Jump to content


bloody pulp

Les enfants des neiges [Naruto] (déconseillé aux -12)


Recommended Posts

Peut être qu'il peut battre Itachi ? Non je rigole.

 

Là, c'est sur qu'Itachi le surclasse dans ce domaine, mais sait-on jamais à l'avenir...

 

Séparation des teams pour du one vs one, ce n'est pas plus mal car on voit les forces de chacun et peut être des techniques qu'ils auraient pas osé faire si c'était en équipe.

 

Oui, ils se lâcheront plus sans qu'ils n'aient à se soucier des autres. Une personne en particulier aura de quoi montrer son plein potentiel, ce qui n'aurait pas été le cas avec ses équipiers...

 

Pour le combat d'Ensei, je pense qu'il va vaincre, par contre pour Takumi, ça dépend s'il y a une autre alternative que de tuer l'adversaire, sinon malheureusement Egyo va mourir. :'(

 

Oui, Egyo semble mal barré... A partir du moment où ils ont rencontré les personnages principaux, il y a très peu de chances qu'ils s'en sortent. En fait, ceux de Kusa vont servir surtout à dévoiler le potentiel de Yuki. Après est-ce qu'une solution va être trouvé pour ne pas tuer tous les ninjas de Kusa... rien n'est moins sûr.

 

Par contre, je suis surprit que Ryu maîtrise pas mal le genjutsu, pour un futur pro du taijutsu, ça fait bizarre. ;D

Mais en y réfléchissant, ça donne un bon combo, en cou en traître ça peut faire très mal (à la Itachi).

 

Oui, c'est vrai qu'à part Itachi (qui excelle partout), ceux qui font du taijutsu ne font pas d'illusions, et de même ceux qui font du genjutsu ne sont le splus costauds... Ben voilà quelqu'un qui sort de ce schéma. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bloody je demande une photo de tes yeux, je suis sûr que tu as le sharingan !

Deux fois que tu nous fait le coup du genjutsu et deux fois que je tombes dans le panneau :D

En tout cas toujours aussi bons tes combats ça, ça ne change pas et heureusement *-*

Puis bon, sortir du cliché du mec qui :

 

S'il est pro du taijutsu, ne fera que du taijutsu et rien d'autres

S'il est pro du genjutsu, ne fera que ça et rien d'autre

 

Beh c'est un très bon point en plus pour tes personnages.

Hâte de voir la performance en solo de Takumi

Pour ce qui est d'Ensei, peut-être va t'il subir dans son duel ce qui l'empêchera d'aller plus loin dans l'examen :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bloody je demande une photo de tes yeux, je suis sûr que tu as le sharingan !

 

Non, je te rassure, je ne l'ai pas !  :P

 

S'il est pro du taijutsu, ne fera que du taijutsu et rien d'autres

S'il est pro du genjutsu, ne fera que ça et rien d'autre

 

Je trouvais pas mal de sortir de cette malédiction. En général les pros des illusions sont faibles en combat rapproché (sauf god itachi 9_9) Je me suis dit que si quelqu'un pouvait allier les deux, il pourrait être assez balèze.

 

3.8 Lui couper l’herbe sous le pied

 

    Pendant que Ryusuke était en prise avec les lianes de Shishiro, un tout autre duel se jaugeait sur le toit d’un immeuble de quatre étages. En effet, Ensei et Sheyen n’avaient pas perdu de temps, et le rouquin enflammé s’était déjà acharné au taijutsu et au kunai faisant souffrir la défense du ninja docteur. Il avait le souffle bien plus haletant et avait reçu deux bleus sur les bras. Toutefois, il ne cédait pas. Même s’il lui était supérieur et qu’il l’avait submergé de coups, Sheyen était insatisfait. Il trouvait que leur lutte s’éternisait, alors qu’elle venait à peine de commencer.   

 

– Tu me saoule déjà, toi ! Je vais devoir employer les grands moyens ! Se grandit le shinobi de l’Herbe.

 

    Il était temps qu’il démontre l’étendue de ses techniques, c’était  ce qu’attendait Ensei.

 

Katon – Bourgeons Embrasés ! Brailla le jeune écervelé.

 

Heureusement qu’Ensei était prêt à toute situation, car un bulbe à sa gauche et un autre à sa droite apparurent en grossissant à une vitesse alarmante. Ils avaient poussé à même le sol, alors que ce n’était que du ciment. Ensei prit du recul, sur quelques mètres. Ce fut juste, les plantes avaient la forme et le volume d’un ballon avant de s’autodétruire provoquant des déflagrations. Le petit gaillard des neiges avait à peine ressenti la chaleur, quand tout à coup, un autre de ses énormes bourgeons éclata derrière son dos ! Il s’affaissa en avant. Les dégâts étaient maigres, des brûlures superficielles  avaient déchiré son vêtement et sa peau. Il se servit alors d’un ninjutsu médical pour les premiers soins, mais à l’aveuglette comme il n’avait pas de miroir. Il faillit se faire surprendre une fois de plus, mais décela le bulbe avant qu’il n’arrive à maturité. Il s’écarta. « Combien peut-il fabriquer de bourgeons ? Je ne peux anticiper à quel endroit ils vont croître. Cependant, j’ai un peu de temps pour me mettre à l’abri si je les localise lors de leur croissance. Ils ont tous le même volume avant de flamber. Je peux donc avoir une marge de sécurité. Maintenant, il me faut l’atteindre, je dois absolument le toucher. Si j’y arrive, ce sera fini pour lui. » Ce fut avec fougue qu’il se lança à corps perdu sur le jardinier. Il slaloma entre les germes, bien attentif au moindre de ses pas. Son abnégation fut payante, il était tout proche de lui, sur le point de le saisir. Une pichenette était suffisante. Fort de son élan, Ensei bondit. Néanmoins, Sheyen avait une sacrée alternative pour se défendre à bout portant. L’azuré était obnubilé sur sa proie, et vit au dernier moment que l’enflammé régurgita une de ses pousses par la bouche. Elle était quasiment sur le point d’exploser. Celui de Yuki n’eut pas d’autre choix que de croiser ses bras pour se protéger la face. Une larme lui monta à l’œil quand il eut les bras agressés par ce feu éphémère. Par réflexe, il s’était retrouvé à trois mètres de son ennemi. 

    Sous la torture psychologique que lui infligeait ce mal physique, sa folie vengeresse ne demandait qu’à prendre le dessus. Depuis le début, il était hésitant à porter des estocades au kunai, mais dans le cas présent, ses blessures pouvaient le rendre inhumain. Sa haine et son intelligence pouvaient ensemble causer des ravages. Son visage en fut marqué profondément. 

 

– Dis donc, c’est que tu es sur le bord de la crise de nerfs ! Que j’ai peur ! Se moqua Sheyen alors que le médecin était dans ses derniers retranchements.

 

Le frêle ninja au regard dur ne répondit pas à la provocation facile. Rirait bien qui rirait le dernier. Même si ses membres lui faisaient affreusement mal, il décocha une salve de shurikens. Ils furent esquivés et en réponse Sheyen cultiva encore de ses plantes aux feuilles rouges. Ensei courut de manière irrégulière pour éviter à tout prix chaque bulbe. Il était poursuivit par des rangées de cultures alors qu’il traçait un cercle autour du roux dans sa course. Pour camoufler ce qu’il préparait, il envoyait un shuriken par intermittence pour occuper son assaillant qui ne démordait pas de le voir calciné. Ensuite, il se retira. Les préparatifs étaient terminés, il fallait juste attendre le boum ! Sheyen était entouré de ses plantations corrosives. Elles gonflaient lentement jusqu’à atteindre leur point critique, et malgré cela il ne craignait pas que ça se retourne contre lui. Quelque part, il avait raison. A la suite d’un mudra, il retint la croissance de ses bourgeons. 

 

– Tu croyais quoi ! J’ai vu ton petit manège ! Je peux réguler la pousse  de mes végétaux, qu’est-ce que tu pensais faire, crétin ?!

 

Répliquer ne servait strictement à rien, ce qu’il accomplissait avait bien plus d’impact. Ses yeux noirs noyés dans les ténèbres scrutaient mais dans le vague. Il dégaina un kunai et fit qu’il se plante entre deux bourgeons. 

 

– Apprend à viser…Hein ?

 

Malheureusement pour lui, il avait omis un détail. Sur ce kunai, se baladait un parchemin explosif qui s’enclencha.

 

– Et merde…

 

Même si l’explosif n’était pas assez proche de Sheyen pour le meurtrir, la ronde de bulbes s’en chargea après des réactions à la chaîne.

    Son état ne pouvait qu’être dramatique après avoir subi un tel brasier. La fumée retombait, et le garçon était presque entièrement brûlé. Son front et une partie de son épaule avaient été épargnés. C’était à lui de souffrir le martyr comme jamais. Mais il était encore debout, immobile. 

 

– Mais quel connard ce mec…, jura-t-il en toussant.

 

Il n’eut plus l’occasion de dire de grossièretés, à partir du moment où il sentit une paume le toucher à son dos. Un courant électrique l’envahit qui l’empêcha de lever ne serait-ce que le petit doigt. Ensei avait profité du soulèvement de poussière, pour se faufiler derrière lui et le paralyser. Dès que la visibilité fut rétablie, Ensei ne perdit pas de temps. Il ne devait pas dépassait un certain délai. Il saisit sa chance, en même temps que son kunai. Sheyen comprit quel sort lui était réservé, et combien son adversaire n’avait jamais été aussi sérieux et sans âme. Le rouquin teigneux fut épinglé sur place, dans la poitrine. Ne manquait plus qu’on lui récolte un peu de son sang, ce que fit Ensei en se servant d’une mini fiole. Un autre ninja de Kusa avait perdu la vie, en revanche il avait causé bien du dommage au héros. Pour apaiser ses bras endoloris, le médecin prit de sa sacoche un onguent et se les enduisit. Il allait beaucoup mieux, même mentalement il avait quitté ses idées morbides. Il se permit une pause, la tête en l’air pour qu’elle se rafraîchisse des premiers traits pluvieux.   

 

*

 

    Du côté des deux leaders, le niveau allait s’élever. Takumi menait la barque, et mit sous pression le dégarni par un Doton – Pointe de Roc. Avant que cette roche pointue ne l’embroche, Egyo le contra avec son ustensile géant, provoquant la résonance d’un gong. L’attaque fut renchérie par un autre pic de terre durcie. La poêle ne pourrait pas se déployer à temps, c’était ingénieusement exécuté par la dame. Mais le sang ne coula pas… la construction terrestre fut démolie, tranchée en plusieurs morceaux. La cause… des brins d’herbe arrivant à hauteur d’épaule, dignes de figurer dans la flore de la savane, avaient surgi du sol et avaient découpé la menace. Pas la peine de s’extasier devant le jutsu de l’ennemi. Takumi menait à bien son offensive jusqu’au bout. Son expérience faisait qu’elle savait exploiter toutes les ouvertures. Elle parvint à côté d’Egyo qui avait rangé sa casserole plate. Il bloqua un coup de poing furieux, en revanche il se plia sous un coup de pied dans l’abdomen. La Senta s’acharna avec comme frappe finale, un genou ascendant dans le menton. Il avait de quoi tomber à la renverse, mais au lieu de ça, le bonhomme se dispersa en une volée de pétales rouges ?! « Un clone… » En conclut la femme du Harem. Elle avait bien vu, puisque le vrai s’était mis en retrait pour s’organiser en douce.     

    Elle se saisit d’une paire de shurikens, quand elle eut un malaise. Elle blêmit au moment où elle sentit des fourmillements sur son corps. Elle fut stupéfaite en voyant fleurir des coquelicots sur sa peau juvénile. Ces fleurs se répandaient à une vitesse hallucinante, elles freinaient ses mouvements et celles qui venaient sur son visage, l’étouffaient. Il y avait de quoi perdre les pédales et suffoquer. Toutefois, la Louve ne fit pas de geste brusque et essaya de se détendre, de prendre sur elle dans une méditation dont elle avait le secret. Pourtant, ce n’était pas le moment de stagner, les yeux fermés ! L’homme en habit traditionnel, avait créé une ribambelle de brins d’herbe, lui entaillant, joues, avant bras, flancs,  et cuisses. Elle tenait encore sous les chocs, le second ninja cessa de jouer et arracha une touffe de son parterre de verdure, pour la souffler du creux de sa paume. Chacune de ces fines pousses quittèrent la chaleur de sa main et fusèrent aussi assassines que des aiguilles. Tout avait été calculé pour acculer la Louve. Qu’attendait-elle pour répondre ?!   

    Elle fit le vide et déborda d’une énergie nouvelle. Egyo en plissa même les sourcils, attentif à ce qui allait se produire. Tout de suite, les coquelicots disparurent avant que les senbons verts ne l’atteignent. La brunette avait posé ses mains en prière, toujours dans sa concentration intensive. Les herbes tranchantes et les herbes aiguilles s’apprêtaient à la finir. Ce fut le contraire. Les herbes folles furent toutes repoussées. Des crocs claquèrent, des griffes rasèrent la pelouse. Takumi était maintenant revêtue d’un pelage noir et soyeux, un museau dominait sur son nouveau faciès poilu. Une queue courte et touffue brassait l’air. Même sous l’apparence d’un loup, elle était magnifique. Egyo cachait combien il était atterré par ce revirement de situation. « Elle a annulé mon genjutsu ! Son changement de forme doit y être pour beaucoup. On dirait qu’elle avait besoin de temps pour s’offrir un regain de puissance. Je dois avouer que je n’ai jamais vu chose pareille. » En plus de sa force, celui à la tresse dut admettre que ce canidé était persistant. Les blessures ensanglantées de Takumi fumaient et se cicatrisaient. « De la régénération rapide ! » Il n’avait pas le droit de rester sur sa contemplation, s’il voulait avoir la chance de l’emporter. Ce qui allait se dérouler serait la dernière ligne droite.       

    Une multitude de ses fourrages se formèrent, convergeant tous sur la mi-humaine mi-animal.

 

Doton – Rempart de la Montagne ! Gronda-t-elle.

 

Un mur colossal se planta devant les ridicules plantes, qui s’amassaient comme des brindilles. Cette roche  était infranchissable, et pourtant Egyo ne déméritait pas. Il fit fusionner toutes ses herbes folles, en une seule vraiment imposante qui dégomma le rempart défensif. Ceci provoqua des éboulements, et en même temps cette grande lame végétale qui traçait son sillon, se dirigeait à une vitesse ahurissante sur la kunoichi. Mais dans son mode loup, elle faisait preuve d’une agilité surprenante. Elle pivota, et sauta pour éviter la découpe. Tout ce qui pouvait la rencontrer, ne lui faisait guère d’effet à cause de ses griffes qui passer la tondeuse. Elle n’était plus très loin du garçon. Le shinobi réagit en se défendant du mieux qu’il pouvait. Le premier rideau était sa poêle et le second rideau était une armure d’herbe qu’il se confectionna. Il n’y avait que sa tresse qui sortait de l’amas. Autrement, il ressemblait énormément à un épouvantail (ou à un Cetelem xD). Takumi se jeta sur lui qui avait perdu en mobilité. Le bouclier métallique résista de justesse. Il fut bien cabossé. Complètement pris par la rapidité, et au dépourvu, Egyo constata qu’il ne pouvait faire confiance qu’à son revêtement. La fille fit usage de ses pattes acérées et fit voler en éclats la dernière protection. Le sang éclaboussa brièvement tout en accompagnant la chute du plus digne représentant de Kusa. Il avait fait son possible, et avait été submergé par un élément du Harem. « Elle est forte… J’accepte ma défaite. » S’endormit-il dans l’inconscience.

 

    Sur cette confrontation et sa conclusion, le temps s’alarma. Le clapotis des gouttes sonnait comme des pleurs. La brune avait repris apparence humaine et observait son adversaire gisant par terre. Il vivait encore. Son armure avait ralenti sa lacération, ainsi elle comprit pourquoi elle ne l’avait pas décapité en un coup de patte. Il y avait eu un respect mutuel entre eux deux, durant tout leur combat. Elle ne voulait pas en arriver à le tuer, maintenant qu’il était inoffensif. La pratique de l’assassinat la connaissait, mais quand elle pouvait s’y soustraire, elle le faisait. En proie à l’hésitation, elle fut interpellée par l’arrivée de ses coéquipiers qui étaient eux aussi sortis vainqueurs. Parmi les trois, c’est elle qui avait le moins de blessures apparentes. Ryusuke avait des bleus mais c’est Ensei qui avait le plus morflé. Le pâle lui proposa de guérir son meilleur ami.

 

– Non, c’est bon. Ce ne sont que des égratignures, puis il reporta son attention sur Takumi. Bien joué, je n’ai pas douté de ta victoire.

   

– Il ne manque plus que tu lui prélèves du sang, l’incita le ninja médecin.

 

–… Il n’est pas mort.

 

– Alors qu’est-ce que tu attends ? On ne peut plus reculer ! La pressa-t-il.

 

– Il a été un brave adversaire. Il ne mérite pas la mort.

 

– Tiens, tu fais dans les sentiments maintenant. Je ne te reconnais pas.

 

Ryusuke trouvait aussi qu’elle était plus transigeante, moins féroce depuis quelques temps. 

 

– Tu aurais un moyen de contourner la règle ? Demanda-t-elle, ignorant la remarque.

 

– Je vais voir ce que je peux faire. J’espère seulement que la supercherie fonctionnera, s’avança Ensei en soupirant. 

 

Sans plus attendre, il mit ses mains chargées en chakra raiton sur le torse nu du jeune ninja. Il le dosa à la bonne tension, et le relâcha en une décharge. Le thorax d’Egyo se souleva sous le choc électrique avant de retomber aussi sec. Il n’y eut pas d’autre réaction.

 

– Bon, ça devrait aller. Je l’ai mis dans le coma pour un bout de temps. Ils ne devraient pas faire la différence.

 

La guerrière l’en remercia, soulagée. Puis, cela étant réglé, ils mirent en commun leurs prélèvements sanguins, pour valider leur feuille. La mission accomplie, ils prirent connaissance de leur ultime lieu de rendez-vous.

 

– Allez, les amis ! C’est parti pour le pont Est d’Ame ! Se réjouit le punk.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon bah je me suis trompé, les trois sont qualifiés :D

En tout cas Ensei aura quand même eu bien chaud contre le mec de Kusa et ses plantes, Takumi aura mieux gérer que lui, même si son adversaire n'a pas à rougir de sa défaite. Lui au moins vivra contrairement à ses compagnons d'armes ^^. Hâte de voir la suite de l'examen :D Takumi est vraiment géniale au combat *-*

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un super chapitre nous est offert :P !

 

J'ai vraiment kiffé les deux combats ! Ensei je l'adore il ressemble de plus en plus à un Sasuke/Itachi/Kakashi et Shikamaru dans la manière dont il fait preuve de réflexion et d'observation dans ce combat. Sa ruse a très bien fonctionné, il est toujours aussi intelligent et j'aime :P. J'ai remarqué que les 3 adversaires de la Team Takumi utilisent des pouvoirs lier à la plante.

 

Takumi elle m'a le plus surpris, surtout quand on voit de quoi elle est capable, elle ne porte pas le nom de Louve pour rien :o, elle peut se transformer en femme-loup *o*. Ce qui veut dire que ses copines du Harem font de même ?

 

Sa capacité est fort utile, non seulement ça lui confère un gain de vitesse et de force mais aussi un gain de régénération comme les loups-garous, sacrément utile ce pouvoir. J'ai bien aimé sa confrontation face à Egyo qui se débrouille vraiment bien au combat, sa capacité avec les herbes étaient la plus impressionante des trois, et son armure d'herbe à la Cetelem m'a bien fait marrer xD.

 

Notre équipe favorite sans sort assez bien et Takumi décide de laisser Egyo en vie, Ensei a bien joué en usant de sa foudre sur le corps d'Egyo pour le faire passer pour mort.

 

Je veux la suite, la prochaine fois on aura droit l'épreuve finale ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas Ensei aura quand même eu bien chaud contre le mec de Kusa et ses plantes, Takumi aura mieux gérer que lui, même si son adversaire n'a pas à rougir de sa défaite. Lui au moins vivra contrairement à ses compagnons d'armes ^^. Hâte de voir la suite de l'examen :D Takumi est vraiment géniale au combat *-*

 

Takumi est bien au dessus du niveau de genin. Pour Ensei, c'est le cas de le dire, ça a chauffé ! ^^

T'inquiète pas pour la suite, la dernière épreuve arrivera bientôt.

 

J'ai vraiment kiffé les deux combats ! Ensei je l'adore il ressemble de plus en plus à un Sasuke/Itachi/Kakashi et Shikamaru dans la manière dont il fait preuve de réflexion et d'observation dans ce combat. Sa ruse a très bien fonctionné, il est toujours aussi intelligent et j'aime :P.

 

Oui sa force ne repose pas sur les jutsus avant tout, mais sur son intelligence. Je vais m'efforcer de jouer sur les tactiques concernant ses combats. En terme d'intelligence, je le trouve aussi futé qu'un shikamaru, ouais.  :)

 

Takumi elle m'a le plus surpris, surtout quand on voit de quoi elle est capable, elle ne porte pas le nom de Louve pour rien :o, elle peut se transformer en femme-loup *o*. Ce qui veut dire que ses copines du Harem font de même ?

 

Alors non, les autres filles ne se changent pas en leur animal. ^^' Elle est bien la seule. Elle porte juste très bien son surnom.

 

Sa capacité est fort utile, non seulement ça lui confère un gain de vitesse et de force mais aussi un gain de régénération comme les loups-garous, sacrément utile ce pouvoir.

 

En effet, c'est un mode sennin badass. 8)

 

Je veux la suite, la prochaine fois on aura droit l'épreuve finale ?

 

C'est vrai que tu as le droit de te poser la question puisque l'on atteint bientôt les dix chapitres de l'arc...Mais il y aura bien la dernière épreuve dans cet arc !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un bon chapitre, toutes (ou presque) mes envies ont été satisfaites.

 

Le combat d'Ensei était le plus serré de tous, il a bien morflé, les bulbes explosifs sont vachement puissant comme jutsus, heureusement que c'est un débutant qui s'en sert.

D'ailleurs, si Ensei me parais être le plus faible de son groupes, il compense par son intelligence et ses tactiques pour s'élever un peu au dessus de Ryu.

 

Un bon combat pour Takumi aussi.

Le mode senin du loup ! :o

Quelle classe, surtout qu'un loup ça claque. 8)

Egyo s'en sort vivant, c'est bien, dommage qu'il ait perdu, mais tant qu'il vit ça me va.

 

Place à la dernière épreuve avec 8 genin (comme par hasard, c'est pratique pour un tournoi :P ) :

Zenjin

Torukyo

Makio

Denkashi

Takumi

Ensei

Ryusuke

 

Je veux la liste des combats (et accessoirement la suite^^) !!! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tournoi il y a, petit prono des matchs :D

 

Fu vs Ensei

Ryu vs Zenjin

Denkashi vs Torukyo

Takumi vs Makio

 

Ou en plus sadique on inverse Makio et Zenjin :

 

Zenjin vs Makio

Takumi vs Ryu

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs, si Ensei me parais être le plus faible de son groupes, il compense par son intelligence et ses tactiques pour s'élever un peu au dessus de Ryu.

 

Exact, mais par rapport à l'arc précédent, il faut dire que Ryusuke a bien progressé et s'est donné la peine d'être plus complet. Donc actuellement c'est kif kif. Après tu as certainement raison, entre eux, l'intelligence d'Ensei pourrait prendre le dessus.

 

Egyo s'en sort vivant, c'est bien, dommage qu'il ait perdu, mais tant qu'il vit ça me va.

 

Ah ! C'est déjà ça. Dis-toi qu'à la base, il devait mourir, il l'a échappé bel. Le personnage semble t'avoir assez plu ? 

 

Place à la dernière épreuve avec 8 genin (comme par hasard, c'est pratique pour un tournoi :P ) :

Zenjin

Torukyo

Makio

Denkashi

Takumi

Ensei

Ryusuke

 

Ouais comme par hasard, huit... 9_9

 

Je veux la liste des combats (et accessoirement la suite^^) !!! :D

 

Hé, hé, je pourrai... mais non.  :P

 

Fu vs Ensei

Ryu vs Zenjin

 

Quelque chose me dit que tu détestes Ryusuke et Ensei.... lol

 

Ou en plus sadique on inverse Makio et Zenjin :

 

Zenjin vs Makio

Takumi vs Ryu

 

Grand fou va ! Ryusuke est obligé de perdre là xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais non j'adore le ninja médecin justement :D. Ryu un peu moins c'est vrai, mais ça reste un bon personnage. Je me doute bien que Ryu contre Takumi c'est victoire de la miss, mais ça pourrait être sympa un duel d'"ami"  8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon chapitre.

 

Deux combats en un chapitre, rapidement et bien mené où mêlent dans l'un la tactique et stratégie tandis que dans l'autre insiste sur la puissance des coups. Ensei s'est bien débrouillé, il pouvait difficilement éviter les bourgeons et s'en sortir sans dégâts mais il a faillit céder à la provocation et libérer sa noirceur.

Par contre le comparer à Shikamaru ... Tu vas loin ! Personne excepté Shikaku peuvent être comparé à Shikamaru ! C'est l'élite des ninjas intellectuels glorifié par le Raikage lui même oh !

 

Takumi ... J'étais sur que leurs surnom au groupe des Harem étaient lié d'une manière ou d'une autre à leurs techniques de combats et j'ai pas été trahit, elle peut se revêtir en loup, augmenter son agilité et sa puissance. Un moment je me suis même demandé si c'était pas une sous jinchuuriki aussi parce qu'elle se regènère or les loups ne peuvent pas se soigner en temps normal. Mais non, un jutsu bien pratique allié à du Doton bien maîtrisé.

 

Bien joué Bloody.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux combats en un chapitre, rapidement et bien mené où mêlent dans l'un la tactique et stratégie tandis que dans l'autre insiste sur la puissance des coups. Ensei s'est bien débrouillé, il pouvait difficilement éviter les bourgeons et s'en sortir sans dégâts mais il a faillit céder à la provocation et libérer sa noirceur.

 

En fait, c'est plus incidieux que ça en a l'air. Sa part de noirceur ne l'a pas aveuglé, mais elle a été nécessaire pour combattre sans pitié. Son intelligence et sa 'monstruosité' couplés ensemble, peuvent faire du dégât. Après, il s'est quand même contenu, je te le concède. ^^

 

Par contre le comparer à Shikamaru ... Tu vas loin ! Personne excepté Shikaku peuvent être comparé à Shikamaru ! C'est l'élite des ninjas intellectuels glorifié par le Raikage lui même oh !

 

C'est vrai que Shikamaru... il y a du niveau en terme de stratégie.

Allez, je vais essayer de relever le défi avec Ensei.

 

Takumi ... J'étais sur que leurs surnom au groupe des Harem étaient lié d'une manière ou d'une autre à leurs techniques de combats et j'ai pas été trahit, elle peut se revêtir en loup, augmenter son agilité et sa puissance. Un moment je me suis même demandé si c'était pas une sous jinchuuriki aussi parce qu'elle se regènère or les loups ne peuvent pas se soigner en temps normal. Mais non, un jutsu bien pratique allié à du Doton bien maîtrisé.

 

Pas Harem pour rien ! ;)

Pour ce qui est de sa forme loup, elle aura son explication. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 3.6 et 3.8 lus ! J'ai lu ces chapitres avec beaucoup d'attention et c'est jouissif et très sombre. D'abord ce qui a été jouissif c'est le combat entre les genins d'Ame et la team de Fu. Tout a été bien géré car la plus grande difficulté est que c'est un combat par équipe. Il faut réussir à mettre tout le monde au même niveau et à créer du suspense, non vraiment c'est de l'excellent travail.

 

L'épreuve des origamis aura été réussi du début à la fin. Et c'est là que vient le point sombre de ce chapitre, la décision de Torukyo de détruire Pein. C'est là qu'on retrouve - malgré le coté shonen - le monde de Naruto ou des enfants sont amenés à s'entretuer et voire même à y prendre du plaisir ( cf Zenji ). L'exemple de Ryusuke le montre très bien mais j'y reviendrai plus tard. Mais  dans cette épreuve je salue l'initiative des kunoichi du Harem de Yuki qui ont abandonné. C'est vrai que là tu as fait quelque chose de plus complet que dans le manga original. Là tu exposes tous les points de vues du comportement qu'impose cette situation des origamis sans pour autant dénigrer les décisions prises par les personnages.

 

Juste pour l'exemple, cette prise de décision m'avait choqué que dans le manga original de Naruto. Lors de la toute première épreuve on nous laissait croire que ceux qui abandonnaient étaient des lâches, ce qui est un mauvais message. Ce que l'on ne retrouve pas dans ta fic et félicitations pour ça.

 

Pour la suite, ceux qui se sont exprimés avant moi ont tout dit, les combats ont été bien amenés. Un 3 Vs 3, on ne pouvait rêver mieux pour nos héros. La tragédie est pour plus tard. Je pense notamment à l'objectif de Takumi qui pourrait bien s'opposer à celui d'Ensei. Je ne sais pas pourquoi mais malgré les sentiments qui pourraient naitre entre eux deux, je les imagine s’entredéchirer dans l'avenir.

 

Le plus fort dans le chapitre 3.8 reste quand même le coup du Genjutsu de Ryusuke ! C'est une surprise car on pensait tous qu'il s'était initié au taijutsu et quand on y repense... Tu nous as eu car dans le tout premier chapitre du livre, Ryu et Denonai faisaient des mudras et étaient immobiles. Tu nous dis même la nature du combat.

 

Ils se faisaient face, à quelques mètre l’un de l’autre, leurs doigts en position de mudras. Ils avaient les yeux clos, et ne bougeaient pas d’un millimètre. Pourtant les gouttes de sueur qui suintaient leur front, témoignaient qu’une lutte invisible et intestine faisait rage.

 

Quelle aisance tu as dans ton écriture. Tu et beaucoup d'autres arrivez encore à m'étonner. Que dire de plus ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais  dans cette épreuve je salue l'initiative des kunoichi du Harem de Yuki qui ont abandonné. C'est vrai que là tu as fait quelque chose de plus complet que dans le manga original. Là tu exposes tous les points de vues du comportement qu'impose cette situation des origamis sans pour autant dénigrer les décisions prises par les personnages.

 

Juste pour l'exemple, cette prise de décision m'avait choqué que dans le manga original de Naruto. Lors de la toute première épreuve on nous laissait croire que ceux qui abandonnaient étaient des lâches, ce qui est un mauvais message. Ce que l'on ne retrouve pas dans ta fic et félicitations pour ça.

 

Je te suis sur ce point.  :)

L'abandon peut être bénéfique dans certaines situations, et là je pense qu'avec ce type d'épreuve c'était ce qu'il y avait de plus sensé à faire. Content de vois que tous ces cas de figure t'ont plu !

 

Le plus fort dans le chapitre 3.8 reste quand même le coup du Genjutsu de Ryusuke ! C'est une surprise car on pensait tous qu'il s'était initié au taijutsu et quand on y repense... Tu nous as eu car dans le tout premier chapitre du livre, Ryu et Denonai faisaient des mudras et étaient immobiles. Tu nous dis même la nature du combat.

 

Hé, hé j'ai joué finement sur ce coup-là ! 8) Kaname, je suis ravi que tu reprennes les indices que j'avais laissé dans ce chapitre. ;)

Concernant les capacités de Ryusuke, vous ne l'aviez pas vu venir. Qu'est-ce qu'il va en être de cette fin d'arc ? 

 

 

3.9 Les Bingos Books

 

    Les averses se déversaient continuellement, et l’eau de pluie s’écoulait dans le réseau d’égouts, tandis que les habitants s’étaient couverts, habitués à s’activer sous le ciel gris. A l’inverse, la team Yuki pataugeait mais réussissait à traverser les rues inondées et les cascades de ruissellement. Ce n’est que quand ils débouchèrent sur le pont élevé, que les gouttes ralentirent. Ils virent alors un groupe réuni, c’était les genins qui étaient arrivés au bout de la deuxième épreuve, plus les organisateurs en manteaux noirs. 

    Se doutant qu’ils étaient les derniers, ils se tinrent à carreau. Ryusuke avait juste noté que l’équipe de Kagu n’était pas présente, ce qui pouvait se passer de commentaire. Ne manquant plus personne d’apte au combat, le dénommé Pain accueillit tous ces éléments prometteurs, avec sa froideur communicative. Tout ce qu’il disait était prédéfini et dans la retenue. Il n’y mettait pas du cœur, en avait-il au moins un ? Il les congratula à la va-vite, et vint à ce qui les amenait. 

 

– Avant toute chose, nous allons procéder à une vérification de vos feuilles et du sang qui les imprègne.       

 

Il n’eut aucun besoin de demander à Konan, qu’elle attira les papiers à elle, prenant la forme de papillons. Elle les inspecta, un à un, diffusant une petite quantité de chakra à l’intérieur. Cette femme devait avoir développé une affinité liée au papier. C’est ce qu’en déduisit Ensei. « Ah, d’accord… c’est grâce à elle qu’ils vont savoir s’il y a eu triche. Pourvu qu’elle n’y voit que du feu. » Pria-t-il. Elle ne vit rien d’anormal, jusqu’à ce que vienne le tour de l’équipe de Takumi. Le trio retenait sa respiration, attendant le verdict. L’ange messager d’Ame prit un certain temps puis déclara dans un battement de cils : 

 

– Toutes les équipes ont bien suivi ce qui leur avait été imposé.

 

« Yes ! On dirait qu’elle ne peut pas faire la différence entre la mort et un état d’inconscience profonde ! » Serra-t-il le poing.

 

    – Très bien. Si nous en venions à l’épreuve finale, celle qui décidera si oui ou non, vous deviendrez shunin ? Proposa le cloué au visage, alors que bien sûr, la réponse était unanime.

 

En revanche, avant qu’il ne puisse leur divulguer les informations sur la suite, une kunoichi le devança, lui coupant la parole. Son impolitesse n’était que l’ombre d’une haine viscérale. Torukyo des Geysers le tuait du regard : 

 

– Qu’allez-vous faire des corps des ninjas qui sont morts depuis le début de l’examen ?

 

« Son regard… il ressemble au mien à partir du moment où… » Décela-t-il.

 

– Tu fais bien de t’en soucier. Mon village pourrait en profiter pour faire des recherches scientifiques sur ces défunts. Mais je vous rassure, chaque village pourra enterrer ses morts. Ils seront renvoyés dans leur patrie. 

 

Une fois, ce point abordé, il poursuivit, captivant toutes les oreilles :

 

– En ce qui vous concerne, vous allez pouvoir briller, tous individuellement. L’étape va être relativement longue…

 

Il s’était tu, afin de recueillir leurs expressions, montrant qu’ils buvaient ses paroles.

 

–… trois mois.

 

– Quoi ? Mais c’est quoi, cette épreuve à rallonge ?! Ne put se retenir Ryusuke.

 

– Ecoutez-moi ! Je ne me répéterai pas. Chacun d’entre vous va recevoir un cahier.

 

En même temps, Konan les distribua à chaque aspirant ninja, et purent les feuilleter. En prenant connaissance du sien, Ensei vit défiler, page après page, des visages de personnes avec des rangs qui accompagnaient leurs photos. Les rangs allaient du D au A et il n’y avait qu’un individu de rang S. En consultant ceux de Takumi et Ryusuke, il arriva à la conclusion qu’ils étaient organisés de la même façon, et que les shinobis qui défilaient en trombinoscope, variaient.

 

– Mais… ce sont des Bingo Books ?! S’offusqua la Louve.

 

– Ah ? Je vois que tu en sais beaucoup pour une simple débutante, réagit celui dont les pupilles se décomposaient en plusieurs cercles. Tu as vu juste, vous détenez des Bingo Books. Ce sont des livres où sont fichés un certain nombre de ninjas. Ce sont en général des criminels ou des déserteurs qui doivent être éliminés sans pitié, et c’est ce que vous devrez faire. Vous n’avez pas du tout les mêmes listes, ainsi vous pourrez évoluer sans vous faire de coups bas.

 

– Ok, on doit barrer de nos listes le plus de personnes…, résuma Fû, mais l’examen shunin dans tout ça ?

 

– J’y viens. Vous devez accumuler le plus de points car à chaque assassinat vous en récolterez. Bien sûr selon le niveau de l’ennemi, les points seront plus ou moins importants. Un ninja de rang D : 1 pt, de rang C : 2 pt, de rang B : 3 pt, de rang A : 5 pt et votre seul rang S : 10 pt. A vous de gérer le nombre de victimes que vous pouvez vous enfiler. Dès que le délai sera terminé, vous reviendrez sur ce pont, et nous feront les comptes. Ainsi un classement sera établi qui nous indiquera qui seront ceux qui mériteront le titre de shunin.

 

Un silence s’installa pour donner matière à réflexion. La crainte s’empara de certains, ils ne pensaient pas devoir être lâché en pleine nature, sans aucun bras fort sui qui compter. Ils devraient montrer leurs qualités en espionnage, en traque et en assassinat. De plus, ils devraient faire preuve de bien plus d’autonomie. Ce qui s’annonçait n’allait pas être de tout repos. La physionomie de cette épreuve était si improbable que ceux de la Cascade enchaînèrent les questions : 

 

– Nous allons être absents durant trois mois… Mais ! Pour nos villages ? Sont-ils au courant ?

 

– Et comment pourrez-vous savoir que nous avons bien fait tomber les têtes indiquées dans le livre ? Fit l’hôte du démon, désappointé.

 

– Tout a été pris en charge et étudié pour que rien ne soit laissé au hasard, les rassura le dirigeant. Les chefs des villages de Taki, des Geysers, et de Yuki ont été mis au courant de l’affaire. C’est pour cela que passer le délai des trois mois sans avoir de vos nouvelles, sera le signe de votre décès prématuré. Bien sûr, vous pourriez disparaître dans la nature, mais ce sera à vos risques et périls. De toute manière, je sens que vous avez tous envie de devenir shunin, autrement vous n’en seriez pas là. 

 

Il disait vrai. Tout le monde ne voulait pas s’arrêter en si bon chemin, pas après ce qu’ils avaient endurés. Ils frémissaient d’impatience tandis que l’esprit de compétition était palpable même entre les membres d’une même équipe. Ensei avait bien l’intention de faire un meilleur score que Takumi et Ryusuke voulait prouver qu’il existait entre un monstre calculateur et un monstre de puissance. La fille, elle, s’en fichait éperdument. Elle reprit plutôt cet air sévère et mélancolique. L’homme au dojutsu vint à répondre à la remarque soulevée par Fû.

 

– Pour endiguer toute triche, nous avons un moyen efficace. Vous avez déjà testé le dispositif.

 

Les concurrents avaient du mal à voir de quoi il était question, alors Pain prit un Bingo Book et l’ouvrit à une page au pif. Il désigna ensuite, un symbole en bas d’un portrait. Un petit carré ! En le découvrant, cela fit tilt dans leurs esprits. « Je comprends mieux maintenant ! Toutes ses feuilles d’impression proviennent de la femme aux cheveux bleus. Elle pourra ainsi vérifier page après page si l’on a bien tué le ninja, à condition de remplir la case de son sang. » Tout à coup, Ryusuke gloussa. Il voulait rire au nez de Pain, car ils étaient précédemment parvenus à violer cette règle avec Egyo. Le médecin n’hésita pas à lui mettre un coup de coude dans le ventre pour qu’il se taise. Nagato s’en était aperçu :

 

– Un problème ?

 

– Non, non, j’avais juste un chat dans la gorge, se caressa-t-il sa crête capillaire.

 

Il se désintéressa de l’imbécile heureux, et reprit son discours poignant :

 

– Comme tout a été dit, et que vous n’avez plus de temps à perdre, je déclare ouverte cette dernière épreuve de l’examen shunin ! Les limites de cette épreuve… Le monde shinobis ! Je vous souhaite bonne chance !

 

    Le chronomètre était déclenché ! Les huit genins se chevauchaient tout au long de ce pont immense, les bustes en avant lors de leur course. Sur l’autre rivage, ils se mirent à prendre des directions différentes, même les inséparables de Yuki. Ils avaient du boulot avant de débusquer leurs proies. Cependant, quelqu’un n’était pas du tout dans cette optique. Devenir shunin n’était qu’un objectif futile pour lui. Non, il savait très bien ce qu’il faisait là. Ensei reprit discrètement une photographie découpée, celle de sa cible. « Je l’avais repéré depuis la collation à la tour. Si elle concourre toujours, c’est qu’elle est vraiment balèze. Je n’ai pas le choix, si je veux gagner les faveurs de la Yukikage, je dois remplir ma mission. Je vais suivre cette nana  à une distance respectable, et si je vois une ouverture, qu’elle souffre lors de l’un de ses combats, je l’achèverai. »     

 

 

Six jours plus tard,

 

    Les huit prétendants s’affairaient dans leur quête respective. C’était une course à la montre pour faire le plus gros massacre. Mais certainement que les hommes et femmes recherchés ne se laisseraient pas faire. C’est en ne sachant pas comment les autres genins progressaient, que Fû s’était engagée sur un sentier oublié en pleine forêt. Si son sens de l’orientation n’était pas défaillant, elle devait se trouver sur la frontière entre Ame et Kusa. Elle était en plus sur une piste toute récente, d’un shinobi renégat qui agrémentait sa liste. Elle y jeta un coup d’œil supplémentaire. « Son nom est Rokido Namek, il est originaire de Suna et c’est un criminel de rang A ! Il pourrait me rapporter 5 points, c’est pas mal ! » Par contre, elle fit une grimace de mécontentement, parce qu’au niveau des informations sur son style de combat, c’était le néant. « Je vais devoir avisé. » Haussa-t-elle ses épaules dénudées. S’il elle s’en tenait à la piste qu’elle remontait, son ennemi ne devait plus être très loin, quelque part entre ces bosquets. Toutefois, autre chose la perturbait. « Apparemment on me suit, et ça depuis quasiment le début de la chasse à l’homme. J’espère au moins que ce n’est pas une nouvelle tentative d’Ame de me voir  six pieds sous terre. Si c’est le cas, ils auraient dû agir depuis un certain temps. A moins que… » Elle était alertée par ce qui se déroulait. Ah ! Son amie Uzumaki aurait été un soutien hors pair dans ce cas de figure ! Mais elle n’était plus.

    Il ne fallut pas plus de cinq minutes pour que la chance lui sourit. Une raie fine d’une fumée blanche s’élevait au dessus des frondaisons. Elle alla directement sur les lieux, attentive sur des pièges qui pouvaient être tendus. « S’il y a un feu, cela veut dire que quelqu’un se repose, et si c’est ce ninja, il a sûrement miné le terrain. » Elle ne rencontra pas de complication, et finit par s’approcher du camp de fortune, cachée derrière un buisson. Ainsi, elle eut la certitude que l’individu assis devant le foyer était ce Rokido. Elle en était contente. Elle pourrait libérer les coups au lieu de se jouer la vie dans les phases de recherche. Son enthousiasme ne fut même pas détérioré quand elle trouva un deuxième homme, qui s’était posé lui aussi devant le feu. A côté de Rokido qui avait un gabarit de passe partout, ce dernier devait atteindre les deux mètres debout, et avait un corps imposant, en cloche. Sa tête était masquée par un large chapeau chinois et portait un long tissu sombre sur l’ensemble de sa silhouette de géant. Il devait être un compagnon de route du shinobi des sables. La jinchuriki ne s’en plaignait pas. Elle se débarrasserait d’abord du grand trapu, c’était une cible plus facile. A son dos et à son insu, elle se percha sur une branche bordée de feuilles. Elle profita de leur conversation amicale pour lancer une fournée de six kunais de lumière. Ce fut quasi indécelable pour une vue normale, ils étaient partis plus vite que n’importe quelle arme de jet. Ils meurtrirent donc le dos du gros qui n’avait rien demandé, et continuaient d’étinceler. La demoiselle à la coiffure verte surgit pour le pourfendre avec un autre de ses kunais, au cas où il était extrêmement robuste. « Un de moins ! » Subitement, elle fut prise par surprise ! La caboche de l’affaibli se tourna complètement avec un grincement, sans s’être tourné. Là, elle vit que son visage n’était fait que de bois ! « C’est une marionnette ! » Avant qu’elle ne touche terre, un mécanisme se déploya de la bouche du pantin, pour en extraire un lance-flamme.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super chapitre !

 

La dernière épreuve débute aussitôt à la fin de la deuxième. Konan n'a rien remarqué au sujet du sang lier à Egyo, ça aurait été bizarre qu'elle puisse savoir si une personne est morte ou vivante juste avec du sang, la team Takumi peut avoir l'esprit tranquille.

 

J'aime beaucoup la troisième épreuve, elle est bien intéressante et bien trouvé ;). Surtout qu'on ne connait rien sur les personnes du Bingo Book que devront tuer les concurrents. Verra t'on une personne déjà vu autre fois ? Rumibayu ? :P

 

Ensei lui va profité de cette épreuve qui dura 3 mois pour accomplir sa mission, et je sens qu'un événement tragique arrivera à ce moment là.

 

On a une ellipse de 6 jours, et Fû est déjà très active elle a remarqué la présence d'un ennemi qui l'a suit depuis le début, Ensei est spotted :P.

En tout cas elle trouve sa première cible qui est de rang A, j'ai adoré la scène où elle s'approche et attaque par surprise. Mais que dire de la fin, qui surprend car je m'attendais pas à ce que ce Namek soit un marionnetiste pourtant en venant de Suna, j'aurai pu y penser.

 

Très bon cliff de fin, je veux la suite.

 

Sinon j'ai une théorie pour la fin, je pense qu'Ensei finira par s'attacher à Fû, mais que Takumi lui rappellera pour quel raison, il participe à ce tournoi et ces derniers vont peut être se battre à mort ? T_T je suis sûr que c'est pas ça ><.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dernière épreuve de l'examen.

 

Yuki et Pein ont le même objectif, éliminer la jinchuuriki seulement cette dernière est vraiment très forte, pas étonnant vu qu'elle abritte un démon à queues mais elle est très confiante dans sa possibilité à battre un ninja de Rang A !

 

Par contre, je sais pas mais il y a un truc louche. Je le sens pas. En réalité quand tu dis que Fu a vu que quelqu'un la poursuivait je me demande si c'est vraiment Ensei ou si c'est ce que tu veux nous faire croire. Parce que à aucun moment tu nous dis que Ensei poursuit Fu mais juste une femme, comme à aucun moment tu dis que c'est Ensei qui surveille Fu.

 

Est ce que tu te moques de nous Bloody ? La réelle cible de Ensei est-elle Fu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La dernière épreuve débute aussitôt à la fin de la deuxième. Konan n'a rien remarqué au sujet du sang lier à Egyo, ça aurait été bizarre qu'elle puisse savoir si une personne est morte ou vivante juste avec du sang, la team Takumi peut avoir l'esprit tranquille.

 

Ben, normalement elle en est capable, c'est son papier qui est spécial. ^^

Mais sa perception manque un peu de précision.

 

J'aime beaucoup la troisième épreuve, elle est bien intéressante et bien trouvé ;). Surtout qu'on ne connait rien sur les personnes du Bingo Book que devront tuer les concurrents. Verra t'on une personne déjà vu autre fois ? Rumibayu ? :P

 

Ah, ah ce serait marrant. Genre Ensei qui voit son visage dans le bingo book. "Oh non pas lui !" xD

 

Sinon j'ai une théorie pour la fin, je pense qu'Ensei finira par s'attacher à Fû, mais que Takumi lui rappellera pour quel raison, il participe à ce tournoi et ces derniers vont peut être se battre à mort ? T_T je suis sûr que c'est pas ça ><.

 

Et ce n'est peut-être pas ça, en effet.  :P Va falloir être patient. Toutes les réponses en deux chapitres, les derniers de ce dernier arc.

 

Yuki et Pein ont le même objectif, éliminer la jinchuuriki seulement cette dernière est vraiment très forte, pas étonnant vu qu'elle abritte un démon à queues mais elle est très confiante dans sa possibilité à battre un ninja de Rang A !

 

Oui elle est vraiment douée. Malheureusement sa condition de jinchuriki fait qu'elle est prise pour cible, bien trop souvent. Elle ne sera peut-être pas au bout de ses peines...

 

Par contre, je sais pas mais il y a un truc louche. Je le sens pas. En réalité quand tu dis que Fu a vu que quelqu'un la poursuivait je me demande si c'est vraiment Ensei ou si c'est ce que tu veux nous faire croire. Parce que à aucun moment tu nous dis que Ensei poursuit Fu mais juste une femme, comme à aucun moment tu dis que c'est Ensei qui surveille Fu.

 

Est ce que tu te moques de nous Bloody ? La réelle cible de Ensei est-elle Fu ?

 

Voyons, c'est ne pas du tout mon genre... 9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tient, on c'est tous planté, la dernière épreuve n'est pas un tournoi ! ;D

 

L'idée est simple, on n'a pas grand chose à nous mètre sous la dent (à part que des criminels de rang S pour des genins c'est un peu hard 9_9 ), et que Fû commence par du rang A. 8)

 

J'espère qu'on va pouvoir voire tous le monde bien en action, ce serait bête de ne pas voir combattre Zenjin (dont j'attend un carnage sur les pauvres nukenin 8) ) et Makio.

 

J'ai hâte de voire la suite, pas pour le combat de Fû qui va gagner finger in the nose 8) , mais pour savoir qui la suit, Ensei ou autre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée est simple, on n'a pas grand chose à nous mètre sous la dent (à part que des criminels de rang S pour des genins c'est un peu hard 9_9 ),

 

Oui, c'est pour ça qu'ils n'ont qu'un ninja de rang S chacun. ^^

Après s'ils sont conscients  de leur infériorité, ils ne se risqueront pas de s'attaquer aux 10 pts. ^^

 

J'espère qu'on va pouvoir voire tous le monde bien en action, ce serait bête de ne pas voir combattre Zenjin (dont j'attend un carnage sur les pauvres nukenin 8) ) et Makio.

 

Pas sûr... je peux réserver ces genins pour un moment plus opportun.

 

J'ai hâte de voire la suite, pas pour le combat de Fû qui va gagner finger in the nose 8) , mais pour savoir qui la suit, Ensei ou autre ?

 

Ah ça ! Tu le sauras dans le prochain chapitre. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

3.10 La colère de Nanabi

 

    Un rayon enflammé se projeta sur la jeune fille de la Cascade. Son plan de prendre par surprise sa proie s’était retourné contre elle. Elle fut néanmoins réactive, et au lieu qu’elle ne flambe, un tronçon de bois la suppléa. Elle s’était servie d’une substitution avec un sang froid rarissime. Souvent les techniques les plus simplistes pouvaient rendre service dans ce type de situation inextricable. Elle reprit son équilibre sur une branche à mi-hauteur, tandis que le marionnettiste demeurait au sol et avait rapproché de lui son arme sophistiquée, pour le défendre. Sa tactique avait fonctionné, il s’était juste fait prendre par les réflexes de celle-ci. Ayant l’ascendant psychologique, le petit ninja parada. Il était légèrement ridé au niveau de ses yeux plissés, son crâne était surmonté d’une coupe afro noire. Pour finir, une fine moustache lui démangeait sous le nez. Il prit une pose ridicule. 

 

– Ah, ah ! Pauvre gamine ! Tu ne t’y attendais pas, hein ? Hé bien, figure-toi que le grand Rokido Namek te réserve un spectacle que tu n’oublieras pas de si tôt ! Que le rideau se lève !

 

Il fit son show comme annoncé. Ses fils de chakra frémirent et ouvrirent un système de verrous sur la marionnette. Il y eut plusieurs ‘clac’ et le ventre boisé se changea en une cavité béante comparable à une chambre noire. Un fouillis de cliquetis inquiétants provenait de ses entrailles, se faisant écho. 

 

– Ca arrive ! Si j’étais toi je prendrai la fuite ! Lui intima-t-il.

 

Elle le prit pour un bon conseil, cette marionnette semblait spéciale. Elle se détourna dans le fin fond de la forêt pour qu’elle ne se fasse pas surprendre. Elle cherchait à gagner du temps et ainsi évaluer le potentiel du shinobi des sables. Fû fit une échappée éclair. Ce fut une sage décision, parce que l’homme à abattre avait sorti l’artillerie lourde : son gros pantin renfermait une armée de petites marionnettes humanoïdes dont leurs bras étaient remplacés par des minis faux. Une nuée d’une centaine de ses fabrications humaines s’élancèrent à vive allure, effectuant des coupes à la végétation. Elles poursuivirent frénétiquement la genin. Une vague de faucheuses se répandait comme des sauterelles. Si Fû ne faisait rien, elle serait vite envahie. « Comment fait-il pour en manipuler autant ? » Fier de son art, Rokido s’avoua à lui même son secret : « Hé oui, je ne me limite pas à dix marionnettes, une  à chaque doigt. J’ai trouvé un moyen de diviser mes fils en grand nombre. Je tisse des fils qui peuvent au fur et à mesure se démultiplier. Ainsi, je peux me permettre d’utiliser des pantins à foison ! »

    L’hôte n’abandonna pas pour autant, avec une pointe d’accélération, elle creusa l’écart. Elle ne pouvait tenir ce rythme, elle finirait par se faire rattraper. Elle décida de faire un clone de lumière qui prit une toute autre direction. Quant à la véritable, elle fit en sorte d’attirer la foule à sa suite. Apparemment, il n’y eut pas d’accrocs car le clone fut ignoré. Rokido s’était aussi mis en mouvement, pour garder un contrôle optimal sur ses joujoux. Le gros pantin de transport demeurait près de lui au cas où on viendrait à lui au corps à corps.

    Dès qu’elle se fut assuré que son clone ne pouvait plus être en danger, la jinchuriki s’arrêta net. Le regard perçant, elle s’informa sur ce qui l’attendait. En l’espace de trois secondes, elle se retrouva bloquée. Les pantins s’étaient vite positionnés pour ne lui laisser aucune échappatoire. A leur image, celui qui était derrière leurs agissements cessa de courir. Il devait être pleinement concentré, s’il voulait qu’il ait le moins de pertes. Comme tous les acteurs de la scène étaient prêts, la bastonnade fit rage. Les pantins étaient vifs et leur taille réduite. Cela faisait que l’ado devait faire attention, les sens en éveil. Fû ne faisait pas de mouvement inutile, et malgré qu’elle fasse des prouesses en esquive, elle subit des entailles. Mais rien d’alarmant, elle ne laissait passer sur sa peau que des griffures. En même temps qu’elle refoulait ses assauts répétés, elle cognait, les poings surchargés de son chakra Keiton. A chaque fois, une frappe désarçonnait complètement la cible qui devenait inutilisable. L’hôte du sept queues était souple et implacable, alors que le nombre de marionnettes se réduisait considérablement.       

    Avec toutes les combinaisons qu’il avait mémorisées, le Namek peinait. Aucune ne marchait contre elle. Elle trouvait la bonne parade à chacune d’elles. Il était tellement dans le combat, qu’il en avait oublié le clone de lumière… ou presque. La copie avait pour but de déloger le marionnettiste  et le soumettre. La vraie, bien plus forte, avait opté pour une stratégie plus qu’osée. Au lieu que ce soit le clone qui faisait la diversion, c’était l’authentique kunoichi ! Ce choix était judicieux car elle était bien plus à même de tenir en bride, cet époustouflant arsenal. Mieux valait tard que jamais, le clone de Fû surgit des fourrés afin de poignarder l’individu. Le type de Suna s’en doutait, puis mit en opposition sa marionnette préférée, son imposant acolyte au lance-flamme. Elle sortit vite fait de son champ d’action par un pas chassé. Rokido le vit venir et avait tout planifié. Il avait caché dans l’herbe les bras détachés du pantin en cloche. De ceux-ci pointèrent deux lames de dague qui furent propulsées. Le clone était attaqué par l’avant et par l’arrière. C’est alors qu’il se munit de deux kunais keitonisés, puis tourna sur lui-même. La vitesse de rotation avec la résistance de ses armes eurent raison de cette embuscade. Les membres furent brisés. Rokido en fut dépité. Soudain, avant même qu’il ne réfléchisse à un nouveau stratagème, la fausse Fû lui jeta ses kunais qui traversèrent l’espace telles des étoiles filantes. Elle avait effectué son tir avant même d’avoir fini de tournoyer. L’un troua la marionnette et perfora le ventre de l’homme, et l’autre avait été d’une précision chirurgicale en se fichant dans l’épaule gauche. Des points vitaux avaient été touchés, le ninja cracha un filet de sang avant de s’accroupir de douleur. Le monde bascula, la terre devint ciel et le ciel devint terre, puis le noir complet. Fû s’était vu entreprenante et plus rusée. Le clone s’évapora quand la seule et unique s’aperçut que la victoire était sienne. Les porteurs de faux se répandirent sur le sol, inanimés. Grâce à son double, elle retrouva facilement son adversaire et put inaugurer sa collection de prise de sang. Elle ferma son bingo book bruyamment et sèchement. Elle lâcha ensuite un soupir et entreprit de s’extirper de ces bois. Elle prit même la peine de s’étirer après les efforts qu’elle avait imposés à son corps. Ses égratignures s’étaient estompées sans qu’elle n’y fasse attention. 

 

    Quatre minutes lui suffirent pour passer l’orée de la forêt. Un joli soleil lui ravivait l’âme. Ses cheveux verts prenaient des reflets plus clairs et pastel. Elle se sentait plus apaisée que sous l’ombre des feuillages. « Peut-être que mon élément Keiton me pousse à apprécier les coins ensoleillés, qui sait ? » Sourit-elle. Les rayons solaires la réjouissaient mais ce ne fut que temporaire. La personne à ses trousses, l’était encore, et comme elle avait ralenti avec cet affrontement dans la végétation sauvage, elle était toute proche à présent. Il était temps de mettre les choses au clair !         

    Terré dans un amas de fourrages et de hautes herbes, un ninja surveillait bien la dangereuse et imprévisible jinchuriki. Il attendrait le moment propice pour lui asséner un coup fatal. La crinière bleue ciel, parfaitement tapie dans l’ombre, Ensei sentait que son cœur palpitait. S’il persistait dans cette entreprise, il risquait de se faire repérer. Il fallait mieux ne pas l’être, surtout qu’il n’avait pas raté grand chose de sa démonstration de force. Lui, aurait été submergé par ces essaims de nains en bois. Pourtant, le pire s’abattit subitement sur lui. La fille éleva la voix :     

 

– Ca suffit ! Inutile de continuer à me tourner autour ! Sortez de votre cachette ! 

 

« Et merde ! Je me suis fait avoir… Bon, je n’ai pas vraiment le choix, ce n’est plus la peine de se poser des questions. » S’en voulut Ensei qui se demandait s’il ne devait pas revoir sa discrétion.

 

Il se préparait à se lever sous ses yeux, quand il y eut un changement de programme. Incroyable ! Un autre personnage avait agi de la même manière que lui, et avait été plus prompt à se montrer. Le ninja qui était comme lui en embuscade marcha vers Fû, à pas lents. Ensei eut du bol, il resta donc à couvert, admirant et écoutant ce qui allait survenir. Ses yeux se frayèrent un chemin entre les branches et les fougères, et purent identifier que ce nouvel intervenant était le camarade de la jeune demoiselle. Après un effort surhumain, il se souvint de son prénom. « Denkashi ! Mais que fait-il ici ? »

    Là, était la plus grosse interrogation, et elle effleura les lèvres de Fû. Son collègue était venu la retrouver pour une raison qui lui échappait. En plus, la mâchoire crispée et le visage dur du brun aux yeux bleus, la déstabilisait.

 

– Denkashi ?! Tu recherches un nukenin ? A moins que… Ne me dis pas que je suis dans ton Bingo Book, craint-elle.

 

– Non, ça n’a rien à voir avec la nature de l’épreuve.

 

– Alors explique-moi, tu veux qu’on parle ? Si tu n’arrives pas à faire ton deuil de Haru, je le comprends. Si tu veux épancher ton cœur, tu le peux. Nous sommes amis, après tout.

 

– C’est vrai, nous sommes amis… Je suis ami avec toi, Fû. En revanche, je ne le suis pas avec ce que tu abrites, cette monstruosité ! Je ne peux plus faire semblant !

 

– Qu’est-ce que tu racontes ?! Tu désires me tuer ?! Le village…

     

– Le village m’a donné cet ordre de mission, Fû ! Tu es un atout remarquable pour Taki, mais les têtes pensantes ont finalement compris leur erreur. Le pouvoir de Nanabi peut être hors de contrôle à n’importe quel moment, et raser notre patrie en un battement d’ailes.

 

– Haru…, gémit-elle.

 

– Non, elle n’était pas au courant. Elle m’en aurait dissuadé si c’était le cas. Elle t’était reconnaissante comme tu t’étais sacrifiée à sa place pour endosser le rôle de jinchuriki… Voilà, tu sais tout, j’en suis désolé.

 

– Tu n’as pas à l’être, c’est moi qui suis trop naïve, s’alarma-t-elle.

 

– Ce démon… il doit disparaître, se rembrunit le jeune homme bien bâti. C’est toi qui as choisi ce destin. Tu ne peux pas en réchapper, accepte-le ! 

 

Ce charmant discours était là pour l’ébranler, ce qui avait certainement fonctionné car elle était pétrifiée sur place. Le shinobi de Taki en profita et exécuta dans la foulée un jutsu doton qui en imposait. En joignant ses mains, il fit ériger six piliers de terre autour de la porteuse de Nanabi. Elle-même était désemparée, non par la technique employée, mais par ses précédents dires. Se faire ainsi rejeter par ses amis, sa famille, bref tous ceux qui l’ont vu grandir avait cassé tous ses fondements. Denkashi n’avait l’esprit fixé que sur sa mission. En fermant le poing avec fermeté, ses piliers se réunirent afin de broyer l’indomptable hôte. C’était puissant et expéditif, néanmoins Fû riposta. Elle ne voulait pas que tout s’arrête de cette manière. C’est avec un nouvel élan, qu’elle désintégra les colonnes grâce à un disque de lumière impressionnant qu’elle forma au dessus de sa tête, du bout de ses doigts. Elle l’avait lancé avec autorité. Le doton s’étant retrouvé inefficace, Denkashi changea de procédé en enduisant ses bras de sa roche rigide. Ce qui le différenciait des dernières fois, était la pierre au niveau des mains. Il possédait deux sphères de terre gigantesques, qu’il portait à bout de bras. Il accourut tout en criant pour se donner du courage. Ses torgnoles mettraient KO toute personne sans défense, mais pour que cela soit vérifié, autant fallait-il effleurer son ancienne amie. Des shurikens brillants surgirent, il s’en protégea grâce à l’un de ses boulets. Dans un même temps, Fû ne voulait plus faire de cadeau. Elle se précipita sur lui, kunai en main et tendu. Le colosse créateur de doton, voulut la faucher sur son flanc avec son gant en boule. Trop lent, ou plutôt il ne pouvait rivaliser avec les déplacements furtifs de Fû. Elle le menaça de sa lame qui dégagea une lumière intense. Dans un flash, le kunai se prolongea en un rayon, sectionnant le garçon en deux. Les jambes partirent en avant tandis que le haut du corps bascula sur l’arrière. Il décéda immédiatement. Les rochers à ses poings s’écrasèrent dans un grondement sourd. Denkashi avait échoué, Nanabi était encore en sursis.

    Dans son goût pour la vie, Fû avait montré ses capacités de survie. Dès qu’elle était prise au piège, elle devenait intenable. Sa fureur retombant avec son compagnon de longue date, elle eut un moment d’égarement, où elle remit tout en question, les liens qu’elle avait tissé par exemple. Dorénavant, son existence ne serait que méfiance envers autrui. Pourquoi avait-il fallu qu’elle porte un tel fardeau, elle qui pensait servir son pays de cette façon ? A présent elle n’était considérée que comme un déchet que l’on devait à tout prix se débarrasser. La tristesse et la peur de l’avenir l’inondèrent. Elle se recroquevilla face contre terre, complètement perdue. Elle pleurait au début… puis cria de douleur, d’une douleur affective qui la ruinait. Elle ne savait même plus si elle devait crier de rage ou de sanglot. C’est durant ses tourments sans fins qu’un spectacle ahurissant et unique fut prit de plein fouet par Ensei, aux premières loges. Une auréole de chakra se dessina autour de la fille aux yeux dorés. Il était rouge, ce qui l’inquiéta. Graduellement, un manteau de cette énergie envahissante la couvrit. « On dirait qu’elle a perdu la tête. Mais qui est-elle réellement ? J’ai entendu parler de démon, et d’un Nanabi, qu’est-ce que c’est ? Serait-ce pour cette raison que je dois l’assassiner ? » Pénétra Ensei dans ses réflexions. Il ne put pas s’y accorder plus de temps. Fû s’était relevé et ce chakra bouillant gagna en consistance et se modela. « Hé mais on dirait des ailes ! » C’était exact, quatre ailes avaient naquis, représentant quatre queues de Nanabi. De plus, la ninja voyait son regard prendre une toute autre couleur, celle du sang. Elle n’était plus du tout la même. Preuve en était, puisque elle changea de comportement. Au lieu de se morfondre, elle ravagea la vaste clairière en bordure de forêt, causant des cratères et de la déforestation massive. Ensei était bien mieux au sol, plaqué par le souffle des impacts. De ce que la poussière lui permit d’apercevoir, il crut voir la fille voler ! La puissance qu’elle déployait le laissait sans voix, et lui avait retiré toute envie de résister. « Mais d’où est-ce qu’elle sort ?! » Tout à coup, le silence se fit. La pression qui l’avait oppressé, lui et la nature, s’était détendue. C’est alors qu’Ensei se rendit compte qu’il respirait fort. Cette énergie surabondante l’avait mis dans un de ces états ! Il chercha à se reprendre quand tout à coup, la kunoichi s’exprima tout haut. Elle avait su dissiper ce chakra malfaisant, et n’avait gardé qu’un seul œil rouge comme trace. Quant à son autre globe qui réapparut dans son éclat jaune, il ruisselait de larmes.     

 

– Qui est là ? Demanda-t-elle à fleur de peau, mais néanmoins avec gravité.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un supra chapitre !

 

Le combat Fû vs Namek fut superbement orchestré, le ninja de Suna gère dans la maitrise de ses marionnettes il a le niveau d'un maitre marionnettiste. Cependant malgré son haut rang dans ce domaine, Fû s'en est sorti comme une chef sérieusement c'est une génie, elle a mis hors d'état de nuire sa cible sans problème.

 

Mais le truc inattendue est que son ami et coéquipier qui l'a suivait depuis le début avait pour mission de la tuer. Pourquoi n'y ai je pas penser ? C'était vraiment inattendue. De plus on apprend que Haru devait être la première hôte avant elle :o.

Denkashi n'avait aucun sentiment d'amitié envers elle ? Ou bien a t'il agi en contre-coeur ?

Les dirigeants sont vraiment des lâches, Denkashi n'a pas fait long feu je l'aimais bien vu comment il gérait le Doton powaaa.

 

Mais la fin de chapitre est l'apothéose, Fû perds le contrôle de son esprit et Nanabi se réveille, oh purée ça sent le gros bordel. Surtout pour Ensei qui a été découvert :o, je sens qu'il y aura un mort.

 

Je veux la suite !!! Vivement !

Share this post


Link to post
Share on other sites

8)

 

On peut résumer le chapitre à ça ? :P

 

Sérieusement t'as ben gérés les deux combats de la miss (même si le deuxième était pas très compliqué), le marionnettiste avait un bon niveau, par contre le coup des centaines de pantins est un peu abusé, il serait meilleurs que Chiyo ? :o

 

Le "retournement" de Denkashi était bien trouvé, déjà parce que tu trouve le moyen d'éliminer un participants sans avoir à lui faire faire un gros combat, mais en plus parce qu'avec ça on a une solution pour que Fû quitte la compétition. Elle n'aurait plus l'envie et la force morale de continuer, elle a quand même perdu ses deux camarades, dont un qui voulait a tuer.

 

Je suppose qu'elle ne va pas avoir envie de tuer Ensei, et qu'elle le laissera en vie (après l'avoir mit KO si nécessaire ;D ).

 

Gros déchaînement au passage. 8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais le truc inattendue est que son ami et coéquipier qui l'a suivait depuis le début avait pour mission de la tuer. Pourquoi n'y ai je pas penser ? C'était vraiment inattendue.

 

Et oui, c'est un peu la surprise de ce chapitre, mais le suivant aura aussi son lot de suspens.  8)

Je n'ai pas cherché bien loin, les jins finissent par être mal vu même dans leur village, je me suis inspiré de Gaara pour ça.

 

De plus on apprend que Haru devait être la première hôte avant elle :o.

 

Ce n'est pas une Uzumaki pour rien, elle faisait forcément un très bon hôte.

 

Denkashi n'avait aucun sentiment d'amitié envers elle ? Ou bien a t'il agi en contre-coeur ?

 

C'est vrai qu'il était ami avec Fû, mais sa haine de Nanabi l'a consumé, ce qui fait qu'il a fait abstraction de ses sentiments. Donc oui en quelque sorte, c'est à contre cœur qu'il a agi. 

 

Mais la fin de chapitre est l'apothéose, Fû perds le contrôle de son esprit et Nanabi se réveille, oh purée ça sent le gros bordel. Surtout pour Ensei qui a été découvert :o, je sens qu'il y aura un mort.

 

Oh que oui, ça va sentir le gros bordel !! Un mort te parait inévitable, tu as peut-être raison !

 

Sérieusement t'as ben gérés les deux combats de la miss (même si le deuxième était pas très compliqué),

 

Pour le deuxième, je n'avais pas envie de jouer sur la longueur, mais plus sur le côté dramatique.

 

le marionnettiste avait un bon niveau, par contre le coup des centaines de pantins est un peu abusé, il serait meilleurs que Chiyo ? :o

 

Ben, il peut en manipuler plus, mais plus grand est le nombre de pantins, plus il est difficile de les utiliser convenablement. Donc Chiyo avec ses dix pantins qui tuent... Je crois qu'elle se le fait parce que les dix marionnettes de Monzaemon ce n'est pas de la rigolade.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et c'est justement parce que la mort parait inévitable que je ne vois aucune mort de suite, en tout cas ni d'Ensei, ni de Fû, même si au moins avec toi et Foene, elle dépasse les deux chapitre de vie :D. En tout cas belle surprise que cette traque aux nukenins en guise de dernière épreuves, belle surprise que nous n'aurions pas pu prévoir et qui commence assez bien avec le combat de  la jin de Taki comme le marionnettiste Surtout que le Kugutsu n'est pas aisé à mettre par écrit et tu as bien réussi au final, donc très bon point. La suite avec le pseudo ami de Fû est également bonne et surprenante, moi qui pensais que notre cher doc c'était fait choper, beh non, même si au final ça fait deux victoires de rangs pour Fû,la colère du bijuu insecte a frappé et ça fait bobo aux fesses (8). Hâte de voir ce que tu nous réserve ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon j'avais à moitié raison.

 

Donc il y avait une autre personne qui souhaitait tuer la jinchuuriki, je ne m'attendais pas à son compatriote donc une vraie surprise par contre il a pas fait long feu. Pour le combat contre le ninja de Suna c'était très bien, j'étais pris dans le feu de l'action mais un peu comme Foene j'ai été surpris qu'il puisse manipuler autant de marionnette, presque du niveau de Sasori quoi. Sinon dans tout vos fanfic les ninjas de Suna sont des marionnettiste ou quoi ?  :P

 

Et là !!! Ensei qui se fait repérer par Fû oO !! Elle est dans une colère noire et une tristesse ... il va avoir du mal sauf s'il fait appel à son côté obscure de la force.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...