Jump to content


Ekinox_x

Shokugeki no Souma [Tsukuda YUUTO & Shun SAEKI]

Recommended Posts

Chapitre intéressant avec Erina qui commence à amorcer un changement, c'est bon pour la suite, surtout que je sens qu'elle pourrait devenir le futur salut de Sôma.

 

Le chapitre est également intéressant car il nous montre une autre facette de Tsukasa. Sous ses airs de gentil garçon pas vraiment sur de lui devant une assemblée, il n'en est pas moins égoïste et son appartenance à Central est bien justifié. Il va là ou il arrive à assouvir ses intérêts personnel, certes Sôma aussi défend ses intérêts personnel, mais il ne cherche pas à se servir, à utiliser les autres pour ses fins, là ou Tsukasa veut tout simplement utiliser Sôma comme un pion.

 

Par contre ça n'empêche pas Sôma de s'être mis dans une belle mouise. D'ailleurs je ne vois que deux issues à ce duel, soit quelqu'un intervient, donc l'interrompt avant qu'il ne commence (ou au pire l'empêche de finir), soit Sôma perd, car c'est trop tôt pour qu'il gagne et il devient le pion du numéro un.

 

Et c'est dans cette seconde configuration que je vois le changement amorcé par Erina lui servir à sauver Sôma par la suite.

Car là ou je pensais (peut être n'étais-je pas le seul?) que se serait Sôma qui sauverait publiquement Erina, il se peut que l'auteur nous prenne à contre pieds et que l'affiliation de Sôma à Central, dû à sa défaite, force Erina à changer, car elle veut le "sauver".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hé ben, en voilà une décision pleine de bon sens de la part de Souma (Une figure de style se cache dans cette phrase. Saurez-vous la reconnaître ? Attention c'est pas facile ! Oups je viens de la refaire).

 

Quand bien même Souma gagnerait et deviendrait le premier siège (cas improbable, les chances n'étant clairement pas en sa faveur), cela lui laisserait alors le choix entre servir Central ou bien s'y opposer et se faire virer du conseil des 10, comme Isshiki, Kuga et l'ex 3ème siège.

Bravo !  9_9

 

S'il a une idée derrière la tête ou un plan de prévu, j'ai hâte de le connaître car là il semblerait plutôt qu'il se soit mis inutilement dans la merde.

(Enfin un jour ou l'autre il faudra bien qu'il paie les pots cassés de son impulsivité)

Share this post


Link to post
Share on other sites

W T F.

 

Qu'est que c'est que ce chapitre ?!

 

On a Tsukasa qui en a rien à foutre de la cuisine de Soma et qui lui demande de le rejoindre. Le décalage entre son caractère de victime et ce qu'il dit est quand même assez énorme au sens propre comme figuré.

 

Petite discussion entre Erina et Hisako, c'est assez intéressant même s'il n'y a rien d'extraordinaire à noter.

Erina commence à changer, tant mieux elle faisait peine à voir.

 

Et cette fin, c'est vrai que je m'y attendais pas du tout.

Qu'est qu'il peut se passer ensuite ?

Soma a aucune chance contre le numéro 1. Et déjà le mec se tape les numéro 8, 9 puis 1 en quelques semaines c'est ouf.

Enfin aucune je vois pas vraiment comment ça pourrait être possible en tout cas.

Et le joker on l'a déjà eu avec Kôjiro Shinomiya alors... A moins que Erina les interrompe..

Mais Soma au central contre son gré ça serait épique d'un côté.  :o

 

Ce qui serait énorme c'est que celui ci doivent affronté l'un des clubs appartenant à Hisako ou Erina et que Erina l'affronte et le bat derrière.

Par exemple si Hisako a un club de cuisine médicinale et qu'elle ne pense pas pouvoir battre Soma, que ce soit Erina qui le fasse et gagne.

C'est improbable mais ça prendrait tellement tout le monde à revers !    ;D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Sôma venait à rejoindre Central, je vois alors déjà un shokugeki contre quelqu'un qui représente l'étoile polaire et alors deux possibilités pour lui, soit il truc le match et se fait virer et en même temps trahit sa cuisine, soit il cuisine à fond et si en face ce n'est pas Ishiki, il gagne et il devient le bourreau de ceux qu'il voulait protéger.

 

Comme leçon se serait plus qu'énorme, se serait cruel, j'adore! :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une fessé de Isshiki ça serait sympa par contre.  ;D

Mais je suis pas sûr que ça serait utile à l'histoire, une de Erina serait encore mieux mais j'ai du mal à la voir être mise en place.

Une contre Akira,Alice, Takumi ou Kurokiba serait une sorte de régression ou quelque chose qui ne montrerais pas son évolution.

A part pour dire que si on ne cuisine pas pour une bonne raison nos capacités sont réduites mais ça serait un peu naze comme morale.  :P

 

Mais s'il explosait Ikumi ça pourrait donner un résultat de ouf par exemple, il serait à l'origine de la fermure du club Don. :o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Soma a aucune chance contre le numéro 1. Et déjà le mec se tape les numéro 8, 9 puis 1 en quelques semaines c'est ouf.

Enfin aucune je vois pas vraiment comment ça pourrait être possible en tout cas.

Et le joker on l'a déjà eu avec Kôjiro Shinomiya alors... A moins que Erina les interrompe..

 

J'ai du mal à voir où le mangaka veut en venir. Après avoir fait paraitre Central comme de gros perdants il voudrait qu'on puisse les voir de l'intérieur pour découvrir leur point de vue et des points positifs à leur façon de faire ? Parce que une victoire ou égalité est absolument inenvisageable, il serait même assez stupide de le faire perdre par autre chose qu'un X-0. Et vu sa personnalité j'ai des doutes sur le fait qu'un stage chez Central y change quoi que ce soit à part le renforcer dans sa lutte.

 

Du coup je table sur un début de défaite absolument écrasante et Erina qui intervient en proposant de rejoindre Central si on épargne Souma. Son escapade n'a que trop duré et Azami a suffisamment été discrédité comme ça.

Si jamais j'ai raison il aura été dommage de devoir être obligé de sortir le grand jeu pour neutraliser le rookie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve ce rebondissement assez interessant.

 

Souma a toujours été dans des situations de shokugekis déséquilibrés: Beaucoup à perdre et pas grand chose à gagner.

En gros, à chaque fois, c'était expulsion (de lui ou de ses amis) si défaite et statu quo si victoire.

 

Pour une fois, c'est l'inverse: Numero 1 si victoire, Central si défaite. Or on a vu que limite, si sa cuisine avait été reconnue, ça le dérange pas plus que ça d'être à central, c'est même une sorte de récompense (même si c'est dans la soumission).

 

Ce n'est pas une vraie prise de risque de la part de  Tsukasa qui se sait bien au dessus mais quand même... quand on sait que les rangs élevés sont réticents aux shokugeki sauf s'il y a gros à gagner, je trouve ça assez remarquable.

 

Le vrai enjeux selon moi, est tout autre. D'une, Souma veut s'affronter au top, pas nécessairement pour gagner mais pour se situer et voir le chemin qu'il lui reste à parcourir. De 2, il veut que Tsukasa reconnaisse que sa cuisine de Yukahira mérite d'exister. Et ça, il peut l'obtenir en perdant.

 

Le défaite ne sera pas un problème ni un déchirement. Elle lui permettra d'apprendre auprès de Tsukasa, peut-être de s'imposer et d'influencer central de l'intérieur (En travaillant avec Tsukasa, il arrivera certainement à l'impressionner un peu et gagner son respect et peut-être influencer sa ligne parce que l'égo d'un numéro 1 fait que si la ligne d'Azumi n'est pas conforme à l'intérêt de Tsukasa, il n'hésitera pas à trahir le nouveau directeur.) Et si ça ne se passe pas bien ou que Souma veut quitter central, il le pourra certainement en gagnant un autre Shokugeki contre un numero plus faible.

 

Pour moi, tous les cas sont gagnant pour Souma. Même si ses relations avec ses amis seront peut-être difficile au début.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas l'impression que Tsukasa met sa place de numéro 1 en jeu. S'il gagne Sôma se soumet à lui et devient son saucier (au mieux) et s'il perd, il perd juste le fait d'avoir un bon gars sous ses ordres.

Par contre si Sôma perd, il va à Central et il n'est pas le genre de gars assez fin pour travailler de l'intérieur comme un Isshiki par exemple. De plus cela met très nettement en danger l'étoile polaire car je ne doute pas qu'Azami bondira sur l'occasion pour faire couler ce club.

 

La seule possibilité que j'y vois si Sôma va au bout du duel et perd, c'est qu'Erina prenne sa place au sein de l'étoile polaire, ce qui au final ferait sans doute bien plus chier Azami que si Tsukasa s'était incliné dans l'ombre. Je dis dans l'ombre, car je n'ai pas l'impression qu'ils vont faire un duel ou il y aura des spectateurs, je pense que chacun jouera le rôle d'arbitre et en étant à minima honnête reconnaitra qui a fait le meilleur plat.

 

De 2, il veut que Tsukasa reconnaisse que sa cuisine de Yukahira mérite d'exister. Et ça, il peut l'obtenir en perdant.

Possible, mais à la lecture du chapitre j'ai pas l'impression qu'il faille seulement impressionner Tsukasa.

 

Sinon Sôma pourrait gagner selon le plat, il y en aurait un de son cru qui pourrait lui donner une bonne chance de gagner. C'est le plat qu'il avait fait à la fin de son stage chez Shinomiya, celui à base de caille. Le chef étoilé ne l'avait pas trouvé assez bon pour le mettre à sa carte en l'état de départ, mais il a montré à Sôma comment il pouvait l'améliorer et si avec les améliorations, il peut figurer au menu d'un resto tenu par un gars comme Shinomiya, je ne doute pas que ça vaut au moins la cuisine de Tsukasa.

Car pour rappel, Shinomiya a également été premier siège, mais nous avons vu qu'après avoir fini son cursus scolaire, le restaurant ou il a débuté, il n'en menait pas large, c'est dire le niveau de grands restaurants, donc je ne pense pas que Tsukasa échappe au même sort, ou alors il est bien plus talentueux qu'un Shinomiya au même âge. Qu'il soit meilleur, possible, mais de beaucoup, j'en doute.

 

Donc Sôma a une carte, certes, la victoire est donc possible avec ce plat s'il peut, ou veut le faire et si cela venait à se produire, certes sur ce duel il aurait été supérieur, mais je ne doute pas qu'au fond de lui il reconnaitrait que ce n'est que sur un seul plat, là ou Tsukasa et sans aucun doute d'autres sièges lui sont supérieur dans beaucoup d'autres domaines.

 

C'est un peu comme en sport, c'est pas parce que le meilleur fait une fois un faux pas, qu'il n'est plus le meilleur et ce n'est pas parce que le plus nul gagne une fois qu'il devient le meilleur.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas l'impression que Tsukasa met sa place de numéro 1 en jeu. S'il gagne Sôma se soumet à lui et devient son saucier (au mieux) et s'il perd, il perd juste le fait d'avoir un bon gars sous ses ordres.

 

Beh justement Non, c'est bien la place de numero 1 qui est en jeu:

http://mangapedia.fr/lel/ShokugekinoSoma/32/162/17

 

C'est pour ça que c'est interessant. Souma ne pouvait absolument pas laisser passer cette occasion. Je trouve que Tsukasa démontre par cette proposition alléchante qu'il est un joueur et qu'il n'hésite pas à mettre au pot (désolé pour les non joueur de poker).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi j'ai une autre version ou il dit: "en tant que premier de l'élite, je te prends ici et maintenant" qui diffère un peu de mettre sa place en jeu.

D'un autre côté pour emmerdé Central et Azami, se serait très bien que Sôma prenne la place de premier siège, même si ce n'est que pour un cours temps, car comme dit, il a au moins un plat digne d'un chef étoilé comme Shinomiya dans sa manche.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute manière, pour devenir numéro 1, ne faut-il pas que l'administration accepte ?

C'est pas ce qui a été expliqué il y a quelques chapitres avec le renvoie des "adversaires" d'Azami ?

 

Pour ce duel, j'ai la même impression que pour celui où Sôma avait provoqué Shinoyima.

Il n'a aucune chance.

On sait que le niveau du numéro 1 est extraordinaire, mais c'est une question de respect.

 

Le véritable enjeu, c'est que Tsukasa reconnaisse la cuisine de Sôma, le voit comme un chef et pas comme un larbin potentiel.

A partir de là, je n'ai aucun doute sur la fin de ce duel. Tsukasa va laminer Sôma, et apprécier son plat; voir -soyons fou- le voir comme le futur numéro 1 !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faudra donc attendre de voir quelle traduction est la bonne mais il faut bien que Souma ait quelque chose à gagner dans l'histoire. Il ne peut pas être forcé à accepter un shokugeki. Tsukasa le sait, on n'attire pas les mouche avec du vinaigre (expression stupide puisque oui, on attire les mouches à fruit avec du vinaigre, mais je m'égare). J'espère donc bien que la place est en jeu (d'ailleurs, toutes les versions anglaises que j'ai trouvées le confirme, je pense que ta version contient une erreur de traduction entre l'anglais et le français)

 

Le problème pour Souma et là où il a de grosse lacunes pour l'instant c'est la création d'un menu entier.

On a vu durant le festival que Tsukasa se détachait vraiment dans sa capacité à créer un oeuvre tout au long d'un repas en alternant les rythmes dans une parfaite harmonie. Si c'est sur ce terrain que le shokugeki se déroule, Souma a trop de retard. Si c'est sur un plât unique, pourquoi pas mettre en danger le premier siège.

 

@ Pab: Je suis entièrement d'accord avec ta prédiction. Souma va perdre le duel mais gagner le respect de Tsukasa. De toute façon Souma a trop besoin de progresser. Et ce n'est pas par des Shokugeki ou en cours qu'il va s'améliorer. Il doit absolument être sous les ordres de meilleur que lui pour un temps.

Pour l'histoire de la validation par l'administration, il faudrait que je relise mais je crois que l'administration a un pouvoir de décision pour la promotion "normale" dans le top 10, mais si ça se passe par shokugeki, elle n'a rien à dire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Tsukasa met sa place en jeu, c'est qu'il n'attendra pas simplement que Sôma l'épate, mais le batte. De plus Sôma n'a pas besoin qu'on lui propose quelque chose, pour lui le simple fait de se mesurer à d'autres est le moteur premier.

 

Par contre je ne suis pas d'accord sur ce qui suit:

Il doit absolument être sous les ordres de meilleur que lui pour un temps.

Non, il lui suffit d'apprendre de ses défaites, voir même de ses victoires en les analysants. D'ailleurs on apprend plus de ses défaites, qu'avec quelqu'un, c'est un peu comme lorsque dans la vie active on est lâché et on doit se démerder sans attendre que quelqu'un nous sauve les miches. L'apprentissage est bien plus performant, plus risqué, mais si ça fonctionne, le résultat est garantie.

 

Après faut aussi se demander quel impacte pourrait avoir le ralliement de Sôma à Central? Hors mis pour le moment grandement fragiliser l'étoile polaire, ça n'apporte rien. De même qu'en rejoignant Central il pourrait devenir le bourreau de ses camarades et là ou en sont les bénéfices? Est-il autant égoïste qu'il irait battre (sur demande de ses supérieurs à Central) ses camarades et ceci car il pourrait observer de près Tsukasa? Je ne pense pas que le jeu en vaut la chandelle.

 

J'imagine juste Sôma être obligé par le directeur, de se battre contre Megumi et s'il n'y va pas à fond il est viré et si elle venait à perdre elle était virée. Ce serait un beau petit dilemme pour le héros. En même temps sa le ferait peut être un minima réfléchir à ses actions futurs, comme quoi une décision peut avoir un impacte plus important que sur sa propre personne, mais également impacter d'autres personne comme son entourage proche. C'est vrai que comme leçon, sa ferait beau, sévère, mais beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la traduction, aucune idée de ce que dis le japonais, mais la trad anglaise de mangastream dit clairement que la place est en jeu:

http://readms.com/r/shokugeki_no_souma/162/3341/19

 

D'ailleurs, je suis tombé sur la traduction ou c'est: "en tant que premier de l'élite".

Elle n'a pas de sens:

"en tant que premier de l'élite, je te prend ici et maintenant. "

"Vraiment"?

"Vraiment.Mais si je gagne, tu rejoins central et deviens mon subaltenre".

 

Ca n'a pas de sens, il ne met rien en jeu, du coup, le vraiment et le si je gagne non pas de sens.

La traduction ou il met sa place en jeu doit être la bonne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Tsukasa met sa place en jeu, c'est qu'il n'attendra pas simplement que Sôma l'épate, mais le batte.

J'avoue que j'ai du mal à comprendre le sens ou plutôt la logique de cette phrase. Si tu veux dire que Tsukasa ne déclarera pas Souma vainqueur s'il ne le bat pas....et bien ça me semble une évidence en effet, je ne pense pas que quiconque ait suggéré que Tsukasa pourrait faire une fleur et offrir la victoire à Yukihira si ce dernier arrivait à épater le premier siège. Mais par contre, je pense que Tsukasa ne s'attend même pas à être épaté même s'il l'espère peut-être. Arriver à bluffer Tsukasa, ne serait pas une victoire pour Souma (il aurait en effet bien perdu son shokugeki), mais il gagnera peut-être le droit d'être vu comme un vrai cuisinier avec des idées et du talent et pas seulement comme un exécutant avec des qualités techniques.

 

Je pense que ces 2 cuisiniers s'apprécient (et seront amenés à s'apprécier encore d'avantage à l'avenir tout en étant rivaux) et que ce Shokogeji n'est pas un shokugeki de destruciton de l'autre mais plutôt constructif où il y a plus à gagner qu'à perdre

 

 

Non, il lui suffit d'apprendre de ses défaites, voir même de ses victoires en les analysants. D'ailleurs on apprend plus de ses défaites, qu'avec quelqu'un, c'est un peu comme lorsque dans la vie active on est lâché et on doit se démerder sans attendre que quelqu'un nous sauve les miches. L'apprentissage est bien plus performant, plus risqué, mais si ça fonctionne, le résultat est garantie.

Je ne suis pas totalement en désaccord avec ton principe d'apprentissage dans la vie active, mais là on parle de devenir le meilleur chef cuistot du monde et Soma en est bien trop loin et a bien trop de lacunes pour pouvoir arriver au top comme ça.

Tu prends un type qui sait bien nager sans plus. Et tu le mets tous les week-ends dans une compet de natation sans coach qui te donne des conseils techniques durant la semaine. Tu crois qu'il apprendra suffisemment de ses erreurs pour être champion olympique?

Tu crois vraiment qu'un cuistot moyen peut devenir chef 3 étoiles juste en apprenant de ses erreurs.

Ce qui est également vrai dans la vie active, c'est qu'un mentor qui te transmet une passion et des savoirs, te permettra de vouloir le dépasser plus tard et de devenir meilleur.

 

Apprendre de ses défaites en Shokugeki lui permettra de devenir meilleur tactiquement en shokugeki. Mais pas de devenir le meilleur cuisinier.

D'ailleurs, le seul vrai power up de Soma depuis le début, c'était en travaillant sous les ordres de Shinoyima durant le stage. Le reste du temps, il n'a fait qu'utiliser des choses qu'il avait appris lorsqu'il était sous les ordres de son père au Yakihira resto.

Le problème c'est que la cuisine ne se limite pas aux shokugeki. On peut gagner tous ses shokugeki sur ses points forts sans jamais apprendre à faire un menu cohérent par exemple.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
mais là on parle de devenir le meilleur chef cuistot du monde et Soma en est bien trop loin et a bien trop de lacunes pour pouvoir arriver au top comme ça.

Depuis la fin du tournoi d'automne je ne saurai dire quel est le vrai niveau de Sôma. Et même s'il perd, je doute qu'il y ait tant d'écart que cela.

 

Tu crois vraiment qu'un cuistot moyen peut devenir chef 3 étoiles juste en apprenant de ses erreurs.

Sauf que là Sôma n'est pas un cuistot moyen, mais un génie. Pourquoi il devrait être sous les ordres de quelqu'un de la même école, là ou je doute qu'un des sièges a été sous les ordres d'un autre élève? S'il devait apprendre, ce ne serait pas d'un élève, mais alors d'un vrai chef. Jusqu'à présent c'est via son père et un chef comme Shinomiya qu'il a apprit, je ne vois pas l'intérêt de lui mettre comme mentor un gars comme Tsukasa, qui est certes très fort pour son âge, mais entre lui et des chefs comme Shinomiya ou le père de Sôma, il n'y a pas un fossé, mais un univers, donc je ne vois aucun intérêt.

 

La seule chose intéressante si Sôma va au bout du duel et perd, c'est que cela met son dortoir en péril plus qu'il ne l'est actuellement et surtout cela le fera un peu plus réfléchir, mais je ne vois pas des progrès en étant subalterne d'un opposant.

Au pire s'il devait apprendre de certains élèves, je verrai alors ceux qui sont en opposition à Central et là il y a entre autre Isshiki et d'autres sièges.

 

Apprendre de ses défaites en Shokugeki lui permettra de devenir meilleur tactiquement en shokugeki. Mais pas de devenir le meilleur cuisinier.

Pourtant il a progressé via sa défaite au tournoi d'automne et avant de progresser via son second stage. D'ailleurs Sôma a toujours été présenté comme étant quelqu'un qui progresse via les défaites, dixit celles face à son père, ou ce dernier ne semble pas lui avoir apprit beaucoup de choses directement et surtout ne le prenait pas pour un larbin comme voudra le faire Tsukasa.

Et il n'a pas fait qu'utiliser des choses apprise durant l'époque ou il travaillait au restaurant avec son père.

 

Néanmoins il n'en reste pas moins que se serait un sacré pas en arrière que de mettre Tsukasa comme mentor de Sôma, là ou il a eut des chefs d'exceptions et ce avec tous le respect que j'ai pour le perso de Tsukasa. Ou alors on arrive à me faire croire qu'il joue dans la même cours que les deux chefs cités précédemment.

 

Le problème c'est que la cuisine ne se limite pas aux shokugeki. On peut gagner tous ses shokugeki sur ses points forts sans jamais apprendre à faire un menu cohérent par exemple.

Oui d'où une échappatoire pour le héros qui ne serait pas illogique. Mais cela ne voudrait pas dire qu'il se considérerait comme meilleur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention.

Il ne faut pas confondre Shinoyima, qui laisse son protégé parfaire sa cuisine dans un environnement professionnel et Tsukasa qui semble être un égoïste qui ne s’intéresse qu'à sa cuisine et qui en a que faire de la cuisine de Sôma.

 

Kôjirô Shinoyima, en acceptant un stagiaire -Sôma qui plus est-, avait une forte volonté de le faire progresser. La preuve est que Shino' laisse Sôma créé un plat, tout en lui apprenant sa cuisine et ses techniques.

D'ailleurs, à mon sens, l'auteur laisse un indice flagrant dans le chapitre de la différence entre les deux : la page de garde du précédent chapitre. Shino intègre le plat de Sôma dans son menu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, il y a une différence non négligeable dans la façon de voir la cuisine entre Shinomiya et Tsukasa. Alors soit Tsukasa revoit en partie sa façon de faire, soit Sôma n'apprendra pas grand chose, ou moins que s'il était libre. Car la manière dont Tsukasa voit Sôma, c'est comme mettre des entraves à quelqu'un et lui demandé de faire quelque chose comme s'il était libre.

 

De plus, je ne vois pas l'auteur mettre comme mentor un élève aussi doué soit-il, là ou jusqu'à présent le héros n'a eut que le gratin de la cuisine (je sais je me répète ;D)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jusqu'à présent c'est via son père et un chef comme Shinomiya qu'il a apprit, je ne vois pas l'intérêt de lui mettre comme mentor un gars comme Tsukasa, qui est certes très fort pour son âge, mais entre lui et des chefs comme Shinomiya ou le père de Sôma, il n'y a pas un fossé, mais un univers, donc je ne vois aucun intérêt.

 

T'es quand même dans l'abus, Shinomiya a bien plus de connaissance dans le métier mais en terme de plats eux-mêmes, même s'il est probablement assez aisément plus fort c'est pas non plus un débutant contre un gars confirmé.

De ce qu'on nous en dit, Tsukasa reste quand même un monstre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà, je tiens à vous remercier Pab et B.B.King pour le niveau du débat. J'ai eu l'occasion de participer à des conversations sur d'autres topics où il était difficile d'exprimer des désaccords sans partir dans l'opposition de principe et le dialogue de sourd. B.B.King, j'étais particulièrement éloigné de ton point de vue tel qu'exprimé dans un message précédent et je suis ravi de constater que tu réponds avec des arguments pertinents. C'est très appréciable. Fin de la parenthèse.

 

En ce qui concerne les intentions (et pas le niveau) de Tsukasa, il est encore un peu tôt pour juger sa vision de la cuisine, son côté humain et la relation qu'il pourrait avoir avec un Souma qui lui servirait de sous-chef (même si vous avez plus l'air de penser que ce serait un commis ou saucier dans le meilleur des cas). Il a fallu un bon nombre de chapitres avec Shinoyima avant que son côté humain n'apparaisse. Il avait une mentalité bien plus pourrie que Tsukasa à son apparition. Et ce n'est basé sur rien d'autre qu'une intuition mais je pense qu'il ne briderait pas nécessairement Souma s'il s'apercevait de l'étendue de son talent. Il a déjà une sorte de curiosité envers Soma. Si tu veux juste un larbin, tu prends des types sans géni qui ont une formation académique plus rigoureuse comme les randoms du restaurant chinois durant le festival, pas un type audacieux qui a appris en autodidacte. De toute façon, je ne pense pas que cette relation durerait très longtemps (au pireTsukasa est 3ème année, il ne va pas tarder à se barrer), genre un petit mois, le temps pour Souma d'apprendre quelques choses interessantes puis de le provoquer dans un nouveau shokugeki par exemple.

 

Le lien chef-adjoint existe dans de nombreux cas dans l'école y compris entre élèves. Alice-Kurikiba, Erin-Arato, même Jun-Hayama (je sais, Jun n'est pas une élève mais ce n'est pas non plus un grand chef) et n'a rien d'infamant. Jusqu'à preuve du contraire (en gros jusqu'à ce qu'ils s'affrontent de nouveau), Kurikiba et Hayama sont au moins au même niveau que Souma. J'ai envie de dire que Tsukasa est certainement au dessus de tous ces cuisiniers (je comprendrai si vous me dites que Jun peut être meilleure que lui mais je ne pense pas).

 

Et là, on en vient à l'autre point dont je voulais parler. Le niveau de Tsukasa et la différence potentielle entre lui et Souma, mais également, pourquoi pas entre lui et les anciens sièges.

Tsukasa est en fin de formation, Souma presque au début. On peut voir dans la composition des 10 sièges que le meilleur de 1ere année est moins fort que le 4eme de deuxieme année, que le meilleur des deuxièmes année est en dessous du 5eme de troisième année. Il y a comme un plafond entre les générations. Lorsqu'on parle des anciens premiers sièges ou du père de Souma qui était second siège, ce que j'ai compris, c'est qu'on parle de leur meilleure poisition lorsqu'ils étaient 3eme année. Tsukasa est prêt pour la vie professionelle et il est présenté comme bien au dessus des autres membres de l'élite.

 

Je ne sais pas quelles sont les intentions de l'auteur mais Souma ne deviendra pas premier siège dès sa première année. En tous cas, je ne pense pas que ce soit souhaitable. Sa réussite sera certainement de rentrer dans l'élite des 10 avant la fin de l'année. Atteindre l'un des 3 premiers sièges en deuxième année serait déjà un tour de force exceptionnel. Je rappelle que pour l'instant il a encore des rivaux de son niveau parmi sa génération. Kurikiba, Hayama et Erin (Aldini, je pense que c'est mort pour lui). Lorsque B.B. King, tu parles de génie, je ne suis pas tout à fait d'accord. Son père l'a d'ailleurs dit, au départ, Souma n'était pas très doué. Il a surtout une détermination à toute épreuve et il est renforcé par les échecs plus que les autres mais Erin ou Hayama qui sont d'avantage présentés comme des vrais génies avaient jusqu'à encore récemment (ce n'est peut-être plus le cas, je le concède) une longueur d'avance sur lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous je viens mettre ma petite pierre à l’édifice vu que la discussion m’intéresse. En effet après lecture du chapitre je me suis un peu demandé où l'auteur allait en venir avec ce Shokugeki et ces enjeux.

Et comme beaucoup je vois Tsukasa vainqueur mais intrigué par un aspect de la cuisine de Souma. Mais si on fait un petit retour en arrière, si on avait eu cette situation avant l'apparition de Central, ça aurait été tout bénèf pour Souma.

Soit le premier siège, et donc comme expliqué par l'ex N°9 tout les privilèges associés afin de renforcer sa cuisine.

Soit être le bras droit du N°1, et comme dit par wakabayashi les nombreux avantages d'une telle place. Parce que je suis également de l'avis que Souma ne sera pas un simple commis mais bien un genre de bras droit. En fait l'auteur pourrait même prendre cette situation comme pretexte afin de créer un lien maitre-apprenti. Que se soit IRL où déjà vu avec Shinomiya, en cuisine passé un stade si on veut progresser, il faut aller bosser dans la cuisine d'un grand chef et en apprendre le plus possible.

Et puis il faut bien que l'auteur développe en priorité les 3èmes années, sinon on va se retrouver à la fin de l'année avec tout les premiers sièges qui se barrent sans jamais rien avoir eu sur eux (hormis lors de passage pour des tests en tant que jury).

Ça pourrait être intéressant si Souma interagissait avec les 3èmes années dans un premier temps (période d'apprentissage), et la bataille pour les places une fois l'année terminée en second temps (pourquoi pas Souma propulsé meilleur des 2ème années, genre 4-5ème place).

Enfin comme dis au début de mon post le problème ça reste surtout l'appartenance de Souma à Central.

Après même si lui refuse d'obéir à un ordre d'Azami, par exemple, il se devra d'obéir à Tsukasa. Mais si Souma arrive à provoquer un petit quelque chose chez Tsukasa peut être que celui-ci laissera faire Souma comme il veut. Le premier chef à l'air de ne s’intéresser qu'à sa propre cuisine, du coup si Souma ne va pas à l'encontre de son travail il sera peut être un peu "laxiste" avec lui genre :

Azami :"Souma va vaincre Megumi!"

Souma : "Pas une chance!"

Tsukasa : "Je m'en fiche, fait ce que tu veux mais on a du travail dans 1h..."

Après tout on ne connait pas tellement Central, si l'un des membres n'est pas d'accord que se passe t-il? Il est viré de Central? Ou alors carrément renvoyé de l'école?

En tout cas j'aimerais bien voir Souma bosser avec Tsukasa mais pas s'investir pour un sous dans l'organisation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon comme dit, pour le moment Tsukasa n'est pas du tout présenté comme quelqu'un qui accorde la moindre importance à une autre cuisine que la sienne. D'ailleurs lors du dernier festival, il cuisinait seul, là ou tous les autres avaient de l'aide, du soutient, donc je trouve que déjà l'auteur nous a mis en avant un peu de la vision du gars qui est renforcé par le dernier chapitre.

 

Mais ce qui me gêne c'est de vouloir faire progresser le héros par un opposant à peine plus âgé que lui. Le gars comme mentor il a eut son père et Shinomiya, franchement vous trouvez que Tsukasa joue dans la même cours? C'est comme si l'on me disait que le meilleur moins de 17 ans en foot au monde valait un Messi ou Ronaldo, non, le gars il a beau éclaboussé sa catégorie, il est loin de tenir la comparaison avec des joueurs confirmés et pour Tsukasa c'est pareil.

Que le gars devienne l'opposant numéro un du héros, oui c'est fort probable, car dans les premières années, il ne semble pas y avoir quelqu'un qui est formellement l'antagoniste du héros.

 

En fait l'opposition Tsukasa/Sôma pourrait reproduire celle qui était (ou qui semblait l'être) Jôichirô/Azami. Pourquoi je pense cela, car pour moi Sôma véhicule la même vision de la cuisine que son père et que Tsukasa par sa vision très élitiste de sa cuisine, ressemble plus à Azami qui veut imposer un style et pour le moment Tsukasa veut imposer le sien en prenant Sôma comme commis.

 

De ce fait je ne vois pas Sôma devenir "l'élève" de Tsukasa. Qu'il se trouve un nouveau mentor en la personne d'un autre grand chef déjà connu et reconnu ou carrément un prof, pourquoi pas Chapel? Car je ne doute pas que ce prof en a encore à montrer aux élèves. Tout ça pour dire que je ne vois pas le héros sous les ordres, ou à devenir le second d'un élève actuel, un ancien pourquoi pas, mais pas un actuel.

Au pire il continu à évoluer comme il le faisait avec ses ami(e)s du dortoir, c'est à dire en testant et faisant goutter.

 

Par contre il semble que le duel va porter sur un plat, comme la plupart des Shokugeki jusqu'alors et de ce fait tout peut arriver. Nous pouvons prédire qu'une victoire de Tsukasa est sur à 95%, qu'une défaite de Tsukasa est au mieux à 1%, mais qu'en est-il du match nul? C'est un résultat déjà sorti dans le manga et qui permettrait de laisser un statu quo, du moins pour un avenir proche.

 

Car Sôma à Central, c'est la mort du dortoir, voir plus encore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou alors, le duel n'a pas lieu..

Troll max..

 

Je suis pas fondamentalement d'accord avec toi B.B King, sur deux points.

 

D'une part, c'est la valeur accordé à Tsukasa.

Je suis désolé, mais il est quand même numéro 1 de l'académie; et visiblement il semble mériter sa place. Il dégage une aura assez incroyable comme cuisinier.

Qu'on se le dise, je ne pense pas qu'il sera ni adversaire, ni mentor de Sôma; mais il a le niveau pour.

Depuis son introduction, on a pas l'image d'un cuisinier qui gère une cuisine seul parce qu'il est agoraphobe mais parce qu'il est perfectionniste et on a la confirmation sous-entendu qu'il ne trouve pas de second couteau assez fort pour l'épauler. C'est quand même fou d'avoir ce genre de comparaison. Le gars, c'est un monstre de la cuisine. Point.

 

Difficile de comparer à Shino', qui lui court après les récompenses. Dans l'arc où il est introduit, on nous dit clairement que sa cuisine a stagner après avoir obtenu le prix Français.

La comparaison est difficile avec un Joushirô, qui lui semble être un spécialiste en rien et préfère apprendre toutes les cuisines que se spécialiser.

 

En tant que perfectionniste, Tsukasa doit avoir un sacré niveau général puisqu'il a dû devenir numéro 1 par le shokugeki.

Mais en tant que perfectionniste, sa spécialité doit être à un niveau extraordinaire, peut-être même supérieure à celle de Shino. Si à ce point, on rajoute son sens aïgu de l'égoïsme (ou plutôt, sa concentration absolue sur sa cuisine).

 

Il est clair, pour ma part, que Tsukasa a déjà le niveau d'un chef renommé à l'extérieur de l'académie.

Sa présentation durant le festival l'a confirmé. (La partie où Rindô souligne qu'à aucun moment il ne doute de sa cuisine).

 

Donc, de mon point de vue, Tsukasa peut apporter énormément à Sôma bien qu'il soit différent; et c'est pour cette raison qu'il peut lui apprendre.

 

D'un côté, tu as Tsukasa dont la concentration (plus que l'égoïsme) sur sa cuisine est parfaite.

D'un autre, tu as Sôma qui apprends les techniques de cuisine de manière stupéfiante.

 

Donc, d'un certain point de vue, chacun a énormément à apprendre de l'autre.

Sôma pourrait facilement apprendre de Tsukasa sa concentration sur un plat. Avec ça, notre héros pourrait atteindre un niveau stupéfiant. Au contraire, Tsukasa pourrait apprendre l'objet social de la cuisine.

D'ailleurs, la conclusion de l'arc pourrait n'en être que grandiose. Un shokugeki entre un Tsukasa touché par l'influence de son second et un Azami dictatoriale.  C'est une belle porte de sortie des troisièmes années qui pourrait être ouverte, avec un Söma bravement guidé et un Tsukasa qui confie la conquête de la première place à Sôma

 

Le deuxième point, c'est qu'on ignore la vision de la cuisine de Tsukasa.

A moins que je me trompe, il n'a pas encore présenté la vision de la cuisine qu'il l'avait.

Faut-il immédiatement la rattacher à Central ?

Justement non, on a un gars tellement obnubilé par sa cuisine qu'il est très facile de le convaincre de rejoindre une organisation (si ça peut faire progresser sa cuisine).

 

Tsukasa ne pense qu'à sa cuisine, c'est un fait.

Est-il pour autant élitiste ?

Je pense qu'il se moque tellement des autres cuisines qu'il ne peut être élitiste.

Il s’intéresse qu'à la sienne, point.

 

 

Je comprends pas, par contre, pourquoi Sôma à Central signifierait la mort du Dortoir..

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'une part, c'est la valeur accordé à Tsukasa.

Mais je ne remets pas sa valeur, son statu de numéro un en jeu, je dis juste que par rapport aux grands chefs que Sôma a cotoyé et avec lesquels il a apprit, Tsukasa ne tient pas la comparaison.

Il est numéro un, c'est génial, mais ça n'en fait pas encore un grand chef qui fait une cuisine perfectionnée avec les années et qui gère un restaurant (ou plusieurs) et des clients.

Le manga quand il a introduit Shinomiya nous dit aussi qu'il a été numéro 1, donc je doute que son niveau était à des années du numéro 1 actuel, mais le manga nous montre aussi que lorsqu'il est rentré dans la vie active, qu'il a eut son premier travail, il n'en menait pas large du tout.

Je vois pas ou est le mal que de dire qu'un jeune est loin d'être au top et que dans ce cas, Sôma a plus apprit et apprendra plus de cuisiniers comme il a déjà côtoyé?

 

Ou alors Tsukasa a déjà le niveau pour gérer un restaurant parmi les plus grands et donc j'ai tout faux.

 

C'est quand même fou d'avoir ce genre de comparaison. Le gars, c'est un monstre de la cuisine. Point.

C'est un monstre pour son âge, mais là à te lire j'ai l'impression qu'il est déjà au sommet? Quand à la comparaison, elle peut sembler folle (débile?) mais pour moi il n'en est rien, car le jeune il est sur le point de finir son cursus, donc ou est le mal à le comparer à l'élite? Surtout qu'à vouloir en faire LE mentor du héros, comme semble le sous entendre vos poste, ce qui est très possible, moi je trouve que ça fait moins que ce qu'il a déjà eut.

 

En principe dans ce genre de manga, les adversaires deviennent plus fort au fils du temps, de l'histoire, mais c'est aussi pareil pour les entraineurs sensei. Sôma a observé son père, c'est battu contre lui, mais jamais son père lui a montrer comment améliorer un plat comme l'a fait son dernier maitre de stage. Donc je ne vois pas l'intérêt de mettre au héros un "sensei" qui pour le moment (sans doute plus dans quelques années) est moindre à ce qu'il a eut?

 

En tant que perfectionniste, Tsukasa doit avoir un sacré niveau général puisqu'il a dû devenir numéro 1 par le shokugeki.

Mais je ne doute pas que tous les anciens numéros 1 avaient un niveau de malade ou alors ils étaient tous des branquignoles par rapport à Tsukasa. Là j'ai l'impression que l'on veut me dire que Tsukasa esr déjà parmi les tous meilleurs cuisiniers du monde. Or pour moi je ne vois pas ou est le mal à dire que certes pour son âge, son expérience il est est le plus fort et peut être de loin, mais pas face aux gratins des cuisiniers professionnels.

De plus je ne doute pas non plus que les anciens numéros 1, du moins ceux vu jusqu'ici, étaient également des perfectionnistes., ou alors les gars ils dominaient tellement qu'ils n'avaient pas besoin de chercher la perfection...

 

Sa présentation durant le festival l'a confirmé. (La partie où Rindô souligne qu'à aucun moment il ne doute de sa cuisine).

Avoir confiance en sa cuisine n'est pas un signe suffisant, car j'ai pas souvenir que Sôma a douté une seule seconde de sa cuisine et pourtant il a déjà connu la défaite.

 

Tsukasa ne pense qu'à sa cuisine, c'est un fait.

Est-il pour autant élitiste ?

Le fait de ne faire confiance à personne pour sa cuisine démontre qu'il la considère pour le moment à la portée de nul autre que lui, c'est une manière d'être élitiste. Car s'il ne considère pas les autres, c'est que pour lui elles sont moins bonne, pas qu'il s'en balance, non pour preuve il attend de Sôma qu'il lui apporte une meilleure cuisine que la sienne.

 

Pour moi il serait plus intéressant que si Sôma doit avoir un nouveau mentor se soit un prof (ancien: Chapel, voir nouveau) car en plus sa permettrait de remettre en avant un personnage et surtout le poste de professeur.

 

Par contre il reste toujours le problème que si Sôma devient commis de Tsukasa, le dortoirs est plus en danger que jamais et surtout je doute que Sôma aura plus de liberté qu'il n'en a actuellement. En devenant second de Tsukasa il faudra qu'il suive la cuisine de ce dernier, donc sans doute pas le temps de faire évoluer la sienne et je ne doute pas qu'Azami sautera sur l'occasion pour totalement museler le héros et vu que ce directeur est intelligent, c'est pas le premier siège qui pourra l'empêcher de faire ce qu'il veut. Il a déjà rétrograder les sièges qui n'étaient pas avec lui.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rejoins l'avis de Pab sur le niveau de Tsukasa.

On est pas dans quelque chose de réaliste non plus comparable à une équipe de foot et si Joichiro a un niveau énorme, Shinomiya a encore moyen de progresser à mon avis, lui aussi.

 

Si j'instaurais un système de % comme on aime bien faire sur le forum pour un niveau global je mettrais bien Joichiro à 96% ,  Shinomiya vers 88% et Tsukasa vers 84% en prenant une logique logarithmique.

Si Soma tourne autour des 70 Tsukasa pourrait faire un bon senpai.

Le seul soucis pour ma part c'est que ça ferait en effet redite de Kôjiro Shinomiya.

 

Après ce n'est vraiment que mon avis et j'ai considéré que le niveau de cuisine et non pas la gestion d'un restau', le point qui a posé problème à Shinomiya. D'autant plus que je juge vraiment sans grand chose derrière pour appuyer mais propos, l'intuition disons.

 

 

 

J'adorerais voir Soma au central maintenant que j'y pense, au niveau de l'histoire ça serait vraiment assez épique. Mais encore une fois j'ai vraiment du mal à y croire.

D'autant plus que Erina est présente et va sûrement lui trouver un compromis ou autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...