Jump to content

Un Furyen chez les Révolutionnaires


Vynnx D Furia
 Share


Recommended Posts

Bonjours à tous je m'essai aujourd'hui à l'écriture, j'espère que ma fanfiction vous plairas :)

 

L'histoire se déroule dans le monde de One Piece, Snow Frost est un orphelin de guerre de l'île de Valhams située dans North Blue. Snow deviendra révolutionnaire après avoir été sauvé par l'un d'entre eux!

 

Un Furyen chez les Révolutionnaires

 

1368979232-embleme-du-phenix.png

 

Prologue.

 

"Il est dit qu'au commencement du monde, il n'était qu'une terre.

Cette terre était peuplée par trois peuples guerriers.

Trônant sur les sommets les fiers et puissants hommes du Nord, les Furyens,

Règnent sur les vastes plaines du Centre les tribus nomades, les Targs,

Et chevauchant la mer et dominant les rives, les peuplades des eaux du Sud, les Squeems.

Ces trois peuples vivaient en harmonie chacun restant dans son territoire.

Mais le cœur des hommes bat au rythme de leurs rêves de libertés et de conquêtes.

Et l'harmonie fut brisée, les peuples se firent la guerre, et de cette guerre, vint le Chaos,

La puissance des combattants et la violence des combats, firent trembler la terre

De la mer de gigantesques lames d'eau déferlèrent,

La terre unique fut détruite et naquit de ce Chaos de nombreuses îles et le monde que nous connaissons,

Les guerriers des montagnes disparurent dans leurs montagnes,

Les Targs et les Squeems s'unirent face au Chaos et survécurent, peuplant les différentes îles et devenant les hommes dominant le monde."

Tel est le récit de l'ancien monde d'après les Anciens du village, tel était le récit de la disparition de nos Ancêtres... de notre peuple.

Et maintenant, je suis le dernier des Furyens!

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 370
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Ah, une nouvelle fiction sur One Piece !

 

Petite présentation bien sympa du personnage principal, pour le physique j'attend le premier chapitre ou du moins quand tu le mettras en scène.

 

Prologue est très bien mis en place, avec les légendes racontaient par les Anciens.

 

Pas énormément de choses à dire, à faire remarquer, mais ce début éveille l'intérêt pour suivre ta fiction.

Link to comment
Share on other sites

Tu as décidé de lancer ta propre fic sur One Piece :).

 

Bloody a déjà tout dit, ton prologue débute bien et la lecture se fait sans problème. Pour le moment il y a pas grand chose à dire, le prologue donne envie de voir la suite, ainsi que l'aventure du jeune Snow.

 

Bonne chance.

Link to comment
Share on other sites

Bon je voie que le prologue à plus et j'en suis rassuré, je lance le premier chapitre qui faute de lancer pleinement l'histoire, plante les bases de la vie de Snow.

 

J'essayerais de mettre un plan de l'île de Valhams si je trouve comment faire lol sur ce bonne lecture et n'hésité pas à donner vos avis.

 

Et voici le plan de l'île comme promis.

1368979241-ile-de-vahlams.png

 

Chapitre 1

 

Snow Frost est né en l'an 1500 du Calendrier Maritime, dans un village paisible et froid d'une île de North Blue. Cette île perdue dans la région la plus froide et reculée de North Blue se nommait Valhams, elle était entourée de grandes falaises vertigineuses et abruptes rendant l'accès impossible, si ce n'est par le détroit de Thor. Après avoir passé le détroit, parcourut le long de ses flancs d'immenses statuts de divinités Nordiques, le voyageur est accueilli au creux de cette forteresse naturelle de roc et de glace, par un paisible petit village vivant de la pêche et du commerce, du minerai extrait de ses mines de fer et de charbon.

 

"Soupir" était le nom de ce village, car l'on entendait régulièrement le vent souffler dans les montagnes et le son produit ressemblait au soupir des hommes. Peuplé de près de 200 habitants, la vie y est rude mais néanmoins agréable, les gens y sont chaleureux, fiers et forts. Les habitants de Soupir sont de braves gens travailleurs et bagarreurs, tous savent se battre, après tout ils sont les descendants des guerriers "Furyens", la tradition les oblige à apprendre le maniement des armes dès leur cinquième hiver.

 

C'est donc en ce lieu reculé que vint au monde le petit Snow. Comme tous les hommes de l'île il était bien bâti, promesse d'un physique fort et puissant lui permettant de survivre sous ce climat hostile. Il avait de grands yeux gris et des cheveux d'un blanc immaculé, tel les neiges éternels au sommet des monts, cheveux qu'il tenait de sa mère, seul différence de légers reflets rougeoyants cassaient cette blancheur.

 

Snow était bien entouré aux premières heures de sa vie. Sa mère, allongée dans le lit était une grande et belle femme aux yeux bleu lagon, aux cheveux longs blanc retombant sur sa poitrine, son visage était clairsemée de taches de rousseur sur une  peau claire ;elle le tenait au creux de ses bras, tandis que son père, homme robuste à la peau hâlée, les yeux gris claires et la tignasse tressée d'un noir profond, l'embrassait sur le front, deux petits enfants chahutaient autour du lit pour pouvoir apercevoir la frimousse du nouvel arrivant dans la famille.

 

Le premier était un petit garçon nommé Jack, de 3 ans aux yeux gris et cheveux d'un noir d'encre, il était bien développé pour son âge et un peu rondouillard, son visage était clairsemé de discrètes taches de rousseur contrastant avec son teint clair, le deuxième était une petite fille, Ondine, âgée de 5 ans, à peine plus grande que son jeune frère, ses yeux était gris et ses cheveux noir comme son père, elle était mince et élancée, un teint très claire à peine saupoudrée de légères taches de rousseur. Elle montrait les prémices d'une grande beauté à venir.

 

Le dernier membre de la famille se tenait un peu plus en retrait observant la scène devant lui avec un sourire, c'était Kyle le fils ainé de la famille, du haut de ses 15 ans et de son mètre soixante-quinze, on pouvait lire une grande joie et une immense fierté sur son visage hâlé. Il était élancé, possédait des yeux gris perles et de longs cheveux noir au reflet bleuté, deux mèches étaient coiffées en fines tresses partant de chaque côtés de la tête et se rejoignant à l'arrière pour retomber dans son dos.

 

Brom, le père prit son fils, l'emmitouflant dans une couverture de fourrure et se dirigea vers le porte de la petite maison, suivit de Kyle.

Il ouvrit la porte et derrière elle se trouvait une foule de gens. Tout le village était là, personne ne voulait manquer cet évènement, pas même le vieux Carleti qui vivait en ermite un peu plus haut sur le flanc des montagnes. Bien qu'il ne fût pas rare de voir naître des enfants dans le village, il était de tradition de l'accueillir comme le fils de chacun. Ainsi chaque enfant, bien que né dans une famille distincte du groupe, était le fils du village, chaque homme était son père, chaque femme était sa mère et chaque enfant son frère ou sa sœur. Le village était une grande famille où chaqu'un s'entraidait.

 

Brom s’avança de quelques pas à l'extérieur et souleva son fils nouveau-né au-dessus de lui, le montrant à la foule, un brouhaha suivit la présentation de Snow. Les hommes clamaient des vivas et des hourras en frappant leur lance contre le sol gelé, les femmes entamaient une chanson ancienne qui demandait aux Dieux d'offrir protection et bénédiction au nouveau membre de la communauté.

 

Quand tout redevint calme, Brom s'exclama : "Aujourd'hui, ma famille s'agrandit. Notre village s'agrandit et ainsi le sang de nos vénérés Ancêtres continuera de vivre dans le futur. Je vous le présente Snow Frost, fils de Brom et Marina Frost, fils de Valhams. Je vous confie à vous mes ancêtres, et à vous mes amis sa protection et son éducation en tant que fier guerrier et descendant des Furyens"

 

A ses mots tous s'inclinèrent et jurèrent d'une même voix : "Par la foudre de Thor, par l'acier de ma lame, par le roc de ma chair et par les feux de mon cœur, devant mes Ancêtres qui me regarde! Je le ferais!"

 

Puis tous se relevèrent, tandis que Brom se retourna pour remettre son fils dans les bras de sa mère.

S’en suivit une fête qui dura une journée, durant laquelle rhum et hydromel coulèrent à flot, les chants anciens résonnèrent dans les montagnes et la dureté du froid fut oubliée.

 

La vie s'annonçait clémente pour le petit Snow et il vécut de nombreuses années dans son village chaleureux, à couler des jours heureux...

 

Link to comment
Share on other sites

Bon début de chapitre !

 

On assiste à la naissance de Snow, dans son village qui fut bien décrit et où la paix y règne paisiblement. On a une bonne description sur toute la famille, ainsi que sur la vie des habitants et la culture du village qui est bien sympa.

 

Mais ce havre de paix, connaîtra un désastre je le sens. En tout cas on entre bien dans la lecture :). J'attends la suite.

Link to comment
Share on other sites

Dans l'ensemble je suis bien satisfait de ce premier chapitre. Ton écriture va droit au but et tu te défends bien avec un vocabulaire fourni, pa du tout redondant.

 

Tu nous amènes vraiment au tout début ! La naissance du héros !

C'est une manière de faire que j'ai apprécié, tu nous poses le décor, la géographie principale de l'île. On voit aussi tous les membres de la famille, et comme on a deux frères et une soeur, j'ose espérer qu'ils auront un rôle à jouer. Ici, la vie est paisible, mais pour combien de temps encore ?

 

Pour le nom du père, te serais-tu inspiré d'une oeuvre en particulier ?  9_9

 

EDIT : Je pensais bien à Brom d'Eragon. On a le même répertoire. ^^

Link to comment
Share on other sites

Merci pour les remontées positive sur ce début de fic :)

 

Pour te répondre Bloody, en effet le nom de Brom met venu assez naturellement je n'ais pas vraiment fait attention a l'othographe du nom, mais il y à Brom dans la saga Eragon ainsi que dans le trone de fer que je regarde actuellement.

 

Et oui, ce havre de paix ne le resteras pas bien longtemps :/

Link to comment
Share on other sites

voila le second chapitre les choses avances lentements mais surement

 

Chapitre 2

 

13 années s'écoulèrent sur Valhams dans le calme et la béatitude, rien durant la jeunesse de Snow ne vint inquiéter sa croissance. Le village avait bien connu quelques attaques de pirates, mais facilement repoussées par les guerriers de Soupir, la vie allait bon train et Snow avait à l'âge de 5 ans commencé à suivre les enseignements et préceptes guerriers du village, au temple de Thor.

 

Comme chaque matin, il fût doucement réveillé par Ondine sa sœur, qui l'embrassa sur le front et lui dit de se préparer, que le déjeuner était prêt et que père l'attendait dans la salle à manger. Puis elle s'efforça de réveiller Jack, dormant dans le lit en dessous de lui, qui comme à l'accoutumé rechignait à quitter le confort de son lit douillet et les bras chaleureux de Morphée.

 

Snow observait la scène amusé, sa sœur avait maintenant 18 ans. Elle avait bien grandie,  de grande de taille elle portait une robe bleu céleste, simple et pourtant elle lui allait à la perfection, faisant ressortir les traits de son visage fin, d'une blancheur de neige, ponctuée de taches de rousseur à peine visible, tant l'effort fourni par le réveil de Jack lui mettait le feu aux joues. Jack quant à lui, le visage embrumé par le sommeil, s'était étoffé et avait maintenant l'allure d'un véritable homme de Valhams, très musclé et plus petit que la moyenne, 1m68 à 16 ans, il était comme son père doué d'un grande force physique, lui aussi clair de peau, il arborait une longue chevelure décorée de deux fines tresses ramenées à l'arrière du crâne et tombant dans son dos. Il finit par abdiquer et céda devant l'insistance de sa sœur à le faire se lever.

 

Snow qui s'était levé, sortit de la chambre et emprunta le pallier menant aux différentes pièces situées à l'étage, il entra dans l'une d'elles, la salle de bain. Il se lava le visage et s'observa dans le miroir, il avait 13 ans et mesurait déjà 1m65, ses cheveux mi- longs étaient relâchés, libérés de toute entrave, des cheveux d'un blanc mystérieux aux éclats rougeoyants. A travers eux perçaient deux yeux gris perle, des yeux perçants qui analysait tout son environnement, des yeux curieux et avides de connaissance, des yeux rêvant d'aventures. Il était élancé et son physique laissait voir un bon équilibre et une excellente agilité, ses muscles était saillants et souples, et il possédait une bonne puissance pour son âge.

 

Après s'être nettoyé et rafraîchi, il descendit dans la salle à manger où se trouvaient attablés son père, Jack et Ondine savourant un petit déjeuner copieux.

 

Surpris, Snow s'exclama: " Bonjour père, où sont Kyle et mère??"

 

Son père leva les yeux vers lui et lui lança un magnifique sourire : " Kyle est parti tôt ce matin pour accompagner le navire de commerce, il reviendra dans deux jours, peut- être trois, quand la tournée sera terminé. Ta mère, elle, est partie au chevet de Clarisse, il semble qu'il y a des complications avec le bébé... il est possible qu'il ne voit jamais la lumière du jour." Son sourire s'était effacé pour laisser place à un visage sombre et triste.

 

Voyant l'ambiance chaleureuse du matin s'évanouir, Snow changea de sujet tout en s'installant à la table, il fourra un morceau de pain dans sa bouche : "Ainsi Kyle a réussi à rejoindre l'Escorte, il en rêvait et maintenant il va pouvoir voir le monde extérieur."

 

"Oui, répondit son père, il a enfin gagné le privilège d'accompagner Conord le chef de l'Escorte, il a travaillé dur pour cela, toi et ton frère devez prendre exemple sur lui."

 

"Mais tout le monde dit que Kyle est un génie, rétorqua Jack, nous ne sommes que d'humbles personnes ordinaires Snow et moi. Jamais nous ne pourrons rivaliser avec Kyle... Certains disent qu'il aurait reçu la bénédiction de Thor et qu'il sera amené à diriger le village d'ici quelques années..."

 

"Allons, intervint Ondine, tu sais mieux que quiconque qu'il n'y a pas que son soi-disant génie qui l’a amené là où il est maintenant, il a travaillé plus dur que n'importe qui, et s'est entraîné sans relâche, voilà ce qui fait son génie. S'il est un génie, c'est un génie du travail!" dit-elle d'un ton revêche et plein de reproches à l'égard de Jack, qui fit la moue et sembla s'enfoncer dans sa chaise.

 

"Écoutez-moi bien mes fils, repris Brom, tant que vous ne relâcherez pas vos efforts, nul obstacle ne sera insurmontable, vous êtes destinés à devenir de puissants guerriers qui défendrons le village en cas de besoin. Jack tu as fini ton apprentissage auprès du temple et tu as réussi l'examen prouvant que tu es un guerrier, tu dois maintenant continuer d'apprendre la pêche pour pouvoir nourrir ta famille. Quand à toi Snow, dit-il en jetant un regard de reproche à son plus jeune fils, il ne te reste que 1 an avant l'examen et tu continues de n'en faire qu'à ta tête, tu rates les entraînements pour te promener dans la grande forêt de pins et aller voir le vieux Carleti. Ce n'est pas comme ça que tu feras honneur à ta famille et tes ancêtres."

 

"Pardon père" murmura Snow.

 

"S'excuser ne suffit pas fils, fait serment que jusqu'à l'examen tu te conduiras bien et que tu suivras les enseignements du Temple!"

 

"Par la foudre de Thor, par l'acier de ma lame, par le roc de ma chair et par le feu de mon cœur, devant mes Ancêtres qui me regarde! Je le ferais" répondit calmement et distinctement Snow à son père.

 

Satisfait, Brom lui dit de partir sur le champ à la cours des Guerriers Ancestraux, au Temple de Thor. Là, il continuerait sa formation de combattant.

 

Ayant promis à son père avec l'ancien serment, Snow était obligé de tenir sa parole.

 

Il partit donc pour le temple, situé au nord de l'île après le village. Pour l'atteindre il fallait suivre un sentier tortueux dans la montagne. Il ne fallut pas plus de 30 minutes de montée pour atteindre les portes du Temple de Thor. encadrant deux épaisses portes de bois vieillis par le temps et le froid dont les charnières de fer étaient soigneusement travaillées et entrelacées rappelant les dessins tribaux nordiques ancestraux, se trouvaient deux immenses et magnifiques colonnes de fer, sur lesquelles se trouvaient des statues elles-mêmes en fer, représentant Thor brandissant son marteau vers les cieux.

 

Il pénétra dans le sanctuaire, traversa la cour intérieure et après avoir emprunté plusieurs corridors, il finit par déboucher sur la Cour des Guerriers Ancestraux ; petite cour où l'on pouvait trouver de nombreux ateliers pour divers entraînements, course, poids, parcours du combattant, arène de combat et quelques râteliers d'armes regorgeant de lances, épées, masses et autres armes plus ou moins communes.

 

Çà et là, on pouvait apercevoir de jeunes garçons du même âge et plus jeunes que Snow, s'entraînant sous l'œil avisé de guerriers rôdés au combat.

 

Le doyen des tuteurs vint vers Snow : " N'est-ce pas là le jeune Snow? Que nous vaut l'honneur de ta présence ici? Toi qui ne daigne plus venir ici depuis 2 mois maintenant!!!"

 

"Je suis ici pour m'entraîner et devenir un guerrier qui honorera sa famille et son village, j'en ai fait serment à mon père" Répliqua sèchement le jeune garçon.

 

"Par Thor, en voilà une grande nouvelle, raya l'homme possédant une balafre en travers du visage, dans ce cas mon garçon, montre-moi ta motivation et si je t'en juge digne je t'entraînerais personnellement! Hahaha"

 

Snow resta imperturbable et fit signe de la tête, montrant son assentiment.

 

"Bien, tu vas me faire le parcours du combattant, et tu le refera autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce que je décide que cela me satisfait. Commence MAINTENANT!!!"

 

Sur cet ordre, Snow courut jusqu'au parcours du combattant, et s'élança, sautant sur des rondins à peine assez large pour un pied, suspendu au-dessus du vide, grimpant à des cordes et des palissades, rampant dans la boue et esquivant des haches se balançant de droite à gauche tel un pendule. Et il recommença encore et encore et encore, même quand son ventre cria famine alors que les autres enfants mangeaient devant lui, il continua, quand la soif lui empattait la bouche et asséchait ses lèvres, il continua, même quand le crépuscule s'annonça et que tous furent partis, il ne s'arrêta pas. Ni la fatigue, ni la douleur, ni la morsure du froid ne purent l'arrêter, son honneur et sa détermination l'en empêchaient.

 

Ce n'est que lorsque la nuit fut bien avancée que l'homme le stoppa, à bout de force il se mit à genou sur le sol glacé et l'homme enleva son manteau et le posa sur les épaules du jeune homme. Brom sortit alors de l'ombre, cela faisait plusieurs heures qu'il observait son fils, il s'approcha et prit son fils dans ses bras, le souleva et se tourna vers l'homme à la balafre : "Bolphor, je te remercie, prend soin de lui à partir de maintenant."

 

L'homme acquiesça et dit : " Il te ressemble Brom, têtu, rêveur mais déterminé. Il a un grand potentiel, on dit de Kyle qu'il est un génie mais c'était plutôt un bourreau de travail toujours à s'entraîner encore et encore, mais Snow est différent il surpassera sûrement son frère et te surpassera toi. Hahaha!!"

 

Brom s'éloigna en souriant, tandis que Bolphor continuait de rire. Il lui cria : "Je vais m'occuper de lui Brom, je ferais de lui ce qu'il devrait être!! Un guerrier parmi les guerriers!! Haha"

 

Snow s'était évanoui de fatigue dans les bras de son père et fut réveiller comme chaque matin par sa sœur, ce matin-là seul sa sœur et sa mère étaient présentes dans la maison, en prenant son petit déjeuner Snow s'enquit de l'état de Clarisse, sa mère lui répondit que l'enfant ne survivrait pas à l'accouchement et que l'état de Clarisse était préoccupant. Elle embrassa son fils et sa fille et leur souhaitat une bonne journée et sortit pour rejoindre le chevet de Clarisse.

Il se leva à son tour et prit la direction du Temple pour suivre l'entraînement de Bolphor le balafré.

 

Link to comment
Share on other sites

Bon chapitre.

 

On a doit a une grande ellipse, Snow a atteint l'âge de 13 et à travers les descriptions on s'imagine bien comment il est, sa soeur et ses frères ont bien changés aussi. Son grand frère Kyle est devenu un très grand guerrier grâce à beaucoup d'effort et Snow lui sèche ses cours d'entraînements.

 

Le sermont de son père lui redonne de la détermination et il suit un parcours intensif donné par le maître du temple, il voit un grand potentiel en lui.

 

La vie suit son cours pour le moment. J'attends la suite, sinon le seul problème dans ce chapitre est qu'il y a pas mal de fautes, mais ça s'améliorera avec le temps.

Link to comment
Share on other sites

@Kyojin972, j'ai relu mon chapitre 2 et essayé de corriger un maximum de faute :)

 

J'envoi le chapitre 3 maintenant et le 4 juste après.

Pour le rythme de parrution, je met mes chapitre au fur et à mesure que je l'ais pond xD donc pour le moment les sorties son raproché mais pourrons s'espacer plus ou moins suivant l'inspiration.

 

Chapitre 3

 

2 semaines s'écoulèrent durant lesquelles Snow continua de parfaire sa formation auprès de Bolphor.

 

Kyle était revenu et recevait les louanges de ses pairs, il avait ramené avec lui de nombreux cadeaux pour sa famille.

 

Une robe de soie à dentelle ainsi qu'une chaînette d'or à mettre dans les cheveux pour Ondine, un bouclier et une hache, tous deux travaillés avec soin dans la meilleure fabrique pour Jack. Un vase de grande beauté, un collier d'émeraudes et des épices pour sa mère, un cor de chasse fabriqué dans une défense de Narval soigneusement travaillée et sertie de discrètes pierres précieuses pour son père.

 

Pour Snow, il offrit un poignard dont la lame droite à double tranchant d'une vingtaine de centimètres, disait-il, était faite dans le meilleur acier possible, sans aucune garde, le manche était taillé dans un croc de loup géant, recouvert d'une lanière de cuir faite de peau de raie électrique, le pommeau du poignard était incrusté d'une pierre de foudre dont la couleur était d'un bleu chatoyant.

 

Comme chaque jour depuis la promesse faite à son père, le jeune Snow suivait son entraînement, il venait de finir le repas du midi en compagnie de ses camarades et Maîtres Instructeurs, quand le Cor de la tour de guet à l'entrée du Détroit de Thor retentit au loin.

 

Tous se figèrent, le Cor du guet était sonné lorsque des navires, pirates ou non attendu, entraient dans le détroit. Il n'était pas rare qu'il sonne et cela n'était jamais vraiment dangereux, car les quelques pirates ayant essayé de piller l'île, n'ont jamais pu ressortir de Valhams, toujours attendus et reçus par les guerriers de Soupir. Parfois, il arrivait que l'on fasse appel au Marine pour venir chercher quelques têtes primées.

 

C'est donc tout naturellement qu'ils reprirent leurs activités. Mais quelques instant plus tard le Cor retentit encore et continua durant de longues minutes. L'inquiétude commençait à se faire sentir parmi les instructeurs et la peur empoignait les jeunes enfants.

 

"Qu'est-ce qui ce passe?" demanda tout haut Bolphor, sans parler à qui que ce soit et n'attendant aucune réponse.

 

Bolphor rassembla les élèves au fond de la Cour des Guerriers Ancestraux, du côté opposé à la porte et envoya deux des Maîtres Instructeurs s'informer de la situation du village. Il demanda à chacun de rester calme et de s'équiper d’armes, de bouclier et casque. Tous se tinrent près, en attendant les nouvelles.

Plusieurs minutes passèrent, semblable à des heures, plus le temps passait et plus l'inquiétude grandissait, on pouvait voir, au-dessus du mur d'enceinte, des colonnes de fumées monter vers le ciel depuis la direction du village. Le Cor ne sonnait plus depuis longtemps déjà et l'on entendait parfois l’écho d'un tir de pistolet ou de fusil résonner dans le lointain.

 

Quand enfin du bruit en provenance de l'entrée du Temple se fit entendre. Mais ce n'était pas le bruit attendu de deux personnes seules. Les individus étaient nombreux, ils couraient et certains criaient. Bolphor se mit en position en tête des Maîtres Instructeurs, une lance dans la main droite, un bouclier dans la gauche, un casque à cornes vissé sur le crâne. Il faisait peur, jamais Snow ne l'avait encore vu ainsi, et pourtant il l'avait souvent vu en colère contre lui, mais en cet instant, c'était totalement différent, on pouvait lire une colère froide, lui déformant le visage, tel un démon. Une détermination sans faille brillait dans ses grands yeux noirs.

 

"Maitres du Temples de Thor, tenez-vous prêts. Peu importe, qui passera cette porte, nous montrerons aux Dieux que nul ne peut vaincre les Furyens! Nous protègerons nos enfants!!" Cria Bolphor d'une voix roque et caverneuse.

 

"Nous en faisons le serment!" clamèrent les quatre Maîtres Instructeurs.

 

Le doyen des Maîtres du Temple reprit : "les enfants,  tenez-vous prêts à mettre en application ce que vous avez appris ici et à protéger vos vies!!"

 

A peine eut-t-il fini de parler, que la porte de la cour s'ouvrit à la volée laissant entrer une horde d'assaillants. De nombreux enfants crièrent sous l'effet de la peur, d'autres pleurèrent tandis que les Maîtres du Temple fondaient sur l'ennemis à grands cris de rage. Puis tout se stoppa net, quand les assaillants fermèrent les portes derrière eux, Bolphor reconnut les personnes qui étaient là.

 

C'étaient les hommes et les femmes du village, enfin ceux qui avaient survécu à l'assaut. En effet, d'après leur explication, des pirates avaient fait irruption dans la baie, mais ce n'était pas un ou deux navires, mais plutôt une flotte d'une douzaine de navires qui avaient débarqués plusieurs centaines de pirates. Surpris par le nombre des assaillants, les hommes de Soupir n'avaient pu contenir l'assaut et durent battre en retraite. Les guerriers avaient ensuite lancés une contre-attaque sur les envahisseurs mais malgré leurs supériorités physiques et techniques, ils ne purent contenir la vague d'assaillants. Et seul ce groupe avait réussi à se replier au Temple.

 

Parmi eux se trouvaient Conord le Chef de l'Escorte marchande un sabre courbé dans chaque main, Anto Carleti le vieil Ermite un pistolet à la main, ainsi que de nombreuses femmes et enfants en bas âges mais peu d'hommes, essentiellement des hommes de l'Escorte marchande et parmi eux, Kyle une dague courte dans chaque main, derrière lui se trouvait Ondine et Jack, sur le qui-vive, prêts à en découdre bouclier et hache parés.

 

Snow courut à leur rencontre cherchant son père et sa mère du regard mais en vain, il remarqua alors le visage de Kyle lugubre et sombre, puis Ondine dont les larmes inondaient les joues et enfin Jack qui détourna la tête quand il vit son jeune frère arriver. Que c'était-il passé? Pourquoi ni mère, ni père ne sont là? Voilà ce qu'il aurait voulu demander, mais aucun mot ne parvint à s'extraire de ses lèvres. Il continua de s'approcher, mais il ne courait plus, il ralentissait au fur et à mesure que son cœur se serrait dans la froide compréhension de ce qu'il savait. Ses parents n’étaient plus, tous deux étaient morts. Il le savait, il le voyait dans les yeux de ses frères et sœurs.

 

Ondine le prit dans ses bras et le serra si fort qu'il ne put respirer pendant quelques secondes, Kyle s'agenouilla près de lui, lui remit le poignard offert quelques heures plus tôt, en lui embrassant le front. Nul mot était nécessaire, ils le savaient tous, ils étaient là les uns pour les autres et malgré a perte de leurs parents, ils feraient front pour survivre ensemble.

 

Des bruits sourds se firent entendre à la porte, tous sursautèrent. Les pirates étaient là et essayaient de défoncer la porte, qui malgré les barricades finirait par céder. Ce n'était qu'une question de temps et tous le savaient.

 

Les coups de bélier résonnaient de plus en plus fort, les murs et le sol tremblaient à chaque coup, la porte allait craquer et tomber en morceaux sous les coups bruts du bélier pirate. Bientôt elle tomberait.

 

Le temps s’allongeait. Combien de temps s'était écoulé depuis le repas du midi, personne n'aurait pu le dire, le jour déclinait à l'horizon, seul les feux du village, en proie aux flammes, amenaient des couleurs au sombre et triste ciel. Les pirates hurlaient, chacun d'eux étaient prêts à tuer du Furyens, femmes, enfants compris sans le moindre scrupule et chaque Furyens était prêt à combattre et à défendre les siens jusqu'à la toute fin.

 

Soudain les coups s'arrêtèrent, le hurlement des pirates qui jusqu'alors était menaçant et sauvage se fit désespéré, et diminua dans l'obscurité ambiante. Ils repartaient... Les pirates fuyaient! Les survivants attendirent quelques minutes puis décidèrent de sortir de la cour. Les hommes explorèrent les dédales du Temple à la recherche d'éventuel trainard mais rien, le Temple et ses abords étaient déserts. Après concertation, il fut décidé que les hommes de l'Escorte iraient au village, voir si les pirates étaient toujours là. Le petit contingent d'une dizaine d'hommes commença à entamer la descente, quand une explosion se fit entendre, suivi d'une multitude d'autres.

 

Tous se hâtèrent de se réfugier dans le Temple où ils ne purent qu'attendre la fin de ce qui s'emblait être l'apocalypse.

 

Puis le calme revint, un calme anormal, un calme de mort. Les rescapés sortirent et prirent le sentier menant au village, plus ils avançaient plus l'horreur les frappait.

 

Le sentier était par endroit effondré, de profonds cratères rongeaient les flancs des montagnes et lorsqu’ils purent voir leur village, il n'en restait plus rien, rien d'autres que des cratères fumants et des corps mutilés, des gravats carbonisés et par endroit des feux éclairaient cette scène de chaos.

 

La soixantaine de villageois survivants entra sur ce qui fut autrefois la place du village, personne n'en croyait ses yeux. Les navires pirates avaient sombrés, aucun survivant n'avait pu être retrouvé.

 

Une heure passa, la plupart des membres du groupe était prostrée, abattue par les évènements, d'autres essayaient de trouver une solution pour quitter Valhams, le reste cherchait dans les débris des maisons et les corps calcinés et démembrés, les vestiges de ce qui fut leur vie, quelques rares objets ayant survécus à la catastrophe. Quant au loin, à l'embouchure du détroit, des silhouettes apparurent dans la brume. Des embarcations approchaient, une vingtaine de barques contenant ce qui semblait être des soldats et d'autres encore continuaient de traverser le détroit.

 

Link to comment
Share on other sites

et le chapitre 4!!!

Bonne lecture!

 

Chapitre 4

 

"La Marine, c'est la Marine." cria un homme en faisant de grand signe pour signaler leurs présences "Ils viennent pour nous sauver."

 

Tous se levèrent et s'approchèrent de la rive. Snow, un peu en retrait et fatigué ,suivit le groupe et surprit les murmures du vieil Ermite : "Les Marines? Peuh! Ça sent mauvais, c'est eux qu'ont détruit s't'île, maudit Buster Call... ça sent pas bon du tout!"

 

Les Marines débarquèrent et se mirent en rang de chaque côté du petit groupe et un homme en long manteau sur lequel on pouvait lire le mot -justice- s'avança : "Habitant de Valhams, vous avez étés reconnus coupables de coopération avec des pirates, d'actes de pirateries et de rébellions contre le Gouvernement Mondial. La sanction est la Mort!" dit-il avec un sourire hautain.

 

Les villageois ne comprenaient pas ce qui se passait. Eux qui étaient victimes, eux qui avaient subi l'assaut des pirates, puis le courroux de la justice sur ces mêmes pirates, eux qui avaient tout perdu sans comprendre pourquoi, ni comment étaient condamnés à mort. "On n’est pas des pirates!", "Pitié, nous n'avons rien fait", "C'est n'importe quoi!!" les villageois essayaient de comprendre et d'expliquer ce qui c'était passé. Mais ils ne purent rien dire, ni faire.

 

L'homme aboya ses ordres : "Soldat à mon commandement!!!"

 

Tous les soldats braquèrent leurs armes, pistolets, épées, lances et fusils sur le groupe et se tinrent près au combat.

 

Les Furyens ne perdirent pas de temps, certains hommes perdirent patience et attaquèrent en criant : "Pour valhams, pour Thor!!" et en invectivant la Marine : "Salaud, meurtrier, fils de p****". Cette attaque sauvage et non conventionnelle venant d'un groupe en sous nombre eut pour effet de briser la formation ennemie, laissant une opportunité de fuite pour les femmes et les enfants. Dans le Chaos général, créé par les hommes du Nord, plusieurs groupes réussirent à se disperser et à fuir, poursuivis par les Marines qui petit à petit reprenaient pied.

 

Kyle et Jack étaient aux prises avec un groupe de six Marines, Snow quant à lui était paniqué, son poignard en main il protégeait Ondine, située dans l'espace entre ses frères et lui. Il devait la protéger. Quand soudain un soldat vint vers lui l'épée au claire. Il abattit son épée sur Snow qui, incapable de bouger, ne put qu'attendre le moment fatal.

 

Une ombre s'interposa alors entre Snow et l'épée. Ondine protégeait son petit frère de son corps, elle sacrifiait sa vie pour lui. Snow eut encore plus peur de voir sa sœur mourir, que de mourir lui-même. Il avait la sensation que le temps s'était figé, il voyait clairement et distinctement tout ce qui se passait autour de lui. Kyle, qui s'était défait de ses adversaires et s'occupait d'un de ceux qui attaquaient Jack, revenait vers lui et sa sœur en criant. Jack porta le coup fatal à son dernier opposant, il n'avait pas aperçu la scène qui se déroulait dans son dos.

 

Snow dans ce court laps de temps, comprit deux choses, Kyle n'arriverait pas à temps pour sauver Ondine, il ne restait donc que lui pour la sauver. Il prit sa décision et fonça en avant, se glissa sous le bras droit levé de sa sœur, se redressa, dévia l'épée qui s'abattait de la main gauche et enfonça son poignard dans le cou du soldat, lui enfonçant la lame jusqu'au cerveau. Une pluie de sang s'abattit sur Snow qui retira le poignard du soldat tombant au sol.

 

Tout la fratrie se figea l’espace d’un instant, regardant Snow, mais Kyle et Jack durent reprendre leurs rôles de guerriers et furent rapidement aux prises avec de nouveaux soldats. Anto Carleti se glissa au milieu du petit groupe, attrapa Snow et Ondine, attira l'attention de Jack et Kyle : "Derrière ma maison, s'trouve un passage menant à travers  la montagne et débouchant sur une p'tite grotte, j'y ai un p'tit navire. On peut s'échapper par-là! Vous deux ouvrez la voie, on doit faire vite."

 

Tous le regardèrent sans vraiment comprendre, sans savoir quoi faire. L'Ermite mit un coup de pied dans la jambe de Kyle ce qui le ramena sur terre et il prit la tête du petit groupe. Jack fermait le cortège et protégeait ses frères et sœurs d’éventuels poursuivants.

 

Snow se laissa conduire par la poigne de Carleti et ce qu'il vit autour de lui le hanterait jusqu'à la fin de sa vie.

 

Bolphor venait de tuer son troisième Marine, lorsqu'un homme lui enfonça une lance dans la jambe, Bolphor tomba et se remit sur pied aussi sec, il tua à main nue le lancier et brisa la nuque d'un autre Marine dans la foulée avant de succomber sous les lames de deux Marines qui lui plantèrent leurs épées dans le dos. Conord était aux prises avec cinq Marines dont le donneur d'ordre et d'après les cadavres qui jonchaient le sol, il avait déjà réussi à tuer au moins six adversaires. Il réussit à repousser quatre des Marines et se retrouva à un contre un face au donneur d'ordre, qui avait perdu son sourire sadique et luttait maintenant pour sa vie en appelant ses hommes à son aide, mais c'était trop tard Conord lui coupa la tête et poussa un hurlement puissant de victoire et fondit sur les quatre autres, il réussit à en tuer deux lorsqu'une balle le frappa en pleine tête. Le guerrier s'effondra dans un râle et disparut au milieu des cadavres. Les furyens étaient massacrés malgré leur résistance, aucun ne pouvaient survivre.

 

Snow pleurait, toujours tiré par le bras, il remarqua qu'il n'était plus au milieu du champ de bataille mais un peu plus loin, ses frères étaient blessés mais continuaient de les défendre.

 

Ils arrivèrent devant la maison de l'Ermite ou du moins ce qu'il en restait, et s'arrêtèrent pour reprendre leur souffle, ils remarquèrent des Marines qui arrivaient sur eux. Carleti dégagea l'entrée du passage dans la montagne et leur dit d'entrer. Jack, Ondine et Snow entrèrent, Kyle refusa de venir : "Si nous rentrons tous là-dedans, ils nous auront et nous serons tous morts, Anto je vous les confie, vous n'êtes pas originaire de l'île, vous connaissez le monde extérieur, amenez-les en sécurité et prenez soin d'eux" et sans leur laisser la possibilité de parler, il se retourna et courut à la rencontre des Marines.

 

Link to comment
Share on other sites

Deux bons chapitres !

 

Deux semaines sont passés Kyle est revenu avec plein de cadeaux pour sa famille, celui qu'a reçu Snow est pas mal. Mais au cours de la journée qui s'annonçait tranquille comme toutes les autres jours, fut touché par un grand désastre.

Le village de Snow se fait attaquer et malgré la détermination des guerriers de Soupire, ils furent obligés de battre en retraite, les parents de Snow furent tuer à son plus grand malheur :-\. Lui et ses frères et soeur sont complètement effondrés.

 

Quand le calme revient, le groupe de survivants retourne à la place du village et voient le carnage et les nombreux morts qu'on apportés leur agresseurs qui sont en faites des Marines, leur village sont accusés de coopération et d'actes de pirateries.

Snow se retrouve pour la première fois à mettre en œuvre tout ce qu'il a apprit dans un vrai combat et il s'en sort assez bien malgré la peur au ventre.

Grâce à l'aide d'Anto, Snow arrivent à s'échapper avec ses frères et sa soeur, mais de nombreuses personnes meurt pour les laisser le temps de s'échapper.

 

C'est un jour qui le marquera à vie le petit Snow, mais je me demande si c'est pas à cause de son frère Kyle que tout ça est arrivé, vu les trésors qu'il a ramené pour sa famille, c'est un peu louche.

 

Bref j'attends la suite.

Link to comment
Share on other sites

Sacré débit de chapitres !

 

Le chapitre 2 nous met encore mieux dans le l'ambiance du village, et on a un descriptif de chaque membre de la famille, et bien sûr de Snow. Il est assez dispersé comme garçon, mais sous serment, il va s'obliger à travailler dur. Donc c'est très bien de nous plonger dans Valhams pour que l'on s'attache aux personnages.

 

Puis, tu arrives soudain à un changement radical pour l'île et ses habitants. Il le fallait bien pour que la vie de Snow soit chamboulé. Et là, je me pose beaucoup de questions sur cette double attaque ! On a bien eu des pirates au début, tout une flotte. Immédiatement après leur assaut, la Marine intervient avec le Buster Call, comme quoi les Furyens se seraient alliés avec les pirates. Ca sent trop le coup monté de la marine, car ils ont bien vu qu'ils s'étaient déjà fait attaquer. Alors je me dis qu'ils avaient trouvé une fausse raison pour faire un génocide, éliminer les Furyens ni plus ni moins. Ils devaient craindre le sang des Furyens.

Les passages d'action sont brefs, bien retransmis comme une bataille désorganisée. Tu m'as aussi bien fait croire à la mort d'Ondine, bien joué.  ;)

 

Je me pose des questions sur le passé d'Anto, puisqu'il n'est pas originaire de l'île. Ca m'intéresse car tu as dû lui préparer un bon background.

Link to comment
Share on other sites

Hop hop hop 2 nouveaux chapitres

 

Chapitre 5

 

Tout en regardant Kyle fondre sur le groupe de Marine et tuer un premier assaillant avant de se retrouver encerclé, Carleti poussa le petit groupe en avant et leur intima l'ordre d'avancer. Le passage sous la montagne était un véritable labyrinthe si complexe et tortueux qu'ils se seraient perdus sans espoir de retour vers l'extérieur, si le vieil Ermite n'avait pas été leur guide.

 

Ils arpentèrent des galeries pendant une quinzaine de minutes et débouchèrent dans une cavité où se trouvait un petit navire à voile et une barque à rames.

 

La grotte était très spacieuse, dans un coin se trouvait ce qui ressemblait à un salon. Deux canapés étaient disposés de part et d'autre d'une table basse en bois grossier, près d'une paroi se trouvait trois grandes armoires elles-mêmes en bois grossier. Anto les fit s'assoir et s'affaira dans un coin sombre de la grotte.

 

Il revint avec deux grands seaux d'eau et une boule de savon : "On doit faire vite! Débarbouillez-vous, vous êtes plein de sang, surtout toi Snow!! Il y a des vêtements propres dans les armoires, prenez-en des chauds. Désolé Ondine, mais ce ne sont que des vêtements d'homme, ce sera moins jolie sur toi mais plus pratique à porter que des robes, surtout que nous devons nous dépêcher. Jack, tu es blessé mon garçon. Vient par-là que je nettoie tes plaies."

 

Tous suivirent les ordres du vieil homme râblé, il boitait de la jambe gauche, une fine cicatrice, partant du bas du menton, suivait la mâchoire pour se terminer dans la nuque. Il avait les cheveux courts et le regard clair, des yeux marron nuancé de vert. Sa peau était sèche, abîmée par l'air marin et son teint était cireux. Il portait les vêtements traditionnels de l'île, un lourd pantalon de cuir, des bottes en fourrure, une chemise de toile et un épais manteau de fourrure.

 

Quand Snow et Ondine eurent fini de se laver ils allèrent vers les armoires et en les ouvrant poussèrent une exclamation de surprise. En effet dans chaque armoire, se trouvaient de nombreux vêtements tous différents les uns des autres. Une seule chose les rapprochait, ils étaient tous de couleur sombre. Il y avait des toges, des costumes cravates, des vêtements de soldat, de paysan, d'aristocrate, il semblait possible de pouvoir trouver tous les habits possibles et imaginables dans ces armoires.

 

Carleti s'approcha d'eux, il avait terminé de nettoyer les plaies de Jack et celui-ci se débarbouillait. "Dépêchez-vous les enfants ! on doit être rapide et efficace, dit-il en attrapant une chemise et un pantalon, tout ce qu'il y avait de plus banal, nous devons être légers et discrets" puis il prit une paire de chaussures et disparut sur le voilier.

 

Ondine prit un pantalon de costume, une chemise et une veste, et s'empara également d'un des manteaux longs présent dans l'armoire, puis se dirigea derrière le paravent pour se changer.

 

Jack rejoignit Snow, toujours hésitant, et prit un bas de treillis, un pull et un grand manteau. Sans pudeur, il se déshabilla sur place et commença à se vêtir.

Snow se décida pour un ensemble de paysan qui lui sembla particulièrement confortable et chaud, un manteau, une paire de bottes et se changea lui aussi.

 

Quand tous furent vêtus, Carleti leur expliqua son plan : " Les navires de la Marine sont tout autour de l'île, dès que nous sortirons il y a fort à parier que nous serons découverts dans les minutes qui suivront."

 

Il s'arrêta pour observer les réactions des enfants et reprit : "Nous allons donc mettre le voilier en marche et le lancer au dehors, pendant que nous serons cachés dans la barque reliée par une corde au voilier. Nous nous laisserons emporter dans un premier temps et quand les Marines verront le voilier, ils lui tireront dessus, sans faire attention à nous. On se glissera dans la confusion et nous rejoindrons l'île la plus proche vers l'Est où je connais du monde"

 

Il avait fini d'expliquer son plan et attendait une réaction mais aucun des membres de la fratrie ne dit mot, tous avaient conscience, que leur meilleur espoir de survie, résidait dans ce vieil homme.

 

"Bien, s'il n'y a pas d'objection, on se met en mouvement !", dit-il en se dirigeant vers le voilier.

 

Ils levèrent les voiles et grâce à un ingénieux système de poulie, de corde et de poids, rapprochèrent le voilier de l'entrée de la grotte, assez pour que le vent s'engouffre dans les voiles, le propulsant hors de la grotte, suivi de la discrète embarcation sur laquelle se trouvait Carleti et ce qu'il restait de la famille Frost. Le navire réussit à s’éloigner de 300 bons mètres avant d'être découvert. Les boulets de canon volèrent et commencèrent leurs œuvres de destruction.

 

La plupart des boulets faisait mouche, le mât était brisé, la coque perforée en plusieurs endroits, le navire prenait l'eau et commençait lentement a sombré sous la pluie des boulets. Le plan se déroulait sans accroc, jusqu'à ce qu'un boulet percute la barque brisant les rames et emportant une partie du visage de Jack, qui s'effondra dans l'eau sombre pour disparaître dans les profondeurs glacés de North Blue. Snow voulut plonger pour secourir son frère, mais fut arrêté par Carleti. Snow se retourna violement et vit que Carleti était penché sur sa sœur dont la poitrine était transpercée par de nombreux fragments de rame. Snow vit sa sœur se vider de son sang et la vit disparaitre dans ses yeux.

 

 

Chapitre 6

 

Snow ouvrit les yeux, l'esprit embrumé, il ne réalisa pas tout de suite où il se trouvait. A mesure qu'il émergeait du sommeil, il distinguait ce qui l'entourait. Il était dans un lit simple incrusté dans le mur, un bureau trônait dans un coin, celui-ci semblait fixé au sol, deux lourdes malles étaient disposées dans un autre coin, l'une était bleue et l'autre verte, elles semblaient être faites dans un cuir épais. Il y avait une petite fenêtre au milieu du mur telle une séparation entre le bureau et les malles. Au plafond, était suspendue une lampe à huile qui se balançait dans un rythme régulier.

 

Il sortit du lit et s'aperçut qu'il n’était vêtu que d'une simple chemise de nuit, il s'approcha de la fenêtre face au lit et observa. Le ciel était bleu sans aucun nuage, le jeune garçon n'avait jamais vu un tel ciel, il l'observa longuement, puis se rendit compte qu'il était sur un bateau. La mer était calme et le navire glissait sans bruit à sa surface. Snow observa le bureau et vit un mot, écrit sur un petit parchemin, d'une écriture soignée et élégante.

 

-Tu as des vêtements à ta taille dans la malle bleue, rejoint moi sur le pont. PS : Il fait un temps magnifique ne te couvre pas trop.-

 

Snow ouvrit la malle bleue où il trouva en premier lieu son poignard, à sa vue tous les évènements lui revinrent en mémoire. Ondine, Jack, Kyle, ses parents, ses amis, ses voisins, son village, son île tout avait disparu. Ils étaient tous mort!

 

La dure réalité le rattrapa et le garçon resta de longues minutes à sangloter, roulé en boule sur le sol. Quand il s'arrêta de pleurer, il sécha son visage et jura par l'ancien serment que jamais plus il ne pleurerait pour son île et sa famille, qu'il irait de l'avant, deviendrait fort et se vengerait.

 

Il prit les vêtements qui étaient soigneusement pliés dans la malle et s'habilla d'un pantalon de toile noire légère et d'une chemise blanche en lin. Il mit son poignard au côté et prit le chemin du pont. A son arrivée sur le pont il sentit la douce chaleur du soleil embrasser sa peau et la douce caresse tiède du vent dans ses cheveux. L'agréable sensation amena un fin sourire sur ses lèvres. Snow se dirigea en direction de Carleti qu'il aperçut en pleine discussion avec ce qui semblait être le capitaine ;, un long manteau noir, le col relevé et un tricorne sur le chef, il devait mesurer dans le mètre 90. Snow arriva dans son dos, ni le capitaine, ni Carleti ne semblaient l'avoir remarqué. Arrivé à 2 mètres du Capitaine, celui- ci se retourna.

 

"Et bien notre jeune Snow est enfin réveillé, mon garçon tu me vois navré de ce qui t'est arrivé. Cependant j’espère que tu es réveillé car j'ai du travail pour toi." Lui lança le Capitaine.

 

"O...ou...oui monsieur." Balbutia Snow intimidé par la présence de cet homme.

 

"On dit Capitaine, jeune homme, Capitaine Joe K. Moon" dit-il avec un grand sourire "vient me voir quand tu auras fini avec cette vieille branche Hahahaha" Et il partit en riant.

 

Snow se retourna vers le vieil homme et sans avoir besoin de lui demander, Carleti l'amena à la proue du navire et lui expliqua les évènements survenus après qu'il se soit évanoui.

 

"...tu venais de t'évanouir et nous subissions le tir nourri des navires d'la Marine qui avaient fini par nous r'pérer. J't'ai attrapé et j'ai sauté à l'eau. J'ai nagé en direction d'un des navires, j'nous ai fait monter à bord et j'nous ai trouvé un coin sûr. Dès qu'une opportunité s'est présentée, j'ai subtilisé un canot et nous sommes arrivés sur l'île de Aintown où j't'ai am'né à un ami, qui nous a caché et fournit vêtements et vivres. D'là, j'ai pu contacter Joe, qu'est venu nous chercher." dit le vieil homme, d'une traite, les yeux clos.

 

"Combien de temps ai-je dormi?" demandât Snow.

 

"5 jours, durant les 3 premiers jours, t'avais de la fièvre, et t'étais plutôt agité... Snow j'suis désolé, j'n'ai pas su protéger tes frères et sœurs. Je..."

 

"Non, c'est moi qui suis désolé, coupa Snow, vous avez risqué votre vie pour nous et vous avez failli mourir pour nous. C'est moi qui ne suis pas assez fort. Merci Anto Carleti je vous suis redevable, vous m'avez sauvé et m'avez permis d'avoir la chance de pouvoir venger mon île"

 

"T'veut venger ton île? Je peux t'comprendre, ces personnes étaient mes amis aussi, mais p'tit gars, c'est de la Marine dont tu veux t'venger et par extension au Gouvernement Mondial. Ces types-là, c'pas des rigolos... C'est l'organisation la plus puissante du monde."

 

"Je sais ça, dit-il désespérément, conscient de sa faiblesse, mais c'est ce que je me le suis juré et je deviendrais fort, assez fort pour ma vengeance, assez fort pour ébranler ce monde corrompu" cria-il rageusement.

 

Anto resta sans rien pouvoir dire devant la détermination de son jeune protégé.

 

"Tu veux devenir fort, petit Snow?" Carleti et Snow se retournèrent pour apercevoir le Capitaine K.Moon revenir vers eux "Si tu le veux, tu devrais aller voir Peeta mon Second, après moi c'est l'homme le plus fort de ce Galion."

 

Peeta était un homme mystérieux. Quand Snow vint à lui, il se trouvait au poste de vigie situé au sommet du grand mât. Snow l'appela et Peeta sauta dans le vide et atterrit en souplesse sur le pont aux pieds de Snow.

 

"Snow c'est ça? J'ai entendu parler de toi... Je suis navré pour ce qui t'est arrivé."

 

Peeta était un garçon d'une trentaine d’années, de taille moyenne. Blond aux yeux jaunes, il était coiffé au carré. Vêtu d'un pantacourt de toile beige, et d'une chemise à fleurs ouverte sur un corps sculpté pour le combat. Une ceinture marron cuir, maintenait deux dagues fines.

 

"Merci. Mais je ne suis pas là pour ça... Le Capitaine m’a dit que si je voulais devenir fort il fallait que je vienne vous voir. Que vous pourriez m'aider. Est-ce le cas??"

 

"En effet, mais je ne pense pas que tu y arriveras" répondit doucement Peeta.

 

"J'y arriverais! Il le faut, je n'ai pas le choix!" Dit sèchement Snow.

 

Peeta accepta et fit venir Snow à la pointe du galion. Il lui attacha une corde autour de la taille et le fit grimper sur la pointe. "Snow reste ici en équilibre sur les mains. Quand mon quart sera terminé je viendrais te chercher et si tu veux continuer nous passerons à la suite.".

 

Snow se mit donc en équilibre sur les mains, sur la poutre de bois ronde et polie, et essaya de se maintenir. En temps normal, sur la terre ferme, il n'aurait eu aucune difficulté à effectuer cet exercice. Mais la houle et le roulis de l'eau rendaient l'exercice beaucoup plus compliqué, Snow tomba régulièrement retenu par la corde.

Au bout de 3 heures? Peeta vint le chercher, Snow était à bout de force, il n'était pas arrivé à se maintenir, mais Peeta le rassura et lui donna un nouvel exercice: faire le tour des ponts en sautant accroupi, bras tendus et portant des seaux remplis d'eau.

 

Ce nouvel exercice était plus simple dans la pratique, mais plus dur physiquement. Ses bras lui faisaient mal, ses cuisses le brûlait, il s'écroula au bout de trois tours, son corps le faisait souffrir. Chaque muscle de son corps criait à l'agonie et demandait du repos. Peeta qui l'avait surveillé durant l'exercice, le porta dans sa cabine pour qu'il puisse se reposer, il lui apporta un plateau repas spartiate et se dirigea vers la porte.

 

"Repose-toi, demain si tu es toujours motivé pour devenir fort, on refera les mêmes exercices qu'aujourd'hui." dit Peeta avant de refermer la porte derrière lui.

 

Snow avala son repas rapidement et se laissa tomber sur son lit où le sommeil le prit dans ses bras pour ne le relâcher qu’à la première lueur du jour, les rayons du soleil perçaient à travers la fenêtre de la cabine.

 

Il se leva et gagna le pont à la recherche de Peeta. Là, il vit que les hommes du navire étaient en effervescence, Snow se fit bousculer par un vieux marin qui le gronda : "Dégage du chemin gamin, on n'est pas là pour rigoler". Il s'écarta et se mit dans un coin pour ne pas gêner le va-et-vient des marins en action. Ceux-ci préparaient les canons, s'occupaient de la voilure, mettaient leur arme aux claires. Que pouvait-il bien se passer?

 

Link to comment
Share on other sites

Bon chapitre.

 

Le calvaire continue pour les habitants de Soupire, mais grâce au vieille ermite et leur grand frère Kyle qui est resté pour retenir les soldats de la marine, ils ont pu pénétrer la grotte de Carleti, on découvre le style de vie de ce dernier il se contentait de peu.

 

Ils sortent de la grotte grâce au bateau à voile de l'ermite, mais tout se passe pas bien, Ondine et Jack se font tuer, je pensais que tu aurais donner un plus grand rôle à ses frères et à sa soeur, mais bon c'est pas grave il reste Kyle qui doit vivant ou prisonnier je pense.

 

Snow se retrouve sur le bateau pirate d'un ami à Carleti, c'est bien un ancien pirate lui. Le maître du navire à l'air cool, le K dans son nom remplace le D ;D ? Snow se remet du désastre qu'il a subit et reçoit un entraînement avec le second qui est sympa lui aussi, Snow semble déjà souffrir lol.

 

La fin laisse présager que les pirates vont entamer une bataille navale.

Link to comment
Share on other sites

Merci de ton suivi Kyojin972, ça fait plaisir  ;)

 

Pour ceux qui lisent la fic, que vous laissiez de commentaire ou non.

Je vais vous demandez juste un effort et me dire ce que chacun de vous penses de cette histoire, dans le fond et dans la forme.

Surtout ce qui pause problème hormis les fautes d'hortographe que j'essaie tant bien que mal de diminuer.

 

J'espère que vous le ferez, ça m'aiderait beaucoup.

Link to comment
Share on other sites

A mon tour de te faire part de mon ressenti de ces chapitres 5 et 6.

 

Ouch ! J'ai pris sacré coup derrirèe la tête. Jack et Ondine qui meurent ?! Devant les yeux du petit frère en plus, le côté horrible est bien conservé. Snow est combattif et humain. La perte de sa famille, ses amis l'a obligatoirement profondément traumatisé, tu nous le fais comprendre, mais comme un descendant des Furyens, il sait se relever.

Je me demande encore s'il sera le dernier Furyen... Kyle était aux prises avec des marines. Ca semble compliqué pour lui, mais comme on ne sait jamais ce qui a pu se passer, il aurait pu trouver un moyen de s'en sortir.

 

Donc Anto s'est occupé de Snow. Cet ermite est sympatique, reste à savoir qui il est vraiment, son histoire avant de s'être isolé du monde sur Valhems.

Snow commence son périple sur un navire pirate. Comme il doit rencontrer les révolutionnaires d'après le titre de la fic', je me demande si le Capitaine K.Moon n'aurait pas un lien avec Dragon ou les révolutionnaires en général.

 

Là, le héros va progresser physiquement, je me demande toujours ce que sera son style de combat.

 

Bonne continuation !

 

EDIT : Oh juste une remarque sur une erreur de conjugaison qui t'est récurrente : tu rajoute souvent un "t" à la troisième personne du singulier au passé simple. Exemple : il ne réalisât, mets-le  comme ceci réalisa.

Link to comment
Share on other sites

Message bien reçu bloody, j'envoi le chapitre 7 tout fraichement sorti de l'imprimerie :)

Bonne lecture

 

Chapitre 7

 

"Monsieur Snow Frost, veuillez venir à mes côtés je vous prie, vous gênez à la manœuvre."

 

Le garçon se dirigea vers la voix provenant du pont supérieur. Il vit d'abord Anto qui lui fit un grand sourire.

 

"S’lut Snow, t'as bien dormi? J'crois qu'tu vas pouvoir assister à ta première bataille navale mon garçon" lui dit-il.

 

"Monsieur Frost, maintenant que tu es là, dégaine donc cette lame qui décore ta ceinture et prépare toi!" Snow remarqua alors le propriétaire de la voix qui l'avait interpellé plus tôt. C'était le Capitaine Joe K. Moon qui maniait la barre. "Le -Légionnaire- est en chasse! Mon Galion est plus rapide que ce rafiot de la Marine, nous serons sur lui d'ici 10 minutes. Tu vas pouvoir observer et prendre part au combat."

 

"Vous êtes des Pirates?!!" S'exclama Snow poignard à la main dans une posture se voulant menaçante.

 

Le Capitaine le regarda amusé, mais ignora l'enfant et aboya des ordres à ses marins. Carleti intervint et prit Snow à part : "Non Snow, le -Légionnaire- est un navire révolutionnaire" dit-il calmement "Le Capitaine Joe K.Moon est le co-fondateur de l'armée révolutionnaire avec Dragon. Mais il s’est éloigné de l'organisation, tout en suivant son principe. C'est un peu compliqué, mais disons qu'il est indépendant des révolutionnaires, tout en leur étant affilié. Il fait ses propres missions et parfois collabore avec Dragon. Dès qu'il croise des navires pirates et de la Marine, il les pille et les envoie au fond des mers."

 

"En quoi est-ce différent d'un pirate?" Gronda Snow

 

"Il défend les faibles, et ne fait aucun mal au civil." répliqua le Capitaine K. Moon, sourire en coin.

 

Le garçon se tut, encore perplexe. Le navire de la Marine n'était plus qu'à quelques mètres. Le son d'un canon retentit suivi d'une explosion au niveau du gouvernail ennemi. Le -Légionnaire- effectua une embardée s'éloignant du navire ennemi, tout en le  contournant par la gauche et se mit parallèle au navire. Les deux navires firent feu. Le Galion de K. Moon était plus grand et possédait deux rangées de canons, une sur le pont inférieur et l'autre sous le pont. Le galion subit quelques dégâts mais rien qui pouvait mettre en danger la sécurité du navire. L'autre navire, quant à lui, ne pouvait pas en dire autant, son gouvernail était en miette et son mât principal brisé. Depuis l'endroit où Snow se situait, il pouvait tout voir du spectacle qui se déroulait devant lui. La peur au ventre, mais néanmoins ressentant l'excitation du moment, il observait avidement la bataille, ce que le Capitaine ne manqua pas de remarquer.

 

Les canons finirent par se taire. Le -Légionnaire- avait montré sa supériorité en terme de puissance de feu, de manœuvrabilité, mais surtout, de supériorité technique et d'expérience des hommes qu'il abritait. Les canonniers du galion n'avaient pas tiré au hasard visant grossièrement le navire ennemi, non, ils avaient soigneusement et méthodiquement visé les points cruciaux du navire : le gouvernail, le grand mât et les différentes pièces d'artilleries l'empêchant ainsi de riposter. Ils avaient également fait en sorte que le navire ennemi ne coule pas, enfin pas tout de suite.

 

Il était maintenant temps de monter à l'assaut du navire ennemi et de s'emparer de ce qu'il possédait à son bord. Les hommes du galion se préparaient, certains lançaient des grappins, les autres attendaient l'ordre d'abordage.

 

Snow vit Peeta au milieu des membres d'équipages. "Près à l'abordage Capitaine, on n’attend plus que vos ordres !" dit-il.

 

"hahahaha, ok tas de racaille! Montrez à ces pseudos justiciers ce qu'on fait des Marines!" s'égosilla le Capitaine derrière son tricorne. "Peeta emmène le jeune monsieur Frost avec toi ! Qu'il voit ce que c'est d'être fort dans le feu d'une bataille et non caché sur le pont du navire !"

 

Peeta regarda Snow, un léger sourire aux lèvres, son regard était mystérieux, envoûteur, à tel point que le jeune garçon ne put se dérober au jaune de ses yeux. Tout en s'avançant pour rejoindre le Second, Snow sentait son cœur se calmer, s'apaiser, il n'aurait su dire pourquoi, mais Peeta avait un effet rassurant sur lui, il sentait qu'il ne risquait rien avec lui, il avait une totale confiance en ce mystérieux Second.

 

C'est ainsi qu'il participa à l'abordage. Arrivés sur le pont ennemi, la plupart des Marines s'était rendu, d'autres plus téméraires essayaient tant bien que mal de repousser les hommes de K. Moon. Peeta s'approcha du groupe qui s'était rendu : "Marines, je suis Peeta le Second du magnifique galion que vous pouvez voir derrière moi, au nom de notre Capitaine Joe K. Moon et de l'armée Révolutionnaire, nous prenons possession de tout ce que contient ce navire, nourritures, armes et toutes choses pouvant nous être utiles. Qui est le Commandant de votre navire?" demanda calmement Peeta, de façon à bien être sûr de se faire comprendre.

 

L'un des soldats désigna un homme, parmi le groupe de résistants, qui semblait être acculé. Snow l'observa. L'homme portait un costume blanc à carreaux, il était chauve et portait une paire de lunette. Un katana à la main, il était maintenu sur le pont arrière du navire et empêchait les révolutionnaires d'approcher.

 

Peeta souffla et se dirigea vers le groupe d'insoumis. En le voyant arriver, ses hommes s'écartèrent pour le laisser passer. Arrivé devant le commandant du navire de la Marine, il s'adressa à lui : "Pourquoi ne baisseriez-vous pas vos armes, Colonel? Il ne sera fait aucun mal à ceux d'entre vous qui se rendront."

 

"Je ne me rendrai jamais à des crapules, qui perpétuent le mal, et empêchent la justice de régner sur le monde" cria le Colonel.

 

"Est-ce aussi votre avis?" demanda Peeta à la dizaine d'hommes située derrière le Colonel et qui visiblement était eux aussi prêt au combat.

 

"Bien entendu!" Dirent-ils en cœur.

 

"Dans ce cas, je me dois d'accueillir votre détermination avec regret, après tout mon Capitaine avait certaines choses à vous demander Colonel." Dit Peeta qui se tourna vers Snow "Observe bien mon garçon, comment combattre." Lui murmura-il.

 

Puis il cria : "Hommes du -Légionnaire- écartez-vous et laissez cet homme me montrer sa détermination!"

 

Les hommes du galion, se mirent en retrait de leur Second, qui s’avançait vers le Colonel toutes dagues sorties. Il avançait lentement, calmement vers le groupe d'hommes armés et acculés, ce qui les rendaient encore plus dangereux. Lentement, il avançait encore et encore jusqu'à être à portée de lame et toujours, il avançait. Un des hommes du Colonel se décida à attaquer, suivit de deux autres soldats, ils lancèrent une attaque par trois côtés différents et Peeta disparut dans la mêlée. Les lames des soldats brassèrent l'air sans rencontrer de résistance. Peeta s'était envolé. Snow le chercha du regard en vain. Les Marines ne comprenaient pas ce qui se passait.

 

Soudain, deux soldats restés en arrière s'effondrèrent, suivi des trois hommes qui avaient attaqués Peeta au début. Ils ne semblaient pas morts, mais plutôt inconscients.

 

"Il utilise une technique de déplacement appelée Soru, impressionnant n'est-ce pas?" Le Capitaine K. Moon était derrière Snow et observait la scène. Il se pencha à l'oreille de Snow et lui glissa "C'est moi qui lui ait tout appris" Puis il se releva et rit devant le visage incrédule de Snow.

 

Il ne restait maintenant plus que le Colonel, ses hommes avaient tous été mis hors d'état de nuire par Peeta, celui-ci était réapparu devant le Colonel qui avait reculé de deux pas. Peeta arrêta d'utiliser sa technique et vint dans un affrontement au corps à corps avec le Colonel. Il n'avait aucune chance de battre le Second qui semblait le dominer dans tous les domaines, vitesse, force, technique. Peeta continua de jouer avec le Colonel et finit par lui trancher la gorge d'un vif mouvement de bras. Celui-ci s'effondra et mourut dans une mare de sang.

 

Link to comment
Share on other sites

Ben, je me posais la question sur cet équipage, et je suis servi pour ce qui est de la réponse.

Donc on a bien affaire à des révolutionnaires, qui sont indépendants.

K. Moon est le cofondateur de l'armée révolutionnaire !  :o Ca grandit le personnage ! Snow est entouré de bons gars. K. Moon étant une connaissance de Anto, je ne suis que plus impatient de connaitre l'histoire du vieil ermite. Il ne doit pas être n'importe qui.

 

Peeta nous montre un peu de sa force. Après je trouve que l'on a là qu'un aperçu de ce qu'il peut faire. Le blond n'était pas à fond face à ce colonnel. Il maitrise au moins l'un des six pouvoirs et il le tiendrait de Moon... Tout ceci promet surtout quand nous aurons des ennemis digne de ce nom. 

 

Link to comment
Share on other sites

Bon chapitre !

 

Snow fait face à sa première bataille navale, il en est fort impressionné et en même temps terrifié. On apprend que Joe est affilié au Révolutionnaire c'est pas mal du tout ça 8), son bateau et son équipage se défendent bien face aux navires de la Marine. Ils gèrent !

 

On assiste aussi à la force au combat de Peeta qui fait une bouchée des soldats de la Marine ainsi que du Colonel, il doit être vraiment puissant quand il se bat à fond Peeta. Snow voudra en faire de même c'est certain ;D. En tout cas il est bien entouré pour suivre un super entraînement.

 

J'attends la suite.

Link to comment
Share on other sites

Ami lecteur et lectrice J'espère que vous allez bien et que vous apprécirez ce chapitre possédent quelques révélations.

Bonne lecture

 

Chapitre 8

 

Snow était fasciné et terrifié par ce qu'il venait de voir. Peeta ordonna aux soldats du Colonel qui s'étaient rendus, de s'occuper des hommes inconscients et de la dépouille du Colonel. Gardés par des hommes du galion, ils s'exécutèrent. Pendant ce temps le navire de la Marine était piller, armes, nourriture et autres objets plus ou moins précieux furent dérobés. Quand la besogne fut terminée les hommes du -Légionnaire- installèrent les Marines dans les canots de sauvetage et mirent le feu au navire.

 

Le retour dans le calme du galion semblait irréel au jeune Snow. Il ne comprenait pas pourquoi, le Capitaine avait laissé en vie les Marines et pourquoi il avait fait brûler le navire. Il erra sur le navire sans but. Il se trouvait dans les cales lorsqu'il fut interpellé par Carleti.

 

"Snow j'te trouve enfin, Peeta t'cherche. Il voudrait savoir s'tu veux toujours t'entraîner avec lui."

 

Snow regarda le vieil homme et lui demanda simplement, d'un ton las : "Pourquoi?"

 

Carleti ne comprenant pas vraiment le sens de la question, répondit : "Et bin c'toi qui voulait devenir fort non?"

 

Ignorant la remarque, Snow reprit : "Pourquoi les ont-ils laissés en vie?? Ils ont brûlé leur navire et Peeta a tué le Colonel. Alors pourquoi ne les ont-ils pas tué eux aussi?? Quand on voit ce qu'ils ont fait aux gens de mon village... Ils ne méritent en aucun cas de la clémence."

 

Carleti qui ne s'attendait pas à ce que Snow lui demande de telles choses, resta muet quelques instants.

 

"Les Révolutionnaires n'sont pas des tueurs Snow. Les hommes d'la Marine et ceux des Révolutionnaires r'cherchent l'un comme l'autre la justice et la paix dans l'monde. Mais ce qui les oppose est leur vision d'cette justice. Les Marines sont prêts à tout, même à tuer femmes et enfants innocents si c'la peut les rapprocher d'leur idéal. Ils veulent rassembler tous les peuples sous une même bannière et usent d'tous les moyens possibles pour dominer les îles du monde et assoir la paix par la force. Les Révolutionnaires eux pensent que la paix peut venir d'la liberté et d'la diversité par l'entente et l'échange entre les peuples." Carleti fit une pause pour laisser le temps à l'enfant d'assimiler ce qu'il venait de dire.

 

"Songe aussi qu'chacun des Marines œuvre pour le bien. Y en a aussi qui profite du système pour faire l'mal sous couvert d'justice, mais il en est de même chez les Révolutionnaires. Dragon et K. Moon ont tous deux quittés la Marine 10 ans avant la mort du Seigneur des Pirates, Gol D. Roger, car ils n'acceptaient pas la manière d'faire d'la Marine et non parce qu'ils étaient en désaccord avec l'idéal d'la Marine. Saisis-tu la nuance?" demanda le vieux se demandant s'il avait été clair dans ses explications.

 

"Vous voulez dire qu'ils ne sont pas tous mauvais?? Que l'on court tous après la paix mais par des chemins différents. Dans ce cas, pourquoi avoir tué le Colonel et détruit son navire je ne comprends pas?" demanda tout bas Snow.

 

"J'ai tué le Colonel pour l'exemple, mais j'aurais préféré qu'il se laisse capturer pour pouvoir le questionner." Dit Peeta descendant les escaliers menant à la cale. "Et nous coulons leur navire pour gêner et ralentir l'expansion de leur influence. Les empêcher d'agir si tu préfères."

Snow se sentait honteux d'avoir douté des intentions de ceux qui l’avaient accueilli et avait accepté de l'entraîner.

 

"Je suis désolé Peeta, je..." Bredouilla Snow.

 

"Ne t'excuse pas!" Dit Peeta d'un air sévère. "Si tu as compris, remonte tes fesses sur le pont et fonce voir le Capitaine MAINTENANT!!" Ordonna-il.

 

Le jeune garçon n'ayant jamais vu Peeta énervé, ne se fit pas prier et grimpa sur le pont où il manqua de renverser un marin. S'excusant, il chercha le Capitaine et le trouva au niveau de la vigie. Snow appela le Capitaine qui lui fit signe de monter. La vigie était haute et Snow ne se sentait pas rassuré de grimper au cordage pour le rejoindre. Il prit tout de même son courage à deux mains sous le regard amusé de K. Moon. Durant l'ascension, il manqua par trois fois de tomber dans le vide et se rattrapa tant bien que mal, le cœur battant à tout rompre. Il finit, au terme d'une montée qui lui parut interminable, à atteindre la vigie dans laquelle il se laissa tomber pour reprendre son souffle et ses esprits.

 

Après l'avoir laissé se reposer, le Capitaine K. Moon se mit à parler d'une voix suave : "Le monde est vaste jeune monsieur Frost. A l'instant où je te parle des villages sont pillés, des gens meurent, des lignées s'éteignent et pourtant le monde continue de tourner. Les enfants jouent, grandissent, tombent amoureux, se marient, vivent tout simplement. Les gens rêvent et tentent de réaliser leurs rêves, ce qui les pousse à aller de l'avant. Toi quel est ton rêve monsieur Frost?" demanda-t-il sans cesser de fixer l'horizon comme envoûté.

 

Snow se redressa et vit alors le monde d'une façon nouvelle, depuis la vigie située à plusieurs mètres au-dessus de la surface de l'eau, il se sentit comme détaché de tout le poids de son corps, de ses pensées et de ses peines. Il se sentait bien, il regarda en dessous lui et vit les marins s'activant aux diverses tâches qui siéent à leur fonction ; il vit Peeta et Carleti qui étaient remontés des cales et discutaient ensemble. Il redressa la tête, et élargit son regard. De l'eau turquoise à perte de vue, la courbure de l'horizon, les mouettes qui suivaient le galion à la recherche d'un butin qu'elles pourraient engloutir. Snow n'avait jamais rien vu de tel, jusqu'ici son monde était rattaché à lui et ce qu'il connaissait, jamais il n'aurait pensé qu'il n'était qu'une simple fourmi dans ce vaste monde.

 

"Si grand..." Murmura Snow.

 

"Oui et tu n'en vois qu'une infime partie. Certains endroits n'ont toujours pas été découverts." Répondit K. Moon. "Alors? Après avoir vu ça, peux-tu me dire quel est ton rêve?"

 

"Je voudrai devenir quelqu'un qui change les choses, quelqu'un de connu et de reconnu à travers le monde. Quelqu'un capable de protéger ce qui compte pour lui. Je voudrai explorer ce monde si vaste et trouver une terre où rebâtir mon île..." Dit Snow, des étoiles dans les yeux, étoiles qui disparurent aussi vite qu'elles étaient venues. "Mais ce ne sont que des rêves, je dois devenir fort et venger mon village."

 

K.Moon soupira longuement et pris Snow par les épaules, de sorte de pouvoir le regarder droit dans les yeux.

 

"Je peux te fournir ta vengeance. Je me suis renseigné sur l'incident de ton île et je sais qui sont les responsables et le pourquoi de ce drame. Mais une fois ta vengeance passée, accepterais- tu de devenir mousse sur mon navire? Je t’apprendrai l'art du combat, de la navigation et du commandement. J'aimerai te voir réaliser ton rêve, mon garçon, et surtout j'aimerai que tu tires un trait sur cette histoire de vengeance."

 

"Vous savez? Qui? Pourquoi?" Dit Snow ayant peur de la réponse.

 

Le Capitaine hocha la tête en signe d'affirmation et reprit :"si tu acceptes ma proposition, je mets le -Légionnaire- au cap, pour nous conduire à l'île de Gerok dans Ouest Blue. C'est une île gouvernementale clef d’Ouest Blue, une île sans aucun civil juste des Marines, mais des Marines de haut niveau. Le temps du voyage, je t'entrainerai du mieux que je puisse pour que tu survives. L'équipage et moi raserons cette île de la carte, nous tuerons tous les Marines, je demanderai des renforts au QG Révolutionnaire et je ferai en sorte que tu tues toi-même chaque responsable pour ton île. Mais si tu refuses ma proposition, je te laisse sur la prochaine île et tu te débrouilleras toi-même pour faire ce que tu dois faire."

 

Le Capitaine resserra sa poigne sur le gamin et attendit une réponse.

 

Snow baissa la tête, et réfléchit à tout ce que venait de dire le Capitaine. Il tenait sa vengeance, la vengeance de son village, de sa famille. Il bouillait de colère, il aurait voulu étriper les responsables dans l'instant si seulement il avait pu. Puis il repensa à ce que lui avait dit le vieux Anto Carleti et prit sa décision.

 

Il releva la tête et plongea son regard dans les yeux du Capitaine. Il le fixa si intensément, que Joe K. Moon sentit un frisson le parcourir, un frisson d'excitation. "Ce gamin, il a le potentiel pour devenir quelqu'un de grand." Pensa-t-il.

 

"Par la foudre de Thor, par l'acier de ma lame, par le roc de ma chair et par le feu de mon cœur, devant mes Ancêtres qui me regarde! Je le ferai!" Clama Snow. "Je ferai en sorte de ne pas vous décevoir Capitaine. Mais Capitaine, je ne souhaite pas la mort de tous les Marines, je veux la mort de ceux qui ont organisé le massacre de mon village et connaître le pourquoi de ce massacre." Dit doucement Snow.

 

Link to comment
Share on other sites

Tu nous as écris un chapitre avec pas mal de réflexions pour Snow.

Il comprend mieux la différence entre les révolutionnaires et les marines.

La mise en scène était superbe avec le capitaine K. Moon et lui sur la vigie, l'horizon à perte de vue, pour en venir au rêve du garçon. Il veut refonder sa patrie. Cependant il n'a pas abandonné son esprit vengeur. Espérons qu'après cela, il puisse trouver la paix, mais bon quand on se lance dans ce genre d'entreprise, on est marqué à vie.

Avec ce qu'il va certainement accomplir, il devrait avoir un prime sur sa tête !

 

Après le discours d'Anto et Peeta sur le fait que les révolutionnaires évitaient de tuer des innocents, je suis étonné, mais vraiment étonné que K.Moon voulait éliminer tous les marines de Gerok !! :o

Link to comment
Share on other sites

Chapitre de remise en question pour le jeune Snow.

 

Dans ce chapitre, il fut pris de nombreux doutes et de questions, mais grâce à Carleti et Joe, il a pu découvrir un nouveau but dans sa vie, la scène sur la vigie était poétique.

 

Joe K, connait les responsables du massacre dans le village de Soupire, Snow pourra enfin reprendre sa revanche, mais il devra obéir et suivre tous les ordres que lui donnera le capitaine. Snow devra gagner un bon petit niveau avant d'atteindre l'ile Gerok.

 

La question est cette histoire de vengeance se terminera t'elle vite ? J'attends la suite.

Link to comment
Share on other sites

Kyojin972 et toi bloody, je vous remercie de suivre ma fic avec autant d'assiduité ;)

Je ferais de mon mieux pour que cette histoire vous plaises.

bloody je vais spoiler un peut mais Joe K. Moon testait Snow en disent vouloir tuer tout le monde. J'ai voulu arrêter le chapitre sur cette touche de "détermination" de Snow et reprendre le suivant sur Joe qui lui dit que c'était un teste (en gros lol ce seras mieux rendu dans le prochain chap)

 

Je trouve un peut dommage que vous soyez les seul à dire vos ressentis sur les chapitres, mais j'espère que mon histoire seras lu par un max de gens ^^

 

Bonne soirée les amis

Link to comment
Share on other sites

      • Aujourd'hui chapitre 9, il serat un peut plus court que les autres, mais je pense qu'il sera interressent.
         
        Chapitre 9
         
        Le Capitaine Joe K. Moon observa longuement Snow avant de le relâcher de son étreinte, et de lâcher un profond soupir de soulagement, avant de partir dans un fou rire, qui s’entendit jusqu'au pied du mât. Les marins levèrent leurs têtes et comme emportés par le rire de leur Capitaine, se mirent à rire eux aussi. Même Snow esquissa un sourire, mal à l'aise devant un comportement qu'il ne comprenait pas.
         
        "Snow, Snow, Snow, Monsieur Snow" commença-t-il toujours en riant. "Tu es vraiment étonnant mon garçon, hahaha, je ferai de toi un grand homme. Garde toujours cet état d’esprit et tu iras loin dans ce monde"
         
        Ils redescendirent sur le pont et se dirigèrent vers la barre d'un pas rapide. Carleti et Peeta les rejoignirent en demandent ce qui les pressait tant. Pour toute réponse le Capitaine ordonna : "Timonier!! Barre au Sud/Sud-Est!!"
         
        Peeta interrogea son Capitaine une nouvelle fois : "Capitaine que se passe-t-il, où allons-nous?"
         
        "Le sang appelle le sang Peeta!! Je veux ce gosse dans nos rangs, mais dans l'état dans lequel il est, il est dangereux, et nous est d'aucune utilité. Il faut que son esprit s'apaise et la meilleure solution et la plus rapide, c'est de le mettre face à ce qui le tourmente ». Répondit sauvagement le Capitaine sur un ton de défi.
         
        Peeta resta figé sur place. K. Moon lui mit une grande claque dans le dos et repartit de son rire. "Peeta, Carleti, je vais avoir besoin de vous mes amis."
         
        Les deux appelés se rapprochèrent et écoutèrent le plan du Capitaine. Snow essayait d'entendre ce qui se disait, mais ne put entendre le moindre mot et ne put qu'attendre que l'on daigne s'intéresser à lui. Au bout de quelques minutes de débat, semble-t-il, animé, les trois hommes se retournèrent vers lui une lueur diabolique dans leurs yeux, et un sourire sadique sur leurs lèvres. Un frisson de peur agita Snow, des gouttes de sueur perlaient sur son visage et dans son dos.
         
        Snow le savait, il allait en baver, que pouvait lui avoir préparé ces trois hommes?
         
        Les trois hommes s'étaient entendus pour l'entraîner tous les trois et lui enseigner leurs spécialités. Le Capitaine Joe K. Moon allait lui enseigner les six pouvoirs, le soru, le geppo, le kami, le rankyaku, le shigan et le tekkaï. Le Second Peeta lui enseignerait la maîtrise des lames courtes, et du combat à main nue. Anto Carleti lui enseignerait l'infiltration, l'espionnage et l'assassinat.
         
        Snow regarda Carleti, choqué par le terme -assassinat-, mais ne demanda pas plus de renseignement, mais garderait à l'esprit qu'il devrait se renseigner sur le passé de son sauveur.
         
        Le programme d'entraînement était rude :
         
                  - 6h-11h entraînement physique avec Peeta.
                  - 12h-18h entraînement technique au rokusiki avec K. Moon.
                  - 19h-23h entraînement théorique à l'infiltration/assassinat/espionnage avec Carleti.
         
        Le trajet jusqu’à Gerok durerait 3 mois, temps suffisant pour préparer le corps de Snow à l'apprentissage du rokusiki, estima le Capitaine considérant le potentiel et la détermination du garçon.
         
        "Durant ces 3 mois, nous te ferons vivre l'enfer. Mais si tu survis, tu auras non seulement ta vengeance, mais aussi un corps suffisamment robuste et puissant pour passer à la pratique du combat et de la mise en application des techniques que je vais t'enseigner." Dit K. Moon "j'espère que tu es prêt, gamin !" un sourire jusqu’à l’oreille.
         
        2 mois s'écoulèrent. L'entraînement avançait bien, Snow s'était habitué aux exercices imposés par Peeta et K. Moon. Il n'aurait pu dire lequel des deux entraînements étaient le plus éprouvant.
         
        Peeta lui faisait toujours faire les mêmes exercices en augmentent les difficultés au fur et à mesure. Il le faisait sauter en rond avec plus de poids sur les bras et les épaules. Il le harcelait et le frappait avec un bâton en bois pendant que Snow était en équilibre sur les mains, l'obligeant à effectuer des sauts et esquives tout en restant en équilibre sur la pointe avant du galion au-dessus de l'eau. Tout cela dans le but d'augmenter sa force physique, sa puissance dans les jambes, son endurance et son équilibre.
         
        Le Capitaine K. Moon lui, renforçait les doigts et les poings de Snow, en le faisant frapper encore et encore une colonne de marbre, parfois avec les poings, et d'autres avec les doigts. Il lui fit faire des simulations de combat pour lui apprendre à anticiper les attaques de son adversaire. Chose que le Capitaine prit très à cœur, au point qu’en ressortant de ces simulations Snow était couvert de bleu et parfois assommé.
         
        Tandis que l'entraînement de Carleti lui se basait sur la théorie. Il lui enseigna les zones vitales du corps, comment se glisser dans la foule, se rendre invisible, collecter des informations et lire sur les lèvres. Il lui fit faire quelques missions et profita des escales pour l'envoyer écouter des conversations et espionner certaines personnes prises au hasard. Snow devait ensuite lui faire un compte rendu détaillé.
         
        Le voyage se passait sans encombre, ponctué d'abordage de pirate et de Marine. Il ne leur restait qu'un mois avant d'arriver à destination. Snow se sentait bien, il était accepté par tous les membres de l'équipage. Il aimait la vie à bord et ne pensait plus aux jours où il avait tout perdu, ni au jour où il pourrait se venger. Il vivait au jour le jour et profitait de l'instant présent.
         
        Un soir du deuxième mois, alors qu'il se reposait, en regardant les étoiles, allongé sur le pont, Peeta, s'assit à ses côtés : "Comment te sens-tu Snow? Tu tiens le coup?" s’enquit-il.
         
        "Oui ne t'inquiète pas, je tiendrais le coup et puis je m'habitue aux exercices. Ils me semblent plus simples... Je ne sais pas comment l'expliquer, ça reste dur tout en étant plus facile." essaya d'expliquer Snow.
         
        "Je vois, tant mieux, ça veut dire que ton corps se développe comme on le souhaite et que tu deviens plus fort, lui dit Peeta avec un grand sourire.
         
        Le garçon sourit lui aussi et se tourna vers le Second : "Peeta, puis-je te poser une question?"
         
        "Bien sûr, qu'est-ce que tu veux savoir?"
         
        "Qui est Anto Carleti?"

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share


×
×
  • Create New...