Jump to content
bloody pulp

Les enfants des neiges [Naruto] (déconseillé aux -12)


Recommended Posts

 

Tu m'as tellement impresionné que j'ai rejoins le fofo !

 

Oh ! BlastLaser !

 

Je suis enchanté que ma fic t'ait plu à ce point pour t'inciter à nous rejoindre sur le fofo !

J'en suis surpris car je ne trouve pas vraiment que ma fiction en vaille à ce point le coup.

 

Je suis pressé de voir le petit marionnettiste.. rejoindre son frère à Kiri et tout casser !

 

Ah Rumibayu ! C'est vrai qu'il fait marionnettiste mais il sort complètement du style du marionnettiste standard.  ;)

Je vois que tu t'es rangé du côté de ceux qui pense obligatoirement à un lien entre Rumi et Joshua... Tu ne penses pas que ce serait juste une coïncidence ? 

 

D'ailleurs, j'ai remarquer.. Quand tu décris la Yukikage derrière ses rideaux et sa salle, ça me fait penser au palais du Roi des Chats là.. que Sasuke a battu étant jeune..

 

Oui, le style d'architecture et d'intérieur est dans le même genre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

3.2 Horrifié dans son sommeil

 

« Pourquoi… pourquoi est-ce qu’il a fallu en arriver là ?! Pourquoi tant de violence ? Mes parents… pourquoi sont-ils morts ?… » L’enfant s’était lové en serrant ses fébriles jambes contre lui. Il tremblait de peur attendant que l’assassin le châtie pour une raison qu’il lui était étrangère. Il n’avait rien fait de mal, il était innocent ! Pourtant, une masse sombre venait vers lui. Les ombres se confondaient. A l’extérieur, on entendait comme un feu qui crépitait, un incendie s’était déclaré. L’informité inquiétait Ensei, il respirait à la limite de l’hyperventilation. Il eut un coup au cœur, quand un être surgit pour le finir. Une carcasse humaine pointait ses doigts greffés de lames pour le transpercer. Sa tignasse ébouriffée fit apparaître un regard de fou furieux, et une bouche de poupée rapiécée. Le pantin de Rumibayu !

    Il se leva en sursaut, trempé. Ensei en avait des sueurs froides, et grelottait comme s’il avait eu froid. Il était dans sa chambre d’hôtel, dans un état second. Ses cauchemars ne le laisseraient jamais en paix ! Cette fois-ci, ça avait été plus virulent. Son cœur tressautait dans son torse et deux douleurs s’éveillèrent intensivement. L’une était due son index qui avait encore fait des siennes. Il atteignait presque le bout du lit, avec cet aura malsaine. Cette élongation faisait endurer une souffrance comme s’il brûlait du bout de ses phalanges. L’autre douleur était un mal au crâne, au niveau du front, qui l’assommait. Il l’avait déjà ressenti, mais pas après un mauvais rêve. Il tomba comme une loque sur son oreiller, vidé.

    En tournant sa tête sur le côté, il vit entrer en trombe une personne. La vision brouillée, il s’attendait à voir apparaître son plus fidèle ami. Mais il crut halluciner en s’apercevant que c’était Takumi qui s’était ruée vers lui, l’inquiétude sur le visage. Elle s’assit au bord du lit, et voulut savoir comment il se sentait et ce qu’il lui arrivait. Elle ne chercha même pas à poser son dur regard sur son anomalie de l’index. 

 

– Ce n’est rien. Tu peux me laisser, ça m’arrive souvent. C’est juste un mauvais rêve.

 

Aussitôt, une troisième tête émergea dans son champ de vision. Il avait été moins rapide, mais Ryusuke voulait se rassurer sur son état. Il avait été loin de s’attendre à ce que la violente kunoichi l’ait précédée.

 

– C’est encore le même cauchemar ? Tu es dans un de ces états mon pauvre…, s’attrista le punk.

 

– Je vais m’en remettre ce n’est que passager.

 

Son collègue hocha la tête, et se laissa happer par le regard détendu de la belle. Il souhaita à nouveau une nuit meilleure à Ensei, et prit la porte. Il aurait préféré que Takumi le laisse se reposer mais elle ne semblait pas l’entendre de cette oreille. Elle était décidée à rester à son chevet un peu plus longtemps. Ryusuke jeta un dernier coup d’œil avant de s’en aller. Malgré son coup de foudre, il se méfiait d’elle depuis la révélation sur le Harem et le possible lien qu’elle pourrait avoir avec lui, ou avec Ensei dont le pouvoir s’était manifesté avec violence.

    Dès qu’il les délaissa, la kunoichi fut aux petits soins, ce qui déboussola l’azuré. Il ne la connaissait pas comme ça. Sans aucune arrière pensée, elle posa sa main sur son front brûlant. La peau blanche de Takumi était rafraîchissante, et pourtant il était pris d’une bouffée torride. Couvait-il quelque chose ? Ce n’était vraiment pas le moment de tomber malade ! Ou alors il ressentait une certaine gêne ? Même en son for intérieur, il ne savait pas où il en était. Cette fille était si énigmatique et déroutante.   

 

– Tu as de la fièvre. Attends là, je reviens, retira-t-elle sa main en douceur.   

 

Elle s’absenta dans la salle de bain et revint avec une serviette humide qu’elle avait préalablement épongée. Elle l’étendit sur son front. Peu à peu, les phalanges se rétrécirent en même temps que ses douleurs. Un léger mal au crâne persistait dans un bourdonnement. Néanmoins, il était nettement plus lucide et put s’exprimer sans grincer des dents. Il voulait savoir.

 

– Pourquoi tu fais ça ?

 

– Il faut bien s’entraider quand on fait partie d’une même équipe. Ne va pas croire que j’ai de l’affection pour toi, sourit-elle sincèrement.

 

– Loin de moi cette idée ! Lui rendit-il la pareille. 

 

Toutefois, ces mots et les actes ne concordaient pas vraiment. Un élément n’allait pas dans ce sens, un détail presque anodin. Ah oui, la jeune femme souriait. Quelque part, elle laissait paraître son soulagement. Elle avait eu peur pour lui. Son expression ne pouvait être que franche et spontanée. Il n’y fit guère attention, mais inconsciemment il accorda bien plus d’estime envers elle. Elle était toujours le summum en tant que rivale, toutefois leur relation devenait amicale sans prises de tête. Il la découvrait sous un nouveau jour.

 

– Tu ne m’en veux pas trop pour tout à l’heure ?

 

– Tu veux parler de ton penchant d’obsédé… Non, je m’adapte à chaque personnalité, l’embêta-t-elle.

 

Ensei ferma les paupières, frustré, blessé dans son amour propre. Il n’aimait pas se faire taquiner, au moins, elle avait été indulgente. Elle avait compris que ça n’avait été qu’un accident. Elle enleva la serviette froide pour reprendre sa température. Il en profita pour lui poser une autre question, plutôt accessoire :

 

– J’ai été si bruyant que ça pour que tu accoures dans ma chambre ?

 

– Disons que tu as lâché un cri d’épouvante, qui m’a fait sursauter dans mon lit.

 

– Désolé.

 

– Ce n’est rien, ça ne se contrôle pas. Dis-moi, tu fais quel genre de rêve pour que ce soit si terrible quand tu sors de ton sommeil ?

 

– Difficile à dire, le scénario est le même, le décor est inchangé. Je suis chez moi, et je suis sur le point de me faire tuer par un ninja, ou par un monstre. Mon bourreau n’est pas tout le temps le même, par contre. 

 

– Mm, l’écouta-t-elle sans chercher un sens à ce rêve. Bon, tu devrais être en meilleur forme, dans les jours à venir. La fièvre s’estompe déjà.

 

– Je vous avais dit que ce n’était que passager.

 

– Ouais, ben on n’est jamais trop prudent. Passe tes dernières heures de repos de manière plus détendue. Notre traversée du pays du Feu n’est pas finie. A demain.

 

– A demain.             

 

Elle se dépêcha alors de sortir. Avant de fermer la porte complètement, elle eut soudainement l’envie de clore leur entrevue par une énigme.

 

– Au fait, un conseil.

 

– Oui ?

 

– Quand tout te paraîtra sans espoir, quand  tu auras l’impression que tous tes amis t’ont abandonné, quand tu auras besoin de te ressourcer, de faire le vide en toi, de retrouver la paix, va au mont Bakufujo. 

 

Elle ne laissa plus trace d’elle, alors qu’il aurait bien voulu obtenir l’interprétation de ces paroles. Tant pis, une autre fois… Il n’avait pas le courage de résoudre un casse-tête. Il voulait seulement retrouver son calme. « Elle voulait certainement parler de mes rêves qui me tiraillent. Le mont Bakufujo serait une échappatoire spirituelle qui me permettrait de refouler mes angoisses… » Son cerveau cessa ses remues méninges pour retomber dans l’inconscience.

 

    Tôt dans la matinée, les six voyageurs aptes au combat s’alourdirent de leurs bagages, et avancèrent pour que l’hôtel luxueux  soit loin derrière eux. Le garçon au regard voilé par ses cheveux avait repris des couleurs, enfin de ce que son teint pâle pouvait transparaître. Requinqués, ils entreprirent leur dernière ligne droite. En fin de journée, ils furent arrêtés par trois ninjas du village de Konoha, d’après les connaissances accrues de Kagu. Ainsi, Ensei découvrit un autre symbole ninja, marqué dans le métal. Ils présentèrent leur passeport, leur droit de passage, et ces shinobis aguerris arrêtèrent de les importuner. Leur séjour dans ce pays était sur le point de se terminer, après trois nouvelles journées. Avant de passer la frontière, Takumi cessa de guider l’équipe et donna la carte à celui qui la réclamait, Ryusuke. Elle voulait que Yune arrête de la rabrouer sur ses décisions. La métisse aux cheveux blancs tempéra ses ardeurs comme prévu. Avec ça, leur traversée s’éternisait anormalement. Ils auraient dû atteindre le pays de la pluie, depuis une heure et des poussières. Ryusuke était pourtant sûr de la marche à suivre. Au bout du compte, Takumi lui arracha la feuille des mains, et fut prise dans un pic de colère quand elle s’aperçut que e brun tenait la carte à l’envers. Une torgnole sur le crâne fut infligée au grand damne du benêt qui se le tint jusqu’à Ame. Qu’est-ce qu’il pouvait l’irriter ! Il était pire que Yune ! En tout cas, ils étaient tous affligés par l’incompétence de celui à la coupe d’iroquois. Kotarasu avait même émis entre ses dents : « Quel boulet, celui-là ! » Ils avaient divergé de leur route, mais Takumi et l’avis expert de Kagu rectifièrent la bévue. Ils intensifièrent leur vitesse de déplacement pour combler le retard. Avec pas mal d’obstination, ils entrèrent dans le petit pays.     

 

    Après avoir longé des parois rocheuses aux précipices béants, et un lac abondant de larmes célestes, ils furent en vue du prestigieux village d’Ame. Il était sortit de l’anonymat de par son implication dans la troisième guerre ninja, récente dans les esprits. Son dirigeant, Hanzô de la Salamandre, avait gagné en renommée à tel point qu’il était entré dans la légende, contrairement à leur ‘bien aimée’ Yukikage. Que pouvait-il préparer pour cet examen ? Ils empruntaient un large pont, sécurisé par des barrières tout du long. Au bout, ce village très fermé les narguait de par ses immenses tours aux formes insolentes. Ils crurent distinguer sur l’une d’elle ce que l’on pouvait apparenter à une tête humaine tirant la langue. Pour la météo qui les talonnait, Ryusuke la résuma : 

 

– C’est quoi ce temps ?! Ca flotte, ça flotte, et ça flotte encore…

 

– On sait ! S’écrièrent les cinq ennuyés et décrépit par cette pluie inaltérable.

 

Ame reposait sur un îlot au beau milieu d’un lac, celui qu’ils avaient longé tout à l’heure. Deux ponts permettait de réguler les arrivées et les sorties. Ils étaient sur l’un d’eux, et comme tout bon village ninja, la sécurité était nécessaire pour éviter toute intrusion malicieuse d’ennemis. Sur ce pont, avait été emménagé un ponton où était maintenu une case en bois, lieu où s’abritait les douaniers.

    Même si le temps était capricieux, deux ninjas leurs barrèrent la route, alors qu’ils n’étaient plus qu’à deux doigts de sécher leurs têtes sous une devanture ou un préau. Ils appartenaient bien au village par leurs habits, cependant ils furent troublés par leurs bandeaux. Les traits représentant une averse battante avaient été rayés par un coup de kunai. C’était plus qu’étrange.

 

– Arrêtez-vous ! Que venez-vous faire ici ? Il est interdit aux ninjas étrangers d’entrer dans Ame !

   

– Nous sommes venus pour l’examen shunin qui a lieu dans votre village, prit la parole Takumi. Voici nos papiers ainsi que la missive de votre Kage faisant acte de cet évènement, dit-elle tandis qu’ils montraient leurs pièces d’identité.

 

– Je vois… vous êtes en règle. En revanche, vous devez savoir que l’examen a été annulé.

 

– Vous rigolez ! Alors on a fait tout ce chemin pour rien ! S’irrita le Gomenaren.

 

– Croyez-le ou non, mais nous en sommes désolé. Vous auriez dû en être averti.

 

– Pourquoi un tel changement ? Voulut s’informer Yune.

 

– Cela reste interne au village, sachez juste que l’on n’a pas pu le maintenir.

 

– Très bien, nous repartons, déclara la brune refermée sur elle, les yeux mi-clos. 

 

Elle tourna sur ses talons, quand Ryusuke fulminait de plus bel :

 

– Tu es sérieuse ?! Avec tout le respect que j’ai pour toi, tu ne vas pas me dire que tu te contentes de rebrousser chemin comme ça !

 

– C’est bien beau ce que tu dis, mais on n’a pas le choix, le dissuada-t-elle.

 

Ils commencèrent tous à se retirer, démoralisés même si Kagu et Takumi ne laissaient rien afficher de leurs émotions. Ensei était à la traine, il réfléchissait. Tout ce cinéma ne rimait à rien.

 

– Kamuhita, tu viens ? L’appela son ami à la crête.                 

 

C’est alors que celui à la tignasse grise et bleue fit volte face. Il courut en direction des gardes, kunai en main. Ses compagnons se retournèrent, abasourdis par ce revirement de situation. Ensei allait frapper des shinobis en terrain découvert ! Les ninjas de la pluie tendirent leurs mains vers les poignées de leurs couteaux qui étaient à leurs hanches. Le flocon fonça à corps perdu sur les défenseurs de leur cité. Finalement le choc était attendu, mais rien… Ensei était passé au travers d’illusions ! Il se tourna vers ses compatriotes, grand sourire empli de fierté. Il avait décelé le genjutsu avant tout le monde ! Ryusuke était une fois de plus bluffé.

 

– Mais comment t’as fait ?

 

– C’était trop gros pour que cet examen soit stoppé aussi facilement, de nombreux pays y participent, et je ne vous dis pas les représailles à cause des désagréments. Il fallait prendre ce premier rideau défensif comme un test ! Ce qui m’a mis la puce à l’oreille sur les illusions, c’est leur laxisme dans leur vérification, ils n’ont rien pris dans leurs mains qui nous appartenait, et ce pour une seule raison, c’est parce qu’ils en étaient incapables.

 

Ryusuke était admiratif, et Yune, Kotarasu et Kagu étaient défaits face à son raisonnement sans faute. Seulement Takumi n’était pas si enjouée, elle ne fit que soupirer, en rejoignant le méthodique Ensei. Ce soupir désempara le calculateur qui le prit comme une victoire face à elle. Les quatre autres suivirent.

 

« Je n’ai rien vu venir avec ce genjutsu… J’aurai dû être le premier à le déceler. Dans sa conception, il ne devait pas être normal. La prochaine fois ce sera à moi de briller, mon pote ! »   

« Il est vraiment réfléchi le mioche. » Avoua Kagu.

« Et moi qui les sous-estimais… » Concéda Kotarasu.

« En plus d’être mignon, il est intelligent ! C’est le garçon parfait ! » S’extasia Yune.

« C’est maintenant que le vrai examen commence ! » Jubila Ensei, une lueur dévorante dans les yeux.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les actes et paroles de Takumi sont assez étrange dans la première partit de ce chapitre. Non qu'elle soit foncièrement une sans coeur, au contraire comme elle nous le prouve, mais la voir ainsi est juste surprenant. Nous verrons bien par la suite si nous comprendrons ses actes et surtout, des réponses vis à vis de ce fameux mont. La suite du voyage est en tout cas plus simple, mais la boulette de Ryu avec la carte est bien trouvée, tout comme le genjutsu des gardes, même si je t'avoue être tombé dans le piège un instant ^^"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un très bon chapitre.

 

Ensei continue toujours à faire ces horribles cauchemars. A force, je me dis qu'un jour à travers ces mauvais cauchemars, il découvrira la vérité sur la mort de ses parents.

 

La venue de Takumi dans la chambre d'Ensei fut un peu surprenante, elle est vraiment intrigante on ne sait jamais à quoi elle pense. Mais je pense avoir cerner que Takumi a eu un passé très tragique comme Ensei c'est pourquoi elle agit de cette façon et je pense que c'est ce qui les rapprochera.

 

Ryusuke m'a bien fait marrer en voulant jouer les meneurs, il a fait toute sa bande arriver en retard xD, il est passé pour un boulet aux yeux de tous, mais il aura son moment de gloire j'en doute pas.

 

Et la fin avec les illusions qui était l'épreuve d'entrée, je vais pas te mentir je pensais vraiment que l'épreuve était annulé et je mettais imaginer plein de choses en me disant qu'un piège se prépare, mais non tu m'as bien eu et Ensei a bien joué, il a brillé contrairement à Ryusuke xD.

 

Un chapitre avec une bonne fin qui lancera les vraies épreuves.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai bien aimé le chapitre. C'est toujours un chapitre de transition mais on arrive bientôt au but, le fameux examen !!

 

Pour les cauchemars de Ensei que dire ! Va bientôt falloir qu'il découvre la vérité et peut être que ça arrivera quand il croisera celui ou ceux qui ont tué ses parents. Donc à travers ce chapitre tu veux nous montrer que Ensei c'est le Brad Pitt de ta fanfiction, un héros complet bogosse qui a déjà séduit Takumi et Yune, eh bien !!

 

Je soupçonne Takumi d'ailleurs d'avoir su que c'était des illusions mais je dis ça je dis rien. Bref les épreuves arrivent ... 8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre. :)

 

Le rêve d'Ensei finit par devenir gonflant, quand va-t-on enfin savoir ce qui s'est passé (dans très longtemps surement...) ?! :P

Par contre, revoir Rumi, même juste en rêve et parce qu'il a fait une grosse pression au héros est sympa.

 

Pour Takumi, elle est devenu sympa, chose étrange mais agréable.

Par contre, je le sens mal qu'Ensei lui ait dis la cause de ses cauchemars, elle risque de prévenir la Yuki (qui pourrait ne pas être contente).

 

Ensuite, le coup de l’illusion à l'entrée était bien trouvé, déjà fait dans le manga, mais on se laisse avoir (même si avec le coup des bandeaux barrés, j'avoue avoir espéré voire le trio d'Ame :-X ).

 

Allez, j'attend le début de l'exam, et surtout les performances de Fû et Kagu. 8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les actes et paroles de Takumi sont assez étrange dans la première partit de ce chapitre. Non qu'elle soit foncièrement une sans coeur, au contraire comme elle nous le prouve, mais la voir ainsi est juste surprenant.

 

La venue de Takumi dans la chambre d'Ensei fut un peu surprenante, elle est vraiment intrigante on ne sait jamais à quoi elle pense. Mais je pense avoir cerner que Takumi a eu un passé très tragique comme Ensei c'est pourquoi elle agit de cette façon et je pense que c'est ce qui les rapprochera.

 

Pour Takumi, elle est devenu sympa, chose étrange mais agréable.

 

Oui, c'est étrange et surprenant de sa part... Ah là là, que j'ai hâte de vous écrire cette fin d'arc !  :P

 

Nous verrons bien par la suite si nous comprendrons ses actes et surtout, des réponses vis à vis de ce fameux mont.

 

Pour le mont, on peut aussi y réfléchir... peut-être qu'au fil des chapitres, vous arriverez à élaborer des théories à ce sujet.

 

Et la fin avec les illusions qui était l'épreuve d'entrée, je vais pas te mentir je pensais vraiment que l'épreuve était annulé et je mettais imaginer plein de choses en me disant qu'un piège se prépare, mais non tu m'as bien eu et Ensei a bien joué, il a brillé contrairement à Ryusuke xD.

 

Ensuite, le coup de l’illusion à l'entrée était bien trouvé, déjà fait dans le manga, mais on se laisse avoir (même si avec le coup des bandeaux barrés, j'avoue avoir espéré voire le trio d'Ame :-X ).

 

Au moins ça vous a surpris un petit peu. Bien sûr je me suis fortement inspiré de Kotetsu et Izumo qui avaient fait quelque chose de similaire.

Ah, tu croyais au trio d'Ame ? Nagato, Konan et Yahiko ?

 

Je soupçonne Takumi d'ailleurs d'avoir su que c'était des illusions mais je dis ça je dis rien. Bref les épreuves arrivent ... 8)

 

C'est possible en effet...

 

Le rêve d'Ensei finit par devenir gonflant, quand va-t-on enfin savoir ce qui s'est passé (dans très longtemps surement...) ?! :P

Par contre, revoir Rumi, même juste en rêve et parce qu'il a fait une grosse pression au héros est sympa.

 

Ah ah !  ;D

J'adore nourrir le mystère. ;)

Pour Rumi, je trouve que c'était approprié. Il les a bien traumatisé quand même !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand tout te paraîtra sans espoir, quand  tu auras l’impression que tous tes amis t’ont abandonné, quand tu auras besoin de te ressourcer, de faire le vide en toi, de retrouver la paix, va au mont Bakufujo.

 

Cette phrase me fait étrangement penser à une phrase que j'ai lu dans un livre !!

Tu t'es inspiré de la prophétie qu'a fait Solembum à Eragon dans le Cycle de l'Héritage, n'est-ce pas ? :) En tout cas, j'adore et j'ai tout de suite trés envie d'en appendre plus sur le Mont Bakufujo !!

 

En tout cas, trés bon chapitre ! Continue :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette phrase me fait étrangement penser à une phrase que j'ai lu dans un livre !!

Tu t'es inspiré de la prophétie qu'a fait Solembum à Eragon dans le Cycle de l'Héritage, n'est-ce pas ? :) En tout cas, j'adore et j'ai tout de suite trés envie d'en appendre plus sur le Mont Bakufujo !!

 

En tout cas, trés bon chapitre ! Continue :)

 

Ce n'était pas voulu, mais c'est vrai qu'inconsciemment, on sent vraiment l'inspiration. Merci de l'avoir relevé ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

3.3 Début des festivités

 

      Ils firent une courte visite des environs, pour qu’ils aient juste de quoi se rassasier. Dans un silence morose, ils observaient tour à tour les installations, les bâtisses étaient grises tout comme l’humeur des hommes et des femmes qui étaient de passage. Ils se réconcilièrent avec une spécialité du village, des brioches fourrées à la viande. Ryusuke en était repu. Ils souhaitaient se relever en dehors de leur abri, après que les gouttes se turent quelque peu. Pour ça, ils pouvaient attendre. Ils n’étaient pas au village caché de la pluie pour rien !

    Ce ne fut pas eux qui prirent les dispositions pour se renseigner sur la suite des évènements, car un homme recouvert de la tête aux pieds par un manteau imperméable à capuche, vint à leur table. Il les identifia immédiatement comme étant des participants à l’évaluation. Par contre, les genins n’étaient pas certains qu’il était d’Ame, vu que son bandeau était caché sous le gros imper.

 

– Vous êtes ceux de Yuki ?

 

– Oui, affirma Takumi.

 

– Je vois que les deux équipes sont là. Je vous remets un parchemin pour chaque équipe qui vous expliquera le but de la première épreuve. Bonne chance à vous !

 

Il donna donc les deux rouleaux respectivement à Kagu et à Takumi, pour ensuite s’évanouir sous les averses qui tombaient en filet d’eau. Elles les ouvrirent d’un commun accord et partagèrent aux autres qui s’impatientaient, leur contenu qui était identique. La blonde au long kunai focalisa leur attention, lorsqu’elle parla à voix haute de la situation. 

 

– L’épreuve commence immédiatement. En gros, nous devons atteindre la tour où nous attend le chef d’Ame. Elle est au centre du village, apparemment on ne pourra pas la rater. De ce que je relève, il n’est pas question d’une course de vitesse, même si la limite de temps est de cinq heures. La première équipe arrivée n’aura pas d’avantage par rapport à la dernière au terme de cette étape. Il faut juste que les trios arrivent sains et saufs à cette construction.

 

– Est-ce que il est possible de s’entraider entre équipes ? Demanda Yune, perplexe.

 

– Il n’en est pas fait mention, je suppose que ce n’est pas interdit. 

       

– Je ne vois pas où est la difficulté, commenta Ryusuke tout en se grattant le sommet de sa tête.

 

– C’est bien ça qui m’inquiète, fit remarquer la Louve. Que direz-vous, si on progressait ensemble pour cette épreuve-ci.

 

– Ne sachant pas à quoi nous devons nous attendre, il vaut mieux oui, accepta le Lynx.

 

    Cette fois, ils savaient qu’ils n’avaient pas de temps à perdre. Pluie ou pas, trempés ou pas, ils devaient batailler dur pour que ce test soit couronné de succès. La traversée d’Ame ne les épuisèrent pas le moins du monde. A côté de leur long périple pour venir jusqu’ici, c’était du gâteau. Ils arrivèrent même dans le bon quartier en à peine une demi heure. Constatant qu’ils étaient en avance, ils ralentirent le rythme, conscients que des pièges pouvaient être tendus. Dorénavant, l’ambiance était différente. Tout d’abord, les maisons à étages furent remplacées par des buildings improbables, des tours envahies de canalisations et de tuyauteries. Le sol en était aussi truffé formant des fois des ponts aériens. Le terrain était propice aux embuscades. La prudence était mère de sûreté. Ensei et d’autres avec lui, pressentaient qu’il y allait avoir des complications. Les rues qui se succédaient étaient vides, pas un chat ne montrait le bout de ses moustaches. « Ça sent le roussi… On n’a pas vu âme qui vive depuis un certain temps. Je doute que le peu de chemin qui nous reste à faire, se fera en un claquement de doigts. Ce serait trop facile. » Se méfia Ensei. Qui sait si son analyse s’avérerait exacte.

 

    Dans un étage de la tour grimaçante, au milieu d’une certaine pièce mal éclairée à cause du temps maussade, un individu passait son visage fermé  au travers de la bouche fenêtre, et fixait le firmament. S’il n’était pas debout, on aurait pu croire qu’il était sans vie dans son manteau noir aux motifs de nuages rouge. Puis, vint dans un bref courant d’air, une femme dans son dos. Elle était aussi fraîche qu’une fleur du désert et dissimulait ses aptitudes au combat derrière un sérieux grave. Sa chevelure bleue était décorée d’une rose en papier, et la dame s’enorgueillissait d’un piercing sous la lèvre inférieure. Elle portait le même manteau que l’immobile. Elle se permit de l’interrompre dans ses songes éveillés.   

 

– Je voulais te dire que tous les petits villages ont répondu favorablement et ont bien envoyé leurs genins. Nous venons de leur laisser l’intitulé de la première épreuve, et ils ont commencé.

 

– Je l’ai remarqué… Mais c’est mieux que tu me le confirmes. Merci Konan, susurra l’homme roux.

 

– Nous avons des aspirants qui me paraissent redoutables sur le papier. Yuki a sélectionné comme promis deux équipes, et ce qui m’intrigue, est que trois d’entre eux n’ont aucune information statistique sur leur niveau et le nombre de missions effectuées.

 

– Mm… La Dame des Glaces jouerait-elle avec nous ? Qu’elle essaye, mais elle ne pourra pas ralentir la destruction de son village. Personne ne peut s’opposer à Dieu. Nous garderons un œil sur ces trois éléments suspects.

 

– C’est entendu. Pour Ame, tu te doutes que tous ceux qui ont été recommandés sont de la partie. Comme ils vous vénèrent tous, ils ne pouvaient pas vous désobéir.

 

– Oui, quatre équipes de notre village sont en lice, dont celle de Zenji. Tu oublies que ce dernier ne m’est pas complètement soumis.

 

– Oui…, cligna-t-elle avec une goutte de transpiration sur la tempe. D’ailleurs pour son cas, le faire concourir n’est-il pas excessif ? Il est assez bestial dans son genre.

 

– Non, je ne trouve pas quand je vois les ninjas des autres villages.

 

– Tu as sans doute raison. Concernant les trois autres villages, Kusa a trois teams dont celle d’Egyo du clan Masamari, réputé là-bas. Le récent village des geysers a envoyé ses recrues les plus prometteuses, ce sera intéressant de les suivre. Et le dernier à avoir répondu est Taki, trois équipes, avec à sa tête, la jinchuriki de Nanabi. On ne va pas la capturer durant l’examen ? Se releva-t-elle de sa paperasse.

 

– Non, Madara n’a pas déclaré ouverte la chasse aux démons. Attendons ses nouveaux ordres quand il reviendra de Konoha avec Kyubi.

– Tu lui fais tant confiance que ça ?

 

– Je ne dirai pas ça, même s’il a montré sa bonne foi. Puis… j’ai décidé de prendre les devants. Il nous a dis de ne pas capturer les démons, mais il n’a pas mentionné que l’on ne pouvait pas se débarrasser de leurs hôtes.

 

– Tu voudrais confisquer le démon au village des cascades ?

 

– Tu sais, on est dans un examen shunin. Un accident peut vite arrivé. Viens, il est temps que les choses sérieuses démarrent.

 

    Sans plus tarder, ils gravirent  des dizaines et des dizaines d’escaliers en colimaçon pour terminer leur ascension au sommet du monument. Un homme de 25 ans les attendait de pied à ferme à son poste, assis en tailleur dans cette dernière salle exiguë. Lui aussi, possédait un bandeau du village de la pluie dont le symbole était raturé. Son nez soupesait des lunettes translucides et rectangulaires. Les mèches châtaines qui tenaient devant ses oreilles se rebiffaient en l’air. Devant lui, était étalé le contenu d’un rouleau, dont deux grossiers cercles y étaient dessinés.

 

– Eikuso, nous sommes là. J’espère que l’attente n’ait pas été trop longue, s’en soucia à peine l’homme aux pupilles à plusieurs cercles.

 

– Oh non, Dieu ! Pas du tout !

 

– Bon, tu peux lancer l’opération. Tu as bien pris soin d’avoir un stock de munitions suffisant ?

   

– Oui, fit le subordonné, pleinement concentré.

 

Le binoclard avait toute une cargaison d’armes près de lui. Il piocha à l’intérieur pour en prélever des kunais, un dans chaque main. Il les plaça chacun sur l’un des cercles. Avant qu’il n’effectue son jutsu, son supérieur lui donna ces dernières attentes.

 

– Je ne veux pas que tu fasses de cadeaux, aucune faveur même envers ceux de notre village. Je vais interrompre ma pluie pour que tu puisses agir aisément. Tiens-toi prêt ! Lança-t-il en apposant ses doigts les uns sur les autres.

 

    Au détour d’une ruelle perdue entre ces tristes immeubles, des pas claquaient sur des dalles à une cadence effrénée. Un ninja, un jeune homme, s’enfuyait avec une démarche chancelante. On pouvait distinguer qu’il était du pays. Il ne prenait même pas la peine de reprendre son souffle. Il était littéralement terrifié, la bouche sèche. « Non, non ! NON ! Je ne veux pas mourir ! Laissez-moi tranquille, je ne veux pas finir comme mes compagnons ! » Il avait les yeux écarquillés, les yeux d’un fou. Les hauts murs qui encadraient la voie étaient des plus sombres. Le combattant avait perdu tout bon sens, et c’est dans sa course, qu’un outil fila, émergeant des ténèbres. Il n’eut plus à crier ni à pleurer… Un kunai s’était enfoncé dans sa boîte crânienne, dans le front. Une équipe entière était éliminée.

    Pour le groupe de six bien soudé, il progressait en étant aux aguets. La pluie s’était enfin retenue et des éclaircies apparurent léchant quelques faces de buildings. Ryusuke voyait ce répit comme bénéfique, mais il était bien le seul. Ensei s’était tenu exprès à l’arrière, marchant à la suite de la demoiselle métissée. Il analysait la situation qui n’était pas si terrible que ça. Subitement il tressaillit, un kunai apparut dans un nuage de fumée juste derrière la nuque de Yune. « D’où vient-il ? C’est dément ! »       

 

– Yune ! Attention derrière toi !

 

Trop tard ! Cette pointe métallique tranchante prit soudain de la vitesse alors que personne ne semblait l’avoir envoyée. La jeune femme était obligée de se le prendre. En plus, l’arme s’était exécutée avec précision pour tuer en une tentative au niveau du cou. Alertée, l’intenable aux cheveux neige eut le réflexe qui sauve. En revanche, elle eut l’épaule clouée par le poignard. Elle se l’agrippa, meurtrie de douleur. Ce petit laps de temps où elle tâtonna la mit à découvert. Une fournée de six shurikens s’était présenté face elle et décolla pour la planter. Une ombre rapide surgit prestement et contra tous les projectiles. Kagu avait prit les devants pour venir en aide à son amie. Elle avait fait tournoyer son long kunai avec dextérité.   

 

– Ne me fais plus une frayeur pareille, maintint-elle sur son ton ferme er dur en même temps qu’elle rangeait son arme de prédilection.

 

– Attends ! Je vais m’occuper de toi, vint Ensei muni de sa trousse de secours.

 

– Je n’y pouvais pas grand-chose, il était entré dans mon angle mort, serra-t-elle entre ses dents.

 

Le ninja médecin se retroussa alors les manches, se montrant vite efficace. La plaie examinée en deux temps, n’était pas profonde. Les soins n’étaient pas difficiles à administrer. Pendant qu’il était affairé à nettoyer, désinfecter et nouer des bandages, les quatre acolytes formèrent une zone de défense autour d’eux en cas d’assauts aussi imprévus que le premier. Pour finir, Ensei se servit d’un jutsu médical de base pour accélérer la cicatrisation. Pour le remercier de l’avoir remise sur pieds, elle lui sourit langoureusement en accentuant par un clin d’œil exagéré. Ensei ne savait pas comment le prendre.   

 

– Bon, allez ! On se dépêche si tu es rétablie ! Grogna la brune, qui mit un terme à l’échange.

 

Tous les protagonistes se regardèrent interloqués en voyant Takumi perdre son calme pour une broutille. Kagu trouvait que ça ne lui ressemblait pas, et Ryusuke en vint à la même conclusion. Il s’imaginait à tort, ce qui aurait pu se produire entre Ensei et sa dulcinée à partir du moment où il les avait laissé seuls dans la chambre, il y a quatre jours. Sa perversité mal placée reprenait le dessus, le démoralisant. Ils se ressaisirent et reprirent leur pérégrination en prenant une formation qui couvrait tous les angles. Ils se demandaient même quel était le fonctionnement d’une telle technique et qui pouvait bien être le lanceur ? 

 

    En effet, comment pouvait-il penser que le ninja qui attaquait sur tous les fronts, était perché en haut d’une tour gigantesque à cent mètre d’altitude ? Il prenait fermement son rôle à cœur, sous le regard impénétrable de son chef suprême et sous la stupéfaction de l’ange messager bleu.

 

– Je suis impressionnée… Comment fait-il ?

 

– Eikuso Tamaji… Tu sais tout autant que moi, qu’il est chargé de la surveillance  du village en mon absence. Tu te demandes pourquoi ? En fait, ses capacités de senseur surpassent presque tous les dojutsus. Il répand de fines particules de son chakra dans l’air sur un rayon d’un kilomètre. Tout ce qui se passe dans ce quartier ne peut pas lui échapper. Le rouleau qu’il utilise est imprimé de sceaux lui permettant de téléporter les objets dans son périmètre de vision. Un autre jutsu qu’il n’hésite pas à utiliser pour défendre mon domaine, est la télékinésie sur ce qu’il touche tant que cela puisse être porté à bout de bras. Il associe téléportation et télékinésie à merveille, révéla-t-il à Konan qui ne s’était pas intéressée à ce shinobi de l’ombre jusqu’à maintenant.

 

D’ailleurs, ce shunin avait attendu que le rouquin finisse pour faire une annonce :

 

– Bilan du premier quart d’heure : trois équipes ont été mises hors course ! Deux de Kusa et une d’Ame.

 

– C’est trop peu, soupira le dirigeant qui mit à la lumière du jour, deux rangées de piercing sur le nez. Eikuso, sors ton autre parchemin…

 

– Que vas-tu faire ? Fit la femme qui n’aimait pas qu’il fasse son cachotier.

 

Elle en eut un aperçu, au moment où cinq bonhommes firent irruption dans la salle. Ils arboraient les mêmes décorations au visage que l’instigateur ainsi que la même couleur de cheveux. Ils s’approchaient d’eux à la manière de macchabés. 

 

– Ne me dis pas que…, s’arrêta celle à la rose en papier tandis qu’Eikuso mis à plat un parchemin bien plus large que le précédent, sur lequel était marqué des cercles bien plus grands.

 

– Si Konan, je veux qu’ils aient un avant goût du châtiment divin... Il est temps pour moi, Pain, Dieu Tout Puissant, d’entrer dans la partie !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon chapitre !

 

Il s'en passe des choses, la team Yuki a peine arriver doivent passer la première épreuve qui se révèle sans danger au début mais finit par se corser quand il se rapproche de leur destination.

 

On voit apparaitre le personnage de Konan et Pain 8), je ne pensais pas les voir, mais c'était évident qu'ils seraient présent. On a aussi un peu plus d'infos sur les autres équipes concurrentes pour le tournoi, l'équipe de Zenji semble très forte d'après les dires de Konan, le village du geyser sera présent aussi ainsi qu'une team venant d'un clan très célèbre, seront ils des samouraïs ?

 

On apprend aussi que trois des ninjas envoyer par la Yukikage, n'ont aucune donnés sur eux...Est ce ceux venant du harem ou Ensei et Ryusuke qu'elle a voulu caché aux yeux des autres pays ?

 

Eikuso est très intéressant et j'avais tout de suite compris son premier pouvoir de téléportation, mais en tout cas il est vraiment très utile avec son énorme potentiel de senseur :o et sa télékinésie ne le rend que plus redoutable.

 

Notre petite team s'en sort assez bien, même si Yune a failli y laisser la vie. Ensei est vraiment le médaillon fort du groupe, Takumi montre même de la jalousie :P, elle tombe amoureuse de lui ;D.

 

Et la fin :o, Pain contre envoyer des pantins à lui sur le terrain, WTF ! Ils se feront tous défoncer les petits :P. Mais bon je pense pas que c'est sa véritable team de Pain qu'il envoie.

 

Bref j'attends la suite qui s'annonce ENORME 8) !

Share this post


Link to post
Share on other sites

On voit apparaitre le personnage de Konan et Pain 8), je ne pensais pas les voir, mais c'était évident qu'ils seraient présent.

 

Bah ouais, ce sont eux les organisateurs.  ;)

Malheureusement pour Hanzo, il est bien mort face à Nagato, il y a peu de temps.

 

On a aussi un peu plus d'infos sur les autres équipes concurrentes pour le tournoi, l'équipe de Zenji semble très forte d'après les dires de Konan, le village du geyser sera présent aussi ainsi qu'une team venant d'un clan très célèbre, seront ils des samouraïs ?

 

Chaque villlage aura au moins une équipe emblématique.

Pour les samouraïs, il n'y en aura pas, ces manieurs de sabre ne participent à ce genre d'évènements exclusivement réservés aux shinobis.

 

On apprend aussi que trois des ninjas envoyer par la Yukikage, n'ont aucune donnés sur eux...Est ce ceux venant du harem ou Ensei et Ryusuke qu'elle a voulu caché aux yeux des autres pays ?

 

Je pourrais y répondre... mais je pense que tu auras facilement la réponse en pensant aux trois ninjas.

 

Eikuso est très intéressant et j'avais tout de suite compris son premier pouvoir de téléportation, mais en tout cas il est vraiment très utile avec son énorme potentiel de senseur :o et sa télékinésie ne le rend que plus redoutable.

 

A partir du moment où il est bien caché de ses ennemis, Eikuso est difficile à battre, si le ninja n'est pas un senseur lui aussi.

 

Et la fin :o, Pain contre envoyer des pantins à lui sur le terrain, WTF ! Ils se feront tous défoncer les petits :P. Mais bon je pense pas que c'est sa véritable team de Pain qu'il envoie.

 

Bref j'attends la suite qui s'annonce ENORME 8) !

 

Là, ça passe au niveau supérieur hein ?  ;D

Alors comme ça, il n'enverrait pas les cinq autres Pains... 9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un très bon chapitre une nouvelle fois.

 

Donc tu présente furtivement les personnages qui auront leurs importances durant cet examen, Zenji qui semble être une forte tête pour ne pas être totalement soumis au grand Pein. Ça parait bizarre tant Nagato est un monstre et un sanguinaire. Egyo d'un clan très réputé et Nanabi que Pein va vouloir faire sortir de son hôte ça promet.

 

Eikuso a de bon jutsus qui mettent à mal les candidats, faut dire qu'on se fait rapidement surprendre la première fois. Mais le coup de Pein qui va lui même affronter les candidats c'est terrible !! Mais bon je m'interroge, à priori personne ne peut battre Pein donc comment vont-ils réussir ?

 

De plus à ne pas oublier que Pein souhaite détruire le pays de nos héros ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu les deux chapitres, j'vais surement oublier  certains détails ( ça m'apprendra à écrire mes commentaires sur deux fics à la fois ) mais je vais te dire ce qui m'a marqué.

 

D'abord la séance du cauchemar avec Ensei, là on voit que le triangle amoureux s'est installé ! Ca y est, c'est parti entre Takumi et notre héros. Ce que je déplore par contre c'est la légere condescendance de la jeune fille envers Ryusuke. Non pas car Ryu est mon personnage préféré mais nous avons là le personnage le plus pur de la bande. Et ce n'est pas pour rien que les sentiments de Ryu sont importants. Car tout comme Denonai, ce qui peut arriver à Ryu peut changer toute l'histoire de nos héros. Maintenant sur l'alchimie entre Ensei et Takumi, depuis le début de leur rencontre c'est presque logique. Les deux se détestaient à cause de leur différences alors qu'en vérité ils se plaisent parce qu'ils sont pareils.

 

Quoi qu'il se passe, ce que fait Takumi, avec ou sans arrières pensées, les deux en arriveront à s'aimer. Maintenant, comme je le dis, Takumi est aussi mesquine qu'Ensei. Et les deux sont imprévisibles ! Elle pourrait très bien le trahir d'ici la fin d'arc ou bien Ensei pourrait aussi se montrer brutal, les deux pourraient même en venir à tenter de se tuer. Mais bon, je suis peut-être pessimiste.

 

Maintenant le second point qui est fort c'est le village d'Ame ! Sans même que l'on sen doute tu nous fais apparaitre des protagonistes plus fous les uns que les autres pour finalement conclure avec l'entrée magistrale de Pein ! Et c'est là que je me demande... Et maintenant ? Parce que aussi bluffant que ça l'est, il n'y a pas grand chose à redire à ce coup de maitre car tout est imprévisible maintenant. Rien que l'attaque nous montre que personne n'est à l'abri. Cet arc sera bon, c'est sur !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yuki : 2

Ame : 3

Taki : 1

Kusa : 1

Geysers : 1

 

Donc, encore 8 équipes sont présentes pour la suite de l’examen, ça part vite ! :o

 

J'aime beaucoup Eikuso, il a de très bons jutsus bien que simple, j'imagine pas la difficulté pour le vaincre.

Par contre, il n'est que Chunin ? ??? Parce qu'avec son niveau de perception, je l'aurais imaginé au dessus.

 

Pour les équipes, j'attend beaucoup de voire Egyo en qui je voix un mec bien classe même si on sait rien de lui.

Ensuite, j'imagine que l'antagoniste de l'arc (au niveau des héros, parce que rien que Konan, il sont largués :P ) sera Zenji. Un mec du style Gaara, surtout avec la description de Konan pour son côté "bestial".

Pour Fû, du moment qu'elle ne meurt pas, c'est bon.^^

Enfin,tu précise que le village des Geysers est nouveau et envoie ses meilleurs recrut, je veux voire de qui il s'agit ! :D

 

Bref, du très bon chapitre, même si je regrette un peu l’absence d'Hanzo (mais on peut pas tout avoirs).

 

PS : J'aime beaucoup les noms que tu donnes à tes personnages (j'avais envie de le dire depuis un bout de temps^^).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais bon je m'interroge, à priori personne ne peut battre Pein donc comment vont-ils réussir ?

 

C'est pour ça que Nagato parle de leur montrer un avant goût de son châtiment. Il n'ira pas à fond.

 

De plus à ne pas oublier que Pein souhaite détruire le pays de nos héros ...

 

Et c'est bien que tu le rappelles. Ceux qui suivent le fic Naruto de Foene, sauront de quoi je parle.

 

D'abord la séance du cauchemar avec Ensei, là on voit que le triangle amoureux s'est installé !

 

Oui, tu l'avais deviné, bien vu !  ;)

 

Maintenant le second point qui est fort c'est le village d'Ame ! Sans même que l'on sen doute tu nous fais apparaitre des protagonistes plus fous les uns que les autres pour finalement conclure avec l'entrée magistrale de Pein ! Et c'est là que je me demande... Et maintenant ? Parce que aussi bluffant que ça l'est, il n'y a pas grand chose à redire à ce coup de maitre car tout est imprévisible maintenant. Rien que l'attaque nous montre que personne n'est à l'abri. Cet arc sera bon, c'est sur !

 

Merci, je vais me faire plaisir avec cet examen. Et cette première épreuve tu la trouves assez terrible pour commencer ? Je vais faire en sorte que ces épreuves soient difficiles mais avant tout originales. Je ne voyais pas Pain faire comme les grands villages pour ce qui est de l'examen. 

 

Yuki : 2

Ame : 3

Taki : 1

Kusa : 1

Geysers : 1

 

Donc, encore 8 équipes sont présentes pour la suite de l’examen, ça part vite ! :o

 

J'en ai compté 10...

 

Yuki : 2 avec 0 perte

Ame : 4 avec 1 perte, donc 3

Geyser : 1 avec 0 perte

Kusa : 3 avec 2 pertes, donc 1

Taki : 3 équipes avec 0 perte

 

Tu avais oublié deux équipes bouche trou de Taki. ^^

 

J'aime beaucoup Eikuso, il a de très bons jutsus bien que simple, j'imagine pas la difficulté pour le vaincre.

Par contre, il n'est que Chunin ? ??? Parce qu'avec son niveau de perception, je l'aurais imaginé au dessus.

 

Ben quand il est caché, c'est tendu, mais si c'est lui qui se fait attaquer en embuscade en mission, ce n'est pas la même... Il y a sa télékinésie qui lui sauve la mise... Mais c'est vrai que j'ai hésité à le mettre jonin.

 

Pour les équipes, j'attend beaucoup de voire Egyo en qui je voix un mec bien classe même si on sait rien de lui.

Ensuite, j'imagine que l'antagoniste de l'arc (au niveau des héros, parce que rien que Konan, il sont largués :P ) sera Zenji. Un mec du style Gaara, surtout avec la description de Konan pour son côté "bestial".

Pour Fû, du moment qu'elle ne meurt pas, c'est bon.^^

Enfin,tu précise que le village des Geysers est nouveau et envoie ses meilleurs recrut, je veux voire de qui il s'agit ! :D

 

Hé hé, avant même de voir les têtes, on sent déjà venir les têtes de série. ;D

Tu verras en effet qu'Egyo a une classe à part, je vais dire. Tu vois déjà en Zenji, un sanguin, tant mieux.

 

PS : J'aime beaucoup les noms que tu donnes à tes personnages (j'avais envie de le dire depuis un bout de temps^^).

 

Merci, ça me touche parce que je me casse bien le crâne pour en trouver des à peu près potables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@BlastLaser

 

Non, il s'agit bien de trois genins de Yuki parmi les six qui passent l'examen. ^^

 

 

3.4 Les pouvoirs des Pains  (Attention la Haru de ma fic n'est pas la même que celle qu'a inventé Foene dans Akatsuki Story ^^)

 

    Ce que nous connaissons comme les avatars de Pain, sont sur le point de faire trembler cette phase du tournoi qui déterminera quelles équipes seraient les mieux à même de poursuivre les hostilités. 

 

– C’est qui ce type ? D’où il sort ? Se mordit la lèvre, un ninja de la Cascade désireux de devenir shunin.

         

– Qu’est-ce qu’il lui fait, bon sang ?! S’épouvanta un second.

 

Cette team s’était trouvée dans une bonne dynamique, essuyant un à un les coups meurtriers d’Eikuso. Mais après une accalmie, leur situation s’était renversée. Un homme de grande taille à la coupe de cheveux longue et rousse s’étendant derrière son dos, était apparu comme par magie comme s’il avait été invoqué, sauf que son invocateur n’était pas présent. Il avait rapidement brisé leur formation, pour saisir l’un d’entre eux, la fille du trio. De sous sa chevelure auburn  mi longue et ondulée, elle était paralysée par la peur. Le sombre personnage l’avait embarqué pour se percher sur une terrasse à mi-hauteur. Les deux garçons étaient vidés, désemparés au moment où l’individu agrippa la tête de leur amie d’enfance. Le spectacle les fit déglutir. C’était affreux ! Il extirpa l’âme de la jeune fille avec une facilité déconcertante. Elle finit par tomber raide morte, sourde des cris d’effroi de ses camarades. Le ciel duveteux demeura impassible même lorsqu’ils s’étouffèrent dans leur agonie. Le bilan des morts s’accélérait.

 

*

    Plus vers l’Est, une autre équipe vit apparaître l’un des patins de Pain. Ils n’avaient pas oublié qu’ils devaient absolument être tous vivants pour être acceptés à passer une probable seconde épreuve. L’avatar se contenta de leur barrer le passage, s’ils n’arrivaient pas à la tour dans les temps, son but qui était de minimiser le nombre de prétendants au titre serait atteint. Il les regardait fixement, à l’aide de ses pupilles spéciales. L’équipe dont il avait la charge de ralentir, était l’unique équipe des Geysers. Le plus petit gars fit part de son inquiétude vis-à-vis de leur opposant qui ne voulait pas lâcher prise. Il était brun, enfin c’était la couleur qui dépassait à peine d’une coiffe faite de son bandeau frontal et de bandelettes qui lui serraient la caboche. Il était le moins sûr de lui, étant le plus jeune, 12 ans.

 

– Vous… Vous croyez que l’on va réussir à s’en débarrasser ? Bégaya-t-il.

 

Le deuxième adolescent de sexe masculin, cette fois âgé de 13 ans, marmonna des syllabes incompréhensibles à cause de son agacement. Difficile de lire sur son visage ce qu’il pouvait penser de son acolyte, tant il était masqué par un rideau de cheveux de jais. Il n’y avait qu’un menton à la forme prononcée, et un nez aquilin d’un blanc maladif qui parfois prenaient l’air. Ces deux-là étaient en retrait, en revanche leur chef d’équipe s’était avancé courageusement vers ce corps blafard. C’était une demoiselle de 14 ans, un peu trop musclée pour son âge, c’était ce que montraient ses bras nus. Elle faisait sévère malgré sa coiffure enfantine, deux couettes de cheveux marron clair touffus, tombant vers l’arrière. Elle avait aussi des pigasses sur le haut des pommettes. Elle fut rapidement exacerbée par le manque de combativité du jeune de la bande.     

 

– Si tu as si peur de te salir les mains, Ubarishojo, tu peux disposer… Non attends, pour te prouver que tu n’as rien à craindre avec moi à tes côtés, je vais le défier seule. Vous deux, mettez-vous à couvert, le temps que je le dégomme.

 

– Bien, répondirent-ils en mettant de la distance.

 

La tension battait son plein. Il ne lui fallait surtout pas sous-estimer son adversaire qui sortait de elle ne savait où. Aussitôt, le possesseur de dojutsu attaqua. Il saisit sa main gauche et la tira pour dévoiler un arsenal de missiles à l’intérieur de son bras. Les obus volèrent puis s’écrasèrent sur l’aspirante. Ubarishojo en frémit. L’explosion se dissipa avec le soulèvement de poussière, et celle qui s’était dressée contre Shurado n’avait pas bougé, et ne présentait aucune séquelle. 

 

– Bah alors ? C’est tout ce que tu sais faire ?

 

La réaction fut immédiate. Le chauve fit jouer son deuxième bras pour qu’en se détachant, une chaîne sertie de pointes enlace la fille aux airs de garçon manqué. Elle mit en place une technique. L’échappée n’était plus envisageable, elle se prit de plein fouet les lacérations. Cependant, elles lui passèrent au travers, sans lui faire de dommage. Elle s’était laissé faire, pour montrer par un tour de force qu’elle avait la capacité de changer son corps en vapeur d’eau, là où elle le désirait. Une fois que le danger fut écarté, elle se reforma juste à côté. Sans perdre plus de temps, elle avait enchaîné par une autre série de signes rapides. Tout à coup, la marionnette sophistiquée fut à son tour prise au piège. Des faisceaux de vapeur à haute pression  sortirent du sol, tout autour de lui, le transperçant à plusieurs endroits et de part en part. Le robot avait été touché à des points sensibles, et s’affaissa pendant que des parties de son corps s’en allaient en débris.

 

– C’est bon la voie est libre, les appela-t-elle.

 

Ses compagnons la retrouvèrent et ils purent progresser avec plus de sérénité. Mais croyez-le ou non, Shurado était bien plus coriace que ça, il se releva et se jeta sur la femme, alors qu’il était éventré. Elle était de dos, et sentant venir l’attaque, elle esquissa un dernier mudra. Le pantin chauve n’eut pas l’occasion de l’érafler qu’un geyser d’eau à une température infernale le submergea. Ses rouages se disloquaient et sa peau fondait. Avec la pression le cadavre désarticulé fut éjecté loin de ces shinobis à ne pas prendre à la légère. A présent plus rien ne pouvait les retenir ici.

 

*

 

    Autre part, une autre équipe bataillait ferme. Un Pain causait là aussi le trouble. A ce moment précis, il s’était courbé, une mèche virevoltant dans les airs. Face à lui, un ninja d’Ame lui souriait de toutes ses dents, carnassier. Il revêtait de dessus ses muscles saillants, une tenue commune aux hommes de la force armée du village, recouverte d’un manteau noir. Des bandages maintenaient ses poignets. Il était brossé d’une coupe aléatoire grise qui s’hérissait au gré du vent. Il avait sur son dos, une lame immense par sa largeur, un sabre noir au tranchant gris acier édenté et discontinu. C’était une arme utilisée pour la torture, capable de scier lentement les os. Son expression faciale n’inspirait pas la confiance, le teint hâlé et les traits émaciés. Il était plus dans le style du type fou furieux.     

 

– Allez-y Zenji-senpai ! L’acclamèrent, des étoiles dans les yeux, deux épéistes qui lui servaient de fan club et de bouc émissaires.

 

– Vos gueules ! Et écartez-vous de mon chemin !

 

Les deux hommes, un petit et un gros rondouillard, aux courts katanas obéirent. Le Pain ne s’était pas laissé aller, et posa ses mains au sol. Une invocation fonça droit sur l’inconscient Zenji, après s’être débarrassé de la fumée. C’était un taureau au poil long, s’élevant au garrot à cinq mètres. La bête l’avait pris pour cible, mais qui était le plus sauvage des deux ?  Le dénommé Zenji mit au clair son sabre de bourreau et chargea à son tour. Son cri strident perçait les tympans.

 

– YAHAAA !!

 

*

 

    A quelques pâtés de maisons de leur destination, un trio de Taki était dans une situation similaire.   

 

– Bien vu, Haru. Il y a bien un drôle de ninja qui nous embête, la félicita une kunoichi aux cheveux vert clair et aux yeux dorés.

 

– Je détecte qu’il a de mauvaises intentions, la renseigna Haru, une fille élégante aux cheveux d’un rouge bluffant.

 

– Il fallait s’en douter, il est là pour nous gêner après tout… Denkashi, on se met en formation C. Haru, tu te mets à l’arrière et tu surveilles les mouvements de l’ennemi.

 

Haru et Denkashi suivirent les directives. Pour ce dernier, il était un jeune homme bien bâti, brun aux yeux bleus. Le garçon qui savait parfaitement se coordonner aux mouvements de la donneuse d’ordre, sauta pour se mettre hors de portée du champ de vision du Pain. Cet énième rouquin chercha à le suivre du regard sauf qu’il dut faire gaffe à un jutsu que lança la demoiselle à la coiffure verte : 

 

Hikari no Hibuki !

 

Elle souffla de sa bouche un vent de tempête de lumière sur l’individu à l’expression figée. Celui-ci étendit ses paumes devant lui comme pour l’arrêter. A l’impact, la kunoichi s’étonna de découvrir qu’il absorbait sa technique sans se fouler. Les effets avaient été annulés. 

 

– Intéressant… alors comme ça, tu te nourris du chakra même quand il est sous la forme de jutsu. Ce n’est pas beau de nous faire de telles surprises, causa-t-elle.

 

Elle tenait à ce qu’il délie sa langue mais non, il demeurait muet. La jinchuriki était intriguée par son regard qui n’avait rien de normal. Mais pas de temps à perdre en contemplation ! « Je vais brouiller sa vue. » Pour ce faire, elle créa un brouillard étincelant et aveuglant. Le rinnegan était neutralisé mais seulement pour un courant instant. Même s’il était ébloui, cela ne l’empêcha pas de faire disparaitre la brume en retirant le chakra. Cependant, la femme stratège l’avait devancée. Elle s’était glissée derrière lui, et pendant qu’il faisait l’aspirateur, elle forma un kunai fait exclusivement de son chakra lumineux. Elle visa la gorge. Toutefois, l’avatar n’était pas en reste, il n’eut aucun mal à faire évanouir le kunai avec son don. La capitaine en était furax et finit malgré tout son geste afin de lui asséner une droite mémorable. Pour une dame, elle avait une force extraordinaire. Le possesseur de dojutsu fut envoyé sur les roses, sonné. Il ne put pas se lever, juste remonter ses pupilles vers le ciel avant de se faire écraser. Le brun, Denkashi s’était élevé dans les airs pour cueillir le perturbateur. Il s’était doté d’un renforcement doton sur l’intégralité de ses bras pour les abattre verticalement comme un marteau. Le corps inerte du Pain était réduit à néant au milieu d’un cratère. Le combo entre ces deux coéquipiers avait été redoutable et imparable. Ils se félicitèrent du regard. C’est à partir de là, que le troisième membre y mit son grain de sel :

 

– Plus aucun adversaire de ce genre, dans les environs, secoua de la tête celle à la tignasse rouge.

 

– Super, allons-y qu’on en finisse avec ce parcours du combattant, proposa la leader.

 

*

 

    Alors que ces divers groupes se débloquaient, ceux qui venaient de Yuki avançaient sans se douter qu’une personne les épiait. Ils passèrent un carrefour, et ne la virent pas qui les observaient dans une impasse insalubre. En toute discrétion, elle fit apparaitre une grosse tête monstrueuse qui ouvrit la bouche. Une langue avec une main au bout en sortit et se promena pour se saisir de l’un des participants. Si elle pouvait n’en attraper qu’un seul, ce serait bien suffisant. Celui qui était le plus à portée, était un garçon qui lançait des boutades à tout-va. Il était vraisemblablement celui qui déconcentrait tout le monde. Bizarrement cette langue ne pouvait pas être vue par toute la communauté. Elle était à quelques cheveux du brun. Mais immédiatement il se retourna et blessa le membre visqueux avec un kunai. En guise de réaction défensive, elle se rétracta dans sa ruelle.   

 

– Qu’est-ce qui t’arrive ? Fit Ensei quand il le vit brandir son arme.

 

– Il y a quelqu’un derrière nous, s’assombrit Ryusuke.

 

Le voyant aussi sérieux pour la première fois, ils considérèrent que ses propos devaient être fondés.       

    Cela se révéla véridique, puisque le trouble-fait se lança sur eux par surprise après que son plan initial ait échoué. Cette fois Ensei était visé, et c’est pour cette raison qu’il recula. Takumi s’affirma en posant ses paumes violemment sur le sol.

 

Doton – Entraves terrestres !

 

Le Pain aux rides prononcées et aux airs sévères fut stoppé par un soulèvement de terre qui lui immobilisa les pieds. Il était sur le point de se libérer de cette technique de bas niveau, qu’il dut encaisser, un nouveau jutsu venant de Kagu : 

 

Raiton – Eclair Paralysant !

 

Le grand roux ne pouvait plus bouger, ainsi foudroyé. Mais ils ne jugèrent pas cela suffisant, Yune avait préparé son attaque en deux étapes : 

 

Suiton – Tentacules aqueux ! Futon – Souffle arctique !

 

Des bras d’eau entrelacèrent le pantin humain et en suivant, un vent d’hiver claqua sur leur victime. L’eau ainsi soumise au froid extrême, gela pour former un amas de glace très résistant. Jigokudo était encore plus bloqué dans ses mouvements. Ryusuke et Ensei assistaient à la toute puissance du Harem de la Yukikage ! Kotarasu s’était fait oublié, mais acheva l’œuvre avec l’un de ces jutsus qu’il affectionne. 

 

Futon – Missile venteux !

 

Il se le prit de plein fouet, et fut mis hors d’état de nuire en subissant une explosion fracassante, éclatant la glace en même temps. Ils prirent néanmoins leurs précautions, en ne s’approchant pas de près du tué.

 

– C’était qui ce gars ? Demanda Ryusuke.

 

– Comment veux-tu qu’on le sache, le sécha Kotarasu.

 

– Qu’importe qui il est. Il devait faire partie des dangers à contrer. A présent, nous pouvons continuer, redémarra la Louve qui fit agiter sa chevelure.

 

Les autres ninjas acquiescèrent et reprirent leur vadrouille avec elle. 

 

*

 

    Parmi tous ces prétendants, une team avait pris du retard. Ils ne se pressaient pas, attentifs à ce qui pourrait leur tomber dessus. Que ce soit l’un ou l’autre, ils arboraient tous trois le symbole de l’Herbe. Sans qu’ils ne soient au courant, ils étaient les derniers de leur village à être dans la course. Il y en avait un en tête, qui voulait accélérer la cadence. Il était vraiment buté. Il était plutôt jeune, douze ans et avait une crinière rouge dont plusieurs mèches partait sur le côté, à l’avant. Parmi eux, il y avait le plus jeune du tournoi, un tout petit brun à la coupe au bol, à l’expression toute guillerette. Il était habillé d’une robe de moine noire à capuchon. Le dernier, était le plus vieux, 16 ans et était grand. Il avait une peau légèrement rosée et son corps revêtait un bel ensemble de robes traditionnelles et d’une veste prune sur les épaules. Il était quasiment chauve car il n’avait qu’une unique tresse couleur suie qui descendait de l’arrière du crâne. Une sorte de poêle à frire géante tenait sur son dos.     

 

– J’en ai marre de trainer des pattes ! Je prends de l’avance, fit le décoiffé en se mettant à trottiner.

 

Il n’en fallait pas plus pour que le sort s’acharne sur lui. Des poignées de kunais, shurikens et mini faux fendirent l’air alors qu’ils venaient de nulle part. Le jeune homme pris au dépourvu, mit sa tête entre ses bras. S’attendant à trépasser, il entendit que les projectiles cognèrent une surface métallique. Il ouvrit les yeux et fut soulagé de voir le dadais aux yeux marrons s’être arraché pour le protéger de sous sa poêle. Elle était si large que l’ustensile de cuisine pouvait accueillir deux personnes sous son ombre.

 

– Merci Egyo, eut du mal à avouer le sauvé.

 

– Sheyen, quand est-ce que tu vas arrêter de faire l’enfant ? Nous allons être pile à l’heure, alors arrête de te ronger les sangs pour un rien, le rabroua-t-il gentiment pour reprendre la marche en toute zénitude. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre excellent.

 

Les Pains sont à l'attaque et sont pour la plupart vite mis hors-jeu. Je m'attendais à ce que les ninjas aient plus de difficultés mais finalement ils ont pas trop eu de mal où seuls les ninjas de la cascade ont été tués. Reste Zenji qui combat encore son opposant et quel opposant, le pain invocateur. Il va être difficile celui là.

 

On a pas vu le Pain principal, il se réserve ?

 

La fille des geysers est très fort, un Logia Vapeur  :P Non mais elle s'en sort bien et comme je le craignais quand j'ai découvert la team des geysers bah elle utilise des geysers. Un pouvoir qui doit apparaître normalement dans ma fic. Je trouve que tu mets quand même bien à l'honneur les demoiselles.

 

On découvre un peu la team Taki avec Haru qui semble être un ninja sensorielle, parfait pour prévenir d'une attaque imminente. La jinchuuriki est quand même très forte et a des techniques en lien avec la lumière impressionnantes mais très variées.

 

Et que dire du Harem de la Yukikage qui est vraiment un excellent trio, très efficace et organisés. Pour le coup elles ont démontrées vraiment qu'elles méritaient bien ce statut de prestige. Notons quand même la bonne réactivité de Ryusuke.

 

Comme je l'ai dis tu mets à l'honneur les femmes, des pouvoirs très bien maitrisés et à fort potentiel. Ils n'ont pas eu de mal à vaincre les Pains, reste à voir Zenji à moins que tu passes exprès le combat ?

 

Mention spéciale à la femme au geysers quand même  8)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Pains sont à l'attaque et sont pour la plupart vite mis hors-jeu. Je m'attendais à ce que les ninjas aient plus de difficultés mais finalement ils ont pas trop eu de mal où seuls les ninjas de la cascade ont été tués.

 

En fait, je trouve que les Pains sont abordables en solo, sauf Tendo. En plus comme ils sont séparés, ils ne peuvent pas jouer sur la vision sous plusieurs angles.

 

On a pas vu le Pain principal, il se réserve ?

 

Nagato a jugé que faire combattre Tendo était trop excessif.  ;D

 

La fille des geysers est très fort, un Logia Vapeur  :P Non mais elle s'en sort bien et comme je le craignais quand j'ai découvert la team des geysers bah elle utilise des geysers. Un pouvoir qui doit apparaître normalement dans ma fic. Je trouve que tu mets quand même bien à l'honneur les demoiselles.

 

Oui je ne me suis pas foulé pour son style de combat. ;D

Mais bon, je l'aime bien, surtout avec son coup final sans même se retourner. 8) Alors que Shurado est un coriace !

 

La jinchuuriki est quand même très forte et a des techniques en lien avec la lumière impressionnantes mais très variées.

 

Ouais Fû est à surveiller. Pour le brouillard étincellant, je me suis basé sur le manga où c'est bien la seule technique qu'elle montre à Naruto et Bee.

 

Comme je l'ai dis tu mets à l'honneur les femmes, des pouvoirs très bien maitrisés et à fort potentiel. Ils n'ont pas eu de mal à vaincre les Pains, reste à voir Zenji à moins que tu passes exprès le combat ?

 

Oui, j'ai profité de cet examen pour redorer le blason des kunoichis. Il reste cependant Zenji et Egyo, qui peuvent être considérer parmi les meilleurs.

En fait, je vais faire mon gros chacal, parce que je vais switcher le combat de Zenji.  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super chapitre !

 

On découvre toutes les teams différentes affrontant les autres Pains. Les ninjas de la Cascade se font fait OUT lol.

 

Par contre la plupart des autres équipe s'en sortent sans trop de difficulté. La team du geyser a géré comme un chef 8), son pouvoir lier à la vapeur et au geyser fait d'elle une combattante très redoutable et les autres membres de sa team sont assez peureux lol.

 

La team Zenji me fait marrer ses collègues agissent comme des fans et ce Zenji me rappelle un Kenpachi il est tout aussi fou que lui :P. Bref je vais l'adorer 8).

 

La team Taki aussi, on aurait dit un Ino Shika Chu, ils ont très grande esprit d'équipe, ça promet avec eux, et ses membres me plait déjà beaucoup.

 

La team Yuki s'est très bien défendu aussi, et c'est Ryusuke qui a brillé ce coup ci en détectant la présence de ce Pain, l'entraînement de Denonai porte ses fruits sur le petit. En plus on a pu voir l'affinité élémentaire de la team Harem.

 

Puis l'équipe Zen avec le moine et sa poêle nous réservera bon nombre de surprises. J'ai hâte de les voir au combat :).

 

Un super chapitre, surtout que tu as utilisé les vrai Pains, bon de toute façon le seul et unique vrai Pain doit avoir sa réserve.

 

Bref j'attends la suite, vivement !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre excellent  8) !!

 

Tout comme Magiic', J'adore la Fille du Villages des Geysers ! Elle maîtrise vraiment bien son Kekkai au point qu'elle se débarrasse bien vite de Shurado. Bref, une genin trés prometteuse au contraire de ses deux coéquipiers...

 

Fu et son équipe se débarrassent vite fait bien fait de Gakido. Ils sont pas tombés dans le piège de spammer les Ninjutsus et vite mis en place une tactique efficace en même quand on a une Uzumaki (?) comme senseur, on est moins pris au dépourvu ;)

 

Le Harem quand a lui fait ses preuves, ses filles-là sont vraiment redoutables ! J'ai hâte de voir ce qu'elles vont donner pendant les prochaines épreuves.

 

Un chapitre Girl-power mais bon on ne t'en voudras pas et même je t'en félicite vu que les femmes sont vraiment peu exploitées dans le manga ...

 

Maintenant, attendons de voir ce que Zenji et Egyo la Poêle à frire ( Ça serait drôle de le voir utiliser de l'huile :P) vont donner !

Share this post


Link to post
Share on other sites

La team Zenji me fait marrer ses collègues agissent comme des fans et ce Zenji me rappelle un Kenpachi il est tout aussi fou que lui :P. Bref je vais l'adorer 8).

 

Je me suis bien inspiré de la personnalité déjantée de Zaraki. 8)

 

La team Yuki s'est très bien défendu aussi, et c'est Ryusuke qui a brillé ce coup ci en détectant la présence de ce Pain, l'entraînement de Denonai porte ses fruits sur le petit.

 

Oui, il a su déceler l'attaque. Mais vous allez mieux comprendre ses progrès avec la seconde épreuve.

 

Fu et son équipe se débarrassent vite fait bien fait de Gakido. Ils sont pas tombés dans le piège de spammer les Ninjutsus et vite mis en place une tactique efficace en même temps quand on a une Uzumaki (?) comme senseur, on est moins pris au dépourvu ;)

 

Zut... Tu as bien vu pour l'Uzumaki de Taki.  ;)

 

Un chapitre Girl-power mais bon on ne t'en voudras pas et même je t'en félicite vu que les femmes sont vraiment peu exploitées dans le manga ...

 

Oui voilà, autant créer des filles qui gèrent dans ce manga.

 

Maintenant, attendons de voir ce que Zenji et Egyo la Poêle à frire ( Ça serait drôle de le voir utiliser de l'huile :P) vont donner !

 

Hé ! C'est super comme idée l'huile sur la poêle ! xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre vraiment kiffant, quand je compare avec ceux de ma fic, j'ai l'impression de voire un truc écrit par un gosse de 5 ans, vraiment, bravos ! :D

 

Par contre, Pain en organisateur est plus meurtrier qu'Orochimaru qui vient pour tuer tout le monde, quelle puissance. 8)

 

On a donc :

 

Yuki 2 : Equipe Ensei et Equipe Kagu (quelle classe 8) )

Ame 3 : Equipe Zaraki Zenji (soyons honnêtes, tu va pas le faire crever alors qu'il est décrit comme un monstre, surtout sans montrer son combat) et 2 Equipes randoms.

Geyser 1 : Equipe Vapeur

Kusa 1 : Equipe Egyo

Taki 2 : Equipe Fû et 1 Equipe Random

Encore 9 équipes donc.

 

Bon, je revient pas sur les équipes de Yuki, on connait en gros leurs potentiel, je suis juste agréablement surprit par Ryusuke.

Et mention spéciale à Kotarasu qui se contente d'achever le Pain alors que ce sont les filles qui ont tous fait. ;D

 

La fille des Geysers utilise bien son KK, par contre, tu lis dans mes pensés, je voulais moi-même utiliser un perso de ce village qui utilise la vapeur ! :D

Copieur va^^ ;D

 

J'aime déjà Zenji.

Un sabreur qui aime se battre et massacrer, c'est un Gaara bis pour l'épreuve. Vraiment charismatique. 8)

 

La poêle à frire promet aussi, même si on a rien à se mettre sous la main, il a un certain style.

 

Et enfin, la team Fû. 8) 8) 8)

Quand même, grâce à ça Pain ne sera pas surprit en tombant sur Heiké et sa lumière plusieurs années plus tard. :P

Non, franchement t'as gérés pour leurs combats, un travail d’équipe génial, une bonne puissance de frappe (faut dire qu'avec un jin), et évidement le charisme qui va avec. 8)

En terme d'équipe, ils sont pour moi les favoris du tournoi (Zenji doit être plus fort, mais en travail d'équipe ça a pas l'air d'être ça).

 

La suite, la suite ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre vraiment kiffant, quand je compare avec ceux de ma fic, j'ai l'impression de voire un truc écrit par un gosse de 5 ans, vraiment, bravos ! :D

 

Non quand même pas !! xD

Comme je travaille sur un projet de roman, forcément il faut bien que je hausse mon niveau d'écriture, tout en restant le plus simple et clair possible. Je trouve la fanfiction adaptée pour aller droit au but.

Tu verras qu'à force d'écrire et de persévérance, tu auras un niveau encore meilleur.

 

La fille des Geysers utilise bien son KK, par contre, tu lis dans mes pensés, je voulais moi-même utiliser un perso de ce village qui utilise la vapeur ! :D

Copieur va^^ ;D

 

Désolé ! ^^'

Après rien ne t'empêche d'en créer un de ce même village. Au contraire, ils pourraient faire partie du même clan.

 

Quand même, grâce à ça Pain ne sera pas surprit en tombant sur Heiké et sa lumière plusieurs années plus tard. :P

 

Ouais, c'est vrai ! Ce n'était même pas voulu.

J'attend de voir ce que tu prépares sur le passé de Fû, je pourrais peut-être m'en inspirer. 

 

En terme d'équipe, ils sont pour moi les favoris du tournoi (Zenji doit être plus fort, mais en travail d'équipe ça a pas l'air d'être ça).

 

 

Et tu as raison, parce que je vois la team Fû comme favorite !

Zenji est en effet très fort, mais disons... que je vais le passer sous silence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...