Jump to content

Shokugeki no Soma chapitre 258


Kasu-mi
 Share

Recommended Posts

Spoilers :

 

Citation

Chapter Title "Deadly Speciality"   

Inserted text: "Overwhelming...Meat!!!" 


Because of the arrangement that Soma did, the meat looks like it came out of a manga.

And no matter how you look at it, it looks like a main dish. Soma names his dish the “Yukihira New”.

Soma’s dish manages to receive a high rating from the judges. He strips both Courage and Decora. Azami also praises Soma’s dish as good enough to rival Tsukasa’s dish, but that is the case only as a single dish. As an Appetizer of a Course Menu, Azami grades Soma’s dish with 0 points.
Decora and Courage: "Kyaaa..."


Rebels: "Ohhhhhhh!!! It's here! Bestowing!! So this means that Azami Nakiri is also..."
Azami: “I see. The multiple complicating aspects of your process. Normally, it would be impossible for you to have overcome that. But because of the “God’s Tongue”, this dish truly became good enough to call it a “Speciality”. So good that it’s on a level rivalling Tsukasa’s “White Armour’s Dish“ 
Rebels: Ohhhhh!!!
Azami: “But that is the case if we talk about it as a single dish. Tsukasa’s dish was boosted multiply…from Rindou’s Appetizer! Meanwhile, what you did is…present an Appetizer that is on level with a Main dish!”
Azami: “The worst move possible that ended up destroying the whole course menu! No matter how perfect of a score it got as a single dish. In this course menu fight, it’s 0 points…!” 
Rebels: “….!!!”


Eizan: “Yukihira…I knew that he’s a guy that doesn’t look around himself much, but is really someone who is that clueless….?”
Eizan: “Isn’t he…plotting something?!”
Nene: “….”
Saitou: “….”


Erina: “What are your intentions? So there wasn’t a teamwork between us at all?”
Soma: Listen Nakiri…I wanna win this Regiment Shokugeki at any cost!!!”
Erina: “Then why did you…!!!”
Erina gets irritated by Soma’s behaviour, but he tells her that if Erina were to present the same dishes as the ones from yesterday’s training, then they stand no chance to beat them as none of them are worthy to call it a Speciality. 
Soma: “Tsukasa Senpai’s dish that I just tasted…had an incredible impact. Unfortunately…there is no way that your dishes from yesterday can beat it.” 
Erina: “H…how can you be so certain about that!!” 
Soma: “Because none of them were your Speciality.”

Soma: “In order to win against Senpai, you need to use all your experience to this point to create your deadly Speciality. We need to present a course menu where the two dishes are clashing against each other. You can create an even more amazing dish than mine, right? If you don’t surpass my dish, then we will lose. So this is basically our Shokugeki! Come at me. Create your Deadly Speciality that has your everything in it!”

Inserted Text: "A battle proclamation!" 

END


Because Soma created a dish that looks like a main dish, the rebels think his desire to compete against Tsukasa made him lose control of himself.
Azami says the way Soma handled the vegetables makes him think of Kojiro Shinomiya.
Apparently, Soma’s appetizer is a combination of the 2 dishes he has, and that’s why he used Erina’s powers. If he were to just add the two dishes then it would  just create an unbalanced dish, but Erina’s powers allowed him to be successful. 

 

Source :Bakadata.com

 

Chapitre moyen , il parait qu'il agace beaucoup d'internautes et de fans japonais , entre l'attitude de Soma (il doit avoir un plan néanmoins , peut-être cherche t-il à "booster" Erina en la poussant dans ses limites) , et surtout le 0 que l'horrible et pitoyable Azami a donné à Soma.

Edited by Haya²
Link to comment
Share on other sites

Si mon anglais n'est pas trop merdique, j'ai juste l'impression qu'avec ce chapitre les auteurs ont simplement balayé le concept de travail d'équipe et le mois d'entrainement. Car là hors le fait que Sôma ait utilisé le don d'Erina, il n'y a aucune symbiose, il n'y a pas l'ombre d'un début de réflexion commune qui aurait dû aboutir durant la nuit précédent ce match.

 

Là ou la victoire des rebelles aurait pu passer de manière "passable" en usant de travail en équipe et en appuyant le fait que pendant un mois ils ont travaillé ce point en plus de travailler sur l'élaboration de menu et non juste d'un plat (vu que c'est l'ancien directeur qui propose cela, c'est qu'il avait toute confiance en sa petite fille et Sôma, car en plus il était un de ceux qui supervisait l'entrainement), non, là ce chapitre me donne plus la désagréable impression d’appuyer sur l'adaptation, le feeling, donc sur un gros coup de bol.

Car le rôle de Sôma aurait du être de préparé l'arrivée du plat d'Erina afin de sublimer ce dernier et pour ce faire il fallait un plan, une stratégie, donc savoir au moins ce qu'Erina allait faire au préalable.

Mais là, vers la fin de la préparation du plat d'Erina, Sôma lui sort qu'il faut qu'elle fasse sa spécialité, mouais, j'ai certes vu pire, mais surtout j'ai vu bien mieux comme narration pour faire gagner des personnages face à normalement une cause perdue.

 

Pour le 0 d'Azami, ça ne me choque pas, car en plus sur le fond il a raison, pour le moment Sôma est dan un pur et simple hors sujet, donc à côté de la plaque. Maintenant reste à voir quelle genre de procédé les auteurs vont user pour faire gagner les rebelles.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, B.B King a dit :

Si mon anglais n'est pas trop merdique, j'ai juste l'impression qu'avec ce chapitre les auteurs ont simplement balayé le concept de travail d'équipe et le mois d'entrainement. Car là hors le fait que Sôma ait utilisé le don d'Erina, il n'y a aucune symbiose, il n'y a pas l'ombre d'un début de réflexion commune qui aurait dû aboutir durant la nuit précédent ce match.

 

 

Pour le 0 d'Azami, ça ne me choque pas, car en plus sur le fond il a raison, pour le moment Sôma est dan un pur et simple hors sujet, donc à côté de la plaque. Maintenant reste à voir quelle genre de procédé les auteurs vont user pour faire gagner les rebelles.

 Soma récolte un 0 global mais surtout  sur la forme...c'est évident que c'est délicieux!

Il suffit maintenant a Erina de créer un plat sublimé par le plat de Soma qui provoque également un don pour qu'il y ait 2 don a 1  et la victoire sera acquise malgré Azami WAHAHAHAH! en effet Soma a créer un plat principal et il s'est servit des enseignements commun de la nuit pour le perfectionner et il dit a Erina de se servir de ce qu'ils ont travaillé pour créer un plat surpassant le sien avec sa spécialité(car Azami a dit que son plat faisait jeu égal avec celui de Tsukasa).

Comme Soma le dit il s'agit d'un  shokugeki entre Soma et Erina.

Néanmoins je vois pas comment ils pourraient gagner maintenant le thème c'était un menu et la soma te sort un plat principal en guise d'entrée à moins que Erina sorte une Entrée en guise de plat principal je ne vois pas comment ils pourraient gagner car meme si leurs plat sont meilleurs, Soma n'a pas respecter la règle.

et la Nakiri doit composer un plat meilleur que celui de Soma avec sa spécialité à elle, j'épère vraiment que sa spécialité c'est une entrée!

Edited by Soma2èmeSiège!
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, B.B King a dit :

Si mon anglais n'est pas trop merdique, j'ai juste l'impression qu'avec ce chapitre les auteurs ont simplement balayé le concept de travail d'équipe et le mois d'entrainement. Car là hors le fait que Sôma ait utilisé le don d'Erina, il n'y a aucune symbiose, il n'y a pas l'ombre d'un début de réflexion commune qui aurait dû aboutir durant la nuit précédent ce match.

 

Là ou la victoire des rebelles aurait pu passer de manière "passable" en usant de travail en équipe et en appuyant le fait que pendant un mois ils ont travaillé ce point en plus de travailler sur l'élaboration de menu et non juste d'un plat (vu que c'est l'ancien directeur qui propose cela, c'est qu'il avait toute confiance en sa petite fille et Sôma, car en plus il était un de ceux qui supervisait l'entrainement), non, là ce chapitre me donne plus la désagréable impression d’appuyer sur l'adaptation, le feeling, donc sur un gros coup de bol.

J'ai relu le match d'entraînement entre la team Saiba - Souma - Erina et la team Dojima - Megumi - Takumi.

Dans la team Saiba, la situation était assez similaire à celle de l'équipe Souma - Erina dans ce chapitre.

Il n'y avait pas de concertation, pas de synchronisation, chacun y allait de son propre style, de sa propre innovation et au final, le clash entre ces saveurs, ces innovations, a conduit à un plat délicieux.

 

 

Il y a 12 heures, Soma2èmeSiège! a dit :

Néanmoins je vois pas comment ils pourraient gagner maintenant le thème c'était un menu et la soma te sort un plat principal en guise d'entrée à moins que Erina sorte une Entrée en guise de plat principal je ne vois pas comment ils pourraient gagner car meme si leurs plat sont meilleurs, Soma n'a pas respecter la règle.

et la Nakiri doit composer un plat meilleur que celui de Soma avec sa spécialité à elle, j'épère vraiment que sa spécialité c'est une entrée!

En même temps Souma a fait un pâté, ce qui convient à une entrée.

Si Azami décrète que le plat de Souma n'est pas une entrée, ce n'est pas parce que le plat est trop riche ou mène ceux qui le mange à satiété avant le plat principal. Azami décrète que ce n'est pas une entrée car, en terme de saveur, cela est digne d'un plat principal et donc il pense que le plat de Souma ne mettra pas l'emphase sur la saveur du plat d'Erina.

Mais là, Azami extrapole. Il est beaucoup trop tôt pour déterminer que le plat de Souma ne met pas l'emphase sur celui d'Erina. Il faut attendre qu'Erina présente son plat pour pouvoir en juger.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Nimrahad a dit :

J'ai relu le match d'entraînement entre la team Saiba - Souma - Erina et la team Dojima - Megumi - Takumi.

Dans la team Saiba, la situation était assez similaire à celle de l'équipe Souma - Erina dans ce chapitre.

Il n'y avait pas de concertation, pas de synchronisation, chacun y allait de son propre style, de sa propre innovation et au final, le clash entre ces saveurs, ces innovations, a conduit à un plat délicieux.

 

D'ailleurs certains ont fait une remarque pertinente comme quoi le "clash de styles et saveurs différentes peut aboutir à une recette magique" est une chose qu'Erina a remarqué dans le chapitre 147 (lorsqu'elle goute les plats de Yuki , ou bien lorsque Soma and co veulent mélanger plusieures viandes).

Il y a 10 heures, Nimrahad a dit :

 

En même temps Souma a fait un pâté, ce qui convient à une entrée.

Si Azami décrète que le plat de Souma n'est pas une entrée, ce n'est pas parce que le plat est trop riche ou mène ceux qui le mange à satiété avant le plat principal. Azami décrète que ce n'est pas une entrée car, en terme de saveur, cela est digne d'un plat principal et donc il pense que le plat de Souma ne mettra pas l'emphase sur la saveur du plat d'Erina.

Mais là, Azami extrapole. Il est beaucoup trop tôt pour déterminer que le plat de Souma ne met pas l'emphase sur celui d'Erina. Il faut attendre qu'Erina présente son plat pour pouvoir en juger.

Oui et je pense surtout qu'il est persuadé qu'Erina va faire non seulement indigne de la pure gastronomie ( comme il en prive pour la rabaisser depuis quelques chapitres ) , et surtout qu'elle sera incapable de faire un plat qui suivra l'idée culinaire de Soma.

 

@B.B King C'est vrai , mais on a eu quelques aperçu , notamment dans le 3ème Round (entraide entre Soma-Megu-Taku) , et finalement ça nous a pris à contrepied de voir que ce n'est pas le travail d'équipe qui fera probablement triompher les Rebelles (du moins pas principalement) , mais bien l'idée de Soma et son attitude.

 

Il ne faut pas oublier qu'il a mijoté un plan depuis qu'il en sait + sur le Plan d'Azami pour utiliser le palais d'Erina.

Link to comment
Share on other sites

C'est définitif : Sôma est un grand fou doublé d'un pervers !

 

Je pense que l'enjeu n'est pas juste de faire un meilleur plat que le duo "Tsukasa-Rindô".

 

Tout d'abord, Sôma fidèle à lui-même décide de n'en faire qu'à sa tête et plutôt que de rechercher un moyen de vaincre leurs adversaires, s'appuie sur un phénomène d'émulation entre lui et Erina.

 

En s'appuyant sur le palais divin de Nakiri, Sôma a réussi un plat normalement difficile à élaborer, même Azami le reconnait, et l'effet est immédiat sur le jury. Le rouquin a donc réussi à combiner tout le savoir qu'il a acquis jusque-là dans le but de créer un plat unique, qui lui ressemble et suffisament bon et inventif pour marquer les juges.

 

C'est la première étape de sa stratégie. Sôma compte désormais sur le défi qu'il lance à Erina de faire mieux. En gros : il s'est donné à fond, en utilisant ses dons à elle, maintenant c'est à Nakiri de se lancer et prouver qu'elle lui est supérieure comme elle le prétend.

 

Depuis son arrivée au dortoir de l'Etoile Polaire, Erina a découvert des cuisines et des approches qu'elles ne connaissait pas et qui reflétaient chacunes la personnalité des résidents.

 

Maintenant qu'elle a décidé qu'elle voulait faire elle aussi ce type de cuisine, une cuisine libre, débarassée de tous les dogmes (notamment de son père) c'est à elle de se lacher complètement et de créer une recette à son image : divine et parfaite, émancipe du poids de l'endoctrinement qu'elle a reçu.

 

On pourra toujours arguer que l'approche de Sôma les met hors-sujet, c'est pas faux, mais le but de la rebellion n'est-il pas de prouver que c'est en regardant, en apprenant et en s'impirant de la cuisine des autres que l'on peut créer ce qu'il y a de mieux ? Plutôt que de suivre aveuglément les recettes, certes de haute gastonomies, mais finalement figées prônes par Central ?

 

En lus d'un défi personnel, ce duel dans le duel est illustre l'opposition idéologique entre la vision culinaire d'Azami et celle défendue par les rebelles.

 

Même si le duo Erina-Sôma se retrouve hors-thème, la victoire peut venir du fait que les deux plats auront d'avantage marqué le jury qui dans le cas contraire devra déclarer vainqueur des plats individuellements bons, voirs meilleurs, mais qui symboliseront les limites, voir le cul-de-sac que propose Nakamura avec sa vision de la cuisine.

 

Le pari est risqué, mais il ressemble bien à Sôma : totalement inattendu, créatif et qui témoigne de l'esprit de compétition qui le pousse à toujours vouloir en apprendre plus pour créer encore plus et mieux.

 

On peut aussi se dire que d'une certaine mainière, cela témoigne de la part de Sôma le respect et la confiance qu'il a en Erina pour l'épater, lui et le jury.

Link to comment
Share on other sites

soma est juste parfait ^^

 

il fait une entree qui explose tout mais qui est dans ses standards a lui c'est a dire tout ce qu on attend d un plat
azami met zero car ca ressemble pas a un plat qu il connait
il reste camper sur sa vision de la cuisine qui fait que si ca ne rentre pas dans sa classification c'est que ca ne merite pas d etre ^^

soma fait coup double et se comporte comme son pere ^^
saiba qui fait des ramens en petits dej ca aussi c'est totalement decale mais c'etait tres bon et au final ca a rempli les attentes ^^
 

avec erina il l a sent encore sur la defensive et sur sa reserve en la poussant a etre meilleure que lui il compte faire exploser les dernieres limites

qui fera de erina une reelle rebelle de l etoile polaire ^^
de plus si le plat d erina est extraordinaire il met encore plus la pression sur azami

car il lui sera alors difficile de remettre en question le palais divin car si il le fait alors qu elle a ete la meilleure

il mettra en peril le monde culinaire comme il le souhaiterait ^^

c'est sadique et deconcertant mais je pense que le fils devient une copie du pere

et il se comporte comme saiba avec lui durant sa jeunesse ^^

Link to comment
Share on other sites

Par contre avec cette approche et ce que dit Azami dans ce chapitre, nous nous retrouvons avec un Sôma au moins égal à Tsukasa, car Azami reconnait que le plat de Sôma était très bon, voir supérieur à Tsukasa et ne lui met 0 que parce qu'il pense que son plat n'est pas une entrée, donc qu'il est hors sujet.

Donc si Erina fait un plat meilleur que Sôma, alors c'est qu'elle aura aussi fait mieux que Tsukasa et ne parlons pas du plat de Rindo qui pour le moment passe comme le quatrième couteau, et donc victoire total des rebelles.

 

Et dans ce schéma nous avons bien les deux rebelles qui auront mieux cuisiné individuellement que Rindo et Tsukasa, alors que personnellement et ce n'est que mon avis, j'avais plutôt vu une victoire basé sur la coopération, le bon mariage qui à mon humble sens aurait pu plus facilement faire passer la défaite du duo numéro 1 de Central, mais en fait c'est un contre pieds des auteurs ou j'ai l'impression de voir l'inverse, c'est à dire une bon travail de coopération entre Tsukasa et Rindo avec un lien entre leur plat (l'acidité du plat du Rindo qui lance celui du premier siège), donc une concertation bien pensée, bien menée, chose que j'attendais pour le duo des rebelles et j'attendais alors du pur et simple individualisme du côté de Central qui sur le plan individuel aurait gardé leur supériorité, mais pas sur l'association, la mise en symbiose des plats pour un grand menu.

 

Maintenant je me pose une autre question, c'est comment Erina qui est sans doute plus à la fin de son plat qu'au début peut le transformer pour en faire sa nouvelle spécialité inédite...? Les juges vont attendre 1 heure de plus avant que le plat soit servi? Un simple ajout d'ingrédient va renverser la donne?

 

Pour ma part cette finale est plutôt décevante. Il était quasiment sur que les rebelles allaient gagné, ce qui faisait déjà que l'enjeu perdait de l'intensité, voir un peu d'intérêt, mais je m'attendais et sans doute à tord, à ce que le niveau des rebelles en plus de leur âge fasse qu'ils partent avec un désavantage qui serait comblé par l'équipe, la synergie, la symbiose, mais non, c'est Central qui dans cette finale nous aura plus donné de cet aspect.

 

En tout cas année qui se finira donc avec comme meilleurs cuisiniers de l'école:

1 Erina; 2 Sôma (vu que le plat d'Erina doit surpasser celui du héros dans cette épreuve); 3 Tsukasa (qui a quand même cuisiné sa spécialité mais au dire d'Azami lui même, pas meilleurs que la spécialité de Sôma, voir même peut être moins bonne); 4 Rindo.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...