Jump to content


bloody pulp

Les enfants des neiges [Naruto] (déconseillé aux -12)


Recommended Posts

Très beau chapitre !

Bizzarement, je trouve que ce chapitre est bien le meilleur que tu as fait dans toute la fic. :o

J'ai aimé les enchaînements de Jutsu du Harem.. J'ai d'ailleurs remarqué que tu veut faire "aimer" les Kunoichis à egalité ! Tu écarte même en switchant le combat de Zenji, tuant aussi un trio directement de garçons et un gars du Harem à la ramasse ! >:(

Je suis sûr que Kenji doit avoir un don spécial.. Mais ces deux gars avec lui servent à rien en gros.. Vive le trio équilibré :'(

J'espère que j'aurais maintes explications, n'est-ce pas, blood' !

 

Cordialement, Las' ;D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bizzarement, je trouve que ce chapitre est bien le meilleur que tu as fait dans toute la fic. :o

 

Merci, ça me réconforte. Comme il y a une dose d'action, c'est là où j'ai besoin de m'améliorer.

 

J'ai aimé les enchaînements de Jutsu du Harem.. J'ai d'ailleurs remarqué que tu veut faire "aimer" les Kunoichis à egalité !

 

Elles sont mises en valeur dans ce chapitre, il faut bien de temps en temps. ^^

 

Je suis sûr que Kenji doit avoir un don spécial..

 

Ouaip, c'est pour ça que je ne vous le montre pas en combat sérieux. :P

 

Cordialement, Las' ;D

 

A plus Las' ! Merci pour ton com' et ton ressenti !

Share this post


Link to post
Share on other sites

New Chapitre ! ;)

 

3.5 L’art du papier plié

 

    L’après midi chauffait tout doucement dans ce territoire déserté par la population, ce qui était voulu en vu de cet examen qui ne pardonnait pas. Terré dans un coin, le Pain aux longs cheveux se tenait debout, constatant les dégâts. Son collègue, pro des invocations, s’était fait mettre en pièces par un concurrent violent et agressif. C’était à lui que revenait la tache de faire le ménage.     

 

    A la tour où les plus valeureux se rassemblaient, les gradés d’Ame faisaient un récapitulatif de cette épreuve qui arrivait à son terme. Le chef du village connecté avec le dernier des siens sur le terrain, compta alors les pertes, et fut incroyablement surpris par la qualité des aspirants. Les petits villages avaient joué le jeu. 

 

– Quatre Pains ont été vaincus, Konan. Ningendô ramènera ses congénères. Tu vois, je n’y suis pas allé franchement avec eux, et certains ont retenu ma curiosité.

 

– L’un de nos objectifs que nous nous étions fixés, était de dénicher de bonnes recrues pour rejoindre notre organisation.

 

– Et je t’avoue qu’il y a de quoi faire… Bon, quel est le bilan des morts ? Demanda-t-il à Eikuso.

 

– Aux dernières nouvelles, une équipe d’Ame et une de Taki ont échoué. Ce qui nous fait pour la suite : 7 équipes.

 

– Donc, deux équipes de Yuki, deux équipes d’Ame, une équipe de Taki, une équipe des geysers et une équipe de Kusa, écrivit la femme au piercing sur son calepin pour le tenir à jour. Ils sont tous en train de se reposer et se restaurer, en bas, dit-elle en rangeant son crayon.

 

– C’est très bien, nous allons leur donner les directives pour qu’ils se lancent dans l’épreuve suivante. Eikuso, tu as mérité ton congé.

 

– Merci, Seigneur Pain, s’inclina-t-il.

 

L’homme aux lunettes rangea son matériel pendant que le duo aux manteaux identiques le laissèrent afin d’entreprendre la descente des escaliers.

    Dans la pièce commune du rez-de-chaussée, ces genins à bout de nerfs ou sur les rotules se requinquaient. Canapés et sofas étaient disséminés contre les murs, et au centre, une table rectangulaire délivrait le casse-croûte. Ils discutaient tous plus ou moins à voix basse seulement avec ceux qui appartenaient au même village, pays. Les hypothèses allaient dans tous les sens au sujet de ce qui les attendait. L’un se détachait des messes basses, parce qu’il était le plus à l’aise et décontracté de l’assemblée. Il était affalé sur un sofa, une grosse lame striée contre un accoudoir. Il avait un sourire rayonnant qui attirait l’attention. C’était à ce point désarmant, qu’un membre d’Ame de l’autre team inconnue, s’approcha de lui furtivement. Il avait été d’une grande discrétion. Il portait une combinaison de plongée rayée et bleu pastel, et parlait de sous un masque à gaz. 

 

– Zenji, tu ne crois pas que tu en fais un peu trop. Tu es le plus détendu parmi nous, tu attires facilement les regards sur toi, alors qu’un ninja digne de ce nom devrait cacher sa force.

 

– Je n’ai aucune raison d’aller contre ma nature, grinça-t-il des dents.

 

– Et pour la mission ?

 

– Je m’en contrefous, je veux juste m’amuser, fit-il buté.

 

Consterné, il ne chercha même pas le comprendre, et reprit sa place auprès de ses équipiers aussi mal fringués que lui. Il s’était déplacé de manière toujours aussi mystérieuse et indécelable. Avec cet échange, Zenji avait quand même perdu son sourire niai. Il n’aimait pas qu’on lui dicte ce qu’il devait faire. Sa vie de ninja était alors relativement compromise. Alors qu’il avait l’humeur chauffée à blanc, les organisateurs firent irruption. 

    Ils n’inspiraient rien de bon. Chacun put toiser le couple aux manteaux noirs et aux nuages rouges. Rien que ce détail flagrant, les mit en alerte car pour ceux qui s’étaient débrouillés face à un pantin contrôlé, ils reconnurent l’accoutrement.

 

– Je sais à quoi vous pensez. Mais vous n’avez rien à craindre de moi, je ne suis pas là pour vous combattre. Chaque chose en son temps.

 

L’assistance se détendit et demeurait attentive. Ensei fut sur le qui-vive, en inspectant sous toutes les coutures le personnage au ton neutre et sans sentiments. « Il a vite fait la même coupe, des piercings, et surtout les mêmes yeux que le mec qui s’était interposé face à nous lors de l’épreuve. Ils seraient de la même parenté ? »

 

– Je suis celui qui a mis en place cet examen shunin. Tout d’abord vous méritez des félicitations pour être arrivé jusqu’ici, poursuivit l’homme au rinnegan. Mais vous vous doutez bien que ce n’est pas fini, et nous sommes là pour vous en parler. Vous allez devoir reprendre dès maintenant. Avant de vous dévoiler ce qui a trait à l’exercice en lui-même, je dois vous annoncer la levée d’une règle jusqu’à la fin de l’examen… La mort de l’un de vos équipiers ne vous disqualifiera pas, tant que vous n’abandonnez pas ou que vous ne mourrez pas, évidemment.

 

– Ah, parce que l’on pouvait abandonner ? Arqua un sourcil Yune.

 

– Pour le premier test, ce n’était pas vraiment le cas. Il fallait le prendre comme si vous entriez dans une arène de laquelle vous ne pouviez pas en ressortir par la même porte. Mais bon, pour un certain nombre d’entre vous, l’abandon ne sera pas nécessaire… Bref, tout ça pour vous dire, que désormais vous serez jugé individuellement plutôt que par équipe, même si vous progressez toujours à trois. Maintenant, il est temps de passer à la deuxième partie. Vous devrez l’aborder comme un jeu de pistes. Mon bras droit, ici présente, va venir entre les équipes pour que vous piochiez dans une boîte, un morceau de papier. Il y sera écrit votre premier point de passage, et un autre indice vous y sera donné par le biais du même papier. Selon les trios, vous n’aurez pas le même parcours à faire. Le hasard décidera. Un conseil primordial : ne perdez pas votre feuille, ce serait dommage. Elle est la clé qui vous mènera à l’épreuve finale. 

 

Pain était  resté évasif quant au final du jeu de pistes, qu’advenait-il dès qu’ils arrivaient au bout du jeu ? Konan fit donc le tour, permettant à chaque groupe d’obtenir son ticket pour participer à la fête. Takumi en prit un, y jeta un œil vite fait. En même temps, les deux gars qui l’accompagnaient, y mirent leurs nez en se penchant au-dessus des souples épaules de la brune. Le médecin lut mentalement. « Nous devons trouver un origami en forme de lotus…Tiens, c’est étrange, il y a trois cases dessinées en bas de page ? Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ? » Ryusuke en avait les sourcils froncés, et Takumi fit alors quelques signes à Kagu, lui demandant en secret s’ils avaient les mêmes petits carrés. Elle lui répondit par l’affirmative, sauf qu’eux n’avaient pas trois cases, mais une seule ! C’était incompréhensible, il était impossible de savoir en quoi ces encadrés pouvaient servir. Et malgré les questions à ce sujet, Pain n’en lâchait pas un mot. Plusieurs genins étaient frustrés et l’agitation montait. L’adulte ne laissa paraître aucune trace d’énervement et pour arrêter le tumulte, il annonça d’une voix sans appel :

 

– Vous avez tout le village d’Ame comme lieu d’examen. Que l’épreuve des Origamis commence !

 

Les participants ne se firent plus oppressants, et déguerpirent dans le but de réussir une nouvelle fois. Chacun savait ce qu’il avait à faire, sans non plus voir ce qu’il y avait au bout du tunnel. En l’espace de deux secondes, les sept équipes se dispersèrent.

    Sur les lieux, ce soit disant dieu et son ange ne bougèrent pas de leur position. Ils réfléchissaient, peut-être à des choses différentes. La kunoichi était attristée, plus que de coutume. Un fragment douloureux de son passé l’avait submergé.   

 

– Excuse-moi, Nagato de remettre ça sur le tapis, mais ce que tu as prévu pour une partie d’entre eux, j’ai du mal à le cautionner.

 

– Je ne peux pas t’en vouloir, nous sommes passés par des moments difficiles.

 

– Alors pourquoi tu veux les amener à faire des choix aussi terribles ?

 

– Un jour où l’autre, ils auraient vécu une telle situation. Pour ma part, on a choisi à ma place… Je veux voir comment eux, vont réagir. Il est temps pour eux de connaître la douleur divine, celle qui ne peut disparaître, celle du cœur.

 

– Comme tu voudras… Tu ne m’avais pas dit que tu avais chargé les Futomis d’une mission ! Changea-t-elle de sujet.

 

– C’est bien parce que ce n’était pas nécessaire de te mettre au courant, se contenta-t-il de dire en retournant à ses appartements.

 

– Arrête de te moquer de moi ! Dis-moi quelle est la mission que tu leur as confiée ! La colla-t-elle aux basques.   

 

– Je suis sûr que tu en as une idée.     

 

– Je veux l’entendre de ta bouche ! Attend que je vienne te chercher !

 

Ils se chamaillèrent, savourant ces instants avant qu’ils ne se chargent de préparer le dernier test. Nagato qui était de nature taciturne, prenait plaisir à tourner en bourrique son amie. C’était une joie frivole à côté du mal qui le rongeait en permanence. 

 

    Les concurrents s’étaient précipités pour en finir dans un temps record. Ce qui était tout bonnement inutile, car s’il était question d’une course de vitesse, le classement à l’arrivée aurait dû compter. L’organisateur ne l’avait pas précisé, cela voulait dire qu’il y avait autre chose là-dessous. Une équipe en particuliers, n’avait pas poussé la réflexion aussi loin, et fut la première à être arrivé à destination. Zenji et le duo de ploucs comme il se plaisait à les surnommer, se tenaient face à un poteau électrique sur lequel était suspendu un ange de papier. Le musclé au visage fin et aux pommettes crevassées, était devenu grave dans son attitude. Il détestait les énigmes.       

 

– Senpai ! Regardez sur notre feuille, si le message a changé ! Proposa le nain dont le manche de son katana tapait derrière sa tête.

 

Zenji s’exécuta et eut les yeux exorbités quand il vit un changement au niveau du contenu de la paperasse chiffonnée.

 

– Ah ouais, bravo. Le message a disparu pour nous donner la nouvelle marche à suivre.

 

– C’est quoi, senpai ?! S’exclamèrent les épéistes de bas niveau, excités comme des puces.

 

Il ne répondit pas, il n’en éprouvait pas l’envie. Il baissa simplement la tête, le visage dans le noir de son ombre. Et là, il se mit à ricaner doucement, les épaules roulant nerveusement. 

 

– Pourquoi il rigole comme ça ? Plissa d’avantage les paupières celui au ventre gonflé.

 

Sa remarque n’eut pas la réponse escomptée. Bien au contraire, Zenji n’en pouvait plus et entra dans un fou rire hystérique. Maitre de ses mouvements, il tira sur son énorme épée d’assassin et la fit valser. Ses rires muant sensiblement en des cris furent tout ce que l’on pouvait entendre de ce bain de sang. Le gris de ses cheveux s’empourpra, après qu’il ait saigné les deux qui l’avaient admiré tant d’années. Ce n’est qu’à la fin de cet excès de violence, qu’il prit sur lui. Sa distraction n’avait été que de courte durée. Il remit son sabre sanguinolent à son dos, et ramassa la feuille très précieuse. Dans ses ébats récréatifs et malsains, il l’avait fait tomber. Il grogna satisfait, et avec le sang des manieurs pourfendus, il en tâcha le bout de papier, exactement là où était marqué deux cases vides. Sa qualification lui était promise, mais en serait-il de même pour les autres ? A moins que ce ne soit le début d’une psychose ?   

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La seconde épreuve débute déjà !

 

Il y a 7 équipes ayant réussi à passer la première épreuve. Mais à peine eurent ils le temps de récupérer qu'ils doivent participer à la seconde qui est vraiment mystérieuse.

 

De ce que j'ai compris, ils sont dans une mission où c'est chacun pour soi, chaque bout de papier donne une énigme à résoudre et une fois fait, un nouvel objectif apparaît sur celle ci. Comme Zenji qui a du avoir comme mission de tuer ses coéquipiers. Au passage c'est un vrai fou, ces collègues ne comptait que très peu pour lui, il remplace Gaara :P.

 

Et si ce que j'ai dis est bon, ça veut dire que chaque membre d'une équipe devra tuer une personne, même son coéquipier :o, ça présage rien de bon. Comment va réagir Ensei, Ryusuke et Takumi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre un peu plus calme que les précédents, on commence direct la seconde épreuve.

 

Je me demandais combien de teams allaient participer à la 3ème épreuve, mais maintenant qu'on apprend qu'il va y avoir des duels entres collègues, ça simplifie les choses, seuls les meilleurs de chaque équipes se qualifieront.

 

Autant Zenji (et peut-être miss vapeur) n'a eut aucun problème, autant je vois mal les teams de Fû ou de poêle à frire le faire, sans parler des deux équipes de Yuki.

 

Déjà, on sait que Kagu et Kotarasu vont survivre, par contre, on a aucune confirmation pour Yune...

Mais je ne l’imagine pas mourir, en tout cas pas déjà...

Et évidement, la même question se pose pour l'équipe Ensei, quoi que j'imagine bien Ryu se porter volontaire.. :-\

 

Sinon, j'ai bien aimé les discutions entre Konan (qui fait vraiment secrétaire de Pein) et dieu.

On voit qu'à cette époque, Nagato n'était pas encore le démon qu'il deviendra, et qu'il pouvait plaisanter avec sa collègue. :'(

 

Bon, j'attend avec impatience la suite, surtout je l'avoue pour suivre Fû et Kagu :P (d’ailleurs, en voyant le titre du chapitre, j'ai crut que Konan allait être l'adversaire de la seconde épreuve).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai beaucoup aimé le chapitre.

 

La seconde épreuve s'intitule les Origamis, elle est relativement simple en apparence, aller jusqu'au lieu indiqué est loin d'être compliqué depuis que Eikuso ne rode plus par contre tuer ses camarades ... C'est la que je me dis, celui qui a le papier est celui qui est le mieux placé.

 

Zenji est un sanguinaire égoïste qui souhaite juste s'amuser dans cette épreuve chuunin. On voit que pour réussir l'épreuve néanmoins il faut le sang de ses camarades, peut être qu'ils vont trouver une astuce pour contourner ce problème grâce à leurs jutsus ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une session que j'ai aimé mais tu sais toujours laquelle est ma préféré. :)

Nagato arrive à plaisanter et Konan aussi sous ces traits.. Serait t'-il comme tu les imaginais en dehors de leur triangles et cercle vicieux de la haine..?

Et les cases.. Je ne pense pas que c'est une épreuve différente pour chacun mais que c'est surtout de la douleur..

Du genre, tuer vos amis de vos propres mains où trouver quelqu'un qui se sacrifiera..

D'ailleurs, Zenji qui en as marre de ces deux ploucs, normal qu'il les tue! On dirait Gaara avec T&K qui se la pétais un peu trop, j'voulais les voir crever ces deux-là.. (genre devant Kiba etc..)

Mais une petite question, tu peut me faire plaisir en prenant cette idée ? Ça serait génial.. ;D

 

Tu vois que notre cher Ensei est capable d'utiliser le Raiton pour alléger les souffrances. Ca serait bien que s'il monte la tension éléctrique, ça peut être mortel et/où produire une grande décharge. C'est selon la décharge (l'intensité éléctrique) que ça sera un bonus où un malus.

Un peu comme des défibrillateurs ! 8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

De ce que j'ai compris, ils sont dans une mission où c'est chacun pour soi, chaque bout de papier donne une énigme à résoudre et une fois fait, un nouvel objectif apparaît sur celle ci. Comme Zenji qui a du avoir comme mission de tuer ses coéquipiers. Au passage c'est un vrai fou, ces collègues ne comptait que très peu pour lui, il remplace Gaara :P.

 

Tu as compris l'essentiel. En ce qui concerne Zenji, je le trouve encore plus timbré que Gaara qui lui a un passé qui explique sa démence. Comme tu l'avais suggéré, Zenji se rapproche plus d'un Kenpachi. 

 

Et si ce que j'ai dis est bon, ça veut dire que chaque membre d'une équipe devra tuer une personne, même son coéquipier :o, ça présage rien de bon. Comment va réagir Ensei, Ryusuke et Takumi ?

 

Alors pas forcément... Rappelle toi que tous n'ont pas le même nombre de cases sur leur papier... je n'en dirai pas plus.  :-X

 

Chapitre un peu plus calme que les précédents, on commence direct la seconde épreuve.

 

Oui, je suis comme ça, je ne perd pas de temps. :D

 

Déjà, on sait que Kagu et Kotarasu vont survivre, par contre, on a aucune confirmation pour Yune...

Mais je ne l’imagine pas mourir, en tout cas pas déjà...

 

Ben oui, facile quand ils sont déjà apparu plus tard... Mais pour Yune c'est une autre histoire.

 

Et évidement, la même question se pose pour l'équipe Ensei, quoi que j'imagine bien Ryu se porter volontaire.. :-\

 

Arrête ! Ne parle pas de malheur !  :(

 

Sinon, j'ai bien aimé les discutions entre Konan (qui fait vraiment secrétaire de Pein) et dieu.

 

Enfin quelque part, elle manipule du papier... 9_9

 

On voit qu'à cette époque, Nagato n'était pas encore le démon qu'il deviendra, et qu'il pouvait plaisanter avec sa collègue. :'(

 

Oui... en fait, je me suis toujours posé la question s'il y a avait des échanges amicaux et souriants entre eux deux, quand il n'y avait personne autour... ?

 

C'est la que je me dis, celui qui a le papier est celui qui est le mieux placé.

 

Ce n'est pas faux, surtout avec le mauvais coup joué par Zenji.

 

Zenji est un sanguinaire égoïste qui souhaite juste s'amuser dans cette épreuve chuunin. On voit que pour réussir l'épreuve néanmoins il faut le sang de ses camarades, peut être qu'ils vont trouver une astuce pour contourner ce problème grâce à leurs jutsus ???

 

Mm... ça risque d'être compliqué, surtout quand tu verras comment ils vont vérifier que les qualifiés n'ont pas triché...

 

Nagato arrive à plaisanter et Konan aussi sous ces traits.. Serait t'-il comme tu les imaginais en dehors de leur triangles et cercle vicieux de la haine..?

 

Oui... on va dire ça ! ;D

Disons qu'ils ont été proches, alors je me suis dit pourquoi pas plaisanter ? Après Nagato reste dans la retenue, je ne l'ai pas fait sourire. ^^

 

Tu vois que notre cher Ensei est capable d'utiliser le Raiton pour alléger les souffrances. Ca serait bien que s'il monte la tension éléctrique, ça peut être mortel et/où produire une grande décharge. C'est selon la décharge (l'intensité éléctrique) que ça sera un bonus où un malus.

Un peu comme des défibrillateurs ! 8)

 

J'ai peut-être donné à Ensei dans un futur chapitre (arc) un jutsu similaire, mais je ne vais pas en faire son domaine de prédilection.  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

3.6 Abandon ou trahison

    Cette épreuve qui se déroulait, allait avoir certainement une fin dramatique, où larmes et sang se mélangeraient…

 

    Après le massacre sans retenue de Zenji d’Ame, celle des Geysers qui fallait garder à l’œil, eut enfin la chance de tomber sur leur origami. Ils avaient pour cela crapahuté un bout de temps. La forme qui avait été donnée à l’œuvre nippone était un oiseau. Il était posé sur un rebord de fenêtre, à une intersection. La femme vapeur le prit et ne voyant que rien y était écrit, le reposa.         

 

– Tu as notre bout de papier ?  Expira le brun chevelu de sa voix éteinte et éreintée.

 

– Oui, Makio.

 

Elle le sortit de sa poche à kunais et comprit instantanément que les mots avaient été remplacés par d’autres. Elle en fit une lecture expéditive pour ensuite leur rapporter la terrible révélation.

 

– Je ne m’attendais pas à une telle demande… Les gars, si l’on veut aller plus loin, l’un d’entre nous doit y laisser sa vie pour que les deux autres continuent. On doit ensuite faire couler une goutte de sang du sacrifié à cet emplacement, annonça-t-elle sans âme en montrant la case qui ne demandait qu’à être remplie.

 

– Tu plaisantes, pas vrai ? Craignait le bandé tremblotant.

 

Mais ils eurent confirmation en s’informant du message de leur propre initiative. Ils étaient effondrés. Ils se dévisagèrent les uns les autres, indécis. Quelle serait la sentence ? La demoiselle se savait sauve, elle était la plus dangereuse des trois, et même s’ils s’alliaient contre elle, ils ne feraient pas du tout le poids. Elle était cependant prête à abandonner, même si c’était la chance de sa vie. Elle lui arrivait souvent d’être sévère et exigeante envers les autres membres de son équipe, mais c’était pour la bonne cause. Elle n’avait vraiment pas le cœur à ôter la vie, pas à des amis. « Quelle épreuve moisie ! » Retint-elle dans un juron.

 

– C’est bon, je me sacrifie.

 

L’utilisatrice de geysers n’en revenait pas. Celui qui se proposait était le garçon le plus peureux qu’elle connaissait. Contrairement à elle et à l’inscrutable Makio, il était ferme dans sa parole. Elle sonnait comme une promesse.

 

– Tu n’es pas sérieux ?! Ubarishojo !

 

– Je n’ai pas peur de mourir… en tout cas pas de cette manière là. Je sais combien tu tiens à réaliser tes rêves, et à réussir cet examen. Mais moi, je n’ai pas cette rage de vaincre, et je ne l’aurai certainement jamais. Ce que je peux faire, c’est vous offrir mon âme pour l’honneur des hommes des geysers !

 

– Tu es complètement fou… Es-tu sûr de vouloir te suicider ?!

 

– Torukyo… je m’y suis préparé. Alors, s’il te plait, n’essaye pas de m’en dissuader.

 

Sa rancœur la prenait à la gorge. La kunoichi avait du mal à l’accepter. Elle n’avait en plus aucun soutien de l’autre au visage impénétrable. Bien au contraire, il posa une question au condamné de très mauvais goût : 

 

– Comment veux-tu mourir ? Souffla-t-il toujours aussi enroué.

 

– Vous n’avez qu’à me pendre à un fil de fer. Je préfère ça que vous me donniez directement la mort.

 

– On n’en aurait même pas été capable, parla la ninja pour elle et Makio.

 

La condamnation était lourde à porter. Néanmoins, Makio prépara la potence. Il attacha l’un de ses fils de fer à une branche d’arbre, l’un des seuls à avoir été planté au milieu des pavés. A l’autre bout, il fit un nœud coulant. Le brun avait une allure de bourreau, non… perché ainsi sur la branche, on aurait dit un corbeau. 

 

– Makio ! Ca suffira, l’appela la jeunette. Fais en sorte qu’Ubarishojo ne souffre pas !

 

Dans un râlement succinct, la tignasse ambulante vint vers celui qui incarnait leur porte de survie. D’un sac, il sortit  une tige qu’il craqua. Une fumée rosée s’en échappa. Il la lui fit respirer à pleins poumons. A l’odeur ce ne pouvait être que de l’encens, mais un encens  mélangé à du chakra. Dès que l’on humait le parfum, les sens se brouillaient et si l’on ne se débattait pas, il réduisait la personne à l’état de légume. Son arme principale était une drogue. Ne pouvant plus bouger par lui-même, sous l’effet de l’encens enivrant, Torukyo et Makio le portèrent et le hissèrent à hauteur de corde. Ubarishojo les guidait de sa voix assoupie. Finalement la tête entra dans la boucle tortueuse, et le fil lui lacéra le cou. Sa mort avait été rapide et mise sous silence. Ils se rappelleraient longtemps, voir indéfiniment de ce qu’avait accompli le raté, comme se plaisaient à dire les genins de leur village. La kunoichi aux vapeurs incendiaires récupéra une gouttelette de son sang, en lui faisant une légère coupure au majeur. Elle valida leur feuille d’admission à la dernière étape de ces jeux morbides. « Quand je deviendrais plus forte, je te jure de te venger de celui qui t’a imposé ce sort. » Rumina-t-elle, alors qu’ils s’étaient détournés du pendu. 

 

*

 

    A présent, l’équipe dirigée par Kagu Ito avait aussi trouvé leur objet suspendu à une ficelle : une jolie libellule en papier blanc. Ils étaient perplexes quant à ce qui allait se produire. Même les filles du Harem n’avaient aucune idée de quelle bassesse il allait en retourner. Le nouveau message apparut, et la blonde au kunai surdimensionné, le lut assez fort et clairement pour qu’ils puissent tous en avoir connaissance. 

 

– Vous devez éliminer l’un des vôtres pour permettre au reste de l’équipe d’accéder à la phase finale. Vous appliquerez du sang de votre victime sur votre feuille, en guise de preuve et pour obtenir le lieu de rendez-vous pour la suite de l’examen.

 

Ils se figèrent devant cette consigne. L’heure était grave, tous les trois formaient un triangle, s’étant mis à distance respectable les uns des autres. Les cœurs battaient fort sous la pression. Qui pourrait bien être prêt à tout arrêter ? Personne n’avait l’intention de se dessaisir de sa vie. Kagu patientait sans broncher. « Je ne peux pas tuer Kotarasu, c’est un ami. Pareil pour Yune, même si elle peut m’irriter, nous sommes passés par le même calvaire. » La métisse se sentait visée. « Kotarasu et Kagu sont bien trop proches pour se faire du mal, ils vont vouloir se rabattre sur moi ! ». L’homme était tout aussi stressé. « Elles sont toutes les deux du Harem, elles vont chercher à se débarrasser du plus faible, c’est à dire moi. » Ils se surveillaient, leurs regards faisant des allers retours. Il fallut un temps considérable, pour que la capitaine Ito déclare forfait :   

 

– On arrête tout ! Inutile de se prendre la tête, et de se martyriser l’esprit. Nous pouvons abandonner, alors faisons-le.

 

– Tu oublies notre mission, Kagu, posa ses mains sur ses hanches Yune. Notre Maîtresse ne sera pas contente.

 

Kotarasu opina du chef en faisant oui de la tête, de manière répétitive.

 

– J’ai le pressentiment que tout se passera bien. Takumi ne nous trahira pas, il n’est donc pas nécessaire de poursuivre nos observations, surtout avec un ninja six pieds sous terre dans notre team.

 

Au final, ils acceptèrent la prise de position de la blonde, qui leur était de toute manière, profitable. Aussitôt qu’ils avaient annoncé leur abandon, un ninja emmitouflé dans une cape décomposé vint les reconduire hors du village. Ils ne pouvaient plus suivre la suite des épreuves et durent revenir à Yuki sans la compagnie d’Ensei et sa troupe. Désormais, les cartes n’étaient plus en leurs mains, tout pouvait arriver en leur absence. « Ce type d’épreuve est un coup du sort du destin. Takumi, tu as là une occasion rêvée pour accomplir ce pourquoi tu as été associée à ces deux énergumènes. Il vaudrait mieux que tu la saisisses. » Pensa le Lynx.   

 

*

 

    Bien plus loin, nos ninjas de Taki évoluaient sans empressement. Précédemment, ils avaient mis la main sur leur origami, un chien. Ce qui en résulta, fut un nouvel ordre qui était d’atteindre une place dégagée délimitée par un fleuve artificiel qui servait plus de voie d’égouts que pour la promenade ou la pêche. Le ciel se recouvrait, assombrissant les bâtisses sinistres et l’eau boueuse. Fû et ses amis n’avaient pas perdu de temps, et se mirent à se demander ce qui les amenait ici. Des effluves nauséabonds remontaient du lie de la rivière mouvementée. La femme aux yeux d’or inspecta leur papier qui fouetta sous l’impulsion d’une brise. Elle réussit à déchiffrer l’unique mot qui s’afficha : « Com… Combattez ?! » 

    D’un seul coup, la situation bascula. Ils furent acculés. A la vitesse de l’éclair, un ninja avec un masque respiratoire chargea insidieusement Fû. Il avait émergé du sol sous les pieds de l’aspirante, comme s’il sortait de l’eau ! Le kunai du shinobi était tendu, pointé vers le haut pour la défigurer. Par pur réflexe, elle fit un mouvement de recul. Son bon jugement la sauva pour cette fois.

 

– Attention ! Les deux autres arrivent ! Analysa Haru, la belle rousse.

 

Dans un même temps, le brun aux yeux bleus, Denkashi, dut se défendre face à un second adversaire qui était plus fait au combat rapproché. Outre le fait qu’il respirait dans un masque, il s’était doté de griffes recourbées accrochées au dos de ses mains. Si l’homme des cascades n’avait pas activé sa capacité, il aurait eu le bras tranché. Au lieu de ça, il sut le recouvrir à temps d’une fine couche de terre. L’assaillant en fut surpris et revint en arrière, avec le premier intervenant. Le troisième de ce groupe d’Ame s’avança auprès de ses collègues. Fû en déduisit, qu’il n’avait pas une force de frappe conséquente à côtés des premiers comme il était resté en retrait. Elle exprima ouvertement son mécontentement envers Haru : 

 

– Tu aurais pu nous prévenir plus tôt, non ! Tu es avec nous pour localiser nos potentiels ennemis !

 

– Je sais, mais pour celui qui a lancé l’opération, il m’était incapable de le percevoir.

 

– Comment est-ce possible ? Tu es une Uzumaki ! S’emporta le jeune homme.

 

– Je ne sais pas comment ça se fait. Ce n’est tant qu’il est sous terre qu’il échappe à mon sens.

 

– Il va être un adversaire agaçant, jugea Fû, car imprévisible et rapide en plus. L’autre paraît plus abordable avec ses griffes… Alors c’est vous que l’on doit battre pour accéder à la suite ! Chercha-t-elle à enclencher l’échange avec les mecs en combinaison rayée.

 

– C’est exact, répondit le plongeur assassin. Vous devez avoir sur votre feuille, trois cases correspondant aux sangs des trois membres de l’équipe que vous devez vaincre…

 

Elle posa son regard sur le bas du papier, et ne put qu’appuyer les dires du masqué.

 

–… et c’est NOUS ! Se délecta le ninja d’Ame ouvrant ainsi une déclaration de guerre.

 

    Les combats ne pouvaient plus être repoussés. Ainsi, l’utilisateur de doton était soumis à des attaques griffues qui provoquèrent des étincelles sur la roche de ses poings. Le petit shinobi qui se battait à domicile, attaquait sans répit. Les coups crissaient sur la roche, tandis que le brun parait et esquivait, sûr de lui. Pourtant, une ouverture fut créer, assez aberrante, au niveau du thorax. L’homme aux crochets allongés s’y jeta éperdument avec l’un de ses gants à griffes. Denkashi en profita donc pour refermer ses bras de pierre sur les outils aiguisés. Les griffes se brisèrent, broyées et sa main fut bloquée sous l’étreinte. « C’était un piège ! » Il n’avait plus d’issu possible et encaissa une violente frappe du droit dans la joue. Le shinobi qui venait de subir une telle masse dans la figure était méconnaissable. Son visage s’était fait écraser par un coup de poing américain de grande envergure. Son cerveau n’ayant pas tenu, il était raide mort.         

    D’autre part, Fû crépita d’impatience. Elle envoya alors cinq shurikens de lumière sur le plus dangereux. Malgré sa vitesse d’exécution, ils ne le rencontrèrent pas. Il s’était enfoncé dans la terre comme dans du beurre, ou mieux dans une surface liquide. « Doton – Déplacement sous-terrain. C’est à toi de jouer, Tupei ! » Pensa fortement le chef d’équipe. Il était difficile de situer où pouvait se cacher le nageur à masque de plongée. L’hôte devait tendre une oreille attentive à ce que Haru pourrait lui signaler au tout dernier moment. Il y eut cependant un nouveau problème qui s’ajouta. Le temps de cette mésaventure avait suffi pour que le plus éloigné du trio de la Pluie, ait exécuté un jutsu. Les deux ados de la gente féminine furent prise dans une brume rouge, obstruant encore plus la vue qu’une brume normale. « Ninpo – Brouillard Sanglant ! »Elles se croyaient vraiment dans une aire ou des fumigènes aux fumées rouges perduraient. Les deux filles ne se voyaient plus. Fû avait eu l’idée par instinct de survie, de quitter la zone d’action de la technique, mais dès qu’elle tenta quelques pas rapides, elle fut accueillie par le type qui se déplace sous terre. Elle recueillit donc une coupure superficielle à son avant bras. « Merde ! Il a l’avantage dans ces conditions. » Aussitôt qu’il était apparu, aussitôt il était reparti, guettant sa proie comme un requin autour d’un ban de poissons, sauf que là il n’y avait qu’un poisson. Rares avaient été les fois où elle avait été aussi acculée. Elle avait besoin de renfort.       

 

– Haru ! Aide-moi à le débusquer !

 

– J’aimerai bien mais maintenant ma détection est complètement brouillée. Ce n’est pas un brouillard ordinaire ! Répondit-elle à en perdre son sang froid.

 

    Celle aux longs cheveux pourpres qui s’était vu neutralisée, ne savait plus où donner de la tête, et ça ne s’arrangea pas avec un petit changement. Douze ombres l’entouraient et frémissaient selon  les volutes des particules en suspension. « Ce n’est pas vrai ! Je suis incapable de différencier le vrai des faux ! C’est quoi cette technique ?! » Ne voyant pas d’autre moyen que celui-ci, elle effectua lancer de kunai sur lancer pour venir à bout des clones. Tour à tour, les ombres s’évaporèrent et il n’en restait plus une seule ! « Il est où maintenant ?! Il joue avec moi ! » Être prise pour cible sans savoir comment bougeait l’opposant, était une position intenable. Le moindre bruit ne devait pas être filtré. Soudain, une nouvelle ombre surgit. Haru était prête à réagir. La personne s’approcha et fut identifiable. 

 

– Ouf ! Ce n’est que toi, Denkashi. Je suis rassuré mais… Attend, reste à distance !

 

– Ok, ok, leva-t-il les bras.

 

Elle prit son temps pour se concentrer sur son soit disant ami. Il pouvait être question de son ennemi qui essaye de jouer au plus malin en adoptant l’apparence de l’un des leurs. Elle reconnut son chakra, il n’y avait plus de doute possible, c’était bien lui.

 

– C’est bon. Désolé, mais j’étais obligé de faire une vérification. Celui qui a installé cette brume colorée, est tapi quelque part.

 

– Je vois, il serait préférable que l’on se défende dos à dos.

 

– Ca me va, je ne peux plus localiser qui que ce soit, de toute manière. Tu as battu celui qui t’était assigné ?

 

– Je l’ai bousillé, confirma-t-il sans sommation.

 

– Au moins, ça en fait un en moins.

     

Tous deux se mirent en formation. Haru était nettement plus détendue quand subitement un kunai la poignarda dans la gorge, lui coupant franchement la jugulaire. Elle se tint la meurtrissure sans que cela n’arrête le saignement. Elle devint blanche, tombant en même temps dans l’incompréhension. 

 

– Denkashi ?! Pourquoi ?!

 

Il se mit à sourire, son arme entre ses doigts. Elle n’avait jamais vu cette grimace se dessiner de manière aussi grotesque sur lui. « Non, ce n’est pas toi… Je me suis fait avoir en beauté… » Fit-elle à demi inconsciente. Elle avait vu juste mais trop tard. Par un étrange tour de magie, l’apparence de Denkashi se métamorphosa en celle du manipulateur de brume. Les jambes de l’Uzumaki chancelèrent ce qui la fit s’écrouler comme un mannequin. L’homme qui adore se dissimuler dans son brouillard la laissa se vider de son liquide vital, et eut au moins la gentillesse de lui expliquer le principe de sa technique difficile à percer. Il s’accroupit près d’elle. 

 

– Désolé, mais tu as été défaite par mon brouillard sanglant. Il me permet d’agir sur les sens de mes adversaires, tant qu’ils sont à l’intérieur. Ainsi ton pouvoir de perception a été complètement faussé, et je me suis confondu avec ton équipier. En gros, c’est un brouillard qui m’a permis de te faire subir des illusions d’un réalisme troublant.

 

– Je vais te…, s’essouffla-t-elle en dégainant un kunai alors qu’elle n’était pas en mesure de vaincre.

 

Elle le jeta alors qu’elle était hagarde et désordonnée. Il s’envola au milieu de la brume ne faisant aucun blessé. Dans cet élan, elle perdit son dernier souffle de vie et son expression de visage se figea, suintée de son sang.

 

– Ah, ah, ah ! C’est pitoyable ! Tu aurais pu t’abstenir de ton ultime tentative. Mais je salue ta ténacité, je me suis bien marré en me faisant passer pour l’autre gus.

 

Il se releva, après tout son associé avait beaucoup à faire face à la jinchuriki de Nanabi. Il devrait y mettre la main à la pâte. Il eut toutefois une drôle de sensation qui le parcourut. Il se stoppa mais ne vit pas que ce qui lui arrivait dessus, venait de juste au dessus de lui. Une ombre massive apparut, mais ce ne fut que passager. Dans un grondement assourdissant, il se fit écraser avant même qu’il ne souffre. Son corps n’était plus visible tant il avait été fracassé. Un personnage de stature imposante avait envoyé tout ce qu’il avait. Un iris d’un bleu avenant se découvrit de derrière une musculature faite de pierres. Denkashi avait agi dans le feu de l’action pour un one-shot total !

 

– Haru… je suis arrivé trop tard. Ton dernier acte m’était dédié. J’ai vu ton kunai, merci pour ce que tu as fait jusque là. Tu peux partir en paix, se recueillit-il sur sa silhouette inerte. 

 

    Si l’on revient à la confrontation opposant Fû à l’insaisissable shinobi qui la tenait retenue, elle n’avait pas évolué. Difficile de déceler quoique ce soit dans cette poix. La kunoichi était statique quand elle sentit le froid d’une lame sous sa gorge. Son ennemi avait été furtif, et avait profité de la non visibilité pour se glisser derrière elle avec son jutsu parfaitement adapté. L’hôte était sur le point de se faire exécuter. 

 

– Bien, ne fais plus un geste, lui conseilla celui à la voix masquée. Je n’ai rien contre toi mais l’examen a été conçu de telle sorte que tu périsses.

 

– Comment ça ? Voulut-elle gagner du temps.

 

– Nous devons te tuer, telle est notre mission. Tu as un démon extrêmement dangereux en toi, tu comprends combien tu pourrais nuire à notre village.

 

– Je comprends surtout que vous êtes bien informé.

 

– Hé…, il est temps que je mette un terme à ta pauvre existence…

 

Tandis qu’il était fin prêt à allier ses mots à ses actes, cette brume rougeoyante se dissipa progressivement. Le phénomène le fit hésiter. « Tupei est décédé ? »

 

– Tu te relâche bien trop facilement.

 

– Hein !! Tu vas voir ! Vas rejoindre l’autre monde !

 

Sur son attaque, il fut trop lent. Il ne s’était pas rendu compte que Fû avait modelé un kunai de lumière au niveau des hanches. Elle le frappa avec souplesse sans regarder derrière elle. La pointe qui irradiait le piqua sur le flanc. Avant qu’il ne puisse répliquer, le couteau lumineux s’agrandit pour le transpercer, d’un flanc à l’autre. Il avait agi comme un laser rétractable. Le dernier survivant de cette team tomba les yeux dans le vide. Fû avait fait preuve de moins de clémence, sa vie en dépendait. Elle ne pouvait tolérer cette haine qu’on pouvait manifester à son encontre à partir du moment où l’on savait ce qu’elle abritait en elle. Les deux rescapés de ces affrontements sérieux se retrouvèrent. La fille au teint mate remercia le brun d’avoir battu le créateur de brume. Cela avait fait une bonne diversion. Le garçon des rochers en fut touché, mais fit tomber l’ambiance au plus bas avec la disparition de Haru. Elle ne le montra pas mais en était affectée. Ils avaient eu leur dose d’émotion forte, et c’est avec détermination qu’ils repartirent avec le sang de leurs trois victimes. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très très bon chapitre !

 

Il s'en passe des choses dans ce chapitre assez dramatique :o. On comprend un peu mieux à quoi sert les cases, c'est pour y mettre le sang de la personne qu'on devait tuer et dans l'équipe du Geyser, c'est le plus peureux de la bande qui a accepté de mourir pour eux, il a eu une mort honorable. J'ai bien la technique de l'encens lié au chakra 8). Torukyo va devoir énormément s’entraîner pour qu'elle puisse venger son ami :P.

 

L'équipe du Harem envoyer par la Yukikage, décident d'abandonner l'épreuve, je m'y attendais pas. En tout cas la phrase du Lynx à la fin est très intrigante, Takumi cherchait depuis le début à être aux cotés du duo Ensei et Ryusuke ? Elle cherche à se venger ? Non je pense que c'est plus profond que ça ><.

 

Le chapitre se finit en apogée sur l'équipe de Taki qui affronte une team de Ame, qui se révèle bien redoutable 8). Le type qui se fond dans le sol et dont même Haru l'Uzumaki ne pouvait le repérer, était super dangereux, son pouvoir m'a fait penser à Mu 8).

J'ai bien aimé aussi celui qui a utilisé son brouillard sanglant et qui altère la perception des gens, et même quand Haru a pensé que c'était son ami j'avais toujours le doute que c'était l'ennemi :P. Mais par contre je ne pensais qu'elle se ferait tuer :o, la pauvre, mais je pense qu'on reverra un autre Uzumaki bientôt.

 

Bref super chapitre, avec des rebondissement et des morts à gogo :o. Cependant j'attends de voir comment cette épreuve se passera pour la Team Ensei :P. La suite !!!!!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai bien la technique de l'encens lié au chakra 8).

 

Je partage ton avis, ça sort de ce que l'on a l'habitude de voir dans le manga.

 

Torukyo va devoir énormément s’entraîner pour qu'elle puisse venger son ami :P.

 

Ah, ça c'est sûr, ce n'est pas gagné.

 

En tout cas la phrase du Lynx à la fin est très intrigante, Takumi cherchait depuis le début à être aux cotés du duo Ensei et Ryusuke ? Elle cherche à se venger ? Non je pense que c'est plus profond que ça ><.

 

Il faut que tu te rappelles comment elle s'est retrouvée dans l'équipe et qui l'y a poussé. Comme Kagu est au courant, forcément il y a un lien avec la Harem et celui ou celle qui en est à la tête. 

 

Le chapitre se finit en apogée sur l'équipe de Taki qui affronte une team de Ame, qui se révèle bien redoutable 8). Le type qui se fond dans le sol et dont même Haru l'Uzumaki ne pouvait le repérer, était super dangereux, son pouvoir m'a fait penser à Mu 8).

 

Il y a un peu de Muu, mais après je trouve que cette technique ressemble encore plus à celle de zetsu.

 

Mais par contre je ne pensais qu'elle se ferait tuer :o, la pauvre, mais je pense qu'on reverra un autre Uzumaki bientôt.

 

Bien sûr, Nagato ! xD

 

Cependant j'attends de voir comment cette épreuve se passera pour la Team Ensei :P.

 

Si tu as suivi quel était le nombre de cases qu'ils ont à remplir, tu dois te douter de ce qui les attend.  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah !!

 

Bloody je t'ai compris !!! Je suis sur !!!

 

Bon le chapitre est dans la continuité, les équipes sont peu à peu disloquer pour obtenir les derniers représentants de cet examen Chuunin. L'équipe des Harem qui s'en va et qui m'a fait comprendre une chose. J'ai deviné, je suis sur, si je me trompe je t'en voudrais à vie Bloody. Tu te demande de quoi je parle, et bien je parle de ...

 

Avant tout on voit un gros combat entre deux équipes, des pertes des deux cotés mais c'était à prévoir que la jinchuuriki s'en sorte par contre je m'attendais pas à que ce soit aussi difficile pour elle.

Le gars de Ame à la technique des ombres m'a rappelé que tu m'avais parlé d'un personnage qui devait utiliser une technique similaire. C'est de lui que tu parlais ?

Au moins Haru a fait gagné son équipe, le gars avec sa brume était redoutable même face à un ninja sensorielle.

 

Pour l'équipe des geysers j'ai été surpris du sacrifice de Ubarishojo, je pensais qu'il cachait son jeu mais en fait non, tu l'a crée pour qu'il se sacrifie lol. Toute cette préparation pour le tuer, ça aurait plus rapide de le tuer grâce à sa technique des geysers non ?  :D

 

Bon j'en viens à ce que j'ai découvert car oui Takumi est là pour faire en sorte que Ensei puisse accomplir sa propre mission, elle doit l'aider à atteindre la dernière marche et c'est pourquoi cette épreuve de sacrifice va lui permettre de l'aider ! Après est ce qu'elle va mourir définitivement ou user d'une technique je ne sais pas mais je suis sur, elle a pour mission d'emmener Ensei jusqu'à son objectif !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le gars de Ame à la technique des ombres m'a rappelé que tu m'avais parlé d'un personnage qui devait utiliser une technique similaire. C'est de lui que tu parlais ?

 

Non, ce n'est pas lui. ^^

Lui, il allait vraiment sous terre comme Zetsu. La technique de déplacement d'ombre ce sera pour plus tard.

 

Au moins Haru a fait gagné son équipe, le gars avec sa brume était redoutable même face à un ninja sensorielle.

 

Oui et surtout face à un ninja sensoriel, seul ceux qui ont un odorat ou/et une ouïe sur développés avaient leur chance dans ce brouillard.

 

Pour l'équipe des geysers j'ai été surpris du sacrifice de Ubarishojo, je pensais qu'il cachait son jeu mais en fait non, tu l'a crée pour qu'il se sacrifie lol. Toute cette préparation pour le tuer, ça aurait plus rapide de le tuer grâce à sa technique des geysers non ?  :D

 

Heu... oui, c'est vrai. Mais bon Torukyo n'avait peut-être envie de se servir de l'un de ces jutsus pour mettre à mort un coéquipier... 9_9 (ouais je me rattrape comme je peux). 

 

Bon j'en viens à ce que j'ai découvert car oui Takumi est là pour faire en sorte que Ensei puisse accomplir sa propre mission, elle doit l'aider à atteindre la dernière marche et c'est pourquoi cette épreuve de sacrifice va lui permettre de l'aider ! Après est ce qu'elle va mourir définitivement ou user d'une technique je ne sais pas mais je suis sur, elle a pour mission d'emmener Ensei jusqu'à son objectif !!!

 

Alors... oué c'est pas mal. Mais ouf !! J'ai cru que tu avais tout découvert, j'ai eu peur ! Tu aurais cassé toute la fin de l'arc !  >:(:P

Disons que quelque part elle doit soutenir Ensei dans son objectif et tu dois penser à celui d'assassiner Fû. Mais peut-être que Kagu parlait d'autre chose....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors ok ! La mission est peut être alors de tuer Ensei et que donc sa mort probable face au héro va les faire gagner l'épreuve. Je raconte n'importe quoi parce que voilà, je suis deg, j'ai pas trouvé la raison  :'(

Bon j'attendrais comme tout le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors ok ! La mission est peut être alors de tuer Ensei et que donc sa mort probable face au héro va les faire gagner l'épreuve. Je raconte n'importe quoi parce que voilà, je suis deg, j'ai pas trouvé la raison  :'(

Bon j'attendrais comme tout le monde.

 

Non mais je te rassure, tu n'es pas loin de la vérité. Tu peux trouver, n'importe qui peut trouver avec tous les éléments que j'ai donné dans les trois arcs, c'est limite si je vous mets au défi !  ;D

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin lut !

 

Un bon gros chapitre, avec des morts à gogo !

 

On perd donc la team Yuki (dommage, je voulais voire plus Kagu), mais on les reverra forcément, rien que pour Yune.

 

Ensuite, dans la team Geysers un mort.

Un truc bien fait, on ne le regrettera pas trop car on a pas eut le temps de le connaitre, c'est bien joué de ta part.

 

Ensuite le combat de la team Fû est excellent.

C'est vraiment dommage pour Haru, jusqu'à la fin j’espérais qu'elle s'en tirerais. :'(

Par contre, Pein qui ordonne de tuer Fû 'je crois comprendre que c'est lui qui a donné l'ordre) est bizarre, il veut récupérer les jin non, même si c'est pas tout de suite. ???

 

Sont donc qualifier Zenjin, Torukyo, Makio, Fû, et Denkashi, soit 5 genins.

Reste les teams Yuki eu Kusa, avec max 6 qualifiés (ce qui serait spéciale), je mise sur poêle à frire, Ensei et Takumi, Ruy étant HS (il va pas mourir maintenant).

 

J'ai voté Rumi. 8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a cinq genins de qualifiés et six possibles encore.

J'imagine que si la suite est un bon vieux tournoi, pour éviter e te casser la tête il y aura encore trois genins qualifiés pour la suite, ce qui nous donnera huit têtes, soit des quart de finale et donc pourquoi pas un " empêchement " d'Ensei, bien que j'apprécie le personnage. Bien sympathique en tout cas cet examen jusqu'à présent, bien loin du bisounours du début de manga, avec des morts plusieurs morts de personnes un minimum développés :D (les pauvres quand même ^^"), sans compter Pain qui magouille comme toujours et la présence de Fü-sama qui était donc la fameuse jin *-*

Share this post


Link to post
Share on other sites

On perd donc la team Yuki (dommage, je voulais voire plus Kagu), mais on les reverra forcément, rien que pour Yune.

 

Oui, ils feront une brève apparition, mais leur rôle dans cette fiction s'arrête là, dans cet arc 3. Pas mal de persos ne seront vu que dans un arc particulier.

 

Par contre, Pein qui ordonne de tuer Fû 'je crois comprendre que c'est lui qui a donné l'ordre) est bizarre, il veut récupérer les jin non, même si c'est pas tout de suite. ???

 

Alors oui ça parait contradictoire, même pour moi. ^^'

En fait, ce qui gêne le chef de l'Akatsuki, c'est plutôt la maturité de Fû au moment où la chasse aux démons sera lancée. Si à son jeune âge, elle utilise un tel kekkai, et pourrait 'hypothétiquement'  contrôler son démon, elle serait redoutable pour un duo de l'Akatsuki. Pain en fait se projette dans le futur de leur mission,et trouve préférable de tuer Fû pour que Nanabi réapparaisse sans hôte.

 

J'imagine que si la suite est un bon vieux tournoi, pour éviter e te casser la tête il y aura encore trois genins qualifiés pour la suite, ce qui nous donnera huit têtes, soit des quart de finale et donc pourquoi pas un " empêchement " d'Ensei, bien que j'apprécie le personnage.

 

Bien réfléchi, je peux en effet me rabattre sur un tournoi, et il y aurait de sérieux clients : Torukyo, Zenji ou Fû. Mais comme tu as vu que je suis sorti de ce système d'épreuves prédéfinies,  tu te doutes que je vais continuer sur ma lancée. Je vais juste t'avouer, que la dernière épreuve va être déterminante pour certaines personnes...

 

Bien sympathique en tout cas cet examen jusqu'à présent, bien loin du bisounours du début de manga, avec des morts plusieurs morts de personnes un minimum développés :D (les pauvres quand même ^^"), sans compter Pain qui magouille comme toujours et la présence de Fü-sama qui était donc la fameuse jin *-*

 

Ben, il fallait bien que ce soit des épreuves horribles avec comme organisateur Pain.  :D Je ne pouvais pas faire dans la demi mesure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du 3.4 au 3.5 on a du lourd. J'ai mis du temps pour lire le chapitre 3.4 car il est assez dense. Tu vois ? Tu as vraiment fort en ajoutant autant d'actions en un seul chapitre ! Tu nous as tous surpassés, nous qui écrivons des fic d'actions, tu as ajouté actions et descriptions.

 

Comme je l'ai dit, j'ai été légèrement perdu, j'ai voulu mettre un nom sur chaque protagoniste. C'était une erreur, j'aurais simplement du lire les performances de chacun. Et en faisant ça j'ai eu beaucoup plus de facilités. La bataille qui m'a le plus plu reste celle de Zenji. Ce type est un monstre ! Et le chapitre 3.5 le confirme d'ailleurs. Du coté de Yuki, nos héros n'ont pas tout démontré, seules les femmes étaient à l'honneur. On voit la puissance et l'influence de la Yukikage qui est impressionnante ! Fu aussi m'a beaucoup plu, j’attends énormément d'elle.

 

Là juste ensuite ça nous fait : Deux teams Yuki, deux teams d’Ame, une team de Taki. Nous sommes à quinze genins, c'est pas mal ! c'est pas mal  du tout ! pour l'épreuve qui suit on peu espérer que cinq disparaissent. Et quelle épreuve nous attends, celle des origamis. Pein est un salaud...

 

Alors voilà ce que j'ai compris. Chaque équipe à une feuille avec un nombre de cases différentes à remplir. Selon le nombre, on peut risquer de se débarrasser d'un ami ou de vaincre en équipe... Déjà, on sait que la team d'Ensei à trois cases, ce qui fait qu'elle est bien partie... mais Quid de l'équipe de la Yukikage qui n'en a qu'une ?

 

- Soit le nombre de cases signifie le nombre de personnes à éliminer par équipe... Ce dont je doute.

 

- Soit le nombre de cases est le nombre de personnes qualifiées. Cela serait plus intéressant car nos équipes auraient la possibilité de prendre les feuilles d'autres équipes pour avoir la qualification. Cette épreuve est diabolique à souhait ! Je me réserve le chapitre 3.6 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu nous as tous surpassés, nous qui écrivons des fic d'actions, tu as ajouté actions et descriptions.

 

Je ne sais pas... :-[

Disons que comme je sais que j'ai des lacunes, je les travaille avec plus d'assiduité... je veux équilibrer mon style d'écriture à tous les niveaux.

 

Du coté de Yuki, nos héros n'ont pas tout démontré, seules les femmes étaient à l'honneur. On voit la puissance et l'influence de la Yukikage qui est impressionnante !

 

Exact, ainsi vous avez un large aperçu de qui est formé par la redoutable Yukikage.

 

Fu aussi m'a beaucoup plu, j’attends énormément d'elle.

 

Ah tant mieux... hihihi.

 

Et quelle épreuve nous attends, celle des origamis. Pein est un salaud...

 

Oh voyons !!... mais tu as raison. ^^'

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

3.7 Harcelé par les lianes

 

    Des chaussures perturbèrent la quiétude d’une flaque. Elle les éclaboussa, mais n’y firent pas attention. Ils seraient bien plus mouillés si cette nappe orageuse déversait son rideau de pluie. Takumi était le guide pour cette épreuve, c’était certainement mieux comme ça. Ensei faisait le relais, et Ryusuke fermait la course. Ils venaient de quitter l’endroit où reposait leur lotus, pour un quartier aux rues resserrées et décorés de gouttières à n’en plus finir. Ils foncèrent entre les fils à haute tension, pour bifurquer au lieu de rendez-vous. Le sens de l’orientation de la kunoichi ne faillit pas, et comme convenu ils déboulèrent sur une place ronde qui donnait vue sur des taudis parsemés. Une envolée de tourterelles tournait autour d’eux, pressentant qu’elles n’étaient plus à leur place, ici. Elles partirent derrière une ronde d’immeubles. La brune ensorceleuse prit cela pour un mauvais présage.   

 

– Hé bien, nous y sommes. Et maintenant ? Demanda Ensei.

 

Elle fouilla dans ses effets personnels, quand des personnages atypiques venant d’en face, marchèrent vers eux pour les saluer. Ils se rendirent compte presque en même temps que c’étaient les concurrents de Kusa.   

 

– C’est eux ! Mettons-les en pièces ! Se mit en rogne, le teigneux aux mèches rougeoyantes.

 

– Sheyen… Tu vois bien que nous les prenons au dépourvu, le calma Egyo à la longue tresse. Laisse-les au moins prendre connaissance de ce qui est attendu de leur part.

 

– Tu es vraiment con…, pouffa le petit à la coupe au bol en plaquant sa manche trop longue contre sa bouche.

 

– Toi, Shishiro, tu me cherches bien trop souvent !

 

Pendant que les esprits s’échauffaient, Takumi prit soin de se renseigner sur leur bout de paperasse. Elle vit alors l’ordre de se battre.

 

– Je vois. C’est vous que l’on doit éliminer. On doit récupérer de votre sang afin de valider l’épreuve.

 

– Hé ! Tu te prends pour qui ?! On va voir qui sont les meilleurs ! Les menaça Sheyen, le poing en l’air.

 

– Tu pourrais avoir un peu plus de respect pour ton adversaire, prononça son sermon le plus expérimenté.

 

Ensei n’était pas chaud pour en découdre. Il avait fait pas mal d’exercices en combat singulier, mais rien de sérieux. Dans ce cas présent, il avait sa vie en danger. Ryusuke était beaucoup plus posé, pressé mais posé. Ca ne lui ressemblait pas. Se sentait-il prêt à faire danser ses poings ? A l’opposé, le docteur manipulateur de chakra, n’était pas dans cette optique. Moins il était pris entre deux feux, moins il pouvait souffrir, et mieux il envisageait la suite. Sa sérénité avait dégringolé. Le trio des héros s’était mis en formation de triangle avec Takumi en pointe. Les kunais étaient tirés de leurs étuis. Remarquant leur réaction, Sheyen cracha par terre. Il s’apprêtait à leur rentrer dans le lard, mais fut une fois de plus empêché de devancer son équipe, par un bras qui lui barra la route. C’était celui du presque chauve, Egyo Masamari.     

 

– Hé ! S’insurgea le roux.

 

– Ne me fais pas me répéter, durcit-il son regard, puis il fit une proposition aux ninjas des flocons. Je ne suis pas un adepte des combats de mêlée, alors j’aimerai vous faire part d’une idée en toute innocence.

 

– Vas-y, parle ! Se contint la Louve sur le point de sortir les crocs.

 

– Je trouverai plus facile pour chacun d’entre nous, d’avoir son adversaire en un contre un. Comme ça, nous verrons quelle team se démarquera.

 

– Je n’ai rien contre, opina la brune.

 

Elle consulta l’avis de ses amis, et ils acceptèrent sans y réfléchir pleinement. 

 

– Alors, c’est parti ! Dispersons-nous ! Déclara Egyo.

 

    Aussitôt l’annonce faite, les combattants partirent sur des aires différentes, pour ne pas se gêner. Trois combats allaient se dérouler entre genins qui avaient sans nul doute, préalablement prouvé leur valeur. Uniquement deux opposants étaient demeurés au centre de cette place dégagée, Takumi Senta et Egyo Masamari. Ils s’étaient choisis d’office. Etant les leaders respectifs, ils se devaient de croiser le fer ensemble. En examinant le comportement de l’homme qui portait plusieurs couches de robes, elle comprit ce qu’il y avait derrière cette mascarade de vouloir diviser les forces.       

 

– Avoue… Tu voulais éloigner tes potes de moi, pas vrai ?

 

– Tout à fait. J’ai décelé en toi, une personne bien plus dangereuse qu’une simple aspirante, se laissa-t-il aller à la conversation, tout en joignant ses mains, et ses longues manches brodées de fleurs. Mes compagnons auraient pu ne pas s’en sortir face à toi. J’ai préféré de loin t’affronter en tête à tête.

 

– Comme c’est touchant, se moqua-t-elle. Le problème dans ton raisonnement, c’est que tu sous-estimes mes équipiers. Même en solo, ils l’emporteront.

 

– Tu vois, c’est exactement ce que je me disais. Toi non plus, tu ne connais pas Shishiro et Sheyen, alors ne te permets pas de les juger hâtivement.

 

Il marquait un point, néanmoins elle avait confiance en ses comparses. Sans s’attarder, elle chercha à tester les réflexes du shinobi. Elle lui envoya un tirage de shurikens magnifiquement bien placé. L’ado mûr ne bougea pas de sa position, et saisit sa poêle. Il effectua alors un moulinet du poignet pour détourner toutes ses armes. Le gros ustensile faisait un bon bouclier, toutefois, il avait empêché son possesseur d’anticiper les déplacements de Takumi. Elle l’avait contourné pour venir au kunai dans son dos. Le tressé savait où était ses failles, et par là même, il voulut la faucher de son outil de cuisine juste à temps. La femme du Harem esquiva et sauta pieds joints sur la plaque incurvée pour prendre ensuite de la distance avec un salto arrière.   

 

– Tu te défends bien comme je devais m’y attendre, commenta le bonhomme.

 

« Il sait exactement où sont ses points laissés à découvert. Ainsi il prend des mesures pour les pallier. Il sait se battre, je ne peux pas lui retirer ça. Se cantonner à du taijutsu ne ferait que nous essouffler, surtout moi. Je n’ai pas le choix, je vais devoir lui montrer l’un des mes atouts au ninjutsu. » Analysa la belle.

 

*

 

    Dans une allée quelque peu lugubre, l’intenable brun à la touffe relevée avait fort à faire devant le plus jeune et innocent des participants. De ce que notre punk préféré avait retenu de lui était son prénom, Shishiro, et son sourire qui cachait une espièglerie. « Je ne vais quand même pas taper un plus petit que moi ?! Dire que c’est à moi de me le coltiner… et apparemment il faut que je le tue ! Mais c’est horrible ! »

 

– Bon, écoute. Que dirais-tu de laisser en suspens notre combat ? Que l’on attende le résultat de nos amis ? Lui sourit de bon cœur Ryusuke se rendant ringard par un pouce levé.

 

– Arrête de me prendre pour un enfant ! Se vexa le petit moine.

 

– Mais ce n’est pas ce que tu es ? L’interrogea-t-il avec maladresse.

 

Le sourire tiré vers le haut de celui à la coupe au bol se transforma rapidement en un rictus. On n’aurait pas dit comme ça, mais ce bout de choux pouvait piquer une crise. Le Gomenaren s’en amusait intérieurement, mais plus pour longtemps. Shishiro de Kusa tendit ses petits bras et de ses manches élargies se trémoussèrent deux lianes. Elles furent propulsées sur Ryusuke qui dut se défendre, kunai en main. « Purée, ça va vite ! » Il en découpa une mais l’autre le fouetta à l’épaule. Il se crispa de douleur. « La vache ! Il attaque fort ! Mais c’est bon je peux encaisser. Maintenant que je sais comment il procède, j’ai la ferme intuition qu’il est moins bon en taijutsu. Même si je lui fonce dessus et qu’il se sert de ses fouets végétaux, je n’aurais rien à craindre. Il faut que je lui porte des coups. Il ne faut pas que je reproduise le même cas de figure que face au mercenaire. » Après s’être tenu l’épaule, il reprit contenance et les yeux clos, il se concentra.   

    L’attente ne fut pas longue et il se rua sans prévenir et de front. Le plus jeune le vit arriver de loin, et lui fit goûter à quatre lianes qui alignèrent les baffes. Ryusuke fit quelques pas sur le côté, afin de limiter la casse. Grâce à sa volonté inébranlable, il se tint  enfin prêt à se défouler. En garde de boxeur, il décocha une gauche. Shishiro chercha à s’en protéger de son bras. Non, c’était une feinte, et le crochet droit passa à côté de la défense pour mettre un pain qui secoua le gamin. Le moine avait à présent la joue gonflée d’un hématome. Le coup de poing avait été si violent et expéditif, qu’il en tomba à la renverse, en revanche il n’embrassa pas le sol. Il exerça une certaine habileté en faisant pousser deux lianes qui s’enroulèrent autour des bras du cogneur. Retenu par ses cordes, il ne chuta pas. Il reprit ses appuis et après avoir prit des nouvelles de sa joue, se remit à sourire de manière niaise. « Qu’est-ce qu’il a ? Je lui ai mis une patate, et il est content ?! Il a un problème celui-là… Mais… Hé !! Mes forces me quittent ! » Oui, il sentait des vertiges le prendre de court. Son chakra s’enfuyait au niveau de ses bras. Son énergie parcourait la plante rampante pour la nourrir. Les signes de sa croissance étaient des pousses de fleurs embellissant les lianes.  « Ce sont ses lianes ! Elles aspirent le chakra ! Je suis tombé dans le panneau ! »   

 

– Hé, hé ! On dirait que tu as compris. Dès que les fleurs seront écloses, ce sera la preuve qu’elles ne t’auront pas laissé une seule goutte de ton chakra.

 

    Cependant, il n’était pas difficile de sortir de l’étreinte. Il suffit au punk d’un kunai affûté pour s’en défaire. Voyant comment ça se présentait, il prit une minute pour penser à un plan potable. « Bon, ok, ses lianes me piquent mon chakra, mais c’est assez lent comme débit d’absorption. De plus, je n’utilise que très peu de chakra dans mes combats, mais ça il n’est pas censé le savoir. Allez, je vais tenter une autre approche. » Lui, qui n’avait pas l’habitude de réfléchir, avait enfin appris à gagner en stratégie. Etrangement, au lieu de s’ouvrir la voie au corps à corps, son domaine de prédilection, il prit d’avantage de distance. Il sauta sur un drap de devanture pour rebondir sur un toit plat. Le brun à peine sortit des jupes de sa mère, n’usa pas de ses tiges chlorophylliennes. « Super ! Il ne peut pas les étendre jusque là ! C’est parti ! » En hauteur, l’excentrique Ryu’ fit un signe simple. « Il peut faire des attaques longue distance ?! » Comprit Shishiro. Faute de jutsus, il réengagea son adversaire avec quatre shurikens. Ils furent esquiver avec réactivité, par contre son malaxage de chakra fut stoppé ce qui était le but recherché par la coupe au bol. Chasser le naturel, il revient au galop, Ryusuke buté comme il était, repartit instantanément dans une lutte où il devrait brasser ses uppercuts. Ses enjambées se succédaient à une cadence furieuse, mais une fois qu’il entra dans l’aire d’action du blanc à l’expression sarcastique, il se fit immobiliser, cloué au sol. C’est alors qu’il fit le triste constat qu’une plante rampante l’avait attendu sous terre, bien enracinée entre les dalles bétonnées. Elle avait été sournoisement cachée sous le manteau à capuche de l’enfant. Impossible d’avoir vu le coup venir ! Tout de suite, trois autres lianes suivirent et le lièrent, bras et mollets. La perte de son chakra devint plus conséquente. Il avait même fait l’erreur de ne pas s’être muni directement d’un couteau ninja. Ces filaments qui l’empoignaient, le retenaient d’atteindre son stock à sa cuisse. Il était au bord de l’épuisement, et l’instant critique survint plus vite que prévu. Les boutons de fleurs éclorent comme promis. Ryusuke était allongé sur la route, inconscient, face contre terre. Les moutons gris du ciel s’attristèrent de sa défaite, et de petites larmes insignifiantes mouillèrent la parcelle de terrain.         

    Mais était-ce réellement fini ? Le ninja de l’Herbe s’était vu trop fier, et la victoire trop facile. Par un effort hors du commun des mortels, Ryusuke revint à lui et se releva. Il était même suffisamment fringuant pour s’arracher toutes les lianes à mains nues ! 

 

– C’est impossible ! Perdit de son sourire le moine. Tu ne peux pas avoir encore du chakra, de quelle réserve peux-tu tirer cette force ?!

 

– Je ne peux pas perdre. C’est tout ce que tu dois savoir.

 

Le poing fermé du jeune flocon sonna l’autre combattant. Il en tomba dans les pommes, juste deux secondes. Il rouvrit les paupières, n’osant même pas penser à la tête qu’il devait tirer. Avait-il perdu ? Etait-il dans l’autre monde ? Il sentit un vent fort déformer son visage. Sa coiffure était tirée vers l’arrière, et son corps aspiré par la force de pesanteur. Il cria d’angoisse, se voyant tomber en chute libre de plusieurs centaines de mètres. Il accélérait sans qu’il ne soit maitre de quoique ce soit. Il était sur le point de se scratcher de tout son poids, sur une plage de graviers coupants.   

 

– Non, non, NON !!! AHH !!

 

Le choc fut sourd… parce qu’il n’eut pas lieu. En fait, il n’avait pas bougé d’Ame, toujours dans cette même allée. Shishiro était endormi sur le dos, et Ryusuke l’observait de ses grands yeux émeraude, n’ayant pas reçu tant de séquelles que ça. Il prit le pouls du genin à ses pieds, et en eut la confirmation. « Il a fini par faire une crise cardiaque. J’ai si bien travaillé sur mon genjutsu qu’il n’a pas réussi à faire la différence entre illusion et réalité. C’était la seule chose à faire pour qu’il ne souffre pas. » Chercha-t-il à s’expliquer de lui-même. Le shinobi de Kusa ne s’était pas rendu compte qu’il avait été affecté par une illusion à partir du moment où le déjanté avait préparé son signe. Tout ce qui en avait découlé n’avait été que de la pure invention. « Je dois remercier Denonai de m’avoir formé dans cet art du ninja. En rentrant à la maison, peut-être que j’y penserai… Ah !! Il se remet à pleuvoir ! Bon, je lui prends un peu de sang, et je retourne à la place, retrouver les autres. » 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon chapitre !

 

La team de nos héros tombe sur la team Kusa. Une équipe de déjanter lol, d'entrée ils m'ont fait rire :D.

Les deux teams ont pour objectif de prendre du sang de l'équipe adverse et tout se fait dans un combat en un contre un.

 

Takumi et Egyo vont nous offrir un très beau combat, on a eu qu'une mise en bouche pour le moment et on peut déjà dire que le moine à la poêle connait bien ses faiblesses et s'est très bien se battre.

 

Mais nous avons eu droit au combat de Ryusuke vs Shishiro, et tu m'as eu moi aussi avec cette affaire de Genjutsu, je m'y attendais pas venant de lui, c'est ce que Denonai lui a appris depuis l'autre fois, moi qui pensais qu'il l'aider à maîtriser ses sens et tout, je me suis gourré. Chapeau !

Ryusuke a bien géré et Shishiro fut quand même un bon adversaire avec ses lianes absorbeuse de chakra.

 

Ryusuke a pris son sang sans le tuer, c'est vrai qu'il n'est pas obliger.

 

Maintenant je veux la suite avec Ensei vs Sheyen et Takumi vs Egyo !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Content que ce combat t'ait plu !

 

Mais nous avons eu droit au combat de Ryusuke vs Shishiro, et tu m'as eu moi aussi avec cette affaire de Genjutsu, je m'y attendais pas venant de lui, c'est ce que Denonai lui a appris depuis l'autre fois, moi qui pensais qu'il l'aider à maîtriser ses sens et tout, je me suis gourré. Chapeau !

 

Et oui !! hé, hé, Ryusuke a une nouvelle corde à son arc. 8)

En fait, si tu as le temps, jette un œil sur cet entrainement avec Denonai en début d'arc; et tu verras que ce ne pouvait être qu'une lutte entre illusions, et que Ryusuke avait réussi à prendre le dessus sur son maitre.

 

Ryusuke a pris son sang sans le tuer, c'est vrai qu'il n'est pas obliger.

 

Malheureusement si... Shishiro est mort, son cœur n'a pas supporté l'illusion qu'il s'est arrêté de battre. :(

Donc, en fait, il faut qu'ils tuent tous les membre de la team adverse et prendre leur sang. Du moins c'est la consigne qui est écrite sur les bouts de papiers. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

:o

 

Du Genjutsu merde !! J'étais tellement pris dans le combat que je l'ai pas vu venir ... Très bien joué le coup. Peut être qu'il peut battre Itachi ? Non je rigole.

Séparation des teams pour du one vs one, ce n'est pas plus mal car on voit les forces de chacun et peut être des techniques qu'ils auraient pas osé faire si c'était en équipe. Le jutsu de Shishiro était pas mal mais il est tombé trop facilement dans le panneau du genjutsu (enfin moi aussi mais bon).

Sinon Takumi qui va nous montrer du ninjutsu j'ai bien hâte ! Pour Ensei faut voir, il semble pas trop chaud pour combattre pourtant va bien falloir.

Vraiment un bon chapitre. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre un poil moins bon que le précédant (à cause de l’absence de Fû-sama 8) ), mais qui reste néanmoins très bon.

 

On a donc une présentation des membres de la team Egyo, qui est évidement désigné comme futur perdante (héros oblige).

 

Pour le combat d'Ensei, je pense qu'il va vaincre, par contre pour Takumi, ça dépend s'il y a une autre alternative que de tuer l'adversaire, sinon malheureusement Egyo va mourir. :'(

 

Par contre, je suis surprit que Ryu maîtrise pas mal le genjutsu, pour un futur pro du taijutsu, ça fait bizarre. ;D

Mais en y réfléchissant, ça donne un bon combo, en cou en traître ça peut faire très mal (à la Itachi).

 

La suite, avec logiquement Ensei VS Sheyen ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...