Jump to content


Sign in to follow this  
Haar

Persona 5 [PS3/PS4]

Recommended Posts

Haha, je m'attendais pas à te voir ici !

 

Moi non plus vu mon expérience avec les anciens, mais je suis retourné dans la famille pour Pacques et comme je l'ai dit mon frangin m'a un peu mis le couteau sur la gorge pour que je le teste en m'affirmant que ce qui me déplaisait avec été changé (donjon naze, vie lycéenne...) et que j'apprécierais plus celui là. Résultat il a eu raison bien que certains points me gênent encore, ca ne sera pas dans mon panthéon des RPG mais c'est un RPG avec suffisamment de points positifs (DA, gameplay, donjon, méchants) pour me faire oublier les phases que je n'aime pas (vie lycéenne, ultra dirigiste dans certain moment) surtout qu'il a gommé le défaut principal à savoir pour moi le(s) donjon(s) nul(s) lol.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprend, parfois j'avais un peu la flemme de filé dans les donjons sur Persona 3, parce que ça me coupait de ce que je faisais mais surtout Tartarus à la longue on connaît le principe et c'est vraiment toujours la même chose.

Heureusement que pour moi il a le scénar le plus cool de la série (Chidori  :-* ) et une ambiance malsaine qui me plaisait fortement.

Mais c'est l'évolution des choses ça, Persona bien que jeu de niche est d'obligé de faire face au temps et évoluer avec lui, comme FFXV au final sauf que le premier reste quand même largement dans la lignée des précédents là ou FFXV est un sacré changement (même si on avait déjà fait des Crisis Core ou Type-0) qui devait marquer une rupture pour relancer la saga de l'échec relatif FFXIII.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin terminé Persona 5 hier, je ne peux pas ne pas donner mon avis.

 

N'étant pas un spécialiste des pavés interminables (coucou Natsu/Erza), je me contenterais de quelques lignes entièrement non spoilantes. 

 

Est-ce que P5 est un excellent Jrpg? indéniablement.

 

Est-ce que c'est le meilleur opus de la série? difficile d'y répondre, le 4 ayant une place à part dans mon coeur, étant mon premier Shin megami.

 

Ce que je peux dire, c'est qu'en terme de gameplay (combats et donjons) c'est sans conteste le meilleur.

 

Les combats sont encore plus dynamiques qu'auparavant et les donjons ne sont plus redondants et répétitifs comme avant : chaque Palace à son approche, ses phases différentes.

 

Au niveau scénario c'est un grand cru, même s'il m'a moins surpris que le dénouement de P4 qui était dantesque.

 

Direction artistique de fou furieux, rien à redire!

 

Un des ajouts les plus appréciables pour moi c'est de pouvoir passer certains passages, notamment les nombreux sms que s'envoient les Phantoms.

 

Si je devais donner 1 ou 2 défauts, ça serait justement le côté très bavard (mais compensé par la possibilité de skipper) et le fait que lors de trop nombreux soirs on est obligé d'aller dormir sans pouvoir faire la moindre activité. Bien dommage, il y a tant à faire!

 

Pour résumer, je lui met un bon 19/20, la BO est excellente par ailleurs. 88H de pur bonheur pour ma part! (ma plus longue session sur un Persona, donc)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après avoir passé 115h sur un peu plus de 2 semaines sur ce qui est mon premier Persona, cela aurait été honteux de ne pas y mettre un avis sur un jeu qui est juste une expérience extraordinaire, chose rare pour un jeu (allez soyons fous): il a la capacité à foutre une droite sévère aux réfractaires du genre, aux amateurs du genre et aux professionnels du monde vidéoludique tant il est bien pensé, bien amené, bien construit pour l'immersion de son univers et dans le développement de l'histoire et des personnages.

 

Bref, des jeux sortis cette année il fait clairement parti du top 5 pour ma part, et j'irais plus loin en disant que Persona 5 est un jeu devenu intemporel tant il fut transcendant et ce quelque soit la génération de joueurs, marque des grands jeux en somme.

Ce qui fait que, il y a une chose qui m'emmerde profondément de ce fait là depuis et c'est ce qui fera avant tout mon point négatif: le fait d'être passer à côté d'une licence pareil me tue. Surtout lorsqu'on reconnaît le style quand on a pourtant le jeu Catherine qui était déjà en soi excellent dans son propos et dans sa dynamique. Enfin bref...

 

La couleur est annoncée: le jeu est vraiment un bon cru dans son ensemble.

Et pourtant ironiquement, on est pas forcément surpris de la plupart des déroulés mais on ressent la volonté de raconter une histoire totalement maîtrisée plutôt que de chercher à construire une histoire pour bien raconter. Tel est l'objectif des rumeurs et autres informations qu'on peut glaner ci et là au cours du jeu. Cela en fait une force plutôt qu'une faiblesse apparente de mon point de vue. Et comme on se laisse facilement transporter par la quête et les contraintes de "notre personnage", l'immersion est total. 

D'ailleurs ces contraintes sont d'une frustration incroyable au cours du jeu.;D C'est de l'organisation pour développer les liens tout en essayant d'améliorer les caractéristique de notre personnage avec cette limite de temps journalière à chaque fois mais même ça c'est justifié et prend son sens à la fin. A plus forte raison quand déjà au cours de partie on débloque quelque chose de salutaire à ce niveau pour continuer après le Mementos ou un Palace, on se rend compte que les mecs derrière le jeu ont pensé à tous dans les détails.

 

En parlant de liens, si il y a peut-être bien un reproche à faire, ce n'est pas nécessairement la gestion des évolutions à faire au cours du jeu mais probablement le fait qu'il y en a beaucoup, et sur le coup on a l'impression que c'est exagérer alors qu'il y a déjà à faire avec la plupart des protagonistes et que certains ont un intérêt de prime abord quelconque mais forcément on se rend compte après de l'erreur de jugement. Cela c'est la frustration de la première partie qui sert à alimenter pour la seconde, sur bien des points c'est penser pour.

Et non pas que c'est déplaisant et désagréable (mais il est fou) mais que ça peut prêter à sourire au fait qu'on ait bien sur un jeu japonais, il y a pas mal de filles. Il y en a pour tous les goûts. :-*8) Bon là c'était la phrase totalement inutile mais à signaler pour la construction des relations qui est juste bien écrites et toujours avec justesse TOUT le long du jeu selon ce qu'on a développer, rarement vu ça à chaud dans un jeu, à travailler la mémoire si jamais mais tant pis.

 

Pour la BO, elle est dans le disque dur comme bien d'autres sountracks de jeux qui m'ont plu. Or celle-ci est fabuleuse pour les oreilles au cours de jeu comme à écouter chez soi ou ailleurs donc il y a pas besoin de tergiverser sur ce point. 

 

Apparemment l'opus 5 est celui avec les donjons les plus agréables à faire par rapport aux prédécesseurs donc ma foi cool; mais je sais pas si cela risque d'être une faiblesse le jour où je trouverais le temps et l'envie d'attaquer les autres opus de la licence. C'est jamais évident lorsqu'on a goûté du très bon et lorsqu'on revient en arrière, c'est souvent comme ça.

M'enfin bref, le traitement des pêchés capitaux et de la DA des monstres n'en reste pas moins d'une originalité rare tant le concept est en tout temps utilisé; ce qui rend la chose dure à renouveler; donc là chapeau bas.

Pareil pour la vie quotidienne et l'équipe, c'est pas nouveau, de prime abord cliché puisqu'on connaît les ficelles et qui sera qui au sein de l'équipe presque d'emblée mais voila, l'immersion dans ce monde comme le notre est jouissif et aurait même tendance à rappeler la nostalgie selon où on se situe; et nos camarades sont nos potes à nous. Comme quand on regarde Friends quoi, pour donner une idée globale. Complètement bidon dit comme ça, il y a un truc c'est tout comme pour le côté roadtrip de FF15, un sentiment s'y dégage au final. Cela va sans dire que ça reste propre à chacun et de comment on va le percevoir.

 

Au final, il mérite d'être davantage reconnu tant son propos est riche et profond et que certaines productions feraient mieux d'en prendre de la graine. Même en ayant un minimum de compréhension de l'anglais, on comprend le contexte et on perçoit les tenants et aboutissants. Le jeu peut être une bonne motivation pour ça.;)

 

Après une telle aventure, la bonne question à se poser à présent:

-se reposer suite à ça,

-passer à autre chose,

-refaire une partie.

 

Verrez ça ce soir ou demain. Toujours compliqué lorsqu'on termine un tel parcours, autre marque des grands jeux.^-^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

Apparemment l'opus 5 est celui avec les donjons les plus agréables à faire par rapport aux prédécesseurs donc ma foi cool; mais je sais pas si cela risque d'être une faiblesse le jour où je trouverais le temps et l'envie d'attaquer les autres opus de la licence. C'est jamais évident lorsqu'on a goûté du très bon et lorsqu'on revient en arrière, c'est souvent comme ça.


 

La raison est très simple en fait, les donjons bien que différent visuellement adoptés une structure aléatoire à chaque étage. Ce n'était pas vraiment gênant, mais c'est une amélioration qu'à faites Persona 5 de vraiment rendre les donjons uniques formant une structure réelle et jaugeable contrairement à avant. 

Cela dit ne pense pas que Persona 5 atomise les autres Persona, loin de là. Tous les Persona sont d'excellent jeu et je ne saurai dire lequel est le meilleur, juste que Persona 5 et une évolution logique après un Persona 4 qui doit avoir quoi ? 10-12 ans ? 

D'ailleurs Persona 5 est très proche de son prédécesseur si ce n'est une évolution légère de gameplay dans les donjons (avec la possibilité de se cacher) une interface plus intuitive en combat et du coup les donjons qui ont une identité plus prononcé on reste quasiment dans la même veine. Y'a même des petits oublis par rapport à avant. 

On est bel et bien dans la tournure qu'à pris Persona avec le 3é opus, bref passer au 4é ne devrait pas poser d'énormes soucis je pense, sauf si t'es allergique aux donjons mais ça devrait passer.

Le 3 qui est excellentissime a peut être un peu plus mal vieillit, on ne se baladait pas comme dans le 5 par exemple mais le scénar et l'ambiance rattrapent le tout. Après forcément des jeux sortis dans les années 2000, ça ne peux pas ne pas avoir vieillit mais ils ont pas prit tant de rides que ça !

 

 

Citation

Pareil pour la vie quotidienne et l'équipe, c'est pas nouveau, de prime abord cliché puisqu'on connaît les ficelles et qui sera qui au sein de l'équipe presque d'emblée mais voila, l'immersion dans ce monde comme le notre est jouissif et aurait même tendance à rappeler la nostalgie selon où on se situe; et nos camarades sont nos potes à nous. Comme quand on regarde Friends quoi, pour donner une idée globale. Complètement bidon dit comme ça, il y a un truc c'est tout comme pour le côté roadtrip de FF15, un sentiment s'y dégage au final. Cela va sans dire que ça reste propre à chacun et de comment on va le percevoir.

C'était dur de lâcher le 4. Le jeu réussit à former une "petite bande de potes" avec tous les personnages, une atmosphère très sympa et on est triste de devoir lâcher ça, ne plus les revoir, c'est assez flippant d'avoir un tel rendu, manque plus que se passer l'OST snowflakes à ce moment là et si t'as l'âme sensible tu te mets à chialer. C'est pas mon cas mais je le comprendrai très bien. 

 

 

Citation

 

Au final, il mérite d'être davantage reconnu tant son propos est riche et profond et que certaines productions feraient mieux d'en prendre de la graine. Même en ayant un minimum de compréhension de l'anglais, on comprend le contexte et on perçoit les tenants et aboutissants. Le jeu peut être une bonne motivation pour ça.;)


 

Les persona aiment bien étudier les tabbous japonais, c'est vraiment intéressant en général. Et c'est forcément plus profond que les énièmes Tales of qui se contente de peu.

 

 

 

D'ailleurs j'ai complètement stoppé le jeu avec l'arrive de Fire Emblem (ma saga préférée) + le taf d'été mais faudra que je reprenne quand même un de ces 4.

Bon c'est pas simple je suis sur The Witcher 3 et y'a facile 150h de jeu et en plus j'ai acheter les deux DLCs qui vont sûrement m'en rajouter 60 alors. :')

Puis j'en ai d'autres à terminer mais faudra que je fasse de P5 une priorité après TW3 j'imagine. 

 

 

Et j'attend toujours que @Papy s'y mettre pour avoir son ressenti ! Il te manquait quoi déjà ? La console ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'attends encore ton virement paypal pour m'acheter le jeu + une ps4 ;)

 

Plus sérieusement, actuellement je suis en train de prier que le jeu soit peut-être annoncé sur Switch. Ce serait la première fois, il me semble, qu'une console Nintendo aurait un jeu Persona; mais vu les licences jusque-là introuvables chez eux qui sont annoncées, je prie. Ce serait une super occas'.

Edited by Papy

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Papy a dit :

J'attends encore ton virement paypal pour m'acheter le jeu + une ps4 ;)

 

Plus sérieusement, actuellement je suis en train de prier que le jeu soit peut-être annoncé sur Switch. Ce serait la première fois, il me semble, qu'une console Nintendo aurait un jeu Persona; mais vu les licences jusque-là introuvables chez eux qui sont annoncées, je prie. Ce serait une super occas'.

 

Nope, le spin off Persona Q a vu le jour en exclus 3DS, mais pour la série classique oui.

A noté que si Persona Q est un spin off de Persona, Persona est un spin off de SMT qui a aussi pas mal d'opus sur DS&3DS et un de prévu sur Switch.

Après je sais pas du tout si la Switch aura le droit à P5 j'ai d'énormes doutes mais sait-on jamais ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ce jour, malheureusement aucune info ne laisse présager la sortie d'un Persona sur Switch et plus généralement sur consoles Nintendo, à l'exception de Persona Q2 qui sortira sur 3DS. Les jeux de rythme Persona 3 Dancing Moon Night et Persona 5 Dancing Star Night sortiront sur PS Vita et PS4.

 

Il semblerait qu'Atlus ait décidé de bien séparer ses deux séries phares en ce qui concerne les consoles où elles sortent : les Shin Megami Tensei sur console Nintendo, les Persona sur consoles Sony. En parlant de Shin Megami Tensei, on aura plus d'info sur l'opus prévu prochainement sur Switch à l'occasion des 25 ans de la série le 23 octobre prochain. Je prie pour l'annonce d'un Shin Megami Tensei V, et je ne saurais que trop suggérer à @Papy de découvrir la série avec cet opus Switch. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation
Le 11/10/2017 à 19:06, Haar a dit :

Cela dit ne pense pas que Persona 5 atomise les autres Persona, loin de là. Tous les Persona sont d'excellent jeu et je ne saurai dire lequel est le meilleur, juste que Persona 5 et une évolution logique après un Persona 4 qui doit avoir quoi ? 10-12 ans ? 

Le 4 était sortit à cette époque des années 2000? 

A la même période de bien des rpg qui étaient sortis et qui fallait pas louper d'ailleurs comme les Shadow Hearts entre autres.....Shame on me d'être passer à côté. :'( 

Sinon Shin Megami Tensei, c'est pas une licence où il y a eu à un moment donné Dante de Devil May Cry en guest? 

En jouant à Persona, de vagues souvenirs ont resurgit d'un seul coup. Je crois qu'à l'époque si c'était il y a 12 ans, c'était soit lui soit Shadow Hearts Covenant justement si ma mémoire ne me joue pas des tours. Cela expliquerait bien des choses.;D Mais c'est bien dommage quand même car l'expérience Persona 5 pour le coup fut vraiment excellente, au point de refaire une partie. 

 

Edit: ah bah non sa sortie chez nous était en 2009 donc c'était pas ça. Mince alors!

Edit 2: les 3 rpg sortis coup sur coup sur Wii à ce moment là, voila pourquoi.;D

 

Le 11/10/2017 à 19:06, Haar a dit :

D'ailleurs j'ai complètement stoppé le jeu avec l'arrive de Fire Emblem (ma saga préférée) + le taf d'été mais faudra que je reprenne quand même un de ces 4.

Bon c'est pas simple je suis sur The Witcher 3 et y'a facile 150h de jeu et en plus j'ai acheter les deux DLCs qui vont sûrement m'en rajouter 60 alors. :')

Puis j'en ai d'autres à terminer mais faudra que je fasse de P5 une priorité après TW3 j'imagine. 

Une autre grande surprise celui-là, perso les extensions de The Witcher 3 sont largement supérieurs à la quête principale du jeu original.

Gros coup de coeur d'ailleurs pour Blood&Wine, tout bonnement excellent. Heartstone même si un peu plus court n'est pas en reste niveau intérêt. Enjoy.;)

 

 

Edit: Bon ben voila, tout simplement deux parties enchaînées depuis la dernière fois et c'est toujours le même sentiment qui s'en dégage.

Une aventure tout simplement prenante avec des personnages géniaux et une ode à la foi et à la volonté humaine alors que c'est franchement pas gagné plus on avance à chaque palace. ;D

 

Pour un peu, si il y avait autant de jeux encore à faire et aussi aller en chercher d'autres qui sont sortis et qui vont sortir en cette fin d'année; il y aurait de quoi titiller une quatrième... Mais bon, une fois le compendium fait et bien montrer aux "vrais" boss du jeu qui était le patron, inutile de gâcher la magie du jeu si c'est pour commencer à se créer soi-même de la lassitude. 

 

En tout cas, le jeu dépeint vraiment la société tel quelle est, pas que forcément et seulement les tabous japonais; du moins à mon sens; c'est peut-être le vrai tabou qui y est décrit et cette pensée y est plus forte notamment à la fin tant il y a un effet miroir visible dans ce que l'on pense vraiment en général qui est évident à ce moment là. 

 

Bref, autant dire que Persona 5 était jouissif à souhait sur tous les points. Dans mon esprit, il n'y avait pas QUE Tales of qui devrait en prendre de la graine.;)

 

Edit 2: les ouvrages Persona Derrière le masque Volume 1 & 2 sortis en librairie sont une vrai mine d'informations pour celui qui veut découvrir ce que propose la licence en décortiquant les opus sortis à ce jour. Parfait en tout cas pour accroître ma frustration encore une fois, mais au moins le terrain m'ait parfaitement connu. Comme dit déjà sur le topic plus approprié "livre du moment", gros coup de coeur pour la dyptique de Persona 5.

 

Cela plus les news sur la sorties des spin-off pour le printemps au Japon, n'ont fait qu'agrandir l'envie de voir tous les opus refait à neuf au niveau du 5; qualité technique certes rétro par rapport à ce qui peut se faire aujourd'hui mais à mon sens plus intemporel donc nettement plus efficace J'ai un côté rêveur tout à fait assumé.;D

Edited by caymjan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit up du topic, pour un peu de tout en fait puisque l'actualité Persona 5 s'est enrichit depuis déjà quelque temps. Cela dit, désolé du double-post.

 

Bon du coup par quoi commencer? 

Pour ce qui est des nouveautés à l'égard des spin-off:

- les possesseurs de la Switch verront arriver à une date encore inconnue (donc rien de presse) un spin-off Persona 5 Scramble: The Phantoms Strikers, en collaboration avec Koei Tecmo. Un genre de Musou auquel on va pouvoir se défouler avec les éléments de l'univers Persona cela va s'en dire. Pourquoi pas et à voir mais clairement que ça surfe sur la popularité de l'opus; après tout dépendra si niveau écriture made in Atlus y aura et fera probablement la différence au delà du fan-service, qui est clairement mis en avant, avant toute chose.

- Persona 5 Q2 New Cinéma Labyrinth sur 3DS pour le 4 juin maintenant, ne sachant pas trop ce que vaut le Dungeon Rpg premier du nom et n'étant pas friand du genre en général; les connaisseurs n'hésitaient pas!

 

Le plus important à présent:

 

- Persona 5 The Royal: la version enrichie du jeu de base à l'instar de Persona 4 The Golden et Persona 3 FES.

N'empêche avec un titre pareil, on pourrait y voir un pied de nez à une autre licence... Cela dit, à ce tarif là ce serait pinailler sur tout et n'importe quoi mais quand même...

 

Pour l'année prochaine dans nos contrées qui attendent pour ouvrir la porte à bras ouvert (ou en vrai comme des bêtes affamés qui vont se jeter dessus comme la misère sur le monde), c'est un duo qui a officié sur The Golden qui s'occupe de cette édition définitive, à savoir Kazuhisa Wafa et Daiki Ito. Donc en soi des valeurs sûrs à en croire ce qui peut être lut à gauche et à droite, n'étant qu'un newbie de la licence; seuls ceux ayant aux jeux d'origines puis à leurs nouvelles versions peuvent expliquer la marge qu'il y a entre l'ancienne et la nouvelle version et la conséquence des ajouts qui redéfinissent l'oeuvre entièrement.

Bien que rien que là, au vu du nouveau personnage et des nouveaux confidents; de l'implantation d'un trimestre en plus; et une vingtaine de morceaux pour un OST déjà bien garni, celui qui a fait le cinquième opus devine quand même que ça n'a rien d'anodin. On est pas loin du coup de 20, 30 voir plus d'heures supplémentaires sur un jeu de base qui fait facile la centaine d'heures au cours d'une partie, or comme ça a vocation à en faire une deuxième pour dire de compléter ce qu'on a pas pu terminer, ça laisse songeur...

 

Bref, ceux qui ne l'ont toujours fini ou pas fait tout court, voila qu'arrive une version complète donc si jamais. ;) 

Pour ma part, et ayant adoré au possible et étant un être faible, ce sera day one; le comble est tel que pour éviter justement de refaire l'original avec le temps que cela demandera; l'avantage d'un visionnage de la version animé est qu'au moins on revoit le scénario dans sa globalité sans à avoir à se prendre la tête mais bon sang qu'est ce que ça vaut pas le jeu... Autant il y a des petits détails qui furent de vrais plus par rapport au jeu mais très succincts que l'action, le traitement plus qu'inégal parfois entre les personnages et celui du scénario... C'est gentillet quoi mais le tout est limite quelconque. Cela dit, les opening et l'ending sont top. 

Mais alors il y a de fortes chances qu'il y ait un autre anime de Persona 5, un peu comme pour le 4 suite à Golden si je n'abuse.

 

Ce qui a poussé à regarder l'anime pour éviter de refaire le jeu à un an d'une version plus riche, fut le fait d'avoir acquis le spin-off Dancing in Starlight qui a refait plonger dans l'ambiance du cinquième opus.

Et autant dire que là où la première pensée suite à ce jeu fut pour le fan-service et qu'en temps normal, j'aurais qualifier un tel achat de craquage de fan boy, force fut de découvrir que ce spin-off est une bonne surprise.

Non pas par le gameplay et le principe du jeu où il s'agit bel et bien de fan-service sous les OST du jeu, et qu'au fur et à mesure on débloque même très rapidement tenues et accessoires en tout genre pour se faire plaisir avec l'équipe, en plus le rendu est vraiment bien fait, la hausse graphique des personnages n'en reste pas moins plaisante à voir lors des danses et des interactions.

Non c'est surtout au niveau des liens sociaux que la surprise est au rendez vous, parce qu'on s'attend pas à voir un niveau d'écriture sur ce genre de jeu, qui se paie le luxe d'approfondir la mentalité et l'évolution des personnages alors qu'il s'agit de danse et de faire dans l'inédit en visiter les chambres de nos camarades (dont certaines vus dans l'animé), ce qui peut teaser quelque part pour la version The Royal ou du moins en extrapolant donner une petite idée en terme de nouveaux contenus. 

Par rapport au nombre d'heures pour le faire dans sa globalité, il y a donc un certain temps à accorder rien que pour s'entretenir avec les potes et débloquer les dernières conversations. Danser c'est bien, parler c'est bien aussi.;D

Pour un peu, celui du troisième opus, Dancing in Moonlight serait tentant si c'est du même niveau et au moins pour mettre un visage sur les protagonistes mais ce serait pas la même magie puisque l'idéal (et le mieux) serait de faire le dit jeu original plutôt qu'autre chose. Mais quand telle est la question, à moins qu'il ressorte dans une nouvelle édition... Et à ce tarif là il en va de même pour le 4, m'enfin.

 

En clair, peu de studios peuvent se vanter de proposer du fond sur une forme qu'on pourrait définir de "pompe à fric" en règle général. Et finalement aucun regret de l'achat. Ce qui pourrait laisser songeur au final pour les autres spin-off mais il y a une marge en état pour que ce soit pareil au niveau du fond si il y tout autant de l'écriture il y a, alors à voir.

Dans tous les cas, ce fut une très agréable surprise du moment qu'on apprécie l'OST du jeu à la base, bien sûr.

 

Edit: La news est tombée il y a quelque temps, pour ceux ou celles qui étaient hésitant pour des raisons en peu plus normales comme déjà fait l'original ou du mal avec l'anglais ou encore trop long à faire (ce qui est compréhensible aussi vu la durée du truc de base), et bien la version ultime de Persona 5: Persona 5 The Royal sortira dans nos contrées le 31 mars ( jusque là rien de nouveau) mais avec des sous-titres disponible dans la langue de Molière. En vrai, plusieurs langues européennes seront disponibles. 

 

Donc autant dire que pour ceux désirant de redécouvrir l'oeuvre dans une version plus complète (on rappelle que c'est comme The Golden du 4 et FES du 3, les connaisseurs savent la conséquence qui est une plus grande richesse du jeu de base à bien des niveaux si ce n'est à tous les niveaux) avec en plus une traduction dans sa langue d'origine; question confort quoiqu'il arrive c'est très plaisant et rend de ce fait la progression plus agréable à suivre. Après forcément et comme toujours à voir la qualité de la traduction mais bon, ça n'empêchera pas de prendre du plaisir.

 

Edited by caymjan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un nouveau up du topic pour évoquer royalement de la nouvelle version de Persona 5, désolé une nouvelle fois cela dit pour le double post (triple à présent), comme le jeu en vaut la peine il serait vraiment dommage de ne pas  mettre dans l'actualité un avis car il le mérite autant que d'autres gros jeux sortis en cette période historique, si jamais c'est gênant et qu'il vaut mieux éditer ou autres, pas de soucis.

 

Alors ce fameux Persona 5 Royal par rapport à l'origine, qu'en est-t-il?

Reçu en livraison le 30 mars circonstances actuelles obligent et donc commencé le lendemain pour ensuite le finir en long et en large le 4 mai au soir: 300h pour 2 parties complètes et une partie rapide pour compléter ce qui était proposé en condition dans le repaire des voleurs (cinématiques, images, musiques etc) obtenant en plus des récompenses de la part du petit José: un objet clé et un accessoire. Pas détailler leurs utilités pour ne pas faire perdre en motivation les plus tentés.:-X

 

Autant dire qu'il est toujours aussi prenant mais tout de même long à faire, même en cette situation dans laquelle nous vivons et en fonction dans lequel on se trouve pour vivre cette situation, ça reste toute une organisation pour pouvoir accomplir une telle oeuvre, je serais presque tenté de dire, en toute tranquillité. Mais comparé au jeu originel, il est nettement, même incroyablement plus accessible à faire que ce soit la partie quotidien du jeu auquel il y a plus de souplesse sur ce que l'on veut faire comme activité permettant de faire progresser plus agréablement les caractéristiques du personnage; que les phases des palais sont devenues d'une simplicité hallucinante, presque casual on peut dire pour une licence qui se voulait plus élitiste, après tout ça reste du jeu de niche malgré la forte reconnaissance qu'avait obtenu Persona 5.

Un exemple simple: les balles des armes à feu sont renouvelées après chaque combat contre chaque infiltration dans l'original. Pour le quotidien, il y a toujours des fois où on peut pas sortir en dehors du café mais on pousse pas à aller se coucher de façon autoritaire comme dans l'original, à bien des niveaux ce n'est pas rien. Pour vraiment mieux comprendre la différence, notamment pour ceux ayant fait l'original, en une seul partie on peut quasiment tout faire: activités secondaires en tout genre comme les confidents, nouveautés du jeu Royal inclut. Une deuxième partie est nécessaire pour réaliser ce qui se débloque uniquement en ng+ ( et une fois qu'on est bien rodé envers la mécanique du jeu, surtout ça) mais dans l'absolu il y a un meilleur sentiment d'accomplissement qu'auparavant.

La troisième partie, en ce qui me concerne, fut plus pour revoir la fin originelle (toujours présente) et de débloquer les tous derniers trucs du repaire histoire de dire le 100% quand on adore le jeu et que sur certains points, pour une certaine tranquillité d'esprit.

 

Sinon niveau inédit car ce sera avant tout le propos: il y a littéralement du positif, à n'en pas douter MAIS il y a malgré tout du négatif.

- le rythme du quotidien, comme dit nettement plus souple; 

- les nouvelles expressions des personnages, anodin dit comme ça mais c'est comme si ça y était à l'origine

- le réajustement de zones dans les palais ou d'ajouts de pièces, pareil ça n'y était pas et ici c'est intégré comme si c'était là à l'origine

- les nouveaux confidents à développer, ça s'intègre parfaitement par rapport au jeu de base, le nouveau venu sur la licence n'y voit que du feu.

- La bande-son toujours au top et les nouveaux morceaux sont prenantes à souhaits

- le grappin, classique mais tellement évident.

- la nouvelle zone, entre club de jazz pour les caractéristiques des persos, les fléchettes et le billard pour les dégâts et le temple pour les pc du protagoniste, mine de rien ça contribue à rendre le jeu plus simple et donc accessible.

- le palais inédit perso sur le principe il m'a plu: l'ambiance, l'antagoniste, le propos global s'intégraient bien à l'oeuvre et prolonge bien l'expérience de jeu ( 15h à 20h de jeu supplémentaires quand même!).

- Les combats de boss qui se gèrent différemment, et tant mieux, sauf un qui est pire qu'avant (soyez maudits employés robota apeurés pour rien!) mais sinon les apports sont positifs.

- Les scènes avec les jumelles sont excellentes.

- Maruki est un des nouveaux confidents et il s'agit d'un des personnages les plus intéressants du jeu à n'en pas douter. Pourtant il peut ne pas plaire mais réussit quand même à marquer dans les esprits.

- Akechi est nettement plus étoffé du fait qu'il est à présent un confident à développer. Pour dire, à l'origine je pouvais pas le voir en peinture, à présent il y a une plus grande empathie à son égard.

Et probablement encore des choses qui furent intégrés naturellement au jeu sans même s'en rendre compte que ce n'était pas ainsi dans le jeu original.

- Traduction française qui est un bonheur absolu tant c'est agréable de lire un tel jeu dans sa langue maternelle, ça renforce la redécouverte du jeu et son immersion tout bêtement au final.

On est vraiment sur une amélioration totale du jeu de base; alors que l'histoire d'origine reste la même, en soi il y a pas de changement au niveau de la narration vraiment notable (en dehors de scènes ajouts qu'on croit être déjà présent à l'origine parfois) si ce n'est quand même en rapport avec les nouveaux confidents auquel leurs scènes sont généralement bien placées, en soi normal et logique. 

 

Mais vient à mon sens ce qui tire vers le bas la trame du jeu alors que tout le tirait vers le haut et le pire c'est que ce n'est pas du anodin dans le cas de figure d'un point négatif puisqu'en vrai le reste qui est négatif est plus de l'ordre du chipotage pour dire de chipoter et qu'ensuite que le style du jeu peut largement ne pas plaire puisqu'on rappelle certes c'est un j-RPG mais très proche d'un visual novel dans la narration donc loin encore de ce qui peut se faire comme un FF, à titre comparatif.

Comme:

- les coquilles de la traduction française: elles sont pas nombreuses et perceptibles facilement en soi absolument rien de méchant, ça prête plus à sourire quand on les remarque. Vu la quantité de textes du jeu, c'est largement pardonnable.

- le côté visual novel pas forcément pour tout le monde, cela dit l'ambiance du jeu en général suivie d'une bande-son aux petits oignons suffisent largement pour être hypnotiser et de vouloir poursuivre.

- sa simplicité peut-être parce que mine de rien avec les nouveautés pour progresser dans le mémentos on gagne vite en expérience, beaucoup d'argents et d'objets mais à un point.

Donc défauts selon la perception de chacun en somme.

 

Le gros défaut du jeu toujours à mon sens une fois fini et définitivement lors de la seconde partie n'est autre que:

Sans prendre de pincette, celle que vendait la nouvelle version de Persona 5 à travers Royal: Yoshizawa Kasumi, une déception inattendue tant en plus la version royale a été écrite par ceux qui avait fait également The Golden de Persona 4 et que au vu des louanges sur ce dernier faisait garantir de la qualité. Ben si Royal améliore totalement le jeu d'origine, le traitement global du nouveau personnage qu'est Kasumi en revanche est plus que jamais discutable.

 

Révélation

D'ailleurs ça a un impact direct avec l'arc inédit et sur la nouvelle fin comme le personnage a une importance que pour ma part, ce qui est justement inattendue c'est que c'est assez flagrant que ce soit mal traité car ses mises en avants se passent au cours de ce qui est l'histoire d'origine, l'inédit ne se fait qu'à la toute fin du jeu et celui qui a fait le jeu d'origine peut voir; arriver à un moment clé de Royal qu'au final il y a quelque chose qui va pas et en fait ça s'améliore pas par après. Que celui qui découvre tout s'en apercevra après coup une fois fini et en lançant une deuxième partie ou en voyant la fin originelle.

 

Dans un premier temps, ça passe nickel. On découvre très tôt dans le jeu, ses séquences sont espacées, on devine qu'il va y avoir quelque chose du fait de l'introduction du personnage dés l'intro du jeu et après coup lorsqu'on constate que son confident ne se compose que de 5 liens au lieu de 10 et que surtout que le jeu est long donc on verra au fur et à mesure.

Sauf que passé plus de la moitié du jeu (large), lorsqu'on croit que ça va être son moment et qu'enfin sa place dans l'histoire va s'étoffer et donc accroître le scénario d'origine, ben pas du tout, les séquences suivantes la montrent plus que comme la groupie du héros alors que il n'y a pas eu grand chose véritablement son confident se faisant même très rapidement (cette danse à la fête de l'école, ce moment fut vraiment le point de départ), son implication dans l'histoire d'origine devient même une incohérence totale tant à ce stade qu'est le moment du casino c'est juste pas possible que cela se fasse juste comme ça (c'est trop basique lorsqu'en plus c'est le moment du twist scénaristique des fantômes)) et l'explication ne tient pas du tout la route peu de temps après, inexistante sur ce qui est la dernière partie du jeu d'origine donc franchement un peu gros lorsqu'on parle d'un jeu qui fait facilement la centaine d'heures sans compter pour la peine l'inédit de Royal.

D'autant plus que son point de vue vis à vis des voleurs fantômes qui était censé apporter une troisième vision dans le traitement du récit apportant davantage d'épaisseur à une histoire déjà bien traitée, purement et simplement zappé. Alors qu'il s'agissait du principal argument vendant le personnage pour la version Royal.

 

Et lorsque vient la partie inédite qui la met réellement en avant, le personnage confirme qu'elle est plus là comme un personnage invité pour le soutien que l'héroïne de son arc, alors que ce fut le cas pour tous les voleurs fantômes au fur et à mesure de la progression! Comme elle n'est absolument pas étoffée et pire encore elle est plus réduite qu'à être la groupie ++ du héros dans ses scènes de confident qui se débloquent, car le reste qui représente son histoire et son évolution psychologique est survolée avec un tel degré de légèreté alors que ça n'a rien absolument rien d'anodin comme thématique; son impact au sein de l'histoire est réduit alors qu'elle est particulièrement concernée du fait de l'antagoniste final tandis que les événements dans lesquels elle va s'affirmer vont beaucoup trop vite; pour un peu elle est là sans être là, ça ferait aucune différence.

 

Ce qui finit d'ailleurs d'achever le personnage est la nouvelle fin du jeu plus insipide et mal amené que jamais qui dénote avec l'oeuvre en général, on se dit qu'une chose en plus lorsqu'arrive le passage de Yoshizawa: tout ça pour ça? 

Le comble de l'ironie est que plus que les autres voleurs du groupe: elle a eu le privilège d'être vraiment mise en avant à travers des séquences animées, ce qui par principe n'est pas anodin dans un jeu vidéo. Sauf que le manque de subtilité et la gratuité des dit séquences qui n'étaient pas nécessaire pour la narration donnent un sentiment profond de surfait au personnage tant ça n'apporte rien de plus au personnage et encore moins à la trame. En voulant la rendre unique, elle fut plus hasardeuse que jamais.

 

Et si on y regarde bien, elle est même une combinaison des filles du groupe: d'Ann pour le côté projection de son métier et le côté sentimentale perceptible en finissant les niveaux de confidents, de Makoto pour le rapport familiale de son background, D'Haru pour la manière d'être en général et comme Ann le côté sentimentale et de Futaba pour le côté dramatique du background. Un fort sentiment de gâchis s'en dégage puisque le personnage de Yoshizawa n'a pourtant rien de désagréable, à bien des égards ce serait le contraire même. Une réédite pas très inspirée alors qu'elle n'en avait pas besoin, et plus important elle avait vraiment un gros potentiel pour se démarquer, au lieu d'être au niveau des voleurs du groupe, c'est à peine si elle vaut les confidents alliés qu'on rencontre au cours du jeu.

 

Entre incohérences et mises en avant en dent de scie totale, l'intérêt du personnage se perd entre classicisme et manque de profondeur: si l'idée était d'en faire une héroïne comme le héros, elle s'est perdue en devenant avec un forcing désagréable la girl du héros à des occasions mal placées sans la moindre subtilité, absolument tout le contraire de ce qui a pu être fait par Atlus dans Persona 5 je pense notamment avec Ann au cours du premier arc du jeu et surtout lors des séquences de la fin et aussi Haru quand on développe son confident, en comparaison on est très loin de ce forcing qu'à Yoshizawa dans ses passages avec des effets particuliers; pour en plus se terminer comme si juste de rien n'était.

 

Ceux qui l'ont romancent ont dû être refroidie comme jamais mais en dehors du ship, des questions sur l'intérêt d'avoir fait un personnage pour si peu sont en revanche légitimes. Suffit de regarder son style dans le métavers et et sa seconde persona pour comprendre le décalage et la manière dont cela en remet une couche avec l'évolution finale de la persona qui contient Ella, le vrai nom de Cendrillon sous la forme d'une mariée.... Et vu la fin, comme dit, pour rien comme si elle fut bel et bien une héroïne/ apprentie du protagoniste au cours du jeu et non comme la relation du jeu comme ce fut largement suggéré au cours de la partie, plutôt qu'une orientation faisant d'elle une héroïne indépendante. Un drôle de schimlblik quoi.

 

Après dans l'esprit du joueur et d'un point de vue collectif, le fait que Scramble soit vendu par Atlus comme la suite du jeu d'origine Persona 5 et non Royal alors que même la fin de ce dernier n'empêche en rien d'en être la suite, quoiqu'on en dise puisque la finalité est la même. Du coup cela n'aide pas à accentuer l'idée que le spin-off sert limite à désavouer l'inédit de Royal comme si ça sentait que quelque chose n'allait pas. Le fait est que pourtant, même si ça reste un point de vue personnel, c'était visible au fur et à mesure du jeu que Yoshizawa fut à côté de l'histoire, le traitement est chaotique alors que qu'il s'agit du personnage qui annonçait les nouveautés qu'incarnera Royal. Après bien comprendre que tout n'est pas à jeter, loin s'en faut elle a autant de charmes qu'elle fait preuve de charisme; mais être déçue du fait d'un personnage inédit pointé avec de l'importance quand tout le reste du jeu est un sans faute reste particulièrement dommageable.

 

Au final force est de bien constater que ce n'est pas elle qui représente Persona 5 Royale mais un autre confident qui au cours de la trame d'origine est bien amené au fur et à mesure et dont on comprend les tenants et aboutissants arrivé au palais inédit, bien qu'il est ait un goût de dlc, force est de l'admettre lorsqu'on s'attaque à cet arc final parce que de base déjà, on finit Persona 5 en apothéose; et du fait que seulement arrivé à ce stade, Yoshizawa est concernée par ce nouvel arc final mais qu'il démarre comme un cheveu sur la soupe on pourrait dire, c'est une des raisons qui fait que la dernière partie inédite peut ne pas plaire à tout le monde. Mais ça à la rigueur ça reste du goût à chacun.

 

Donc voila un très très bon jeu de rôle qui aurait très bien pu atteindre l'excellence avec son propos si ça avait fait attention à la manière de traiter l'inédit dans une oeuvre de base pourtant bien garnie et qui comble de l'ironie, a pourtant gagné en évolution à presque tous les niveaux avec la version Royale. Un plaisir absolu de le "re"faire. De 19, il est plus objectif de dire 18/20, quitte à donner une note. Pour ceux qui n'ont pas le jeu d'origine à cause de la barrière de la langue, foncez! Pour ceux qui ont connu l'original, foncez! Pour le reste des gens indécis foncez quand même!

 

Edited by caymjan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...