Jump to content

La Campagne de Gian - Ce qu'il en restera...


TatsumakiKami
 Share

Recommended Posts

Voilà. Nous y sommes. L'arc de la Campagne de Gian est fini, après plus d'un an de prépublication éffrenée. Cet arc aura été unique a bien des égards, et nous aura tous laissé un goût spécial en bouche. Le Grand Général Kanki est tombé au combat après un bras de fer dantesque contre sa némésis, le Grand Ciel de Zhao, Riboku. 

 

Cet arc nous aura offert tant de moment d'anthologie, qui resteront sans aucun doute dans la mémoire des lecteurs. La bataille d'Atsuyo, l'embuscade de Roumou, la bataille des plaines de Gishi, et l'embuscade finale, autant de moment qui vont sans aucun doute rentrer dans les annales du manga historique. 

 

Cependant, cet arc n'est pas dénué de défaut, malheureusement. Ils sont assez nombreux et propres à chacun, même si selon moi, ses qualités restent bien, bien au dessus. On peut parler de la séquence de Gian, un peu nawak, un Riboku un peu sacrifié dans la deuxième partie de l'arc, un embuscade peut être un peu trop facile... 

 

Ce que je veux dire, c'est que, lors de mes pérégrinations sur la toile, j'ai vu et entendu beaucoup de ressentis sur l'arc de Gian, des bons comme des mauvais, et, bien sur, des plus mitigés. Aujourd'hui, justement, je veux vous demander, à vous, amis forumeurs, ce que vous avez pensé de cet arc, quel est votre avis, votre ressenti, qu'est-ce que vous vous dites maintenant que tout est fini ? 

 

Cet arc est il l'un de vos préféré, l'un de ceux que vous aimez le moins ? Que pensez vous de ses moments forts ? De ses faiblesses ? Je vous laisse nous faire part de vos ressentis en dessous. Hâte de vous lire ! 

Link to comment
Share on other sites

C'est trop tôt pour moi pour me faire une idée, mais indéniablement, un arc qui restera gravé dans l'histoire comme l'acte de naissance du général instinctif.

Au même titre que son éveil à la coalition ou de sa riposte à Gyou'un. 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Pour le dire net, je n'ai pas aimé cet arc. 

 

Si on prend la chose de façon chronologique, l'assaut d'Atsuyo était bien, même si je déplore la mort du fils vénère si tôt, finalement le thème de la rage que provoque Kanki chez Zhao est mort prématurément avec lui et c'est dommage. Mais après la bataille en elle même était cool et forte émotionellement. C'est toujours un plaisir de voir Shunsuiju à l'oeuvre dans son style de combat sans pitié.

Mais c'est après que ça part en sucette. Bon déjà on a la confirmation que la vraisemblance niveau nombre est définitivement enterrée avec Qin qui commence l'ouverture en invoquant 200 000 hommes... pour en plus ne leur faire jouer aucun vrai rôle dans l'intrigue à part l'embuscade faite par Kensaro qui est là pour hyper grossiérement les généraux de Seika... qui ne marche même pas si bien que ça parce qu'avec des conditions aussi ridiculement déséquilibré c'est le général de Qin (et tout Qin avec lui en fait) qui passe pour un incompétent complet plutôt qu'eux qui passent pour des génies. Je trouvé que quitte à intégrer 200 000 hommes dans l'intrigue, les utiliser comme ça est un gros gâchis. Je sais pas, Qin qui se faire mettre une armée de 200 000 hommes en déroute ça devrait être un gros événement et l'occasion de mettre en scène des personnages importants, pas une escarmouche anectodique, on aurait pu avoir une super intro de Shibashou lui même affrontant cette armée de Qin menée par Tou par exemple. Enfin bref...

L'encerclément en lui même était assez sympa, j'ai bien aimé la partie sur Shin et Mouten, de même le plan de Kanki pour s'enfuir était cool aussi (même si son inaction totale de la première moitié était décevante). Hormis les troupes de Seika par contre Zhao n'était pas à la hauteur, et très grosse déception sur la fameuse "faiblesse de Kanki" épouvantablement mal introduise, justifiée, et aussitôt contredite pour n'avoir au final aucun impact sur l'intrigue.

L'assaut de Gi'an était assez intense, j'ai bien aimé, malgré les sauvetages par la magie de la médecine des trois costauds de Shin.

Et l'embuscade finale était comme ci comme ça. On peut pas dire qu'il y avait pas de la tension, mais j'espèrais mieux de Riboku et de Kanki qui ont soient subis, soit pratiquement rien fait, aussi bien martiallement que stratégiquement.

 

Côté personnage, pas grand chose à dire sur Shin, ce n'était pas son arc. C'était sympa de voir une décision instinctive capitale pour la bataille dans son ensemble... mais voilà l'utilisation de son instinct s'est résumé à une décision quoi... à côté de ça Mouten et ses hommes ont vraiment été maltraités et toute la gloire pour Shin et ses boys, et ça commence à me gonfler...

Globalement j'ai trouvé que les 2 stars de l'arc, Riboku et Kanki, étaient des caricatures d'eux mêmes et malheureusement à leur plus bas en tant que personnage dans un arc où ils auraient dû briller particulièrement, l'un faisant son come back et l'autre son chant du cygne. Bon Riboku je vais pas développer, tout le monde sait qu'elles sont les critiques qui lui sont faites (et je les trouve méritées). Par contre on tappe moins sur Kanki mais je l'ai trouvé aussi peu satisfaisant que Riboku, pour les raisons opposés. Autant le récit peinait à présenter un Riboku charismatique et crédible comme antagoniste en le montrant constamment contredit et dépassé, autant Kanki c'est l'inverse, le scénario en faisait trop sur sa badassitude et à trop vouloir en faire un mec infaillible constamment cool, ça a eu l'effet inverse sur moi. Kanki a toujours eu cette assurance insolente d'accord, mais pas à ce point là, c'était dosé avant, un peu subtil, ça donnait pas l'impression qu'Hara lui astiquait le chibre en permanence. Certes il était arrogant et affichait souvent un sourire méprisant du mec qui sait parfaitement ce qu'il fait, mais ça lui arrivait plein de fois de perdre de sa superbe et de se faire déjouer. Lui laisser constamment son sourire du mec qui contrôle tout c'est lassant et ennuyant... merde quoi, si Kanki brûle d'une rage si intense, pourquoi c'est la seule image de tout l'arc où on le voit un peu en colère ? Là y'avait enfin un truc qui se dégageait, mais non, la case d'après il reprend son sourire à la con parce qu'il faut absolument qu'il soit ridiculement badass bien sûr...

Niveau stratégie c'était décevant, autant j'ai bien aimé sa façon se s'enfuir de l'encerclement, autant le reste... son plan pour isolé Riboku, c'était juste un mixte entre son plan contre Kisui et son plan contre Kochou, en beaucoup moins bien fichu et contre adversaire qui était censé s'attendre à ce genre de coup (une chance que Riboku ait pris soin d'étudier Kanki hein...). Au final j'espèrais qu'on aurait un vrai match entre Kanki et Riboku qui font du ping pong en confrontant leur stratégies... non, ça a pas été vraiment un échange. En fait ça a juste été une redite du combat contre Kochou avec les deux commandants qui font leur trucs dans leur coin en n'anticipant jamais ce que l'autre fera, sauf que les hommes de Riboku lui ont sauvé les miches à la fin contrairement à Kochou... Durant la bataille contre Keisha et Kisui... on a eu un vrai duel d'esprit entre les deux commandants qui s'adaptait et répondait aux stratégies de l'autre, et Kanki a donné 10 fois plus l'impression d'être en difficulté qu'il n'a donné l'impression de l'être contre Riboku. C'était le genre de truc que j'avais envie de voir, pas un Riboku qui fait du Kochou...

Pour finir, sa backstory m'a laissé de marbre, oui il a souffert le pauvre chou... c'est générique quoi. Le seul truc intéressant c'est sa haine dirigé contre tout le monde y compris les gens du commun, mais ça n'a malheureusement pas du tout été développé.

 

Niveau art, c'était la petite forme aussi. Bon ça fait un bout de temps que je trouve que le style d'Hara ne va pas dans la bonne direction, mais de manière parlante si j'essaie de penser à des pages marquantes... il y a bien la dernière page de Kanki avec son épée brisée vers Riboku, et... non, c'est tout ce qu'il me vient. 

 

Un défaut aussi notable de cet arc, qui est malheureusement aussi un défaut récurrent de l'oeuvre, c'est l'absence de conséquences, en particulier quand elles ont été déjà pré-établi "Aisen compromet tout le plan en allant sauver Mouten", oui mais non, aucun impact, "Denyuu et les deux autres sont morts", ouais mais non, "si on suit ce plan de l'embuscade, on mourra tous", oui mais non, fuir était pas si compliqué, "il faut laisser Kaine derrière sinon vous allez mourir Riboku", oui mais non. Les personnages n'ont à faire aucun sacrifice puisqu'à chaque fois qu'ils ont à prendre une décision difficille ils n'ont pas à souffrir de leur décision (décision qui consiste généralement à laisser jouer leur affect plutôt que le bon sens stratégique), le scénario s'arrange pour que les mauvaises conséquences prévues n'arrive jamais. 

 

 

Au final, je trouve qu'il ressort de cet arc un sentiment de gâchis pour moi. J'en attendais beaucoup et j'ai été dans l'ensemble déçu. Pour finir ma plus grosse critique vient je pense du mauvais traitement des thèmes qui sont soient peu développés (la haine de Kanki pour la middle class, la haine de Zhao pour Kanki) ou écartés de manière bien pratique. De ce que côté là je pense notamment à Kanki qui était un problème pour les protagonistes que sont Shin et Sei, et qui avaient toutes les qualités pour devenir un excellent antagoniste. Mais non, Shin et Sei n'auront rien eu à faire pour résoudre le problème, juste eu à attendre que le scénario se charge d'éliminer Kanki pour régler le problème sans avoir à agir eux même d'une manière ou d'une autre, c'est décevant.

 

Je suis rude, mais pour moi l'arc est tout juste moyen, 5/10. Un des moins bon de Kingdom.

Link to comment
Share on other sites

Que penser de cet arc de la conquête ratée de Gian?

Pour ma part, je le mettrais parmi les meilleurs arcs militaires de Kingdom, même si à mes yeux le meilleur reste celui de la guerre de coalition, que j'aime relire dans son intégralité.
Là, je relirai cet arc mais je sais que certaines choses seront vite lues à la relecture. En premier lieu, l'embuscade finale qui était quelque peu téléphonée, tant Kanki use jusqu'à la corde de ce genre de tactique et que Riboku se doutait bien d'un coup pareil de la part de son adversaire. De même qu'elle a un peu traînée en longueur, à mon goût, même si la fin de Kanki a été magnifiée de fort belle manière, scénaristiquement et graphiquement parlant.

Ensuite, en écho à une critique de @bob, il y a de quoi rester sur notre faim au sujet de l'origine de la haine de Kanki envers les classes moyennes et par conséquent un manque d'approfondissement de l'expression de nihilisme chez lui, le conduisant à mener des tactiques en mode all-in, quitte à tout perdre. Et je serais tenté d'ajouter que si son incorporation dans l'armée de Mougou a été racontée, il demeure un silence radio sur la première rencontre entre Kanki et Ousen et les liens tissés entre les deux hommes par la suite.

Sinon, le siège d'Atsuyo a montré le côté jusqu'au-boutiste des armées de Zhao, en conséquence du massacre des prisonniers de la part de Kanki, et que ceci ait bien handicapé le plan de conquête de Qin. Le coup de l'empoisonnement des eaux de Seikirei, dont Heki en a été partiellement victime, est grandement vicieux mais fait partie de cette évolution jusqu'au-boutiste du royaume de Zhao contre Qin.

La bataille des plaines de Gishi a permis de voir une montée en niveau de Shin, avec son mouvement instinctif qui a permis de sauver une partie de son armée plus une partie de la Gaku Ka de Mouten, avec une coordination suffisamment efficace pour contrecarrer le plan d'encerclement de Riboku. Ce qui permet de faire écho à la réflexion de Mougou, au seuil de la mort, conseillant à Mouten et Rishin d'avancer ensemble, avec Ouhon, pour arriver au sommet.

Il faut tout de même écrire que Gian est la première défaite de Qin depuis Bayou, avec en prime la mort de Kanki. Ce qui change bien des choses dans l'objectif de l'unification car un GGSC est tombé, ce qui à court terme est lourdement handicapant pour Qin tandis que Zhao sort, a priori, renforcé. Mais un Kakukai ne peut pas supporter indéfiniment de voir la gloire se tourner vers Riboku.
La mort de Kanki permet de parachever le lien entre lui et Rishin, où si un mépris réciproque s'exprime au premier abord, une estime mutuelle s’esquisse en profondeur entre les deux. Comme je l'ai régulièrement écrit sur ce forum, Kanki fait office de mentor inversé pour Rishin dans le sens où ses méthodes de tortionnaire révulsent Shin mais qu'au moins, ce n'est pas hypocrite et que Kanki, s'estimant condamné, a demandé à Shin de sauver des résidus de son armée, regroupée autour de Maron et du clan Saki. Le clan Saki permettant de raconter un bout de l'histoire de Kanki et d'affiner une certaine compréhension de sa "philosophie", si j'ose dire.

Finalement, cet arc, même avec des imperfections sur le scénario militaire - je me demande si Hara est plus à l'aise dans des arcs politiques -, est agréable car il ouvre une porte de réflexion pour les deux généraux survivants de cette défaite, en l'occurrence Rishin et Mouten. Car ils sont contraints de se perfectionner, y compris en matière de recrutement de troupes, pour pouvoir pleinement servir à l'objectif de Sei, à savoir l'unification de la Chine.

Link to comment
Share on other sites

Je rejoins totalement l'avis de bob je suis assez mitigé concernant cet arc, il y a des moments marquants mais a côté pas mal de chose qui m'ont fait grincer des dents. J'ai par exemple trouvé Riboku très décevant en matière de stratégie et de force martial, ça devait être un retour qui le rehype mais pour moi ça a fait l'effet l'inverse. Il fait plus peur, il a perdu tout son aura, il a plus rien à raconter. L'épisode du fameux point faible de Kanki était un gros pétard mouillé et la ridiculisé. J'ai également détesté l'embuscade que j'ai trouvé trop longuet et très mal géré avec des personnages qui sont tout proches de Riboku pour être tout à coup à 10 000 kilomètres de lui. J'ai aussi pas aimé la discussion entre RBK et Kanki que j'ai trouvé complètement osef, ça n'apportait rien, c'était nul. Pareil pour la fuite de l'armée de Qin que j'ai trouvé bâclé et rushé, ça méritait à mon sens beaucoup plus de développement. Pour résumé simplement j'ai pas aimé la dernière partie de l'arc seul la mort de Kanki était mémorable. 

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Globalement :

 

J'ai beaucoup aimé cet arc, il ne fait pas partie de mes préférés (Kokuyou, Coalition, Gyou) mais je lui donne 17/20 quand même.

 

Riboku prévoit les mouvements de Qin 6 mois à l'avance, utilise tous les moyens à sa disposition pour préparer des pièges, traite Zhao comme un champ de bataille géant en laissant juste assez de force à Qin pour qu'ils tombent dans son piège final.

Cet arc est pour moi le paroxysme du style et du talent qu'est le grand général nommé Riboku.

 

De même, les styles de combat d'Ousen et de Kanki sont très bien décrits en action. Ousen n'envoie même pas Sou'ou aider Kanki par sa prudence, Kanki se jette dans la bataille la plus perdue d'avance de toute l'histoire de Chine mais s'en sort presque à la fin avec une semi-égalité (mort de Riboku) en utilisant des stratégies les moins conventionnelles les unes que les autres.

 

Le scénario global de l'arc me plaît donc bien mais j'avoue que je préfère les batailles qui durent plusieurs jours donc ça ne peut pas être un de mes arcs préférés.

J'ai bien aimé l'histoire de Kanki mais j'en aurais aimé plus encore. Ce serait trop lourd d'avoir une histoire trop longue sur son passé dans le manga principal mais un spin-off serait cool :D Je regrette aussi de ne pas savoir comment Naki a été intégré à Kanki et bien sûr je suis dégouté de la mort de Naki.

 

La place qu'ont pris Riboku et Kanki étaient très judicieuse. Les actions de Shin et de Shunsuiju étaient également au rendez-vous. Par contre, je suis resté sur ma faim en ce qui concerne Bananji, Mouten et Kyoukai.

Mouten fait 3/4 analyses pertinentes mais il n'a pas eu d'action incroyable dans une bataille.

Kyoukai a réalisée une percée dantesque mais c'est un peu maigre pour un arc entier.

Bananji n'est pas apparu du tout alors que c'est l'un des deux bras de Riboku au même titre que Shunsuiju :(

Je regrette aussi un peu que les commandants de Kanki n'aient pas été très utiles, sauf le clan Zenou pour qui la fin était parfaite (pour Zenou aussi d'ailleurs).

La survie de Maron et du clan Saki me plaît beaucoup.

 

Morceaux par morceaux :

 

La bataille d'Atsuyo ne dure pas longtemps mais considérant le peu de nombre de page, je l'ai trouvé parfaite. Tous les personnages et les situations étaient intéressantes et les actions de Shunsuiju et de Shin étaient incroyables.

10/10

 

L'embuscade de Roumou était bonne. ça m'a suffit pour hyper Kansaro et je trouve la défaite de Qin et le retrait d'une large partie des troupes cohérente.

J'aurais bien aimé avoir plus d'infos sur le général Souhakou par contre. Par exemple, une scène à la cour de Qin où Shouheikun nous explique ce qu'il pense de lui voire même ses faits d'armes.

7/10

 

La bataille des plaines de Gishi est une dinguerie totale.

J'ai adoré la coopération entre la Gakuka et la HSU.

Il y a sûrement quelques petits défauts mais vu le niveau de dinguerie, cette bataille a des points bonus qui compensent les petits défauts et atteint la note maximale.

10/10

 

La prise de Gian est vraiment cool avec Hanzen, le trio de forces brutes, la capacité de soigner des Saki, sans oublier Naki qui tuent les messagers qui s'échappent de la cité.

8/10

 

Le fait que Kanki piège Riboku montre là une des faiblesses de Riboku : il n'est pas le meilleur stratège quand il est mis sous pression (dans le même style que Ten je dirais).

Par contre je trouve ça génial que sa plus grande force lui permet de compenser ses faiblesses : le fait que ses généraux se déplacent assez près de lui lui sauve la vie alors qu'il avait commis une erreur.

L'embuscade finale est peut-être un peu trop brouillonne mais il y a beaucoup de bons moments aussi notamment le réveil de Zenou, la fin de Kanki, le retour de Naki, les moments de Bafuuji, Riboku qui sauve Kaine, Kaine qui sauve Riboku.

J'aurais quand même préféré plus de combats pour Riboku, pour Kanki et aussi pour Futei qui n'a pas brillé je trouve.

Et bien sûr, je suis encore dégouté de la mort de Naki x)

8/10

Edited by Fayagate
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...