Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Armanath

Toriko : De la fiction à la réalité

Recommended Posts

64925701.jpg

 

 

Bonjour à tous amis fans de Toriko, passionnés de cuisines ou simples curieux.

J'ambitionne ici de faire un parallèle entre l'univers de Toriko et le monde réel dans l'espoir de donner encore plus de corps au manga, et inversement de prouver au non initiés que l'univers de Toriko n'est pas si fictif que ça, je m'explique...

 

Toute oeuvre fictive repose sur des bases réelles.

Par exemple, imaginons un monde ou les richesses terrestres eut été pauvres dès le départ, où l'homme n'aurait pas eu cette capacité à différencier et aimer les goûts, les saveurs.

Est ce que dans un monde pareil ? Nous aurions pû imaginer simplement le concept de gastronomie ?

Mitsutoshi Shimabukuro aurait-il eu l'inspiration de base de son manga ?

 

Je suis cuisinier amateur ultra-passionné, et véritable glouton.

Même si je n'en ai jamais fait ma vocation, j'ai fait des formations, et poussé le vice jusqu'à me déplacé dans certains endroits bien particuliers pour goûter certains aliments.

J'avais envie il y a quelques jours de lire un nouveau manga, m'immerger dans un nouvel univers.

Je me suis donc attaqué à Toriko sans avoir la moindre idée des bases scénaristiques.

Et après avoir lu quasi d'une traite les 14 premiers tomes, je me suis dit...

 

"Mais c'est possible !!!"

Finalement je suis aussi un Bishoku-ya à mon échelle, et j'en connais d'autres !

 

Non bien sûr, je ne suis jamais entré dans les fesses d'un mammouth d'un kilomêtre de haut pour attraper la meilleure viande du monde.

Mais disons que si il semble absurde de se réveiller un matin pour fabriquer prendre la mer et décréter que l'on part à la recherche du plus grand trésor de tous les temps.

Il l'est beaucoup moins de se dire qu'il existe sur notre bonne vieille planête, comme dans Toriko, des "Ingrédients" d'une rareté, d'une qualité, ou d'une loufoquerie telle, que vous feriez le parfait candidat pour un "diner de con" si vous décidiez de tous les goûter.

En tant que Bishoku-ya vous gagneriez au moins mon respect éternel par contre.

 

Pour résumer, "OUI", je pense que si on ôte l'extrapolation dû à l'aventure fantastique de Toriko.

La quête de notre héro est parfaitement réalisable à notre échelle.

Et je me propose donc ici de vous faire découvrir à ma travers ma culture de passionné, les ingrédients qui pourraient éventuellement composer votre menu parfait.

 

Ce sujet aurait aussi bien pû s'appeler donc :

Les aliments les plus rares, et étranges au monde, ou Les meilleurs ingrédients du monde !!!! ou Les comestibles les plus chers !

 

Bref !

 

Cette section est libre et ouverte, et je serais ravi si des gens ont déjà goûté ce que je cite donnent leur avis.

Ou même qu'ils rajoutent d'autres Ingrédients dont je n'aurais pas entendu parler.

De la même manière si quelqu'un n'est pas d'accord avec ce que je dis, il le manifeste, je me renseigne.

Et si j'ai tort, je change ^^

 

 

C'est parti !

 

 


 

 

1 : Les Oeufs du Soleil

 

861799oeufdusoleil.jpg

 

Non non, ceci n'est pas une fraise géante, les Oeufs du Soleil sont en réalité une variété de Mangue.

La Reine des Mangues pour ainsi dire, portant ce sur surnom "Oeuf du Soleil" à cause de la couleur bien particulière de sa peau.

Son origine est Japonaise, et elles nous viennent de la prefecture de Miyazaki plus précisément.

Elles sont parait-il très extrèmement difficile à cultiver.

D'après ce qu'on en dit, la texture quasi miéleuse du jus qui s'écoulerait de cette Mangue en ferait un fruit à la douceur incomparable.

 

Prix : Environ 130 euros les deux mangues.

Deux specimens particulièrement beaux auraient néamoins été vendu pour plus de 2000 $ au Sud du Japon.

 


 

 

2 : Le Café Kopi-Luwak

 

820263KopiLuwak.jpg

 

Le café Kopi-Luwak est LE café le plus rare au monde.

Il est produit principalement sur l'île de Sumatra, mais aussi un peu à travers l'archipel Indonésien.

Pourquoi ce café est-il si rare ?

Parce que sa production est très limitée...

Pourquoi sa production est elle si limitée ?

Parce que pour mériter cette appellation, les cerises de cafés doivent d'abord être avalées par une espèce de Civette asiatique, le Luwak.

La chair des Cerises sera ensuite digérée, laissant le noyau (le grain de café donc), se ballader dans les intestins de l'animal.

Les grains de cafés seront ensuite agglomérés et déféqués.

Ils sont donc récoltés dans les excréments de la bête.

 

Mais ce café n'est pas seulement rare, il est aussi exceptionnellement bon.

Ce sont les sucs gastriques du Luwak, qui, agissant directement sur les acides aminés, font subir une transformation bénéfique au café.

Il aurait parait-il l'attaque en bouche la plus puissante de tous les cafés, une aciditée très marquée et un parfum musqué

Garder son goût en bouche, et au bout d'un moment des saveurs de chocolat et de caramel apparaitront..

 

 

 

Prix : Il n'est produit qu'environ 300 kilo par an de Café.

Le kilo avoisine les 1200 $

 

 


 

 

3 : Le Torafugu, Fugu Royal ou Fugu Tigre

 

418432Torifugu.jpg

 

Difficile de ne pas penser à l'arc de la Baleine Fugu,

Alors le Fugu est sans doute le plus connu des Ingrédients difficile à se procurer.

Toutes les espèces de Fugu sont empoisonnées, c'est de notoriété publique.

Au japon, il faut une formation spéciale pour le préparer et ne pas contaminer la chair du poisson en  l'eviscerant.

Mais là on parle de Torifugu. Mais qu'est ce ?

 

Le Torifugu est aussi appelé Fugu Royal, c'est l'espèce de Fugu la plus dangeureuse au monde, mais aussi parait-il la plus savoureuse.

On le reconnait bien sûr à ses petites tâches sur le dos.

Manger du Fugu c'est dur,  même au Japon, ce n'est pas dans tous les restaurants., mais celui-ci est quasiment impossible à trouver.

Comme toutes les espèces de Fugu, l'empereur du Japon en est interdit de consommation.

 

Instant culture pour se la pêter dans les diner : Le fugu tout le monde connait, mais ce que peu de gens savent c'est que ce poisson n'est pas génétiquement toxique, élever en milieu artificiel il est parfaitement sans risques.

En réalité la toxine présente dans le Fugu, la tétrodotoxine, est présente à l'origine dans une algue rouge, la Jania, dont notre ami Fugu raffole et à laquelle par chance, il est immunorésistant.

Sans la présence de cette algue dans son milieu Naturel, le Fugu n'est donc pas empoisoné.

 

On se rend compte alors en lisant l'arc de la Baleine Fugu dans Toriko, que l'auteur cultivé, à parsemé de référence son scénario, développant en parralèle les capacités de résistances aux poisons de Coco.

 

Prix : Un menu proposant du Torafugu peut monter jusqu'à 400 euros.

 


 

 

4 : La Pomme de Terre Bonnotte

 

930795Bonnotte.jpg

 

Elle à l'air banale cette Pomme de Terre non ?

Pourtant elle n'est pas inscrite au catalogie officiel des espèces et variétés de Pommes de Terres.

Normale elle est unique, et coup de chance, elle est Française.

La Pomme de Terre Bonnotte est produite uniquement sur l'île de Noirmoutier.

C'est une espèce très fragile, qui ne se conserve que quelques jours en plus d'être récoltée à maturité de manière précoce.

Son goût particulié est intrasèquement lié à l'île, en effet elle est cultivée dans une terre pleine de sable et saturé d'algues, de plus elle profite du micro-climat de l'île amené par le Gulf Stream.

 

On dit de sa chair que sa tendresse est sans égale. Ses qualités gustatives sont incomparables.

 

Prix : Le prix de la Bonnotte de Noirmoutier est expliqué par différents facteurs.

Le premier, c'est qu'elle est si fragile que ramassée à la mains, ce qui rend toute production industrielle impossible, la seconde c'est qu'on le la trouve que sur l'île de Noirmoutier et enfin que comme dit précédemment, elle ne se conserve qu'un très court laps de temps.

Le seul moment où vous pourrez la trouver sur les marchés est au début du mois de Mai.

A environ 500 euros le kilo.

 

 


 

 

5 : Le Caviar Almas, Caviar Diamant ou Caviar Beluga.

 

801769CaviarAlmas.jpg

 

Ce caviar est considéré comme un produit quasi-légendaire.

Il est d'origine Iranienne et était autrefois trouvé en Mer Caspienne ou les pêcheurs perses lui donnèrent son appelation "Almas", qui signifie "Diamant" en Perse.

 

Mais alors pourquoi ce Caviar est il blanc ?

Tout bêtement parce qu'il est récolté soit sur des Esturgeons albinos soit sur des variétés d'esturgeons centenaires.

Son goût serait beaucoup plus crêmeux que le Caviar traditionnel.

On raconte aussi que le Shah d'Iran était le seul autrefois à pouvoir en manger, et que toutes personnes prise en flagrant délit de dégustation se faisait trancher la main.

 

Prix : L'ingrédient est souvent vendu dans une boite en or massif aux prix exhubérant de 18 300 euros le Kilo.

Mais si vous voulez vous passez de cet artifice, faudra quand même mettre la main à la pâte puisque  dans l'absolu, un kilo de ses oeufs d'esturgeons centenaires ou albinos côute toute de même environ 3200 euros le kilo.

 

 


 

 

6 : L'Oronge ou Amanite des Césars.

 

603646AmanitedesCsars.jpg

 

Ce champignon fait parti de ce que nous appelerons par déformation professionnelle, les trois Dieu Champignon.

 

Pour ceux qui connaissent un peu les champignons, le nom "Amanite" fait un peu sursauter.

La faute à l'amanite phalloïde et à la célèbre amanite tue-mouche, qui font parti des champignons les plus toxiques qui soit.

 

Pourtant dû à sa saveur absolument démentielle, à sa rareté absolue, et à sa parfaite comestibilité, l'Amanite des Césars est considéré par beaucoup d'experts en Mycologie comme le Saint-Graal des champignons.

Ne comptez pas le trouver au marché du coin, c'est très peu probable.

Si vraiment vous souhaitez le déguster, il vous faudra mettre vos bottes et partir dans les vieux bois qui bordent la Méditérannée dans les environs de Septembre-Octobre.

Avec un peu de chance vous le trouverez le plus souvent aux pieds d'un vieux chêne centenaire.

Une lumière providentielle filtrant à travers les arbres, révélant sa perfection comme une apparition à l'aube des temps (Je m'emporte).

 

Il aurait été un Ingrédients très appréciés des saveurs romains, et sa saveur serait parait-il si exquise, que le cuisiner serait presque un sacrilège.

La plupart du temps il est consommé cru, sur place. Ou simplement grillé au four avec un peu de sel. Il aurait une chair incroyablement ferme et un gôut de noix.

 

Prix : Introuvable sur le marché.

 

 


 

 

7 : Le Boeuf de Kobe.

 

567224BoeufdeKobe.jpg

 

Je pense que tout l'arc de la "Viande Joyau" dans Toriko est un hommage au Boeuf de Kobe.

Car tenez vous bien amis carnivore et autres fans de restaurants à viandes, Buffalo Grill ou autre Hippopotamus, même si aujourd'hui cette viande commence à être très connue, au cas où vous l'ignoreriez, le Boeuf de Kobe est la meilleure viande du monde.

 

Le Boeuf de Kobe est un Ingrédient tiré de la race Wagyu, une variété de Bétail qu'on ne trouve que sur l'archipel Japonais et principalement élevé dans la Région de Kobe.

 

Ce qui explique la tendresse et le goût absolument insensé du Boeuf de Kobe à une explication génétique et culturelle à la fois.

En effet pour la partie génétique, sachez que la race Wagyu lors de l'engraissage répartie sa graisse non pas entre les muscles, mais bel et bien à l'intérieur de la chair, ce qui explique l'aspect si particulier de la viande.

La graisse est tissé comme un réseau à travers tout le muscle.

 

Pour la partie culturelle, la tradition veut que les Boeufs Wagyu, soient massés quotidiennement jusqu'au jour de leur mort.

Il existe même certaines fermes d'élevages où les animaux sont nourris avec de la bière et bercés de musique classique.

Cette production là est d'avantage destinés aux très grands restaurants.

Toutes ces données confèreraient au boeuf un gout de beurre et de noisette

 

Prix : Le boeuf de Kobe selon la partie utilisé et sa provenance voit varié son prix, mais il est quasiment impossible d'espérer le gôuter pour moins de 150 euros le kilo, certaines parties pouvant s'envoler à 400 euros le kilo.

 

 


 

 

8 : Les Nids d'Hirondelles

 

415607Niddhirondelle.jpg

 

Si vous n'en avez jamais entendu parler, vous devez sans doutes vous dire que ce nom est une métaphore.

Et bien non ! Il s'agit véritablement ici de déguster le nid d'un oiseau.

 

Pas l'hirondelle par contre, contrairement à ce que leurs noms indiquent, les nids d'hirondelles sont en réalité des nids de Martinets (Le traiteur intraitable ? Non pas celui là, vous savez ? Le petit oiseau !)

 

En effet le Martinet est le seul oiseau au monde à fabriquer son nid en sécrétant un mucus gélatineux.

L'aspect physique et la consistance des Nids d'hirondelles une fois cuit, ne sont pas sans rappelés ceux des nouilles de riz.

 

Un peu d'histoire, comme beaucoup d'Ingrédients rares, les Nids d'Hirondelles n'étaient dégustés autrefois que par les Rois Mandarins et autre empereur de Chines.

Et là où la réalité rejoint la fiction, c'est que la plupart des seviteurs qui étaient envoyés chercher ces nids pour assouvir l'apétit de grands monarques d'asie, trouvaient tout simplement la mort.

En effet, pour compter trouver des Nids d'Hirondelles, il fallait aller fouiller les cavités des falaises en altitude ou bien se perdre au fond de grottes obscures perdues dans la Jungle.

 

Même si aujourd'hui on commence à apprivoiser le Martinet et à le convaincre de faire son nid dans endroits adaptés à la récolte.

Sachez tout de même qu'au milieu des années 80, des thailandais étaient encore missionnés par de riches chinois, ou New-Yorkais pour aller décrocher ces Nids avec une perche, dans des grottes aussi grandes que des églises, à moitié saturées d'eau.

 

En plus d'une saveur absolument exquise, on leur prête également un nombre tellement impressionnant de vertues pour la santé, qu'il me serait impossible de les lister ici.

 

Prix : Entre 4000 et 6000 euros le Kilo.

 

 


 

 

9 : La Westvleteren 12

 

403649Westvleteren.jpg

 

Changeons un peu d'univers, et parlons de Bière (Ho ho ho ça rime)

Il existe trois Westvleteren, la Westvleteren simple, une blonde de 5,8%,l a Westvleteren 8, une brune de 8%,l et la Westvleteren 12, une brune de 10,2%, la plus rare.

 

De l'avis général, même si aujourd'hui elle à été déclassée, la Westvleteren 12, reste la bière la plus rare et la plus délicieuse du monde, et c'est bien entendu donc, une bière Belge.

 

La Westvleteren, fait partie des 7 légendaires bières trappistes.

Les autres sont la Westmalle, l'Achel, l'Orval, la Rochefort, la Trappe, et la Chimay.

Pour mériter cette appelation de "Bière Trappiste"

La bière doit être produite dans une abbaye, par les moines, et l'essentiel des bénéfices doit être donné à des oeuvres à caractères sociales.

Donc buvez beaucoup de Chimay, d'Orval et de Rochefort (Les plus faciles à trouver en France).

C'est bon et c'est sympa pour les pauvres.

 

Mais on parle de la Westvleteren 12 là où quoi ???? Bah oui...

Des 7 bières trappistes, elle est la plus réputée et la moins produite en hectolitres/an (4800 pour être exact).

 

Son goût est extrèmement fort en bouche, rappelles les fruits confits et grillés, et la fève de Cacao.

Comme du bon vin rouge, son goût s'attache à la langue et reste plusieurs minutes en bouches pourvue qu'on ne la rince pas.

 

Prix : Le prix dépend du moyen dont vous vous la procurez.

Il faut savoir qu'initiallement cette bière ne peut être acheté que sur place à l'abbaye, vous devez guetter sur leur site l'arrivé de la nouvelle production, appeler l'abbaye ce qui compte tenu de la demande et de la saturation du réseau à ce moment, peut prendre plusieurs heures, réserver pour un minimum de 24 bouteilles, une palette donc, fournir le numéro d'immatriculation de votre véhicule, et venir la chercher à une date prévue.

Avec ce système officiel, le prix de la bouteille de 33c n'est pas plus chère que pour une autre trappiste, environs 3,50 euros.

Bah ouais, ce sont des moines, pas des chiens.

 

Néanmoins, même si elle est en théorie interdite à la revente, on peut trouver des petits rebelles qui la revendent à 10 euros les 33cl, et bien après la production, son prix  peut s'élever à 60 euros les 33cl.

 

 


 

 

10 : Le Fromage Casu Marzu

 

482019CasuMarzu.jpg

 

Le fromage Casu Marzu est plus une curiosité culinaire qu'un véritable Ingrédient rare.

Il est fabriqué exclusivement en Sardaigne et connu pour abriter des larves vivantes.

 

C'est en réalité un Pecorino de Sardaigne à un stade de fermentation très avancé.

D'ailleurs même si on parle de fermentation dans son cas, la réalité scientifique dirait plutôt que c'est de la décomposition.

 

En effet, ce fromage au lais de Brebis est littéralement infestée de larves, et pas n'importe lesquelles.

Des Piophilia Casei pour êtres précis, larve répugnante et nerveuse qui peuvent même bondir en dehors de fromage quand elles se sentent agressées, des sauts pouvant aller jusqu'à 15 cm, il est donc vivement recommandé de procéder à sa dégustation de cet Ingrédient en se protégeant les yeux

Le seul intérêt culinaire de ce processus à priori répugnant, c'est que les larves en infestant le fromage libère une substance appelé "Lagrima" qui donne au fromage un goût absolument unique.

(C'est également par conséquent le fromage le plus riche en protéine que vous puissiez trouver)

Il est considéré comme le fromage le plus dangeureux du monde, et illégal dans absolument tous les pays, Italie compris.

 

Voici comment est décrit le fromage dans le guide Extreme Cuisine: Exotic Tastes from Around the World édité par Lobely Planet «Visqueux et mouvant, le Casu marzu a une parfaite saveur de pourriture et de décomposition avec une note prolongée de vomi. Il brûle.»

 

Prix : Pour le déguster vous ne pourrez vous rendre qu'en Sardaigne, où il reste néanmoins illégal mais toléré par Tradition, le kilo de Casu Marzu se trouve généralement à 45 euros.

 

 


 

 

11 : La Truffe Blanche d'Alba

 

902606TruffeblanchedAlba.jpg

 

Second "Dieu Champignon" de ma rubrique, la Truffe Blanche d'Alba est la truffe la plus raffinée, la plus rare, et la plus chère de la planête.

On ne la trouve quasiment qu'aux pieds du Piémont en Italie près du village d'Alba.

Elle pousse comme sa cousine, dans les racines des arbres, principalement des Chênes, Peupliers, Tilleuls et Saule Pleureur.

 

Les peuples antiques pensaient qu'elle était "La fille de l'éclair" et elle fut longtemps vénérés dans l'Italie Romaine pour ses vertues aphrodisiaques.

 

Cette truffe ne peut se comparer à la truffe noire habituelle qui est déjà excessivement rare et chère.

Elle sent parait-il le méthane, et son goût rappelerait celui de l'ail sauvage.

 

Prix : Deux solutions pour la goûter, aller la ramasser soi-même ou bien se rendre à une des rares ventes aux enchères organisées spécialement pour son avènement.

Environ 80 000 $ le kilo, la vente record ayant été accordée pour 160 000 $ environ pour une truffe de 1,6 kilo.

 

 


 

 

12 : L'Ortolan

 

466673Ortolan.jpg

 

Non non, il ne s'agit pas du fromage homonyme, mais d'un petit oiseau européen.

Mais pourquoi est-il si particulier et mérite une place dans cette rubrique ?

 

Parce qu'il est très rare déjà, et presque considéré en voix d'extinction aujourd'hui, il en reste environ 350 000 couples en europe par exemple, pour environ 15 000 couples en France, ce qui est très peu.

Mais aussi parce qu'à moins d'être un Ornithologue averti, ce petit oiseau a une tronche franchement banale, ce qui le rend encore plus dur à trouver.

Mais surtout, c'est un volatile, parait-il, à la saveur sans pareille

Une fois de plus comme pas mal d'autres ici, la chair de l'Ortolan étaient autrefois exclusivements réservées aux grands de ce monde (Comme quoi nos ancêtres avaient tout compris).

Ils appréciaient la saveur et la délicatesse de sa viande, soit noyé dans l'armagnac, déplumé, sucé, pour ensuite ne recracher que les os, le sang et les tripes.

Ou bien de manière un peu moins barbare, flambé au brandy, roti, et dégusté cuit.

 

C'était en plat extrèment apprécié du Président Mittérand, ainsi qu'encore aujourd'hui d'Alain Juppé.

 

Prix : Pour déguster de l'Ortolan, la méthode la plus simple est d'aller dans les Landes Gascognes, où sa chasse est encore autorisé à la fin de la période migratoire, puis de trouver un restaurant qui le comporte à la carte.

Un Ortolant coûte environ 150 euros, pour un poids de 22 grammes, ce qui fait grimper son prix au kilo à environ 7000 euros, loin devant le Boeuf de Kobe.

 

 


 

 

13 : Le Thé Tiě Guān Yīn

 

944965Tieguanyin.jpg

 

C'est le Thé le plus cher de la planête et il est Chinois.

 

Mythologie :"Son nom signifie Déesse en fer de la miséricorde. Selon la légende, il était cultivé non loin d'un temple de Guanyin, Déesse de la Miséricorde) où une effigie en fer de la déesse se trouvait. Un homme se désolait du mauvais état du temple. N'ayant pas les moyens de le faire restaurer, il allait quand même régulièrement le nettoyer et y faire des offrandes à la déesse. Pour l'en remercier, elle lui apparut en rêve et lui dit qu'il trouverait près de la statue, une source de fortune qu'il devrait partager avec ses amis. En se rendant au temple, il découvrit un bourgeon de thé sur la statue. Il le planta et le repiqua pour ses amis et le Tie guan yin fut créé."

 

Il est aujourd'hui cultivé dans la Province de Fujian.

On dit de ce thé qu'il est l'un des plus floral de la planête, et qu'il est difficile de trouver un thé apportant plus de notes "fraiches".

 

Prix : Environ 1900 euros le Kilo en moyenne.

 

 


 

 

14 : L'Escamole

 

630430Escamole.jpg

 

L'Escamole est une sorte de Caviar Mexicain, sauf qu'au lieu des oeufs d'esturgeons, il s'agit là de larves de fourmis.

C'est une délicatesse fort recherchée au Mexique. Les escamoles sont des larves de fourmis qui s'établissent dans des racines d'agave.

 

Elles se présentent sous forme de petits oeufs blancs jaunâtres, à mi-chemin entre le grain de riz et le fromage cottage.

 

Frites dans la poêle avec des oignons, il est servi avec du guacamole, de la salsa et des tortillas fraîches.

 

Il paraît que c'est un délice qui fond dans la bouche.

 

Prix : Environ 80 euros le Kilo.

 

 


 

 

15 : La Pastèque Densuke ou Pastèque Noire

 

594.jpg

 

La Pastèque Densuke maintenant à l'honneur !

 

Ce Melon d'eau, espèce endemique à l'île d'Hokkaido est d'une rareté rare (Pléonasme ah bon ?), puisqu'il n'en pousse environ qu'une dizaine de milliers par an.

On la reconnait facilement, car sa peau est quasiment noire et ne possède aucun anneau ou tâche.

 

Sa texture est parait-il beaucoup plus coriace qu'une banale pastèque, mais sa saveur beaucoup plus douce

 

Prix : Le prix de la Pastèque dépend du poid, elle est vendue en moyenne autour des 200 euros.

La plus grosse jamais vendue pesait 8 kilo et à été vendue environ 6300 $.

 

 


 

 

16 : Le Balut Phillippin

 

Balut-Philippines.jpg

 

Oui je sais... On dirait un oeuf avec un poussin à l'intérieur... JE SAIS !!!

Mais ce n'est pas du tout ce que vous croyez...

Une minute s'il vous plait... ah... que ?

Ah bah si on me confirme que c'est bel et bien un oeuf avec un foetus de poussin.

 

De caneton dans ce cas là pour être plus précis.

Cette spécialité originaire des Phillipines à la base mais étendue depuis à la Chine, au Cambodge et au Vietnam à de quoi effrayer les plus courageux.

 

Le Balut est pourtant un Ingrédient réputé très aphrodisiaque, et extrèmement protéiné.

Le plus souvent il est vendu tel quel, comme amuse-gueule et s'accompagnerait très bien avec une bonne bière.

 

Prix : Sa rareté est toute relative, puisque vous n'avez aucune chance d'en trouver en France.

(Je pense que même Simone Veil serait pas d'accord)

Par contre sur sa terre d'origine, les stands de Balut sont parait-il aussi courant que les stands de Hot-Dogs en Californie, et le précieux oeuf incubé ne couterait guère plus cher qu'une Barbe à Papa.

 

 


 

 

17 : Le Matsutake

 

most-expensive-food-in-the-world-matsutake-mushroom.jpg

 

Le dernier des trois Dieu Champignons Sylvestres.

(Attention à ne pas confondre avec les Shiitake qui eux sont très courant)

Le Matsutake vous l'aurez deviné est essentiellement Japonais.

On le trouve cependant également en plus faible quantitée en amérique du nord.

 

Une fois de plus, on peut dire que c'est un champignon très très très rare.

Mais à la qualité très variable.

Il ne pousse que dans les forêts avec des Conifères, et seulement sous les feuilles mortes.

(Paradoxe ?)

 

Sa chair blanche parfaite est parait-il très fibreuse, parfumée, et rappelant l'amande.

Ce champignon risquerait peut-être de disparaitre à cause de l'engouement trop grand qu'il suscite et qui engendre un véritable "pillage" de tous les endroits où il est présent.

 

Prix : Le prix du kilo de Matsutake est très variable, il tourne aux environs de 80$  pour les plus mauvais spécimen, mais il arrive que des groupes de très beaux spécimen soient acheté plus de 1800 $ le kilo.

 


 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

héhé super topic ça ^^ c'est clair qu'on dirait une présentation d'ingrédients tirée du manga Toriko xD

 

Ca donne assez l'eau à la bouche certains, d'autre sont au premier abord peu ragoutant (le café-caca, le fromage aux vers, ...) mais bon selon les préparations ça doit être excellent passé les à prioris. Certain paraissent ordinaires (comme la bière), mais n'étant pas spécialiste je te crois bien volontié si t'affirme leur renommé/rareté internationale ^^

 

T'en a déjà gouté ? Tu présente ça de façons légendaire, mais si tu dit quetu t'es déplacé pour gouté des ingrédient t'en a peut-être déjà récolté quelques uns en bon bishoku-ya ^^

 

Perso j'ai déjà gouté de la truffe blanche, bien que je doute que ce soit la top classe d'Alba, mais oui ça avait un gout d'ail ^^ J'ai aussi des amis sardes qui ont ramené une fois un pecorine bien grouillant, maisj'ai pas eu le courage de tester ^^'

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouép j'en ai déjà goûter trois de la liste.

Mais je refuse de dire lesquels et de les commenter.

 

Je voudrais pas tout ruiner après m'être échiné à donner un caractère épique, grandiose et absolument pas objectif à tout ça.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai déjà mangé le fromage aux vers il y a deux ans quand j'étais chez ma famille en Sardaigne. Sauf que celui qu'ils m'avaient fait goûter n'avait pas encore de vers (ou en tout cas pas beaucoup), et pourtant ça piquait à mort.

Depuis, à chaque fois que j'y retourne, il est sorti à chaque repas de famille. C'est eux qui le font puisque je pense pas qu'on puisse le trouver dans le commerce, mais c'est impressionnant la quantité de vers qu'il peut y avoir. Le pire c'est de les voir manger ça comme ça, sans souci. Sauf pour les filles ^^

Petite photo pour illustrer : http://nsa25.casimages.com/img/2011/03/31/110331100019921199.jpg

 

Oui oui, tous les petits trucs c'est des vers ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais Merci ! I-U

 

C'est le genre de témoignage que je voulais.

Le monde réel aussi est riche de curiosité et d'ingrédients fabuleux \o/

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'adore tous les ingrédients que tu présentes, je connaissais de nom l'amanite des césars, le boeuf de kobe, le caviar blanc, le cazu maru, la truffe blanche et le matsutake.

C'est juste un peu derangeant la manière dont tu les présentes, ça fait un peu surjoué et au final ça gache la véritable rareté ou originalité des ingrédients (commme tu le dis, le cazu maru n'est ni rare ni bon, il est juste original).

Je tiens aussi a préciser que j'ai assisté a un cour de mycologie et que notre prof nous a dit qu'on pouvait trouver des Amanites des Césars dans les forêt normandes et que son gout était bon mais sans plus  :P (Moi je casse les mythes xD)

 

Sinon, je peux rajouter un ingrédient pas rarissime mais intéressant, je n'ai ni image ni gros détail mais bon...

 

Il s'agit du miel de rhododendrons. Celui qui est intéressant est un miel népalais (il me semble). le rhododendron contenant une toxine, le miel en hérite. A petite dose ce miel est laxatif (moé bof) et hallucinogène (ce qui est intéressant je trouve). On peut aussi avoir ce miel grace au rhododendron des alpes (je crois) mais c'est dur d'en trouver puisque c'est pas autorisé. En revanche au népal certains village en fabrique continuellement. D'ailleursn il semble que dans l'antiquité, une armée romaine a été plusieurs jours immoisé par les vomissements et hallucinations pour avoir abusé de ce miel. Le goût n'est pas différent (de beaucoup) d'autres miel mais l'effet hallucinogène doit surprendre !

Oui ce n'est pas précis ni même très fiable maisj e trouvais ça intéressant !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai trouvé un lien montrant 10 plantes avec des têtes vraiment originales ^^ je pense que ce sujet est le meilleur pour en parler :P

 

http://www.cracked.com/article_18979_10-creepy-plants-that-shouldnt-exist.html

 

Le champignon qui saigne et la plante à yeux sont vraiment sympa. Une des fleursprésenté ressemble à un bouquet de zelabia (déso si c'est pasle bon orthographe ^^'), ça donne faim xD

 

L'espèce de mandragore chinoise fait un peu fake je trouve, mais pourquoi pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 pour la mandragore

Très beau topic, je ne connaissais pas toutes ces choses

merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autant il y en a qui donnent vraiment mais vraiment envie de se jeter dessus, d'autres que je ne goûterais pas, même si je ne doute pas que ce soit très bon! De toute manière vu le prix de certains de ces ingrédients...

J'aime beaucoup ta présentation, très digne de Toriko tout ça, il te manque plus qu'à te trouver un partenaire cuistot et de partir à la chasse, histoire que tu offres une dégustation de ton menu complet au membres du fofo xD

 

Ah et ça fait plaisir de se dire que j'ai déjà goûté à deux des sept bières légendaires trappistes dans le bar de mon école (Chimey et Westmalle) =P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui elle existe, on la trouve surtout au moyen orient (coté Méditerrannée). Mais bon elle devient rare.

La forme humaine est souvent exagéré dans les films (harry potter / le labyrinthe de Pan) mais la plante a une morphologie tout de même particulière qui peut faire penser a des bras et des jambes.

Tout comme dans les fictions, la plante a un interet therapeutique (certes moins impressionant mais tout de même réel).

Après je me rapelle plus trop lequel mais il me semble que c'est dans case des Atropa (comme la Belladon) elle permet donc d'obtenir un alcaloïde, l'atropine (waouh c'est vraiment pas sur) et si c'est le cas ça peut être utilisé comme psychotrope.

 

Edit : Après vérification il y a quand même du vrai la dedans, au pire va voir sur wikipedia. Il semble qu'en dose trop élevée, la molécule soit hallucinogène et en faible dose elle peut servir d'anti-inflammatoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon allez, en tant que créateur de ce sujet je me dois de réagir et proposer du contenu, mais avant.

Je préciserais ici et sur le post principal que je modifie légèrement la thématique du sujet.

 

Avant : Ce sujet présentais des aliments, ingrédients, rares et onéreux pour essayer de faire le parallèle avec l'univers de Toriko.

 

Mais suite à certaines dérives de la part des nombreux posteurs (pas tous en même temps !), et de ma part aussi (lolilol).

Je me vois obligé de rectifier le tir.

 

Désormais : Ce sujet présente un maximum d'aliments ou de spécialités comestibles et originales.

Entendez par originales, rares, chères, mystérieuses, ou carrément bizarres.

Afin de garder ici, dans un contexte réel, l'esprit du manga, j'attacherais une minutie particulière à ce que je qualifie d'ingrédients ou spécialitées.

Par exemple, exit les plats, la tambouille de chez Dédé qui est réputé la meilleure du monde on en a rien à cogner, mais on peut se laisser l'adresse en mp.

Et bienvenue aux matières premières, fruits, légumes, viandes poissons, ainsi qu'aux diverses préparations qui ne constituent pas un plat en soi.

Suggestions de bières, vins, pâtés, saucissons et autres seront bien accueillie.

 

Aussi cantonnons nous à ce qui est comestible également.

Ici soyons bons vivants, j'ai vu des gens par exemple parler plus haut de la mandragore chinoise qui à une forme quasi humaine.

Bah c'est super les gars, sauf que la mandragore c'est pas comestible, donc à moins que vous soyez assez bons vivants pour vous en faire un sex-toy new-age, enfin voilà quoi.

Par contre welcome aux mygales, viandes fermentées avariées et autres trucs un peu vikings, des trucs girly et badass dont les filles comme nous n'ont pas peur.

Non mais allez je déconne un peu, c'est cool de parler de bizarrerie de la nature, j'en empêcherais personne, mais si c'est comestible ça sera mieux quoi.

 

Allez ! Petite mise à jour du sujet dans les prochaines heures/jours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

18 : La Corme

 

406113Corme.jpg

 

Professeur : La  Corme ! Qui a entendu parler de la corme ? Allez je veux voir tous les doigts levés les enfants ! Personne ????

 

Bon ok, la corme est le fruit du Cormier, ou Sorbier Domestique.

Pourquoi a t'il sa place dans cette rubrique ?

Tout simplement parce qu'il est très Torikien, en effet l'arbre dont il est issu est en voie de raréfaction aujourd'hui, et malgré les efforts fait par l'homme pour le préserver, son nombre ne cesse de décroître.

La faute à toutes les maladies qui peuvent décimer les arbres fruitiers.

En fait, le Cormier/Sorbier Domestique, c'est un peu comme la petite Coraline que je me trainais en primaire, on en a tous eu une, celle qui est toujours malade, qui choppe tout ce qui passe, la braillarde quoi.

Aussi au fait que l'on se servait beaucoup autrefois de son bois pour faire des outils.

 

Et son fruit, la Corme ne peut se manger qu'après blétissement (c'est à dire extrèmement mûr)

En fait ne croquez jamais dans une Corme que vous auriez ramassez sans vous être bien renseigné préalablement, sinon c'est l'intoxication directe.

Il y a un éventail de 2 ou 3 jours maximum entre son point de non comestibilité et sa maturation.

 

Vous n'en trouverez certainement jamais sur les étals, sauf de rares marchés.

La plupart du temps le seul moyen de se donner une idée de son goût c'est de le chercher en confiture ou de trouver une bouteille de « Piquette de Corme » alcool fait à base de ce fruit.

 

Je n'ai aucune info sur son prix de vente, bien qu'il soit sans doute relativement modeste.

 

Son goût parait-il rappelle celui de la poire, en plus acide et avec une bonne dose d'alcool en plus.

 


 

19 : John Dory

 

186301JohnDory.jpg

 

John Dory n'est pas n'importe quel poisson, on l'appelle également la Poule Dorée, ou plus communément en France, Saint-Pierre.

Ce poisson est un des seul mentionné dans la bible d'où il tient justement son nom.

Selon la légende, Jésus aurait demandé à Saint-Pierre, son apôtre d'aller pêcher un poisson en Galilée et de retirer une pièce en or de sa bouche, c'est depuis ce temps que ce poisson aurait conservé l'emprunte du pouce de Saint-Pierre sur son flanc, comme une emprunte divine.

 

Bien que rare, le Saint-Pierre n'est pas introuvable, on le trouve seulement en haute mer, côté Norvégien ou Méditarannéen, si vous ne le trouverez que très rarement sur l'étal des poissonneries, c'est parce que sa pêche relève du hasard. Rare sont les pêcheurs assez patients pour la chasser, il est bien plus simple de guetter les filets des chalutiers en espérant en avoir pris un par chance au milieu d'un bang de hareng.

 

Au delà de la légende biblique qui l'entoure, pourquoi ce poisson mérite t-il sa place ici ?

Simplement parce que même si le goût est relatif, de notoriété publique, ce poisson est le meilleur poisson du monde.

Et ouais, on nous bassine avec le Fugu japonais, mais sa légende ne s'est construite que sur son caractère toxique.

John Dory lui, il casse des briques, il ferait passer le fûgu pour un bâtonnet de surimi premier prix.

 

Les mots manquent pour qualifier sa chair, blanche, pure, tendre, délicieuse, parfumée, fumée, comme le homard, subtile comme le crabe.

 

Prix : Tout dépend, poisson entier, en filet ou surgelé chez Metro, mais autour de 90 euros le kilo en moyenne.

 

 

 

 


 

20 : Les Oeufs Centenaires

 

211264OeufsCentenaires.jpg

 

Selon "l'Histoire de Yiyang", au début de la dynastie Ming, dans le district de Yiyang, une cane aurait pondu un oeuf dans un tas de chaux. Découvert deux mois plus tard, une fois ouvert, le blanc et le jaune avait geléfié.

Lorsque les Occidentaux avait découvert cet aliment, ils pensaient à tort que l'oeuf avait noirci après une très longue conservation, c'est pourquoi ils lui donnèrent le nom d'oeuf de cent ans.

Bon moi personnellement ça me fait penser à l'arc de la Soupe Centenaire dans Toriko, même si l'aliment n'a aucun rapport, je suis certain que Shimabukuro s'est dit qu'il serait rigolo d'imaginer réellement une soupe qui se préparerait sur des siècles.

 

Bref, les œufs centenaires ne sont ni rares (pour peu qu'on soit en chine, ou qu'on ai la patience de les préparer), ni cher.

Ils sont simplement à ranger dans la catégorie des aliments que seul les purs warriors oseraient goûter.

 

Pour les plus malades qui voudraient le préparer, rien de plus simple.

Mettre dans une bassine, de la boue, un peu de chaux, du paddy, de la cendre et du thé, et jettez des œufs frais dedans.

Retirez les 3 semaines plus tard minimum, mais 3 bons mois seront mieux.

 

 


 

21 : Le Haricot Crème Glacée

 

928492icecream.jpg

 

C'est Torikien ça pas vrai ?

Bon pour ceux qui en auraient déjà goûté ou entendu parler, pas de surprises, mais pour les non initiés, j'imagine bien votre air dubitatif.

Non ce n'est pas une blague, ce haricot existe réellement, bien entendu il ne contient pas de la crème glacée, mais ce surnom ne lui vient pas que de sa texture.

 

Alors...

 

Les haricots crème glacée, ou plus communément appelés Pois Doux de variété Inga Edulis, sont originaires d'Amérique du sud et se plantent désormais un peu partout dans les Zones tropicales.

Il reste très difficile d'en trouver en France, notamment dû à sa faible notoriété parait-il.

 

Mais le plus intéressant vient probablement de son goût.

En effet ce blanc immaculé à l'allure cotonneuse est en réalité la pulpe de la gousse du haricot, et elle possède réellement un goût sucré proche de la vanille.

Dans son pays d'origine, le haricot crème glacé est ultra populaire chez les enfants.

 

 


 

22 : Le Lutefisk

 

478727lutefisk.jpg

 

Passons au Lutefisk, là c'est ce que j'appellerais un truc de mecs, un truc pour les vrais de vrais, for real only comme disent nos amis d'outre Québec.

Une des trois grandes œuvres culinaires des Vikings, et sans jeu de mots, cette préparation était vraiment apprécié des Vikings.

 

Le Lutefisk nous vient de Norvège, de Suède et de Finlande pour être exact.

C'est en réalité de la chair de poisson blanc (le plus souvent de la morue) gélifiée par transformation.

 

Attention le procédé pour le réaliser peur sembler un peu déroutant.

D'abord prenez de la morue, et enfin plongé là entièrement dans de l'eau pendant une semaine, en prenant soin de changer l'eau quotidiennement.

Puis prenez votre morue et baignez là dans une solution saturée d'Hydroxyde de Sodium pendant 2 jours, après ces deux jours, votre morue n'est plus du tout comestible.

Enfin répétez le processus du bain d'eau pendant 4 à 6 jours, et votre Lutefisk sera prêt.

 

On peut en trouver des conserves dans quelques épiceries spécialisées de nos grandes villes pour des sommes avoisinant 7 ou 8 euros.

On goût est parait-il extrêmement fort, son odeur à la limite du supportable et encore beaucoup de spécialistes le considère comme non comestible, bien qu'il n'ai jamais tué personne.

 

 


 

23 : Le Fruit Miracle

 

542136FruitMiracle.jpg

 

Pas de pseudonyme étrange, le Fruit Miracle s'appelle bien « Fruit Miracle », plus étonnant il pousse sur le Fruit Miracle... vous me suivez ? Ok on recommence

Il existe un arbre qui s'appelle le « Fruit Miracle », et cet arbre produit un fruit éponyme, le « Fruit Miracle ».

 

Et le Fruit Miracle sous ses allures bonhommes de simple baie, est en réalité une vraie curiosité de la nature.

Ce fruit est originaire d'Afrique de l'Ouest, et est extrêmement difficile à se procurer sous sa forme naturelle.

C'est en effet un fruit très fragile, qui ne supporte quasiment aucun type de conservation et qui n'arrive que très difficilement à pousser hors de sa terre natale.

 

Bon ok je rame, il a l'air chiant comme la pluie ce fruit, alors pourquoi il porte ce nom me direz-vous ?

Et bien voilà sa particularité !!!!!!!!!!! (Attention les baskets)

 

Ce fruit n'a aucun goût !!!!

 

J'entends déjà les scandes et les protestations.

 

Non ok, allez j'accouche, ce fruit n'a aucun goût, mais contient de la « Miraculine », une protéine qui a pour l'instant été décelé uniquement sur ce fruit et qui possède la propriété étonnante d'annuler  les sensations acides et amères pendant 30 minutes à 2 heures.

 

En gros si vous croquez dans un Fruit Miracle, vous pourrez ensuite croquez dans un citron sans le peler et trouver qu'il à un goût merveilleusement sucré.

Vous pourrez avaler à peu près tout ce qui vous débectait d'amertume, cacao amer, endives, kronembourg.

 

Cette propriété de modification du goût est unique et commence à être très convoité par certains grands cuisiniers qui désirent de plus en plus créer des plats surprenants, en inversant et transformant les goûts.

 

Elle est par contre déjà utilisée dans certains bars pour créer des coktails « magiques », ainsi qu'en pharmaceutique, pour broyer l'amertume de certains médicaments particulièrement dégueulasses.

Il existe par ailleurs de par le monde des « miracle fruit parties »,  où les gens s'éclatent l'estomac à coup de citrons verts, car il devient après absorption du Fruit Miracle, un vrai délice.

 


 

La suite bientôt !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces nouvelles informations dans le monde de la nourriture, le monde est vraiment fait de tout :D :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment intéressantes ces nouvelles denrées que tu nous présentes. Par contre y a certaines choses que je n'oserais jamais goûter!

Parmi tout ce que tu as cité (depuis le début du topic), les seuls aliments que j'ai déjà mangé sont le Saint-Pierre, et c'est vrai que c'est délicieux! ainsi que le fromage avec tous les jolis vers appétissants dedans...

Sinon c'est quand même bizarre de voir les transformations que peuvent subir par exemple les oeufs centenaires, et ce qui l'est encore plus c'est que des gens osent les manger  :o

Mais ce sont des expériences à tenter :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Extravlad

Ce fromage est mangé si je me souviens bien en sardaigne où il n'est trouvable qu'au marché noir il est donc illégal à l'origine.

Il n'y a que les connaisseurs qui peuvent, osent en manger de plus ces connaisseurs ne mangent ce fromage que si les vers sont vivants (je sais que c'est dégoûtant) ce qui prouve que le fromage est mi-comestible c'est à dire que même si les vers sont vivants c'est aux risques et périls du mangeur.

Pour toutes ces raisons ce fromage est interdit de vente ce n'est donc qu'une curiosité culinaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fameux Cazu Marzu et ses vers est effectivement illégal comme nous le précise notre ami Millochbi.

Cependant il est bon de savoir que certains irreductibles autochtones continuent malgré tout de le produire au nom de l'héritage culturel. Ce que je trouve complètement légitime.

Il suffit d'être en Sardaigne, de connaitre la bonne adresse, de mettre ses bottes pour aller jusqu'à la ferme, et d'en acheter au producteur en lui glissant un billet sous la manche.

 

@Extravlad :

Ecoute, perso je n'ai jamais eu l'occasion de le goûter encore, mais sache que si justement l'occasion se présentait, je ne la râterais pour rien au monde.

Les gouts et les couleurs on dira, mais surtout la curiosité.

 

Je précise d'ailleurs que je vais remettre cet article à jour bientôt.

Car ayant fait mon Bishoku-ya ces derniers mois, j'ai découvert de nouveaux ingrédients inédits.

Mais je me suis aussi rendu compte que j'avais dit quelques choses fausses.

Par exemple pour dégoûter mon ami Extravlad, j'ai trouvé des Oeufs Centenaires assez facilement, sans me déplacer en Chine (ou presque), vendu par 6.

Et malgré que j'ai trouvé ça objectivement parfaitement dégueulasse, les 6 oeufs y sont passer en 10 mn, au nom de la science.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'adore ton article, c'est vraiment bien fait et c'est en lisant ça que je me rend compte qu'on passe à côté de beaucoup de découvertes (culinaires) dans la vie. J'ai tout particulièrement envie de goûter au Boeuf de Kobe, au Thé Tiě Guān Yīn et aux différents champignons que tu nous as présentés :). Un excellent article, sincèrement ça donne envie de dépenser pour manger même si je pense pas que je goûterai le Casu Marzu ou les Oeufs Centenaires (pas aussi courageux que toi ^^).

 

Hâte de lire la suite et merci de nous instruire :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super Topic que de montrer de nombreux ingrédients et aliments rares ou peu connus...en tout cas ça donne envie d'en manger...j'ai aussi appris récemment l'existence d'un fruit,qui n'est pas forcément rare,car présents dans plusieurs parties du monde...mais en France je ne pense pas qu'on en trouve.C'est un ami brésilien qui m'en a parlé...

 

Le Feijoa sellowiana  ??? appelés aussi feijoas, goyaves ananas, goyaves du Brésil ou goyaves de Montevideo, ont la forme d’un kiwi vert et sans poils, avec une peau rugueuse verte qui le reste même à maturité. La pulpe est granuleuse à pépins avec un goût légèrement acidulé et un arôme délicieux rappelant l'ananas, la goyave et la fraise.

La chair est riche en vitamine B et en vitamine C. Sa floraison a lieu en juin et juillet. Les fleurs sont superbes, blanches et rouges. Le feijoa peut très bien être cultivé à des fins ornementales. Les pétales de saveur fruitée, sucrée et acidulée sont comestibles et peuvent apporter une note exotique dans les salades.

 

voici un lien pour voir à quoi ça ressemble :

 

http://www.foodsubs.com/Photos/feijoa.jpg

 

Peut être que certains d'entre vous en ont déjà gouté, personnellement je l'ai découvert récemment..Merci encore pour cette idée de topic,ça fait un moment que personne n'a posté apparemment donc j'espère qu'on aura encore d'autres beaux ingrédients.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je déterre un peu depuis Gero mais je ne pouvais pas louper ça :

 

1399870643-tmp-20140512-135523-4327669.png

 

Gero est une ville du japon spécialisé dans les onsen et les grenouilles.  inspiration de l'auteur ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est, je pense, bien plus simple que ça. "Gero" est le cri de la grenouille au japon, comme le serait "miaou" pour le chat ici  ;D Je pense que l'auteur est pas allé chercher beaucoup plus loin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant d'inspiration de l'auteur, durant l'arc où Toriko ramène les ingrédients de la liste du Président. Il part avec Komatsu chercher le fruit du Durian (Bombe durian je crois, chapitre 177).

 

Ce fruit existe vraiment

220px-Durian_Pulp_2.JPG

 

Il pousse en Asie du Sud-est où il est consommé régulièrement. Il ne coûte presque rien en saison mais son prix monte assez vite hors saison.

 

Sa particularité, décrite dans Toriko, est qu'il sent vraiment mauvais. Son odeur est forte et tenace en plus. A tel point qu'il est interdit dans certains lieux publics en Asie comme les hôtels, le métro, etc.

Voici une pancarte des produits interdits dans le métro de Singapour et en Malaisie :

220px-Singapore_MRT_Fines.jpg220px-Durion-interdit-malaysia.jpg

 

Autre particularité, le Durian peut tuer. Tout le monde ne peut pas manger un durian et tout ne s'accommode pas avec le durian. Il est déconseillé pour les personnes souffrant d'hypertension et pour les femmes enceintes. De plus, du fait de sa haute teneur en soufre, il inhibe des enzymes de notre foie qui nous protègent contre certains produits toxiques contenus dans l'alcool. En somme, durian et alcool ne font pas bon ménage!

 

Pour preuve cet article du The Jakarta Post en anglais rapportant la mort de 3 personnes à cause d'un mélange durian/liqueur

http://www.thejakartapost.com/news/2009/01/29/three-die-two-hospital-after-eating-durian-with-liquor-jambi.html

 

Pour l'avoir goûté sous plusieurs formes (le fruit au naturel et sous forme de crème glacée), on ne peut nier son odeur infecte! En revanche pour le goût, je n'ai pas trouvé ça extraordinaire. Ca se mange si l'on arrive à faire abstraction de l'odeur (ce qui n'est pas évident) mais je ne m'explique pas l'engouement des Asiatiques pour ce fruit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×