Jump to content


STAR WARS - Les séries Live et d'animations [Disney+]


goon
 Share

Andor : Les autres héros de la rébellion  

9 members have voted

  1. 1. Qu'avez-vous pensé de la saison 1 d'Andor ?

    • Excellent
      4
    • Très bon
      3
    • Bon
      2
    • Moyen
      0
    • Passable
      0
    • Médiocre
      0


Recommended Posts

Andor; épisode 4 "Aldhani" vu.

 

Bon épisode, voir très bon épisode par certains aspect.

 

L'intrigue change de rythme avec el sentiment qu'on entre plus concrètement dans le vif du sujet.

 

A peine extrait de Ferrix, Cassian prend déjà part à une mission. La continuité est bien respecté avec une chaine de commandement rebelles à tiroirs et des actions commandos plutôt que des attaques de grandes ampleurs.

 

Les différentes cellules rebelles ont peu de moyens et à ce stade ne savant même pas combien elles sont. Du coup, mettre l'accent sur leur besoin de trouver de l'argent est un bon moyen de souligner leur précarité et pourquoi l'Empire ne prend pas (encore) cette menace visiblement très au sérieux (mais sans l'ignorer pour autant).

 

On a le sentiment également que l'intégralité du groupe auquel se joint Cassian ne sortira pas indemne de cette opération.

 

J'ai trouvé malin, voir fascinant de voir le système de couverture de Luthen Rael, passant d'un personnage à un autre pour couvrir ses opérations (et son identité j'imagine). On devine un passé militaire dans sa façon de mette Vel (Faye Marsay) au pied du mur, tout en lui expliquant le "pourquoi".

 

En ce sens, on retrouve des similitudes avec Rebels lorsque Hera partageait peu d'info avec le reste du Ghost, et ou la confiance était vraiment une question de foi.

 

La rencontre avec Mon Mothma était là aussi très intelligemment posé. En plus de devoir déjouer la surveillance dont elle a déjà confiance (et celle qu'elle ignore), on connait l'une des préoccupation et le rôle de la sénatrice : trouver des soutiens politiques et plus important encore, de l'argent pour renforcer et entretenir les quelques cellules rebelles existantes.

 

On sent de Luthen n'a que peut confiance en Mothma, ou du moins qu'il redoute qu'elle finisse par "craquer" et abandonner. Néanmoins la représentante de Chandria fait preuve d'une détermination claire tout en lui rappelant que elle aussi prend des risques considérables.

 

La partie où Mothma se rend chez elle est là aussi une bonne manière de lui donner du background. Les relation avec son mari semble sur un fil : tandis qu'elle est engagée dans une action clandestine et espère toujours que le Sénat peut ralentir ou modérer la prise de contrôle de plus en plus total de l'Empire, son conjoint lui semble moins soucieux de l'évolution des choses.

 

Le dîner qu'il organise a-t-il pour but d'arrondir les angle avec les adversaires de son épouse au Sénat, ou bien s'est-il laissé gagné par une forme d'abandon moral et de complaisance à l'Empire ? Dans tout les cas, j'ai aimé qu'on apprenne à connaitre un peu mieux Mon Mothma, au-delà de son rôle de chef de la rébellion.

 

Pour rappel, Sly Moore qui a été citée et participera au dîner est l'une des assistante de longue date de Palpatine, et elle est parfaitement au courant de sa véritable identité Sith.

 

sly-moore_6af90e66.jpeg.5cfc9e09c80f9d7c9fe6de9216cecd01.jpegDiY4mVzUYAA6A6I.jpg.124d128f032ffbfeba640e8ad09cf8a9.jpg

 

L'épisode introduit également Dedra Meero (Denise Gough) et le BSI. Première fois qu'on a ainsi une plongé dans ce service de l'Empire qui agit vraiment comme un service de renseignement et police politique. On sait désormais comment elle risque de se retrouver mêlée à l'histoire. 

 

On y retrouve bien le côté "compétitif" propre à l'Empire pour faire ressortir les meilleurs éléments, mais aussi du coup le côté "toxique" du modèle impérial qui favorise les intrigues politiques et au final nuit à son efficacité.

 

De son côté, Syril Karn voit ses "nobles intentions" lui retomber dessus et  la poilce corporative. On devine qu'une forme de frustration est entrain de naitre chez lui. Va-t-elle le pousser à une remise en cause ou bien à vouloir aller plus loin pour accomplir son devoir et ce qu'il estime être la justice ? Sympa l'accueil à la maison sinon.

 

Autre chose qui m'a également beaucoup plus dans cet épisode, la mise en scène ? Jamais Star Wars n'avait été film ainsi, mettant en valeur ses paysages urbains, notamment les scènes sur Coruscant et au CSI, ou bien en donnant un côté plus "intimiste", comme Syril qui rentre chez sa mère, ou bien Mon Mothma qui se dispute avec son mari.

 

Passé les trois premiers épisodes introductifs, l'histoire avance et donne même des signes d'accélération. L'épisode suit un très bon rythme avec l'introduction den nouveaux personnages (Dedra meero, Vel Sartha) ou éléments de développement la mission de Cassian, la double-identité de Luthen Rael) et permmet de ne pas s'attaarder inutilement sur l'une ou autres des intrigues.

 

On est sur du très bon pour l'instant.

 

FceHtUOWYAIy7Zp.thumb.jpg.fb57f858151f5399a75fba0320400bc4.jpg FdmC00QUoAE5mQo.thumb.jpg.815c03a421f79a73e9502ffd59f9c2fb.jpg FdmC00NUoAE5M3D.thumb.jpg.63f377531729e778d0c1df0622f7be03.jpg FdmC00NUoAkUtsV.thumb.jpg.5055e56dc09148320907c2c543882cb1.jpg

  • Thumb 1
Link to comment
Share on other sites

Pas mieux que Goon.

Cette série Star Wars ressemble à une vraie série. Même sans l'estampillage Star Wars, j'aurai envie de regarder la suite, par que c'est vraiment bien.

 

Les nouveaux personnages introduits ici fonctionne, on y croit. Mon Mothma me fait déjà de la peine, à vivre entouré de requins.

 

Cassian est compétent, le groupe de rebelle aussi. Ça ne va pas forcément bien se passer mais ça annonce du très bon.

 

La partie sur le jeune inspecteur zélé m'intrigue beaucoup. À la suite des 3 premiers épisodes, j'imaginais une hausse de la répression et de violence, menée par lui.

Mais avec son renvoi (?), le voir changer de camps est aussi une possibilité.

 

Bref, je prends mon pied.

  • Thumb 1
Link to comment
Share on other sites

On continue sur la très bonne lancée. Un épisode de transition qui prépare l'action du suivant (mission d'une part, dîner d'autre part), tout en introduisant divers groupes.

 

 

Le BSI

Des officiers qui ne pensent qu'à leur carrière et un cadre de pensée rigide auquel il n'est pas permis de déroger. Ca pose l'ambiance. L'Empire n'ayant pas encore eu affaire à des menaces sérieuses, ça peut suffire, mais il est possible que les principes régissant le bureau soient remis en question à l'issue de cette saison.  Sauf erreur de ma part, Yularen est à l'instant T colonel et pas encore au grade où il sera en l'an 0 BBY, et n'a je pense pas à être associé à cet état d'esprit. Il est d'ailleurs possible que Dedra Meero collaborera avec lui dans un futur plus ou moins proche.

 

Les liens que j'ai pu parcourir sont un peu confus, mais de ce que j'ai pu comprendre, 5 gallons bleus, ce n'est pas si élevé que ça comme grade. Cela confirme une volonté de ne pas vouloir introduire le top de la hiérarchie impériale aussi tôt dans la série et de faire monter la sauce doucement.

 

 

Syril Karn

Il n'a jamais pris de permission visiblement. Malgré ce qu'il subit, j'ai envie de le voir poursuivre dans le "mauvais" camp.

Par contre j'ai pas bien saisi son statut actuellement. Il est en attente de résultats plus avancés dans l'enquête sur le fiasco ? Il est sans emploi ? Il est en liberté conditionnelle ?

 

 

La rébellion (Coruscant)

Les leaders sont autant sous pression que les opérationnels, et doivent se garder de commettre la moindre imprudence. Le diner sera l'occasion d'en apprendre plus sur le contexte politique. La série ayant un ton adulte jusqu'à présent, j'espère qu'on ne va pas se taper des guignols caricaturaux pour les invités ("my dear senator, ces animaux du peuple on besoin d'une main de fer pour diriger une existence dont ils ne sauraient quoi faire autrement").

 

 

La rébellion (Aldhani)

J'ai bien aimé l'évocation des Rakatas au tout début de la séquence. C'est ce que j'appelle du fan service de luxe. Glissé de manière brève, en lien indirect avec la mission. Ca coûte rien, et c'est très agréable à entendre.

 

 

Jamais on n'a autant ressenti autant de tension à l'approche d'une opération. D'habitude, soit il y a plus de monde, soit il y au moins une personne avec les méga skills de la mort qui va faire réussir la mission. Là on a sept clampins ordinaires avec juste la foi en leur cause. On ressent la fatigue du personnel et on voir les efforts d'apprentissage qu'ils doivent accomplir pour réussir.

 

Seul le geek de la maquette a l'air de complètement bien accueillir Cassian. Je crois percevoir un truc entre lui (le geek à la maquette) et l'indienne. Comme on sait qu'un certain nombre va y passer, et qu'on a déjà eu une amourette qui a capoté, je ne suis pas contre le fait d'en avoir une qui finit positivement.

 

 

Coruscant

Après sept ans à bouffer du Tatooine et autres planètes désertiques, on y est enfin. Le retour de la magnifique, honteusement éclipsée de la nouvelle trilogie.

La capitale a un air un peu moins sci-fi que dans ses autres apparitions, je trouve. Un air de New York, surtout lors de la séquence au début en plongée, où on voit les gratte-ciels défiler. Magnifique.

La zone résidentielle, quant à elle, donne la même impression que les planètes urbaines dans les jeux, en particulier Taris dans KOTOR. Une variété fort bienvenue, car jusqu'alors, hormis au temple, on n'avait eu que des aperçus d'activité grouillante, que ce soit dans les lieux politiques, les bas fonds ou la vie nocturne des niveaux supérieurs. Il y a aussi des zones calmes où vivent les gens "normaux", même sur la planète la plus peuplée de la galaxie.

C'est vraiment le truc que j'ai le plus apprécié dans cet épisode, et j'espère qu'on aura encore du rab.

Link to comment
Share on other sites

Episode 4 vu.

 

Un bon épisode de transition.

 

Cassian à peine sorti des ennuis, le voila qu'il va participer à une opération contre l'Empire.

J'aime bien voir les rebelles se préparer minutieusement, surtout qu'à cette époque ils sont pas encore une menace sérieuse pour l'Empire.

 

Impressionnant le changement de personnalité de Rael. J'imagine que les requins doivent être nombreux sur Coruscant. Tu sens que n'importe qui peut-être un espion, c'est assez fou.

Bien cool de voir Mon Mothma et de voir comment elle va devenir quelqu'un d'important pour la Rebellion.

 

J'attends de voir ce que ça va donner pour l'intrigue sur le lieutenant et sur le BSI.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Kurowara a dit :

Le BSI

Des officiers qui ne pensent qu'à leur carrière et un cadre de pensée rigide auquel il n'est pas permis de déroger. Ca pose l'ambiance. L'Empire n'ayant pas encore eu affaire à des menaces sérieuses, ça peut suffire, mais il est possible que les principes régissant le bureau soient remis en question à l'issue de cette saison.  Sauf erreur de ma part, Yularen est à l'instant T colonel et pas encore au grade où il sera en l'an 0 BBY, et n'a je pense pas à être associé à cet état d'esprit. Il est d'ailleurs possible que Dedra Meero collaborera avec lui dans un futur plus ou moins proche.

 

Les liens que j'ai pu parcourir sont un peu confus, mais de ce que j'ai pu comprendre, 5 gallons bleus, ce n'est pas si élevé que ça comme grade. Cela confirme une volonté de ne pas vouloir introduire le top de la hiérarchie impériale aussi tôt dans la série et de faire monter la sauce doucement.

Je pense que même si on trouve des "carriéristes", le BSI doit également compter certains des plus des membres les plus convaincus de l'Empire. C'est un peu ce qui fait la caractéristique des polices politiques (ce qu'en le BSI au final).

 

A ce moment de l'Histoire (-5 BBY), Wullf Yularen est Colonel et directeur du BSI. Cette organisation n'étant pas militaire (officiellement il s'agit d'un service de renseignement du Sénat), les grades et leurs équivalent dans la marine ou l'armée impériale ne sont pas ne sont pas exactement les même.

 

Yularen en est un bon exemple : il n'est "que" colonel, mais il dirige la principal agence de renseignement politique de l'Empire, ce qui le place au même rang qu'un Général ou Moff de l'armée impériale ou certains amiraux de la Marine.

 

Du coup c'est la même chose pour les barrettes qui représentent leur grade : Yularen n'en avait que six (3 rouge, 3 bleu) lorsqu'il était à bord de l'Etoile Noire à la bataille de Yavin.

 

2035962826_WullfYularen.jpg.a64928a98ea875ede90f4314e5eb8768.jpg

 

Il y a 3 heures, Kurowara a dit :

Syril Karn

Il n'a jamais pris de permission visiblement. Malgré ce qu'il subit, j'ai envie de le voir poursuivre dans le "mauvais" camp.

Par contre j'ai pas bien saisi son statut actuellement. Il est en attente de résultats plus avancés dans l'enquête sur le fiasco ? Il est sans emploi ? Il est en liberté conditionnelle ?

Je crois qu'il attend simplement les conclusion de l'enquête sur le fiasco de la "sa" mission et en attendant que l'Empire prenne en main la police corporatiste.

 

Pour l'instant je pense qu'on va continuer de voir Syril comme l'Alter Ego de Cassian : ce dernier était un marginal cynique et qui ne pensait qu'à sa seule survie, tandis que Karn voulait être un officier modèle au nom de ce qu'il estime être la justice.

 

Pendant que Cassian va s'affirmer en tant qu'agent rebelle, j'imagine bien Sybil vouloir poursuivre dans sa voie et pourquoi pas en se rapprochant de l'Empire et en elur proposant ses compétences.

 

Il y a 3 heures, Kurowara a dit :

La rébellion (Aldhani)

J'ai bien aimé l'évocation des Rakatas au tout début de la séquence. C'est ce que j'appelle du fan service de luxe. Glissé de manière brève, en lien indirect avec la mission. Ca coûte rien, et c'est très agréable à entendre.

Je ne l'avais même pas relevé au début.

 

Comme quoi, on peut faire une série Star Wars avec des références de l'univers Legends sans rester uniquement cantonné aux Jedi ou aux Sith.

 

Mais dans le magasin de Luthel, il y avait également des reliques qui fait référence aux dieux de Mortis  vus dans The Clones Wars et Rebels.

 

Andor-artifact-1.jpg.4f78456b9feb3c190593eaeff6b7ea1d.jpg

 

Ca ne jouera pas un rôle dans cette série, mais c'est toujours sympa ce genre de clin d'oeil/teaser pour les autres série de l'UE.

Il y a 3 heures, Kurowara a dit :

Coruscant

Après sept ans à bouffer du Tatooine et autres planètes désertiques, on y est enfin. Le retour de la magnifique, honteusement éclipsée de la nouvelle trilogie.

La capitale a un air un peu moins sci-fi que dans ses autres apparitions, je trouve. Un air de New York, surtout lors de la séquence au début en plongée, où on voit les gratte-ciels défiler. Magnifique.

La zone résidentielle, quant à elle, donne la même impression que les planètes urbaines dans les jeux, en particulier Taris dans KOTOR. Une variété fort bienvenue, car jusqu'alors, hormis au temple, on n'avait eu que des aperçus d'activité grouillante, que ce soit dans les lieux politiques, les bas fonds ou la vie nocturne des niveaux supérieurs. Il y a aussi des zones calmes où vivent les gens "normaux", même sur la planète la plus peuplée de la galaxie.

C'est vraiment le truc que j'ai le plus apprécié dans cet épisode, et j'espère qu'on aura encore du rab.

Normale, la Nouvelle République avait changer de capital entre-temps dans le système Hosnian.

 

Pour l'anecdote, c'est Lucasfilm qui a persuadé J.J. Abrams d'accepter ce changement car à la base il voulait détruire Coruscant avec la base Starkiller.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, goon a dit :

Je pense que même si on trouve des "carriéristes", le BSI doit également compter certains des plus des membres les plus convaincus de l'Empire. C'est un peu ce qui fait la caractéristique des polices politiques (ce qu'en le BSI au final).

 

A ce moment de l'Histoire (-5 BBY), Wullf Yularen est Colonel et directeur du BSI. Cette organisation n'étant pas militaire (officiellement il s'agit d'un service de renseignement du Sénat), les grades et leurs équivalent dans la marine ou l'armée impériale ne sont pas ne sont pas exactement les même.

 

Yularen en est un bon exemple : il n'est "que" colonel, mais il dirige la principal agence de renseignement politique de l'Empire, ce qui le place au même rang qu'un Général ou Moff de l'armée impériale ou certains amiraux de la Marine.

 

Du coup c'est la même chose pour les barrettes qui représentent leur grade : Yularen n'en avait que six (3 rouge, 3 bleu) lorsqu'il était à bord de l'Etoile Noire à la bataille de Yavin.

 

Je suis con, quand j'ai écris ce passage j'ai raisonné comme si on était cinq ans après le III au lieu de cinq ans avant le IV. Evidemment, à ce stade, le BSI et Yularen ne vont plus beaucoup évoluer d'ici Yavin.

 

 

Il y a 20 heures, goon a dit :

Pour l'anecdote, c'est Lucasfilm qui a persuadé J.J. Abrams d'accepter ce changement car à la base il voulait détruire Coruscant avec la base Starkiller.

 

Anecdote qui donc... semble bien incriminer Jar Jar in fine, qui voulait se débarrasser de l'ancienne capitale.

 

Après, au-delà de Coruscant elle-même, c'est son "esprit" qui a manqué; la non mise en scène d'un centre politique civil par volonté de mimer la coquille de la trilogie originale. Le fait d'avoir les infos sur le sujet éparpillées à travers livres, guides et BDs n'a pas aidé non plus.

Link to comment
Share on other sites

Visiblement j'étais tombé sur le mauvais Wiki la dernière fois. Celui-ci est beaucoup plus clair https://starwars.fandom.com/wiki/Rank_insignia_plaque

Il contient notamment une image à la fin (dans la partie Inconsistencies) qui présente les rangs utilisés pour Rogue One, probablement réutilisés pour la série.

Partagaz est donc Major et serait donc un des N-2 ou N-3 de Yularen (selon qu'on compte 6 barres bleues comme un seul ou deux rangs distincts). C'est un rang élevé mais qui laisse tout de même de la place avant d'introduire le top de la hiérarchie (si cela arrive).

  • Thumb 1
Link to comment
Share on other sites

Episode 5 visionné.

C'est toujours excellent. Cette tension, c'est un régal.

Les autres intrigues développés par petits bouts mais cela fait très bien le travail.

L'épisode 6 peut vraiment être un épisode inoubliable.

Ils manquent quand même un peu d'autres espèces dans le show mais au moins l'histoire en est vraiment une.

J'en redemande.  

Link to comment
Share on other sites

Andor épisode 5 " La Hache oublie" vu.

 

Bon épisode, je pensait qu'on passerait directement à l'exécution du plan dans cet épisode mais il n'en est rien. On reste focalisé sur les derniers préparatifs de l'opération, mais l'ensemble est bien mené et permet d'oublier cette relative déception. Les impressions de méfiance, la nervosité et la tension qui règne dans la plupart des intrigues dégage vraiment une ambiance particulière.

 

Syril Karn : le jeune policier est donc bien au chômage (je pensai que lui et ses collègues n'étaient que suspendus) et compte sur l'aide de son oncle pour rebondir. J'ai le sentiment que ce "coup de pousse" va l'orienter" vers el BSI. On sent la rancœur du jeune homme et qu'il tient Cassian pour responsable de sa disgrâce.

 

Mon Mothma : les fissure au sein de son mariage sont de plus en plus évidente, et son mari n'hésite pas à se servir de leur fille pour l'atteindre. Je me demande maintenant si Mothma a mis son mari à l'écart de ses opérations clandestines pour le protéger (ainsi que leur fille), ou bien si c'est à cause de son attitude trop "désintéressée" de ce qui se passe dans la galaxie, et peut être même d'une opinion trop favorable à l'Empire. Dans le second cas, ça signifierait carrément qu'elle n'a pas confiance en lui.

 

Dedra Meero : l'officier du BSI poursuit ses investigations et à semble avoir du flair. Son enquête pourrait vite la ramener sur Ferrix. A voir si son entêtement sera reconnu par ses officiers supérieurs ou si cela sera pris pour un excès de zèle.

 

Aldhani : la partie la plus intéressante de l'épisode où l'on sent la tension et la suspicion aller crescendo. On comprend bien que e petit groupe n'est pas composé d'anciens soldats mais que chacun d'eux à une raison de se soulever contre l'Empire et illustre bien les diverses motivations qu'on peut trouver au sein de la rébellion: par idéalisme, par vengeance, déçu de l'Empire ou simplement pour l'argent.

 

Les personnages et leurs motivations sont bien approfondis et permet donner un côté "humain" auquel on peut se raccrocher. Pour l'instant, Cassian feint (?) de n'être motivé que par l'argent, mais on sent qu'il est attentif aux histoires et discours qu'il entend et que cela pourrait finalement trouver plus d'échos chez lui qu'il ne l'imagine.

 

On peut craindre malheureusement qu'une grande partie de ce groupe ne survive pas à la mission. Comme l'a expliqué Tony Gilroy, le créateur et scénariste de la série, il ne faut pas que les spectateurs trop s'attacher au personnages. Sous-entendu que beaucoup risque de disparaitre.

 

Pour celle-ci, hormis Andor, bien sûr, le pense que Vel, et peut être Cinta, pourrai(en)t s'en sortir, mais j'ai un doute pour les autres.

 

FeKRgw6UYAAyRNF.thumb.jpg.5d43f16a008d9ac4c3a1acad274c1c52.jpg

Link to comment
Share on other sites

Déception pour le diner passé en off. Mais mis à part cela, la suite de l'épisode est d'aussi bonne facture que les précédents.

 

 

Il y a 3 heures, goon a dit :

J'ai le sentiment que ce "coup de pousse" va l'orienter" vers el BSI

 

L'oncle vit probablement dans le système Morlani, ce qui ferait converger les trajectoires de Karn et de Meero si cette dernière se rend effectivement dans les environs.

Karn ayant une grosse tâche sur son CV, il ne peut plus occuper un bon poste, et devra se contenter d'un job bidon sur une autre planète du système. Mais travailler en parallèle comme une sorte d' "agent secret" pour le compte de Meero lui offrirait l'opportunité de se racheter en cas de succès. Les deux on en plus un ennemi commun au sein du BSI.

En tout cas, la scène du petit-dèj rend le perso extrêmement touchant, et je suis à fond derrière lui (à condition qu'il ne change pas de camp dans l'immédiat).

 

 

La tension continue à monter chez les rebelles. On a eu des révélations sur Arvel auxquelles j'ai pas compris grand chose. Au vu de ce qui s'est déroulé, il est en numéro un dans la death list. 

 

 

Pour finir, j'ai un comme un doute à propos du lieutenant. L'histoire qui nous a été racontée semble le placer au-delà de tout soupçon. Mais je sais pas, le TIE qui passe au-dessus du camp, l'absence d'interaction avec l'équipe juste avant le jour J, son air complètement calme... Le scénario fou ça serait qu' en agent double, il essaie sans succès depuis des mois d'identifier le contact de Vel (à savoir Luthen Rael), et que l'arrivée de Cassian Andor soit une opportunité inespérée. En effet, ce dernier serait - en apparence - beaucoup plus enclin à parler si on lui promet la vie sauve, car ne se battant pas "pour la cause". Mais je me fais peut-être des idées.

Link to comment
Share on other sites

Premier poster officiel pour Tales of the Jedi (26 Octobre) :

FeUVkWjWQAIadjf.thumb.jpg.ed1dc4d1ed0869e46dbac34c2cef2d33.jpg


Citation

Pour finir, j'ai un comme un doute à propos du lieutenant. L'histoire qui nous a été racontée semble le placer au-delà de tout soupçon. Mais je sais pas, le TIE qui passe au-dessus du camp, l'absence d'interaction avec l'équipe juste avant le jour J, son air complètement calme... Le scénario fou ça serait qu' en agent double, il essaie sans succès depuis des mois d'identifier le contact de Vel (à savoir Luthen Rael), et que l'arrivée de Cassian Andor soit une opportunité inespérée. En effet, ce dernier serait - en apparence - beaucoup plus enclin à parler si on lui promet la vie sauve, car ne se battant pas "pour la cause". Mais je me fais peut-être des idées.

Le coup de l'agent double me parait peu probable car rien ne semble avoir été mis en place pour empêcher le groupe de Vel d'agir ou de les capturer (ce qui serait essentiel pour obtenir les informations sur celui qui "commande").

 

Le Tie qui survole le camp, on a l'impression que lors du premier passage il a repéré au loin le groupe et qu'il est repassé une deuxième fois très bas pour voir ce qu'il en était.

 

Comme il semble n'y avoir aucune réaction, il a du juger que c'était sans importance, qu'il s'agissait peut être de bergers, le marginaux ou de personnes se rendant à la fête de l'Œil.

 

Maintenant posons-nous la question : qu'est-ce qui va partir en "vrille" dans cette mission ? J'ai en effet du mal à croire que tout se déroulera exactement comme prévu et sans accros.

Link to comment
Share on other sites

Après avoir été démenties il y a quelques mois, de nouvelles rumeurs indiquent que Lars Mikkelsen pourrait interpréter le Grand Amiral Thrawn dans la série Live Ahsoka (après avoir doublé le personnage dans la série Rebels) :

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Episode 6 visionné.

Toujours autant génial.

L'œil c'est effectivement un phénomène très beau.

La tension était présente et les scènes qui suivent la fin de la mission sont parfaites et même surprenante, tant avec Andor qu'avec Luthel. 

Je vais rester succinct mais qu'est ce que j'aime cette série. 

  • Thumb 1
Link to comment
Share on other sites

Andor épisode 6 "L'Oeil" vu.

 

Bon épisode, avec une montée en tension et en suspense (mis en parallèle avec la cérémonie de l'Oeil et l'apparition du phénomène).

 

La mission se passe bien dans l'ensemble, parfaitement chronométrée, mais ne commence à "dérayer" qu'avec l'intervention d'un agent des communication qui a compris que quelque chose se tramait. C'était le risque et il n'a manqué que 2 ou 3 minutes pour que tous se déroule sans accrocs.

 

On a droit un jolie poursuite dans l'atmosphère d'Aldhani

 

Le prix de cette mission est assez lourd, avec la moitié de l'équipe perdue. Le bilan aurait pu être encore plus lourd si Cassian s'était avéré être aussi pourri que Skeen. Mais l'objectif est atteint : le groupe de Luthen dispose maintenant de fonds importants. L'ampleur du casse a d'ailleurs atteint Coruscant et le BSI.

 

La mission accomplie, Cassian reprend la route (sans demander plus que ce qu'on lui avait promis) mais n'a guère d'option : partir vers l'inconnue ou retourner dans un lieu qu'il connait. Je pense donc que, comme il l'a promis, il va retourner sur Ferrix, prendre des nouvelles de Bix, Marva, etc.

 

Andor n'est pas encore un membre de la rebéllion, mais l'idée fait son chemin et j'imagine que les prochain évènements finiront de le convaincre de rejoindre la cause.

 

On est à mi-saison (6 épisodes sur 12), et pour l'instant l'ensemble est vrai bon, voir très bon.

 

Fe0S-N-WIAozPtu.thumb.jpg.88eb3ec6bbe79ef8a13288a71eccfa56.jpg

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

J'attendais de voir si les écueils habituels des infiltrations seraient évités, je n'ai pas été déçu.

Le romantique et le spectaculaire sont intégralement transférés dans le paysage (et c'est très très beau). L'action quant à elle, est très épurée. Il n'y a pas de moment wouaouh, les morts sont dédramatisées (voire carrément "sèches", cf le headshot sur Gorn) et ne servent jamais à juste faire passer un protagoniste pour cool ou compétent.

L'intervention du caporal permet à la fois de créer un obstacle, entraînant ainsi des pertes équitables, et de ne pas faire passer les impériaux pour des clowns, ce qui a hélas été le cas à de nombreuses reprises par le passé.

 

D'autres éléments très appréciables :

- Le passé de Taramyn comme ancien stormtrooper a été présentée comme quelque chose d'important, comme un statut à prendre au sérieux

- Pas de sympathie ou de traitement de faveur pour le gamin

- Les chargeurs fuyards froidement exécutés par les rebelles, car pouvant potentiellement amener des renforts

- Le lancement des TIE, le plan où un pilote entre dans son TIE doit être mon préféré

 

Certains légèrement regrettables :

- Un poil trop d'images des danses rituelles, une ou deux auraient suffi, j'ai l'impression qu'ils en on passé quatre ou cinq

- Le commandant de la base un peu trop caricatural

 

Et des interrogations sur des détails :

- J'ai pas compris ce qui est arrivé au commandant : crise cardiaque après l'effort ? suicide ?

- Qu'est-ce que Cynta va devenir ? J'ai l'impression qu'il était prévu qu'elle se sacrifie en restant derrière. Le cas échéant il est probable qu'elle soit désormais prisonnière. Elle aura au moins profité du spectacle avant de se faire prendre.

 

La fin excellente. Je pense que Andor et Arvel étaient tous les deux sincères dans leur volonté de sauver Karis (Arvel plus qu'Andor), tout en n'ayant cure de la cause (là aussi, Arvel plus qu'Andor). A l'opposé de Vel. Aucun des trois n'est vraiment tout blanc, ni tout noir. Seul Karis pouvait prétendre à une forme de pureté.

 

Les visages des survivants ont dû être à peu près mémorisés, à la fois par l'équipe du caporal et par la famille du commandant (et ceux retenus avec eux). Cela va pouvoir être recoupé avec l'hologramme dont Syril Karn dispose. Par conséquent, Andor sera catégorisé comme rebelle (malgré lui...), et de dangerosité élevée (bien plus que Vel).

 

 

EDIT

Un élément de réponse à une de mes interrogations, donné par EckhartsLadder : 

 

Les images proviennent à la fois de l'épisode et des trailers. On voit notamment Cynta à côté d'un speeder, seule, regardant un star destroyer. On n'en n'a pas fini avec Aldhani.

Edited by Kurowara
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Kurowara a dit :

 

- Le commandant de la base un peu trop caricatural

[...]

Et des interrogations sur des détails :

- J'ai pas compris ce qui est arrivé au commandant : crise cardiaque après l'effort ? suicide ?

Je pense que le stresse intense et l'effort physique ont en effet provoqué un arrêt cardiaque.

 

A moins qu'il n'ait "perdu la volonté de vivre" 😏

 

Concernant son discours, je trouve au contraire qu'il ressemble à ceux qu'on a pu voir au cour de l'Histoire parmi les pays colonisateurs de tous temps : un discours teinté de mépris et de condécendance, persuadé de l'infériorité des autochtones.

 

Il y a 2 heures, Kurowara a dit :

- Qu'est-ce que Cynta va devenir ? J'ai l'impression qu'il était prévu qu'elle se sacrifie en restant derrière. Le cas échéant il est probable qu'elle soit désormais prisonnière. Elle aura au moins profité du spectacle avant de se faire prendre.

 

Même si elle a pu être identifiée, Cynta est unAldhani, et est présentée comme la plus dongeureuse du groupe (NB la façon dont elle abat l'ingénieur sans se poser de question) elle doit donc connaitre les environ pour se cacher ou en attendant une extraction.

 

Ou peut être simplement qu'on la reverra dans la saison 2.

 

Après, étant donné que sa famille a été tuée par les impériaux, peut être a-t-elle tout simplement exécutée tous les témoin qui auraient pu l'identifier...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, goon a dit :

Concernant son discours, je trouve au contraire qu'il ressemble à ceux qu'on a pu voir au cour de l'Histoire parmi les pays colonisateurs de tous temps : un discours teinté de mépris et de condécendance, persuadé de l'infériorité des autochtones.

 

J'ai peut-être mal employé le terme "caricatural" alors, parce que je crois qu'on a eu la même impression sur le commandant. "Les sauvages", "les fourrures qui puent", "vous allez tout faire pour ma promotion", etc... Aucune nuance.

Et à côté du discours, il y a aussi l'aspect gros lard qui rend le perso encore moins subtil qu'il ne l'était déjà.

 

A l'inverse, même s'il s'est fait buter en moins de deux et que c'est un no name, j'ai beaucoup apprécié les cojones de l'ingénieur, quant the Mandalorian prend la voie "facile" en plaçant Pershing dans la peau du geek binocclard.

 

 

il y a une heure, goon a dit :

peut être a-t-elle tout simplement exécutée tous les témoin qui auraient pu l'identifier...

🙂

Edited by Kurowara
Link to comment
Share on other sites

Titres et durées des épisodes de Tales of the Jedi :

 

- "Life and Death" - Réalisation : Nathaniel Villanueva - Scénario : Dave Filoni
- "Justice" - Réalisation : Saul Ruiz - Scénario : Dave Filoni
- "The Sith Lord" - Réalisation : Saul Ruiz - Scénario : Dave Filoni
- "Practice Makes Perfect" - Réalisation : Saul Ruiz - Scénario : Dave Filoni
- "Coda" - Réalisation : Saul Ruiz - Scénario : Dave Filoni
- "Choices" - Réalisation : Charles Murray - Scénario : Charles Murray and Élan Murray

 

- Episode 1: 17 minutes
- Episode 2: 14 minutes
- Episode 3: 13 minutes
- Episode 4: 15 minutes
- Episode 5: 10 minutes
- Episode 6: 14 minutes

 

A noter que les titres des épisodes et les durées indiquées correspondantes n'ont pas été indiquées

Link to comment
Share on other sites

Andor épisode 5 "L'annonce" vu.

 

Episode de transition plutôt intéressant.

 

BSI : les effets du braquage d'Aldhani se font rapidement  ressentir avec le Colonel Yularen qui annonce lui-même les mesure sécuritaires et législatives que va prendre le Sénat (sous la coupe de Palpatine) pour y  "répondre" e ndurcissant la loi et en promulguant des impôts/sanction extrêmement lourds.

 

Des annonces dont les répercussions vont déjà affecter certains lieux visiter par Andor.

 

Parmi les superviseurs, Meero semble la seule à clairement comprendre que "quelques chose" d'envergure est entrain de naitre. Le reste de ses collègues est simplement outré qu'elle ait pu faire un excès de zèle pour mener ses investigations. Une scène qui illustre bien toute la suffisance et l'arrogance de l'Empire qui se voit trop grand, trop puissant pour être mis à mal par quelques incidents ou vols.

 

Le major Partagaz a une attitude qui m'interpelle : soit il est lui aussi engoncer dans une attitude très "négligeant" sur les éléments qu'a rapporté Meero (tout juste intéressé par la querelle entre Meero et Blevin), soit il attend que celle-ci est des éléments irréfutables à lui présenter.

 

Syril Karn : Karn (re)démarre tout au bas de l'échelle dans un travail de standardiste. Avec son esprit méticuleux et son envie de "bien faire" j'imagine qu'il va trouvé quelques chose qui lui permettra de se faire remarquer.

 

Dans le genre "castratrice", malgré ses bonnes intentions, la mère de Syril 🙄

 

Mon Mothma : j'aime vraiment ce que la série est entrai de faire avec Mothma. On y découvre sa finesse et son intelligence pour constituer à sa manière la rébellion, tout en passant sous les radars de la surveillance de l'Empire.

 

La rencontre avec Luthen est vraiment tendue, et on devine qu'il n'a pas confiance en elle. u du moins il imagine qu'elle finira par "laisser tomber" la rébellion.

 

Le passage de la réception montre justement tout l'inverse, mais là où Luthen semble déjà se "radicaliser", Mothma bâtit plus prudemment son réseau et un moyen d'avoir des ressources financières. Il y a une lutte d'influence de plus en plus visible entre les deux malgré leur objectif commun.

 

Et les choses sont dites clairement : elle n'a aucune confiance en son mari Perrin.

 

Sinon Vel a pu faire son rapport et se voit attribuer une nouvelle mission : éliminer Cassian, juger trop peu sûre. On apprend par ailleurs de Cinta est toujours sur Aldhani.

 

Andor : de retour sur Ferrix, Cassian apprend qu'il est tenu pour responsable de l'incident et sur regain de sécurité qui en résulte.

 

Finalement il repart seul après que Maarva lui ait annoncé son intention de se battre contre la main mise de l'Empire, même si cela est un combat perdu d'avance. Le flashback nous permet de savoir ce qu'il est advenu de Clem, le père adoptif de Cassian, pendant la fin la guerre des clones. Et on comprend mieux pourquoi il ne fait aucune différence entre la République, l'Empire ou les Séparatistes.

 

Arrivé sur Niamos (une sorte de Ibiza version Star Wars ?) le destin joue un mauvias tour à Cassian qui se retrouve en prison "grâce" au facilité donné à la justice impériale suite aux lois décrêtées après l'attaque de la garnison impériale sur Aldhani.

 

Sera-t-il secouru ou parviendra-t-il à s'évader seul ?

 

Pour les cinq dernier épisode, Gilroy a indiqué que les 3 suivants s'articuleraient ensemble, avant le final des deux derniers épisodes.

 

FfSXMAoUYA0bS3K.thumb.jpg.729b6a21c6ea5ae34223869e94edc89e.jpg

 

 

  • Thumb 1
Link to comment
Share on other sites

Episode 7 visionné.

Encore une fois, c'était parfait pour moi.

 

La partie avec Mon Mothma et surtout sa réception était brillante.

La scène du BSI également. Tout passe par les dialogues et le jeu d'acteur.

 

La maman de Cassian m'a touché. Sacré douche froide pour ce dernier d'ailleurs. Les gens qu'ils aiment lui tournent le dos, il fini en prison sur une bavure et même la rébellion veut l'éliminer.

Encore un bout de chemin à parcourir pour le meilleur agent de la rébellion.

Link to comment
Share on other sites

Episode extrêmement riche, énormément de développements sur différents fronts, avec de très bons dialogues partout. Je n'en commenterai que deux deux.

 

Syril et Dedra

Il y une division entre ceux qui considèrent qu'il va passer du côté des gentils, et ceux qui le voient toujours comme un impérial de conviction. Le premier camp est de plus en plus grand, du fait de l'humanisation du personnage. Le petit garçon à sa maman ne peut décidément pas être avec les méchants. Cependant je fais toujours partie du second camp. La volonté de faire ses preuves dépasse toute autre motivation chez Syril, et s'il doit retourner sa veste, cela ne sera qu'à très, très long terme.

Comment la jonction avec Dedra va t-elle s'effectuer ? J'imagine que profitant d'un poste un peu dans l'ombre, Syril va faire beaucoup de recherches sur cet individu dont il a conservé le visage en hologramme. C'est son seul fil pour remonter (juste faire l'employé modèle ne le mènera à rien). Ces recherches peuvent, j'imagine être captées, sinon par ses supérieurs directs, par le BSI. Dans son immense assiduité, Dedra remarquera l'activité anormale de cet employé, et elle se souviendra de son implication dans l'incident de Ferrix. Il pourra lui apporter une aide certainement plus fiable que les glandeurs (sûrement pistonnés) auxquels elle a à faire au siège du BSI.

 

Cassian et Aldani

Pour remplir sa mission actuelle, Vel va devoir se rendre sur le lieu de détention de Cassian pour l'éliminer. Cependant, elle est tiraillée entre le devoir d'accomplir cette mission et le soucis qu'elle se fait pour son amie. Ma théorie est donc qu'elle va aider Cassian à s'échapper l'enrôler pour une mission de secours (récupération à un endroit pré-convenu), dont le principal obstacle sera l'ISD. Donc deux épisodes d'évasion puis un épisode retour (rapide) à Aldhani. Ainsi, une fois sauvée, Cynta expliquera comment elle a survécu et on aura droit au retour de "I killed them. I killed them all. They're dead, every single one of them. And not just the men, but the women and the children, too.".

 

EDIT

D'ailleurs, en regardant le débrief de SWT, il a mentionné que dans les écoutes de Luthen étaient mentionnées des atrocités commises sur les civils qui assistaient à la cérémonie de l'oeil. Je ne serais pas surpris que le caporal des communications, qui m'a l'air d'un bon gars, devienne le nouveau Gorn.

Edited by Kurowara
Link to comment
Share on other sites

Andor épisode 8 "Narkina 5" vu.

 

On reste dans la lignée de ce qu'on a vu précédemment, avec un épisodes de très bonne qualité, avec certains évènements qui s'accélèrent.

 

Cassian : le centre pénitenciare, ou plutôt de travaux forcés, ressemble à une croisement entre entre THX 1138 de George Lucas et Les Temps Modernes de Chaplin. Une répression et mise sou contrôle par le billet du travail et de la mise en concurrence des prisonniers pour empêcher tout esprit de corps (et donc de révoltes) avec en prime un système de sécurité d'une grande perversité. Pas besoin de beaucoup de garde dans un environnement maculé et automatisé où les règles sont simples et claires : l'obéissance ou la mort.

 

Sans oublier bien sûr le rôle des contre-maîtres pour assurer le maintient de l'ordre et de l'efficacité à la chaine. Pour l'instant, difficile de trouver une faille dans ce système, même si des prisonniers ont trouvé un moyen de communiquer. Quelques chose serait-il entrain de se préparer ?

 

Mon Mothma : la sénatrice reste dans "son rôle" et continue de jouer sur les deux tableau, bien qu'lle doit se  faire peut d'illusion sur le doit que l'Empereur accorde (encore) au Sénat. Les tensions avec son mari Perrin sont à peine voilées.

 

Luthen Rael : première fois qu'on voit le leader rebelle aussi las. Simple moment d'égarement ou réelle déclin de son influence ? La discussion avec Saw Guerrera (Forrest Whitaker) montre bien que la collaboration entre les différentes factions rebelles est loin d'être acquises. J'ai beaucoup aimé comment sont énumérées les différents groupes (Séparistes, néo-républicains, Humano-intégristes, indépendantistes, etc) et les divisions de ce qui sera plus tard (Alliance Rebelle.

 

Cette rencontre montre bien à mon sens que si Luthen est un chef militaire, il lui manque l'aspect politique (de Mothma) pour parvenir à aller outre ces différences idéologiques.

 

Cyril Karn / Dedra Meero : au moins les chose sont claires : il veut servir l'Empire et revendique son zèle auprès de Meero, qui je pense aura pris bonne note de sa haine envers Cassian.

 

Notre héros est la seule piste du BSI vers "l'Axe" (Luthen) et Meero l'a parfaitement comprise. La voici désormais sur Ferrix où la situation se complexifie, entre la maladie de Maarva, la présence de Vel et Cinta qui attendent le retour d'Andor et donc la présence de l'Empire qui interrogent ceux qui connaissent Cassian, dont Bix qui va devoir faire sans la rebellion (a priori) pour leur venir en aide.

 

Ff2yA3CVEAAvdTh.thumb.jpg.d979cb1d399a04cd3c82012c8a33c13e.jpg

 


Tales of the Jedi vu.

 

Plutôt satisfait du résultat dans l'ensemble. Le plus gros problème reste bien sûre le nombre d'épisode (6) et leur temps (15-20) alors que certains éléments auraient pu bénéficier d'un peu plus de développement.

 

Néanmoins, ces épisodes parviennent à capter des moments décisifs de la vie des deux protagonistes et motivations qui les pousseront à se battre dans un camp ou pour l'autre.

 

Techniquement, le charact-design se rapproche de celui de The Clones Wars, mais pas totalement, avec un aspect plus "réaliste" sans les très des personnages, et bénéficies de magnifiques décors.

 

La musique est là aussi souvent parfaitement raccord avec l'ambiance de ces épisodes.

 

Ahsoka Tano.

 

Le premier épisode "La vie et la mort", a quelques chose de très poétique. Quasient dès sa naissance, Ahsoka avait déjà un puissante connexion avec la Force et face à un danger, non seulement elle ne tremble pas, mais en plus elle retourne l'instinct primaire de la créature qui la menace.

 

Dans le deuxième épisode qui lui est consacré, "En quête de perfection", on découvre à quel point Anakin pouvait être très exigeant afin qu'elle soit au maximum de son potentiel et ainsi survivre aux épreuves qui l'attendraient.

 

Le moment où elle survie aux clones dans la saison 7 de The Clones Wars résonne différemment désormais. On ressent la patte d'Anakin à ce moment-là.

 

Dans l'épisode final de la saison, "Résolution", on la retrouve aux funérailles de Padmé, très abattue et décidée à tourner la page. La venue d'un ennemie ravive ses conviction pour se battre contre l'injustice et la brutalité de l'Empire.

 

On notera que cet épisode diffère sur bien des points sur le roman écrit en 2016 (Ahsoka, par E. K. Johnson), avant que Dave Filoni ne sache qu'il pourrait finalement produire une septième saison à The Clone Wars, où déjà il avait changé certains éléments du livre.

 

Le comte Dooku.

 

On pourrait résumé ainsi la chute du personnage par la désillusion. La désillusion en la République et le Sénat corrompu. La désillusion en l'Ordre Jedi qui se veut neutre mais mais vit en fait dans une tout d'ivoire.

 

J'aurais pensé que l'ego et le complexe de supériorité relatés dans les œuvres canons auraient étaient d'avantage mis en avant.

 

Le premier épisode "Justice", traduit la frustration de Dooku face l'attitude désintéressé d'un Sénateur face à la misère d son propre peuple et qui prend la Jedi pour des larbins (ce qui n'est malheureusement pas totalement dénué de sens).

 

Là où certains auraient repris espoir avec le fils du sénateur, Dooku semble n'avoir retenu que la déliquescence des valeurs que le Sénat est sensé défendre.

 

Dans "Les choix", l'ego et la vision de Dooku sur comment éviter la corruption sont plus perceptibles. A l'opposé de toute la rigueur moral de Windu, Dooku affiche un scepticisme, voir une forme de cynisme sur ce que protège l'Ordre.

 

On décèle également une certaines forme d'amertume lorsque Windu lui confirme sa nomination au Conseil, ainsi qu'une forme de mise à distance "polie" avec son collègue.

 

Enfin l'épisode "Le Seigneur Sith" était à la fois le plus dramatique et le plus noir de la série.

 

L'épisode qui se déroule simultanément avec les évènement de La Menace fantôme, nous apprend que Dooku était encore membre de l'Ordre au moment de la crise de Naboo et la mort de son ancien Padawan. Une perte qui l'a clairement affectée et renforcé sa défiance envers le Conseil Jedi.

 

Le moment fatidique, son choix survient lorsqu'il se retrouve face à maitre Yaddle qui aura tout tenté pour sauver Dooku, en vain. L'histoire aurait pu être totalement différente si la congénère de Yoda avait choisi d'aller prévenir le Conseil plutôt que d'essayer d'arrêter Dooku.

 

Mais ces deux choses non sont-elles pas sensées être le devoir d'un Jedi ?

 

Dooku ne peut être totalement dédouané de ses choix puisqu'on découvre que ses liens avec Sidious étaient bien plus anciens qu'on aurait pu l'imaginer. L'épisode confirme également que Sidious avait déjà un plan pour remplacer maul "au cas où" et qu'il ne s'est jamais retrouvé pris au dépouvu après la mort inattendu de celui-ci des mains de Kenobi.

 

Cet aspect renforce encore plus à mon le côté "de simple outil" de Dooku après que Palpatine ait fait la connaissance d'Anakin...

 

Au final, Tales of the Jedi est court (trop court) mais offre la possibilité de raconter des aspects et passages intéressants et de compléter le portrait de certains personnages clés. Les trois épisodes sur Dooku en sont le meilleur exemple.

Link to comment
Share on other sites

Episode 8

 

 

Narkina 5

Mdr je me suis montré bien trop optimiste sur les possibilités d'évasion (même si cela finira par se faire).

 

L'endroit parait gigantesque dès son introduction. Il est terrifiant dans son aspect mécanique et industriel. Chaque prisonnier n'est rien de plus qu'une sous-sous-sous-sous unité (Narkina 5 -> bloc -> niveau -> chambre -> groupe, quatre flèches le compte est bon) du complexe carcéral qu'est la planète, complètement aliénés par le rythme quotidien de la production en chaîne et compétitive d'équipement impérial. Le shot ressemblant à Kamino n'est pas anodin (en plus d'être sympa), les prisonniers ont à peine plus d'individualité que des clones.

 

Cassian n'est pas libéré du jour au lendemain, il semble y avoir une ellipse d'au moins quelques jours. C'est très bien ainsi.

- D'une part, cela le place au même niveau que les autres prisonniers. Il n'est pas au-dessus des autres. Et les autres sont très humanisés je trouve. C'est quelque chose qu'on voit dès l'arrivée sur la planète, avec par exemple le type qui dit aux autres de bien respirer leur dernière bouffée d'air frais. Faire compter - ne serait-ce qu'un petit peu - les personnages anonymes (qui sont supposés ne pas compter), c'est abaisser les barrières entre les personnages principaux et les no names, et donc ne pas traiter ces derniers comme de simples objets décoratifs sans âmes (sans jeu de mot avec le contexte...). Le syndrome du cercle fermé des persos principaux et secondaires est brillamment évité (comme depuis le début de la série).

- D'autre part, cela permet à Andor de s'imprégner encore plus de la violence "sociale" exercée par l'empire sur des prisonniers qui n'ont pas forcément fait grand chose pour mériter cela (ses collègues n'ont pas eu l'air spécialement surpris quand Andor leur a dit qu'il n'avait rien fait). Il a vraiment mis les mains dans le cambouis. Quand il s'échappera, il en ressortira plus changé que s'il n'y avait passé qu'une nuit.

 

 

Dedra et Cyril

Une fois les premiers éclaircissement apportés, les deux personnages semblent sur la même longueur d'onde. Il y a une forme de compréhension mutuelle de la menace rebelle qui a l'air de s'établir entre eux.

Malgré cela Cyril a été déstabilisé par les questions de Dedra. Non pas qu'il aurait pu y répondre, mais il a perdu ses moyens dans sa manière de dire "je ne sais pas" (j'en aurais fait de même lol). Du coup quand Dedra lui dit "as of today you are of service" je ne suis pas sûr d'avoir saisi ce que cela signifie. Ce que je crois avoir compris, c'est qu'elle lui a dit "retourne à ton bureau et ne fait plus de vague", prête à l'oublier. Mais la réaction de Cyril lui a fait percevoir un certain potentiel. Elle l'a malgré tout envoyé chier en apparence, tout en gardant son profil à l'esprit. Elle le gardera à l'oeil, et n'hésitera pas à revenir vers lui si la piste Andor s'avère fructueuse.

 

Quand on y pense, Cyril a le profil parfait pour entrer dans l'ISB. Ce n'est pas un homme de terrain, il n'est pas fait pour commander des soldats dans un cadre militaire opérationnel. Cependant il est extrêmement déterminé, et comme il l'a rappelé, il a réussi à traquer Cassian en deux jours, il a donc de bonnes capacités d'investigation.

Il ne pourrait pas atteindre le même grade que Dedra (sur le moyen terme), car il ne pourrait pas gérer la pression de devoir présenter des résultats en réunion etc... mais à un poste d'analyste en N-1 ou N-2 de Dedra où il ne rendrait compte qu'à elle, il serait parfait. Surtout, comme je l'ai dit la semaine dernière, que tous à l'ISB ne semblent pas partager la même détermination à faire du bon travail...

 

 

La piste Andor

Il reste un individu que Dedra doit encore rencontrer, c'est l'officier de communication d'Aldhani. C'est lui qui est le plus à même de se souvenir du visage d'Andor, et donc de fournir le lien entre le criminel de Ferrix et le terroriste d'Aldhani.

 

 

Place à Tales of the Jedi à présent.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...