Jump to content

Shokugeki no souma chapitre 233


Erika Karisawa
 Share

Recommended Posts

Pas hyper intéressant comme chapitre, on avance petit à petit mais la face d'Eizan j'en ai marre à la longue. ^^

Puis Takumi c'est pas le plus intéressant non plus. 

C'est plus ce que dit Nene puis Azami qui est intéressant. 
Senzaemon aurait filtré les candidats ou aurait il fait quelque chose d'encore beaucoup plus gros pour cette fameuse 42é génération ?

Link to comment
Share on other sites

Ce qui est assez "marrant" c'est que aucun des deux participants, Eizan et Takumi, ne peut perdre vu que c'est leur crédibilité déjà assez mise à mal qui est en jeu. Eizan a tout a prouvé avoir s’être fait humilié par Souma et alors même que plusieurs de ses supérieurs sont déjà out (et que les plus gros poids de son camp ont reconnu le talent de leur adversaire). Et Takumi bah disons qu'il faudrait peut être qu'il commence à gagner un match depuis le début du manga au lieu de toujours se la ramener.

 

Je vois pas où le scénariste veut en venir avec la génération de Souma, depuis le début on connait l'Académie où seuls les plus douées peuvent s'en tirer après avoir triomphé de duels de chefs et d'épreuves toutes plus balèzes les unes que les autres, bref c'est de la grosse méritocratie bien barbare comme tout shounen de baston. Y introduire un soupçon de manipulation, de favorisante, de sélection et de plan minutieusement préparé dans un quelconque but va complétement à l'encontre ce ce qui me semble avoir été montré précédemment. Je vois vraiment pas où ça veut en venir, le manga ne me semble pas avoir besoin de ça.

Link to comment
Share on other sites

Bon j'ai enfin rattrapé tout le retard que j'avais, et bordel qu'est-ce que c'était long !!

Honnêtement depuis un bon moment, le manga a perdu en qualité, il a vraiment perdu en saveur (saveur, manga de cuisine B|) non, sans déconner 9_9.

En fait tu te rends vite compte que c'est au final répétitif, et puis les auteurs n'arrivent plus à retrouver ce côté épique et jouissif du début du manga où à chaque planche, tu avais l'impression de te prendre des volées tellement c'était dynamique. Personnellement la dernière fois que j'ai vraiment ressenti cette sensation, c'était le chapitre où Azami avait démis Senzaimon et on voyait des planches sombres magnifiques (qui ne sera certainement pas aussi beau en anime), c'était vraiment la dernière fois que j'ai vibré.

 

Là on va pas le cacher, le seul point positif depuis un bon moment, c'est Rindo, c'est le personnage qui arrive encore à me plaire. Car Soma est devenu quelque conque pour moi, Erina a perdu en charisme, Alice et Ryo sont passés au troisième plan, Akira a subi un traitement tellement cliché et si Soma est quelque conque j'en parle même pas de Takumi. Allez, il y a aussi Isshiki qui tient la route, c'est bien le seul des gentils.

Et côté central, Tsukasa est assez bof, Eizan est pénible et quant aux restes, ils sont assez transparents, sauf évidemment la meilleure, Rindo. Qui on peut le dire, est la version féminine de Jouichiro, ils se ressemblent vraiment niveau caractères et personnalités.

 

Sinon je ne sais pas où le manga va aller maintenant que l'on rentre dans un délire de manipulation, de sélection,  je m'y perd. Sachant que personnellement j'ai vraiment dû me forcer à reprendre ma lecture, tant je trouve le manga très moyen depuis le début de cette saga Azami.  

 

 

Edited by ilanwes
Link to comment
Share on other sites

En effet , début + intéressant , car Eizan est exaspérant , vivement qu' Isshiki lui reprenne sa place au C10.

Que cela soit pour Eizan ou Takumi , la défaite les décrédibiliserait effectivement , mais si Takumi se considère comme l'égal de Soma , il peut et doit rivaliser un minimum avec "le 7ème du C10" ( Soma ayant gagné contre la 6ème certes avec les circonstances favorables du froid) ,surtout si celui-ci continue de faire l'escroc et l'arrogant détestable , il apporte rien Eizan ( je suppose qu'il faut toujours des méchants dans la vie 9_9)

 

@ilanwes Il y a eu des séquences répétitives mais à part les 3épreuves à Hokkaido , j'ai trouvé que l'auteur a cherché à innover ( avec +/- de succès certes) et j'ai bien aimé la 2ème phase ( toute une hype pour perdre 3 fois 3-0 ;D) . De ce fait , même si le manga perd légèrement en saveur , il reste de très bonne facture actuellement , en espérant  que le délire de Azami/Sanzaemon n'est pas averé (qu'il ait choisi le fils d'un ex boss de la cuisine , je peux comprendre si ils étaient au courant de l'activité d'Azami aux USA)

              Rindo bien sur tout le monde l'adore , sa couverture sur le tome 26 en est l'apothéose. Soma se montre moins , mais il y a de bonnes planches néanmoins avec lui ( Quand il défie Akira , ou bien ses interactions avec Erina) , d'ailleurs pour Erina difficile de dire , à titre personnel je la prefère comme ça , un peu orgueilleuse(Toujours pas de compliments de Soma en face de lui) mais pas trop , + ouverte  sur sa cuisine , et elle a quand même fini 1ère du dernier concours de popularité  , après c'est sur que ses comparaisons du début ( genre avec le gorille) yen aura plus mais tant pis , place à L'Erina post-Azami.

           Dommage pour Ryo/Alice en effet ,mais toujours moins pire que Nikumi ou certains du dortoir. Takumi est juste drôle dans L'Ova 3 c'est tout .  

 

Link to comment
Share on other sites

@Haya²  Oui je ne vais pas dire le contraire, le scénariste avait essayé d'innover un peu mais personnellement j'ai trouvé que le manga n'arrivait plus à se trouver, on y perdait ce dynamisme qui faisait tout le charme du manga. Car là sans ce dynamisme épique, ça devient juste un manga de cuisine basique, et c'est vraiment dommage.

Après évidemment qu'il y a eu quelques trucs de bonne qualités, mais je trouve que ça tombe trop dans le classique, dans la facilité.

 

Après concernant Irina, je vois que l'on a un avis différent. Personnellement je préfère largement l'ancienne Irina, la fière Nakiri qui se voyait au-dessus de tout le monde. Elle avait ce caractère très Vegeta et c'est ça ce que j'adorais chez elle, elle paraissait forte et impitoyable. Désormais elle parait plus fragile, plus accessible, elle a perdu de sa fierté. D'ailleurs jusqu'à l'arrivée d'Azami, sa rivalité avec Soma était la force du manga, on attendait tous ce moment où elle allait enfin complimenter l'un de ses plats. Mais maintenant qu'Irina a changé, cet intérêt n'est plus, après je peux comprendre que les auteurs veulent passer à autres choses, mais faut pas le faire aussi vite.

 

Autre défaut majeure, c'est le rythme. Là où avant les shokugekis étaient courts mais intenses, on bénéficiait en plus de planches splendides et dynamique. Alors qu'actuellement, c'est devenu plat et cela donne l'impression que les shokugekis sont trop longs et que c'est lent.

 

Link to comment
Share on other sites

Citation

Autre défaut majeure, c'est le rythme. Là où avant les shokugekis étaient courts mais intenses, on bénéficiait en plus de planches splendides et dynamique.

Je pense que le problème majeur du manga se situe bien là et que ça impacte le ressenti général. Pour moi si les derniers shokugeki avaient eu le même rythme qu'au début, ils auraient eu une autre saveur, mais il y a actuellement trop de longueur qui pénalise le dynamisme de la narration et donc il y a forcément perte en intensité.

Link to comment
Share on other sites

Oui pour Erina elle était badass quand elle se pensait au dessus de tout le monde( mais elle était gentille avec Hisako et Megumi , les seules d'ailleurs) , à rejeter les plats mal faits , le problème est que du coup , on pouvait facilement la détester , ce qui n'est pas notre cas manifestement , alors oui elle perd en charisme , mais elle gagne manifestement en popularité et en sympathie sur le Net et dans les sondages , mais il est vrai que son arrogance va manquer.

 

Le problème avec le rythme , j'ai une idée là dessus . Au début quand Soma faisait ses Shokugeki and co , celui-ci était méconnu du public Totsukien et donc Soma pouvait inventer ce qu'il voulait sans se soucier du niveau de l'adversaire.

             Maintenant , on sait le niveau de Soma et des autres , mais on sait aussi le niveau surhumain du C10 , du coup je pense qu'il faut que leurs recettes soient + elaborées pour pouvoir rivaliser avec les plats du C10 , et donc leurs plats nécessitent + d'explication , donc + de planches , + de proprietés des ingrédients , beaucoup + de flashback...

            Pour cette raison que le duel Hayama/Soma et la 1ère phase était longue... (enfin c'est mon ressenti) , le fait d'avoir inclut le switch des focus dans la 2ème phase a rendu celle-ci + agréable à lire. 

    La oui on retombe dans un manque de rythme avec pas les personnages les + appreciés , il faudra accélerer vraiment au prochain chapitre.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, B.B King a dit :

Je pense que le problème majeur du manga se situe bien là et que ça impacte le ressenti général. Pour moi si les derniers shokugeki avaient eu le même rythme qu'au début, ils auraient eu une autre saveur, mais il y a actuellement trop de longueur qui pénalise le dynamisme de la narration et donc il y a forcément perte en intensité.

On est d'accord.

Après c'est un peu la contrainte du manga.

SnS ça à une structure de shonen sportif. Le soucis c'est que dans les shonens sportifs les matchs peuvent vraiment prendre des tournures très différentes. Là c'est de la cuisine, certes le plat change mais ça reste beaucoup trop sur le même ton, malgré quelques essaies pour changer.
Et le format "on est à l'école" risque de pas permettre plus de chose. Le seul moyen de renouveler le manga c'est qu'ils soient jetés et qu'ils se mettent à chercher du boulot/travailler en restau' mais j'y crois pas. :/

Link to comment
Share on other sites

Il y a un vrai problème dans la narration pour moi, enfin surtout que logiquement on devrait être dans l'une des parties les plus palpitantes du manga (on développe le C10, ils combattent, on a le développement de l'univers de SnS), pourtant depuis quelque tomes, je ne ressens plus la petite flamme que j'avais en lisant les premiers tomes.

 

Un des gros, gros problèmes c'est justement le temps des Shokugeki, avant c'était moins long et donc moins rébarbatif, après je comprend que l'auteur veut développer plus cela vu qu'ils affrontent le C10, mais c'est la le problème aussi, autant dans un manga de baston, ou sportif, faire quatre chapitres de combat c'est normal et n'a rien de rébarbatif, autant quatre chapitres sur la cuisine pour un Shokugeki, surtout que au final la cuisine c'est toujours la même chose (on peut changer les plats, les ingrédients), globalement c'est toujours la même chose.

 

Bon après c'est peut-être aussi parce que je n'aime pas les enjeux de l'arc, je ne dis pas que l'auteur n'en n'a pas mit (ils veulent sauver leurs camarades qui sont virer, etc), mais ça fait passer le combat contre le C10 pour quelque chose d'anecdotique pour moi, alors que j'ai toujours imaginer que l'un des buts principales dans le manga (ou tout du moins d'un arc), serait de détrôner le C10 et non pas de sauver leurs camarades en battant le C10 et contrer Azami.

Edited by Kouza
Link to comment
Share on other sites

Et le pire dans tout ça, c'est que plus on avance et plus je sens que ça ne va pas s'arranger. Là on suit vraiment un enchaînement classique, plus on avance, plus les adversaires sont forts et donc plus ça deviendra technique. Et j'imagine même pas lors des Shokugeki face à Tsukasa ou Rindo, on aurait certainement des pages remplies de textes, en soi on avait déjà ça avant, mais là ça va sûrement être plus dense et en plusieurs chapitres, car je vois mal de tels duels ne pas durer plusieurs chapitres.

 

il y a 40 minutes, Kouza a dit :

Bon après c'est peut-être aussi parce que je n'aime pas les enjeux de l'arc, je ne dis pas que l'auteur n'en n'a pas mit (ils veulent sauver leurs camarades qui sont virer, etc), mais ça fait passer le combat contre le C10 pour quelque chose d'anecdotique pour moi, alors que j'ai toujours imaginer que l'un des buts principales dans le manga (ou tout du moins d'un arc), serait de détrôner le C10 et non pas de sauver leurs camarades en battant le C10 et contrer Azami.

Tu touches juste car c'est aussi un autre problème, actuellement l'enjeu est assez oubliable, on n'arrive pas du tout à le ressentir. Peut-être parce qu'on a vraiment du mal à s'imaginer les protagonistes se faire virer, du coup on sait qu'ils ne peuvent que gagner, et le simple fait d'être dans cet état d'esprit, nous empêche d'être totalement dans le délire.

Après je te rejoins concernant le C10, qui sont on va pas se le mentir, rien d'autre qu'un prétexte pour battre le grand méchant Azami. Du moins, ils ne sont pas comme on l'attendait, comment on nous les teasé au début du manga. 

Personnellement je m'attendais à qu'ils représentent un mur, un objectif pour Soma, quelque chose qu'il n'atteindra grâce à ces nombreux efforts. Mais au final, le C10 est rien d'autre qu'une bande que Soma doit battre parce que le scénario veut qu'Azami soit vaincu. Pire, à la place de représenter l'élite ultime, le top du top, des "antagonistes", ils ne représentent que les sbires d'Azami, ils n'agissent même pas par eux-mêmes. Les battre n'est clairement plus un challenge pour Soma et ses amis.

 

 

 

Edited by ilanwes
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...