Jump to content


Recommended Posts

Salut ^^,

Je ne peux pas ne pas créer ce sujet. Cette série m'a sidéré par son originalité et pourtant son respect des personnages initiaux de Sir Conan Doyle. C'est une série qui a passé sur France 2 ces trois dernières semaines (3 épisodes par saison c'est trop cruel !  ;D). Bref, je vous présente la série :

 

sherlock1.jpg

 

L'idée de la série est de reprendre Sherlock Holmes mais de le placer dans le XXIème siècle. Ayant beaucoup aimé lire des Sherlock Holmes j'avais eu peur de cette adaptation mais il faut dire qu'il se sont vraiment bien débrouillés  ;). Voir Sherlock avec un portable ou cherchant sur Internet a l'air totalement naturel.

Ce qui est aussi très amusant c'est de reconnaître certains morceaux d'histoires venant de l'oeuvre originale, reprise ici de façon différente (par exemple le premier épisode s'appelle une Étude en Rose ;)).

Les personnages et les répliques sont aussi très réussis. Sherlock est cynique, froid et pourtant si impressionnant avec ses déductions. Watson est dépassé et tellement plein de bonne volonté.  Lestrade, Mycroft et Moriarty sont justes énormes aussi. Les assassins et autres personnages sont aussi diablement bien joués. Au niveau répliques, c'est aussi très réussi. Drôle à certains moments, tragiques à d'autres.

 

Bref, cette série est vraiment excellente ! Décidément ces dernier temps, l'adaptation des grands romans policiers est excellent (Sherlock le film, la série et les petits meurtres d'Agatha Christie).

 

Si vous aussi vous êtes fans, venez discuter en attendant l'année prochaine et la saison 2 (de 3 épisodes aussi)  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai beaucoup apprecié, j'avais prévu de la regarder quand elle passait sur France 2 mais j'ai été pris de retard par ceux dans la famille qui ont requisitionné la télé pour rester sur les experts et Secret Story.

 

Cependant j'ai été présent pour le final de la saison 1 et je dois dire que l'épisode est vraiment génial ! Non seulement tous les ingrédients de Sherlock sont présents mais il y a l'ajout d'internet. Ce qui est aussi intéressant c'est que le réalisateur des épisodes nous laisse participer à l'enquête et on peut avoir de fortes présomptions sur les mobiles et la manière dont ont été commis les crimes. ( Différent parfois d'un Agatha Christie ou quoi que tu fasses tu as peu de chances d'être dans le vrai cf: Le meurtre de Roger Ackroyd par exemple )

 

Le personnage de Sherlock est Brititsh comme on le connait bien ; cynique à souhait comme le Docteur House qui est basé sur le personnage meme de Holmes. Mais ce que je retiendrai le plus dans cette série d'épisodes est le Final. Je m'attendais à un simple desequilibré mais non... C'est le grand Moriarty en personne ! Qui est enormissime en plus.

 

L'archennemi en place je me demande comment la seconde saison va se dérouler entre deux hommes prêt à tout pour jouer.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moriarity était derrière, d'une façon ou d'une autre, des trois affaires, en même temps  :D

Mais il faut dire que ce final a été vraiment surprenant, surtout que Moriarty est vraiment énorme. Franchement, ses répliques, sa voix, sa façon d'être en font une personne complètement dingue  :D.

C'est franchement inhumain de nous faire attendre comme ça avec un cliff pareil  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai pas vu ce que ça donne en Français, mais quand c'était passé en Angleterre, j'avais trouvé ça monstrueux.

J'aime vraiment beaucoup les séries anglaises en général et celle là est bien réalisée.

Ils y vont doucement, 3 épisodes pour une première saison c'est peu mais c'est suffisant pour être accro. Vivement la suite dans quelques mois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de regarder le premier épisode, j'accroche à fond !

 

Non seulement les enquêtes sont accessibles (dans le sens où si on a un minimum de réflexion, on deviner certains éléments) mais en plus je m'amuse beaucoup, autant des situations, des répliques (le "retourne toi Anderson, ta gueule m'empêche de réfléchir" m'a explosé) et même à chercher des indices ou bien des références aux romans (l'addiction de Holmes, etc...).

 

Série très originale, les acteurs sont bons, les musiques me rappelle fortement celle de Sherlock Holmes le film, je vais entamer les 2 autres épisodes bientôt.

 

Ps : très surpris par la réelle identité de l'homme au parapluie, moi qui le prenais pour Moriarty en fait c'était juste Mycroft, j'aime bien me faire avoir comme ça. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

je viens de finir la saison 1 et franchement j'aime de + en + les série anglaises, j'avas déjà tester Merlin et Dr jekyll & Ms Hyde et là est très bonne également.

 

comme dit plus haut, ils ne font pas le tort de favoriser la quantité plutôt que la qualité, les américains devraient en prendre de la graine à foutre des explosions partout.

 

Cette série est courte mais vraiment accrochante et j'ai vraiment envie de voir la suite.

 

seul bémol, je me demande si Moriarty n'à pas été dévoilé trop tôt dans la série et personnellement je le trouve un peu jeune, j'aurais préféré un type de 50 ans très posé.Mais son côté barré comme le Joker dans Batman et de surcroit très intelligent me plaise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la reprise !

Et ça envoie du bois ! Meilleur épisode de la série pour moi, scotché du début à la fin, j'adore toujours autant me faire mener en bateau par le génie des scénaristes.

Irène Adler est à tomber, une sal*** en puissance certes, mais attractive comme pas permis...

Et Moriarty, on dirait le Joker de Ledger : si dérangé, si changeant, si charismatique.

 

Concernant Holmes, on voit de plus en plus son côté humain, ses faiblesses, la rage qu'il ressent quand il s'aperçoit qu'on a fait du mal à Miss Hudson (ainsi que son étonnement quand Mycroft lui dit de la fermer), son inquiétude et sa complicité envers Watson et enfin ses sentiments pour Adler le rendent horriblement attachant, loin de l'image froide et détachée qu'il aime se donner.

 

Sinon l'épisode jongle bien entre le drame et l'humour, c'est formidablement bien géré (sérieux le coup de la sonnerie érotique de Holmes j'ai pleuré de rire ! ou toute la détresse qu'on peut ressentir pour ce bon vieux Sherlock à bien des moments...).

 

Du côté de l'envers du décors, c'est parfait là aussi, la mise en scène est originale et très esthétique, et absolument tous les acteurs sont parfaits dans leur rôle.

 

En un mot comme en cent, je suis fan ! love_anim.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, très bon épisode.

J'ai été ravi de retrouver Sherlock. 1h30 de pur bonheur. (J'avais l'impression que les 3 premiers étaient plus courts)

 

Quand j'ai lu le titre, j'ai très vite compris qu'on aurait affaire à Mrs Adler.

Et on est pas déçu de son passage dans la série. (elle ne reviendra surement pas, mais on en a profité tant qu'on pouvait)

 

J'ai bien aimé de voir que Sherlock avait en effet un côté humain (il craque d'ailleurs sur la cigarette ^^), le passage ou Mycroft dit à Miss Hudson de la fermer est assez marrant (comme bien d'autres avec Sherlock), lui et Watson sont super choqués ^^ (Pour que Sherlock lui dise de quand même de la fermer.)

 

J'ai bien aimé la façon dont on explique l'analyse de Watson, c'est très bien foutu et je n'ai pas l'impression qu'ils l'aient fait en S01.

Et le petit moment de déduction à la Watson sur le cadeau de Noël. Ça pique sévère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de mettre la main sur le premier épisode de la saison 2 et le niveau est aussi élevé si ce n'est plus.

J'aime toujours autant cette façon de construire l'enquête intelligemment en utilisant les affaires de moindres importance (ici qui n'ont même pas été résolue ni même analyser sérieusement) pour créer un scénario qui nous mène en bateau de bout de bout pour finalement combiner tous les petits détails qui explose en un bouquet final dévastateur. Je suis fan  ;D

Les personnages sont tellement bons dans cet épisode. Sherlock montre son côté humain finalement tout en gardant son cynisme. J'ai vraiment bien aimé voir ses moments de dépressions et puis la relation avec Irène Alder, Watson et tous les autres protagonistes en général mais surtout Irène Alder m'a vraiment accroché comme pas possible.

Irène Alder, qu'on ne reverra plus apparemment, et c'est très dommage car l'adaptation fait par la série est excellente et l'actrice qui la joue est vraiment très douée. La façon de penser du personnage, les multiples trahisons et pourtant son attachement à Sherlock c'était vraiment très bien écrit. Quand en plus ce personnage se mélange à celui de Jim Moriatry, ça donne vraiment du bon.

 

Franchement, cet épisode était formidable et je crois que le meilleur dans cet épisode était le code du smartphone. C'était devant nous depuis le début et pourtant j'ai même pas osé pensé à cela  :o

 

J'adore cette série et cet épisode était sûrement le meilleur de celle-ci :coeur:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai beaucoup aimé l'épisode 2x01 et "Sherlock" continue de s'imposer comme l'une des meilleure adaptation de l'oeuvre de Conan Doyle. Cependant, même cette série n'évite pas le piège d'Irène Adler. Adler est certainement le perssonge le plus difficile de l'oeuvre à adapter / réinventer. Elle n'apparait qu'une fois dans le canon, dans une nouvelle d'une vingtaine de page et pourtant elle est LA Femme pour Holmes (ce titre prenant tout son sens lorsqu'on garde en tête qu'Holmes est misogyne). Donc c'est quand même un sacré challenge de développer un personnage à la hauteur de ce titre. Et là Moffat & co n'ont pas été à la hauteur tout de même.

 

Pourtant, ca commençait très bien. Toute la partie dans la maison d'Irène est excellente (et en fait c'est la partie de l'épisode qui correspond à l'adaptation d'un Scandale en Bohème à proprement parler). Mais voilà, la nouvelle d'un Scandale en Bohème est trop courte pour remplir un épisode de 90 minutes, donc il fallait bien inventer autre chose pour continuer l'épisode.

 

A la limite faire tourner la suite de l'épisode à un jeu de séduction n'est pas trop gênant (même si ca n'arrive pas du tout dans un Scandale en Bohème, l'un des plus gros changement dans cette adaptation par rapport à l'oeuvre d'origine étant la suppression du rôle du fiancé puis mari d'Irène Adler dont elle très amoureuse). Mais la série ayant déjà abordé le problème des relations humaines entre Sherlock et les autres personnages au delà de ce qu'avait fait Conan Doyle, ce n'était pas forcément une mauvaise idée de servir du personnage d'Irène Adler pour aborder la possibilité d'une relation de type amoureuse.

 

Ca donne même lieu à une scène entre John et Irène dont les ramifications sont très intéressantes et potentiellement originales. Si on part du principe qu'Irène ne ment pas, la façon dont la série annonce qu'Irène est lesbienne n'est pas très heureuse (on est franchement à la limite du préjugé très désagréable qu'une femme n'est jamais lesbienne, elle n'a juste pas encore rencontré l'homme qui pourrait la satisfaire), mais en creusant un peu plus comme l'invite à le faire le parallèle avec John, ca permet de placer l'attirance entre Sherlock et Irène sur un plan avant tout intellectuel, puisque sur le plan physique asexuel!Sherlock / lesbienne!Irène ca peut difficilement coller (c'est pas impossible parce que la sexualité peut parfois être plus fluide qu'on ne l'image mais pas évident quand même). On est donc dans un contexte où il y a plutôt séparation de la sexualité et de l'amour / attirance. Pour le commun des mortels une relation amoureuse purement intellectuelle pourrrait vite devenir stérile et frustrante. Sherlock et Irène n'étant pas le commun des mortels ca pourrait tout à fait être viable. Sauf qu'ils ratent tous les deux le coche, Irène en n'arrivant à arrêter le jeu de pouvoir à temps et Sherlock en choisissant de rendre coup pour coup à Irène. Au final Irène a blessé / humilié Sherlock et Sherlock à son tour humilie / blesse Irène. Conclusion ? Il y a une différence entre une relation basée sur une attirance intellectuelle et une relation basée sur un jeu de pouvoir / domination. Irène et Sherlock se sont empêtrés dans la seconde option alors que la première aurait pu fonctionner (pourrait peut-être d'ailleurs encore fonctionner dans le futur ?). Irène et Sherlock, deux êtres qui se sentent fondamentalement supérieurs aux autres pourraient peut-être tirer des leçons intéressantes de ce fiasco.

 

L'autre versant de la scène entre Irène et John, c'est la relation entre Sherlock et John. Jusqu'a maintenant, la série nous a souvent sorti le gag de Sherlock et John pris pour un couple par les autres personnages. Un gag récurrent destiné à titiller gentiment une certaine partie du fandom et un clin d'oeil à certaines interprétations qui ont été faite sur la relation entre Watson et Holmes dans l'oeuvre de Conan Doyle. Mais dans cette scène entre Irène et John, on sort du ressort comique. On sort même du contexte habituel des bromances (ces sacro-saintes amitiés viriles mais en tout bien tout honneur bien sur). Cette scène ouvre la possibilité d'une relation hétéro!John / asexuel!Sherlock.

 

Comme avec Irène, ce serait une relation qui pourrait difficilement fonctionner sur le plan physique (pas impossible parce que la sexualité peut parfois être plus fluide qu'on ne l'image mais pas évident quand même). Là encore, on serait donc dans un contexte où il y a séparation de la sexualité et de l'amour / attirance. Mais à la différence d'Irène ca ne pourrait pas non plus fonctionner sur un plan purement intellectuel. Parce que John n'est pas assez brillant intellectuellement pour ca. Il ne possède pas un esprit à la hauteur de Sherlock (ou Irène ou Moriarty). Il reste un troisième plan sur lequel une telle relation pourrait s'épanouir (justement celui qui va être fatale à Irène et Sherlock et ce n'est certainement pas anodin) : le plan émotionnel / psychologique. Pour le commun des mortels une telle relation s'appelle généralement l'amitié. Mais Sherlock n'est pas le commun des mortels. Et John, sous ses dehors de quidam ordinaire, est un médecin soldat qui n'hésite pas tant que ca à tirer pour tuer et un accro au danger. Pas tout à fait le premier venu tout de même.

 

Je ne pense pas que la série creusera la possibilité d'une telle relation amoureuse. Très probablement, la série s'arrêtera à une description d'une relation amicale plus classique. Mais en attendant cette scène entre Irène et John est brillante et sauve une bonne partie de la seconde moitié de l'épisode en donnant plus de densité / complexité à l'attitude de séductrice / femme fatale d'Irène.

 

Mais malgré cela, le dénouement reste problématique pour le personnage d'Irène. Parce que si supprimer le personnage du mari ouvre certes la possibilité d'une relation entre Sherlock et Irène, ca pose un problème au niveau des motivations d'Irène. Et là, la fausse bonne idée des scénaristes a été de faire intervenir Moriarty. Si Irène Adler est un personnage qui a autant marqué les esprit dans l'oeuvre de Conan Doyle, c'est grâce à une particularité qui est loin d'être un détail. De tous les adversaire de Holmes, elle est la seule à être sortie victorieuse de la confrontation. La seule à avoir surpassé Sherlock Holmes, et c'est précisément pour cette raison qu'Holmes se souviendra d'elle comme LA Femme. Mais a à partir du moment où les scénaristes ont décide de faire d'Irène et Moriarty des complices (alors que s'il y a bien quelqu'un qui n'aurait pas eu besoin d'une quelconque aide de Moriarty, c'est justement le personnage d'Irène), Irène ne pouvait plus gagner. Au mieux on peut considérer que la confrontation Irène / Sherlock se solde par un match nul, et encore. Ca ressemble plus à un match où Irène aurait eu longtemps l'avantage avant de perdre sur la ligne d'arrivée. Alors certes, une adaptation d'une oeuvre n'est pas obligée de coller à l'original, m'enfin ne pas faire gagner Irène c'est plus que de ne pas respecter à la lettre le personnage, c'est carrément passer à côté de l'esprit et la porté du personnage.

 

Et pour en rajouter une couche dans la trahison, il y a la dernière minute de l'épisode. Sérieusement, outre le fait que cette minute a la subtilité d'une charge d'éléphant et que Sherlock dans son turban est grotesque et pas crédible pour deux sous, Irène à genoux qui doit son salut à l'intervention du héros ? Irène Adler qui lors de sa création par Conan Doyle tient la dragée haute à un misogyne notoire au point d'acquérir son respect et son admiration est réduite 1 siècle plus tard à une imagerie de demoiselle en détresse ? Non. Juste non.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord avec le post au dessus. Surtout pour le personnage d'Irène. Pour sa défaite, encore, même si ça passe moyen, ça passe tout de même. Le personnage est dénué d'intérêt, mais ça se laisse regarder. Cependant, moi c'est la toute fin avec Sherlock qui arrive en héros qui m'a perturbé ... Outre les problèmes techniques (la disparition de Holmes pour aider Irène serait passée inaperçue ?) c'est surtout le rôle d'Irène qui a été réduit à zéro, complètement piétiné. Je pense qu'il aurait été d'autant plus intéressant, la voir survivre d'elle même, au lieu de bafouer la fin de cette manière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah j'avais pas compris cela comme ça moi  :o

J'avais pensé à une sorte de rêve de Sherlock, je crois qu'on avait déjà eu ça dans l'épisode et je penchais plus pour le fantasme de Sherlock qui sait la vérité de la mort d'Irène et invente ce qu'il se serait passé si il l'avait secouru. J'dois avoir l'esprit tordu  ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de finir la saison et je dois dire que ma plus grande déception c'est qu'on est si peu d'épisodes. Mais au fond cela permet d’éviter la lassitude qu'on ressent parfois au bout d'un moment avec des séries américaine.

J'aime beaucoup le jeu des acteur, pas étonnant que les 2 acteurs principaux ait été retenu pour jouer dans bilbo le hobbit,  mention spéciale à Martin Freeman qui joue Watson à la perfection en le rendant beaucoup moins lisse que dans certaines adaptations. Dans le fond même en changeant le cadre la série reste tout de même à mon sens fidèle à l' oeuvre de Conan doyle, moi qui aime beaucoup les livres je n'ai pas cette sensation de "trahison" que j'ai avec d'autre adaptation d’œuvre litteraire.

Sinon la fin est magistral (certain vont penser que j'en fait trop ;D) et la question que risque de Hanter beaucoup de fan de la série dont moi Comment? Mais comment s'est il débrouillé? Cette conclusion ets à l'image de la série passionnante.

 

Décidément les anglais font vraiment des série excellente entre Sherlock, downton abbey, Merlin, Dr who,  Life on Mars, on est pas obligé d'aimer l'histoire, mais c’est très bien réalisé et interprété.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfiou,après recommandation d'un ami,j'ai fini les deux saisons en moins d'une semaine(pas vraiment un exploit vu le nombre d'épisodes que comptent la série, mais vu qu'ils font 1heure30 chacun... :P) et c'est une série que je conseille!

gros plus pour les personnages et la mise en scène qui font qu'on rentre rapidement dans le schilmblik et qu'on se surprend à essayer de résoudre des meurtres (bon personnellement,aucune de mes suppositions n'a jamais été bonne mais bon j'me remettrai) plus rapidement que le père Sherlock. Nop vraiment,si vous savez pas quoi regarder,essayez cette série !

 

Pour parler du dernier épisode... Bouah avis mitigé... Autant j'avais trouvé l'épisode avec Irène Adler juste génial (enfin c'était avant de faire un tour ici et de m'apercevoir des différentes incohérences soulevées par les membres.. :P),autant ce final m'a laissé un goût amer... surtout dû au fait que j'ai pas eu toutes les explications que je voulais : pour commencer, I O U... I owe you ? Je t'en dois une ? Et après ? Ca doit bien avoir vouloir signifier quelque chose,ça peut pas s'arrêter à ça... Ensuite Molly... Need savoir le rôle qu'elle a joué dans toute la mise en scène ! C'est elle la plus importante,puisqu'on la revoit pas une fois après la visite que sherlock lui a rendu. Et pour finir,Moriarty... Je suis tellement déçu qu'il ait fini comme ça,aussi rapidement... Je m'attendais à une mort plus magistrale en fait. Dommage. Après si Sherlock n'est pas mort,ça m'étonnerait pas que lui non plus au final.

 

Mais le pire dans tout ça,c'est de savoir qu'on aura surement pas la suite avant 2013, d'après ce que j'ai pu lire. Bref,un peu dégoûté. Mais pour ne pas finir sur une mauvaise note,je dirai juste que j'ai vraiment accroché et que Sherlock demeure une bonne série. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée de la série est vraiment bonne, même si c'est pas très risqué (enfin, je veux dire ça peut être facile de se vautrer pour l'adaptation, mais en termes d’audience, tu es sûr de faire un succès).

 

Pour le coup, le jeu des acteurs est vraiment bon et les personnages principaux sont globalement réussis.

La touche second degrés à l'anglaise, est tout de même accentuée par rapport à la version Conan Doyle, bizarrement sauf pour Lestrade qui apparaît comme beau gosse (pas un sex symbol non plus mais cheveux grisonnants à la Clooney, bronzé, assez sympathique) alors qu'il est souvent considéré comme le personnage le plus ridiculisé par Doyle (même s'il est un peu moins mauvais que les autres de Scotland Yard qui sont tous des imbéciles et des incompétents).

Je comprends le scepticisme de elimor sur le perso d'Irène Adler, moi le personnage que je trouve vraiment raté et qui pour moi gâche vraiment tous les épisodes où il apparaît, c'est Moriarty.

Je ne comprends pas du tout ce que les créateurs de la série et l'acteur ont voulu faire avec lui.

 

Et je dois avoué que j'ai été très surpris que les premiers posts du topic glorifient ce personnage.

S'ils ont voulu en faire une sorte de dingue diabolique "à la joker dans batman" pour reprendre une expression employée plus haut, je trouve que d'une c'est pas très bien joué (n'est pas Heath Ledger qui veut), car la où le joker apparaît comme un personnage torturé et qui n'a rien à perdre, assez noir, Jim, diminutif qui est déjà un sacrilège, Moriarty apparaît comme un adolescent pré-pubaire en plein caprice avec un complexe de Peter Pan qui aurait pour hoché le bouton de la bombe atomique, avec en plus 

la voix de Priscilla folle du désert.

 

De deux, cette idée de joker n'a rien à voir avec Moriarty.

Même si l'oeuvre de Conan Doyle peut laisser pas mal de liberté d'adaptation puisque le personnage n'apparaît que dans 2 romans, il y a quand même des éléments objectif qui existent.

Professeur Moriarty est censé être un des génie scientifiques les plus reconnus de son temps en astrophysique et mathématique, directeur d'Université et très brillant, mais irrémédiablement attiré par le crime. Un homme très bien éduqué, très riche et qui ne se fait jamais remarquer et peut passer inaperçu mais manipule la plupart des criminels d'europe en sous-main, ce n'est pas sensé être un castrat nain qui transpire et qui s'amuse à laisser Holmes vivant tout d'un coup parce qu'il change d'avis, mais une sorte de parrain qui veut écraser Holmes de sa supériorité.

enfin, ça m'empêchera pas de guetter la suite...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement ça vaut vraiment le coup. Le format est plus mini trilogie que série à proprement parler, mais les différents protagonistes sont vraiment traités d'une façon très intéressante.

Sherlock est bien sur très agaçant, mais ça colle bien au personnage.

 

Après il faut aussi apprécier les séries anglaises, c'est vraiment différent (je déteste par exemple Dr Who)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 2x02 est un peu en dessous du reste, même s'il y a quand même des passages énormes (toute la scène d'ouverture, John  qui se sert de son rang dans l'armée, la tirade de Sherlock au pub...).

 

Le 2x03. Les scénaristes ont été plutôt malin sur ce coup là, surtout sur la structure de l'épisode. La difficulté d'adapter le Problème Final, c'est que le cliffhanger (qui à la base n'en était pas un en fait) est éventé depuis plus d'une centaine d'année. Dès que les titres des épisodes de la seconde saison ont été annoncé, on savait que c'était l'épisode où Sherlock mourrait... pour de faux. Du coup c'est plutôt bien vu d'annoncer dès la première scène la mort de Sherlock (pas de tentative inutile de suspens sur ce point, qui de toute manière n'aurait pas fonctionné sur une bonne partie de l'audience, c'est bien du problème final dont il s'agit).

 

L'autre bonne idée c'est d'avoir placer l'intérrogation de fin de saison sur comment Sherlock s'y ait pris et non par sur est-ce qu'il est mort. Parce qu'honnêtement, vouloir tuer Sherlock Holmes, c'est de toute façon voué à l'échec et vouloir faire croire à la possibilité de sa mort l'est tout autant. Conan Doyle a essayé, il n'a pas réussi et depuis, faire mourir Sherlock Holmes est un peu près impossible. Alors quand, en plus, on est dans le contexte d'une série tv où la saison suivante est déjà signée et où l'annonce de la prochaine saison aurait été de toute manière faite à plus ou moins court terme après la fin de l'épisode....

 

Mais comment rendre l'épisode tout de même intéressant ? En jouant sur l'impact émotionnel malgré tout. Le personnage de Moriarty a souffer de ce choix au demeurant, parce que l'intérêt de l'histoire ne repose plus sur l'affrontement de deux grands génies, mais sur ce que vont perdre Sherlock et John et comment ils y réagissent. Sherlock va perdre sa réputation et John va perdre son meilleur ami. C'est assez douloureux de voir Sherlock dénigré et passer pour un affabulateur. Mais surtout il y a John. Plus exactement John intéprété par Martin Freeman. Au fil des adaptations cinématographiques et télévisuelles on a déjà vu plusieurs Sherlock Holmes mémorables. Cumberbatch peut prétendre à faire partie du lot. Par contre des Watson qui ont marqué, il y en déjà nettement moins. Martin Freeman, aidé des scénaristes, est vraiment en train de créer un Watson d'anthologie. Il est impécable durant tout l'épisode et plus encore dans la scène d'ouverture et les dernières scène où il est vraiment poignant. L'interprétation sans faute de Freeman joue beaucoup dans l'intensité dramatique de l'épisode. Et c'est vraiment une des réussites de cette adaptation de faire redécouvrir le personnage de John Watson.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premières informations sur la saison 3:

 

Sherlock: Première information

 

Ca y est, grace à Digital Spy, on connaît le premier des romans adaptés pour la saison 3 de l'excellente série Sherlock. Il s'agit de 'The Adventure of the Empty House, La Maison vide en Français.

 

Sherlock  le co-créateur de la série Sherlock,  Mark Gatiss a révélé les premiers détails au sujet de la saison 3. Selon Digital Spy,  Mark Gatiss, qui joue aussi dans Sherlock le rôle de  Mycroft (le frère aîné de Sherlock), a ainsi révélé que  le premier épisode de la saison 3 sera une adaptation  'The Adventure of the Empty House (La Maison vide en Français) de Sir Arthur Conan Doyle

 

Pour ceux qui ne le connaissent pas, La Maison vide, est la première nouvelle du recueil consacré le retour à Londres de Sherlock Holmes après son apparente mort ans dans Le Dernier problème...

 

Rappelons que la saison 3 de Sherlock ne sera pas diffusée avant 2013, pour cause d'emploie du temps surchargés

 

Sherlock saison 3 : pas avant (au mieux) avril 2013 !

Triste nouvelle pour les (nombreux) fans de la série de la BBC Sherlock. Digitalspy nous annonce que la saison 3 aura du retard

 

Selon Digitalspy, Beryl Vertue  le producteur exécutif de la série Sherlock a confirmé à la BBC que le tournage de la saison 3 était reporté  "début 2013" . Elle a également déclaré qu'il est trop tôt pour penser aux  dates de diffusion, mais à ce rythme Je ne m'attends pas la série soit à l'antenne sur la BBC avant avril 2013, peut-être Pâques, au plus tôt'

 

Il faut dire que Benedict Cumberbatch (Sherlock) est actuellement sur  le tournage de la suite de  Star Trek et que et Martin Freeman (Watson) est lui sur tournage de l'adaptation de Bilbo le Hobbit par Peter Jackson.

 

Rappelons que la saison 2 de Sherlock arrive ce mois-ci sur France 4 et que concernant la saison 3,  Steven Moffat a annoncé que " Moriarty ne reviendra pas". Cela dit, on s'en doutait, vu la fin de la saison 2...

 

Source: première.fr

 

Sherlock saison 3 : pas plus de trois épisodes pour le détective

 

02 mai 2012 Francois LEGER

Mots-clés : Sherlock, Mark Gatiss, Steven Moffat, Benedict Cumberbatch, Martin Freeman

 

La productrice de Sherlock Rebecca Eaton assure que la série ne dépassera jamais trois épisodes par saison. "Le format est très précis. Steven Moffat façonne les épisodes et Mark Gatiss en écrit la plus grand partie. Et comme Steven fait aussi Doctor Who (...) il ne peut y en avoir plus de trois", assure-t-elle à Collider. Et selon elle, les deux créateurs de Sherlock donnent tout ce qu'ils ont à chaque fois. "Donc je pense qu'il ne pourra jamais y avoir plus de trois épisodes à la fois, si on a de la chance. Ça devient de plus en plus dur de faire une autre saison, pas seulement parce que Benedict et Freeman deviennent très connus, mais parce que Steven et Mark sont très occupés et très demandés".

 

La productrice assure également qu'elle n'est pas étonnée par le succès de Sherlock aux États-Unis. "Je savais, dès que j'ai vu Sherlock, que cette série allait être très spéciale". Le tournage de la saison 3 de Sherlock devrait commencer au tout début de l'année prochaine.

 

Source: Reviewer.Fr

 

La série (la saison 2) a également amassé un bon nombre de nominations de la BAFTA (British Academy of Film and Television Awards, l'équivalent des Oscars  pour la télévison). Je ne mets que les catégories où l'équipe est nominée. Les voici:

 

Leading Actor

 

Benedict Cumberbatch (Sherlock Holmes, quatrième nomination mais pas de récompense) - Sherlock

Dominic West - Appropriate Adult

John Simm - Exile

Joseph Gilgun - This is England ’88

 

Supporting Actor

 

Andrew Scott (Jim Moriarty, première nomination) - Sherlock

Joseph Mawle - Birdsong

Martin Freeman - Sherlock

Stephen Rea - The Shadow Line

 

YouTube Audience Award (c'est le public qui vote pour cette catégorie, il faut vivre en Angleterre pour pouvoir voter par contre)

 

Celebrity Juice

Educating Essex

Fresh Meat

Frozen Planet

Sherlock (deuxième nomination mais pas de récompense)

The Great British Bake Off

 

Source: Site de la BAFTA

 

Par contre pas de nominations pour saleur l'ensemble de la série. C'est franchement injuste ou bien ils vont la déclarer hors-concours... Parce que là si Sherlock est nominé dans cette catégorie, ils gagnent à coup sûr.

 

British Academy Television Craft Awards Nominations Announced

 

 

The British Academy of Film and Television Arts (BAFTA) has announced the nominations for its annual British Academy Television Craft Awards. The Awards honour the very best behind-the-scenes talent from television and new media, and the ceremony will be held at The Brewery, in the City of London, on Sunday 13 May 2012.

 

The British Academy Television Craft Awards recognise skills across 18 different categories: Break-Through Talent sponsored by Sara Putt Associates, Costume Design, Digital Creativity, Director: Factual sponsored by ProductionBase, Director: Fiction sponsored by ProductionBase: Director: Multi-Camera sponsored by The Farm LA, Editing: Factual, Editing: Fiction, Entertainment Craft Team sponsored by Hotcam, Make-up and Hair Design sponsored by MAC, Original Music, Photography: Factual, Photography & Lighting: Fiction, Production Design, Sound: Factual, Sound: Fiction, Visual Effects and Writer.

Sherlock: A Scandal in Belgravia has 3 nominations

 

 

EDITING: FICTION

Charlie Phillips - Sherlock (A Scandal In Belgravia)

BBC One/Hartswood Films for BBC Wales in co-production with Masterpiece

 

SOUND: FICTION

John Mooney, Jeremy Child, Howard Bargroff, Doug Sinclair - Sherlock (A Scandal In Belgravia)

BBC One/ Hartswood Films for BBC Wales in co-production with Masterpiece

 

WRITER

Steven Moffat - Sherlock (A Scandal In Belgravia)

BBC One/ Hartswood Films for BBC Wales in co-production with Masterpiece

 

The full list of nominations for all 18 categories can be seen here.

 

Congratulations all round to the Craft nominees! BAFTA nominations for Acting and Drama are announced on April 24th.

 

Source: Sherlockology.Com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'en avais pas encore entendu parler  :-[ et bien que les avis soient partagés, cela me donne envie de la découvrir, peut-être même encore plus pour pouvoir me faire mon propre avis. Et du coup dans cette série, est-ce qu'il fume toujours la pipe, ou alors travaille-t-il sur mac, cherche-til les gens sur facebook. Peut-être même joue-t-il alors à un jeu de belote en ligne  :P

 

Tréve de plaisanteries, cela m'intéresse de savoir comment ils ont réussi à adapter cette série à notre siécle, même si ce ne serait pas la première fois que l'on peut observer une telle transposition. Cela se fait d'ailleurs beaucoup au théâtre et me rappelle une pièce de théâtre de Marivaux transposée à notre siècle.

 

Par contre dans ma chambre étudiante, je n'ai pas la télé... Y-a-t-il des rediffusions sur internet ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Hinata04:

 

En fait dans cette série, Sherlock essaye d'arrêter de fumer avec plus ou moins de succès. Tu comprendras pourquoi en regardant la série.

 

Il travaille sur ordi et il adore les sms. Il en envoie beaucoup d'ailleurs.

 

Autrement, il cherche les criminels de façon classique: interrogatoires et analyses poussés des suspects et témoins en face de lui.

 

Sinon il résout les affaires rien qu'en regardant un objet, un cadavre comme dans le livre. ;à

 

Si tu veux voir le final de la saison 2, c'est cette après-midi sur France 4 à 16 h 30. :)

 

Autrement, tu peux voir les épisodes en streaming à partir du site de France 4 (payant le streaming), les DVD sont déjà sortis et je pense qu'il y aura tôt ou tard des rediffusions.

 

Chaque saison comporte trois épisodes:

 

Saison 1:

Un étude en rose

Le banquier aveugle

Le grand jeu

 

Saison 2:

Un scandale à Buckingham

Les chiens de Baskerville

Les chutes de Reichenbach

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, merci pour toutes ces précisions, je n'ai pas pu voir l'épisode samedi, je n'étais pas chez moi, et en même temps, c'est un mal pour un bien, car je préférerai commencer par le premier épisode, pour ne pas m'embrouiller.

 

Bon, je pense que je vais payer le streaming, je ne vois pas pour le moment d'autres solutions.

 

Sinon, je suis contente de voir qu'ils ont tout de même gardé l'esprit des livres  :) et ses techniques d'investigation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ne pas lire pour ceux n'ayant pas vu le dernier épisode

 

 

Une saison 3? Je ne suis pas pour. Sauf si le début tient la route.

La mort de Sherlock dans la série est beaucoup trop brutale ( on le voit s’écraser en sautant d'un immeuble, et il est bien mort vu le pronostic de Watson).

Pour les films avec Robert Downey Jr. Un 3ème est normalement prévu ce qui ne me choque pas plus car on ne le voit pas mourir lorsqu'il saute avec M. dans les chutes d'eau, on le voit juste disparaitre.Mort ou Vivant? Le mystère reste entier jusqu’à la fin du film.

Alors je suis sceptique pour une probable saison 3..

Je tiens juste a préciser que je n'ai pas lu les livres.. Comment "meurt"-il?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh.. Tu as loupé une scène, la dernière. Faudrait que tu las regardes.

 

Sinon, j'aime beaucoup cette série. L'interprète de Sherlock est excellant acteur, pas facile de tenir son rôle. J'aime l'ambiance de la série et le fait que Sherlock soit un sociopathe qui se considère vraiment comme un génie, comme quelqu'un de particulier. Il a son charme, la réalisation est au rendez vous et donne la part belle à Sherlock.

Mention spéciale au "Je suis Sher locké" avec Irène Adler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh.. Tu as loupé une scène, la dernière. Faudrait que tu las regardes.

 

Si tu parles de la scène ou Sherlock observe Watson devant sa tombe ça ne prouve pas qu'il soit en vie après s'être écraser en sautant de l'immeuble.

Rien ne dit que ce n'est pas son fantôme ou son esprit.

Mais vu l’œuvre d'origine il s'agit du vrai corps de Sherlock. J'espère juste qu'on aura droit à une explication digne de ce nom au début de la saison 3 .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Évidemment qu'il y a une explication logique, reste à savoir comment ils vont réussir à la trouver.

Par ailleurs, dans le livre qui signe "la mort" de Sherlock et qui a servi de base au dernier épisode de la saison, ainsi qu'au deuxième film, Sherlock disparaît aussi. Pour réapparaître mystérieusement vivant un peu plus tard, dans le livre d'après. Le tout reste à savoir comment ils vont faire. Mais une chose est sûr, ils ont obligatoirement prévu l'explication pour la saison 3.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...