Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Kheops

Jump Festa 2010 + Interviews de Oda Eiichiro

Messages recommandés

Hum... J'avoue que ca fait réfléchir cette histoire, Oda peut être sérieux, il ne l'était pas déjà ?! ;D Je sens que 2010 sera une année de joie et de bonne humeur, surtout si Oda nous lance des chapitres de malade!! 8)

 

Bonne fête à tous!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, je viens de lire le résumé de cette Jump Festa 2010 (que vous trouverez en anglais ici : Lien. Voir les posts du membre "Greg" dans les dernières pages). Et en rapport avec le manga, seulement une question a été posée à Oda (question posée par le seyuu d'Usopp) et voila ce que ça donne :

 

 

Merci Oda, tu ne pouvais pas être plus vague :P On se donne rendez-vous l'année prochaine en espérant que tu sois un peu plus bavard  ;D

 

c'est vrai qu'il y à plein de manière d'interprêter cette phrase, voici la mienne :

 

"quand il dit qu'il va montrer à quel point il peut être sérieux avec ce manga, c'est qu'il va nous sortir des hsitoires qui interfèrerons avec le passé et que chaque détail sera logique .

 

le meilleur exemple est Brook où il parle de Laboon au volume 14 et Brook apparait au volume 46 et les deux sont liés.

cela montre une choérence dans le récit et une tenue de l'autuer d'un bout à l'autre en ne négligeant aucun détail , et bien je pense que c'est dans ce sens-là qu'il va devenir plus sérieux.

il interréagira avec le passé comme il l'à fait avec Brook et Laboon mais d'une manière plus logique plus cohérente.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Luffy, 3 ans tard, avec une Shanks Attitude ! Je vois bien plein de HS sur comment chaque membre à retrouver son chemin ! *sourit* Mais il aurait la classe Luffy...

 

romancedawn1.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'interprétation de sa phrase , je dirais plutot qu'il va pas hésiter a tuer certaines personnages secondaire pour apporter une maturité a son mangas et je pense aussi que l'entrainement des mugiwaras va les faire changer et ils vont devenir plus sérieux . Restera que luffy qui  aprés cette guerre  va gagner certainement en maturité, tout en gardant son esprit de gamin a la shanks  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yohohohoho !!!

Super Interview !!

franchement je suis devenu complétement fan du travail de Oda ^^

 

J'attends la suite de One piece et plus d'info sur la Jump Fest 2010 :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Citation de: extrait de l'interview

Oda : .... et c'est valable aussi bien pour l'anime et le manga, il s'agit de la dernière aventure de Luffy à l'âge de 17 ans. Alors j'aimerais que ce film reste gravé dans vos mémoires.

Interviewer : Commeeent ?! Faut nous en dire plus quand même...!

Oda : Non. Pour l'instant, je ne peux vraiment pas en dire plus.

 

On parle du film pas de Marine Ford...Alors Luffy a déjà 18ans...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@GunSmith

Que dit Oda avant les trois points de suspension?

Car je n'arrive pas à retrouver ce passage de l'interview?

 

Je suis une quiche en anglais, mais j'ai pu retrouver la partie où Oda dit "je vais vous montrer combien je peux être sérieux avec cette histoire", mais pas le passage que tu cites.

 

Donc si tu peux m'éclairer ma lanterne...

 

Edit :

@GunSmith

Ok!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Cité d'un post de Phoenix Marco page 3.

 

Sinon, je pourrai retrouver le passage en anglais mais je dois bien avouer avoir la flemme...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je tente une grande traduction donc voila :

 

Magazine : il y a exactement 10 ans depuis que la série animée a commencé et le 12 décembre, le 10ème film passera pour la première fois. ainsi pour commencer, vous avez écrit l'histoire, comment c'était ?

 

Oda : Au début j'ai catégoriquement refusé. Je suis la sorte de gars qui peut seulement s'occuper d'une chose à la fois ainsi s'occuper tant du manga que d'un film était juste impossible. c'est moi qui me connais le mieux donc je leur ai demandé de me laisser du mou, mais le producteur qui a été bon à moi dans le passé ne cédait pas ainsi j'ai expliqué mes termes et ai dit que si M. Children a fait le thème principal alors je le ferais. (rires)

 

M: Cela a donc dû vous rendre votre charge de travail encore plus difficile pour la scénarisation du film ?

 

O: J'ai cru que j'allais mourir à coup sûr. Même juste en m'occupant des brouillons du senario, il y a d'autres travaux qui arrivaient et le film a empli tout mon temps jusqu'au point où j'y pensais jour et nuit. Cela a même créé quelques trous dans le serialization et il ne restait pas grand chose de moi après que tout cela. C'est pour cela que j'ai fait une déclaration au producteur du film que cela n'arriverait plus jamais. En échange de cela, j'ai fait en sorte que ce film soit une "bombe". Je leur ai dit que c'était la seule chose dont ils pouvaient attendre de moi. Je garantis l'excitation de ce film.

 

M: Cela fait 12 ans depuis que le scenarisation a commencé et dans cette periode de temps considérable, la tension n'est jamais retombée, c'est seulement devenu de plus en plus plus excitant. y a-t-il un truc pour gardez vos lecteurs assoiffé de plus en plus ?

 

O: Je ne crois pas qu'il y ait un truc pour cela. Si vous avez une histoire qui dure depuis un bon nombre d'années, alors vos lecteurs vont devenir des adultes et il y avait vraiment un temps où j'ai eu peur qu'ils puissent me délaisser. Mais d'autre part, quand je me suis rendu compte que des enfants sont né aussi, alors si vous ne changez pas de cible et que vous restez dans votre feuille de route, alors vous devez juste penser que pendant que vous pourriez perdre certains lecteurs, ils seront toujours remplacés. et c'est ce qui m'a aidé à assumer la situation. Si vous continuez de croire dans la continuation à dessiner ce que vous pensez intéressant, alors de nouveaux lecteurs viendront et quelquefois il y a même des cas où les gens qui ont arrêté de lire pendant quelque temps, reviendront.

 

M: qu'est-ce qui vous a fait penser à écrire une histoire pirate au début ? Y a-il un travail qui vous a influencé à cela ?

 

O: Je ne sais pas si c'était une influence autant que c'était juste un point de départ mais ce serait la série animée ‘le Petit Viking Bikke’. Quand je l'ai vu, cette vision sur 'l'aventure' m'est simplement devenu synonyme avec 'les pirates'. en fait, je me demandais toujours pourquoi les gens n'écrivaient pas a propos des pirates. J'ai pensé si je dessinais quelque chose sur les pirates, il me permettrait de tirer une grande aventure.

 

M: oh! et quelle aventure!!. Vous aviez même (??)une mouche de navire par l'air.(expression anglaise du meme style que la puce à l'oreille)

 

O: tout est possible. Je me suis basé afin que l'impossible soit la norme de Grande Ligne donc je peux faire ce que je veux. Le temps est hasardeux, la mer est rude, il n'y a pas beaucoup de voies pour les gens pour venir et aller comme il leur plait, donc il n'est pas si étrange de trouver des cultures indépendantes les unes des autres. Par exemple, si j'ai voulu écrire quelque histoire de drame scolaire, tout ce que j'ai à faire est de dessiner une Île Scolaire. Je peux suivre ma propre voie car j'ai fait en sorte que n'importe quoi peut arriver.

 

M: Avant que vous ayez commencé à écrire le scenario, aviez-vous une idée globale de l'histoire ?

 

O: Non, je n'en avais pas beaucoup. Juste la fin.

 

M: Hein ? Vous savez la fin ? [Mauvais interviewer. Baaaaad. Aucun biscuit!]

 

O: Vraiment je la connais. Aussi fou que cela puisse etre maintenant, tout ce que j'ai à faire est d'atteindre ce moment et si je le fais, tout sera parfait.

 

M: Je ne veux pas pousser trop durement donc je ne demanderai rien à propos de cela mais pensez-vous qu'il serait sûr de  considerer la fin dans très longtemps ?

 

O: Puisque c'est déjà décidé, il y a une partie de moi quelque part qui veux accélérer et dessiner la dernière image, mais en réalité, je ne pense pas que ce sera dans longtemps. Parce que, je veux penser à la façon dont je gère chacun de mes personnages de façon appropriée, je ne veux pas juste lancer un pion négligemment juste pour monter un échec et mat, si je pense juste à l'écriture au moment, il doit à coup sûr devenir long peu importe ce que je désire. Récemment l'équipage a grandi en nombre de nouveau et même lorsque juste une chose arrive, je mets un point d'honneur à dessiner toutes leurs réactions ce qui prend encore plus de temps. Mais en voulant décrire l'histoire de chaque individus comme ça, est quelque chose que les lecteurs apprécient chez moi donc je veux juste ne pas l'exagérer. Donc quand cela arrive, peu importe ce que je fais cela finit toujours par devenir encore plus long.

 

M: One piece peut vraiment un tire-larme. (faire pleurer quoi)

 

O: Je ne me pense pas comme ce genre d'auteur. Surtout parce que j'adorais dessiner des scènes d'action. C'est quelque chose que j'ai réalisé à propos de moi seulement après que l'ecriture ai commencé. C'est typique moi.

 

M: Etiez-vous jamais en train d'ecrire et soudain commencé à vous enerver sur vous-meme ? [Mauvais interviewer! MAL! Dans la cage!]

 

O: Oui sans doute. Le travail d'autres gens ne me dérange pas, mais mon propre travail me fait m'exploser. (rires) Probablement parce que je me juge si durement.

 

M: Maintenant il y a 56 volumes sortis et chaque fois que j'en lis un cela me surprends toujours, mais avec autant de matière, il est remarquable la façon dont est tissée l'histoire.

 

O: Vraiment, je suis assez bon, n'est-ce pas. (rires) Évidemment, je la rédige à l'échelle de la minute, mais quand je me reviens sur quelque chose, il y a des choses qui se sont installée miraculeusement par leur propre moyen. Mais je ne veux décevoir personne donc je ne parlerai pas vraiment de ces choses la. (rires) je crois que c'est encore plus impressionnant que les choses auquelles je pensais à la base.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

M: Quand vous dessinez, y a t-il des règles pour vous en ce qui concerne les choses que vous ne ferez absolument pas?

 

O: J'aime dessiner des scènes de fête. Donc je ne veux pas dessiner n'importe quoi qui ruinerait cette atmosphère. Et c'est un manga pour les garçons donc je ne tirerai rien des rapports. Je reçois beaucoup de lettres des lecteurs femelles me demandant de décrire quelque rapport, mais si c'est que vous voulez lire, aller lire les mangas pour fille, ce n'est pas mon boulot. Je ne me soucie pas si quelqu'un tombe amoureux de Luffy, mais c'est quelque chose qui serait fini avant que vous ne le sachiez. Mais connaissant Luffy, je ne crois pas que ce genre de chose soit un problème. (rires)

 

M: Quand vous étiez le 17eme manga réputé! Prendre la 2ème place du Prix des Tezuka Awards mais quand avez-vous pour la première fois devenir un auteur manga ? [MAUVAIS interviewer! Arrivez dans la cave! Conard!]

 

O: C'est quelque chose que j'avais déjà décidé à l'époque où j'avais quatre ans. Mon père est allé à la compagnie et a travaillé et ma mère est restée à la maison et a fait les taches ménagères. J'ai pensé qu'etre un adulte signifie faire ces sortes de chose, mais à un moment donné, j'ai appris qu'il y avait des gens qui pouvaient gagner leur vie en dessinant des images et c'est à ce moment là que j'ai vraiment dit, "c'est ce que je veux être."

 

M: Quand vous avez reçu le prix de Tezuka, pensiez-vous que vous aviez déjà fait la plus grande partie ?

 

O: Il y avait sans doute une partie de moi qui pensait que je pouvais directement atteindre les sommets. J'ai pris le manga trop légèrement alors. car j'étais stupide. (rires) j'ai pensé si je pouvais aller aussi loin juste avec ce genre de travail, ce serait trop facile, donc j'ai fait un pèlerinage à Tokyo et à partir de ce moment, tout m'a fait redescendre sur terre. Peu importe combien d'esquisses j'ai rendu, aucun d'eux n'a été approuvé. retour en arrière donc, j'avais mis trop de fierté dans mon propre travail, au point où lorsque je lisais le travail de quelqu'un d'autre, je trouvais tout le temps le mien plus intéressant. J'ai effectué un grand retour en arrière alors. Mais, heureusement, je me suis aperçu de combien de force j'ai vraiment manqué et quand vous le faites, vous voyez finalement au combien le mur devant vous est grand. Pour ecrire 19 pages intéressantes de manga en seulement une semaine, les unes après les autres, n'est pas quelque chose que les humains sont capables de faire dès la naissance. Je crois maintenant que les gens signifiés pour être les auteurs manga sont nés dans cela. Et ce fut un choc. Il y avait des temps où je suis tombé le visage sur moi et ne fus pas capable de bouger pendant une semaine.

 

M: Pensiez-vous jamais à renoncer à devenir un auteur manga ? [bon interviewer! bon Garçon!]

 

O: Vraiment je l'ai vraiment fait. C'était seulement une fois, mais j'ai pensé par moi-meme, “Bien, il y a toujours le temps pour moi pour le faire comme un salarié.” Mais j'ai été sauvé par les mots de mon rédacteur en chef à l'époque. Les deux d'entre nous luttaient toujours mais un jour il m'a dit, “Dans toutes mes années, je n'ai jamais vu de gars comme vous qui travaille si durement, mais n'a rien pour montrer cela.” Cela m'a fait fondre en larmes. Juste ces quelques mots m'ont mis à l'aise et j'ai pensé à ceux-la pour reprendre tout de nouveau.

 

M: Et donc One piece est né et sa côte de popularité s'est répandue comme la faune mais aviez-vous jamais pensé que celà prendrait une telle ampleur ?

 

O: Bien évidemment je savais que si je dessinais quelque chose sur les pirates ce serait intéressant mais je n'aurais jamais cru que cela arriverait aussi vite. cela s'est immédiatement étendu et s'est embrasé en popularité. Mais puisque beaucoup de choses dans ce monde ont une façon de disparaître avant que vous ne le connaissiez, c'est assez angoissant quand j'y pense.

 

M: Quelle type de chose dans la scenarisation vous rendent heureux ?

 

O: Vraiment, cela doit probablement être chaque fois que je rédige une bonne histoire. Je suis une épave quand je ne peux pas faire mon travail correctement. Je ne m'arrête pas si je n'estime pas que j'ai complètement accompli une bonne histoire. Plus qu'être juste incapable de me lever, si je ne pense pas que mes  planches pour la semaine précédente sont suffisamment bonnes, je ne peux pas me reposer jusqu'à ce que je les corrige la semaine prochaine. le manga est quelque chose que si j'échoue à celà, la seule voie que je peux suivre, est avec du manga. Je suis surnaturel dans un sens. (rires) Peu importe la quantité de travail qui occupe ma vie privée, si je ne peux pas consacrer suffisamment de temps au manga je finirai juste par devenir frustré. C'est juste ce que je suis. Je le rends plus dur pour moi-meme.

 

M: Donc vous êtes un perfectionniste.

 

O: Seulement à travers le manga. Je traîne vraiment quand je passe à ma vie privée. Pourtant de nouveau, j'ai été seulement une fois à la maison cette année. Je suis occupé ainsi il n'y a aucun choix à faire véritablement.

 

M: Comment gérez-vous votre famille ? [bon Interviewer! Qui veut un susucre ?]

 

O: Ils viennent pour rester à mon lieu de travail une fois par semaine. J'ai deux enfants et ils sont adorables. (rires) je veux passer plus de temps avec eux et en ce moment c'est vraiment en train de me poser problème.(au niveau conscience). Autant le travail que je fait est 'joli',autant c'est une nuisance. Si c'est votre ami ou quelque chose, et vous ne les voyez pas parce que vous êtes occupés, ce n'est aucune grande affaire et ils comprendront, mais pour mes gamins il n'y a rien que l'on puisse faire.

 

M: À propos, quels personnages préfèrent vos enfants ? [bon interviewer! Qui est un cutey ?]

O: Ils aiment Nami-chan. Nami-chan et Chopper. Mais logiquement, il semble qu'ils préfèrent ‘Pretty Cure’. Et donc c'est Pretty Cure qui entretient les flammes de rivalité dans mon coeur. Je veux descendre en flèche Pretty Cure. (rires)

 

M: Je crois que vous entendez probablement cette question beaucoup, mais quel Fruit de Démon voudriez-vous manger ? [MAUVAIS INTERVIEWER! NOUS VOUS PRENONS POUR VOIR L'HOMME DANS LE MANTEAU BLANC DE NOUVEAU!]

 

O: Simplement comme le rêve de n'importe quel homme, je voudrais probablement manger le Fruit Suke Suke. (les rires) Mais finalement je voudrais probablement le Fruit Hana Hana. Si j'avais beaucoup de mains je pourrais faire mon travail beaucoup plus vite.

 

M: C'est une façon étrange de le dire, mais vous aimez vraiment les mangas n'est-ce pas?

 

O: Je l'aime et j'ai aussi l'impression d'être, “Bien j'ai commencé cette chose ainsi …”, Pourtant, je crois que le manga lui-même devrait toujours être ‘le Seigneur de Tuer le temps’ donc je ne veux pas y bourrer n'importe quels messages profonds. Je l'écris juste comme quelque chose qui devrait être facile d'apprécier, quelque chose que vous pouvez lire quand vous avez du temps libre et, au mieux, je serais heureux s'il pouvait aider des étudiants à se faire des amis au début des nouveaux semestres. Parce que c'est ce qui peut arriver quand beaucoup de gens le lisent. Si chacun lit le même manga, il importe peu de quelle école un gamin est venu, si vous avez quelque chose pour parler en commun, alors il est facile de se faire des amis. Quelque chose qui est vraiment mystérieux avec One piece, c'est que depuis que les femmes le lisent aussi, j'ai recemment reçu des lettres de fan qui me disent que leur passion réciproque a causé leur mariage. Donc je n'essaie pas vraiment de dire quelque chose à propos du monde, je pense juste que la raison pour laquelle je dessine ce manga, ou peut-être vous pourriez dire un de mes rôles dans la vie, est ce connecter les gens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

ONE PIECE MOVIE 10

Staff Interview - Oda Eiichirou

 

Le concept du film doit essayer de correspondre en toute chose à ce que l'on aime du shonen.

 

-----Dans cette adaptation de film, Konishi Yasuharu est responsable de la musique du début, et directement du début, nous pouvons ressentir un style différent à l'habituel. Les dessins vont tout à fait avec la musique de Konishi-san.

 

Oda : je sens que c'est la musique de Konishi-san. Vraiment, l'intro est fondée sur l'intro d'une chanson que j'ai toujours aimé de Konishi-san, qui a l'habitude de créer une nouvelle chanson pour cela. Du meeting pour le scenario, j'exigeais inflexiblement que "un film est l'ouverture!" et inversement le directeur de section était pour : "c'est la fin!", ainsi avec le choix prudent de nous deux, nous avions la conviction qu'il n'y avait aucune faute dans la qualité des chansons de l'ouverture et de la fin dès le tout début.

 

-----Alors, je suppose que nous ne pouvons pas manquer la chanson de fin après le spectacle principal.

 

Oda : Pendant la chanson de fin, quelque chose ce qui est rattaché à l'histoire sera montrée pendant qu'elle est jouée. C'est là où le directeur de section est particulièrement bien pensé, donc j'ai laissé tout cela à ses soins. Au début, il y avait la discussion autour "de toujours les peintures," mais j'ai demandé, "Par tous les moyens, animez s'il vous plaît les peintures et revoyez méticuleusement tous les détails." (rires)

 

-----Cette fois, Oda-sensei était "le commandant suprême de toute la production," mais avez-vous déja eu l'impression que vous avez voulu essayer de faire une adaptation de film de cette manière ?

 

Oda : je n'avais absolument aucun sentiment du fait de vouloir essayer cela. Je peux seulement écrire du manga, ainsi à moins que je ne mette tout dans une meme chose, je deviens négligent. C'est pour cela qu'au début j'ai refusé de dire, "je ne peux pas faire deux travaux en meme temps ainsi...." Mais le Shimizu-producteur voulais que je le fasse peu importe ce que cela demande. Il a dit "que Juste le script est parfait" ... et donc j'ai été attrapé dans ce piège. (rires)

 

-----De cela, quelle sorte de l'histoire est derrière cela, comment vous avez fini par passer de travailler sur des choses à "commandant suprême de toute la production ?"

 

Oda : Depuis que j'ai promis d'accepter de faire le script, j'ai dû le faire, mais en meme temps comme une condition j'ai dit, "je le ferai si MisuChiru (M. Children) chantera la chanson de thème." Si quelque chose de bon arrivait au pauvre de moi ... drole de sentiment. Cela étant dit, nous ne pouvions pas avoir tout de suite la confirmation de MisuChiru, donc pendant ce temps, j'ai effectué le travail qui m'etait assigné. soudain, j'ai commencé à me demander qui va diriger la production, qui va être le directeur d'animation, qui sont les gens qui vont être impliqués dans la chose dans laquelle je mets tout mes efforts dans la réalisation ? Peu importe que le script fait soit bon, si les gens qui l'utilisent dans un travail ne peuvent pas l'accepter, alors je perds en diffusant mon nom. Si quelque chose de mauvais est produite, alors je suis celui qui est pénalisé. J'ai cru que c'était une affaire sérieuse, donc j'ai commencé à furer mon nez dans différents endroits. A partir de la, petit à petit, j'ai vraiment détecté une menace, mais.... Après avoir fait cela, la personne à laquelle je me fie le plus a été pris comme directeur, ainsi pour les dessins, nous avons cherché quelqu'un qui resterait le plus fidèle au travail original et progressivement le personnel a été choisi. A partir de ce moment, les dessins en réponse au script devirent meilleurs. Mais cependant, je n'etais toujours pas satisfait.... Malgré le bon staff, le fait que les animaux n'étaient pas mes dessins a commencé à me tracasser. Dans ce film les animaux sont vraiment essentiels, aussi forts semblaient-ils, les enfants les considereraient comme des créatures vivantes très intéressantes; j'ai dit: "je dessinerai juste les animaux, ce sont des caractères principaux. Je vous confie le reste,". Mais alors meme que je faisais quelques dessins, je me suis dit que tout dessiner était intolérable. "Je ne leur permettrai pas d'utiliser aucuns de mes dessins à nouveau!" ... qu'est-ce que m'arrive, je me demande (rit). quoi qu'il en soit, aussi longtemps que je le faisais, je n'ai pas permis d'échec, beaucoup d'inquiétudes et de problèmes s'accumulèrent, et j'ai commencé à fourer mon nez dans les endroits auxquels je ne m'attendais pas. Pour le terminer, j'ai même fini par faire la coordination des couleurs. Après cela, le Shimizu-producteur m'a donné ce titre étrange : "le commandant suprême de toute la production". Je ne sais pas quelle sorte de l'image les gens du monde ont du "commandant suprême de toute la production," mais ils doivent imaginer une personne qui a eu des grandes participations dans tous les niveaux. Si oui, alors tout le blâme doit reposer encore plus sur moi, donc j'ai cru qu'il n'y avait aucun choix, que de le faire pour de vrai, donc j'ai commencé à faire aussi le travail de vérification. Et c'est ainsi qu'on est arrivé à la situation actuelle.

 

-----Bien qu'il y ait eu neuf adaptations de film dans le passé, est-ce que c'est le premier travail qui doit passer par le controle d'Oda-sensei ?

 

Oda : c'est le premier. Je ne suis pas habitué à l'anime et naturellement ma position est, "Laissez l'anime aux pros de l'anime." Si je dis le plus petit mots, il est certain que cela crée de la responsabilité, donc je n'aurais pas du faire même un pas dans n'importe quel domaine, j'ai cru que je le savais, mais.... Ces premiers mots du Shimizu-producteur m'ont piégé. Je m'y suis laissé prendre magnifiquement.

 

-----L'histoire de Luffy luttant pour protéger ses nakama et sa ville natale m'a donné l'impression du fait d'un retour aux principes fondamentaux de ce travail, mais est-ce quelque chose dont Oda-sensei s'est particulièrement soucié ?

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les réponses d'Oda m'ont mis mal à l'aise. On a l'impression qu'au fur et a mesure, être le scénariste de One piece devient un vrai calvaire. Bon, là il était surchargé de boulot à cause de Strong World, mais quand même. EN tout cas, quel perfectionniste !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il a une famille ,c'est normal que ça le pèse One piece!!!C'est tout à fait compréhensible il veut voir ses gosses grandir !!et il ne vas pas sacrifier cela.C'est pour ça que je pense que One piece va se terminer plus vite qu'on le  pense (Oda est un être humain!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour la trad Kenpachi ;)

 

Punaise, Oda est vrai perfectionniste. On s'en doutait un peu, mais quand même.

Après il est vrai que la dernière partie de l'interview est surprenante et ça ne doit pas être évident pour Oda de se consacrer à al fois à sa vie privée à sa passion.

Comme il le dit, expliquer tout ça à un adulte, ça passe, mais à des gosses :/

 

Quoi qu'il en soit, il est balèze le bougre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

-----L'histoire de Luffy luttant pour protéger ses nakama et sa ville natale m'a donné l'impression du fait d'un retour aux principes fondamentaux de ce travail, mais est-ce quelque chose dont Oda-sensei s'est particulièrement soucié ?

 

Oda : j'ai cru que l'histoire en elle-même serait meilleure si c'était aussi simple que possible. En réfléchissant aux films que j'aime moi, ils ne sont pas  profondément dérangeants à coup sûr; mais au lieu de cela ce sont les films cool que j'aime voir. Et une partie de moi a décidé qu'un film était bon ou pas par rapport au nombre de scènes qui ont laissé une impression sur moi après que je l'ai regardé. C'est pour cela que l'histoire n'importe pas vraiment ou plutôt j'ai cru qu'il serait parfait de pas en être trop préoccupé. Évidemment, afin de conserver une trame, l'histoire sera naturellement née de la base du manga, mais en plus, j'ai pris le concept de ce film comme un essai de montrer tout ce que l'on aime dans les shonen. Je sais que One Piece a une large gamme de fans, mais les fans de shonen, qui sont le coeur des fans du manga, sont vraiment très éloignés du cinéma, ou plutôt ce sont des gamins qui ne peuvent pas décider seuls d'aller au cinéma. c'est parce qu'ils essaient d'agir cool ou qu'ils sont embarrassés, c'est comme celui qui voudrait aller regarder quelque chose comme un film anime ((??phrase anglaise bizarre)). Faire bouger ces garçons et les faire venir au cinéma, c'est mon voeux le plus cher. Peut importe ce qui est produit, aussi longtemps que ce travail porte le nom de One piece, les filles sont sympas donc elles viendront; évidemment, je veux que celles-ci l'apprécient aussi, mais faire un film qui attirerait ces gamins qui ne se seraient pas normalement déplacés était mon but. Et quand je me suis revenu sur ce que j'aimais il y a bien longtemps lorsque j'étais un enfant fan de manga, comme on pouvait s'y attendre, les luttes entre des animaux puissants consistent en ce que je me rappelle clairement. Cela doit être quelque chose dans ma nature d'homme, mais ce que les enfants aiment le plus doit être cela, c'est ce que j'ai conclu. Même si ce concept a été détesté par les filles, je suis un auteur de shonen, donc je ne regrette rien. De toute façon, ma détermination de produire un travail pour garçon qui leur donnera envie de venir au cinéma était le but.

 

-----Le titre, Strong World, vient-il aussi de là ?

 

Oda : Dans mes souvenirs d'enfance, je me suis souvenu que j'aimais le mot "FORT". Même dans la série du Kamen Rider, j'ai préféré Stronger. En fait, Kamen RIder Stronger n'a pas été diffusé dans ma ville natale, Kumamoto, mais le nom est cool (rires). À cause de cela, le nom s'est transformé : puisque j'aime le mot "FORT", je dessinerai ce genre de monde et c'est de là qu'est venu Strong World.

 

-----A propos du design des costumes, l'apparence de Luffy &Co en costume noir était original. Dans le travail original sur les dessins de l'opening, il y a eu des idées fun sur des dessins fashions, mais qu'est-ce qui vous fait décider quoi prendre pour l'anime ?

 

Oda : j'avais déja peints ce type de costume bien avant les croquis pour l'opening, mais naturellement, j'apprécie juste ce genre d'atmosphère. Dans l'histoire actuelle, il n'y a pas eu de situation pour eux pour porter ce genre de costume, mais la popularité de ces dessins d'opening était grande, donc j'ai pensé si nous choisissons ceux-là pour le film, pourquoi ce serait-ce pas les plus cool. De toute façon, j'ai juste voulu faire tout ce que l'on peut juger cool parce que c'est pourquoi ce film est.

 

-----Et c'est ce qui relie à la scène où ils attaquent la place forte de Shiki, n'est ce pas ? * (à propos, cette scène était tellement cool que je pouvais mourir heureux après ça. sérieusement, ça ressemblait à la chose la plus grandiose jamais, jamais vue)

 

Oda : Oui. C'est un raid lors une nuit enneigée. C'est comme si ça faisait appel à l'ADN japonais ((expression : ca mets votre sang en ebulllition)), c'est comme Chushingura. Peu importe que j'ai voulu représenter la chose aussi cool que possible, je me représente "le raid" comme une augmentation de l'exaltation de l'histoire. Dans le monde, il y a de nombreuses sortes d'histoires, mais la plus vendue reste le sauvetage d'une demoiselle en détresse. Cela entraine les vieux,les jeunes, mâle et femelle, tous les gens sont gonflés à bloc. C'est pour ça que le raid et le reste que j'ai vraiment voulu peindre deviennent une des composantes de départ. Les images que je veux dessiner et les choses que je veux représenter sont rassemblées et broder l'histoire de tout ça est ma façon ordinaire de le faire.

 

-----Cette fois Nami est décrite avec précision comme "la demoiselle en détresse," mais c'est ce qui, inversement, le rend original.

 

Oda : Bien, j'avait une sorte de politique intérieure de pas considérer les personnages femelles comme des héroïnes donc ... (rires). L'ère où les femmes sont seulement protégées a déjà passé et dans cette longue histoire, le shonen manga a continué à seulement représenter la sorte "de femme que les femmes ne reconnaitraient pas." Mais pour One Piece, mon envie etait de présenter une sorte de personnages qui pourraient être aimés par les deux sexes; par exemple, il y a le Sanji passionné des femmes, j'ai voulu lui donner un truc qui le rendrait, à coup sûr, attirant aussi pour les hommes. Je veux qu'ils soient tous des héros, donc je m'efforce aligner des perso que chacun regardera avec l'admiration des yeux. Les Strawhats sont un groupe qui a été construit avec ce thème. C'est pour cela que jusqu'ici je n'ai pas peins de femme étant dans une faible position juste parce que c'est une femme. Mais, peut-être que juste ici, ce sera ok. Juste une fois, Nami a été capturée et a supplié Luffy, "Sauvez-moi," mais en fait, elle a rarement montré un semblant de faiblesse. Mais maintenant, quand les lecteurs ont admis que Nami est une femme avec une forte disposition, j'ai cru que ce serait pas mal pour elle d'être la demoiselle. J'ai aussi cru qu'ils sont maintenant dans une relation où ils peuvent montrer leurs faiblesses les uns aux autres. Mais tout de même, je me suis inquiété au sujet de nombreuses choses. La première image qui m'est venue en tete avait la forme de Nami trahissant ses nakamas, mais j'ai voulu lui donner un sentiment un peu excentrique.... La chose avec laquelle je me suis battu pour "la traîtrise" était que Nami a trop de foi en Luffy et chacun. Peu importe la puissance d'un ennemi, Nami a trop foi en la fait que Luffy et les autres le vainquent. Peu importe quelle sorte de l'histoire je crée, elle ne serait pas soumise et "permettez-moi s'il vous plaît d'être votre nakama," sont des mots qu'elle ne dirait jamais, de son propre accord, à un ennemi. Quand ils furent déjà extrêmement affaiblis et qu'elle n'a plus su que faire, sa faiblesse a été trouvée. C'était sa ville natale. J'ai introduit le facteur East Blue parce que c'etait une nécessité.

 

-----Alors, le point de départ de l'histoire est avant tout, les origines de Nami.

 

Oda : Oui. Pour placer Nami en tant qu'héroïne, qu'est-ce que je devait faire ... et j'ai commencé à penser. Jusqu'ici j'ai peints un certain nombre de scènes où ils entrent dans des luttes pour leur nakama, mais enfin, quand ils luttent tous ensemble est le moment où les lecteurs sont "on fire" et que l'histoire devient plus orthodoxe et plus excitante.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Kenpachi !! Argh , à chaque fois que je lis ses interviews , j'ai envie de devenir pirate ... :-[

Il est  cool Oda !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yop,

 

Je me posais une question sur le film 10 et vu qu'il est évoqué dans les interviews de la page précédente, je pose la question ici :

L'histoire du film s'intègre-t-elle à celle du manga ? Reverra-t-on les personnages du film dans le manga (je pense à Kinjishi notamment) ?

 

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est ce week end la jump fiesta 2011 non? Est ce que on aura encore des interwiew des mangakas comme l'année passé?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Normalement oui. Enfin c'est un peu comme une tradition les interview de mangaka à la Jump festa donc ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon Oda a apparemment rien dit comme info. Il est resté muet, il avait pas mal parler dans le dernier book quand meme

 

sinon info financière pour savoir comment ca peut rapporter, d'après des etudes Oda gagne en gros par an 20M€

 

14M€ par la vente des mangas (33M cette année) et 6M€ pour les produits dérivés

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal

ça ferait 200 M euros pour les dix ans,si les ventes du manga et produits dérivé sont constants

Quoiqu'il en soit,ses banquiers n'hésitent pas à exziber le montant de leur compte de leur client

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×