Jump to content


Shokugeki no Soma chapitre 260


Kasu-mi
 Share

Recommended Posts

Spoilers :

Citation

While Erina’s dish looks like French cuisine, she insists that it’s an Oyako Don. 
Azami grieves that her daughter presented a dish full of impurities and grades it a 0 point without even tasting it. 
Erina doesn’t back back off and says that if Tsukasa and Rindou say it’s delicious, then Azami has to grade it too.
 
They accept the condition and Tsukasa and Rindou taste the dish.
Rindou tries out Soma’s dish first and says it's extremely delicious, but she also shows a bitter expression and questions Soma choice to make that as part of a course menu.
They then taste Erina’s dish and are amazed by the deliciousness.
 
The perfectly cooked chicken is mixed with the simmering eggs that melts the tongue. As a sauce for her dish, Erina used a scrambled egg sauce. And Erina mixed Sesame oil, salt, and squid to her rice and added a thin and crisped Senbei to that. However, what played the biggest role to her dish is the chicken, rolled in a pie cloth with squid tentacles and peanut butter. The peanut butter makes the overall scent of the chicken richer, and the squid tentacles and its flavours is the perfect match to connect with any meat cuisine.
 
Erina redid all the cooking so the chicken and the grilled squid tentacles with peanut butter would end up complementing each other and that it would leave a powerful impact after Soma’s dish. 
After Soma playfully mocks Erina for using his grilled squid tentacles with peanut butter, Erina shows a big smile on her face.  
Both Rindou and Tsukasa get overwhelmed by Erina’s dish.
 
While unwillingly, Azami stretches his out arm to reach to the dish, but Erina stops him. Erina’s dish apparently will get even better as you add the thing that is inside the small bowl. 

Source : Bakadata.com

 

Même si le monstre Azami a voulu mettre un 0 directement , le fait de faire gouter son plat au N°1 et 2 est une bonne idée.

 

Et ce qui était annoncé ne fut pas réalisé par Soma , mais par Erina : des tentacules de poulpe au beurre de cacahuète >:D , version gastronomique bien sur , c'est ça qui rend la chose tellement fascinante , de voir Erina capable de tirer profit d'un tel "raté" pour l'inclure dans son plat.

Un nouveau sourire d'Erina est une excellente chose aussi.

 

Peut-être que le fragile Azami a eu de mauvais souvenirs en revoyant ces tentacules (Saiba a du lui en faire gouter B|).

Link to comment
Share on other sites

Poulpe au beurre de Cacahuète, des oeufs et du poulet 9_9

 

Erina a réutilisé à la fois une test improbable de Sôma et les deux éléments avec lesquels il lui avait conconté un riz Furikaké revisité à leur première rencontre au test d'admission. :D

Link to comment
Share on other sites

Nous sommes décidément gâté avec les sourires d'Erina sur les deux derniers chapitres en date.

Après le sourire chaleureux et tendre de la semaine dernière, on a droit cette semaine à un joli sourire chaleureux et espiègle, un peu dans style de Souma. Il a décidément eu beaucoup d'influence sur elle. Hâte de voir les futures interactions entre ces deux là, ça promet.

Erina donne vraiment l'impression de s'amuser en cuisinant et ça ne peut que lui être bénéfique.

 

Révélation

m0178_zzOlTGWE_iA.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

Chapitre 260 VUS - Secret Main Course Technique

par Mangastream

 

 Erina avec la malice qu'on lui connait au début pour contrer Voldemort , les explications sur l'insertion du poulpe et le beurre de cacahuète sont extrêmement précises , je pense qu'elle a du en gouter  pendant le mois d'entrainement(Saiba leur a implicitement proposé au chapitre précédent) pour avoir su utiliser avec brio ses propriétés en 10 min.

 

La précision des explications risque de conduire à une victoire des Rebelles selon moi , d'autant + que le monstre n'a pas gouté le plat avec la touche personnelle d'Erina.

 

C'est une excellente chose de voir Erina cuisiner libéré et décontracté(1ère fois sans doute vu que même quand elle était avec Alice , elle ne prennait pas gout à la cuisine ,donc avant de cotoyer le diable) , comme le dit @Nimrahad on est gâté en sourire , certains comparent ce sourire à celui de Soma lorsqu'il a affronté Nene:

5adb9fa096fbc_Sns214.PNG.f04f9742000c5e37f82be0149152956a.PNG =>5adba010e8a80_Sns260.2.PNG.15665dfc8222c3693717b36780c89077.PNG

 

 

L'influence d'un mec comme Soma fait effet , même inconsciemment , rien à voir avec le conditionnement lisse de l'horrible Azami et l'éducation "Nakirienne" trop élégante.

 

La dernière page est très belle , cette beauté et ce charisme d'Erina avec tout l'aura qu'on lui connait sur cette expression , digne du début de manga.

 

5adb9eed1a610_Sns260.PNG.7e3a02e7983ad18203dc9d0f16aba92b.PNG

Edited by Haya²
Link to comment
Share on other sites

Un mot pour qualifier ce chapitre m'est venu : lumineux.

 

La métamorphose et l'émancipation d'Erina semble terminée. En premier lieu, elle se moque ouvertement de son père en soulignant l'ineptie de juger de la cuisine sans gouter. Rien que cela est déjà un signe fort pour Erina qui tremblait rien qu'en pésence de son père à son retour à Totsuki.

 

Vient ensuite le décryptage du plat de Nakiri qui a eu l'idée totalement inattendu de réutiliser l'un des expérience bizarre de Sôma pour lier son plat et l'Entrée du rouquin. Mieux, elle a réussi là où Sôma a échoué avec ce drôle de mélange : en faire quelques chose de bon qui sublime son plat.

 

C'est d'ailleurs cette petite différence qui aujourd'hui me fait dire qu'Erina est un cran au-dessu de Sôma en terme de talent. Si ce dernier à réussi a hisser sa spécialité à un très niveau en suivant les indication du Palais Divin pour repousser ses limites et parfaire ce qu'il avait en tête, Erina elle a sublimé son plat avec des ingrédients totalement improbables.

 

L'influence et l'émulation qu'ils opèrent l'un sur l'autre se retrouve totalement dans ce repas où chacun s'est servi des particularité de l'autre pour élever le niveau de son plat et aller hors de sa zone de confort : Sôma a élevé son niveau d'exigences pour satisfaire celui d'une gouteuse comme Nakiri, et Erina s'est lancé dans une création sans filet, si se n'est son propre talent culinaire.

 

C'est le Ying et la Yang. Le duo ultime de Totsuki. J'avais émis l'hypothèse il a quelques temps que c'est la parfaite combinaison de leur plats qui leur permettrait de battre ceux de Tsukasa et Kobayashi, on dirait que la qualité est tout autant au rendez-vous.

 

Azami a d'ailleurs le déplaisir de voir que ses deux poulains (en particulier Eishi) éprouve de la curiosité pour les recettes de leurs adversaires, ce qui égratine déjà la doctrine de Central d'Azami.

 

Pour en revenir à Erina, j'ai envie que  ces sourires sincères et tellement symbolique restedes choses rares afin qu'ils gardent toutes leurs importances, mais en même temps, comment ne pas vouloir revoir Erina avec un air si heureux ?

 

Je suis vraiment curieux de voir maintenant comment la relationet la rivalité entre Sôma et Erina va évoluer désormais. Car si Sôma était le prersonnage principal pendant une grande partie de l'oeuvre et Nakiri l'antagoniste et son pendant principale, on a désormais la sensation que tous les deux son désormais les "vrais" héros de l'histoire (un peu à la façon dont Sasuke est devenu aussi important que Naruto dans la seconde partie de l'oeuvre de Kishimoto).

Link to comment
Share on other sites

Bon la perte d'Azami est toute proche et même s'il ne dira probablement pas ouvertement que les rebelles ont gagné, il ne pourra pas le cacher, car l'expression de son don fait que les autres se dénudent à sa place, donc si en goutant le plat de sa fille il y a plus de personnes qui perdent leurs vêtements, alors cela signifiera que le plat à eut plus d'impact sur lui que les autres et que donc il s'est bien accorder avec l'entrée.

Surtout que le duo de Central a déjà bien apprécier le plat, mais en plus Erina s'est réservé la botte secrète pour son père.

 

Ce qui me plait c'est qu"Azami était si sur de son coup, si sur de l'emprise qu'il avait sur sa fille, allant même jusqu'à la laisser avec les rebelles pensant qu'il était impossible qu'elle change, il va tomber de haut, très haut.

Car je ne sais pas ce qui lui fera le plus mal, le fait que culinairement parlant sa vision soit mise en échec par ce qu'il considère comme des hérétiques, ou le fait qu'il a perdu l'ascendant qu'il avait sur Erina?

Car quel délice de lire la réponse d'Erina au fait qu'il note le plat sans même le goûter, elle lui balance une réplique avec un excellent dosage de sarcasme, excellent! Plus simplement on pourrait dire: l'arroseur arrosé.

Edited by B.B King
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...