré au jaune mais gardaient cette violence sanguinaire qui brillait quand il se transformait.

 

- Vide, commenta Fury en désignant le dial à ses pieds. Caillou vide !

 

Sa voix sonnait presque comme celle d'un simple d'esprit. Il fit deux pas supplémentaires et poussa un cri surpuissant et posa un genou à terre. Ses jambes étaient restées humaines, contrairement à ses bras. Le sabreur plaqua ses mains sur sa tête en continuant de hurler.

 

- Moi assez... FORT !

 

Lorenzo continuait de reculer, terrorisé comme jamais. Il bégayait et semblait sur le point de s'évanouir.

 

- FORT ! répéta Fury. FORT !

 

Puis une voix froide résonna dans l'atmosphère. Même Meta et le reste de l'équipage entendirent les paroles. C'était les lèvres de Fury qui bougeaient, mais ce n'était pas sa voix.

 

- Voyez ce qu'il en coûte de réveiller le démon immortel ! Cette petite et ses hallucinations n'ont fait que briser une bar... une barriè... une barrière... Je... v... vais... Je vais...

- FOOOOORT ! tonna Fury en se relevant.

 

Il planta ses mains dans le sol et en arracha un bout. Il le balança ensuite sur Lorenzo, incapable de bouger. Le morceau de terre lui écrasa le visage et il s'affala. Tidus annonça calmement :

 

- Vainqueurs, les pirates du Météore. Combat suivant, tirage au sort, ordonna-t-il tandis que Bratham arrivait avec sa boîte.

 

Fury poussait un ultime beuglement et, tout en retrouvant une corpulence normale, tomba au sol. Tamasaburo se précipita sur lui et le prit dans ses bras pour l'emmener auprès de ses amis.

 

- Il l'avait jamais faite, celle-là... balbutia Meta. T'as un fruit aussi, au fait ? demanda-t-il ensuite à Tamasaburo.

- Non, répondit le musicien.

- Ben... Tes notes de musique ? insista le capitaine.

- Ma musique est tellement pure que même les yeux peuvent la percevoir ! se contenta d'expliquer Tamasaburo.

- Mais tu peux mettre le feu à des trucs... persévéra Meta.

- Une musique pure et parfaite est une musique capable de tout. Je pourrais faire danser un monstre marin, faire tomber la pluie ou détruire un rocher avec mon art, conclut Tamasaburo en emmenant Fury dans son lit.

 

La voix de Tidus résonna une nouvelle fois dans l'arène.

 

- Le prochain affrontement opposera deux jeunes demoiselles. Cassandre contre Prune !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gros combat ! Tu t'es bien débrouillé pour mettre en jeu quatre personnages.

La complémentarité entre Lyra et Lorenzo était très bonne. Lyra a pas mal de progrès à faire surtout pour la résistance.

Le pouvoir musical de Tama est vraiment utile que ce soit offensivement ou en soutien. C'est une excellente recrue !

Je ne m'attendais pas à ce que Fury se serve inconsciemment du deuxième pouvoir. Mais peut-être  qu'il ne saura pas le maitriser pleinement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hehe merci :P j'avais un peu peur pour les combats, à vrai dire.

 

Il me semble que c'est toi qui avais félicité Cassandre pour son idée de montgolfière. Alors crois-moi tu apprécieras encore plus son combat !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre !

 

Les combats 2 vs 2 fut bien maîtrisé et décrit, on a enfin eu l'aperçu du style de combat de Lyra et Lorenzo et surtout Tama qui est vraiment en soutien comme en attaque. Fury passe même déjà en mode Loup-Garou :o je me demande ce que lui réserve les autres piliers. Fury fut vraiment dans une mauvaise passe faut le dire mais grâce à l'aide de Tama et de sa seconde forme, ils battent leurs adversaires ;) c'est tout bon !

 

J'attends la suite avec Cassandra contre Prune !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...